Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 9 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
36
Hier :
385
Semaine :
1983
Mois :
12863
Total :
3829800
Il y a 5 utilisateurs en ligne
-
5 invités


DEUXIEME EPITRE DE FRERE MOÏSE AU FRERE EWALD FRANK PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Lundi, 25 Octobre 2010 13:52

Message  du  mercredi  21  octobre  2009,  Tabernacle  le Chandelier d’Or ;

Yopougon-Selmer ; Abidjan ; République de Côte d’Ivoire.

Bonjour frère Ewald Frank dans le Nom du Seigneur Jésus-Christ notre Rédempteur. C’est la deuxième fois que je vous écris. Vous ne m’avez pas encore répondu, à cause certainement de votre emploi du temps trop chargé, et je vous comprends. Mais, j’ai une autre préoccupation à vous faire connaître. C’est au sujet du livre " LES SEPT AGES DE L’EGLISE". Selon vous, frère Branham n’est pas l’auteur de cet ouvrage. Je m’inscris en faux contre votre déclaration, et je vais vous  prouver que William Marrion Branham est bel et bien l’auteur de ce livre. Je vais vous le prouver au travers de ses propres brochures. Vous dites dans votre bro- chure " LES  HOMMES POSENT DES QUESTIONS…DIEU REPOND PAR SA PAROLE", à la page  28 que c’est le Dr Lee Vayle qui est l’au- teur de ce livre. Puis, vous ajoutez : «  Frère Branham   a dit qu’il n’avait  pas  une  fois  lu  ce  livre combien  moins  l’a-t-il  écrit. » Je vais vous prouver que c’est lui qui a écrit ce livre, et qu’il l’a lu. Vous avez cité frère  Branham dans  la brochure  " L’HOMME  FUYANT  LOIN  DE LA PRESENCE DU SEIGNEUR" du 17 février 1965, pour montrer qu’il n’a jamais lu cet ouvrage que vous redoutez tant : «  Alors, il y a le livre sur les Ages de l’Eglise… Je pense que notre frère doit avoir reçu un peu d’inspiration spéciale, parce qu’il dit qu’il a écrit encore de lui – même deux autres livres. Ainsi, comme je le crois, il a écrit «  Le Prophète du XXème siècle » et «   L’Age de l’Eglise de Laodicée ». Je ne

lai jamais lu moi – même. Si je les lis, il se pourrait que je change d’opinion là – dessus… » Avec tout le respect que je vous dois, qu’il me soit permis de faire quelques remarques avant de continuer :

1.  Je veux vous faire remarquer que ce bout de phrase « Alors il y a le livre des Ages de l’Eglise… » ne se trouve pas dans la brochure que vous avez citée, à moins que vous ayez une autre traduction du même «  L’homme fuyant loin de la présence du Seigneur. » J’ai pris cette brochure que j’ai heureusement dans ma bibliothèque pour procéder à une vérification ; c’est alors que je me suis aperçu que ce bout de phrase ne se trouve pas dans ce que frère Branham a dit.

2.  La deuxième remarque, c’est que vous avez intentionnellement relié ce bout de phrase en question, qui d’ailleurs ne se trouve pas dans la brochure, à cette phrase « Je pense que notre frère doit avoir reçu un peu d’inspiration spéciale, parce qu’il dit qu’il a écrit encore de lui – même deux autres livres. Ainsi, comme je le crois, il a écrit «  Le Prophète du XXème siècle » et «  L’Age de l’Eglise de Laodicée » Je ne l’ai jamais lu moi – même. Si je les lis, il se pourrait que je change mon opinion là – dessus… » Votre objectif, c’est de montrer que frère Branham n’a jamais lu le livre " LES SEPT  AGES DE L’EGLISE", et qu’il ne l’a jamais écrit. Mais vous avez eu tort de faire cela, parce que les choses ne sont pas ainsi dans la brochure " L’homme  fuyant loin de la pré- sence du Seigneur".

3.  La troisième remarque, c’est que vous dites, en citant frère Bran- ham, « Je ne l’ai jamais lu moi – même. Si je les lis… » Dans la brochure, voici ce que dit frère Branham lui – même : « Je ne l’ai jamais lu moi – même. Si je le lis… » Il n’a pas dit «  Si je les lis », mais « si je le lis ».

Maintenant, je vais reproduire exactement ce que dit frère Branham dans la  brochure intitulée

" L’HOMME FUYANT LOIN DE LA PRESENCE DU SEIGNEUR" (Version Centre Missionnaire de la Parole Par- lée ; Série 4, N° 11), page 5 – 6




Examinons maintenant la parole de frère Branham, paragraphe par paragraphe :

- Page 5, paragraphe 24 : Ici il est question de deux nouveaux livres écrits par le Dr Lee Vayle.

- Page 5, paragraphe 25 : Ici, frère Branham parle du livre "Les Sept Ages de  l’Eglise", qui est déjà terminé, et qui est en cours d’impression. Après avoir parlé en  haut des deux livres écrits par Lee Vayle, il parle maintenant d’un autre livre : Les Sept Ages de l’Eglise.

- Page 5, paragraphe 26 : Frère Branham parle de Lee Vayle à qui il a de- mandé de l’aider à écrire le livre "Les Sept Ages de l’Eglise", et de s’occuper de l’aspect grammatical, tout en restant dans la même ligne de pensée que lui.
- Page 6, paragraphe 27 : Il parle de Lee Vayle qui a reçu une petite inspiration, et qui a écrit deux livres. A propos de ces deux livres, frère Branham ne se souvenait plus exactement de leurs titres. C’est pourquoi il dit
« Il en a écrit un qui s’appelle, je crois, " Le Prophète du vingtième siècle" et un autre qui est " L’Eglise de Laodicée", je crois ou quel- que chose ainsi. » Vous voyez ! Il dit «  ou quelque chose ainsi », ou quelque chose comme ça. Cela est la preuve irréfutable qu’il ne se souvenait plus des deux livres dont il voulait parler. Le premier titre « Le Prophète du vingtième siècle » est exact, mais quant au titre du deuxième livre, il ne s’en souvenait plus. Il a donc dit « L’Eglise de Laodicée »,  mais cela n’est pas exact. Il dit qu’il n’a jamais lu ce livre, or, il l’a lu. C’est pourquoi je dis qu’il ne s’est pas souvenu du titre exact du deuxième livre. Tout à l’heure, je vais vous prouver qu’il a bel et bien lu le livre " L’Eglise de Laodicée".

Prenons maintenant la brochure "LE MESSAGER DU TEMPS DE LA FIN" du 16 janvier 1963 (Version Centre Missionnaire de la Parole Parlée ; Série 1, N° 4), à la page 7 ; frère Branham dit : « Nous venons de dactylographier les Sept âges de l’Eglise, dans notre assemblée locale. » Frère Frank, que pensez – vous de cette parole de frère Branham ?
C’est dans son assemblée locale, au Branham Tabernacle que le livre "Les Sept  Ages de l’Eglise" a été dactylographié. Frère Branham a-t-il permis qu’un tel livre dans lequel il est dit que lui, Branham, a prédit la fin de tout système, de l’introduction dans le millénium, de la fin du monde pour l’année 1977 ?  N’essayez surtout pas de nous faire croire qu’il ne connaissait pas le contenu du livre. N’essayez pas de faire cela. Le prophète Branham,  qui a vécu une vie pure et exemplaire, et qui était d’une grande rigueur,  ne pouvait pas permettre que quelqu’un  du dehors, écrive un livre qui porte atteinte à son ministère et à son honorabilité, vienne dans son assemblée locale pour dactylographier ce livre compromettant. Vous comprenez ? William Branham connaissait le contenu du livre, tous ses frères aussi savaient qu’un tel livre allait sortir. C’est Lee Vayle l’écrivain, mais frère Branham en est l’auteur. Le Fils de l’Homme a dit à Jean d’écrire tout ce qu’il verrait. Et Jean a écrit. Cela ne fait pas de lui l’auteur du livre de l’Apocalypse.

Prenons encore une brochure " LE TROISIEME EXODE" du 30 juin
1963 (Version Centre Missionnaire de la Parole  Parlée ; Série 3, N° 3), à la  page  4.   Frère  Branham  parle  encore  de  ce  livre,  en  disant  :
« J’aimerais pouvoir enregistrer cela. D’autre part, nous essayerons maintenant de préparer les épreuves du livre des sept âges de l’église et de faire sept bandes, tâchant d’arriver à faire quelque chose d’aussi bon marché que possible afin que cela soit accessible à tous. »

Lisons cette autre brochure " DIEU DEVOILE" du 14 juin 1964 (Version Centre Missionnaire de la Parole Parlée ; Série 1, N° 6) , à la page 36 : Frère Branham dit : «  Le Dr Lee Vayle a écrit ce fameux li- vre, «  L’Eglise de Laodicée ». C’est un livre vraiment étonnant. Il va bientôt paraître. Nous en faisons la  dernière lecture. Nous discutions entre nous de son contenu, quand certains vinrent me dire… » Tout à l’heure, je vous ai dit que j’allais vous donner la preuve irréfutable que frère Branham a lu ce livre. Cette preuve est devant vous. Il dit : « Nous en faisons la dernière lecture. Nous discutions de son contenu. » Vous voyez ! Non seulement il l’a lu plus d’une fois, puisqu’il a parlé de dernière lecture, mais il connaissait aussi son contenu ; cela va de soi. Or, c’est dans ce livre qu’il a beaucoup insisté sur l’année 1977, comme étant l’année de l’enlèvement, de la fin du monde. C’est dans ce livre qu’il a dit : « Je PREDIS (je ne prophétise pas) » que l’année 1977 serait l’an- née de l’enlèvement et de la fin des systèmes de ce monde. Il a dit qu’il ne faisait que prédire. Même s’il n’a fait que prédire, Dieu devait accomplir sa prédiction. Car, dans Esaïe 44. 26 ; Dieu dit qu’Il confirme la parole de Son serviteur, et qu’Il accomplit les prédictions de ses envoyés. Remarquez ceci : Branham dit exactement ceci, à propos de 1977, dans ce livre : « Donc, je le répète, je crois sincèrement et je maintiens, selon ce que j’ai étudié dans la Parole, ainsi que par l’inspiration Divine, que 1977 pourrait bien marquer  le point final des systèmes de ce monde, et nous introduire dans le millénium. » Comme vous pouvez le constater, le prophète a prédit sous l’inspiration Divine, cela  veut dire que c’est Dieu qui a parlé par lui. Donc cette prédiction concernant 1977 venait directement de Dieu. C’était AINSI DIT LE SEIGNEUR, selon lui. Pourtant, elle n’a pas été accomplie. Et c’est là  votre problème. Cette prédiction est un petit grain de sable dans la machine. C’est une épine dans vos pieds. Comme vous ne  savez pas comment résoudre ce problème, vous avez préféré faire croire que frère Branham n’est pas l’auteur de cet ouvrage, et il ne l’a jamais lu. C’est vraiment dommage pour ceux qui vous écoutent. C’est aussi pitoyable.

Frère Frank, frère Branham dit qu’il a lu le livre "L’Eglise de Laodi- cée" où il est question de l’année 1977 ; c’est aussi dans ce livre  qu’il  a enseigné une fausse doctrine. D’après cette doctrine, il y a des gens qui entreront dans la Vie éternelle sans passer par la nouvelle naissance. Il dit qu’il a lu ce livre, et qu’il en a discuté de son contenu avec Lee Vayle, avant sa parution. Maintenant, qu’avez-vous à dire ? Est-il l’auteur de ce livre, oui ou non ? Veuillez me répondre ! Comment pouvez-vous faire croire au monde entier que c’est Lee Vayle qui est l’auteur de cet ouvrage, alors que vous savez que cela est faux. Vous avez dit dans votre fa- meuse brochure que j’ai eu  l’honneur et l’agréable plaisir de citer plus haut, à la page 2, que vous connaissez le « Message du temps de la fin » mieux que quiconque, parce que pendant ces 47  dernières  années, vous avez lu et traduit les prédications de frère Branham. Après 47 ans de
lecture et de traduction, vous n’allez pas me dire que vous n’avez jamais vu la parole de Branham qui dit : «  Le Dr Lee Vayle a écrit ce fameux livre, « L’Eglise de Laodicée ». C’est un livre vraiment étonnant. Il va bientôt paraître. Nous en faisons la dernière lecture. Nous discutions entre nous de son contenu, quand certains vinrent me dire… » N’avez-vous jamais vu cette parole du prophète ? Si oui, pourquoi vous efforcez- vous à dire aux gens qu’il n’a jamais lu ce livre, et que c’est Lee Vayle qui l’a écrit ?

Prenons encore une brochure "J’AVAIS ENTENDU, MAIS MAIN- TENANT  J’AI VU" du 27 novembre 1965 (Version La Voix de Dieu). Dans cette brochure,  frère Branham dit : « Je  suis  heureux,  ce  soir, qu’un autre des frères qui collaborent avec nous soit parmi nous ; en promenant le regard, je l’ai reconnu, je l’ai vu il y a quelques minutes : Frère Gordon Lindsay. C’est un des vieux de la  veille, il était avec nous il y a longtemps. Il fait un travail formidable, il imprime, en ce moment il imprime mon livre : Les Sept Ages de l’Eglise.» Cette déclaration a-t-elle besoin d’une interprétation particulière ? Non. Elle est claire et limpide. Frère Branham dit que le livre "Les Sept Ages de l’Eglise", c’est son livre. Personne ne peut me dire le contraire, fut-il le serviteur fidèle et prudent ordonné selon Matthieu  24. 45. Frère Branham dit que ce livre est son livre. Il en est donc l’auteur. Qu’avez-vous à dire à ce sujet ?

Maintenant prenons le livre lui-même : Exposé des Sept Ages de l’Eglise. Sur la couverture, il y a le titre et le nom de l’auteur, William Marrion Branham. Dans ce livre se trouve sa photo. Et c’est lui-même qui a fait l’introduction. Avec tout cela, vous avez pu faire croire aux gens que frère Branham n’est pas l’auteur du livre. J’admire cette grande prouesse. Je vous rappelle aussi que ce livre  a été publié, mis en circulation du vivant de frère Branham. Il a été publié le 4 décembre 1965 ; et frère Branham a fait son accident le 11 décembre 1965, et il est décédé le 24 décembre de la même année. N’essayez pas de me faire croire qu’il ne savait pas que ce livre était publié. N’essayez pas de me dire que les Billy Paul,
Joseph Branham, et tous les frères et sœurs du Branham Tabernacle, ne
savaient pas que ce livre était sorti, et qu’il faisait dire des choses non- conformes à l’Ecriture au prophète de l’heure. N’essayez surtout pas d’aller sur ce terrain. William  Marrion Branham est l’auteur du livre "Les Sept Ages de l’Eglise". Je vous défie de me prouver le contraire.

Toujours dans votre brochure " LES HOMMES POSENT DES QUESTION DIEU REPOND PAR SA PAROLE" à la page 27 – 28, vous dites : « En avril 1966, j’ai ramené avec moi des USA les deux brochures  en  anglais  «  Twentieth  Century  Prophet »  et  «  The Laodicean Church Age » ainsi que le livre «   An exposition of the Seven Church Ages ». Je supposais que frère Branham était l’auteur du livre des Ages de l’Eglise et je l’ai traduit en allemand, et en a fait imprimer 10 000 exemplaires. Puis, je découvris que les 48 pages de la brochure  « The Laodicean Church Age »  du premier au dernier mot se trouvaient aux pages 329 à 365 dans le livre en anglais sur les Ages de l’Eglise. Plus tard, je constatais qu’entre le Message prêché par frère Branham et le contenu  du livre "  Exposé des Sept Ages de l’Eglise"… » Quand vous dites que vous supposiez que c’était frère Branham l’auteur du livre des Sept Ages de l’Eglise, je ne sais quoi dire. Comment pouvez-vous traduire un livre de 372 pages de l’anglais en alle- mand, et le faire imprimer à hauteur de 10 000  exemplaires, sans vous apercevoir qu’il y a des erreurs là-dedans, sans savoir que frère Branham n’en est pas l’auteur ? Comment se fait-il que c’est seulement plus tard, que vous avez compris que ce livre renferme de fausses doctrines et une fausse prédiction concernant 1977, que frère Branham n’en est pas l’au- teur ?  Pour moi, vous avez cru que l’enlèvement allait avoir lieu à cette

date, 1977 parce que vous saviez que l’auteur du livre, c’était frère Bran- ham. Et vous avez cru en cette prédiction,  qui de surcroît,  était de frère Branham, prédiction faite sous le sceau  du fameux AINSI DIT LE SEI- GNEUR.  Voici ce que vous avez écrit dans la brochure "LA PAROLE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT" de 1966, et qui me fait dire que vous avez cru en cette fameuse prophétie : «  D’Adam à Abraham il y a 2000 ans et à nouveau 2000 ans d’Abraham jusqu’à Christ. Ensui- te depuis Christ jusqu’à nos jours nous avons bientôt 2000 ans,  en- semble cela fait presque 6000 ans. Le septième millénaire sera le jour
de repos de l’Eternel, le règne de mille ans. Il est aussi écrit : à cause des élus, les  jours seront abrégés. Nous pouvons en déduire que ce siècle  ne  sera  pas  complètement écoulé  avant  le  retour  de  Jésus- Christ. Cela correspond à ce que frère Branham vit en 1933… » D’après vous, ce siècle, le vingtième siècle, « ne  sera pas complètement écoulé avant le retour de Jésus-Christ. » Et vous avez ajouté : « Cela cor- respond à ce que frère Branham vit en 1933. » Frère Frank, au cas où vous l’auriez oublié, nous sommes aujourd’hui au XXIème siècle. Votre prophétie qui annonçait le retour du Seigneur avant la fin du XXème siècle ne s’est pas réalisée, pas plus que celle de frère Branham qui a prédit par l’inspiration Divine la seconde venue  du Seigneur pour 1977. Vous vous êtes appuyé sur la fausse prophétie concernant  1977 qui se trouve dans le livre " LES SEPT AGES DE L’EGLISE " pour annoncer à votre tour  que le retour du Seigneur se fera avant la fin du XXème siècle. Donc n’essayez  pas de me faire croire le contraire. Que Dieu nous vienne en aide !

Vous dites que c’est frère Branham qui vous a dit de distribuer la nourriture au temps convenable. Mais, c’est le même frère Branham qui a aussi consacré Joseph Coleman, et qui a dit que la Parole du Seigneur sor- tirait de New-York. Et la Parole qui sort de New-York, et qui nous par- vient dit que les sept tonnerres d’Apocalypse 10. 7 sont révélés. Or, vous, après avoir cru  pendant des années qu’ils avaient été révélés, vous avez fait volte-face pour dire que cette doctrine est diabolique. En disant au- jourd’hui qu’elle est diabolique, vous êtes en train de nous dire, vous le serviteur  fidèle  et prudent ordonné par la voix puissante de Dieu, selon Matthieu 24. 45, vous qui avez été rempli du Saint-Esprit dès votre jeune âge (16 ans si je ne trompe pas), que pendant des années, vous avez cru en une doctrine diabolique. Joseph Coleman consacré par frère Branham dit que les sept tonnerres d’Apocalypse 10. 7 sont révélés. Et vous, mandaté par le même frère Branham pour distribuer la nourriture au temps conve- nable, vous dites que les sept tonnerres qui étaient révélés, ne sont plus révélés. Au cas où vous l’auriez oublié, sachez que frère Branham a dit que Dieu lui a dit qu’il aurait un fils qui s’appellerait Joseph, et qu’il se- rait prophète. Et ce prophète croit  en  la révélation des sept tonnerres d’Apocalypse 10.7. Je vous apprends aussi, au cas où vous ne le sauriez pas, que  la version française du livre " L’exposé des Sept Ages de l’Eglise" est publiée par Voice of God Recordings (La Voix de Dieu), basée à Jeffersonville, Indiana, et au Canada. Vous voyez ! Frère Branham vous a mandatés, tous les deux, vous et Coleman, mais vous ne vous entendez pas sur la doctrine. Vous dites que c’est avec vous que Dieu fera la der- nière action avant l’enlèvement. Coleman aussi dit que c’est par lui que cette action sera faite. Chacun de vous essaie par toutes sortes de révéla- tions et  d’enseignements d’amener les gens à le suivre. Moi, je ne vais jamais vous suivre. Frère Branham dit que Dieu lui a montré une vision dans laquelle il a vu l’aigle allemand qui observait la chevauchée du cava- lier anglais qui traversait l’Afrique. Dans  ma première lettre, à laquelle vous n’avez pas encore eu le temps de répondre, je vous ai donné ma po- sition concernant cette vision de frère Branham. J’ai dit qu’elle est du dia- ble. Et vous vous réclamez de cet aigle allemand qui survole l’Afrique. Si vous êtes l’aigle allemand, où est le cavalier anglais qui devait traverser l’Afrique ? Je suis surpris que vous le grand docteur de la Parole, vous vous identifiiez à une vision diabolique. Je sais que vous l’avez fait parce qu’elle vient de frère Branham. Je vous apprends, au cas où vous ne le sachiez pas, qu’au cours des sept âges de l’Eglise, Dieu  n’utilise aucun symbole relatif au cavalier. Le seul cavalier dont parle l’Ecriture pendant ces âges, c’est le séducteur, l’anti christ. Par conséquent, le cavalier an- glais dont a parlé frère Branham ne peut être que le séducteur, si sa vision vient de Dieu. Mais elle ne vient pas de Dieu. Dans " LES AMES QUI SONT  MAINTENANT  EN  PRISON",  frère  Branham  dit  qu’il  chevauchait à minuit. Or, Dieu n’a pas prédit la venue d’un cavalier au cours des sept âges de l’Eglise. Je le répète, le seul cavalier dont parle l’Ecriture, au cours  de  ces  âges,  c’est  le  séducteur.  Frère  Branham  serait-il  un  séducteur ?
Que Dieu nous vienne en aide !

Maintenant, je vais vous rafraîchir la mémoire en citant ce que vous avez dit en septembre-octobre 1966 dans votre brochure " LA PAROLE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT". Vous avez dit ceci : « Tous ceux qui ont lu le livre de frère Branham sur les sept âges de l’Eglise
savent déjà ce qui se passe réellement dans le jardin d’Eden. » Dois-je vous  commenter votre propre déclaration ? En 1966, vous avez dit que c’est frère Branham qui a écrit ce fameux livre, que c’est lui l’auteur de cet ouvrage. Puis, contre toute  attente, en 2006, dans la brochure " Les hommes posent des questions … Dieu répond  par Sa Parole", vous avez osé dire qu’il n’a jamais écrit ce livre, qu’il ne l’a jamais lu. Vous voyez ! Dieu a permis que vous soyez rattrapé par vos déclarations contradictoires. Que Son Nom en soit à jamais béni ! Frère Frank, vous avez cru à tout ce qui est écrit dans ce livre que vous rejetez aujourd’hui, parce que vous savez que c’est frère Branham qui en est l’auteur, jusqu’au jour où le doute est entré en vous à cause de l’année 1977. C’est à partir de ce mo- ment que vous avez rejeté toute responsabilité sur le Dr Lee Vayle. Vous préférez de loin qu’on le traite de faux docteur qu’on ne traite frère Bran- ham de faux prophète. Mais vous avez oublié que c’est à Dieu qu’appartient le véritable pouvoir de juger et de faire la lumière sur tout. En disant que c’est Lee Vayle qui est l’auteur de ce livre où il y a de fausses doctrines, vous avez fait de celui-ci un faux docteur, tout en préservant l’hon- neur de frère Branham. Mais, c’est peine perdue. Car, vous avez reconnu vous-même que l’auteur de ce livre, c’est WILLIAM MARRION BRANHAM.

Je sais que vous êtes un grand et puissant homme de Dieu, qui parcou- rez le monde dans tous les sens, afin d’annoncer le fameux message de l’heure, et que de milliers de personnes ont pris position pour vous ; et que moi, je ne suis qu’un pauvre petit prédicateur de quartier, incapable d’aller prêcher partout dans le monde, mais je  remercie le Seigneur qui me fait l’honneur de vous dire ce que je pense de vous. Je sais que ma voix ne porte pas, et que la tienne porte très loin, mais je loue le Seigneur pour tout cela. Vous croyez que sans vous l’Afrique ne peut pas recevoir la lumière de  la Parole, sans vous les blancs. Vous croyez que Dieu ne peut pas confier Sa Parole aux africains noirs, c’est pourquoi frère Branham dans sa vision a vu un aigle  allemand et un cavalier anglais. Je connais des gens, qui pendant des années ont dit : «  Frère Branham a dit, frère Branham  a dit », qui aujourd’hui, disent : « Frère Frank dit, frère Frank dit ». Divine comédie !

Que Dieu nous vienne en aide !

 

A bientôt !

FRERE CHRIST-MOÏSE

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix