Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 20 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
62
Hier :
383
Semaine :
1304
Mois :
11379
Total :
3843431
Il y a 10 utilisateurs en ligne
-
10 invités


PAUL, AQUILAS ET PRISCILLE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Vendredi, 14 Octobre 2011 15:00

Message prêché le lundi 15 août 2011, au Tabernacle Le Chandelier d’Or; Yopougon – Selmer; Abidjan; RCI. Matin.


Bonjour bien – aimés de Dieu dans le merveilleux Nom du Seigneur Jésus – Christ notre Sauveur et Seigneur. Hier, lors du réveil qui a eu lieu à Port – Bouët Adjouffou, une femme, qui nous a été présentée comme étant une servante de Dieu, pour montrer que la femme doit enseigner la Parole du Seigneur dans l’Eglise de Dieu, a pris ACTES 18.24-26, pour justifier cela. Selon elle, comme il est écrit ‘’ Aquilas et Priscille l’ayant entendu, le prirent avec eux, et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu», cela veut dire que la femme aussi peut enseigner la Parole du Seigneur dans l’Eglise de Dieu. Poursuivant dans son raisonnement, elle a dit que l’homme et la femme sont égaux, et que ce que l’homme fait, la femme le fait aussi, en s’appuyant sur cette Parole de l’Ecriture qui est dans GALATES 3.27-28: «vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni homme ni femme; car vous êtes tous un en Jésus -Christ.» Prenant la parole, au nom du Seigneur   Jésus – Christ, je lui ai dit, devant l’assemblée, que c’est le même Paul qui a dit dans GALATES 3.27-28, que nous sommes tous un en    Jésus – Christ, qui a aussi dit, dans 1 CORINTHIENS 11.3 que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ. Et j’ai dit: Si l’homme est vraiment le chef de la femme, comme le dit l’Ecriture, c’est que la femme n’est pas  son égale, et elle ne peut en aucun cas être égale à lui. Frères, l’homme est le chef de la femme, selon l’ordre Divin établi par   l’Ecriture. La femme qui est son inférieure ne peut donc pas lui enseigner la Parole, et elle ne peut pas prendre non plus de l’autorité sur lui. J’ai aussi pris cette Parole de l’Ecriture, dans 1 PIERRE 3.7, où il est écrit que la femme est un sexe faible. Si elle est un sexe faible, c’est que l’homme est le sexe fort. Par conséquent, les deux ne sont pas égaux; et ils ne peuvent donc pas faire exactement les mêmes choses. Le sexe fort domine sur le sexe faible. Pendant que je parlais  encore, celle qui nous été présentée comme une servante de Dieu,  a fui le débat, et elle est sortie de la salle. Elle qui était si inspirée, pourquoi   a – t – elle fui le débat? Ne confondons pas égalité et unité. Dans GALATES 3. 27-28, il est question d’unité, et non d’égalité. Dans 1 CORINTHIENS 11.3, il est question de hiérarchie: Dieu est le chef de Christ, Christ est le chef de l’homme, et l’homme est le chef de la femme. C’est un ordre décroissant, qui va du plus grand au plus petit. Amen! Cette dame dit qu’en  Jésus – Christ,l’homme et la femme sont égaux, pourtant l’Ecriture exige que la femme soit soumise à l’homme. De quelle égalité parle – t – elle donc?

En outre, c’est le même apôtre Paul, qui a dit que nous sommes tous un en Jésus – Christ, qui dit aussi ceci: Je ne permets pas à la femme d’enseigner la Parole, ni de prendre de l’autorité sur l’homme.» (1 TIMOTHEE 2.12-13). Et il en donne même les raisons: C'est Adam qui a été créé le premier, établissant de façon claire la supériorité de l'homme sur la femme. Et, puis, c'est la femme qui a été séduite, et s'est rendue coupable de péché. L'apôtre Paul, qui dit que nous sommes tous un en Jésus – Christ, dit aussi que la femme ne peut pas enseigner la Parole dans l'Eglise, ni prendre de l'autorité sur l'homme. C'est le même qui dit encore que l'homme est le chef de la femme. Et l'apôtre Pierre d'ajouter: La femme est un sexe faible.

En ce qui concerne l’exemple d’Aquilas et Priscille qui ont pris avec eux Apollos pour lui enseigner plus exactement la voie de Dieu, cette servante de Dieu, a mis l’accent sur le mot ‘’ Ils’’, qui est au pluriel. Pour elle donc, c’est que Priscille aussi a enseigné la Parole à Apollos. Maintenant, examinons ces  Paroles  de l’Ecriture:         ACTES 3.6 et ACTES 3.12. Dans la première, il est montré que c’est Pierre qui a guéri  le boiteux. Mais, dans la deuxième, il est montré que c’est Pierre et Jean qui l’ont guéri. Vous voyez! Dans la deuxième Parole c’est les deux qui ont fait le miracle: C’est le pluriel qui est utilisé. Mais, en réalité, c’est Pierre seul qui l’a guéri, mais en compagnie de Jean. Comme Jean était là, l’Ecriture l’a associé à cette guérison, mais dans les faits, il n’a rien fait. Il en est de même pour Aquilas et Priscille. Dans les faits, c’est Aquilas, l’homme, qui a enseigné la Parole à Apollos. Le pluriel est utilisé, pour associer la femme Priscille, à cette œuvre, mais en réalité, c’est Aquilas qui a apporté la Parole. Maintenant sachez aussi que lorsque Aquilas et Priscille ont quitté Rome pour s’installer à Corinthe, ils ont hébergé l’apôtre Paul, pendant un an et demi. ( ACTES 18.1-3). Pendant qu’il était à Corinthe, l’Ecriture dit, dans ACTES 18.4, que «Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs. »  Je crois donc qu’Aquilas et Priscille ont bénéficié de l'enseignement de Paul. Quand ce dernier était encore à Corinthe, le Seigneur lui dit dans une vision: «Ne crains point;  mais parle, et ne te tais point, car je suis avec toi, et personne ne mettra la main sur toi pour te faire du mal; parle, car j’ai un peuple nombreux dans cette ville. Vous voyez! Paul a enseigné sur ordre du Seigneur Lui – même. Et ce, pendant un an six mois. En ACTES 18.11, il est écrit: «Il y demeura un an six mois, enseignant parmi les Corinthiens la parole de Dieu.» Je le répète: Paul a aussi enseigné   Aquilas et Priscille. Ceux – ci savaient donc qu'elle était la position de l'apôtre Paul sur la position de la femme à l'Eglise. Ils savaient qu'elle était sa position sur l'exercice du ministère de la Parole par la femme. Ils savaient donc qu'il était contre le fait que la femme enseigne la Parole du Seigneur. C'est ici la Manne Fraîche.

Après  avoir passé un an six mois à Corinthe, Paul, Aquilas et    Priscille ont quitté la ville pour Ephèse. ( ACTES 18.18-19).  C’est à Ephèse que Paul a quitté Aquilas et Priscille, pour se rendre à      Jérusalem. C’est alors qu’Aquilas et Priscille ont rencontré Apollos, homme éloquent et versé dans les Ecritures.» Ils l’ont rencontré à Ephèse. C’est là qu’ils l’ont pris pour lui enseigner  plus exactement la voie de Dieu. (ACTES 18.24-26). Selon cette soi – disant servante de Dieu, Aquilas et Priscille ont ensemble enseigné la Parole à Apollos. Si Priscille, malgré l’enseignement qu’elle a reçu de Paul, pendant plus d’un an, a enseigné la Parole à Aquilas, après que l’apôtre soit parti, c’est qu’elle a dévié. C’est qu’elle ne croyait pas en Paul. Moi, je crois qu’elle était une femme remplie du Saint – Esprit, et qui craignait Dieu. Par conséquent, elle n’a pas enseigné la Parole à Aquilas. Si Aquilas, qui est l’homme, et qui a été enseigné par le même Paul, a laissé sa femme enseigner la Parole du Seigneur, c’est que lui aussi avait un problème. Mais, je sais qu’il était aussi rempli du Saint – Esprit, et craignait Dieu. Et qu’il ne pouvait pas laisser sa femme s’écarter de l’enseignement du prophète de Dieu.    Dans ROMAINS 16.3-5, l’apôtre Paul dit: «Saluez Prisca et Aquilas, mes compagnons d’œuvre en Jésus – Christ…» Aquilas et Priscille étaient donc les compagnons de Paul dans l’œuvre du Seigneur. Je ne crois pas que pendant qu’ils étaient avec le prophète du Seigneur, ce dernier laissait la chaire à Priscille pour qu’elle enseigne la Parole. Je ne le crois pas. Paul n’avait pas perdu la tête, comme les soi – disant prophètes d’aujourd’hui, au point de permettre à une femme d’enseigner la Parole, alors qu’il ne permettait pas à la femme d’enseigner la Parole. Priscille a accompagné Paul dans ses voyages missionnaires, avec son mari, mais elle n’a pas enseigné la Parole. Le simple fait même qu’elle soit avec quelqu’un qui ne permettait pas à la femme d’enseigner la Parole,  ni de prendre de l’autorité sur l’homme, est largement suffisant pour comprendre qu’elle n’a jamais enseigné la Parole.  Paul dit encore, dans  1CORINTHIENS 14. 33 – 34: «… Comme dans toutes les Eglises des saints, que la femme se taise dans les assemblées.» Il n’a donc pas écrit seulement aux Corinthiens, mais à toutes les Eglises des saints. Dans ces Eglises des saints, la femme ne doit pas enseigner la Parole. Elles peuvent le faire dans les églises des pécheurs. Dans 1 CORINTHIENS 14.37, il ajoute: «Si quelqu’un croit être prophète ou inspiré, qu’il reconnaisse que ce que je vous écris est un commandement du Seigneur.» Moi, Dieu m’a fait prophète. Et je crois que ce que Paul dit dans 1 CORINTHIENS 14.34, est un commandement du Seigneur Jésus – Christ. Cette dame, qui se fait appeler servante de Dieu, prophétesse, ne croit pas que ce que Paul a écrit est un commandement du Seigneur. C’est pourquoi elle enseigne la Parole dans son église à elle. Heureusement que ce n’est pas dans la vraie Eglise.

Je crois que Priscille n’a jamais enseigné la Parole du Seigneur dans l’Eglise de Dieu, parce qu’elle avait le Saint – Esprit, et elle comprenait les Ecritures et la puissance de Dieu. Elle n’est pas comme ces prophétesses dévergondées, possédées du diable, qui bavardent dans les marchés, dans les rues, dans les maisons, et  dans les églises des pécheurs.

Dans APOCALYPSE 2.19-20, le Seigneur a fait les éloges de l’Eglise de Thyatire. Cependant, Il lui dit: «Mais, ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité, et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.» Vous voyez! Le Seigneur a réprimandé cette Eglise de Thyatire, parce que c’est une femme, qui se dit prophétesse,  qui enseigne et séduit Ses serviteurs. Cette femme se dit prophétesse. Pensez – y! Le Seigneur ne l’a pas appelée au ministère prophétique, mais elle s’est auto – proclamée prophétesse. Il en est de même de toutes ces prophétesses: Elles se disent prophétesses. Toi, homme, sur qui est établie une femme qui se dit prophétesse, pourquoi permets – tu à cette femme de t’enseigner, alors que c’est toi qui es le chef de la femme? Pourquoi te laisses – tu séduire à ce point? Pourquoi as – tu vendu ton droit d’aînesse à une femme? As – tu oublié ta position en Christ? L’homme est le chef de la femme. Es – tu un homme ou une femmelette? Si tu es un homme, un vrai homme, lève – toi, et prends tes responsabilités vis – à vis de la Parole que tu viens d’entendre. Prie que le Seigneur Lui – même t’éclaire davantage, et fais un choix: Ou c’est la Parole du Seigneur ou c’est ta soi – disant prophétesse. Que Dieu bénisse abondamment notre entendement! C’est ici le ministère de la Manne Fraîche.

A bientôt!

FRERE ABOKON CHRIST-MOISE

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix