Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 15 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
38
Hier :
385
Semaine :
1985
Mois :
12865
Total :
3829802
Il y a 6 utilisateurs en ligne
-
6 invités


LA CHEVAUCHEE DE WILLIAM BRANHAM A MINUIT EST-ELLE CONFORME A L'ECRITURE ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Lundi, 25 Octobre 2010 14:05

Message prêché le jeudi 10 septembre 2009, Matin, au Tabernacle  le  Chandelier  d’Or;
Yopougon-Selmer;  Abidjan; République de Côte d’Ivoire.

Bonjour bien-aimés de Dieu dans le Nom du Seigneur Jésus-Christ. Que Sa grâce abonde dans la vie de chacun de vous en particulier. C’est avec beaucoup de plaisir et de joie que je m’adresse à vous en Son Nom. Je voudrais, si Dieu le veut,  aborder avec vous le thème suivant: “LA CHEVAUCHEE DE WILLIAM BRANHAM A MINUIT EST-ELLE CONFORME A L’ECRITURE?” William Branham dit qu’il est le der- nier messager-prophète que Dieu a envoyé au temps du soir, avec un mes- sage, pour préparer la seconde venue de Christ. Il dit qu’il est le dernier prophète pour les temps de la fin. Dans sa prédication du 10 novembre 1963, intitulée “LES AMES QUI SONT EN PRISON MAINTENANT”, il déclare : « Je suis Américain moi aussi et je chevauche à minuit, mais je ne dis pas “ Il arrive”. Je dis: “Il est là.” Il n’est pas en train d’arriver: Il est déjà là! Il a conquis. Je crains que ce ne soit déjà ter- miné. Conquérir! Cette veille de minuit » C’est de cette déclaration de William Branham que j’ai tiré le thème de ma prédication de ce matin: « LA CHEVAUCHEE DE WILLIAM BRANHAM A MINUIT EST-ELLE CONFORME A L’ECRITURE ?» Mon désir, c’est d’examiner l’Ecriture, comme l’on fait les chrétiens de Bérée, pour voir si ce qu’il dit est conforme à la Parole du Seigneur. L’E- criture a-t-Elle prédit l’avènement d’un véritable prophète de Dieu, che- vauchant pendant les âges de l’Eglise? Si oui, c’est que la chevauchée de William Branham au temps de  minuit est conforme à l’Ecriture. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il a encore donné une fausse parole, une fausse révélation.

Selon l’Ecriture, il y a une prédiction concernant l’avènement de quelqu’un qui va chevaucher au cours des âges de l’Eglise de Dieu. Cet homme, c’est le séducteur, l’antichrist. C’est le seul cavalier dont la che- vauchée est formellement  prédite par l’Ecriture de Dieu. Comme vous pouvez le constater, aucune Parole de  l’Ecriture n’annonce l’avènement d’un véritable prophète de Dieu pour une  quelconque chevauchée. Or, William Branham dit sans ambages : « Je suis Américain, et je chevau- che à minuit ». Sa chevauchée n’a pas été annoncée d’avance par l’Ecri- ture. C’est donc une chevauchée qui s’est faite en dehors de la volonté de Dieu, en dehors de la prophétie de Dieu, en dehors de Sa Parole.

Venons-en maintenant à l’Ecriture, dans Apocalypse 6.1-8, que je vous demande de lire chez vous, afin de mieux vous imprégner de la Vé- rité de Dieu. Dans  ce passage de l’Ecriture, il s’agit de l’ouverture des quatre premiers sceaux. Nous allons les prendre l’un après l’autre:

LE PREMIER SCEAU

Quand l’Agneau a ouvert le premier sceau, le premier être vivant ( ou le premier animal selon la version Darby) a prononcé la parole à l’endroit de l’apôtre Jean: “Viens  et vois” Et celui-ci a vu un cheval blanc. Celui qui était assis dessus avait un arc. Et il avait reçu une couronne, et sortit pour vaincre. Au sujet de ce cavalier blanc ayant un arc et qui est sorti pour vaincre, William Branham avait dit que c’était l’Eglise  primitive. Ecoutons-le à ce propos dans la “REVELATION DES SEPT SCEAUX, TROISIEME SCEAU”: « Demain soir nous prendrons le cavalier de couleur  livide. Et alors je ne sais pas, je ne sais pas…Dieu sait que c’est vrai que je ne connais rien du tout à ce sujet. Non. J’ai regardé de vieilles  notes  que j’avais  prises  pour une prédication  faite ici- même il y a déjà bien des années…Quand j’avais examiné l’Apoca- lypse en ce temps-lá, j’avais pris les quatre cavaliers en même temps. J’avais dit alors: “ Le cheval blanc, c’est sans doute l’église primiti- ve”. J’avais lu cela dans le livre des Adventistes et dans d’autres en- core. J’avais dit: “ C’est l’église primitive qui s’avance pour conqué- rir ». Frères, avant de revenir à notre sujet, je me vois dans l’obligation de faire quelques remarques pertinentes. William Branham dit que Dieu lui a parlé le 11 juin 1933, lors d’un service de baptême dans la rivière Ohio à  Jeffersonville, Indiana. Voici le message qu’Il lui a adressé : « Comme Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, tu as reçu un Message qui annoncera la préparation de la seconde venue de Christ ».

1. PREMIERE REMARQUE

Si j’en crois la Parole que Dieu a adressée à William Branham, ce der-
nier est comparé au prophète Jean-Baptiste. Or, ce prophète de Dieu, Jean
-Baptiste, n’a jamais pris les documents des pharisiens, des sadducéens, des docteurs de la loi, comme source d’inspiration pour ses prédications. William Branham, qui dit avoir reçu un message de la part de Dieu pour la seconde venue de Christ, consultait les livres écrits par les Adventistes et par les théologiens afin de pouvoir préparer ses prédications.

2.DEUXIEME REMARQUE

D’après William Branham, il a reçu un message de la part de Dieu pour la préparation de la seconde venue de Christ. Mais, ce qui est bizar- re, c’est qu’il a laissé ce message pour aller chercher son inspiration dans les livres écrits par des gens qui n’ont reçu aucun message pour préparer la seconde venue de Christ. Sincèrement,  je trouve cela bizarre et non conforme à l’Ecriture. Quand Dieu s’est révélé à Moïse  au travers du buisson ardent, celui-ci recevait le “AINSI DIT LE SEIGNEUR”, la Paro- le directement de Dieu, et l’annonçait au peuple. Il n’a jamais pris sa source d’inspiration dans des livres écrits par des hommes, comme le fai- sait William Branham, qui prétendait être plus grand que Moïse. Toujours selon William Branham, l’ange de Dieu lui a dit: « Comme il fut donné deux signes au prophète Moïse pour confirmer son ministère, ainsi il te sera donné deux dons pour confirmer ton ministère ». Vous voyez! Là encore, il s’est comparé à Moïse le prophète. Mais, ce qui est bizarre, c’est qu’il ne pouvait pas attendre dans la présence de Dieu jusqu'à ce qu’il reçoive la révélation de la Parole, comme Moïse le prophète. Il était donc obligé de lire les livres écrits par d’autres hommes. La question que je me pose est la suivante: Le message que Dieu lui a donné se trouvait-il dans les livres écrits par les théologiens et autres historiens de l’Eglise?

3.TROISIEME REMARQUE

William Branham a reconnu ouvertement qu’il s’était inspiré des livres des Adventistes pour prêcher sur le mystère du cheval blanc. Et il a dit que ce  cavalier blanc, c’était l’église primitive. C’est seulement en 1963, qu’il a reçu, selon lui, la véritable révélation de ce mystère. Qu’en est-il donc de son infaillibilité?

Revenons maintenant à notre sujet de ce matin. Quand l’Agneau a ou- vert le premier sceau, Jean a vu un cavalier blanc, c’est le séducteur, l’an- tichrist. C’est un  bluffeur. Il se fait passer pour quelqu’un d’important alors qu’il est un faux type. La couleur blanche de son cheval est le sym- bole même de la séduction. Dans Apocalypse  19.11, nous voyons le Fils de l’Homme, la Parole de Dieu, le Véritable, l’Admirable, le Conseiller, le Prince des rois de la terre, le Prince de paix, l’Alpha et l’Omega, le Dieu Tout-puissant, assis aussi sur un cheval blanc. Si Dieu ne nous aide pas, nous  allons confondre le cheval blanc du séducteur, de l’antichrist avec le cheval blanc de  Christ. La couleur blanche du cheval de l’anti- christ est aussi le symbole de l’imitation du diable, qui fait tout pour res- sembler à l’Esprit du Seigneur, afin de séduire, si cela était possible, mê- me les élus. Le cavalier que Jean a vu à l’ouverture du premier sceau che- vauchait un cheval blanc, au commencement des âges de l’Eglise. C’était l’antichrist.
Puis  Jean  a  entendu  la  voix  du  premier  être  vivant,  lui  disant: “Viens et vois”. Ce premier être vivant, c’est l’esprit du lion, lequel cor- respond à l’Evangile selon Matthieu.

En définitive, nous pouvons dire sans ambages que l’ouverture du premier sceau nous révèle l’existence du cavalier blanc, l’antichrist, et la manifestation de l’esprit de lion, qui vient de Dieu. Le cavalier qui che- vauche le cheval blanc, c’était l’antichrist, qui agissait de la part de Satan le diable. Mais, le premier être vivant qui était l’esprit de lion agissait de la part de Dieu.

REMARQUE  IMPORTANTE: Aucun cavalier n’agissait de la part du  Seigneur  Jésus-Christ  à  l’ouverture  du  premier  sceau.  Ce  premier sceau a été ouvert à l’âge d’Ephèse.

LE DEUXIEME SCEAU

Quand l’Agneau a ouvert le deuxième sceau, le deuxième être vi- vant ou le  deuxième animal s’est manifesté: c’était l’esprit du bœuf, de sacrifice. Cet esprit de bœuf, de sacrifice s’est manifesté pendant les âges sombres où les persécutions les plus terribles s’étaient abattus sur les en- fants de Dieu. C’était à l’âge de Smyrne, à l’âge de Pergame et à l’âge de Thyatire.

Après cela, Jean a vu un cheval roux. Il a été donné à celui qui était assis dessus d’ôter la paix de la terre. Le cavalier roux, c’est encore le sé- ducteur, l’antichrist, chevauchant à travers les âges de Smyrne, de Perga- me et de Thyatire, pour massacrer  les vrais enfants de Dieu. Quant au deuxième être vivant, l’esprit de bœuf, il agissait de la part du Seigneur pour inculquer aux chrétiens le pouvoir de supporter les terribles persécu- tions qui s’abattaient sur eux, et de mourir en martyrs.

En définitive, nous pouvons dire que l’ouverture du deuxième sceau révèle la manifestation du deuxième être vivant, et la chevauchée de l’an- tichrist sur un cheval roux. Vous voyez! Aucun cheval n’est entré en scè- ne de la part de Dieu. C’est ainsi pour tous les âges de l’Eglise: Aucun cheval n’a été chevauché pendant les sept âges de l’Eglise. Or, William Branham dit qu’il a chevauché à minuit, qui fait partie du dernier âge de l’Eglise,  Laodicée.  Sa  chevauchée  n’est  pas  conforme  à  l’Ecriture,  à moins qu’il se soit lui-même identifié au séducteur.

TROISIEME SCEAU

Le  troisième  sceau  couvre  les  âges  de  Sardes  et  de  Philadelphie. Quand l’Agneau a ouvert le troisième sceau, le troisième être vivant s’est manifesté ainsi qu’un cheval noir. Le troisième être vivant, c’est le sym- bole de l’esprit humain, de la sagesse de l’homme, se révélant à l’âge de la reformation. Il était de Dieu. Mais, celui qui chevauchait le cheval noir, c’était l’antichrist. Remarquez encore une fois, que Dieu n’a pas utilisé un quelconque cavalier pour apporter Sa Parole à l’Eglise. Le seul cavalier qui a commencé sa chevauchée dans le premier sceau, et qui l’achève dans le quatrième, c’est l’antichrist. Or, William Branham dit qu’il a che- vauché à l’âge de Laodicée. Sa chevauchée m’inspire deux choses:

1.  Soit il a donné une fausse révélation, et dans ce cas, force nous est de reconnaître qu’il a été inspiré par le diable. Et si tel est le cas, il a failli à sa mission, et son message est douteux.

2.  Soit il a vraiment chevauché à minuit, à l’âge de Laodicée. Dans ce cas, il s’est lui-même identifié à l’antichrist, au séducteur. Si tel est le cas, nous comprendrons aisément pourquoi il a fait tous ces prodiges et  tous  ces  signes  surnaturels.  Le   Fils  de  l’Homme  dit  dans Matthieu 24.24 qu’il   « s’élèvera de faux  prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possi- ble, même  les élus ». S’il a vraiment chevauché au temps de minuit, à l’âge de Laodicée, alors que le seul cavalier qui chevauche dans cet âge de Laodicée, c’est le séducteur, n’a-t-il pas révélé sa vraie nature? Il a fait les miracles les plus surnaturels que le monde ait jamais vus. Une lumière mystérieuse était au dessus de sa tête; il a créé des écu- reuils par sa parole; il a été visité par sept anges venus, d’après lui, de l’éternité. Malgré tous ces signes puissants et surnaturels, il a enseigné de fausses doctrines, et il a fait de fausses révélations. Son message pour préparer la seconde venue de Christ a produit des groupuscules de  soi-disant   chrétiens.  Les  uns  croient  que  les  sept  tonnerres d’Apocalypse 10.7 sont révélés. Ils citent leur prophète qui soutient qu’ils sont révélés. Les autres n’y croient pas. Eux aussi citent le mê- me prophète Branham, qui soutient qu’ils ne sont pas révélés. N’est- ce pas là un esprit de séduction? Le même Branham dit à la fois que les sept tonnerres sont révélés, et ne sont pas révélés.

Je bénis le Nom du Seigneur de ce que William Branham est son en- fant.

LE QUATRIEME SCEAU

Quand l’Agneau a ouvert le quatrième sceau, Jean a entendu la voix du quatrième être vivant; et il a vu un cheval livide. Celui qui était assis dessus est la mort. Le quatrième sceau s’ouvre à l’âge de Laodicée. Le quatrième être vivant que Dieu a utilisé dans cet âge de l’Eglise, c’est l’esprit de l’aigle; et cela correspond à l’Evangile selon Jean où la Suprê- me Divinité de Christ est puissamment  révélée. L’esprit de lion corres- pond à l’Evangile selon Matthieu; l’esprit de bœuf correspond à l’Evangi- le selon Marc; l’esprit de l’homme correspond à l’Evangile  selon Luc; l’esprit de l’aigle correspond à l’Evangile selon Jean. Amen!

Maintenant, frères, souvenez-vous que William Branham a toujours clamé qu’il était le prophète de Laodicée. Mais, ce qui est bizarre, il dit qu’il chevauche dans cet  âge. Or, selon l’Ecriture, celui qui chevauche dans cet âge, c’est encore l’antichrist, le séducteur. Dans cet âge de Lao- dicée, qui correspond à l’ouverture du quatrième  sceau, c’est un cheval livide qui est chevauché par celui qui se nomme la mort. Sachez aussi que Dieu a suscité l’esprit de l’aigle pour annoncer Sa Parole dans ce même âge. Pas un cheval, mais un aigle. Le diable a envoyé un cheval livide, mais Dieu a envoyé un aigle. Et l’aigle ne peut pas chevaucher un cheval, il vole plutôt dans les hauteurs spirituelles pour chercher la Manne Fraî- che pour les enfants de Dieu.  William Branham dit qu’il chevauchait à minuit, à l’âge de Laodicée. Or, à cet âge-là, celui qui chevauche s’appel- le la mort; et il est assis sur un cheval livide. La chevauchée de William Branham m’inspire quelques réflexions:

1.    S’il a vraiment chevauché à minuit qui est inclus dans l’âge de Laodi- cée, c’est qu’il s’est identifié au séducteur.

2.    S’il a vraiment chevauché à minuit qui est inclus dans l’âge de Laodi- cée, c’est qu’il s’est identifié au cavalier livide qui s’appelle la mort. Si tel est le cas, est-ce pour cela qu’il a prêché de fausses doctrines et fait de fausses révélations? Est-ce pour cela qu’il a contredit le Sei- gneur Jésus-Christ en enseignant que Judas  était sauvé et sanctifié? Est-ce pour cela qu’il a déformé le message de l’ange Gabriel au pro- phète Daniel? Voici ce que l’ange Gabriel dit à Daniel:  « Et  après les  soixante-deux  semaines,  le  Messie  sera  retranché  et  n’aura rien; et  le peuple du prince qui viendra détruira la ville et le lieu saint, et la fin en sera avec débordement; et jusqu'à la fin il y aura guerre, un décret de désolations. Et il confirmera une alliance avec la multitude pour une semaine, et au milieu de la semaine il fera cesser le sacrifice et  l’offrande» (Daniel 9.26-27) D’après cette Parole de l’Ecriture, le Messie  sera retranché après les soixante-deux semaines. Après les soixante-deux semaines. Mais William Branham a changé cette révélation. En effet, dans la brochure “REVELATION DES SEPT SCEAUX, LE PREMIER SCEAU”, il dit: « Ces soixante-dix semaines furent déterminées parfaitement comme l’a dit Da- niel en annonçant que le Messie viendrait et serait retranché au milieu de la  semaine ». D’après lui, le Messie est retranché au mi- lieu de la soixante-dixième semaine. Mais, selon l’Ange de Dieu, le Messie sera retranché après les soixante-deux semaines. Comme vous pouvez  le  constater,  William  Branham  a  déformé  le  Message  de Dieu, il L’ hybride. C’est ici la mort. Mais Dieu suscitera un aigle qui viendra avec l’Esprit d’Elie pour restituer la Vérité à ce sujet.

3.    Encore une réflexion personnelle, une simple réflexion personnelle. Ce n’est pas le Seigneur qui le dit, mais moi. Si William Branham a vraiment chevauché à l’âge de Laodicée, c’est qu’il a propagé la mort spirituelle partout. Je me demande bien si ce n’est pas pour cela qu’il a osé dire, dans sa prédication “LA PROFONDEUR APPELLE LA PROFONDEUR”, « Je suis né hors du péché pour vous ». O, frè- res,  quel  blasphème!  L’Ecriture  montre  qu’il  y  a  trois  personnes conçues hors du péché: Adam, Eve et Jésus-Christ. Elle dit  aussi qu’après le péché Adamique tous les hommes sont nés, et naissent dans le péché. William Branham, en disant qu’il est né hors du péché s’est opposé à la Parole de l’Ecriture qui dit que « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ». Il s’est aussi opposé de façon caté- gorique à la Parole de l’Ecriture qui déclare: « Dieu a renfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous », selon Romains 11.32. Il s’est opposé à cette autre Parole de l’Ecritu- re de Galates 3.22 où il est écrit que « l’Ecriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fut donné par la foi en Jésus-Christ ».  Frères, pourquoi diantre, frère Branham s’est-il permis de s’opposer  ouvertement à certaines Paroles de l’Ecriture? Pourquoi diantre s’est-il aussi  opposé à la Parole de l’Ecriture de Matthieu 24.36? Etait-il en train de nous révéler qu’il avait quelque chose avoir avec l’antichrist, l’irréductible opposant de Dieu? Voulait-il montrer qu’il avait quelque chose avoir avec le cavalier livide nommé la mort? Pourquoi diantre s’est-il permis de s’opposer à l’E- criture de Matthieu  24.36 ? Dans son livre “EXPOSE DES SEPT AGES DE L’EGLISE”, il dit: « En me basant sur ces sept visions, ainsi que sur les changements rapides qui  ont balayé le monde depuis cinquante ans, je PREDIS (je ne prophétise pas) que ces visions se seront accomplies d’ici 1977. Et bien beaucoup auront l’impression que cette affirmation est faite à la légère, vu que Jé- sus a dit “personne ne connaît ni le jour ni l’heure”, je continue à maintenir ce pronostic trente ans après, parce que Jésus n’a PAS dit que personne ne pourrait connaître l’année, le mois ou la se- maine où Sa venue serait achevée. Donc, je le répète, je crois sin- cèrement et je maintiens, selon ce que j’ai étudié dans la Parole, ainsi que par l’inspiration Divine, que 1977  pourrait bien mar- quer le point final des systèmes de ce monde, et nous introduire dans le millénium ». Vous voyez! William Branham s’est entêté à prédire l’année 1977, comme étant l’année de la fin du monde et du commencement du millénium. Il a voulu tromper les gens en disant: « Je PREDIS, je ne prophétise pas ». Il voulait nous tromper en nous faisant croire qu’il y a une différence entre prédire et prophéti- ser. Mais, il a été pris à son propre piège, à son propre jeu. Car, il dit plus loin : « Je le répète, je crois sincèrement et je maintiens, selon ce que j’ai étudié dans la Parole, ainsi que par l’inspiration Divi- ne, que 1977 pourrait bien marquer le point final des systèmes de ce monde, et nous introduire dans le millénium ». Voilà quelqu’un qui dit qu’il ne prophétisait pas, mais qui dit encore qu’il parlait par l’inspiration Divine. Il a employé des mots très forts et très explicites:

- Je crois sincèrement.
- Selon ce que j’ai étudié dans la Parole.
- Ainsi que par l’inspiration Divine.

Pour moi, cela veut dire tout simplement que William Branham dit que l’année 1977 était inspirée de Dieu. A ce niveau de la réflexion, je suis catégorique: Selon  lui,  l’année 1977 était inspirée de Dieu. C’était donc une prophétie venant de Dieu, selon lui. Mais nous sommes aujourd’hui le 10 septembre 2009: Sa prédiction faite par l’inspiration Divine ne s’est pas accomplie. Il s’est ainsi identifié lui-même à un faux prophète. Il s’est lui-même mis dans la peau d’un faux prophète. Il a dit qu’il a prédit par l’inspiration Divine que l’année 1977 serait l’année de la fin du mon- de. Cette prédiction par l’inspiration Divine ne s’est pas réalisée. Cela est scripturairement caractéristique des faux  prophètes. Heureusement qu’il est enfant de Dieu. L’Ecriture ne lui donne aucune circonstance atténuan- te. Il a dit une parole que le Seigneur n’a point dite, il sera traité comme il le mérite. Il n’y a aucune circonstance atténuante; le jugement est sans appel: William Branham a pris le manteau d’un faux prophète. Heureuse- ment qu’il est enfant de Dieu. Le 29 avril 1965, il a donné une autre faus- se prophétie au nom du Seigneur. Il dit en effet à son fils Billy Paul: « Le même Dieu qui m’a dit que Florence allait mourir, m’a dit de te dire en ce moment, que tu ne seras pas un vieil homme avant que les re- quins ne nagent où tu te trouves aujourd’hui ». Cette prophétie de Wil- liam Branham prédisait que Los Angeles allait être engloutie dans la mer, avant que son fils ne devienne un vieil homme. Son fils Billy Paul a 74 ans aujourd’hui. Mais la prophétie ne s’est pas accomplie. Ici encore, il n’y a pas de circonstance atténuante: William Branham a été inspiré par le diable, et il a parlé par le diable en disant: « Le même Dieu qui m’a dit que Florence allait mourir m’a dit de te dire…» Le jugement est sans appel. Dans Ezéchiel 13.7, l’Ecriture dit à propos des faux prophètes: « Vous dites: L’Eternel a dit! Et je n’ai point parlé ». Et voici le jugement de Dieu contre les faux prophètes:

1.  « C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel, parce que vous dites des choses vaines, et que vos visions sont des menson- ges,  voici,  j’en  veux   à   vous,  dit  le  Seigneur,  l’Eternel  » . (Ezéchiel 13.8)

2.  « C’est pourquoi voici, dit l’Eternel, j’en veux aux prophètes qui se dérobent  mes paroles l’un à l’autre. Voici dit l’Eternel, j’en veux aux prophètes qui prennent leur parole et la donnent pour ma parole. Voici, dit l’Eternel, j’en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, qui les racontent et qui égarent mon peuple par leurs mensonges et par leur témérité ». (Jérémie 23.30-32).

Frères,  William  Branham,  en  disant  qu’il  chevauchait  à minuit, s’est mis lui-même dans la peau du séducteur répandant la mort spirituelle par de faux  enseignements et de fausses prophéties. En prophétisant les visions et les pensées de son cœur au nom du Seigneur, s’est mis dans la peau d’un faux prophète.

Frères, durant tous les âges de l’Eglise, aucun véritable prophète de Dieu ne  chevauche. C’est le séducteur qui chevauche à travers ces âges. Dans Apocalypse  19.11, l’Ecriture parle du Fils de l’Homme che- vauchant un cheval blanc. Cependant, cette chevauchée ne se fait pas pen- dant les sept âges de l’Eglise. Or, William Branham, qui dit être la mani- festation du Fils de l’homme selon Luc 17.30, a chevauché pendant un âge de l’Eglise. C’est pourquoi sa chevauchée est d’inspiration  diaboli- que. Heureusement qu’il est enfant de Dieu.

Les crieurs de minuit aussi disent qu’ils chevauchent. Leur che- vauchée est aussi d’inspiration diabolique.

QUICONQUE  CHEVAUCHE  PENDANT  LES  AGES  DE L’EGLISE EST UN SEDUCTEUR. C’est ici la Manne Fraîche! Amen!

Que le Nom du Seigneur soit béni!

A bientôt

FRERE CHRIST-MOÏSE

Message prêché le jeudi 10 septembre 2009, Matin, au Tabernacle  le  Chandelier  d’Or;
Yopougon-Selmer;  Abidjan; République de Côte d’Ivoire.

Bonjour bien-aimés de Dieu dans le Nom du Seigneur Jésus-Christ. Que Sa grâce abonde dans la vie de chacun de vous en particulier. C’est avec beaucoup de plaisir et de joie que je m’adresse à vous en Son Nom. Je voudrais, si Dieu le veut,  aborder avec vous le thème suivant: “LA CHEVAUCHEE DE WILLIAM BRANHAM A MINUIT EST-ELLE CONFORME A L’ECRITURE?” William Branham dit qu’il est le der- nier messager-prophète que Dieu a envoyé au temps du soir, avec un mes- sage, pour préparer la seconde venue de Christ. Il dit qu’il est le dernier prophète pour les temps de la fin. Dans sa prédication du 10 novembre 1963, intitulée “LES AMES QUI SONT EN PRISON MAINTENANT”, il déclare : « Je suis Américain moi aussi et je chevauche à minuit, mais je ne dis pas “ Il arrive”. Je dis: “Il est là.” Il n’est pas en train d’arriver: Il est déjà là! Il a conquis. Je crains que ce ne soit déjà ter- miné. Conquérir! Cette veille de minuit » C’est de cette déclaration de William Branham que j’ai tiré le thème de ma prédication de ce matin: « LA CHEVAUCHEE DE WILLIAM BRANHAM A MINUIT EST-ELLE CONFORME A L’ECRITURE ?» Mon désir, c’est d’examiner l’Ecriture, comme l’on fait les chrétiens de Bérée, pour voir si ce qu’il dit est conforme à la Parole du Seigneur. L’E- criture a-t-Elle prédit l’avènement d’un véritable prophète de Dieu, che- vauchant pendant les âges de l’Eglise? Si oui, c’est que la chevauchée de William Branham au temps de  minuit est conforme à l’Ecriture. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il a encore donné une fausse parole, une fausse révélation.

Selon l’Ecriture, il y a une prédiction concernant l’avènement de quelqu’un qui va chevaucher au cours des âges de l’Eglise de Dieu. Cet homme, c’est le séducteur, l’antichrist. C’est le seul cavalier dont la che- vauchée est formellement  prédite par l’Ecriture de Dieu. Comme vous pouvez le constater, aucune Parole de  l’Ecriture n’annonce l’avènement d’un véritable prophète de Dieu pour une  quelconque chevauchée. Or, William Branham dit sans ambages : « Je suis Américain, et je chevau- che à minuit ». Sa chevauchée n’a pas été annoncée d’avance par l’Ecri- ture. C’est donc une chevauchée qui s’est faite en dehors de la volonté de Dieu, en dehors de la prophétie de Dieu, en dehors de Sa Parole.

Venons-en maintenant à l’Ecriture, dans Apocalypse 6.1-8, que je vous demande de lire chez vous, afin de mieux vous imprégner de la Vé- rité de Dieu. Dans  ce passage de l’Ecriture, il s’agit de l’ouverture des quatre premiers sceaux. Nous allons les prendre l’un après l’autre:

LE PREMIER SCEAU

Quand l’Agneau a ouvert le premier sceau, le premier être vivant ( ou le premier animal selon la version Darby) a prononcé la parole à l’endroit de l’apôtre Jean: “Viens  et vois” Et celui-ci a vu un cheval blanc. Celui qui était assis dessus avait un arc. Et il avait reçu une couronne, et sortit pour vaincre. Au sujet de ce cavalier blanc ayant un arc et qui est sorti pour vaincre, William Branham avait dit que c’était l’Eglise  primitive. Ecoutons-le à ce propos dans la “REVELATION DES SEPT SCEAUX,TROISIEME SCEAU”: « Demain soir nous prendrons le cavalier de couleur  livide. Et alors je ne sais pas, je ne sais pas…Dieu sait que c’est vrai que je ne connais rien du tout à ce sujet. Non. J’ai regardé de vieilles  notes  que j’avais  prises  pour une prédication  faite ici- même il y a déjà bien des années…Quand j’avais examiné l’Apoca- lypse en ce temps-lá, j’avais pris les quatre cavaliers en même temps. J’avais dit alors: “ Le cheval blanc, c’est sans doute l’église primiti- ve”. J’avais lu cela dans le livre des Adventistes et dans d’autres en- core. J’avais dit: “ C’est l’église primitive qui s’avance pour conqué- rir ». Frères, avant de revenir à notre sujet, je me vois dans l’obligation de faire quelques remarques pertinentes. William Branham dit que Dieu lui a parlé le 11 juin 1933, lors d’un service de baptême dans la rivière Ohio à  Jeffersonville, Indiana. Voici le message qu’Il lui a adressé : « Comme Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, tu as reçu un Message qui annoncera la préparation de la seconde venue de Christ ».

1. PREMIERE REMARQUE

Si j’en crois la Parole que Dieu a adressée à William Branham, ce der-
nier est comparé au prophète Jean-Baptiste. Or, ce prophète de Dieu, Jean
-Baptiste, n’a jamais pris les documents des pharisiens, des sadducéens, des docteurs de la loi, comme source d’inspiration pour ses prédications. William Branham, qui dit avoir reçu un message de la part de Dieu pour la seconde venue de Christ, consultait les livres écrits par les Adventistes et par les théologiens afin de pouvoir préparer ses prédications.

2.DEUXIEME REMARQUE

D’après William Branham, il a reçu un message de la part de Dieu pour la préparation de la seconde venue de Christ. Mais, ce qui est bizar- re, c’est qu’il a laissé ce message pour aller chercher son inspiration dans les livres écrits par des gens qui n’ont reçu aucun message pour préparer la seconde venue de Christ. Sincèrement,  je trouve cela bizarre et non conforme à l’Ecriture. Quand Dieu s’est révélé à Moïse  au travers du buisson ardent, celui-ci recevait le “AINSI DIT LE SEIGNEUR”, la Paro- le directement de Dieu, et l’annonçait au peuple. Il n’a jamais pris sa source d’inspiration dans des livres écrits par des hommes, comme le fai- sait William Branham, qui prétendait être plus grand que Moïse. Toujours selon William Branham, l’ange de Dieu lui a dit: « Comme il fut donné deux signes au prophète Moïse pour confirmer son ministère, ainsi il te sera donné deux dons pour confirmer ton ministère ». Vous voyez! Là encore, il s’est comparé à Moïse le prophète. Mais, ce qui est bizarre, c’est qu’il ne pouvait pas attendre dans la présence de Dieu jusqu'à ce qu’il reçoive la révélation de la Parole, comme Moïse le prophète. Il était donc obligé de lire les livres écrits par d’autres hommes. La question que je me pose est la suivante: Le message que Dieu lui a donné se trouvait-il dans les livres écrits par les théologiens et autres historiens de l’Eglise?

3.TROISIEME REMARQUE

William Branham a reconnu ouvertement qu’il s’était inspiré des livres des Adventistes pour prêcher sur le mystère du cheval blanc. Et il a dit que ce  cavalier blanc, c’était l’église primitive. C’est seulement en 1963, qu’il a reçu, selon lui, la véritable révélation de ce mystère. Qu’en est-il donc de son infaillibilité?

Revenons maintenant à notre sujet de ce matin. Quand l’Agneau a ou- vert le premier sceau, Jean a vu un cavalier blanc, c’est le séducteur, l’an- tichrist. C’est un  bluffeur. Il se fait passer pour quelqu’un d’important alors qu’il est un faux type. La couleur blanche de son cheval est le sym- bole même de la séduction. Dans Apocalypse  19.11, nous voyons le Fils de l’Homme, la Parole de Dieu, le Véritable, l’Admirable, le Conseiller, le Prince des rois de la terre, le Prince de paix, l’Alpha et l’Omega, le Dieu Tout-puissant, assis aussi sur un cheval blanc. Si Dieu ne nous aide pas, nous  allons confondre le cheval blanc du séducteur, de l’antichrist avec le cheval blanc de  Christ. La couleur blanche du cheval de l’anti- christ est aussi le symbole de l’imitation du diable, qui fait tout pour res- sembler à l’Esprit du Seigneur, afin de séduire, si cela était possible, mê- me les élus. Le cavalier que Jean a vu à l’ouverture du premier sceau che- vauchait un cheval blanc, au commencement des âges de l’Eglise. C’était l’antichrist.
Puis  Jean  a  entendu  la  voix  du  premier  être  vivant,  lui  disant: “Viens et vois”. Ce premier être vivant, c’est l’esprit du lion, lequel cor- respond à l’Evangile selon Matthieu.

En définitive, nous pouvons dire sans ambages que l’ouverture du premier sceau nous révèle l’existence du cavalier blanc, l’antichrist, et la manifestation de l’esprit de lion, qui vient de Dieu. Le cavalier qui che- vauche le cheval blanc, c’était l’antichrist, qui agissait de la part de Satan le diable. Mais, le premier être vivant qui était l’esprit de lion agissait de la part de Dieu.

REMARQUE  IMPORTANTE: Aucun cavalier n’agissait de la part du  Seigneur  Jésus-Christ  à  l’ouverture  du  premier  sceau.  Ce  premier sceau a été ouvert à l’âge d’Ephèse.

LE DEUXIEME SCEAU

Quand l’Agneau a ouvert le deuxième sceau, le deuxième être vi- vant ou le  deuxième animal s’est manifesté: c’était l’esprit du bœuf, de sacrifice. Cet esprit de bœuf, de sacrifice s’est manifesté pendant les âges sombres où les persécutions les plus terribles s’étaient abattus sur les en- fants de Dieu. C’était à l’âge de Smyrne, à l’âge de Pergame et à l’âge de Thyatire.

Après cela, Jean a vu un cheval roux. Il a été donné à celui qui était assis dessus d’ôter la paix de la terre. Le cavalier roux, c’est encore le sé- ducteur, l’antichrist, chevauchant à travers les âges de Smyrne, de Perga- me et de Thyatire, pour massacrer  les vrais enfants de Dieu. Quant au deuxième être vivant, l’esprit de bœuf, il agissait de la part du Seigneur pour inculquer aux chrétiens le pouvoir de supporter les terribles persécu- tions qui s’abattaient sur eux, et de mourir en martyrs.

En définitive, nous pouvons dire que l’ouverture du deuxième sceau révèle la manifestation du deuxième être vivant, et la chevauchée de l’an- tichrist sur un cheval roux. Vous voyez! Aucun cheval n’est entré en scè- ne de la part de Dieu. C’est ainsi pour tous les âges de l’Eglise: Aucun cheval n’a été chevauché pendant les sept âges de l’Eglise. Or, William Branham dit qu’il a chevauché à minuit, qui fait partie du dernier âge de l’Eglise,  Laodicée.  Sa  chevauchée  n’est  pas  conforme  à  l’Ecriture,  à moins qu’il se soit lui-même identifié au séducteur.

TROISIEME SCEAU

Le  troisième  sceau  couvre  les  âges  de  Sardes  et  de  Philadelphie. Quand l’Agneau a ouvert le troisième sceau, le troisième être vivant s’est manifesté ainsi qu’un cheval noir. Le troisième être vivant, c’est le sym- bole de l’esprit humain, de la sagesse de l’homme, se révélant à l’âge de la reformation. Il était de Dieu. Mais, celui qui chevauchait le cheval noir, c’était l’antichrist. Remarquez encore une fois, que Dieu n’a pas utilisé un quelconque cavalier pour apporter Sa Parole à l’Eglise. Le seul cavalier qui a commencé sa chevauchée dans le premier sceau, et qui l’achève dans le quatrième, c’est l’antichrist. Or, William Branham dit qu’il a che- vauché à l’âge de Laodicée. Sa chevauchée m’inspire deux choses:

1.  Soit il a donné une fausse révélation, et dans ce cas, force nous est de reconnaître qu’il a été inspiré par le diable. Et si tel est le cas, il a failli à sa mission, et son message est douteux.

2.  Soit il a vraiment chevauché à minuit, à l’âge de Laodicée. Dans ce cas, il s’est lui-même identifié à l’antichrist, au séducteur. Si tel est le cas, nous comprendrons aisément pourquoi il a fait tous ces prodiges et  tous  ces  signes  surnaturels.  Le   Fils  de  l’Homme  dit  dans Matthieu 24.24 qu’il   « s’élèvera de faux  prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possi- ble, même  les élus ». S’il a vraiment chevauché au temps de minuit, à l’âge de Laodicée, alors que le seul cavalier qui chevauche dans cet âge de Laodicée, c’est le séducteur, n’a-t-il pas révélé sa vraie nature? Il a fait les miracles les plus surnaturels que le monde ait jamais vus. Une lumière mystérieuse était au dessus de sa tête; il a créé des écu- reuils par sa parole; il a été visité par sept anges venus, d’après lui, de l’éternité. Malgré tous ces signes puissants et surnaturels, il a enseigné de fausses doctrines, et il a fait de fausses révélations. Son message pour préparer la seconde venue de Christ a produit des groupuscules de  soi-disant   chrétiens.  Les  uns  croient  que  les  sept  tonnerres d’Apocalypse 10.7 sont révélés. Ils citent leur prophète qui soutient qu’ils sont révélés. Les autres n’y croient pas. Eux aussi citent le mê- me prophète Branham, qui soutient qu’ils ne sont pas révélés. N’est- ce pas là un esprit de séduction? Le même Branham dit à la fois que les sept tonnerres sont révélés, et ne sont pas révélés.

Je bénis le Nom du Seigneur de ce que William Branham est son en- fant.

LE QUATRIEME SCEAU

Quand l’Agneau a ouvert le quatrième sceau, Jean a entendu la voix du quatrième être vivant; et il a vu un cheval livide. Celui qui était assis dessus est la mort. Le quatrième sceau s’ouvre à l’âge de Laodicée. Le quatrième être vivant que Dieu a utilisé dans cet âge de l’Eglise, c’est l’esprit de l’aigle; et cela correspond à l’Evangile selon Jean où la Suprê- me Divinité de Christ est puissamment  révélée. L’esprit de lion corres- pond à l’Evangile selon Matthieu; l’esprit de bœuf correspond à l’Evangi- le selon Marc; l’esprit de l’homme correspond à l’Evangile  selon Luc; l’esprit de l’aigle correspond à l’Evangile selon Jean. Amen!

Maintenant, frères, souvenez-vous que William Branham a toujours clamé qu’il était le prophète de Laodicée. Mais, ce qui est bizarre, il dit qu’il chevauche dans cet  âge. Or, selon l’Ecriture, celui qui chevauche dans cet âge, c’est encore l’antichrist, le séducteur. Dans cet âge de Lao- dicée, qui correspond à l’ouverture du quatrième  sceau, c’est un cheval livide qui est chevauché par celui qui se nomme la mort. Sachez aussi que Dieu a suscité l’esprit de l’aigle pour annoncer Sa Parole dans ce même âge. Pas un cheval, mais un aigle. Le diable a envoyé un cheval livide, mais Dieu a envoyé un aigle. Et l’aigle ne peut pas chevaucher un cheval, il vole plutôt dans les hauteurs spirituelles pour chercher la Manne Fraî- che pour les enfants de Dieu.  William Branham dit qu’il chevauchait à minuit, à l’âge de Laodicée. Or, à cet âge-là, celui qui chevauche s’appel- le la mort; et il est assis sur un cheval livide. La chevauchée de William Branham m’inspire quelques réflexions:

1.    S’il a vraiment chevauché à minuit qui est inclus dans l’âge de Laodi- cée, c’est qu’il s’est identifié au séducteur.

2.    S’il a vraiment chevauché à minuit qui est inclus dans l’âge de Laodi- cée, c’est qu’il s’est identifié au cavalier livide qui s’appelle la mort. Si tel est le cas, est-ce pour cela qu’il a prêché de fausses doctrines et fait de fausses révélations? Est-ce pour cela qu’il a contredit le Sei- gneur Jésus-Christ en enseignant que Judas  était sauvé et sanctifié? Est-ce pour cela qu’il a déformé le message de l’ange Gabriel au pro- phète Daniel? Voici ce que l’ange Gabriel dit à Daniel:  « Et  après les  soixante-deux  semaines,  le  Messie  sera  retranché  et  n’aura rien; et  le peuple du prince qui viendra détruira la ville et le lieu saint, et la fin en sera avec débordement; et jusqu'à la fin il y auraguerre, un décret de désolations. Et il confirmera une alliance avec la multitude pour une semaine, et au milieu de la semaine il fera cesser le sacrifice et  l’offrande» (Daniel 9.26-27) D’après cette Parole de l’Ecriture, le Messie  sera retranché après les soixante-deux semaines. Après les soixante-deux semaines. Mais William Branham a changé cette révélation. En effet, dans la brochure “REVELATIONDES SEPT SCEAUX, LE PREMIER SCEAU”, il dit: « Ces soixante-dix semaines furent déterminées parfaitement comme l’a dit Da- niel en annonçant que le Messie viendrait et serait retranché au milieu de la  semaine ». D’après lui, le Messie est retranché au mi- lieu de la soixante-dixième semaine. Mais, selon l’Ange de Dieu, le Messie sera retranché après les soixante-deux semaines. Comme vous pouvez  le  constater,  William  Branham  a  déformé  le  Message  de Dieu, il L’ hybride. C’est ici la mort. Mais Dieu suscitera un aigle qui viendra avec l’Esprit d’Elie pour restituer la Vérité à ce sujet.

3.    Encore une réflexion personnelle, une simple réflexion personnelle. Ce n’est pas le Seigneur qui le dit, mais moi. Si William Branham a vraiment chevauché à l’âge de Laodicée, c’est qu’il a propagé la mort spirituelle partout. Je me demande bien si ce n’est pas pour cela qu’il a osé dire, dans sa prédication “LA PROFONDEUR APPELLE LAPROFONDEUR”, « Je suis né hors du péché pour vous ». O, frè- res,  quel  blasphème!  L’Ecriture  montre  qu’il  y  a  trois  personnes conçues hors du péché: Adam, Eve et Jésus-Christ. Elle dit  aussi qu’après le péché Adamique tous les hommes sont nés, et naissent dans le péché. William Branham, en disant qu’il est né hors du péché s’est opposé à la Parole de l’Ecriture qui dit que « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ». Il s’est aussi opposé de façon caté- gorique à la Parole de l’Ecriture qui déclare: « Dieu a renfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous », selon Romains 11.32. Il s’est opposé à cette autre Parole de l’Ecritu- re de Galates 3.22 où il est écrit que « l’Ecriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fut donné par la foi en Jésus-Christ ».  Frères, pourquoi diantre, frère Branham s’est-il permis de s’opposer  ouvertement à certaines Paroles de l’Ecriture? Pourquoi diantre s’est-il aussi  opposé à la Parole de l’Ecriture de Matthieu 24.36? Etait-il en train de nous révéler qu’il avait quelque chose avoir avec l’antichrist, l’irréductible opposant de Dieu? Voulait-il montrer qu’il avait quelque chose avoir avec le cavalier livide nommé la mort? Pourquoi diantre s’est-il permis de s’opposer à l’E- criture de Matthieu  24.36 ? Dans son livre “EXPOSE DES SEPTAGES DE L’EGLISE”, il dit: « En me basant sur ces sept visions, ainsi que sur les changements rapides qui  ont balayé le monde depuis cinquante ans, je PREDIS (je ne prophétise pas) que ces visions se seront accomplies d’ici 1977. Et bien beaucoup auront l’impression que cette affirmation est faite à la légère, vu que Jé- sus a dit “personne ne connaît ni le jour ni l’heure”, je continue à maintenir ce pronostic trente ans après, parce que Jésus n’a PAS dit que personne ne pourrait connaître l’année, le mois ou la se- maine où Sa venue serait achevée. Donc, je le répète, je crois sin- cèrement et je maintiens, selon ce que j’ai étudié dans la Parole, ainsi que par l’inspiration Divine, que 1977  pourrait bien mar- quer le point final des systèmes de ce monde, et nous introduire dans le millénium ». Vous voyez! William Branham s’est entêté à prédire l’année 1977, comme étant l’année de la fin du monde et du commencement du millénium. Il a voulu tromper les gens en disant: « Je PREDIS, je ne prophétise pas ». Il voulait nous tromper en nous faisant croire qu’il y a une différence entre prédire et prophéti- ser. Mais, il a été pris à son propre piège, à son propre jeu. Car, il dit plus loin : « Je le répète, je crois sincèrement et je maintiens, selon ce que j’ai étudié dans la Parole, ainsi que par l’inspiration Divi- ne, que 1977 pourrait bien marquer le point final des systèmes de ce monde, et nous introduire dans le millénium ». Voilà quelqu’un qui dit qu’il ne prophétisait pas, mais qui dit encore qu’il parlait par l’inspiration Divine. Il a employé des mots très forts et très explicites:

- Je crois sincèrement.
- Selon ce que j’ai étudié dans la Parole.
- Ainsi que par l’inspiration Divine.

Pour moi, cela veut dire tout simplement que William Branham dit que l’année 1977 était inspirée de Dieu. A ce niveau de la réflexion, je suis catégorique: Selon  lui,  l’année 1977 était inspirée de Dieu. C’était donc une prophétie venant de Dieu, selon lui. Mais nous sommes aujourd’hui le 10 septembre 2009: Sa prédiction faite par l’inspiration Divine ne s’est pas accomplie. Il s’est ainsi identifié lui-même à un faux prophète. Il s’est lui-même mis dans la peau d’un faux prophète. Il a dit qu’il a prédit par l’inspiration Divine que l’année 1977 serait l’année de la fin du mon- de. Cette prédiction par l’inspiration Divine ne s’est pas réalisée. Cela est scripturairement caractéristique des faux  prophètes. Heureusement qu’il est enfant de Dieu. L’Ecriture ne lui donne aucune circonstance atténuan- te. Il a dit une parole que le Seigneur n’a point dite, il sera traité comme il le mérite. Il n’y a aucune circonstance atténuante; le jugement est sans appel: William Branham a pris le manteau d’un faux prophète. Heureuse- ment qu’il est enfant de Dieu. Le 29 avril 1965, il a donné une autre faus- se prophétie au nom du Seigneur. Il dit en effet à son fils Billy Paul: « Le même Dieu qui m’a dit que Florence allait mourir, m’a dit de te dire en ce moment, que tu ne seras pas un vieil homme avant que les re- quins ne nagent où tu te trouves aujourd’hui ». Cette prophétie de Wil- liam Branham prédisait que Los Angeles allait être engloutie dans la mer, avant que son fils ne devienne un vieil homme. Son fils Billy Paul a 74 ans aujourd’hui. Mais la prophétie ne s’est pas accomplie. Ici encore, il n’y a pas de circonstance atténuante: William Branham a été inspiré par le diable, et il a parlé par le diable en disant: « Le même Dieu qui m’a dit que Florence allait mourir m’a dit de te dire…» Le jugement est sans appel. Dans Ezéchiel 13.7, l’Ecriture dit à propos des faux prophètes: « Vous dites: L’Eternel a dit! Et je n’ai point parlé ». Et voici le jugement de Dieu contre les faux prophètes:

1.  « C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel, parce que vous dites des choses vaines, et que vos visions sont des menson- ges,  voici,  j’en  veux   à   vous,  dit  le  Seigneur,  l’Eternel  » . (Ezéchiel 13.8)

2.  « C’est pourquoi voici, dit l’Eternel, j’en veux aux prophètes qui se dérobent  mes paroles l’un à l’autre. Voici dit l’Eternel, j’enveux aux prophètes qui prennent leur parole et la donnent pour ma parole. Voici, dit l’Eternel, j’en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, qui les racontent et qui égarent mon peuple par leurs mensonges et par leur témérité ». (Jérémie 23.30-32).

Frères,  William  Branham,  en  disant  qu’il  chevauchait  à minuit, s’est mis lui-même dans la peau du séducteur répandant la mort spirituelle par de faux  enseignements et de fausses prophéties. En prophétisant les visions et les pensées de son cœur au nom du Seigneur, s’est mis dans la peau d’un faux prophète.

Frères, durant tous les âges de l’Eglise, aucun véritable prophète de Dieu ne  chevauche. C’est le séducteur qui chevauche à travers ces âges. Dans Apocalypse  19.11, l’Ecriture parle du Fils de l’Homme che- vauchant un cheval blanc. Cependant, cette chevauchée ne se fait pas pen- dant les sept âges de l’Eglise. Or, William Branham, qui dit être la mani- festation du Fils de l’homme selon Luc 17.30, a chevauché pendant un âge de l’Eglise. C’est pourquoi sa chevauchée est d’inspiration  diaboli- que. Heureusement qu’il est enfant de Dieu.

Les crieurs de minuit aussi disent qu’ils chevauchent. Leur che- vauchée est aussi d’inspiration diabolique.

QUICONQUE  CHEVAUCHE  PENDANT  LES  AGES  DE L’EGLISE EST UN SEDUCTEUR. C’est ici la Manne Fraîche! Amen!

Que le Nom du Seigneur soit béni!

A bientôt

FRERE ABOKON MOISE

LA CHEVAUCHEE DE KACOU PHILIPPE LE CRIEUR DE MINUIT EST-ELLE BIBLIQUE ?
LA CHEVAUCHEE DE WILLIAM BRANHAM A MINUIT EST-ELLE CONFORME A L'ECRITURE ?
SENTINELLE QUE DIS-TU DE LA NUIT ?
CHRIST, LE PRINCE DES ROIS DE LA TERRE
LE MYSTERE DE LA CLE DE DAVID
DEUXIEME EPITRE DE FRERE MOISE AU FRERE EDWALD FRANK
LE MYSTERE DE LA GRACE DE L'HOMME
Visiteurs connectés : 2
Visiteurs uniques : 514
Nb Visiteurs : 979
Nb hits de cette Page : 1319
Total des pages vues : 1949
Record visit. connectés
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix