Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 8 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
36
Hier :
383
Semaine :
1278
Mois :
11353
Total :
3843405
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités


LA REVELATION DU MYSTERE DE LA COTE D'ADAM PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Vendredi, 14 Octobre 2011 14:43

Message prêché le 18 août 2011, au Tabernacle Le    Chandelier d’Or ;  Yopougon – Selmer ; Abidjan ; RCI. Matin.


Bonjour à tous dans le merveilleux Nom de Jésus – Christ notre  Seigneur et Sauveur. Que Sa grâce et Sa paix vous soient multipliées ! Ce matin, je voudrais vous parler du mystère de la côte d’Adam. Beaucoup de gens ont déjà prêché sur cette mystérieuse côte d’Adam. William Branham, par exemple dit que c’est une côte physique, et que la femme a dans son anatomie,  une côte de plus que l’homme. C’est ce qu’il pense, et je respecte ce qu’il pense, même si cela n’est pas vrai. Moi aussi, je voudrais vous faire connaître la révélation que j’ai reçue en ce qui concerne cette côte d’Adam. Si quelqu’un n’est pas d’accord avec moi, c’est son droit le plus absolu.

Après avoir créé toutes choses sur la terre, Dieu dit : «  Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance… » (GENESE 1. 26). Et en GENESE 1. 27, l’Ecriture dit : «  Et Dieu créa l’homme à son image ; il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. » Comment Dieu a- t- Il créé l’homme ? Selon GENESE 1.26, Il l’a créé à Son image, à Sa ressemblance. L’image de Dieu est un corps  spirituel. Dieu a donc créé l’homme dans un corps spirituel semblable à Son propre corps spirituel. Le corps spirituel de Dieu est semblable au corps spirituel des anges. Et le corps spirituel des anges ressemble au corps humain. Gabriel est un ange qui se tient devant le Seigneur. Il a un corps spirituel, puisqu’il est un être spirituel. Cependant, en DANIEL 9. 21, Daniel le prophète dit : «  Je parlais encore dans ma prière, quand l’homme, Gabriel, que j’avais vu précédemment dans une vision, s’approcha de moi, d’un vol rapide, au moment de l’offrande du soir. » Comme vous pouvez le constater, l’ange Gabriel, est appelé ici, l’homme Gabriel. Il a donc un corps spirituel qui ressemble au corps humain. La différence entre le corps spirituel de l’ange Gabriel et notre corps, c’est que notre corps est un corps de chair et de sang, tandis que le corps de Gabriel n’a ni chair ni sang. L’ange Gabriel a un corps spirituel et céleste, qui ressemble cependant à notre corps. Quand Dieu créait l’homme au commencement, Il lui a donné un corps spirituel, qui est Son image. Et Dieu créa l’homme à Son image. Cela veut dire que Dieu l’a créé dans un corps spirituel semblable à Son propre corps spirituel. Après avoir créé l’homme dans un corps spirituel, Il l’a ensuite créé dans un corps de chair. C’est ce qui est révélé dans GENESE 2.7 : «  L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.» L’homme ainsi formé, de la poussière de la terre, est devenu un homme fait de chair et de sang.

Voyons maintenant comment Dieu a créé la femme. Dans GENESE 2.18, Il dit : «  Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. » «  Alors l’Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est l’os de mes os et chair de ma chair ! on l’appellera femme parce qu’elle a été prise de l’homme. » (GENESE 2. 18 ;   GENESE 2. 21 – 23).  C’est ici le mystère de la côte d’Adam. Selon cette Parole de l’Ecriture, Dieu a pris une côte de l’homme pour créer la femme. Mais, s’agit – il vraiment d’une côte au sens littéral du terme, ou s’agit – il d’une allégorie ? Je crois qu’il s’agit d’une allégorie, d’une parabole, d’un mystère. Il ne s’agit donc pas d’une côte physique, d’un os, car il n’y a pas de vie dans l’os. La vie se trouve dans le sang. Je crois donc que la côte d’Adam, c’est le sang d’Adam. Dieu a donc créé la femme à partir du sang de l’homme. Il a pris le sang de l’homme pour former la femme. La vie de l’homme, et tout ce qui est de lui, se trouvent dans son sang. La formation de tout homme commence par la formation du sang, qui, de transformation en transformation, devient un homme. La vie de l’homme, sa chair, ses os, son caractère, et tout le reste, se trouvent dans son sang. Dans le spermatozoïde de l’homme, et dans l’ovule de la femme, il y a du sang. Quand le spermatozoïde et l’ovule se croisent, il y a fécondation : La vie  du futur bébé est déjà là, dans le fœtus, qui est constitué de sang. Dans ce sang se trouve tout ce qui est de l’homme : Sa chair, ses os, ses yeux, ses oreilles, ses pieds, ses mains, sa bouche, ses doigts, ses orteils, ses dents, son caractère.

Lors d’un réveil à Bouaké, dans le quartier d’Air France 2, je parlais sur ce thème : LA SEMENCE DE LA FEMME. C’est ce jour – là que pour la première fois, le Seigneur, dans Sa bonté, m’a révélé le mystère de la côte, qui n’est pas un os, mais du sang. Pendant que je donnais la révélation du mystère de la côte d’Adam ce jour - là,   la puissance de résurrection tomba sur nous avec une grande force. C’était comme si la terre tremblait. Et le Seigneur donna une vision à frère Israël. Dans la vision, il a vu une femme arrêtée à ma droite. Frère Israël a pu voir, par la puissance de résurrection, l’intérieur du ventre de cette femme. Et voici, il y avait une boule de sang. Cette boule de sang, au fur et à mesure que je révélais le mystère de la côte, insistant sur le fait que c’est du sang et non un os, se transformait, jusqu’à devenir un bébé. Le Seigneur, de façon exceptionnelle, a confirmé cette révélation en nous donnant une telle vision. Il nous a montré que la côte d’Adam, c’est bel et bien du sang, et non une côte physique. Je suis donc très heureux de pouvoir une fois encore partager avec vous, cette merveilleuse révélation du mystère de la côte d’Adam : La côte d’Adam, c’est le sang d’Adam. Le Seigneur l’a confirmé par un signe surnaturel, au travers d’une vision. Mais, je peux aussi vous donner une Ecriture pour vous montrer que la vie se trouve dans le sang. C’est LEVITIQUE 17. 11- 14. Dans cette Parole de l’Ecriture, en LEVITIQUE 17. 11, Dieu dit que la vie de la chair est dans le sang. Et en LEVITIQUE 17.14, Il ajoute : «  La vie de toute chair, c’est son sang, qui est en elle. » Maintenant que nous savons que la vie de toute chair, c’est son sang, que la vie de la chair est dans son sang, et non dans l’os, examinons le cas de la femme, qui a été créée avec la côte d’Adam. Je pourrai dire ceci, sans ambages, au Nom du Seigneur Jésus – Christ : La vie de la chair de la femme d’Adam est dans son sang ; la vie de la chair de la femme d’Adam, c’est son sang. D’où lui venait ce sang ? De l’homme. Oui Monsieur ! C’est donc le sang de l’homme que Dieu a pris pour former la femme. La côte d’Adam, c’est donc le sang d’Adam. La vie de la chair de la femme n’est pas dans son os ou dans ses os, mais dans son  sang. C’est l’Ecriture. La côte d’Adam, c’est un mystère, qui vous est révélé en ce temps de l’aube, au travers de la Manne Fraîche.  Quand Dieu a formé l’homme de la poussière de la terre, l’homme est devenu un homme de chair et de sang. Dans cet homme de chair et de sang, se trouvait la femme. Pour pouvoir former le corps de la femme, Dieu a fait tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’est endormi. C’est pendant son sommeil que Dieu a pris sa côte,  c’est – à – dire  son sang, pour créer la femme. C’est un type de ce qui s’est passé avec Jésus – Christ de Nazareth, le dernier Adam. De même que le premier Adam a eu une femme, de même le dernier Adam a aussi Sa femme. De même que le premier Adam est tombé dans un profond sommeil, avant que Dieu ne lui fasse une femme, de même le dernier Adam est aussi tombé dans un profond sommeil sur la croix, avant qu’une épouse ne Lui soit formée. En effet,  dans la pensée prophétique de Dieu, la mort est égale au sommeil. Quand la fille de Jaïrus est morte, le Seigneur a dit : « Elle  n’est pas morte, mais elle dort. » En vertu de cette Parole de l’Ecriture qui compare la mort au sommeil, nous croyons que sur la croix, Jésus n’est pas mort, mais Il dormait. Pendant qu’Il dormait, un des soldats «  lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau. » De même que le premier Adam eu le côté ouvert, afin que son sang soit prélevé  pour former sa femme, de même le dernier Adam a eu Son côté ouvert, afin qu’une épouse Lui soit formée. Nous savons tous que  Jésus – Christ s’est acquis une Epouse par Son sang versé sur la croix. Cette Epouse est donc  formée par le Sang de Christ. La vie de la chair de cette Epouse, c’est son sang. Le sang qui coule dans le corps de l’Epouse de l’Agneau, c’est le Sang même de l’Agneau. De même que Dieu a formé une épouse au premier Adam, par le sang de ce dernier, de même Il a formé une Epouse au dernier Adam, par le Sang précieux de ce dernier. De même qu’Eve est le sang d’Adam rendu manifeste, de même l’Eglise est le Sang de Christ rendu manifeste. Que Dieu bénisse votre entendement, afin que vous compreniez les Ecritures et la puissance de Dieu !  A bientôt !

FRERE ABOKON CHRIST-MOISE

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix