Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 40 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
448
Hier :
936
Semaine :
1384
Mois :
4488
Total :
3862531
Il y a 7 utilisateurs en ligne
-
7 invités


TEMOIGNAGE DE GUERISON: CAS DE STERILITE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 01 Novembre 2011 07:12

En lisant ces témoignages, si vous avez des problèmes liés à la stérilité, vous pouvez nous appeler ou nous écrire. Nous serons très heureux de vous portez en prière, de parler de votre situation au Seigneur Jésus-Christ, qui peut faire quelque chose pour vous. Peut – être que vous avez tout essayé, sans résultat ; peut – être que vous avez fait le tour des églises, des prophètes, des apôtres, des évangélistes et des pasteurs, sans résultat. Mais, essayez encore, ne vous fera aucun mal. Que Dieu bénisse votre lecture, et qu’Il vous vienne en aide !

Que Dieu vous bénisse !

 

TEMOIGNAGE DU FRERE DAVID

Monique, avant que nous ne nous rencontrions, avait subi une opération au cours de laquelle, l’une de ses trompes a été sectionnée. Et depuis lors, elle ne pouvait plus tomber enceinte. Ce cas de stérilité a duré au moins dix ans. C’est quand nous sommes arrivés au Tabernacle le Chandelier d’Or que par la grâce de Dieu, elle a pu tomber enceinte.

Après dix ans de stérilité, suite à la section d’une trompe, elle a pu tomber enceinte. A l’occasion d’une séance de prière, quand frère Christ-Moïse a demandé au Seigneur de délivrer les femmes stériles, mon épouse a été guérie totalement. Que le Nom du Seigneur soit à jamais béni !

TEMOIGNAGE DU FRERE PAUL  GOLI

Mon foyer a souffert pendant neuf ans de la stérilité. En effet, les naissances de mes deux premiers enfants ont été tellement  rapprochées que mon épouse et moi avons décidé de prendre des précautions pour éviter d’avoir rapidement une nombreuse progéniture. La solution trouvée a été de mettre mon épouse sous pilule, pour retarder l’arrivée au monde de notre troisième enfant.

Mon épouse a appliqué ce traitement pendant environ deux ans. Un jour, nous avons reçu la visite d’un ami de la famille, un infirmier. Ce dernier nous a appris que la prise prolongée des pilules contraceptives peut avoir à plus ou moins longue échéance des conséquences déplorables pouvant même conduire à l’atrophie des organes reproducteurs de la femme, et donc à la stérilité. C’est donc cette situation qui est  à l’origine de nombreux cas de stérilité féminine aujourd’hui. C’est alors que nous avons décidé de mettre un terme à ce traitement.

Il était à présent question d’attendre l’arrivée du troisième enfant qui, selon nos prières devrait être une fille. Et cela a duré presque neuf ans, à partir de la naissance du deuxième garçon. Nous avons décidé de prendre notre mal  en patience en confiant le problème à Dieu dans nos prières. Mon épouse était obsédée par l’idée d’avoir une fillette.

Un jour, une veillée de prière a été organisée au Tabernacle le Chandelier d’Or sur le thème : « Réjouis-toi, stérile». Et le pasteur Christ-Moïse a demandé à l’Eglise d’inviter à cette veillée toutes les femmes qui souffrent de ce mal. Et que Dieu allait opérer des miracles. C’est  alors que j’ai pris le pasteur au mot en invitant mon épouse à cette veillée de prière. Cela a été le déclic. En effet, deux ou trois mois plus tard, mon épouse a pris une grossesse non pas d’une fillette, mais de deux adorables jumeaux Elie et Elisée. Et deux ans plus tard, Dieu a permis selon son plan, l’arrivée au monde d’une charmante et toute aussi adorable fillette du nom d’Esther.

Je voudrais préciser que le deuxième plus grand garçon est né le 26 Avril 1997 et les jumeaux sont nés le 04 Avril 2006.

Chaque jour que Dieu fait, mon épouse et moi, nous ne tarissons pas de reconnaissance et donc de remerciements à l’égard de notre Seigneur pour Ses prodiges et Ses nombreux bienfaits pour notre maison.

Que son glorieux Nom soit à jamais béni !

Amen !

Frère  Paul Goli

TEMOIGNAGE DE FRERE ROLAND (Yopougon)

Ma femme Michelle a subi une opération suite à laquelle les médecins lui avaient donné deux ans pour tomber enceinte ; car,  passé ce délai, elle ne pourrait plus jamais enfanter. Au cours de cette opération, elle a eu une trompe sectionnée et certains organes endommagés. Tout cela s’est passé quand elle avait seize ans.

Quand nous  nous sommes rencontrés, elle ne m’a pas parlé de cette opération et de ce qu’avaient dit les médecins. Pendant que nous étions ensemble,  des années plus tard après son opération, elle a pris une grossesse,  mais celle-ci est tombée par la suite. C’est après cet incident qu’elle m’a raconté ce qui s’était passé dans son jeune âge. Je lui ai dit de rester tranquille car le Dieu que je sers lui permettra d’avoir des enfants. Dans l’Eglise où elle allait avant de venir ici  au Tabernacle le Chandelier d’Or, les gens ont prié pour elle, mais cela n’a eu aucun effet.

Un jour, pendant un culte du dimanche le pasteur frère Christ – Moïse  a demandé à prier pour toutes les sœurs qui avaient des problèmes pour enfanter. Elle s’est levée et est allée dans la ligne de prière. Quelques mois plus tard elle est tombée enceinte par la grâce de Dieu. Le Seigneur            Jésus – Christ, par Sa puissance créatrice a donné à mon épouse de nouveaux organes, afin qu’elle puisse concevoir.

Pendant la grossesse elle était beaucoup attaquée par les sorciers de sa famille qui ne voulaient pas qu’elle enfante. Souvent les gens couchaient avec elle au travers de ses songes, afin de faire tomber la grossesse.  Vu que les attaques étaient fréquentes, je l’ai envoyée au Tabernacle le Chandelier d’Or,  afin que les frères puissent la suivre de près.  Et par la puissance de résurrection de Jésus – Christ, la grossesse a été protégée et préservée.

Par la grâce de Dieu, elle a pu accoucher sans problème, d’une petite fille du nom d’Elisabeth.

Que le Nom du Seigneur soit béni !

Frère  Roland ( Yopougon)

TEMOIGNAGE DE LA SŒUR ESTHER (épouse de l’ancien JOEL)

Le frère Joël et moi, nous nous sommes mariés dans le mois d’octobre 2008. Trois (03) mois après notre mariage, nous avons éprouvé le désir d’avoir un enfant. Mais chaque fois que nous essayons d’en avoir un,  il n’y avait rien. Cette situation a duré un bon moment. Chaque fois j’allais voir le pasteur frère Christ – Moïse  qui s’est proposé de prier spécialement pour moi. Longtemps après la prière du pasteur, j’ai constaté un retard dans mes menstrues.  Mais je n’arrivais toujours pas à tomber enceinte, jusqu’ à ce que,  lors d’un réveil sur la fécondité, le pasteur frère Christ – Moïse  dise que toutes les sœurs qui désirent avoir un enfant considèrent qu’elles sont déjà enceintes. Ensuite, il a demandé à prier pour nous. J’ai mis ma foi dans cette parole que le pasteur a dite. Et chaque fois que j’allais au marché, j’achetais des vêtements et autres accessoires pour bébé. Pendant ce temps, mes menstrues continuaient de venir, mais je me considérais comme une femme enceinte, parce que le pasteur a dit que toutes les sœurs qui voulaient enfanter considèrent qu’elles sont déjà enceintes. Un jour, pendant un culte du dimanche, le frère Christ-Moïse, le pasteur, a demandé à prier pour toutes les femmes enceintes. Et malgré que mes menstrues venaient toujours, je me suis levée pour aller dans la ligne de prière. Et après cela,  les symptômes de la grossesse ont commencé à se manifester. J’étais  tombée réellement enceinte.  Et j’ai enfanté d’une petite fille du nom d’Evodie.

Que toute la gloire soit rendue au Seigneur Jésus-Christ, pour Sa bonté infinie.

TEMOIGNAGE SŒUR CHANTAL  (épouse de l’ancien ELISEE)

Autrefois, j’avais subi une intervention chirurgicale au niveau de l’abdomen suite à une maladie appelée « occlusion intestinale ». J’étais tombée en grossesse quelques années plus tard ; et lorsqu’il était question de l’accouchement, les médecins ont parlé d’une inévitable césarienne.  Et  il  fallait  se rendre au C.H.U de Yopougon pour cette intervention. Mais à notre grande surprise, le  jour même de l’accouchement, tout le corps médical était en grève. Au  C.H.U de Yopougon où nous nous sommes rendus, aucun service minimum n’était  assuré. Nous avons donc été orientés à la maternité de Wassakara. Là, les sages femmes de service, devant la complexité de mon cas (nécessité de césarienne), se sont vues  impuissantes,  et incapables de faire quoi que ce soit pour moi. L’heure était grave.

Elles m’ont tout de même admise en salle d’accouchement. Seule face à mon destin, je ne pouvais  qu’implorer la grâce de mon Seigneur Jésus - Christ, que sert frère Christ-Moise. Lorsque j’ai prononcé quelques mots de prière, la salle a soudain été envahie par une présence mystérieuse, avec une forte senteur du parfum de frère Christ-Moise (mon Pasteur).  L’odeur du parfum que met frère Christ – Moïse, a envahi toute la salle où je priais. C’était comme si le frère était là, présent dans la salle. Je ne comprenais pas ce qui se passait, et c’est juste quelques instants après cette expérience surnaturelle, que j’ai pu accoucher sans aucune difficulté, sans la fameuse « inévitable césarienne ».

Que le précieux Nom de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ en soit puissamment béni !

TEMOIGNAGE DE Mme CLOTILDE  (invitée de Sr  Tryphène)

Plus de dix (10) ans après son premier accouchement, Mme Clotilde, une dame qui habitait notre quartier, n’arrivait plus à enfanter. Elle m’a alors fait cas de cette situation malheureuse qu’elle vivait. Par la grâce de Dieu, dans le même temps,  au Tabernacle le Chandelier d’Or, nous étions dans un réveil sur la fécondité, réveil qui avait pour thème : « Réjouis-toi stérile ».

Je lui ai donc donné l’assurance que si elle venait avec moi prendre part à ce réveil, je croyais fermement que le Seigneur Jésus-Christ, au travers de Son Serviteur Frère Christ-Moïse, pouvait la délivrer de la stérilité. Elle n’a opposé aucune résistance, et a effectivement pris part à cette veillée de prière. Pendant que le pasteur prêchait, l’Onction est tombée sur l’assemblée avec puissance à tel point que, saisie par l’Esprit, Mme Clotilde s’est mise à parler en langue, bénissant le Seigneur Jésus-Christ de l’avoir délivrée de la stérilité. Chose qui était vraie, puisque quelques mois plus tard, après avoir contracté une grossesse, elle a donné naissance à un bébé.  Le Seigneur Jésus - Christ a honoré sa foi et a démontré matériellement que dans ce ministère de la Manne Fraîche, la stérilité est vaincue.

Que le Seigneur Jésus, le Dieu de  la fécondité soit abondamment béni !

Sœur Tryphène

TEMOIGNAGE DE Mme N’GOTTA ADJOUA MONIQUE (invitée de la cellule de Lokoa)

Dame N’Gotta Adjoua Monique souffrait d’un cas de stérilité qui se manifestait par des fausses couches. Ses grossesses n’allaient jamais au-delà des quatre (04) mois. En effet, plusieurs années après son premier accouchement, elle a dû perdre trois (03) grossesses successives sans en connaître les raisons. A la quatrième grossesse, précisément au troisième mois, elle a rencontré des frères de la cellule de Lokoa,  lors d’une de nos séances d’évangélisation. Après avoir expliqué la situation de fausse couche à laquelle elle était confrontée, les frères lui ont fait savoir que le Dieu que nous adorons est suffisamment puissant pour lui faire retrouver la joie de l’enfantement. Nous avons donc prié pour elle,  et avons fait cas de son sujet de prière au Tabernacle le Chandelier d’Or, où, depuis la chaire, le Pasteur a intercédé en sa faveur.

Les premiers résultats ne se sont pas fais attendre,  car dame N’Gotta Adjoua Monique dont les trois (03) grossesses précédentes n’avaient jamais dépassé le quatrième mois, s’est vue entrer dans le cinquième mois, avec sa grossesse intacte et le fœtus en pleine forme. Ainsi de suite jusqu’à ce qu’elle atteigne le neuvième mois, et qu’elle accouche sans complication, d’un garçon.

Cet enfant a même été présenté à toute l’Eglise, preuve manifeste que Dieu, à travers ce ministère de la Manne Fraîche,  redonne la joie de l’enfantement à toutes celles qui l’ont perdue.

Que Jésus-Christ notre Seigneur soit infiniment béni !

Frère Morin

TEMOIGNAGE SŒUR ROLANDE (épouse de l’ancien ANICET)

Après notre mariage, mon mari et moi, avons eu le désir d’avoir un enfant. Après que nous soyons allés ensemble dans ma période de fertilité, je suis retournée en cité universitaire pour mes examens de fin d’année. Pendant ce séjour en cité, j’ai fait  une scène de volupté à la suite de laquelle j’ai eu de terribles douleurs au ventre. C’était comme si je venais de faire un avortement, et j’ai vu  mes menstrues. Ayant expliqué cela au Pasteur, il m’a appris que c’était un cas de stérilité, et  de sorcellerie.

Le mois suivant, je suis tombée enceinte. Mais, les scènes de volupté ont repris,  avec les douleurs qui s’en suivaient. Seulement, cette fois-ci, les prières ont aussi démarré,  quand  le constat de grossesse a été fait.  Le combat était donc engagé.

Les scènes de volupté  augmentaient en fréquence,  et l’intensité des douleurs aussi, comme si quelqu’un voulait à tous prix faire passer la grossesse. Il y avait même cette fois-ci des crises de vomissement allant jusqu’à l’hospitalisation. J’ai fait le tour des hôpitaux, au moins six cliniques et hôpitaux et non des moindres, ont été visités. Les médecins étaient impuissants devant ces maux que tous les médicaments ne pouvaient pas  faire disparaître, malgré les doses fortes prescrites. Face à ces pressions et à l’atmosphère spirituelle sombre de notre domicile, le Pasteur m’a récupérée chez lui dès la fin du premier trimestre de grossesse. Mon cas était traité régulièrement du haut de  la chaire. Le danger a néanmoins plané jusqu’à l’accouchement. Le col est descendu suite aux vomissements,  et est resté en bas dès la fin du deuxième trimestre,  jusqu’à l’accouchement. Il a même été ouvert dès le huitième mois, mais l’enfant est resté en place jusqu’à terme.  Et j’ai pu accoucher d’un petit garçon du nom d’Emmanuel ;

Que le Nom du Seigneur  Jésus – Christ soit béni !

TEMOIGNAGE DE Mme KOFFI VIRGINIE (invitée cellule Selmer)

Malgré plusieurs passages chez les pasteurs et autres occultistes et mystiques, Koffi Virginie n’arrivait pas à faire des enfants après son premier  accouchement, il y a de cela dix-huit ans. Aujourd’hui sa première fille a le BAC. Lors d’un réveil de prière et de délivrance concernant les  cas de stérilité, en avril 2010, je l’ai invitée au Tabernacle le Chandelier d’Or à Yopougon Selmer. Ce jour –là, le Pasteur a dit, après avoir prêché la Parole du Seigneur : «  Je ne prierai pas pour les femmes stériles, mais je leur imposerai simplement les mains, et elles tomberont enceintes. » Et c’est ce qu’il a fait. Il a  simplement imposé les mains à cette dame, Mme Koffi Virginie,  qui quelques  semaines plus tard,  est effectivement tombée enceinte. Puis elle  a accouché normalement, d’une fillette.

Que Dieu bénisse  frère  Christ-Moïse, et que le nom du  Seigneur Jésus-Christ soit béni !

Frère Hermann

TEMOIGNAGE DE Mme SAGBO MEME LUCETTE

Madame Sagbo Mémé Lucette souffrait d’une forme de stérilité qui s’est manifestée par un long  retard,  en ce qui concerne son accouchement.

En effet, Mme Sagbo Memé Lucette  a contracté sa grossesse depuis mai 2010 ; et tout se passait normalement jusqu’au jour où, c’est-à-dire à sept (07) mois de la grossesse, après une vive dispute avec une femme de son entourage, elle reçu en son encontre des paroles de malédictions, disant qu’elle n’enfanterait jamais l’enfant qu’elle porte en son sein. Effectivement, ce mauvais sort jeté sur elle semblait faire son effet, puisqu’après neuf (09) mois de grossesse, il n’y eu point d’accouchement, et ce,  jusqu’au treizième (13ème) mois.

C’est à cette période là que sœur Solange, voyant la situation critique de son amie, lui demanda de venir prendre part au culte du dimanche 29 mai 2011 avec elle,  au Tabernacle le Chandelier d’Or, avec l’espoir de voir celle-ci délivrée de ce mauvais sort.

Une fois au Tabernacle, lorsque le Pasteur frère Christ – Moïse,  après la prédication, appela tous les malades dans la ligne de prière, elle s’y est aussi  rendue sans hésitation. Le Pasteur, après avoir prié pour les autres cas, au cours de la prière de masse, se pencha particulièrement sur celui de Mme Sagbo Mémé Lucette. Il lui  imposa donc les mains, et prononça des paroles de bénédictions. Six (06) jours plus tard, c’est-à-dire le samedi 04 juin 2011, elle connut pour la toute première fois depuis treize mois, les premières contractions liées à la grossesse, signe d’un accouchement imminent. Effectivement, dans les heures qui ont suivi, ce fut la délivrance ; elle a accouché et donné naissance à un garçon. Le mauvais sort prononcé en son encontre venait d’être brisé, par la puissance de résurrection de Jésus – Christ notre Guérisseur.

Que  Jésus - Christ notre Seigneur soit béni !

Frère Morin

TEMOIGNAGE DE Mme ODILE (invité de sœur Cécile)

Le samedi 20 mars 2010, au culte du soir, la sœur    Cécile, la tante à la sœur Abigaël Junior a invité sa belle sœur, Mme Odile. Cette dame était enceinte et était au-delà du dixième (10ème) mois de grossesse. De peur qu’il y ait des complications à l’accouchement,  et que s’impose à elle une césarienne, elle a été obligée de quitter le village pour    Abidjan.

Une fois à Abidjan, sa situation n’avait toujours pas changé,  et continuait à supporter avec beaucoup de difficultés le poids de la grossesse,  qui l’épuisait et la faisait beaucoup souffrir. C’est suite à cela que, répondant à l’invitation de la sœur Cécile, Mme Odile s’est retrouvée au Tabernacle le Chandelier d’Or où le Pasteur  frère Christ – Moïse a prié pour elle. Cinq (05) jours après la prière, Dieu a permis que le col de son utérus s’ouvre ;  et elle a accouché sans problème, sans césarienne.

Que  Jésus - Christ notre Seigneur, Lui qui délivre de toutes les formes de stérilité,  soit glorifié aux siècles des siècles. Amen !

TEMOIGNAGE DE LA SŒUR DORCAS (épouse du pasteur DANIEL)

Dans le premier trimestre de l’année 2008, un réveil avait été organisé par mon Pasteur Christ-Moise sur la délivrance et la guérison divine au Tabernacle le Chandelier d’Or, pour que Dieu vienne en aide à tous ceux qui sont malades.

Ainsi en Mars 2008, après avoir prié deux heures un mercredi,  pour préparer un culte du soir, et aussi pour que le Seigneur révèle en moi toutes maladies cachées dont je pourrais souffrir en conformité avec le réveil, j’ai commencé subitement à avoir très mal au bas-ventre. J’ignorais ce que c’était.

Pendant ces moments d’intenses douleurs, une voix me disait de ne pas aller au culte du soir, parce que j’avais mal. Mais je ne l’ai pas écoutée. En me rendant donc au Tabernacle le Chandelier d’Or, le véhicule que j’ai emprunté a évité de justesse deux accidents ce fameux mercredi soir. Une fois au Tabernacle, j’ai signalé mon mal aux frères de la  ‘’ clinique’’  (groupe de délivrance de l’Eglise) qui aussitôt, se sont mis à prier pour moi. C’est au cours de cette prière qu’un démon de sorcellerie acculé par les frères, leur dira clairement que d’autres sorciers et lui, agissaient dans ma vie pour m’empêcher de me marier et de faire des enfants. Ce démon c’était l’esprit de mon père qui a aussi révélé qu’il couchait avec moi en songe pour me rendre stérile. Ce jour-là j’ai été libérée d’entre les mains de ces démons,  et de plusieurs maux dont la douleur au bas-ventre.

Après cet événement, je suis allée voir le Pasteur  frère Christ – Moïse en Novembre 2009 pour lui dire que je voulais me marier. Il m’a dit : « Restons en prière. » Ce que nous fîmes. Et le dimanche 03 Janvier 2010, un frère de l’église m’a choisie comme fiancée. La semaine qui a suivi ce dimanche, j’ai fait  un songe dans lequel  une femme armée d’une machette m’a menacée en me disant qu’elle croyait que j’étais enceinte ; et que si c’était le cas, elle ferait tomber la grossesse.

Effectivement, après mon mariage le 03 Avril 2010, j’avais eu un retard d’une semaine dans mes menstrues. J’ai commencé à ressentir les symptômes d’une femme enceinte et j’en étais heureuse. Mais un soir, pendant que je prenais mon bain, une boule de sang est sortie de mon sein, de mon ventre  pour se retrouver par terre. C’était une fausse couche.

Après ce triste épisode, un réveil fut initié sur Esaïe 53 au cours duquel le Pasteur  frère Christ – Moïse priait pour les sœurs qui voulaient enfanter,  y compris moi. Avant de prier, il nous disait de considérer que nous sommes déjà enceintes et qu’aucun démon ne pourrait empêcher cette promesse divine de s’accomplir, si nous croyons en ce qu’il dit, au Nom du Seigneur Jésus - Christ. Cette déclaration fut le fondement de notre foi. Sur ces paroles, mon mari et moi, avons commencé à  payer  les cotisations de notre futur  enfant, quand il y a une cotisation pour enfants. Nous nous sommes mis aussi  à acheter ses habits, car nous croyions déjà que le bébé était là, selon la parole du Prophète de Dieu Christ-Moïse.

En Septembre 2010, pendant un culte de dimanche matin, il m’appela seule dans la salle,  du haut de la chaire,  pour prier pour moi. Mais avant, il a dit ceci : « Ils ont dit que la sœur Dorcas n’allait pas se marier, et elle s’est mariée. Ils ont dit qu’elle ne va pas enfanter, mais elle enfantera et je présenterai son bébé dans ce Tabernacle. » Après ces paroles, il s’est approché de moi, m’a imposé les mains, puis a prié pour moi, afin que j’enfante.

A la suite de cette prière, je suis tombée enceinte fin  Octobre 2010. J’ai fait un test de grossesse en Novembre 2010 qui s’est avéré positif. Le 03 Mars 2011, lors de ma visite prénatale, la sage-femme a confirmé que je portais une grossesse. Et le 13 Mai 2011, une échographie m’a appris que j’avais un garçon dans mon sein. Tout se passe à merveille, car le bébé et moi, nous nous portons très bien. Et je sais aussi que l’accouchement va très bien se passer,  par la grâce du Seigneur Jésus-Christ,  et par la grâce de Son Prophète.

TEMOIGNAGE DE LA SŒUR ANGE (Ghana)

Après mon mariage en 2003, je n’arrivais pas à enfanter,  et ma belle famille a commencé à m’insulter et me traiter de stérile,  en disant que leur frère ne m’avait pas mariée pour orner sa maison. Cela me peinait beaucoup. J’ai fait  part de cette douleur et de cette peine  à la sœur Tabitha qui était déjà au Tabernacle le chandelier d’or. Moi, j’étais encore à l’église catholique. Malgré tous les puissants témoignages de délivrance et de guérison opérées au tabernacle le chandelier d’or,  par le Seigneur Jésus – Christ par les mains du pasteur Christ-Moïse qu’elle me racontait, je n’espérais pas grande chose.

Un jour, la sœur Tabitha a passé un pari avec moi,  en me disant que si je venais au Tabernacle le chandelier d’or,  et que je croisais simplement le pasteur Christ-Moïse, elle était sûre que j’allais enfanter,  car le Seigneur Jésus-Christ était en lui. Ce que j’acceptai. C’était dans le mois de Mai 2005.

Je suis donc allée à l’Eglise avec elle. Après le culte, je suis allée voir le pasteur à qui j’ai fait part de mes soucis et il m’a posée une seule question : «  Veux-tu enfanter ? » J’ai répondu « oui ». A cette réponse, il me dit « Va, tu enfanteras. » Cette parole me délivra. Je suis tombée  enceinte sans le savoir, car mes menstrues continuaient de venir. Dans le mois de juillet, j’ai constaté que j’avais un retard de quelques jours. Je suis donc allée voir un gynécologue qui s’est écriée : « Mais madame, vous êtes enceinte de trois mois et vous ne le savez pas? »

Quoi ! Je suis enceinte ! Quel bonheur ! J’ai appelé le pasteur et la sœur Tabitha pour le leur dire.

Le Seigneur a ôté l’opprobre dont j’étais l’objet de la part de ma belle famille.

Du jour où le pasteur m’a parlé au jour où ma grossesse a été constatée, cela faisait effectivement trois mois (Mai 2005- juillet 2005).

J’ai accouché d’une fille le 16 janvier 2006 à qui le pasteur a donné le nom de RUTH. Après elle, je suis tombée encore enceinte et j’ai eu une autre fille en Février 2010 du nom de LOÏS.

Aujourd’hui, je suis une femme comblée et je suis convertie à CHRIST.

Que Son Nom soit béni !

TEMOIGNAGE SŒUR SEPHORA

J’étais tombée  stérile, à la suite de trois curetages, lorsque je n’étais pas encore convertie à Christ.

En effet, après deux ans de vie commune avec mon mari, le frère Matthieu, j’ai constaté que je n’arrivais pas à enfanter. Mais, lorsque je suis arrivée au Tabernacle le Chandelier d’Or, et que je me suis entretenue avec le Pasteur Christ-Moïse, l’  Oint de Dieu, je lui ai expliqué les différentes raisons de ma stérilité, et je lui ai ensuite fait connaître mon désir d’avoir des enfants. A ce sujet, il m’a dit une seule parole : « Sois féconde », et nous nous sommes séparés. Sur le champ, cette parole ne m’a rien dit de spécial, mais j’avais tout de même placé ma confiance dans  cette parole du   Pasteur,  et c’était là mon espoir.

C’est ainsi que lors d’un réveil qui s’est déroulé un samedi soir,  et dont le thème était « Soyez féconds », pendant que le Pasteur donnait le message, j’ai senti qu’il se passait quelque chose de surnaturelle dans mon ventre ; c’était comme si une opération chirurgicale s’y faisait.

Plus tard, deux mois d’attente après, je suis tombée enceinte, et la grossesse s’est bien déroulée jusqu’à l’accouchement.

En effet, les contractions ont commencé le 14 Avril 2010 à 06h30min, et le 15 Avril aux environs de 03h30min du matin, je me suis retrouvée en salle d’accouchement, à la maternité. A 04h32min, j’ai accouché d’une fille, qui se nomme Touré Katy Kigninman Nahomi, et qui a aujourd’hui plus d’un (01) an.

Que le Seigneur Jésus-Christ soit abondamment béni et que toute la gloire lui soit donnée aux siècles des siècles, pour Sa bonté et Sa grâce infinie. Amen !

TEMOIGNAGE FRERE ARSENE

Après notre mariage, la sœur Léonie et moi, j’ai fait  le constat qu’elle était confrontée à plusieurs cas de maladie : Irrégularité de son cycle menstruel, règles douloureuses, pertes blanches et des douleurs fréquents au niveau de sa hanche, et en plus de tout cela, elle était stérile, puisqu’elle n’arrivait pas à prendre de grossesse. Or ma femme et moi désirions avoir des enfants.

C’est à cet effet que je suis allé voir le Pasteur  frère Christ – Moïse pour lui faire part de la situation qui prévalait chez mon épouse. Après notre rencontre, le Pasteur Christ-Moïse a initié au niveau de toute l’Eglise, un réveil, en vue de prier pour toutes les sœurs qui n’arrivaient pas à enfanter. Le Pasteur, après avoir prié pour ces sœurs, leur a prodigué des conseils, leur demandant de croire qu’elles sont déjà enceintes et qu’il présentera leurs bébés à toute l’église.

Effectivement, après ce réveil, mon épouse a été miraculeusement délivrée des règles douloureuses, des pertes blanches des fréquentes douleurs à la hanche et surtout de la stérilité, puisque dans la même période, elle a eu un retard au niveau de ses menstrues, et qui a été confirmé plus tard comme étant un début de grossesse. Aujourd’hui, la grossesse évolue très bien et d’après les résultats des différentes visites effectuées, l’enfant aussi se porte à merveille.

Que le Dieu de fécondité, notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ soit abondamment béni !


TEMOIGNAGE DE FRERE CHRIST – MOISE

Je bénis le merveilleux Nom de notre Seigneur  Jésus – Christ, qui me donne l’occasion de rendre, pour Sa gloire, un témoignage de guérison. Le Seigneur Lui – même, par une révélation Divine, m’a donné un signe prophétique par lequel, je reconnaitrais mon épouse. Et Il m’a dit de prêcher sur ce signe du haut de la chaire. Ainsi, quand il s’accomplira, on saura que c’est Lui qui m’a parlé. J’ai donc prêché sur ce signe prophétique devant toute l’Eglise. Et vous êtes témoins de cela. Le Seigneur a aussi donné un signe à celle que  je devais épouser, et qui se trouvait à  Korhogo, alors que j’étais, moi,  à Bouaké. Je ne la connaissais pas, et elle ne me connaissait pas non plus. Quand les signes se sont accomplis, nous nous sommes mariés. Mais, mon épouse, celle que le Seigneur m’a donnée par une révélation, était stérile. Je me suis donc souvenu de Rebecca l’épouse d’Isaac. C’est au travers d’un signe prophétique confirmé par Dieu, que Rebecca est devenue la femme d’Isaac,  le fils de la promesse. Mais, elle était stérile. Mon épouse aussi était stérile. Elle avait un problème de fibrome. Et un jour, quand elle a commencé à souffrir à cause du fibrome, je me suis mis à prier pour elle, au Nom Tout – puissant et Tout – suffisant de Jésus – Christ notre Sauveur. Et j’ai pu chasser d’elle le fibrome et tout mal, par la puissance de résurrection. Quelques temps après cela, j’ai vu une vision dans laquelle, j’ai pu voir, à travers le sein de mon épouse, la présence d’un bébé. J’ai même vu le sexe du bébé : C’était un petit garçon. Et le Seigneur m’a dit de prophétiser que j’allais faire un petit garçon, afin que quand cela arriverait, qu’on sache que c’est Lui qui m’a envoyé.  J’ai expliqué la vision qu’Il m’a donnée, du haut de la chaire devant l’Eglise. Et j’ai dit au Nom du Seigneur Jésus – Christ  que mon épouse tomberait enceinte,  et qu’elle enfanterait un petit garçon. Et  nous avons attendu l’accomplissement de cette prophétie, qui ne pouvait pas manquer, parce qu’elle était de Dieu. Un an plus tard, mon épouse est tombée enceinte. Quand la sage – femme lui a demandé de faire une échographie, nous avons dit que si c’était pour connaître le sexe de l’enfant, ce n’était pas la peine, puisque nous le savions déjà : C’était un petit garçon. Quand elle a fait l’échographie, la Parole du Seigneur a été confirmée : C’était un petit garçon. Nous avons donc été bénis par le Seigneur, qui a délivré mon épouse de la stérilité, et qui  nous a donné un petit garçon du nom de Christ – Céphas. Que Son Nom en soit à jamais béni ! Amen !

Chers lecteurs, qui que vous soyez, et où que vous soyez, vous pouvez aussi être délivrés par le Seigneur  Jésus – Christ, qui s’est chargé de nos douleurs et de nos souffrances, et par les meurtrissures duquel nous avons la guérison. Je vous exhorte à croire seulement que ce qu’Il a fait pour nous, Il peut aussi le faire pour vous. Qu’il me soit donc permis de vous demander de nous faire part de votre situation, soit en  nous écrivant, soit en nous appelant, soit en venant prendre part à nos réunions de prière, afin que nous puissions prier pour vous. Que Dieu vous bénisse !   A bientôt !

FRERE ABOKON CHRIST-MOISE

 

 

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix