Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 25 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
474
Hier :
936
Semaine :
1410
Mois :
4514
Total :
3862557
Il y a 5 utilisateurs en ligne
-
5 invités


LA PLACE DE LA DOT DANS LE MERIAGE CHRETIEN PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 01 Novembre 2011 01:52

Message prêché le 24 Septembre 2011, au tabernacle Le Chandelier d’Or ; Yopougon- Selmer ; Abidjan ; RCI. Matin


Bonjour à tous dans le merveilleux Nom de Jésus-Christ notre  Seigneur et Sauveur. Lors de mon dernier passage à Port-Bouët            Adjouffou où j’ai prêché sur le mystère de la prédestination, un chrétien évangélique m’a vu en aparté, afin de m’exposer son problème. Il m’a dit ceci : Avant ma conversion, je vivais avec une femme. Mais depuis que je vais à l’Eglise, je n’ai pas encore eu les moyens pour payer la dot de ma femme. Mon pasteur me dit que si je ne paie pas la dot, et que je meurs dans ces conditions j’irai en enfer. Cela me trouble. C’est pourquoi j’ai demandé à vous voir. Voilà ce que je lui ai dit : C’est faux ; tu n’iras pas en enfer. Sois tranquille, car tu ne pèches pas. Quand tu auras les moyens, tu pourras payer la dot. Dire que tu iras en enfer parce que tu n’as pas payé la dot est un faux enseignement. Frères, en prêchant aujourd’hui encore sur la place de la dot dans le mariage chrétien, c’est pour non seulement vous rappeler la position de la Manne Fraîche à ce sujet, mais aussi pour éclairer les nouvelles personnes qui viennent écouter la Parole du Seigneur ici.

Quelle est la place de la dot dans le mariage chrétien ?

Je répondrai à cette question en m’appuyant sur les Saintes Ecritures. Le Seigneur Jésus-Christ a enseigné sur le mariage et le divorce. Mais à aucun moment, Il n’a parlé de dot. L’apôtre Paul aussi a prêché sur le mariage et le divorce, mais il n’a jamais donné d’enseignement sur la dot. Tous ces soi-disant hommes de Dieu, qui font du paiement de la dot une doctrine fondamentale de l’Eglise allant jusqu'à dire que c’est la dot qui fait le mariage chrétien, ne savent pas de quoi ils parlent. Ces soi-disant hommes de Dieu disent que celui qui n’a pas payé la dot, et qui a des relations sexuelles avec sa femme, vit dans l’adultère ou dans la fornication. Vous voyez ! Ce sont tous des menteurs. Demandez-leur de vous montrer une seule Parole de l’Ecriture qui leur permet  d’enseigner ces choses. Frères ; ils ne le pourront pas. Ils enseignent des doctrines charnelles et pernicieuses. Un frère m’a dit un jour ceci : Je vis avec ma femme depuis des années, et nous avons un enfant. Mais, je n’ai pas encore payé la dot. Aujourd’hui, je suis à la Manne Fraîche. Que faire en ce qui concerne les rapports sexuels avec ma femme ? Je lui ai dit : Ta femme c’est ta femme. Avoir des relations sexuelles avec elle n’est pas un péché. En ce qui concerne la dot, tu la payeras quand tu seras prêt. Je ne suis pas contre le paiement de la dot, mais je condamne la fausse doctrine selon laquelle celui qui ne paie pas la dot ira en enfer, ou celui qui n’a pas payé la dot vit dans l’impudicité. Il y a aussi un autre faux enseignement : On vous dit que celui qui n’a pas fait de mariage légal, et qui a des relations sexuelles avec sa femme, vit dans l’impudicité. Frères, cette doctrine n’a aucun fondement biblique ; c’est une doctrine charnelle, pernicieuse et diabolique. Voici comment les choses se passent dans les églises dites évangéliques, en ce qui concerne le mariage :

1. Il faut d’abord payer la dot de sa fiancée.

2. Il faut ensuite passer obligatoirement devant le maire, pour le mariage légal.

3. Après le mariage légal, les mariés vont à  l’Eglise, où le pasteur les marie encore.

4. C’est seulement après le mariage légal, que l’homme a le droit de coucher avec sa femme.

A première vue, on a l’impression que c’est une démarche hautement spirituelle ; mais quand on la considère sous l’angle de la Parole du Seigneur, on se rend compte que la réalité est toute autre. Je ne suis pas contre le mariage légal, qui du reste est une bonne chose. Mais, ce que je condamne, c’est la fausse doctrine selon laquelle celui qui ne fait pas le mariage légal vit dans le péché. Demandez à ces soi-disant serviteurs de Dieu de vous montrer dans la bible, et par la bible, la place du mariage légal dans le mariage chrétien. Demandez-leur de vous montrer un passage biblique qui dit que celui qui n’a pas fait le mariage légal, vit dans le péché. Je sais qu’ils vous citeront certainement  ROMAINS 13.1, où il est écrit : « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures… » Vous voyez !  Frères, cette Parole de l’Ecriture ne dit pas que celui qui n’a pas fait le mariage légal, vit dans l’impudicité ou dans l’adultère. Je voudrais dire ceci à ces pasteurs qui prennent ce passage biblique, afin de justifier leur doctrine :

Les autorités supérieures de notre pays, ne reconnaissent pas le paiement de la dot. Si ces soi-disant pasteurs tiennent vraiment à se soumettre aux autorités supérieures, ils ne doivent pas enseigner la dot. Les chrétiens ne doivent donc pas payer la dot.

Quelle est la place de la dot dans le mariage chrétien ? Elle n’a aucune  place particulière. Car, elle n’a jamais été enseignée dans l’Eglise de Dieu. Elle n’a jamais été enseignée, ni par le Seigneur Jésus-Christ, ni par les apôtres. Selon EPHESIENS 2.20, nous sommes édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ Lui-même étant la pierre angulaire.  Or, la dot ne fait pas partie de ce fondement, dans la mesure où les apôtres et les prophètes de Christ n’en parlent pas. Ils n’ont pas fait de la dot une doctrine particulière dans l’Eglise de Dieu. Ceux qui aujourd’hui, font de cela une doctrine particulière, sont des ouvriers d’iniquité. C’est ici la Manne Fraîche. Ceux qui font de la dot l’élément clé du mariage, sont de faux docteurs. Ceux qui disent que celui qui ne paie pas la dot ira en enfer, sont de faux prophètes, de faux pasteurs et de faux christs. Je ne suis pas contre le fait de payer la dot, mais je suis contre la place primordiale qu’on lui attribue dans le mariage chrétien. Je ne parle pas du mariage sous le sang des animaux, sous l’ancienne alliance, mais du mariage qui se fait sous la nouvelle alliance.

Mon sujet est clair et précis : LA PLACE DE LA DOT DANS LE MARIAGE CHRETIEN.

Si le paiement de la dot est la condition sine qua non à remplir avant de se marier, pourquoi les apôtres n’en disent rien ? Tous ces soi-disant hommes de Dieu, qui font de la dot quelque chose sur lequel est basé le mariage chrétien, s’appuient, pour la plupart, sur la loi de Moïse, laquelle est liée à l’ancienne alliance. Qu’il me soit permis de vous rappeler que nous  sommes sous la nouvelle alliance en Jésus-Christ.

Maintenant, prenons l’Ecriture, afin d’examiner quelques passages bibliques. Dans MATTHIEU 1.18-25, l’Ecriture parle de la vierge Marie et de Joseph son fiancé.  La vierge Marie est tombée enceinte par la vertu du Saint-Esprit. Elle était fiancée à Joseph. Celui-là voulait rompre avec sa fiancée.  « Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit. » Vous voyez ! Marie était fiancée à Joseph. Mais, l’ange du Seigneur, qui parlait au Nom du Seigneur, révéla que Marie était la femme de Joseph. Les deux étaient fiancés. Le mariage n’a pas encore été fait. Ils n’habitaient pas  encore ensemble. Ils n’étaient donc pas encore mariés. Cependant, l’ange du Seigneur dit à Joseph : « Ne crains pas de prendre avec toi  Marie, ta femme … » Pour le Seigneur, Joseph était l’époux de Marie et Marie était la femme de Joseph. Les deux étaient encore fiancés lorsque l’ange  du Seigneur parla à Joseph. La Parole  de cet ange a scellé leur mariage devant Dieu. Aucune dot n’a été payée par Joseph. Aucun maire n’a célébré le mariage légal. Frères, je vous le répète : C’est la Parole du Seigneur révélée par l’ange qui a scellé leur mariage, et non la dot. Il en est de même en ce temps de l’aube, où la Manne Fraîche nous permet de comprendre la pensée de Christ : Le mariage chrétien dans l’Eglise du Dieu vivant est scellé par la Parole du Seigneur proclamée par l’Oint de Dieu, par le Serviteur de Christ, qui est aussi un ange, un ange terrestre. La seule personne habilitée dans l’Eglise du Dieu vivant, à sceller et à valider le mariage chrétien, c’est le pasteur mandaté par le Seigneur. Ce n’est donc ni les parents, encore moins le maire. Les parents ont leur mot à dire, mais ils n’ont pas l’autorité divine et le mandat pour valider le mariage chrétien dans l’Eglise du Dieu vivant. Le Seigneur passe par le pasteur qu’il a oint et mandaté pour prononcer la Parole  qui scelle et valide le mariage chrétien dans son Eglise. C’est Dieu qui a institué le mariage, qui est une chose sainte et sacrée. C’est donc Lui qui nous marie les uns aux autres. C’est Lui qui a marié Joseph et Marie, au travers de son ange. Dans MATTHIEU 1.24, l’Ecriture dit que Joseph, « s’étant réveillé fit ce que l’ange du Seigneur lui avait ordonné, et prit sa femme avec lui. » Il a pris sa femme avec lui sans avoir payé la dot. Pensez-y ! Osez me dire que Joseph ira en enfer, puisqu’il n’a pas payé la dot. Osez me dire que la dot est la condition sine qua non à remplir avant de se marier. Joseph n’a pas payé la dot de Marie sa femme. La chose la plus importante, ce n’est pas la dot, mais la révélation de la Parole du Seigneur vous autorisant à vous marier. Le mariage chrétien est basé sur la révélation de la Parole du Seigneur et de Sa volonté, et non sur la dot.

Après avoir créé l’homme et la femme, l’Ecriture dit, dans          GENESE 1.28 : « Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre… »

Vous conviendrez avec moi que cette Parole du Seigneur a été adressée à des mariés : Adam et Eve.

En  GENESE  1.28, Dieu a donc institué le mariage, par Sa Parole. C’est ici le véritable mariage, celui qui est basé essentiellement sur la Parole révélée. C’est la Parole, rien que la Parole, qui a l’autorité nécessaire de sceller et valider le mariage. C’est ici la Manne Fraîche. Le véritable mariage, celui institué par la Parole du Seigneur, a été scellé entre Adam et Eve, avant la chute. C’est seulement après la chute que la notion de dot a fait son entrée sur la scène biblique.

Quand Saül voulait donner sa fille Mical en mariage avec David, il dit, dans 1 SAMUEL 18.25 : « Le roi ne demande point de dot… »Et  David a épousé Mical, sans avoir payé la dot. David ira-t-il en enfer ? Le roi Saül n’a pas voulu demander de dot à David .S’il avait demandé une dot, David aurait été obligé de la payer avant de pouvoir prendre Mical pour sa femme. Comme vous pouvez le constater ici, la dot n’a eu aucune place dans ce mariage.

Après la mort de Nabal, mari d’Abigaïl, David a envoyé des hommes vers cette femme veuve, pour lui dire «  David nous a envoyés vers toi ; afin de te prendre pour sa femme. » (1 SAMUEL 25.40). Et Abigaïl est partie aussitôt vers David, et elle est devenue sa femme, selon                         1 SAMUEL 25.42. David n’a pas payé de dot. Il n’a pas fait de mariage légal non plus. Je vous encourage à payer la dot de vos femmes, et à faire le mariage légal, mais sachez que le mariage chrétien n’est basé sur aucune de ces choses. Je sais que payer la dot est entré dans les mœurs et dans les coutumes, et que les parents exigent la dot de leurs filles. Payez donc la dot, afin de ne pas scandaliser vos beaux-parents. Mais, sachez que la dot n’est pas l’élément-clé dans le mariage chrétien.

J’ai assisté à quelques cérémonies de paiement de dot, lorsque les frères du Tabernacle devaient se marier. On leur a dit de frapper d’abord à la porte, avec une ou deux bouteilles de liqueur. Puis de payer la dot elle-même. Cette démarche n’a aucun fondement biblique. Frapper d’abord à la porte des beaux-parents, puis payer la dot relèvent de la tradition des hommes et non de la Parole du Seigneur

Quand le Seigneur me parlait de la femme que j’allais épouser et de la façon dont les choses allaient se passer, Il ne  m’a jamais parlé de dot. Mais,  j’ai payé la dot de mon épouse accomplissant ainsi plus ou moins la loi de Moïse, sans être sous la loi de Moïse ; c’est ici la Manne Fraîche. On m’a demandé un casier de vin Valpierre, deux draps, deux bouteilles de liqueur, du sel, de la poudre, deux complets de pagne ; et de l’argent. Je savais que tout ce qu’on me demandait n’avait aucun fondement biblique, mais j’ai payé la dot quand même ; l’Ecriture parle de la dot dans l’ancien testament selon la loi de Moïse, et en donne la nature. Il n’a jamais été question de sel, de poudre, de vin, de pagne et de draps. Il y a des familles où on demande la cola, du pain etc. Ce qui est encore plus ridicule, c’est que les soi-disant pasteurs disent : Le chrétien ne boit pas ; c’est un péché. Mais, bizarrement ces mêmes pasteurs disent à leurs fidèles de remettre le prix de la boisson enivrante aux beaux-parents, afin qu’ils achètent eux-mêmes les liqueurs. Vous voyez ! Ce sont des plaisantins.

Dans OSEE 1.2, Dieu dit à Osée le prophète de prendre pour femme une prostituée. N’est-ce pas étrange que Dieu demande à son prophète de prendre une prostituée pour épouse ?  Pourtant, Il l’a fait. Et Osée le prophète a pris une prostituée pour femme. La Parole du Seigneur qui a dit au prophète de prendre une prostituée pour femme, a scellé et validé leur union conjugale. Osée le prophète n’a pas payé de dot. Il s’est marié sans avoir payé la dot. Qu’on ne me dise donc pas que c’est forcement le paiement de la dot qui nous permet de nous marier.

Si un frère vit déjà avec une femme, avant de rencontrer la Manne      Fraîche, et s’il n’a pas encore payé sa dot, qu’il ne se dise pas : J’irai en enfer si je meurs sans avoir payé la dot de ma femme ; ou qu’il ne se dise pas : Je vis dans le péché. Il peut payer la dot, et faire même le mariage légal, mais qu’il sache que ces choses –là ne sont pas les éléments fondateurs du foyer chrétien. Qu’il me soit permis, en ma qualité de Fils de l’homme mandaté par Jésus-Christ l’unique Fils de l’Homme , de demander à un tel frère de bien vouloir placer son foyer sous l’autorité de la Parole, laquelle sera proclamée par moi. J’ai le pouvoir, par la grâce de Dieu, de prononcer la Parole, pour sceller le mariage et le valider devant Dieu. J’ai aussi le pouvoir de prononcer la Parole de bénédiction par le Saint-Esprit, pour confirmer et consolider le foyer déjà existant. Chaque foyer dans ce Tabernacle, doit être placé sous l’autorité de la Manne  Fraîche, qui est la Parole prophétique du temps de l’aube. Qu’un frère ait payé sa dot ou pas, qu’il place son foyer sous la puissante main de Dieu.

A quoi sert-il de payer la dot, et de faire le mariage légal, si notre foyer n’est pas fondé sur la Parole du Seigneur et sur Sa volonté? Je connais des gens qui ont payé la dot, et fait de grands mariages à la mairie, mais, qui aujourd’hui , vivent le calvaire. Parce qu’ils ont fondé leur foyer sur la tradition des hommes, et non sur la Parole de Dieu. L’homme et la femme s’insultent, se battent à tout bout de champs. L’homme est adultère et violent, tandis que sa femme est viscéralement insoumise et querelleuse. Payez la dot ! Faites le mariage légal. Mais, attention !

Ces choses-là ne peuvent pas assurer la paix, la joie et le bonheur dans le foyer. Il faut absolument et impérativement que le Seigneur soit le Maître du foyer. Il faut nécessairement que le foyer n’ait d’autre fondement que Sa Parole, Sa puissance de résurrection et Sa présence glorieuse.

Ce qui fait la force du mariage, c’est la présence effective du Saint-Esprit dans le foyer. Ce qui fait le mariage, c’est la puissance de la Parole et la puissance  de résurrection. Ce n’est pas la dot, ni la cérémonie civile. Ce qui fait la force du foyer, c’est l’amour que les conjoints ont l’un pour l’autre, sans hypocrisie, c’est le respect mutuel.

Examinons maintenant le mariage d’Isaac et de Rebecca. Quand Abraham a vu que son fils Isaac était en âge de se marier, il a dit à son serviteur d’aller lui choisir une femme, dans sa patrie. Une fois dans la patrie d’Abraham, le serviteur a prié Dieu tout en lui demandant un signe par lequel il pouvait reconnaître la future femme d’Isaac. En effet, dans GENESE 24.12-14, il a prié Dieu, en disant : « Eternel, Dieu de mon seigneur Abraham, fais-moi, je te prie, rencontrer aujourd’hui ce que je désire, et use de bonté envers mon seigneur Abraham !  Voici, je me tiens près de la source d’eau, et les filles des gens de la ville vont sortir pour puiser de l’eau. Que la jeune fille à laquelle je dirai : Penche ta cruche, je te prie pour que je boive et qui répondra : Bois, et je donnerai aussi à boire à tes chameaux, soit celle que tu as destinée à ton serviteur Isaac ! Et par là je connaîtrai que tu uses de bonté envers mon seigneur.» Vous voyez ! Il a prié, et demandé un signe à Dieu. Le signe qu’il a demandé à Dieu, s’est accompli en la personne de Rebecca. En accomplissant ce signe Dieu voulait montrer qu’Il était dans le mariage de Rebecca avec Isaac, qu’Il était l’auteur et l’instigateur de ce mariage. Il voulait en outre montrer que Rebecca était Son choix pour Isaac, et    qu’Isaac aussi était Son choix pour Rebecca. Frères, c’est Dieu, et Dieu seul qui choisit la femme qu’il faut pour l’homme, et l’homme qu’il faut pour la femme. C’est pourquoi il est très important de Le prier, afin qu’Il nous révèle qui nous devons épouser. Le choix de Dieu pour Isaac, c’était    Rebecca. Après la confirmation du signe qu’il a demandé à Dieu, le serviteur d’Abraham s’est présenté devant les parents de Rebecca. Il leur a parlé de ce que Dieu a fait, du signe qu’Il a accompli, signe par lequel Rebecca est désignée comme étant la femme d’Isaac. Les parents de  Rebecca ayant reconnu selon GENESE 24.50, que la chose venait de Dieu, ont dit « Voici Rebecca devant toi ; prends et va, et qu’elle soit la femme du fils de ton seigneur, comme l’Eternel l’a dit. » (GENESE  24.51). Comme vous pouvez le constater, ils n’ont pas demandé de dot. Ils ont donné leur accord pour que Rebecca soit la femme d’Isaac, mais ils n’ont pas exigé de dot. Ils ont compris que c’était Dieu qui voulait que Rebecca soit la femme d’Isaac. Ils n’ont pas exigé de dot. Cependant, le serviteur d’Abraham, a donné à Rebecca des objets d’argent, des objets d’or et des vêtements. Il a aussi fait de riches présents à ses parents. (GENESE 24.53). Les parents de Rebecca n’ont rien exigé ; ils n’ont même pas parlé de dot. Mais, ils ont reçu des présents de la part du serviteur d’Abraham. On peut donc faire des cadeaux à sa belle famille. Frères, ISAAC A EPOUSE REBECCA, SANS AVOIR PAYE LA DOT. Dieu était dans son mariage, pourtant il n’avait pas payé la dot. Son mariage n’était donc pas basé sur la dot, mais sur la confirmation surnaturelle d’un signe. Son mariage était l’émanation et l’accomplissement de la parfaite volonté de Dieu. Pourtant aucune dot n’a été payée. C’est Dieu qui a uni Isaac et Rebecca, sans qu’aucune dot ne soit payée. J’espère que vous comprenez les Ecritures et la puissance de Dieu. Si le fait de ne pas payer la dot est un péché, c’est que le mariage d’Isaac et de Rebecca était basé sur le péché, puisqu’il n’a pas payé la dot de Rebecca ; c’est que les parents de Rebecca aussi ont péché, puisqu’ils n’ont pas exigé de dot. Frères, c’est ici la Manne Fraîche : Celui qui n’a pas payé la dot n’a pas péché ; celui qui n’a pas payé la dot ne vit pas dans le péché. Si on vous dit que celui qui n’a pas payé la dot vit dans le péché, c’est qu’Isaac a vécu dans le péché. Puisqu’il n’a pas payé la dot. La Manne Fraîche n’est pas contre le fait de payer la dot, mais Elle s’insurge contre la fausse doctrine selon laquelle celui qui ne paie pas la dot ira en enfer. Nous sommes au temps de l’aube, où la Manne Fraîche est révélée pour la restauration et la restitution de la Vérité de Dieu. Le Seigneur dit : « Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira. » C’est pour que vous soyez affranchis et éclairés que je parle de la place de la dot dans le mariage chrétien. Je n’interdis pas le paiement de la dot. Mais, je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que celui qui ne paie pas la dot ira en enfer. Je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que le mariage est basé sur la dot. Je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que la dot, c’est le mariage. L’Esprit d’Elie est ici ce matin dans le Fils de l’homme mandaté par l’unique Fils de l’Homme, afin de rétablir toutes choses concernant la dot. La vérité biblique sur la dot est restituée, afin que vous soyez affranchis du mensonge et de l’erreur. Vous êtes des chrétiens, et vous devez comprendre les Ecritures et la puissance de Dieu. Ne vous laissez pas intimider par les faux docteurs et les faux prophètes, qui disent : Celui qui ne paie pas la dot ira en enfer ; ou celui qui ne paie pas la dot vit dans le péché. Frères, n’écoutez pas ces hommes-là. Ils ne savent pas ce qu’ils disent. Ils pensent être spirituels, mais ne le sont pas. Ce sont ces mêmes faux docteurs qui disent de payer la dîme dans l’Eglise, qui prennent la sainte cène en pleine journée, qui baptisent les bébés. Ce sont ces mêmes faux pasteurs qui invoquent le nom de l’Eternel aujourd’hui, alors que nous sommes dans la nouvelle alliance où ce nom-là ne peut plus être invoqué. Frères, payez la dot de vos femmes, dans la joie, sans contrainte ni tristesse, afin de ne pas scandaliser les gens. Faites-le dans l’amour du Seigneur, non pas pour ne pas aller en enfer, mais pour vivre en paix avec tout le monde. Si quelqu’un vous dit : Si tu ne payes pas la dot, tu vas en enfer, dites-lui de vous le prouver en prenant les saintes Ecritures. Dans l’Eglise de Dieu, il est question de mariage, selon l’Ecriture. Mais, les apôtres et les prophètes de Christ n’ont jamais parlé de la dot. Si la dot était la condition  sine qua non à remplir avant le mariage, ils l’auraient signifié clairement.

Le mot ‘‘ dot’’ apparaît dans la Bible la toute première fois dans GENESE 34.12. Le savez-vous ?

L’Ecriture dit, dans GENESE 34.1-2, que Dina, la fille de Jacob, a été enlevée par Sichem, fils de Hamon. Après l’avoir enlevée, il a couché avec elle, et l’a déshonorée. Puis, il a voulu la prendre pour femme. Il dit alors à Jacob et à ses fils : « Exigez de moi une forte dot et beaucoup de présents, et je vous donnerai ce que vous me direz ; mais accordez-moi pour femme la jeune fille. » (GENESE 34.12). Avez-vous remarqué que l’Ecriture différencie la dot des présents ? Il y a en effet la dot d’un côté, et de l’autre, les présents qui ont été faits. En ce qui concerne le mariage d’Isaac et de Rebecca, ce sont les présents qui ont été donnés. Mais, en GENESE 34.12, il est à la fois question de dot et de présents. Ne confondez pas les deux choses. Sichem dit : « Exigez de moi une forte dot et beaucoup de présents. » Ici, la dot, si elle est donnée, elle ouvrirait la porte du mariage. C’est en payant la dot que Sichem pouvait prendre Dina pour femme. Mais, il n’a pas pu payer la dot.

Examinons maintenant le mystère de la dot selon la loi de Moïse.

LA DOT SELON LA LOI DE MOISE

Voici ce que Dieu dit, dans EXODE 22.16-17 : « Si un homme séduit une vierge qui n’est point fiancée, et qu’il couche avec elle, il paiera sa dot et la prendra pour femme. Si le père refuse de la lui accorder, il paiera en argent la valeur de la dot des vierges. » Frères, le contexte de cette Parole de l’Ecriture est clair : C’est quand un homme séduit une vierge non fiancée, et couche avec elle, qu’il doit payer la dot, afin de la prendre pour femme. J’insiste. Le paiement de la dot est conditionné par deux choses :

1. La jeune fille doit être une vierge non fiancée.

2. L’homme doit coucher avec elle.

Que constatons-nous aujourd’hui, dans les églises ? La plupart des femmes qui veulent se faire doter, ou qu’on dote, ne sont plus vierges. Souvent, ce sont des femmes qui ont fait des enfants d’un premier mariage, qui exigent qu’elles soient dotées. Prenons un exemple : Une femme a déjà fait des enfants, avant d’être à la Manne Fraîche. Et un frère, qui a aussi fait des enfants avec une autre femme, avant d’être à la Manne   Fraîche, veut épouser cette femme. Doit-il payer la dot ? Si oui, sur quelle base doit-il  payer la dot ? Pouvez-vous me le dire ? Frères, sur quelle base doit-on payer la dot d’une jeune fille déjà déviergée par quelqu’un d’autre ? Selon la Parole de l’Ecriture d’EXODE 22.16, c’est quand on séduit une vierge non fiancée, et qu’on couche avec elle, qu’on paie sa dot. Il y a des gens qui ont pris pour femmes, des veuves, et qui ont payé leur dot. Sur quelle base biblique ont-ils payé la dot ? Frères, j’espère que vous comprenez les Ecritures et la puissance de Dieu. En examinant de très près la Parole de l’Ecriture d’EXODE 22.16, nous nous rendons compte que le paiement de la dot intervient après un cas d’impudicité. Si on doit payer la dot, afin de prendre pour femme, la vierge non fiancée avec qui on a couché, cela veut dire qu’au moment de l’acte, on n’est pas mari et femme. C’est donc un cas d’impudicité. Ce n’est pas parce qu’il n’a pas payé la dot qu’il a commis l’impudicité; mais parce qu’il a commis l’impudicité, il doit payer la dot pour pouvoir prendre pour femme, la vierge non fiancée. Ici, l’Ecriture ne parle que d’une vierge non fiancée. Mais, vous convenez avec moi qu’on peut aussi séduire une vierge fiancée, et coucher avec elle. Dans ce cas, doit-on payer la dot, et la prendre pour épouse ?

Moïse le prophète a-t-il payé la dot avant de prendre Séphora pour épouse ? Non. Selon la loi de Moïse, sous l’ancienne alliance, si un homme séduit une vierge non fiancée et couche avec elle, il paie sa dot, afin de la prendre pour épouse. Qu’en est-il de la nouvelle alliance? Les apôtres et les prophètes du Seigneur n’ont jamais parlé du paiement de la dot. Le paiement de la dot n’est pas une doctrine particulière dans l’Eglise de Dieu. Moi, je n’en fais pas non plus une doctrine particulière. Je n’interdis pas non plus de payer la dot. Car, je veux honorer les parents qui veulent qu’on paie la dot de leurs filles.

Dans EXODE 22.17, il est écrit dans l’Ecriture : « Si le père refuse de la lui accorder, il paiera en argent la valeur de la dot des vierges. » Vous voyez ! Le père de la jeune fille a le droit de dire non au mariage. S’il n’est pas d’accord, s’il ne veut pas donner sa fille en mariage, l’homme qui a couché avec elle, paie en argent la valeur de la dot des vierges.  Comme vous pouvez le constater, la dot se paie en argent, d’après cette Parole de l’Ecriture. La dot des vierges se paie en argent. Cette dot est payée quand le père refuse de donner sa fille en mariage, après qu’elle ait eu des relations sexuelles, alors qu’elle était vierge et non fiancée. Si je m’en tiens strictement à la Parole d’EXODE 22.16-17, je peux dire qu’il y a seulement deux cas où on peut payer la dot :

- Premier cas : C’est  quand un homme séduit une fille vierge non fiancée, et couche avec elle.

- Deuxième cas : C’est  quand le père de la jeune fille vierge non fiancée avec qui on a couché, refuse de la donner en mariage. Si le père accepte de la donner en mariage, on paie la dot. S’il refuse, on paie la dot des vierges. Dans le premier cas, on paie la dot après avoir couché avec une vierge non fiancée. C’est la Parole. Doit-on payer la dot si on couche avec une vierge non fiancée ? Doit-on payer la dot quand on n’a pas couché avec la vierge non fiancée ? Doit-on payer la dot d’une femme qui a déjà eu des relations sexuelles avec un homme avant son mariage ? Doit-on payer la dot d’une femme veuve qu’on veut épouser ? Je sais que dans les églises, on vous dit de payer la dot. C’est bien. Mais, c’est sur quelle base biblique doit-on payer la dot dans les cas cités plus haut ? Vous qui avez payé la dot d’une veuve, sur quelle base l’avez-vous fait ? Vous qui avez payé la dot d’une femme qui a connu d’autres hommes, et qui a eu des enfants, sur quelle base, l’avez-vous fait ?

Frères, si quelqu’un veut se marier, qu’il paie la dot de la femme qu’il veut épouser. Mais, qu’on ne lui dise pas que s’il ne paie pas la dot, il ira en enfer, ou qu’il vit dans le péché. Si quelqu’un vit déjà avec une femme, avant de rencontrer la Manne Fraîche, qu’il paie la dot de sa femme. Mais, qu’on ne lui dise pas qu’il vit dans le péché, parce qu’il n’a pas encore payé la dot. Ce n’est pas la dot qui fait le mariage chrétien, mais la révélation de la Parole du Seigneur. Dans 1 CORINTHIENS 7, l’apôtre Paul parle du mariage. Et cela, sous la nouvelle alliance. Et nulle part, il n’a fait mention de la dot, dans le mariage chrétien. Selon la loi de Moïse, la dot est payée pour une vierge non fiancée, et si le père de cette vierge non fiancée refuse de la donner en mariage. Même si on voulait appliquer cette loi de Moïse dans l’Eglise de Dieu, il y aura beaucoup de problèmes à résoudre. Car cette loi ne parle que de la vierge non fiancée. Elle ne parle ni de la vierge fiancée, ni de la femme déviergée, ni de la veuve, ni de la femme qui a eu déjà des enfants. C’est ici la Manne Fraîche. Que Dieu vous bénisse ! Ne faites pas de la dot une doctrine particulière, et n’empêchez pas les gens de la payer.

De même qu’Eve, la femme du premier Adam est allée vers son époux, de même l’Eve spirituelle, l’Epouse ira vers l’Epoux céleste sur les nuées. Tout cela, sans le moindre paiement de dot.

Que Dieu vous bénisse !

A bientôt !

FRERE ABOKON CHRIST-MOISE

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix