Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 24 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
451
Hier :
936
Semaine :
1387
Mois :
4491
Total :
3862534
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités


MANDAT POUR ECRIRE A L'EGLISE DU DIEU VIVANT PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 01 Novembre 2011 07:07

Message prêché le 10 octobre 2011, au Tabernacle Le Chandelier d’Or ; Abidjan ; Yopougon – Selmer ; RCI.  Soir


Bonsoir. Faut – il un mandat Divin pour écrire à l’Eglise du Dieu vivant ? Oui. Je crois qu’il nous faut un mandat Divin pour écrire aux fils de Dieu qui forment le Corps de Christ. Nous appartenons au Seigneur Jésus – Christ ; nous sommes Son corps. Si quelqu’un doit nous annoncer Sa Parole, et nous écrire pour notre édification, afin que nous parvenions à la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’hommes faits et à la mesure de la stature parfaite de Christ, il faut absolument qu’il soit envoyé de Dieu, et qu’il ait un mandat Divin. Ecrire des épîtres à l’Eglise, c’est prêcher, c’est annoncer la Bonne nouvelle, c’est instruire, c’est corriger, c’est parler de la part du Seigneur. Il nous faut donc obligatoirement un mandat Divin. Sans mandat Divin, celui qui écrit agit en dehors de la volonté de Dieu. En 2002,  le Seigneur m’a dit que j’allais écrire mes prédications sur la Manne Fraîche. C’est cinq ans après, qu’Il m’a donné le mandat Divin pour écrire. C’est pourquoi j’écris de Sa part. Dans  APOCALYPSE 1.11, le Seigneur dit à Jean : « Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Eglises, à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée. » Par cette Parole révélée, Il a donné à Jean le mandat Divin pour écrire à l’Eglise de Dieu. Sans ce mandat Divin, tout ce qu’on écrit à l’attention des chrétiens est nul et non avenu. Beaucoup en écrivant aux chrétiens, sont animés de très bonnes intentions. Mais le Seigneur n’a que faire de nos bonnes intentions. Il nous faut un mandat Divin. La Bible ne peut mandater personne. Ce n’est pas une Bible qui a mandaté Jean pour qu’il écrive aux sept Eglises d’Asie, mais la Parole révélée du Seigneur Jésus – Christ. Le   Seigneur doit nous parler, par des songes, par des visions ou par Ses prophètes, afin de nous donner le mandat d’écrire  Sa Parole et de L’enseigner aux autres. Quiconque est mandaté pour annoncer la Parole du Seigneur, est aussi mandaté pour écrire des épîtres et des livres pour édifier Son  corps. On peut écrire un livre chrétien dans les règles de l’art, et en respectant toutes les formes de la rhétorique, mais si on n’a aucun mandat pour le faire, c’est en vain que nous le faisons. C’est le Seigneur Lui – même qui dit aux onze d’aller partout le monde, et d’annoncer la Bonne nouvelle à toute la création. Selon MARC16.14-15, c’est seulement aux onze disciples que le mandat a été donné pour annoncer la Bonne nouvelle. Mais, comme la proclamation de l’Evangile n’est pas exclusivement réservée à ces onze disciples, le Seigneur Jésus – Christ continue de mandater d’autres hommes pour prêcher Sa Parole. Il parle aussi audiblement à ces hommes, comme Il a parlé audiblement aux onze. Car, la Bible ne peut mandater personne pour servir Dieu. Par la Bible, nous savons que le Seigneur a parlé à Ses disciples, et les a envoyés annoncer Ses oracles. Maintenant, s’Il veut nous envoyer aussi, Il nous parlera comme Il leur a parlé. S’Il est toujours vivant, Il nous parlera. Mais, s’Il n’est pas ressuscité d’entre les morts, alors qu’on s’appuie uniquement sur la Bible, comme les bouddhistes qui s’appuient sur les livres de Bouddha, comme les mahométans qui s’appuient sur le Coran. Notre Seigneur est vivant. Il parle encore aujourd’hui. C’est pourquoi nous ne pouvons nous appuyer seulement sur la Bible, pour dire qu’à travers MARC 16.15, Il nous envoie aussi. Car, nous devons aussi L’entendre de vive voix. C’est ici la Manne Fraîche. Nul n’a le droit d’écrire des livres ou des brochures, ni de prêcher, si le Seigneur ne l’a pas mandaté pour le faire. Beaucoup d’hommes servent Dieu sans mandat ; ils font même des miracles au Nom de Jésus – Christ, sans mandat ; ils baptisent d’eau, sans mandat. Nous trouvons ces gens – là dans MATTHIEU 7.21-23. Le Seigneur leur dira ouvertement : «  Je ne vous ai jamais connus, retirez – vous de  moi, vous qui commettez l’iniquité. » Vous voyez ! Il les a laissés faire des miracles en Son Nom. Mais, en ce jour – là, Il leur dira ouvertement qu’Il ne les a jamais connus. Il vous laisse écrire des livres en Son Nom, Il vous laisse prêcher Sa Parole en Son Nom, Il vous laisse faire tout ce que vous voulez en Son Nom, aujourd’hui. Mais, demain, Il vous dira : Je ne vous ai jamais connus, ouvriers d’iniquités. Parce que vous Le servez sans mandat Divin. Il ne vous a pas envoyés, et vous courez dans tous les sens pour annoncer Sa Parole. Il ne vous a pas parlé, et vous prophétisez à tout bout de champ. Chaque parole que vous prononcez  au Nom du Seigneur, doit être prononcée avec un mandat Divin. Chaque livre que vous écrivez au Nom du Seigneur, doit être écrit avec un mandat Divin. Rien ne doit se faire dans l’Eglise de Dieu sans mandat Divin. Si tu as reçu un mandat pour exercer un ministère de la Parole, de la part du Seigneur, tu as aussi reçu un mandat pour écrire à Son corps en Son Nom. Accepteriez-vous que n’importe qui éduque vos enfants, sans votre permission, sans un mandat venant de vous ? Pourquoi donc voulez-vous que n’importe qui se lève, sans mandat Divin, sans la permission de Dieu, pour enseigner les enfants de Dieu ? Dans vos services respectifs, êtes – vous capables de poser des actes, sans mandat de la part de votre supérieur hiérarchique ? Pouvez – vous écrire des notes de service pour la bonne marche de l’entreprise où vous travaillez sans mandat ? Pourquoi donc voulez – vous agir dans la maison de Dieu, sans mandat Divin ? J’ai fait un constat : Les soi – disant chrétiens craignent plus leurs patrons que Dieu. Ils vont toujours en retard à l’Eglise, mais ils font tout pour arriver à l’heure au service. Quand il pleut, ils font tout pour aller à l’école ou au service, mais ils ne font rien pour pouvoir aller à l’Eglise. Quand vous voulez créer une société, vous faites les démarches qu’il faut pour avoir un agrément de l’Etat, au travers du ministère de l’Economie et des finances. Mais, quand il s’agit de l’œuvre du Seigneur, vous voulez agir sans agrément Divin, sans mandat Divin. Parce que vous voulez faire de l’Eglise de Dieu, un lieu de désordre où chacun est libre de faire ce qu’il veut. Frères, il vous faut un mandat Divin pour écrire des épîtres ou des livres à l’attention des enfants de Dieu. Avant que l’apôtre Jean n’écrive aux sept Eglises, il en a reçu l’ordre de façon audible, du Seigneur. Il n’a pas dit : Comme, dans la Bible, Moïse a écrit les dix paroles, moi aussi, je vais écrire. Vous voyez ! Il n’a rien fait de son propre chef, mais avec la permission du Seigneur, qui lui a donné le mandat pour écrire. Quiconque n’a pas ce mandat, et qui écrit, est un imposteur et un plaisantin. La colère de Dieu demeure sur lui. Même si vous écrivez des choses qui sont dans la Bible, vous êtes quand même un imposteur. Même si vous dites, dans vos écrits que   Jésus – Christ est Seigneur, vous êtes un imposteur et un ouvrier d’iniquité. L’ouvrier d’iniquité, c’est celui qui agit au Nom de Jésus – Christ sans  avoir le mandat pour le faire.

Frères bien – aimés de Dieu, ne faites rien sans mandat Divin, dans l’Eglise de Dieu. Personne ne peut exercer les ministères de la Parole, sans mandat Divin. Personne ne peut faire les miracles, sans mandat Divin. Personne ne peut exercer les dons spirituels, sans mandat Divin. Dans MATTHIEU 7.21- 23, des soi-disant serviteurs de Dieu, ont fait des miracles au Nom de Jésus-Christ, sans en avoir le mandat. Ils ont signé par là, leur propre arrêt de mort. Vous n’avez même pas le droit de vous marier dans le Seigneur, sans mandat Divin. Depuis le jardin d’Eden, Dieu nous a montré qu’il faut un mandat pour se marier. En effet, Dieu dit, dans GENESE 2.18 : «  Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. »  Après avoir fait tomber sur l’homme un profond sommeil, Il a pris l’une des côtes, afin de créer la femme. Cette côte, c’est un mystère. En voici la révélation : C’est le sang du premier Adam. Eve était donc le sang d’Adam rendu manifeste. Il en est de même de l’Epouse du dernier Adam. Dieu a aussi fait tomber sur Jésus, sur la croix, un profond sommeil. Et quand le sang et l’eau sont sortis de Lui, après avoir été percé, Dieu a pris Sa côte pour former Son Epouse, l’Eglise. L’Epouse de l’Agneau est donc le Sang de l’Agneau rendu manifeste. L’Epouse du dernier Adam, c’est l’Eve spirituelle, formée par le Sang précieux de l’Agneau. Après avoir formé la femme avec la côte d’Adam, Dieu l’a amenée vers l’homme. (GENESE 2.21-22). C’est donc Dieu qui a uni Adam et Eve. En amenant la femme vers l’homme, Il a donné à celui – là le mandat de se marier. Dans   OSEE 1.2, Dieu dit à Son prophète : «  Va, prends une femme prostituée… » Cette Parole que Dieu a révélée  à Son prophète, est le signe du mandat Divin que celui – là a reçu, avant de prendre la femme prostituée pour femme. C’est par la Parole révélée que nous sommes mandatés pour le mariage. Ce n’est point par la dot. D’ailleurs, Osée le prophète n’a pas payé de dot. Dans  MATTHIEU 1.18-24, l’Ecriture parle de la naissance du Fils de l’Homme, de Joseph et de la vierge Marie. Joseph et Marie étaient fiancés. Quand la vierge Marie est tombée enceinte, Joseph voulait rompre avec elle. Alors l’ange du Seigneur lui dit : «  Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre Marie ta femme. » Et, selon MATTHIEU 1.24, Joseph  a pris Marie sa femme. Sans payer de dot. Son mariage avec Marie est basé sur la révélation de la Parole du Seigneur  donnée par l’ange, et non sur la dot. C’est ici la Manne Fraîche. Ainsi dans l’Eglise de Dieu, c’est la Parole du Seigneur prononcée par les anges qui consacrent et valident le mariage, et non la dot. En ce temps de l’aube où le Seigneur nous révèle la Manne Fraîche au travers du ministère prophétique du Fils de l’homme mandaté par l’unique Fils de l’Homme, Jésus – Christ, c’est l’ange du Seigneur qui est venu dans cet âge, qui doit prononcer la Parole du Seigneur pour sceller, consacrer et valider tout mariage. Il a reçu un mandat Divin pour consacrer le mariage dans le Nom de Jésus – Christ notre Seigneur. Le Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube est un ange, un ange terrestre. Il y a des anges terrestres et des anges célestes. Quand le Seigneur a dit à l’apôtre Jean d’écrire aux sept anges des sept Eglises, Il parlait des anges terrestres. Ces anges terrestres sont des Messagers de Dieu envoyés sur toute la terre. Je suis aussi un ange terrestre, et je suis venu avec le Message de Dieu pour ce temps prophétique de l’aube, où le coq chante, selon MARC 13.35. J’exerce mon ministère dans l’âge de l’Epoux et de l’épouse, en dehors de l’âge de Laodicée. Je suis dans l’âge de Laodicée, mais je ne suis pas de l’âge de Laodicée. C’est ici la Manne Fraîche.

Il vous faut un mandat Divin pour le mariage. Cependant je n’empêche pas de payer la dot. Je suis contre la fausse doctrine qui dit que celui qui ne paie pas la dot ira en enfer, ou vit dans le péché.


LE MANDAT DIRECT  POUR ECRIRE AU PEUPLE DE DIEU

Il y a deux sortes de mandat Divin pour écrire aux enfants de Dieu. Il y a le mandat direct et le mandat indirect. L’apôtre Jean a reçu du     Seigneur un mandat direct. Le Seigneur lui a parlé directement, en lui donnant l’ordre d’écrire.  Il a reçu un mandat pour prêcher la Bonne nouvelle, et a aussi reçu un mandat pour écrire ce que le Seigneur lui a montré et dit. C’est le prophète seul qui reçoit du Seigneur le mandat direct, parce qu’il est Dieu. Il est supérieur à l’apôtre. . L’apôtre est-il vraiment au-dessus du prophète ? Je ne le crois pas. Le prophète est au-dessus de l’apôtre. Je sais que l’Ecriture dit dans 1CORINTHIENS 12.28, que Dieu a établi dans l’Eglise, premièrement des apôtres, secondairement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont le don de guérir, de secourir, de gouverner, de parlers en langues. C’est, s’appuyant sur cette Parole de l’Ecriture, qu’on dit généralement que l’apôtre est au – dessus du  prophète. La position de la Manne Fraîche est toute autre. En effet, nous disons que le prophète est au – dessus de l’apôtre. Parce que, selon l’Ecriture, celui à qui vient la Parole est appelé Dieu. (JEAN 10.35).  Or, c’est au prophète que vient la Parole de Dieu. Le prophète est donc Dieu. Dans EXODE 7.1, Dieu a fait Moïse Dieu, avec un D majuscule. Pensez – y ! Moïse à qui est venue la Parole de Dieu, a été fait Dieu par Dieu. Il était prophète. Si le prophète est Dieu, il est forcément au- dessus de l’apôtre. Je ne crois donc pas que dans 1 CORINTHIENS 12.28, l’apôtre Paul a pour souci majeur de classer les cinq ministères de la Parole par ordre de supériorité. Si c’est vraiment le cas, comme les théologiens le pensent, c’est qu’il y a un problème. Le problème, c’est que l’apôtre Paul n’a pas pris en compte deux ministères de la Parole : Les évangélistes et les pasteurs. Vous voyez ! Il n’a parlé que de trois ministères de la Parole : Les apôtres, les prophètes et les docteurs. Selon lui, Dieu a établi dans l’Eglise, premièrement les apôtres, secondairement les prophètes et troisièmement les docteurs. Si nous voulons  continuer cette classification, nous dirons : Quatrièmement ceux qui ont le don des miracles, cinquièmement ceux qui ont le don de guérir, sixièmement ceux qui le don de secourir, septièmement ceux qui ont le don de gouverner, huitièmement ceux qui ont le don de parler en langues. Nulle part dans cette Parole de l’Ecriture, il n’est question des évangélistes et des pasteurs. Si c’est vraiment un classement que l’apôtre Paul a fait, comme le pensent certains hommes de Dieu, c’est qu’il a soit omis les évangélistes et les pasteurs, soit ces évangélistes et ces pasteurs n’ont aucune importance devant Dieu, et dans l’Eglise. Je ne crois donc pas qu’il est de l’intention de l’apôtre Paul de dire que les apôtres sont supérieurs aux prophètes. De toutes les façons, selon les Saintes Ecritures, dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament,  le prophète est Dieu. S’il est Dieu, et que personne ne peut être au – dessus de Dieu, alors, le prophète est au – dessus de l’apôtre. Pourquoi donc l’apôtre Paul a cité, les apôtres avant les prophètes ? Je crois que c’est à cause de la primeur qui a été donnée aux apôtres d’implanter l’Eglise de Dieu partout dans le monde. Nous savons tous que l’apôtre a pour vocation céleste d’implanter l’Eglise, par la publication de l’Evangile et par la démonstration de puissance. C’est l’apôtre Paul, qui a implanté l’Eglise de Dieu à Corinthe. De ce point de vue-là, l’apôtre est premier. Mais, en termes de supériorité spirituelle, le prophète est au- dessus de lui. Sachez aussi frères, que l’apôtre Paul est aussi prophète. C’est en tant que prophète qu’il dit : «  Je vous le déclare frères, que l’Evangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme ; car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ. » (GALATES 1.11-12). La Parole de Dieu étant venue à lui, il est prophète. Et comme il est prophète, et que le prophète est Dieu, alors il est Dieu. C’est ici la Manne Fraîche. En outre, en tant que Dieu manifesté en chair, en sa qualité de prophète de Dieu, l’apôtre Paul a les cinq ministères de la Parole. Il est donc à la fois apôtre, prophète, docteur, évangéliste et pasteur. Avant d’implanter l’Eglise de Dieu, la Parole de Dieu est venue à lui, en sa qualité de prophète. Avant donc d’exercer le ministère d’apôtre, la Parole de Dieu devait venir à lui, par une révélation du Seigneur Jésus – Christ. Or, la Parole de Dieu ne vient qu’au prophète. Par conséquent, le premier ministère de l’apôtre Paul, c’est le ministère de prophète. C’est après  avoir reçu la révélation de la Parole de Dieu en tant que prophète, qu’il est allé, en tant qu’apôtre, édifier l’Eglise de Christ. En ce temps de l’aube, Dieu a pourvu à un ministère de prophète, lequel est rendu manifeste au travers de la Manne Fraîche.


LA MANNE FRAICHE EST LA PAROLE PROPHETIQUE DU TEMPS DE L’AUBE, QUI EST LE TEMPS PROPHETIQUE DANS LEQUEL NOUS SOMMES AUJOURD’HUI.

Selon MARC 13.35, il y a quatre temps prophétiques : Le soir, minuit, l’aube et le matin.

Dans 2 PIERRE 1.21, l’apôtre Pierre dit que «  ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint – Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » Vous voyez ! On ne peut prophétiser que poussé par le      Saint – Esprit. Et les apôtres ont parlé de la part de Dieu, poussés par le Saint – Esprit. Ils sont donc prophètes.

Vous voyez ! Le prophète est Dieu. C’est en cette qualité et en cette position, qu’il reçoit directement du Dieu Tout – puissant le mandat pour annoncer Ses oracles, et pour écrire à Son peuple. C’est avant la crise de 2002, que le Seigneur m’a dit que j’allais écrire les révélations  de Sa Parole qu’Il me donnerait.  C’était à Bouaké. En ce temps – là, je ne savais rien de la Manne Fraîche. En 2007, Il m’a rappelé ce qu’Il m’a dit à Bouaké, m’a dit de mettre par écrit mes prédications. C’est alors que j’ai encore réalisé que je ne dois rien faire en m’appuyant seulement sur les Saintes Ecritures, mais que je devais attendre qu’Il me parle. Quand Il m’a dit d’écrire les révélations contenues dans la Manne Fraîche, Il m’a ainsi mandaté. Par mes prédications, par mon ministère,  par la Manne Fraîche, et  par le Saint – Esprit, le Seigneur va susciter une Epouse, Laquelle sortira des différentes dénominations qui sont dans notre pays. C’est ici le mystère de l’Epouse ivoirienne. Les étrangers qui croiront en cette Manne Fraîche, feront partie de cette Epouse, par le mystère de la grâce du prophète. Je voudrais au passage remercier le Seigneur qui a permis que trois ghanéens croient en la Parole prophétique de ce temps de l’aube. Je vais bientôt baptiser, si Dieu le veut, des nigérians. Il vous faut un mandat Divin pour prêcher la Parole du Seigneur, pour L’enseigner à Ses enfants, pour baptiser d’eau, pour écrire des épîtres et des livres au Nom du Seigneur. Sans cela, vous n’êtes qu’un imposteur dont la condamnation est scellée dès avant la fondation du monde. Frères, c’est le prophète qui reçoit un mandat direct. Et par le  mystère du prélèvement de l’Esprit, et par l’imposition des mains, il peut donner à quelqu’un d’autre le mandat d’écrire, et de faire l’œuvre de Dieu, de façon générale.  L’apôtre Jean est un prophète. C’est pourquoi son mandat est venu directement du Fils de l’Homme qui est le Seigneur Dieu Tout – puissant. Moïse aussi a reçu un mandat direct pour écrire au peuple de Dieu.

LE MANDAT  DIRECT ET LE MANDAT INDIRECT : LE CAS DE MOISE ET  DE JOSUE

Dieu dit à Moïse, dans EXODE 34.27 : «  Ecris ces paroles ; car c’est conformément à ces paroles que je traite alliance avec toi et avec Israël. » Comme vous pouvez le constater, l’ordre d’écrire les Paroles de la loi, est venu de Dieu directement. C’est par cette Parole  révélée qui dit à Moïse d’écrire ces Paroles, que celui – là a été mandaté par Dieu pour écrire à Son peuple. Moïse n’a donc rien fait de son propre chef : Dieu l’a mandaté. C’est par lui, que Dieu a écrit les dix Paroles de la loi. Qui est Moïse ? Selon EXODE 7.1, Dieu l’a fait Dieu. Il est donc Dieu. Ayant reçu un mandat direct, et étant prophète et Dieu, il a le pouvoir de donner le mandat pour le service divin aux autres. Frères, pour pouvoir donner le mandat Divin à quelqu’un d’autre, tu dois être fait Dieu par Dieu, tu dois être prophète.  Car, le mandat Divin, c’est Dieu. As – tu un mandat pour écrire aux enfants de Dieu, à l’Eglise du Dieu vivant ? Si tu n’as pas de mandat, ce n’est pas à la véritable Eglise de Dieu que tu écris. Moïse a eu son mandat directement de Dieu. C’est par lui que Dieu a mandaté  Josué, qui était aussi prophète. Vous voyez ! Le prophète peut mandater un autre prophète. Les deux sont prophètes. Mais, il y en a un, qui a un Message pour le peuple. C’est lui qui mandate les autres prophètes qui croient en son Message. C’est ainsi que Moïse, qui était prophète a mandaté Josué, qui était aussi prophète. Moïse avait un Message prophétique à annoncer, alors que Josué n’avait pas de message. En tant que prophète, Moïse était Dieu. En tant que prophète, Josué aussi était Dieu. Mais,  Moïse était supérieur à Josué, parce qu’il avait un Message du salut pour les enfants d’Israël. Josué le prophète devait agir conformément à l’enseignement de Moïse. Vous voyez ! Un vrai prophète peut avoir un mandat indirect. C’est le cas de Josué le prophète qui a eu son mandat de Moïse le prophète, celui qui a été fait Dieu par Dieu. Dans NOMBRES 27.18-20 Dieu dit à Moïse d’imposer la main à Josué, homme en qui résidait     l’Esprit de Dieu. Afin qu’il soit participant de sa dignité. Moïse en imposant la main à Josué, lui a donné un mandat. C’est ici le mystère de la délégation de pouvoir ou de mandat. Par cette imposition de main, Moïse a introduit Josué dans son ministère, afin qu’il ait part à sa dignité. En quoi consistait la dignité de Moïse le prophète ? Elle consistait à annoncer les oracles vivants du Dieu vivant, à conduire les enfants d’Israël, à écrire les révélations de la Parole que le Seigneur lui donnerait. Josué avait donc reçu le mandat de parler au Nom de l’Eternel, d’annoncer Sa Parole et d’écrire. Frères, le mandat est transmissible. Le Dieu Tout – puissant le transmet d’abord au prophète qui a un Message Divin. Puis ce prophète le transmet à quelqu’un d’autre. Il en est de même en ce temps de l’aube, où Dieu a pourvu à un ministère prophétique du Fils de l’homme. Ce Fils de l’homme est venu avec un Message Divin de la part du Seigneur Jésus-Christ. Son Message, c’est la Manne Fraîche. Par son ministère prophétique, il engendre les apôtres, les prophètes, les évangélistes, les docteurs et les pasteurs. Il a le pouvoir de leur transmettre par l’imposition des mains, le mandat Divin pour prêcher le Seigneur Jésus-Christ, pour baptiser d’eau, et pour écrire aux fils de Dieu.


LE CAS DE JEREMIE ET DE BARUC

Jérémie a été établi par Dieu, prophète des nations. Il dit : «  La Parole de l’Eternel me fut adressée en ces mots. » (JEREMIE 1.4). Or, dans JEAN 10.35, le Seigneur dit que ceux à qui la Parole de Dieu est adressée sont appelés Dieux. Donc Jérémie était Dieu. Mais, il n’était pas le Dieu Tout-puissant. En  JEREMIE 30.2, Dieu dit à Jérémie : «  Ecris dans un livre toutes les paroles que je t’ai dites. » Vous voyez ! Il a été mandaté par Dieu, non seulement pour être prophète des nations, mais aussi pour écrire les Paroles de Dieu.

Les librairies chrétiennes regorgent de livres écrits pour dit – on, édifier le Corps de Christ. La plupart des auteurs de ces livres croient que Dieu est en trois personnes, que le baptême d’eau se fait au nom du Père, du Fils et du Saint- Esprit. Vous voyez ! Ils enseignent des doctrines  qui sont contraires au fondement des apôtres et des prophètes. C’est ici la preuve irréfutable qu’ils ne sont pas mandatés pour enseigner la Parole du Seigneur. Quand ils exigent les dîmes aux chrétiens, alors que la dîme ne se paie pas sous la nouvelle alliance, ils montrent par là qu’ils n’ont aucun  mandat venant du Seigneur. Ils se sont proclamés eux – mêmes prophètes, apôtres, docteurs, évangélistes et pasteurs. Il a fallu que le Seigneur me dise quel était mon ministère, pour que je le sache. J’ai toujours pensé que j’étais évangéliste, jusqu’au jour où Il m’a dit, et je cite : «  Tu as un ministère de prophète. » Quelques temps après, Il m’a appelé du nom de Fils de l’homme. J’ai donc un ministère prophétique du Fils de l’homme. Je ne suis pas le Fils de l’Homme Jésus-Christ, mais je suis simplement un Fils de l’homme.  Quand vous lisez un livre chrétien sur la Sainte cène, et  qu’on vous dit qu’elle se prend pendant la journée, vous pouvez être sûr que l’auteur du livre n’a pas été mandaté par le Seigneur, ni pour prêcher l’Evangile, ni pour écrire. C’est un imposteur. Car, selon les  Saintes Ecritures, la Sainte cène ne se prend que la nuit. C’est ici la   Manne Fraîche.

C’est Dieu Lui-même qui a dit Son prophète Jérémie d’écrire. Ce prophète a reçu de Dieu un mandat direct. Jérémie le prophète, à son tour, a mandaté Baruc pour écrire. JEREMIE 45.1 : «  La parole que Jérémie, le prophète, adressa à Baruc, fils de Nérija, lorsqu’il écrit dans un livre ces paroles, sous la dictée de Jérémie…dit… » Dans JEREMIE 36.4, l’Ecriture dit encore : «  Jérémie appela Baruc, fils de Nérija ; et Baruc écrivit dans un livre sous la dictée de Jérémie, toutes les paroles que l’Eternel avait dites à Jérémie. » Vous voyez ! C’est Jérémie qui a mandaté Baruc, afin qu’il écrive, sous sa dictée, les Paroles de Dieu. Dans tout Israël, Jérémie, le prophète, seul était mandaté pour écrire les Paroles du Seigneur, et il était le seul mandaté pour mandater les autres. C’était à lui que venait la véritable Parole de Dieu. Au temps du soir, un seul avait le mandat pour mandater les autres, afin qu’ils annoncent son Message, et qu’ils écrivent. C’est ainsi qu’il a mandaté frère Lee Vayle pour écrire sous sa dictée. En ce temps de l’aube, c’est à l’homme fait Moïse par Dieu, que le Seigneur  a donné  le mandat pour mandater les  autres, ceux qui croient en la Manne Fraîche, pour prêcher la Manne Fraîche, et pour écrire sous sa dictée les mystères de cette Manne Fraîche.

J’ai le pouvoir, comme les autres prophètes, de mandater les autres pour annoncer la Manne Fraîche, pour exercer comme diacres, évêques, pour exercer les cinq ministères de la Parole. Le Seigneur m’a dit que je pouvais choisir ceux avec qui je désirerais  travailler. A ceux – là, Il donnerait un mandat indirect. Il m’a donné un mandat direct. Dans le monde entier, partout où cette Manne Fraîche sera prêchée, un seul homme a le mandat direct. C’est par lui que le Seigneur mandate les autres serviteurs de  Christ. Par mon ministère prophétique du Fils de l’homme, j’engendre des ministères de l’Evangile, lesquels reçoivent un mandat indirect.  PERSONNE NE PEUT RECEVOIR UN MANDAT DIRECT EN CE TEMPS DE L’AUBE, PARCE QUE VOUS ETES TOUS ENGENDRES EN JESUS – CHRIST,  PAR MOI PAR LA MANNE  FRAICHE. EN CE QUI CONCERNE LE TEMPS DU MATIN, LE PROPHETE QUI VIENDRA POUR PRECHER LA MANNE      FRAICHE, SERA ENGENDRE PAR CELUI QUI PRECHE CETTE MANNE FRAICHE AU TEMPS DE L’AUBE. IL AURA DONC UN MANDAT INDIRECT.

Frères, si vous êtes appelés à prêcher le Seigneur Jésus – Christ, vous avez aussi le mandat pour écrire à l’Eglise de Dieu.  Car, écrire les Paroles du Seigneur dans un livre, c’est prêcher Christ. Si vous êtes mandatés directement par Dieu, c’est que vous êtes un prophète ayant reçu du Seigneur un Message particulier. Dans le cas contraire, vous agissez au Nom du Seigneur Jésus- Christ, sous couvert d’un mandat direct. En ce moment, celui qui a le mandat direct, vous impose les mains au Nom de Jésus - Christ, afin de vous transmettre le mandat dont vous avez besoin, pour travailler ensemble dans la moisson du Seigneur.  Ainsi, vous avez un mandat indirect. Quelqu’un peut dire qu’il a reçu un mandat direct. Mais, dans la Manne Fraîche, un seul a le mandat Divin direct. C’est frère Christ – Moïse, qui a aussi le mandat de mandater d’autres hommes pour la sacrificature dans la présence du Seigneur. Celui qui reçoit un mandat indirect dans la Manne Fraîche ne  peut que prêcher cette Manne Fraîche.

Frères, nous venons de voir que, de l’Ancien Testament au Nouveau, les hommes de Dieu qui ont parlé et écrit de la part du Seigneur, ont tous été mandatés. C’est pourquoi, je vous exhorte encore une fois à ne rien faire sans mandat Divin, dans l’Eglise de Dieu.


LE CAS DE L’APOTRE PAUL ET DE TIMOTHEE

L’apôtre Paul dit, dans 1 CORINTHIENS 3.10, qu’il a posé le fondement, par la grâce de Dieu qui a été donnée. Ce fondement, c’est Jésus – Christ. Vous voyez ! Il a reçu un mandat Divin pour poser ce fondement, sur lequel nous bâtissons tous. La Parole du Seigneur s’est adressée à lui, sur la route de Damas. Selon JEAN 10. 35, il était Dieu. Il n’était pas le Dieu Tout – puissant, mais un Dieu. En tant que Dieu, il a engendré en Jésus – Christ, les Corinthiens. Il dit, dans 1 CORINTHIENS 4.14-15, que c’est lui, en effet, qui a engendré en    Jésus-Christ par l’Evangile, les Corinthiens. N’étant plus de ce monde, il ne peut plus engendrer. Celui qui engendre est vivant. Un mort ne peut pas engendrer. Pour pouvoir engendrer, il faut être en vie, il faut  être prophète, être Dieu. C’est dans l’exerce du ministère prophétique qu’on peut engendrer. Or, Paul n’est plus de ce monde. Il ne peut donc plus engendrer. Moi, j’ai été engendré par le Seigneur Lui-même. Et Il m’a donné le pouvoir d’être prophète et Dieu, afin d’engendrer en Jésus-Christ, par la Manne Fraîche. Quand je mourrai, je ne pourrai plus engendrer.

C’est l’apôtre Paul qui a engendré en Jésus-Christ, par l’Evangile, Timothée. Dans la première épître qu’il lui a adressée, il dit que Timothée était son enfant légitime en la foi. (1 TIMOTHEE 1.2). En ACTES 16.1-3,  l’Ecriture dit que l’apôtre Paul l’a circoncis.  Selon 1 TIMOTHEE 4.14, le don de Dieu lui a été donné par prophétie, avec l’imposition des mains des anciens. Par cette imposition des mains, il a reçu un mandat indirect pour servir le Seigneur. C’est pour cette raison que tout ce qu’il enseignait, venait de l’apôtre Paul. En 1 TIMOTHEE  1.3, Paul lui : «  Je te rappelle l’exhortation que je te fis, à mon départ pour la Macédoine, lorsque je t’engageai à rester à Ephèse, afin de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d’autres doctrines… » Vous voyez ! C’est l’apôtre Paul qui a établi Timothée comme responsable de l’Eglise d’Ephèse, comme pasteur de cette Eglise. En 1 TIMOTHEE 3.14-15, il lui dit : «  Je t’écris ces choses, avec l’espérance d’aller  bientôt vers  toi, mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Eglise du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité. » L’apôtre Paul, qui a reçu le mandat Divin pour poser le fondement, à savoir Jésus – Christ, a aussi le mandat Divin pour écrire à  Timothée qu’il a engendré. Timothée a donc exercé son ministère sous le couvert du mandat Divin de l’apôtre Paul. C’était l’apôtre Paul qui lui disait ce qu’il devait dire. Pourquoi ? Parce que c’était lui qui avait reçu le mandat direct. Le mandat de Timothée était un mandat indirect. Dans 1 CORINTHIENS 4.17, l’Ecriture dit que c’est lui Paul, qui a envoyé Timothée à Corinthe dans le cadre de l’œuvre de Dieu. Ce n’est pas le Seigneur Jésus – Christ qui l’a envoyé à Corinthe, mais l’apôtre Paul. Pensez – y !  Que Dieu vous bénisse !

A bientôt.

FRERE ABOKON CHRIST-MOISE


 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix