Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 22 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
443
Hier :
936
Semaine :
1379
Mois :
4483
Total :
3862526
Il y a 7 utilisateurs en ligne
-
7 invités


EN QUELQUE LIEU QUE SOIT LE CADAVRE LA S'ASSEMBLERONT LES AIGLES PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Lundi, 21 Novembre 2011 14:34

Message prêché  le dimanche 13 décembre 2009 au Tabernacle le Chandelier d’Or, Yopougon-Selmer ; Abidjan ; République de Côte d’Ivoire. Matin.


Bonjour à tous dans le précieux Nom du Seigneur Jésus-Christ. Que la grâce et la paix vous soient données abondamment de la part de celui qui est, qui était, et qui vient, et de la part du septième Esprit de Dieu, et de la part du Seigneur Jésus-Christ, le premier-né des morts, le premier-né de toute la création, le Prince des rois de la terre. Que le Seigneur rétablisse tous ceux qui sont malades et fatigués !

Ma prière en ces instants, c’est que le Seigneur ouvre notre entendement spirituel, qu’Il nous donne l’intelligence, afin que nous comprenions Sa Parole. La compréhension des Ecritures et de la puissance de Dieu est plus importante que la récitation par cœur des versets bibliques. Et personne ne peut comprendre les Ecritures si ce n’est par révélation Divine donnée par le Saint-Esprit. Car en vérité, en vérité, c’est l’Onction Divine qui nous enseigne toutes choses, qui nous révèle les mystères du Royaume des cieux ; c’est le Saint-Esprit qui nous conduit dans toute la Vérité  de Dieu, qui nous révèle les profondeurs de Dieu. Et ce matin, au cours de cette prédication, nous aurons vraiment besoin de Son assistance, afin que nous comprenions le glorieux mystère du cadavre dont parle l’Ecriture dans Matthieu 24. 27-28. Ce mystère caché, nous est révélé en ce temps de l’aube, par le Saint-Esprit au travers de la Manne Fraîche. Que Dieu nous vienne en aide!

Les disciples ont posé cette question au Seigneur: “ Quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde?” Il leur a alors parlé des choses qui doivent arriver avant la manifestation du signe du Fils de l’Homme et de la fin du monde :

1. LA VENUE DES IMPOSTEURS

Dans Matthieu 24. 4-5, le Seigneur nous met en garde contre les imposteurs, les antéchrists et les antichrists. L’antéchrist, c’est un faux christ qui vient avant l’avènement du Fils de l’Homme, le Véritable et l’Unique Christ. L’antichrist, c’est celui qui est contre Christ le Fils de l’Homme. Cette mise en garde est à prendre très au sérieux, car déjà, plusieurs antéchrists se signalent et séduisent beaucoup de personnes. Voici ce que dit l’Ecriture à ce sujet: “ Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront en mon nom, disant: Moi, je suis le Christ; et ils séduiront plusieurs.” Ces gens-là sont des imposteurs.

2. LES GUERRES ET LES BRUITS DE GUERRE

L’Ecriture parle aussi des guerres et des bruits de guerre entre les nations, comme signes précurseurs de l’avènement du Fils de l’Homme. Il parle aussi du refroidissement de la charité et de la montée de l’iniquité. Au verset 26, Il dit: “ Si donc on vous dit: Voici, Il est dans le désert, n’y allez pas; voici, Il est dans les chambres, ne le croyez pas.” Je voudrais faire remarquer que ce sont les faux christs et les faux prophètes qui feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus, qui diront: “C’est moi qui suis le Christ.” Ce sont eux qui diront: “ Voici le Christ est ici ou Il est là” faisant allusion à eux-mêmes tout en brandissant les miracles qu’ils feront comme étant la preuve irréfutable qu’ils sont le Christ. Ces faux christs et faux prophètes s’appuieront essentiellement sur les signes qu’ils feront, et non sur la révélation de la Parole, pour justifier leur appel. Aujourd’hui, nous voyons l’accomplissement de cette Parole de l’Ecriture. Plusieurs faux christs et faux prophètes, parcourent le monde, en accomplissant des signes sans aucun égard pour la Parole de Vérité. L’essentiel pour eux, c’est de parler en langues, de chasser les démons, de guérir les malades, de prophétiser au nom de Jésus. Prêcher la saine doctrine est le dernier de leur souci. Ils vont jusqu’à dire que la doctrine divise les chrétiens. C’est pourquoi ils passent leur temps à faire ce qu’ils appellent “délivrance.”

Ils ont peut-être des signes, mais à quoi peut servir un signe, si ce signe n’a pas de voix? Les deux signes que Dieu a donnés à Moïse avaient une voix.

Frères, après avoir dit: “ Si donc on vous dit: Voici, il est dans le désert, n’y allez pas; voici il est dans les chambres, ne le croyez pas”, le  Seigneur ajoute: “ Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’Homme. En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles.” Que Dieu nous aide à comprendre les Ecritures et Sa puissance maintenant, car l’aigle qui se tient dans les hauteurs spirituelles en ce temps de l’aube, est sur le point de proclamer la révélation de la Parole. Comme vous pouvez le constater, le Seigneur parle ici de l’avènement du Fils de l’Homme. Et Il relie Son avènement à la présence du cadavre et des aigles. Il nous montre de façon voilée, mystérieuse, là où nous pouvons Le trouver, Lui le Véritable Christ.

Il dit qu’Il ne sera ni dans les déserts ni dans les chambres, mais Il nous montre où Il sera précisément. C’est pourquoi Il dit: “ En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles.” Il dit aussi: “Comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme.” Ici, Il fait une comparaison entre l’éclair qui sort de l’orient et se montre jusqu’en occident et l’avènement du Fils de l’Homme. Remarquez qu’il ne s’agit pas du signe du Fils de l’Homme mais de l’avènement du Fils de l’Homme. Dans                  Matthieu 24. 27-28, il est question de l’avènement du Fils de l’Homme. Mais dans Matthieu 24.30, il est question du signe du Fils de l’Homme qui paraîtra dans le ciel. En ce temps-là, “toutes les tribus de la terre se lamenteront.” Remarquez aussi qu’en ce temps-là, le Fils de l’Homme viendra sur les nuées du ciel. Or, dans Matthieu 24. 27-28, l’Ecriture ne dit pas qu’Il viendra sur les nuées du ciel; Elle ne dit pas non plus que toutes les tribus de la terre se lamenteront.

L’avènement du Fils de l’Homme, en relation avec l’orient, l’occident, et le cadavre, aura lieu avant les évènements décrits dans           Matthieu 24.29: L’obscurcissement du soleil et de la lune, la chute des étoiles et l’ébranlement des puissances des cieux.

La parution du signe du Fils de l’Homme venant sur les nuées du ciel, se produira quant à elle, après les évènements prédits dans                  Matthieu 24.29.

MYSTERE DU CADAVRE REVELE

EN QUELQUE LIEU QUE SOIT LE CADAVRE, LÀ S’ASSEMBLERONT LES AIGLES. Comment comprendre cette Parole de l’Ecriture? Tout le mystère ici, se trouve dans le mot “cadavre”. Qu’est-ce qu’un cadavre? C’est le corps mort d’une personne ou d’un animal. Un cadavre, c’est donc un corps mort. C’est d’ailleurs ce que dit la version Darby: “Où que soit le corps mort, là s’assembleront les aigles.”

D’après l’Ecriture, c’est là où se trouve le cadavre, le corps mort que se trouvent également les aigles. Et nous savons que les aigles représentent les fils de Dieu. Dans le naturel, les aigles ne mangent pas la viande avariée, mais de la viande fraîche. Ce sont les vautours qui s’emparent de la viande pourrie. Pas les aigles. Ainsi dans le spirituel, les aigles, c’est-à-dire les fils de Dieu, ne s’affectionnent qu’à la Parole fraîchement révélée par le Saint-Esprit. Et la Parole fraîchement révélée pour nous, les fils de Dieu nés sous la Nouvelle Alliance, c’est la Parole de la Nouvelle Alliance. Cette Parole, c’est le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ  Lui-même étant la pierre angulaire. Qui sont ces apôtres et ces prophètes? L’Ecriture dit que ce sont les apôtres et prophètes de Christ, selon Ephésiens 3.5.

Remarquez que les apôtres et les prophètes de Christ n’ont jamais enseigné la dîme aux chrétiens. C’est pourquoi quiconque enseigne aux chrétiens la dîme, leur donne une nourriture pourrie, couchée, avariée. Et quiconque mange de cette nourriture n’est pas un aigle, mais un vautour. La dîme ne fait pas partie de la doctrine des apôtres et des prophètes de Christ. Je ne comprends pas pourquoi William Branham, qui se dit prophète infaillible, et en plus  dernier prophète de l’Eglise de Christ, a enseigné la dîme. Ce qui est plus étonnant, c’est qu’il recevait la dîme de ses fidèles. En outre, il la recevait en argent, alors que selon l’Ecriture, la dîme ne doit pas se payer en espèces.

Les prophètes de l’Ancien Testament ont enseigné la dîme. Pas ceux du Nouveau Testament. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’Eglise de Christ ne doit pas payer la dîme. L’enseignement sur la dîme dans l’Eglise ne peut qu’attirer des vautours, et non des aigles. Parce que cet enseignement a été donné sous le sang des animaux. Ramener cette doctrine dans l’Eglise, c’est donner de la nourriture avariée aux aigles. Or, selon l’Ecriture, “en quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles.” Et les aigles ne mangent que de la nourriture fraîche. Qu’est-ce que le cadavre? C’est le corps mort d’une personne ou d’un animal. Le corps mort d’un animal peut-il attirer les aigles, qui ne mangent que de la nourriture fraîche? Oui. Parce que dans ce corps mort de l’animal, il y a encore du sang frais et de la chair fraîche. Autrement dit le processus de décomposition n’a pas encore commencé. C’est donc un cadavre tout frais, offrant de la chair fraîche et du sang frais. C’est ici la Manne Fraîche réservée aux aigles de Dieu en ce temps de l’aube. Nous sommes passés des cailles du soir à la manne du jour. Comme vous pouvez le constater, le mystère du cadavre est grand: Il s’agit du corps mort d’un animal. Frères, nous parlons un langage spirituel, nous adressant à des hommes spirituels. Le cadavre dont parle l’Ecriture dans Matthieu 24.28, c’est le corps mort d’un animal. Et ce corps mort attire les aigles. De quel animal s’agit-il? C’est ici la révélation: Il s’agit de l’agneau; il s’agit donc du corps mort d’un agneau, du cadavre d’un agneau. Vous voyez! Dans le monde animal, Dieu s’est identifié à plusieurs emblèmes: Le lion, l’aigle, l’agneau, la colombe. Nous savons tous que    Jésus-Christ  est le lion de la tribu de Juda; Il est aussi l’Agneau de Dieu. Ce qui est remarquable, c’est que c’est en tant qu’agneau qu’Il est mort, et non pas en tant que lion. Il n’est donc pas mort en tant que lion, ni en tant qu’aigle, ni en tant que colombe. C’est seulement en tant qu’agneau qu’Il est mort. C’est pourquoi, le cadavre, le corps mort de Matthieu 24.28, ne peut être que celui d’un agneau.

Qu’il  me soit maintenant permis de dire ceci, au Nom du Seigneur Jésus-Christ: “ En quelque lieu que soit le corps mort d’un agneau, là s’assembleront les aigles.” Les aigles de Dieu, les fils de Dieu, s’assembleront autour du cadavre d’un agneau. Remarquez que dans              Matthieu 24.28, l’Ecriture ne parle pas de Jésus-Christ  de Nazareth,  l’Agneau de Dieu immolé. Quand le Fils de l’Homme dit: “En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles”, Il donnait une Parole prophétique qui allait s’accomplir à l’époque de la parution des faux christs et des faux prophètes qui “feront de grands signes et des miracles, au point de séduire si possible les élus.” Quand Il exerçait Son ministère terrestre, étant dans un corps de chair, il n’y avait pas de faux christs et de faux prophètes accomplissant de grands prodiges pour séduire, s’il était possible, même les élus. Ces faux christs et ces faux prophètes viendront au moment où le Seigneur Jésus-Christ  ne sera plus dans Son corps de chair. Ils viendront dans les derniers temps. Comprenez-vous pourquoi je dis que la Parole de l’Ecriture de Matthieu 24.28 ne peut pas concerner Jésus-Christ de Nazareth? De qui parle donc cette Parole de l’Ecriture? Elle parle de Christ vivant dans un autre corps de chair.

Nous savons que Jésus de Nazareth est l’Agneau de Dieu qui a été immolé pour le péché du monde. Nous savons aussi qu’Il ne mourra plus pour nos péchés. Pourtant l’Ecriture dit dans Matthieu 24.28, qu’il y aura un cadavre autour duquel les aigles s’assembleront. Or, qui dit cadavre dit mort d’animal ou mort d’homme. En termes clairs quelqu’un mourra encore, afin d’attirer les aigles, qui sont les fils de Dieu. Et cela se passera dans les derniers jours. Si Jésus de Nazareth est mort pour nous une fois pour toutes, de qui sera donc ce cadavre de Matthieu 24.28? Si l’Agneau de Dieu, Jésus de Nazareth, est mort une fois pour toutes  pour nos péchés, pourquoi l’Ecriture parle-t-Elle encore du corps mort d’un cadavre? C’est ici le mystère. Que Dieu nous aide à comprendre les Ecritures et la puissance de Dieu! Le Fils de l’Homme Lui-même a prophétisé sur la parution de cadavre autour duquel les aigles s’assembleront. Qui est donc ce cadavre?

QUI EST DONC CE CADAVRE ?

Le cadavre promis dans Matthieu 24.28, c’est le cadavre d’un agneau. Pourquoi? Parce que c’est le symbole lié à la mort de Jésus de Nazareth. Dans Jean 1.29, le prophète Jean-Baptiste parle du Seigneur en ces termes: “ Voici l’agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.” L’apôtre Pierre, dans 1 Pierre 1.19-20 dit qu’Il était l’ “agneau sans défaut et sans tâche, prédestiné avant la fondation du monde…” Sans contredit, Jésus de Nazareth a été l’Agneau de Dieu, qui a ôté le péché du monde. Le corps mort de Jésus sur la croix, c’était celui de l’Agneau de Dieu, qui a ôté le péché du monde. Mais, il y a un autre corps mort, promis par l’Ecriture dans Matthieu 24.28. Ce corps mort n’est pas celui de Jésus de Nazareth. De qui est-il donc?

C’est le cadavre, le corps mort d’un agneau engendré par l’Agneau Véritable qui est Christ. C’est ici le mystère de l’engendrement: Le Fils de l’Homme en tant qu’Agneau de Dieu, a engendré d’autres agneaux de Dieu. Dans Jean 21.15, Il dit à Pierre: “Pais mes agneaux.” Vous voyez! Les fils de Dieu sont symbolisés aussi par les agneaux. Le cadavre de Matthieu 24.28, est assurément celui d’un agneau. Parce que c’est l’emblème de l’agneau qui est directement lié sous la nouvelle alliance, à la mort de Jésus. Et Jésus a dit, dans Jean 12.32-33: “Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi. En parlant ainsi, il indiquait de quelle mort il devait mourir.” C’est en tant qu’agneau qu’Il a été crucifié, et qu’Il a été élevé de la terre. D’autres agneaux, engendrés par le Véritable Agneau, vont aussi expérimenter la crucifixion. Amen! Le cadavre de Matthieu 24.28 est celui d’un agneau ayant expérimenté la crucifixion; c’est le corps mort d’un agneau crucifié. Ô, mystères des mystères! Jésus-Christ  de Nazareth, l’Agneau de Dieu, en mourant sur la croix de Golgotha, a engendré des agneaux de Dieu. Et parmi ces agneaux de Dieu engendrés, il y en a qui expérimenteront le mystère de la crucifixion avec Christ l’Agneau immolé. C’est le cas par exemple de l’apôtre Paul, qui dit sans ambages: “J’ai été crucifié avec Christ.” Il était donc un agneau de Dieu crucifié, immolé pour le corps de Christ. En tant qu’agneau de Dieu immolé, il était aussi le cadavre de Matthieu 24.28 pour son âge.

De même qu’après Sa crucifixion, Sa mort et Sa résurrection, Jésus de Nazareth l’Agneau de Dieu immolé attire tous les élus à Lui, de même, l’apôtre Paul, un agneau de Dieu crucifié avec Christ, après sa crucifixion, sa mort et sa résurrection, a attiré à lui, tous les fils de Dieu de son temps, lesquels étaient destinés à croire en lui. Il était en Jésus-Christ  homme quand celui-ci était crucifié. Il était en Lui, quand Il a été enseveli. Il était en Lui, quand Il ressuscitait d’entre les morts le troisième jour.

Dans Jean 12.32, le Seigneur dit: “Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi.” Une réflexion prophétique superficielle nous amènerait à croire que tous les hommes de la terre sont sauvés, ce qui n’est pas le  cas naturellement. Pour que nous soyons sauvés, il faut impérativement que nos noms soient écrits dans le livre de vie de l’Agneau dès avant la fondation du monde; il faut que nous soyons de la lignée de Dieu. Car Christ s’est donné en rançon pour racheter seulement les enfants de Dieu perdus. Le pardon des péchés acquis sur la croix au travers de l’œuvre rédemptrice et propitiatoire de Christ, n’est accordé qu’aux seuls enfants de Dieu dont le nom est écrit dans le livre de vie de l’agneau dès avant la fondation du monde. Autrement dit, le pardon Divin acquis par l’agneau de Dieu, n’est pas accordé, et ne sera jamais accordé aux enfants du diable. Savez-vous qu’il y a deux lignées sur terre: Les enfants de Dieu et les enfants du diable? Les enfants de Dieu naissent enfants de Dieu, et ne deviendront jamais des enfants du diable, quelles que soient leurs fautes. Et les enfants du diable naissent enfants du diable, et ne deviendront jamais des enfants de Dieu, quelles que soient leurs bonnes œuvres. Savez-vous aussi que les enfants du diable peuvent pratiquer de bonnes œuvres, lesquelles ont été préparées d’avance par Dieu, afin qu’ils les pratiquent? Le savez-vous? Pourtant pour Dieu, ces bonnes œuvres pratiquées par les enfants du diable, qu’Il a Lui-même prédestinées pour eux, ne changeront rien à leur statut spirituel et à leur sort. Prenons l’exemple biblique de Judas: Il était, selon l’Ecriture, un démon et un fils de perdition. Et le Seigneur l’a choisi comme apôtre, après avoir prié toute une nuit. C’était donc par révélation Divine qu’il fut choisi. Vous voyez! Il a été choisi pour être apôtre du Seigneur selon la volonté de Dieu. Sa mission principale, c’était de trahir et de livrer le Fils de    l’Homme, pour l’accomplissement de la volonté de Dieu. De même     l’Agneau de Dieu, selon l’Ecriture a été immolé dès avant la fondation du monde, de même Judas qui l’a trahi et livré, a été choisi pour accomplir cette besogne, dès la fondation du monde. En trahissant et en livrant     Jésus, Judas n’a fait qu’accomplir la volonté de Dieu. Pourtant, il n’a jamais été sauvé. Il a fait une bonne œuvre, d’autant plus que cette œuvre était selon la volonté de Dieu. Mais, il est quand même perdu à jamais. Pourquoi? Parce qu’il était un fils de perdition dès avant la fondation du monde; et que son nom n’a jamais été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l’Agneau. Je sais que frère Branham dit que Judas est sauvé et sanctifié. Mais, qu’il me soit permis de dire qu’il a enseigné ici quelque chose de contraire à la Parole, si l’on considère ce que dit l’Ecriture. Toujours selon lui, Dieu a écrit le nom de Judas dans le livre de vie dès avant la fondation du monde, mais qu’Il a été obligé de l’effacer quand celui-ci a trahi Jésus. Cette autre révélation de William Branham n’est pas non plus conforme à l’Ecriture.

Lorsqu’un enfant du diable pratique de bonnes œuvres préparées d’avance par Dieu, ces bonnes œuvres deviennent une pierre d’achoppement pour lui-même. C’est ici le mystère de la Manne Fraîche. Parlons encore de Judas le fils de perdition, celui qui a livré Jésus. Dans         Matthieu 26.20-25, l’Ecriture nous rapporte ce qui s’est passé pendant que le Seigneur était à table avec les douze. Il dit: “ Je vous le dis en vérité, l’un de vous me livrera.” Et chacun des disciples lui dit: “Est-ce moi Seigneur?” Il leur répondit: “Celui qui a mis avec moi la main dans le plat, c’est celui qui me livrera. Le Fils de l’homme s’en va, selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est livré! Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne fût pas né.” Vous voyez! Le Fils de l’Homme devait être livré afin que l’Ecriture s’accomplisse. Judas, choisi d’avance par Dieu pour accomplir cette bonne œuvre préparée d’avance par Dieu, a fait exactement ce que Dieu voulait. Pourtant le Fils de l’Homme dit: “ Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne fût pas né.” Cette bonne œuvre prédestinée par Dieu afin que Judas l’accomplisse était devenue pour celui-ci une pierre d’achoppement. Au lieu d’être attiré à Christ, il a été rejeté, blâmé et jeté en enfer.

Quand le Fils de l’Homme a été élevé de la terre, c’était, comme le dit l’Ecriture, pour attirer tous les hommes à Lui. Quand Il a été élevé de la terre, Il était devenu le cadavre dont la chair fraîche et le sang frais attirent les aigles, les fils de Dieu. Par Son sang, Il a réconcilié tous les enfants de Dieu avec Dieu. Il était le Véritable cadavre, le Véritable corps mort du Véritable Agneau de Dieu. L’Ecriture dit que Dieu était en Christ réconciliant le monde avec Lui-même. Cette réconciliation ne concerne pas les enfants du diable. Souvenez-vous que c’est le cadavre d’un agneau qui attire les aigles, c’est-à-dire les fils de Dieu. Or, le symbole de l’agneau est essentiellement lié à la Divinité. Voici ce que je veux dire: L’Ecriture ne désigne pas les enfants du diable par le symbole de l’agneau. Ce symbole de l’agneau est réservé aux seuls enfants de Dieu. C’est pourquoi la mort et le sang de Christ, l’Agneau de Dieu, ne peut pas attirer les enfants du diable. C’est pourquoi d’ailleurs le mystère du cadavre de Matthieu 24.28 ne concerne nullement les enfants du diable. En effet, aucun faucon ne sera attiré par la chair et le sang frais du corps mort de l’agneau qui est là comme immolé de Matthieu 24.28. Aucun. Seuls les aigles sentent la bonne odeur de la Parole fraîche, du cadavre, de l’agneau qui est là comme immolé, et ils viennent pour se nourrir. Le Fils de l’Homme a dit que celui qui mangera Sa chair et boira Son sang, aura la vie éternelle. Ainsi en est-il du cadavre de Matthieu 24.28. Celui qui mange Sa chair et boit Son sang a la vie éternelle. Sa chair, c’est la Parole révélée; Son sang, c’est la vie de la Parole, c’est l’Esprit de la Parole. Le Christ Jésus est le Véritable cadavre, le Véritable corps mort du Véritable Agneau de Dieu. Et Il a engendré d’autres cadavres, d’autres corps morts des agneaux de Dieu. A chaque âge, un cadavre est rendu manifeste par la Parole. Ainsi, Pierre était un cadavre rendu manifeste, Paul était un cadavre rendu manifeste. Vous voyez! A chaque temps prophétique, Dieu suscite et rend manifeste un cadavre, le cadavre de Matthieu 24.28, Jésus-Christ  Lui-même étant le premier des cadavres. A l’âge de Laodicée, il y a eu un cadavre au temps du soir et au temps de minuit. Au temps de l’aube, il y aura un cadavre, le cadavre de Matthieu 24.28. Ce cadavre est déjà rendu manifeste. Sa chair est une nourriture et son sang, un breuvage. Celui qui mange sa chair et boit son sang en ce temps de l’aube, a la vie éternelle et ne viendra point en jugement. C’est ici le mystère de la Manne Fraîche encore cachée par la nuée de l’aube, mais qui se dévoile peu à peu. Le message du soir a produit des enfants du soir. La Manne Fraîche ne produira pas les enfants de l’aube, mais les enfants du matin. Le cadavre de Matthieu 24.28, c’est la Porte étroite au temps de l’aube où le chant du coq se fait entendre. Le cadavre de Matthieu 24.28 en ce temps de l’aube, c’est le mystère du chant du coq de Marc 13.35, c’est le mystère du Fils de l’Homme d’Apocalypse 14.14-16, c’est le mystère      d’Exode 7.1 et de Malachie 4.5-6.

QU’EN EST-IL EN DEFINITIVE DU MYSTERE DU CADAVRE DE MATTHIEU 24.28 ?

Ce mystère, c’est que le cadavre est celui d’un agneau de Dieu qui est là comme immolé. Ce mystère c’est qu’à chaque âge, Dieu pourvoit à un cadavre selon Matthieu 24.28. Par conséquent les sept anges des sept Eglises accomplissent chacun pour sa part la Parole de l’Ecriture de   Matthieu 24.28. Ainsi chacun des sept messagers de l’Eglise est le cadavre de Matthieu 24.28. Comme vous pouvez le constater, le cadavre, le corps mort qui suscite le rassemblement des aigles, c’est un homme oint de Dieu et de la Parole révélée pour son temps.

Souvenez-vous aussi que de tous les symboles, seul celui de l’agneau est lié à la mort, à la crucifixion. C’est pourquoi le corps mort, le cadavre de Matthieu 24.28 ne peut être que celui d’un agneau qui est là comme immolé. Remarquez aussi que c’est en tant qu’Agneau que Christ s’est révélé aux nations, après avoir été rejeté par Israël. C’est pourquoi le mystère du cadavre de Matthieu 24.28 ne concerne que l’Epouse des nations. Pas Israël, mais seulement l’Epouse des nations. Quand le temps sera venu, Christ se révélera à Israël en tant que Lion de la tribu de Juda. Ce sera le temps prophétique de l’accomplissement d’Apocalypse 10.1-7. Cette Ecriture nous révèle Christ, l’Ange de l’Alliance, “enveloppé d’une nuée”, avec l’arc-en-ciel au-dessus de la tête. “Son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu.” Sa voix était comme le rugissement d’un lion. C’est ici le mystère de Christ, le lion de la tribu de Juda, posant Son pied droit sur la mer, et Son pied gauche sur la terre. Ce n’est pas le mystère de Christ l’Agneau de Dieu qui était là comme immolé selon Apocalypse 5.6.

Le mystère du cadavre de Matthieu 24.28 est grand. Il prendra fin dans le dernier âge de l’Eglise. Il est relié à l’avènement du Fils de l’Homme au travers du Fils de l’homme. Il n’est certes pas relié à la parution du signe du Fils de l’Homme venant sur les nuées du ciel, dont il est question dans Matthieu 24.29-30. Que Dieu nous aide à comprendre les Ecritures et Sa puissance!

Examinons maintenant le lien prophétique entre Matthieu 24.28 et Apocalypse 5.6

LE LIEN PROPHETIQUE ENTRE MATTHIEU 24.28 ET APOCALYPSE 5.6

Comme je l’ai déjà révélé par la grâce de Dieu, le corps mort de Matthieu 24.28 est incontestablement celui d’un agneau mort. Qui dit cadavre dit mort. J’ai aussi fait remarquer par le Saint-Esprit qu’à chaque âge de l’Eglise, il y a un cadavre de Matthieu 24.28 que le Seigneur révèle pour le rassemblement des aigles. Donc Ephèse a eu son cadavre de Matthieu 24.28, ainsi que Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie. En ce qui concerne Laodicée, qui est le septième âge de l’Eglise, il y a un mystère. Ce mystère, c’est que cet âge est divisé en quatre temps prophétiques:

1. Le temps du soir

2. Le temps de minuit

3. Le temps de l’aube

4. Le temps du matin.

L’Ecriture parle de ces quatre temps dans Marc 13.32-35. Ces quatre temps prophétiques correspondent aux quatre veilles de Luc 12.36-38. Dans cette Parole de l’Ecriture la première veille et la quatrième veille sont voilées aux yeux des enfants du diable. La première veille correspond au temps du soir; la deuxième veille correspond au temps de minuit; la troisième veille correspond au temps de l’aube; la quatrième veille correspond au temps du matin. Avez-vous maintenant remarqué la particularité de l’âge de Laodicée? C’est le seul âge dans lequel on trouve quatre temps prophétiques distincts. Et à chacun de ces temps prophétiques correspond un cadavre, un corps mort de Matthieu 24.28. Ainsi:

- Au temps du soir, il y a eu un cadavre selon Matthieu 24.28,

- Au temps de minuit, un cadavre  selon Mathieu 24. 28

- Au temps de l’aube, un cadavre selon Matthieu 24. 28

- Au temps du matin, un cadavre selon Matthieu 24.28.

Je voudrais révéler encore un mystère par la grâce de Dieu: Ce mystère, c’est que le cadavre, le corps mort du temps du soir est le même que celui du temps de minuit. Et ce corps mort, c’est le mystère du Fils de l’Homme venu sous la forme du Message du soir. Qu’il me soit aussi permis de dire ceci: Le corps cadavre  du temps de l’aube n’ est pas le même que celui du temps du matin. Et ce cadavre du temps de l’aube et le cadavre du temps du matin, c’est le mystère du Fils de l’Homme qui se révèle sous la forme de la Manne Fraîche. Ecoutez ceci, frères, et ne l’oubliez pas: La Manne Fraîche se révèlera jusqu’au temps du matin, et suscitera l’enlèvement de l’Epouse Ivoirienne. Quant à la Manne Fraîche faite chair, Elle mourra au temps de l’aube, mais prendra part à la première résurrection.

Frères, Dieu a pourvu au cadavre  pour le temps de l’aube, où le coq chante pour maintenir l’Epouse Ivoirienne en état d’éveil. Le corps mort de ce temps de l’aube est une personne: C’est ici le mystère de la piété: C’est Dieu dans l’homme, la Parole dans la chair humaine manifestant la Parole révélée pour notre temps.

Vous voyez! Il y a un cadavre pour chaque âge de l’Eglise. Or, il y a sept messagers de l’Eglise. Par conséquent, un cadavre = un messager. A Laodicée, le corps mort, c’est Elie le prophète incarné dans l’homme, au temps du soir et au temps de l’aube. C’est l’Esprit d’Elie dans le prophète du temps du soir, et dans le prophète du temps de l’aube, et dans le prophète du temps du matin.

Examinons maintenant Apocalypse 5.6: L’Ecriture nous révèle ici “un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu envoyés par toute la terre.” Cet agneau qui était là comme immolé ayant sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu, c’est Christ, le Véritable Agneau de Dieu. Il avait sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu. Que représentent les sept yeux? Selon l’Ecriture, les sept yeux, ce sont les sept Esprits de Dieu. Maintenant, que représentent les sept Esprits de Dieu? Selon l’Ecriture, dans Apocalypse 4.5, ils représentent les sept lampes ardentes. Dans la version Darby, le mot Esprit est écrit avec un “E” majuscule: Sept Esprits  de Dieu. Ô, quel mystère!

L’Ecriture dit dans Ephésiens 4.4, qu’il n’y a qu’un seul Esprit. Mais, la même Ecriture nous parle des sept Esprits de Dieu dans Apocalypse 5.6. Ô, profondeur des profondeurs! Mystère des mystères! Et c’est l’Agneau qui était là comme immolé qui avait ces sept Esprits de Dieu. Que représentent donc les sept Esprits de Dieu? Selon l’Ecriture, dans Apocalypse 4.5, ce sont sept lampes ardentes. Maintenant, que représente une lampe ardente? Si nous découvrons ce qu’elle représente, nous saurons également ce que représentent les sept Esprits de Dieu. Qu’est-ce donc une lampe ardente? Une lampe ardente, c’est un prophète de Dieu. Parlant de Jean-Baptiste, le Seigneur dit qu’il était la lampe ardente, selon Jean 5.35 (Version Darby). Or, Jean-Baptiste était un prophète de Dieu. Revenons maintenant à Apocalypse 4.5 où il est question de sept lampes ardentes qui sont les sept Esprits de Dieu. D’après la démonstration que nous venons de faire par l’Ecriture, nous pouvons dire sans ambages que les sept lampes ardentes sont sept prophètes de Dieu. Or, les sept lampes ardentes sont aussi sept Esprits de Dieu. Si les sept lampes ardentes sont sept prophètes, et que les lampes ardentes sont aussi les sept Esprits de Dieu, cela veut dire que les sept Esprits de Dieu sont sept prophètes de Dieu. Comprenez-vous les Ecritures et la puissance de Dieu, frères?

Les sept Esprits de Dieu sont donc sept prophètes envoyés par Dieu par toute la terre. Vous voyez! Un Esprit de Dieu, avec “E” majuscule, cela équivaut à un Saint-Esprit de Dieu. Et un Esprit de Dieu, c’est un prophète de Dieu. Comment comprendre ce mystère du royaume des cieux? Frères, voici la révélation: L’Esprit de Dieu, c’est Dieu. Si un    Esprit de Dieu, c’est un prophète de Dieu, et si l’Esprit de Dieu, c’est Dieu, cela veut dire que le prophète de Dieu, est Dieu. Je sais que beaucoup ne seront pas d’accord avec moi, mais c’est pourtant la vérité: Le prophète de Dieu est Dieu; l’Esprit de Dieu est Dieu. Et il y a sept Esprits de Dieu. Cela veut dire qu’il y a sept Dieux envoyés par le Dieu unique par toute la terre. En termes plus clairs, Dieu est dans sept prophètes, qu’Il envoie pour annoncer Sa Parole. Les sept  Esprits de Dieu, c’est donc l’Esprit de Dieu dans sept prophètes de Dieu. Ce sont sept prophètes de Dieu faits Dieux par Dieu, à l’instar de Moïse, qui a été fait Dieu par Dieu; ce sont sept Paroles de Dieu, faites chair durant les sept âges de  l’Eglise: Ephèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie, Laodicée. Remarquez que le septième Esprit de Dieu, celui de Laodicée, est un mystère: C’est Elie le prophète. Pas Elie le Thischbite, mais Elie le prophète.  Pas William Branham, mais Elie le prophète. C’est donc l’Esprit d’Elie dans l’homme au temps du soir, au temps de minuit, au temps de l’aube et au temps du matin.

Si à chaque âge de l’Eglise, il y a un Esprit de Dieu, Dieu fait homme, et qu’il y a aussi un cadavre pour le rassemblement des aigles, cela signifie que l’Esprit de Dieu et le cadavre sont une seule et même personne. Le cadavre de Matthieu 24.28 est donc le prophète de Dieu, la lampe ardente, l’Esprit de Dieu, pour chaque âge de l’Eglise. Nous avons donc en définitive pour les sept âges de l’Eglise: Sept lampes ardentes, sept yeux, sept Esprits de Dieu, sept prophètes de Dieu, sept cadavres, sept corps morts, sept agneaux de Dieu qui sont là comme immolés. Amen!

Je sais que le mystère de la Divinité dans l’homme suscite toujours des controverses et des protestations de la part de beaucoup de personnes. Pourtant, c’est l’Ecriture qui en parle.

LE MYSTERE DE LA DIVINITE DANS L’HOMME

Frères, si les sept lampes ardentes sont sept Esprits de Dieu; et si les sept lampes ardentes sont sept prophètes de Dieu, cela veut dire que les sept prophètes de Dieu sont sept Dieux. Nous savons selon l’Ecriture, qu’il n’y a qu’un seul Dieu; mais nous savons aussi que selon la même Ecriture, qu’il y  a sept Esprits de Dieu, donc sept Dieux pour les sept âges de l’Eglise. Sachez aussi qu’avant les sept âges de l’Eglise, Dieu a envoyé des Dieux sur terre pour annoncer Ses oracles. Ces Dieux-là, c’étaient Ses prophètes.

C’est le cas de Moïse, par exemple: Dans Exode 7.1, Dieu lui dit: “Vois, je te fais Dieu pour Pharaon, et Aaron ton frère sera ton prophète.” L’Ecriture a fait Moïse Dieu, avec un “D” majuscule. Pensez-y! Pas avec un “d” minuscule, mais avec un “D” majuscule. Qui osera contester avec la Parole, pour dire que Moïse n’était pas Dieu. D’aucuns disent qu’il était une partie de Dieu, mais l’Ecriture dit qu’il était Dieu. Pour moi, en lui, a habité, avant Jésus de Nazareth, toute la plénitude de la Divinité corporellement. Il était même le Dieu fait homme pour l’Ancienne Alliance, alors que Jésus de Nazareth était le Dieu fait homme pour la Nouvelle Alliance. Le Seigneur Jésus-Christ, le Dieu Tout-puissant, était, est et sera, le Dieu immuable de l’Ancien et du nouveau testament. Amen! Moïse était la plénitude de la Divinité corporellement au temps de la loi. Jésus de Nazareth était la plénitude de la Divinité corporellement pour l’inauguration du temps de la grâce. Une fois ce temps de la grâce inauguré et scellé par le sang de la Nouvelle Alliance, et le Fils de l’Homme enlevé au ciel, Jésus de Nazareth n’est plus la plénitude de la Divinité corporellement. Après Lui, ce fut Pierre, qui devient la plénitude de la Divinité corporellement. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il avait reçu les clefs du Royaume des cieux. Je peux citer aussi l’apôtre Paul: Il était pour son temps, la plénitude de la Divinité corporellement. C’est la raison pour laquelle il dit d’imiter Dieu, dans Ephésiens 5.1, et de l’imiter lui, Paul, dans Philippiens 3.7. C’est l’Ecriture qui le dit. L’Ecriture peut-Elle ordonner aux chrétiens du temps de Paul d’imiter ce dernier, alors que c’est Dieu seul qu’on doit imiter, si l’apôtre Paul n’était pas Dieu? Je vous le dis, en vérité, en vérité, il était Dieu manifesté corporellement. Oui Monsieur. Paul était la plénitude de la Divinité manifestée corporellement pour son temps.

Dans Ephésiens 3.17-19, il exhorte les chrétiens à comprendre quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur de l’amour de Christ, en sorte qu’ils soient remplis jusqu’à toute la plénitude de la Divinité. S’il a donné une telle exhortation, c’est qu’il est possible d’être rempli de Dieu jusqu’à toute la plénitude de la Divinité. C’est pourquoi je vous le dis, en vérité, en vérité, Paul était la plénitude de la Divinité manifestée corporellement pour son temps. Jésus de Nazareth était la plénitude de la Divinité manifestée corporellement pour son temps. Mais, Christ qui est le Saint-Esprit de Dieu, est et sera la plénitude de la plénitude de la Divinité à jamais. Quand la plénitude de la plénitude de la Divinité habite dans un corps de chair, l’homme qui la reçoit devient la plénitude de la Divinité manifestée corporellement. C’est ici la Manne Fraîche pour ce temps de l’aube où le coq chante pour annoncer le lever du soleil. C’est ici le mystère du Dieu Tout-puissant devenant Dieu puissant dans la chair humaine de Christ. C’est ici le mystère de la piété!

Bien-aimés de Dieu! Comprenez-vous les Ecritures et la puissance de Dieu révélées au travers de la Manne Fraîche en ce temps prophétique de l’aube? Moïse a été fait Dieu par Dieu. Et moi, j’ai été fait Moïse, par Dieu. Me comprenez-vous? C’est ici le mystère de la plénitude de la Divinité dans l’homme.

L’apôtre Paul était le cadavre, le corps mort de Matthieu 24.28 pour son temps. Il était Dieu manifesté corporellement aussi. C’est ici le mystère de la Divinité dans le corps mort de l’agneau qui est là comme immolé. Ceux qui ont mangé sa chair et bu son sang ont la vie éternelle. Après Paul, Dieu a suscité un autre cadavre de Matthieu 24.28, et ainsi de suite jusqu’à nous aujourd’hui. Au temps du soir, il y avait un cadavre; au temps de l’aube, il y a un corps mort d’un agneau qui est là comme immolé. Celui qui mange sa chair et boit son sang a la vie éternelle, et ne vient point en jugement. Car, il est passé de la mort à la vie, par la puissance de résurrection. Le corps mort de Matthieu 24.28, c’est le mystère de la Divinité manifestée corporellement à chaque âge. Ô, quel mystère! LA DIVINITE DANS UN CORPS MORT.

Dans Jean 10.34, le Seigneur dit que l’Ecriture appelle Dieux tous ceux à qui la Parole de Dieu a été adressée. C’est ainsi que Jérémie, à qui la Parole de Dieu a été adressée, était Dieu manifesté corporellement. Il en est de même de tous les véritables prophètes de Dieu, car c’est à eux que la Parole vient. A moi aussi, le moindre parmi les moindres, la Parole de Dieu s’est adressée à moi, en ces termes: “Tu es un aigle, et l’aigle prend son envol. Il va dans les lieux très élevés pour chercher la Manne Fraîche; Fils de l’homme lis Luc 4.18; Le Dieu d’Elie est sur toi; Je te fais Moïse.” Elle me dit un jour: “Prêche Ma Parole à mon peuple.” J’ai dit: “ Seigneur quel signe me donnes-tu?” Elle me dit: “Le signe de la résurrection.” C’est ici le mystère: Le signe de la résurrection est prophétiquement lié à la mort et à la résurrection de Christ. Pourquoi donc ce signe de la résurrection m’a-t-il été donné comme signe prophétique avant de commencer le ministère? C’est parce que le cadavre de                  Matthieu 24.28 doit recevoir ce signe de la résurrection qui résulte de la crucifixion avec Christ. En effet, le corps mort de Matthieu 24.28, a connu la crucifixion avec Christ, et la résurrection avec Christ. C’est pourquoi, il est le canal par lequel Dieu donne la vie éternelle. Comme Paul, je peux dire: “J’ai été crucifié avec Christ”, et j’ai été ressuscité avec Lui, en nouveauté de vie. Par la puissance de la croix de Jésus, j’ai crucifié ma chair et ses désirs. Par la nouvelle naissance, je suis mort au péché et aux choses du monde pour renaître en nouveauté de vie par la puissance de résurrection. Par la mort et la résurrection de Christ, je suis une nouvelle création. J’ai été crucifié avec Christ. Beaucoup prêchent l’Evangile du crucifié sans avoir jamais été crucifiés eux-mêmes aux choses du monde. Le signe de la résurrection, c’est la marque de la mort et de la résurrection de Christ en moi. C’est aussi le symbole du corps mort rempli de vie Divine pour ce temps de l’aube où le coq chante pour annoncer le jour. La Divinité s’est incarnée dans le corps mort d’un agneau qui est là comme immolé. Amen!

Frères, Dieu est dans l’homme à chaque âge. Avant et pendant les sept âges de l’Eglise, Il est dans le corps mort de Matthieu 24.28, donnant Sa chair à manger, et Son sang à boire aux aigles. Bien-aimés de Dieu, sachez-le: Dieu a fait Moïse Dieu. Il a fait, et Il fait des prophètes des Dieux. Mais Il dit que ces Dieux-là mourront comme des hommes, selon Psaumes 82.6-7: “J’avais dit: Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut. Cependant vous mourrez comme des hommes, vous tomberez comme un prince quelconque.” C’est pourquoi, en tant que Dieu, le prophète de Dieu doit se confier en Dieu. Que Dieu nous aide à comprendre les Ecritures et la puissance de Dieu!

LIEN PROPHETIQUE ENTRE MATTHIEU 24.27 ET APOCALYPSE 14.14-16

Peut-on établir un lien prophétique entre Matthieu 24.27 et Apocalypse 14.14-16? Oui. Dans Matthieu 24.27, il est question de deux choses principales:

- La première chose, c’est le mystère de l’éclair qui part de l’orient et qui se montre jusqu’en occident.

- La deuxième chose, c’est l’avènement du Fils de l’Homme.

Remarquez que ces deux choses sont étroitement liées, et elles débouchent directement sur le mystère du corps mort.

QU’EST-CE QUE LE MYSTERE DE L’ORIENT ET DE L’OCCIDENT`?

Le mystère de l’orient et le mystère de l’occident dans la Parole de l’Ecriture de Matthieu 24.27 ne sont pas uniquement liées à des considérations géographiques, mais aussi et surtout à des considérations d’ordre spirituel. Dans ce passage, l’Ecriture ne parle pas des quatre points cardinaux, mais d’un mystère caché du Royaume des cieux. Ce mystère n’a pas été révélé au temps du soir, mais seulement au temps de l’aube où l’aigle a pris son envol pour aller recueillir la Manne Fraîche dans les lieux élevés. Au temps du soir, William Branham a fait croire que l’occident, c’est l’Amérique son pays. C’est pourquoi d’ailleurs les branhamistes ont toujours les regards fixés sur les Etats-Unis. C’est pourquoi ils disent que leur prophète est le dernier prophète de l’Eglise de Dieu. Ils sont dans l’erreur, parce qu’ils ne comprennent ni les Ecritures ni la puissance de Dieu.

Qu’en est-il du mystère de l’orient et de l’occident? Je vais dire un mystère: L’orient et l’occident déterminent deux grands temps prophétiques, et non des points cardinaux. Voici ces deux temps prophétiques: Du temps du matin jusqu’au temps du soir. Et du temps du soir jusqu’au temps du matin, plus précisément jusqu’au temps de l’aube. Vous voyez! La boucle est bouclée. Voici  ce que je veux vous montrer : Du temps du matin au temps du soir, nous avons un temps prophétique au cours duquel la Parole du Seigneur a été prêchée sur terre. Le mystère de l’orient s’étend donc sur tous les endroits de la terre où l’Evangile a été annoncé entre le temps prophétique du matin et le temps prophétique du soir. L’orient désigne donc tous les lieux où Christ a été prêché entre le temps du matin et le temps du soir. Tous ceux qui ont cru en Evangile de Christ et qui ont été sauvés viennent de l’Orient. Ils ont part au royaume des cieux. Qu’en est-il du mystère de l’occident où l’éclair se montre ? L’occident, qui est un mystère, c’est le temps prophétique compris entre le temps du soir et le temps de l’aube, temps de l’aube y compris. Ce mystère désigne tous les lieux où Christ est annoncé entre le temps du soir et le temps de l’aube, temps de l’aube y compris : L’occident s’étend sur trois temps prophétiques : Le soir, minuit et l’aube. Au cours de ces trois temps prophétiques, partout où la Parole est annoncée, c’est l’occident. Aujourd’hui par exemple, la Parole du Seigneur sous la forme d’une Manne Fraîche est prêchée au temps de l’aube, en Côte d’Ivoire : Nous sommes donc en occident. Quand frère Branham prêchait au temps du soir, il était aussi en occident. Vous voyez ! L’occident, ce n’est donc pas les États-Unis    d’Amérique, mais tout lieu où l’Evangile est annoncé au temps du soir, de minuit et de l’aube. En ce qui concerne la Manne Fraîche, elle a une particularité.

LA PARTICULARITE DE LA MANNE FRAICHE

La Manne Fraîche est prêchée maintenant au temps de l’aube, mais Elle sera aussi prêchée au temps du matin. Quand Elle est annoncée au temps de l’aube, nos sommes en Occident, la Côte d’Ivoire étant le lieu où Elle est annoncée en ce temps-là. Quand Elle est annoncée au temps du matin, nous sommes en Orient, la Côte d’Ivoire étant le lieu où Elle est annoncée. Vous voyez, la même Côte d’Ivoire est à la fois en Orient et en Occident. C’est ici la Manne Fraiche.

Prenons l’exemple du soleil: il se lève à l’est, et se couche à l’ouest, et revient encore à l’Est. Il en est ainsi du mystère de la Parole, de l’éclair de Matthieu 24.27. Cet éclair sort de l’orient et apparaît jusqu’en occident. L’orient symbolise le temps prophétique compris entre le temps du matin et le temps du soir. Et l’occident représente le temps prophétique compris entre le temps du soir et le temps de l’aube. De Jésus de Nazareth au message du soir, c’était le mystère de l’éclair sortant de l’orient. Vous voyez! Ce mystère ne peut pas être lié aux quatre points cardinaux. Lorsque Paul annonçait l’Evangile à Corinthe, à Ephèse, c’était le mystère de l’éclair sortant de l’orient qui s’accomplissait. De frère Branham, messager du soir à la Manne Fraîche, c’est le mystère de l’éclair apparaissant en occident. La Manne Fraîche est donc l’éclair qui apparaît maintenant en occident. Les cailles de frère Branham, le Message du soir de frère    Branham, c’était l’éclair qui a apparu en occident. C’est ici le mystère de l’orient et de l’occident caché dans l’Ecriture de Matthieu 24.27.

Examinons ensemble maintenant Matthieu 8.11: “ Je vous déclare que plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux”, dit le      Seigneur Jésus. Si nous considérons ici l’orient et l’occident comme étant deux points cardinaux, cela voudrait dire que ceux qui seraient dans le Royaume des cieux ne viendraient pas du nord et du sud. Vous voyez! Cela ne peut pas être juste. Et puis, prenons Israël. Ce pays ne se trouve pas à l’est de tous les pays qui l’entourent. Selon les différents pays limitrophes, il peut se trouver à l’est, au sud, au nord ou à l’ouest. C’est pourquoi quand l’Ecriture dit que l’éclair sort de l’orient, nous devons faire attention.

Revenons à Matthieu 8.11: Le Seigneur dit que les enfants de Dieu viendront de l’orient et de l’occident pour s’asseoir à table dans le Royaume des cieux avec Abraham, Isaac et Jacob. Cela veut dire que ceux qui ont reçu la Parole révélée prêchée sur toute la terre entre le temps du matin et le temps du soir, et entre le temps du soir et le temps du matin, seront dans le Royaume des cieux, assis à table avec Abraham, Isaac et   Jacob.

Maintenant y-a-t-il un lien prophétique entre le mystère de l’éclair et l’avènement du Fils de l’Homme? Oui, il y en a un. Le mystère prophétique du Fils de l’Homme qui a commencé en orient, s’achève en occident en passant par l’occident. De Jésus à Branham, c’était l’accomplissement du ministère du Fils de l’Homme. De Branham à la Manne Fraîche, c’est l’accomplissement du ministère du Fils de l’Homme. Savez-vous qu’il y a trois jours du Fils de l’Homme, selon Luc 13.31-32? Voici ces trois jours: Aujourd’hui, demain et le troisième jour. Dans Luc 17.22, le Seigneur dit à Ses disciples: “ Des jours viendront où vous désirerez voir l’un des jours du Fils de l’Homme, et vous ne le verrez point.” Vous voyez! Il y a plusieurs jours du Fils de l’Homme. Il en a trois en tout. Le premier jour du Fils de l’Homme a commencé avec Jésus de Nazareth le Fils de l’Homme par essence et par excellence. Le deuxième jour du Fils de l’Homme a commencé à l’âge d’Ephèse, et a couvert tous les sept âges de l’Eglise. Pendant ces âges, le Fils de l’Homme vit dans le Fils de l’homme afin d’exercer le ministère prophétique du Fils de l’Homme. Chaque ange de l’Eglise est un Fils de l’homme, exerçant le ministère du Fils de l’Homme.

Dans Matthieu 24.27, le mystère de l’éclair qui sort de l’orient et se montre jusqu’en occident, c’est le mystère du ministère du Fils de l’Homme exercé par plusieurs prophètes à travers les âges. C’est ici le lien prophétique entre le mystère de l’orient et de l’occident et le mystère du Fils de l’Homme. Quand la Parole était sortie en orient avec Jésus, c’était le mystère du Fils de l’Homme par essence et par excellence. Quand la Parole était sortie en orient avec les six premiers anges de l’Eglise, c’était le mystère du Fils de l’Homme dans les Fils de l’homme. Autrement dit c’est le ministère du Fils de l’Homme exercé par les Fils de l’homme. Et chaque fils de l’homme est un corps mort pour le rassemblement des aigles. Vous voyez! Lorsque l’éclair est sorti de l’orient, c’était le mystère du Fils de l’Homme, lorsque l’éclair sort de l’occident, c’est toujours le mystère du Fils de l’Homme.

Dans Matthieu 24.27, il est question de l’avènement du Fils de l’Homme; et dans Apocalypse 14.14, il est question d’un Fils de l’homme assis sur une nuée blanche. Qu’est-ce que cela peut bien signifier?

L’Ecriture de Matthieu 24.27-28 parle de l’avènement du Fils de l’Homme, et du mystère du cadavre. Les deux mystères sont intimement liés: Le mystère de l’avènement du Fils de l’Homme et le mystère du corps mort sont en rapport l’un avec l’autre. Ce qui veut dire que le Fils de l’homme et le corps mort sont un. Or, ce corps mort de Matthieu 24.28 ne représente pas le Fils de l’Homme Jésus-Christ  homme crucifié sur la croix, mais le ministère du Fils de l’homme qui va être manifesté aux temps de la fin. Et ce ministère du Fils de l’homme sera manifesté au travers du Fils de l’homme de chaque âge. Quand nous prenons par exemple, les sept âges de l’Eglise, nous avons sept Fils de l’homme exerçant le ministère prophétique du Fils de l’Homme. Ces sept ministères prophétiques du Fils de l’Homme exercés par sept Fils de l’homme annoncent la seconde venue du Fils de l’Homme. Le Seigneur les a suscités pour le perfectionnement des saints, pour l’édification du corps de Christ, afin que “nous parvenions tous à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature de la plénitude de Christ.” Que Dieu nous aide à comprendre les Ecritures. L’Ecriture compare l’avènement du Fils de l’homme dans Matthieu 24.27 à l’éclair qui sort de l’orient et qui apparaît jusqu’en occident. Si le Saint-Esprit ne nous éclaire pas, nous dirons que Jésus de  Nazareth qui est le Fils de l’Homme est sorti pour la première fois de l’orient, et qu’Il apparaîtra aussi physiquement en occident. Vous voyez! Cela est faux. Il est vrai que le Fils de l’Homme Jésus-Christ continue de se manifester, mais à travers d’autres corps humains qu’Il a choisis de Sa seule autorité. Quand Il a choisi Paul, c’était pour se révéler au travers de lui; c’était pour révéler le ministère du Fils de l’Homme au travers de lui. Paul était donc le Fils de l’homme en son temps, mais il n’était pas le Fils de l’Homme. Il a exercé le ministère prophétique du Fils de l’Homme en tant que Fils de l’homme, et non en tant que Fils de l’Homme. L’Ecriture de Matthieu 24.27-28 qui parle à la fois du Fils de l’homme et du cadavre, ne nous parle pas de Jésus de Nazareth, mort sur la croix et ressuscité le troisième jour qui reviendrait en chair et en os pour apparaître en occident. Il s’agit simplement du ministère du Fils de l’Homme qui sera exercé par des Fils de l’homme.

C’est le cas par exemple de l’homme qui est assis sur la nuée blanche dans Apocalypse 14.14. L’Ecriture dit qu’il est semblable au Fils de l’Homme. Vous voyez! Ce n’est pas le Fils de l’Homme, mais cet homme ressemble au Fils de l’Homme. Cela veut dire qu’il est revêtu du ministère prophétique du Fils de l’Homme, et qu’à travers lui, le Seigneur Jésus-Christ, le Fils de l’Homme par essence et par excellence manifestera Son ministère prophétique du Fils de l’Homme. A travers lui, le Fils de l’Homme sera manifesté. Vous voyez! Ce personnage mystérieux est le Fils de l’homme, mais Il n’est pas le Fils de l’Homme. Et il est manifesté pour la moisson de la terre. Or, dans Matthieu 13.41, l’Ecriture dit que “Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité…” Dans Matthieu 13.39, Il dit que les moissonneurs, ce sont les anges. Par conséquent, le Fils de l’homme assis sur la nuée, et qui vient pour la moisson, c’est un ange.

Comme vous pouvez le constater à travers la Parole de l’Ecriture d’Apocalypse 14.14-16, le Fils de l’homme sera manifesté aux temps de la fin. Dans Apocalypse 1.16, l’Ecriture dit que le Fils de l’Homme “avait dans sa main droite sept étoiles…” Ces sept étoiles, ce sont les sept anges des sept Eglises, selon Apocalypse 1.20. La droite de Dieu symbolise la Parole de Dieu, la puissance de Dieu, la majesté de Dieu, le ministère de Dieu. Si les sept étoiles sont dans la main droite du Fils de l’Homme, c’est qu’ils ont tous part à Sa gloire, à Sa puissance, à Sa Divinité, à Son ministère. Ces sept étoiles, ces sept anges sont donc des Dieux, des Fils de l’homme. Ces sept étoiles, ce sont également les sept Esprits de Dieu, les sept lampes ardentes.

Dans l’âge de Laodicée, Dieu manifeste également le ministère du Fils de l’Homme. Au temps du soir, au temps de minuit, au temps de l’aube et au temps du matin, le Fils de l’homme sera manifesté. Je ne parle pas du Fils de l’Homme, mais du Fils de l’homme qui sera manifesté. Le Fils de l’homme en ce temps de l’aube a pour mission divine de vous conduire au Fils de l’Homme par essence et par excellence. Le Seigneur Dieu Tout-puissant, Jésus-Christ. Il aura le ministère de l’aigle et le ministère du coq qui chante au temps de l’aube. Il viendra avec la Manne Fraîche. Selon l’Ecriture dans Exode 16.13-15, Dieu a donné des cailles aux enfants d’Israël le soir; mais le matin, Il leur a donné la manne. Quand ils ont vu les cailles, ils n’ont rien dit, car ils connaissaient cette nourriture. Mais quand ils ont vu la manne, ils se sont dits: Qu’est-ce que cela? Vous voyez! Ils ne connaissaient pas cette nourriture, parce qu’elle n’était pas en Egypte. C’est une image de ce qui se passe aujourd’hui: il y a les cailles du soir de William Branham auxquelles tous les chrétiens sont habitués. Mais, il y a aussi la Manne Fraîche qu’ils ne connaissent pas.

Remarquez que dans Exode 16. 13-15, il n’y avait que deux sortes de nourriture: Les cailles et la manne. Les Cailles étaient pour le soir et minuit; et la manne, pour l’aube et le jour. Il en est de même dans le dernier âge de l’Eglise, où il n’y a que deux sortes de nourriture spirituelle: Le Message du soir et La Manne Fraîche. Le Message du soir était pour le temps du soir et le temps de minuit. Quant à la Manne Fraîche, Elle est pour le temps de l’aube et le temps du matin.

Le Message du soir, les cailles, est donné par un homme fait Elie, et qui était revêtu de l’Esprit de Moïse. La Manne Fraîche sera apportée par un homme fait Moïse, et qui est revêtu de l’Esprit d’Elie. Les deux hommes sont le Fils de l’homme pour leur temps, le corps mort pour leur temps. Frère Moïse, veux-tu dire qu’après frère Branham, il y a un autre Message de Dieu? Oui, il y a un autre Message: La Manne Fraîche. Pour répondre à votre question, je veux citer frère Branham lui-même. Dans sa brochure “L’ENLEVEMENT” du 4 décembre 1965, il dit: “Alors que je parlais l’autre soir à Shreveport, au sujet de la communion, je leur ai montré que lorsqu’ils offraient cet agneau en sacrifice, ils ne devaient pas avoir de levain parmi eux, pendant la durée des sept jours. Pas de levain, pas de pain avec du levain…Cela représentait les sept âges de l’Eglise dont nous parlons ici dans le livre. Il ne devait y avoir ni levain, ni rien d’autre qui soit mélangé à cela. Et nous avons mélangé des crédos et des dénominations et tout le reste, à la Parole, et nous essayons toujours de l’appeler “la Parole”. Il n’y aura pas de levain pendant les sept jours entiers. Et même, ce que vous mangez  aujourd’hui, n’essayez pas de le garder pour demain, mais brûlez-le avant le lever du jour, car il y a un nouveau Message qui vient, et une nouvelle chose.”Vous voyez! Frère Branham confesse ici qu’il a aussi mélangé des crédos, des dogmes à la Parole; il reconnaît qu’il y a du levain dans son message. C’est la raison pour laquelle il nous demande de le brûler, et de n’en rien garder. Car il y a un nouveau Message, qui vient. Il dit de brûler son message avant le lever du jour. Conformément à l’Ecriture, Dieu a cessé de donner les cailles avant le lever du jour. Il en est de même du message de Frère Branham qui doit être brûlé avant le lever du jour. Car il y a un nouveau Message qui vient. Ce nouveau Message, c’est la Manne Fraîche, qui est le Message du jour. C’était à Bouaké, avant la guerre qui a commencé en 2002, que Dieu m’a dit: “Tu es un aigle, et l’aigle prend son envol, il va dans les lieux très élevés pour chercher la Manne Fraîche.” Et c’est seulement en 2009 qu’un frère, m’a montré la prédiction sur la venue du nouveau Message, faite par  William Branham. Frère Moïse, y a-t-il un nouveau Message? Oui, il y en a un. Et c’est la Manne Fraîche.

Le 1er août 1965, frère Branham a prédit la venue du Moïse de Dieu, en ces termes: “Remarquez que Dieu attend que l’iniquité de ces modernes Amoréens arrive à son comble. Ne vous en faites pas. Il aura Son Moïse prêt au moment voulu. Il y aura un jour un exode vers la Terre Promise. Un Moïse viendra qui appellera, et qui restaurera la foi des enfants envers les pères…”(LE DIEU DE CET AGE MAUVAIS; 1965). Les branhamistes qui ne peuvent supporter l’idée que    William Branham n’est pas le dernier prophète, disent que cette prophétie ne concerne pas quelqu’un d’autre. Pour eux, ce Moïse, c’est William Branham. En ce qui concerne la prédiction concernant le Message qui vient, un branhamiste dit: “C’est le Saint-Esprit.” Pour lui, le nouveau Message prédit par frère Branham, c’est le Saint-Esprit. Parce qu’il est réfractaire à l’idée d’un autre Message, d’un autre Message autre que celui de son soi-disant dernier prophète. Vous voyez! C’est la même chose qu’ils font concernant la prophétie sur la venue du Moïse de Dieu. Mais, frères, sachez ceci: William Branham a été fait Elie, et non Moïse. Et d’après ce qu’il dit lui -même, il a reçu la lumière du soir pour susciter les enfants du soir. S’il y a une lumière du soir, il y a aussi une lumière de l’aube, une lumière du matin. En 1963, il dit qu’il était à l’heure de minuit. En 1965, il prédit la venue d’un nouveau Message et la venue du Moïse de Dieu. Selon l’Ecriture, Elie n’a pas donné la manne aux enfants d’Israël. Moïse, si. Frère Branham, c’était Elie, avec l’Esprit de Moïse. Mais il y a un homme fait Moïse, qui sera revêtu de l’Esprit d’Elie. Frères, je n’ai pas besoin de la prédiction de frère Branham pour justifier mon ministère. Car, avant que frère Hermann ne me montre cette prédiction sur la venue du Moïse de Dieu, le Seigneur m’avait déjà dit, à    Bouaké, avant 2002: “ Je te fais Moïse.” Je parle de ces choses à cause des branhamistes.

Frères, ordre nous a été donné de brûler le message de Branham. Que le nom du Seigneur soit béni! Frère Branham a reconnu qu’il a mélangé les crédos et les dogmes à la Parole, comme l’a fait le Pape. Par exemple:

1. William Branham dit qu’il est né hors du péché, qu’il est l’immaculée conception. Le Pape dit la même chose en ce qui concerne Marie. C’est un dogme.

2. William Branham dit qu’il est infaillible. Le Pape aussi dit qu’il est infaillible.

Que Dieu nous aide! Moi, par la grâce de Dieu, je ne suis pas infaillible. Si je dis quelque chose de contraire à la Vérité de Dieu, rejetez-le: C’est votre droit. C’est la Parole. Je dois me dépêcher maintenant. Le mystère du cadavre et celui du Fils de l’homme sont manifestés à chaque âge. Et là où il y a corps mort, il y a nécessairement un testament. Frères, nous allons maintenant aborder le mystère du testament, si Dieu le veut, en rapport avec le mystère du corps mort.

LIEN PROPHETIQUE ENTRE LE CORPS MORT ET LE TESTAMENT

Je le répète encore une fois: Là où il y a un corps mort, il y a nécessairement un testament écrit. Si nous considérons la Parole de l’Ecriture d’Apocalypse 5.6, nous voyons qu’il est question d’un agneau qui est là comme immolé. Il a sept yeux et sept cornes. Et l’Ecriture dit que les sept yeux sont les sept Esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Nous savons aussi par une révélation de Jésus-Christ, que les sept Esprits de Dieu sont sept messagers de Dieu, dans lesquels la Parole Divine révélée est faite chair. Nous savons également que les sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu, sont également sept Agneaux de Dieu. Et ces sept Agneaux de Dieu, sont là comme immolés. Ce sont donc sept corps morts dont la présence surnaturelle attire les aigles de chaque temps, en vue de leur rassemblement. Or, là où il y a un corps mort, il y a nécessairement un Testament divinement écrit. S’il y a sept corps morts, il y a aussi sept Testaments écrits. Ces sept Testaments sont un: C’est l’unique et seul Testament Divin divinement écrit par le Doigt Divin de Dieu. C’est en plusieurs dispensations, au travers de plusieurs prophètes de Dieu, selon les temps prophétiques. C’est ici le mystère du Testament de Dieu. Comme vous le savez, c’est dans le testament que se trouve écrit la volonté, le désir, l’héritage, les noms des ayant-droits, des héritiers et la procédure du partage des biens du testateur. Mais pour que le testament soit validé et exécuté, il faut nécessairement que la mort du testateur soit constatée.

Dieu le Père est le Testateur par essence et par excellence. Dès avant la fondation du monde, Il a écrit Son Testament, lequel comporte plusieurs alliances. Selon Sa propre loi, ce Testament ne peut être validé et exécuté pleinement que si et seulement, sa mort à Lui, soit constatée. Etant Esprit, et ne pouvant donc pas mourir, Il a résolu de devenir semblable aux hommes, et de paraître comme un simple homme. C’est ainsi que la Parole, qui était au commencement avec Dieu, et qui était Dieu, a été faite chair en Jésus de Nazareth. Dieu, étant devenu un simple homme, un homme fait de chair et de sang, Il pouvait maintenant mourir, afin de donner vie à Son Testament.

Déjà dans Zacharie 12.10, Dieu avait prophétisé Sa propre mort, en ces termes: “ Je répandrai sur la maison de David et sur tous les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplications; et ils regarderont vers moi, celui qu’ils auront percé…” Cette Parole était sortie de la bouche même du Dieu Tout-puissant, de Yawhé, du Créateur des cieux et de la terre. Et Elle met en exergue, le fait que Lui, le Seigneur Dieu    Tout-puissant, sera percé un jour. Souvenez-vous que cette Parole prophétique s’est pleinement accomplie en Jésus-Christ  de Nazareth. Car, selon la Parole de l’Ecriture de Jean 19.33, c’est Jésus-Christ  de Nazareth, qui a été percé. Par conséquent, Il est celui qui devait être percé selon Zacharie 12.10; Il est donc le Dieu qui a parlé par Zacharie le prophète. Vous voyez! Jésus-Christ, est le Dieu de Zacharie. Or, le Dieu de  Zacharie, s’est révélé sous le nom de Yawhé, sous l’appellation de       l’Eternel. C’est pourquoi le Seigneur Jésus-Christ  et Yawhé sont une seule et même Personne Divine. Comme le dit frère Branham, “ Le Jéhovah de l’Ancien Testament est le Jésus-Christ  du Nouveau Testament.” Oui Monsieur. Christ est le Dieu de l’Ancien Testament et le Dieu du Nouveau Testament. C’est Lui, le Testateur par essence et par excellence. Il est l’Auteur exclusif du Testament Divin. Et Sa mort sur la croix a donné vie à Son Testament sur terre. En effet, depuis que Sa mort a été constatée, les clauses du Testament Divin, les avantages qui en découlent font l’objet de bénédictions pour nous les héritiers du Royaume Céleste. Nous bénéficions déjà de notre héritage céleste en plusieurs points. Je voudrais citer quelques points qui sont déjà notre partage aujourd’hui:

1. LE PARDON DES PECHES

Le pardon des péchés fait partie du Testament. Et l’Ecriture dit dans Hébreux 9.27 que Christ a été manifesté une fois pour l’abolition du péché par son sacrifice.

En 1Jean 3.5, il est écrit que Jésus a paru pour ôter les péchés. Frères, le péché est aboli, et les péchés sont ôtés. Ainsi nous sommes devenus participants de la Sainteté de Dieu. C’est aussi la raison pour laquelle, la Parole dit en 1 Jean 3.9: “Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.” Si quelqu’un parmi nous accomplit, par la puissance de la résurrection, cette Parole de l’Ecriture, c’est qu’il est entré dans son droit divin à l’héritage éternel. C’est la preuve irréfutable, qu’il a été élu par Dieu en Jésus-Christ, et par la sanctification de l’Esprit, avant la fondation du monde, à être saint et irrépréhensible devant le    Seigneur.

2. LA RECEPTION DU DON DU SAINT-ESPRIT

Avec la mort et la résurrection de Jésus-Christ, le Testateur, la promesse Divine concernant le baptême du Saint-Esprit est pleinement accomplie. Ce baptême surnaturel fait partie intégrante de l’héritage éternel.

Le jour de la Pentecôte, dit l’Ecriture, “ il se fit tout à coup du ciel un son, comme d’un souffle violent et impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Et il leur apparut des langues divisées, comme de feu; et elles se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis de l’Esprit Saint, et commencèrent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’énoncer.” (Actes 2.1-4). Avant de monter au ciel, après Sa glorieuse résurrection, le Seigneur dit à Ses disciples, dans Luc 24.49: “ Et voici, j’enverrai sur vous ce que Mon Père a promis; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’En-Haut.” Comme vous pouvez le constater, la Parole de l’Ecriture de Luc 24.49 s’est accomplie dans la Parole de l’Ecriture d’Actes 2.1-4. En Actes 2.39, le Saint-Esprit dit par la bouche de Pierre que le don du Saint-Esprit est aussi une promesse pour nous. Cela est d’autant plus vrai que, selon l’Ecriture, les païens aussi sont co-héritiers avec Christ.

Bien-aimés de Dieu, avez-vous remarqué qu’il s’est produit le jour de la Pentecôte, des évènements surnaturels marquant l’accomplissement de la promesse de Père: Le revêtement de la puissance d’En-Haut ? L’avez-vous remarqué? Il est écrit qu’il y a eu un vent impétueux venu du ciel. Aujourd’hui, où la promesse du Père continue de s’accomplir pleinement dans la vie des Fils de Dieu, ne vous bornez pas à recevoir les brochures de William Branham de Jeffersonville, ni les lettres circulaires d’Ewald Frank de Krefeld. Il ne s’agit aucunement pas de recevoir quelque brochure que ce soit, ni quelque lettre circulaire que ce soit, mais de recevoir la promesse du Père, laquelle vient uniquement du ciel.

Epouse Ivoirienne, toi qui as été élue dès avant la fondation du monde, pour être membre à part entière de l’Epouse du Seigneur, par la sanctification du Saint-Esprit et par l’aspersion du sang de l’Agneau immolé, écoute la voix de la Parole qui t’est divinement révélée au travers de la Manne Fraîche en ce temps de l’aube. Ce qu’il te faut véritablement, ce n’est ni le ministère de frère Branham, ni celui d’Ewald Frank, mais le ministère du Seigneur Jésus-Christ  déployé en ce temps prophétique dans lequel nous sommes aujourd’hui. Ce ministère du Seigneur Jésus-Christ, c’est le ministère de la Manne Fraîche. C’est Christ, dans la Manne    Fraîche, révélant la Manne Fraîche dans un corps de chair. Sachez-le: La promesse du Père, qui est le revêtement de la puissance d’En-Haut ne nous vient ni de Jeffersonville, ni de Krefeld, mais du ciel même. Et quand cette promesse Divine s’accomplit sur terre dans notre vie, il se produit des événements surnaturels. L’accomplissement de cette glorieuse promesse est rendu possible parce que Jésus-Christ  le Testateur est mort.

Ne vous bornez pas à sonder les Ecritures pensant avoir en elles la vie éternelle. Car la vie éternelle est dans le Fils. Et le Fils, c’est la Parole faite chair au travers des âges. Amen!

L’Ecriture dit qu’il y avait environ cent vingt personnes dans la chambre haute, attendant la promesse du Père dans la prière. Qu’il me soit permis de vous faire remarquer que ces personnes-là, avaient déjà reçu le Saint-Esprit de Dieu. Elles n’étaient donc pas dans la chambre pour recevoir le Saint-Esprit, mais pour être revêtues de la puissance d’En-Haut. En Jean 20.22, l’Ecriture dit que le Seigneur a soufflé en eux, en disant: “ Recevez l’Esprit Saint.” C’était avant l’expérience de la chambre haute décrite dans Actes 2.1-4. Remarquez ceci: Le Seigneur n’a pas soufflé seulement sur eux, mais surtout en eux. Ce jour-là déjà, les disciples avaient reçu le Saint-Esprit, mais ils n’étaient pas encore revêtus de la puissance d’En-Haut. Vous voyez! Vous pouvez avoir le Saint-Esprit, sans être revêtus de la puissance d’En-Haut. Dans la chambre haute, se trouvaient cent vingt personnes environs ayant déjà reçu le Saint-Esprit. Ce qu’elles attendaient, c’était le revêtement de puissance Divine, de la puissance d’En-Haut.

Epouse Ivoirienne, ce à quoi tu dois aspirer de tout ton cœur, c’est au revêtement de la puissance d’En-Haut. Mais, il y a un prix à payer pour cela: Il faut beaucoup de prières, de supplications et de jeûnes multipliés. Prenons le cas du Seigneur Lui-même: Il a été rempli du            Saint-Esprit après son baptême d’eau par Jean-Baptiste le prophète. Après cela, Il a dû jeûner quarante jours et quarante nuits. C’est seulement après ce long jeûne qu’Il a été revêtu de la puissance de l’Esprit, comme le montre si bien Luc 4.1-14. Après les quarante jours et les quarante nuits de jeûne où Il a été terriblement tenté par le diable, Il “ s’en retourna en Galilée, dans la puissance de l’Esprit.” Le don du Saint-Esprit, le baptême du Saint-Esprit, le revêtement de la puissance d’En-Haut, les dons spirituels, le fruit de l’Esprit, et beaucoup d’autres choses encore sont déjà rendues manifestes dans la vie de l’Epouse. Les autres promesses de Dieu se réaliseront dans la suite des temps prophétiques et des âges éternels par le Seigneur Lui-même.

Le Seigneur m’a dit un jour de jeûner pendant quarante jours et quarante nuits sans manger. Le trente-troisième jour de ce jeûne, j’ai vu une vision. Dans cette vision, j’étais assis avec des branhamistes. Et une voix venant du ciel me dit: “ Sépare -toi d’eux.” M’étant levé, j’ai pris le chemin opposé à l’endroit où étaient assis les branhamistes. Pendant que je marchais, je vis devant moi, une grande Lumière pure, éclatante, et qui brillait comme le soleil dans toute sa force. C’était une Lumière très blanche et pure. Elle remplissait tout l’espace. Devant moi, il n’y avait plus de chemin pour continuer ma marche, sinon cette grande Lumière éclatante. Comme je marchais toujours, j’étais entré dans cette Lumière. J’étais immergé dans cette grande Lumière. Elle n’avait pas de limite. Elle s’étendait jusque dans l’éternité. Dans cette Lumière, se trouvait quelqu’un qui avait la ressemblance du Fils de l’Homme. Quand Il a posé Sa main droite sur moi, j’étais tombé à Ses pieds. Et une force extraordinaire est entrée en moi, comme du feu. Cette Lumière qui remplissait tout l’espace devant moi, était devenue, et est devenue pour moi à jamais, le seul chemin que je dois suivre. C’est dans ce seul chemin que je dois toujours marcher. Ma vie toute entière est liée à jamais à cette vision que le Seigneur m’a donnée. Dans la Lumière, j’ai vu un Être Surnaturel qui a posé Sa main droite sur moi. C’était le Fils de l’Homme dont le rayonnement était semblable à celui du soleil lorsqu’il luit dans toute sa force. Vous voyez! Je n’ai pas vu William Branham dans cette Lumière, mais, Christ, le Fils de l’Homme. Comment voulez-vous que je parle de William Branham que je n’ai jamais vu, et que je ne parle pas du Fils de l’Homme, Christ, que j’ai vu? Comment est-ce possible? Et puis souvenez-vous de ce que la voix du ciel m’a dit avant de rencontrer cette Lumière: “ Sépare-toi des branhamistes.” Après cette expérience avec cette grande Lumière éclatante et pure, et après les quarante jours et les quarante nuits de jeûne et de prière, j’ai été revêtu de la puissance d’En-Haut. Et en 1990, la voix du Seigneur m’a dit de chercher à savoir qui est Christ. Pas qui est William Branham, mais bien qui est Christ. Et Christ, en se révélant à moi, a dit: “ Je suis le Dieu Tout-puissant, et je suis en toi pour accomplir Ma volonté.” Je n’ai donc pas reçu l’esprit de Branham pour prêcher Branham, mais l’Esprit de Christ pour annoncer Christ. Et la Parole du Seigneur s’est adressée à moi en ces termes: “ Tu es un aigle, et l’aigle prend son envol. Il va dans les lieux très élevés pour chercher la Manne Fraîche.” Et si vous pouvez le supporter, sachez que la Manne Fraîche est un Testament Divin engendré par le Testament Divin. En tant que Testament, il faut nécessairement que la mort du testateur soit constatée, afin qu’Elle puisse prendre effet. Et, par la volonté souveraine de Dieu, j’ai été fait corps mort pour ce temps de l’aube. J’ai donc été crucifié avec Christ, afin d’avoir part à la sanctification de l’Esprit et à l’aspersion du Sang de l’Agneau. Frères, je suis mort au péché et aux choses du monde, et je vis en nouveauté de vie par la puissance de résurrection qui est en Christ. J’ai été fait cadavre de  Matthieu 24.28, afin d’avoir part au Testament Divin, et de révéler, par le Saint-Esprit, pour vous que j’ai engendrés par la Parole, le mystère de la Manne Fraîche. Tout ce qu’il nous faut, en tant qu’Epouse Ivoirienne se trouve écrit dans la Manne Fraîche. Tout ce qu’il nous faut pour la compréhension des Ecritures, pour la compréhension des temps prophétiques, pour le revêtement de la puissance d’En-Haut, pour le revêtement des corps glorieux semblables au soleil, à la lune, aux étoiles et à la splendeur du ciel, est révélé au travers de la Manne Fraîche. Tout ce qu’il nous faut pour comprendre le mystère de la plénitude de la Divinité dans les hommes autres que Jésus de Nazareth, nous est dévoilé au travers de cette Manne Fraîche divinement révélée d’En-Haut. C’est notre héritage, c’est notre Testament. Et le testateur que je suis, j’ai été crucifié avec Christ. En plus de cette crucifixion, le Seigneur m’a donné la Manne Fraîche pour susciter l’Epouse Ivoirienne à la gloire de Son Nom. Vous aussi, vous avez été crucifiés avec Christ, mais, c’est à moi seul que la Parole prophétique du temps de l'aube, s’est adressée. Vous avez été crucifiés avec Christ, mais vous n’êtes pas le cadavre de Matthieu 24.28. Vous vivez de la vie de ce cadavre, en ce qui concerne votre temps, mais lui, il ne vit que de sa propre vie. Ce cadavre de Matthieu 24.28, ce testateur sorti du Testateur suprême, est une source véritable d’eau vive. Je comprends votre indignation en entendant ces choses, mais ai-je le droit de vous cacher la vérité de la Parole Divine, qui a fait de moi une fontaine d’eau vive? Non, je ne le pus. C’est pourquoi je vous le répète: Dieu m’a fait source d’eau vive, afin que quiconque a soif vienne et qu’il boive. Et l’eau que le Seigneur lui donnera au travers de moi, sera en lui une source d’eau jaillissante jusque dans la vie éternelle. Lors de la conversation avec la femme Samaritaine, le Seigneur a fait une déclaration d’une importance capitale: “ Quiconque boit de cette eau-ci aura de nouveau soif; mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai, moi, n’aura plus soif à jamais; mais l’eau que je lui donnerai, sera en lui une fontaine d’eau jaillissante en vie éternelle.” (Jean 4.13-14) Cette promesse Divine s’est accomplie en moi le jour où le Seigneur m’a donné la Manne  Fraîche. Pas le jour de ma conversion, mais le jour où la Manne Fraîche est venue à moi, et est entrée en moi. La Manne Fraîche, c’est l’eau de vie, qu’Il m’a donnée à boire. Et cette eau de vie, cette Manne Fraîche, est devenue en moi une véritable source d’eau qui jaillit en vie éternelle. Or, la Manne Fraîche et moi, nous sommes un. C’est pourquoi je dis que je suis une fontaine d’eau vive qui jaillit en vie éternelle. Remarquez que c’est l’eau que le Seigneur m’a donnée qui jaillit en vie éternelle. Cette eau, est en moi. Et c’est la Parole. Elle jaillit donc de moi en vie éternelle, par la puissance du Saint-Esprit. Ainsi donc je suis une fontaine d’eau vive, une source d’eau vive. De moi jaillit cette eau vive en vie éternelle. L’eau de vie jaillit, comme le dit l’Ecriture. Cela ne veut pas dire qu’elle sort avec force et puissance et se transforme en vie éternelle, étant elle-même la vie éternelle. Quand l’apôtre Paul vivait, et qu’il prêchait, il était une fontaine d’eau de vive jaillissant en vie éternelle. A sa mort, cette fontaine d’eau vive a été fermée par Dieu. Et Dieu a fait d’un autre homme, une fontaine d’eau vive jaillissant en vie éternelle, ainsi de suite jusqu’à nous aujourd’hui.

Dans l’âge de Laodicée, une fontaine d’eau vive a été ouverte en la personne de frère Branham, au temps du soir. Mais la puissance jaillissante de l’eau n’était pas suffisante pour évacuer toutes les faussetés doctrinales enseignées par le système apostat et antichrist. C’est pourquoi vous voyez que frère Branham a repris certaines fausses doctrines, telles que l’enseignement de la dîme, la doctrine erronée de l’immaculée conception de l’homme, en faisant allusion à lui-même, sans oublier la fausse doctrine de son infaillibilité. C’était au temps du soir. Au temps de l’aube, Dieu a ouvert une autre source d’eau vive qui jaillit aussi en vie éternelle. Sa puissance d’évacuation des déchets doctrinaux est plus élevée que celle du temps du soir. Cette source d’eau vive du temps de l’aube, c’est une personne Divine manifestée par Christ, la Véritable Personne Divine: c’est un homme fait Moïse par Dieu, alors que Moïse a été fait Dieu par Dieu.

Le Seigneur m’a dit un jour: “ Fils de l’homme, lis Luc 4.18.” Or, la volonté de Dieu, c’est que quiconque voit le Fils de l’Homme et croit en Lui, ait la vie éternelle. Si donc le Seigneur m’a appelé du nom de Fils de l’homme, c’est pour un but. Je ne suis pas le Fils de l’Homme, mais je suis le Fils de l’homme. Et j’ai part au ministère prophétique du Fils de l’Homme. C’est pour cela que je suis une source d’eau vive qui jaillit en vie éternelle. Celui qui me voit et croit en moi, en tant que Fils de l’homme mandaté par le Fils de l’Homme pour annoncer la Manne Fraîche, a la vie éternelle et fait partie de l’Epouse l’Ivoirienne.

Le jour de ma mort je deviendrai une source d’eau vive fermée. Et personne ne pourra plus boire à ma fontaine pour recevoir la vie éternelle. Ne vous attachez pas aux différentes sources d’eau vive qui sont fermées aujourd’hui. Sachez qu’une source d’eau, est une source d’eau bouillonnante, et non une source d’eau stagnante. Et William Branham qui est mort ne saurait être pour nous une source d’eau vive bouillonnante. Pour nous, c’est Christ le Seigneur Dieu Tout-puissant qui est la Véritable Fontaine d’Eau vive. C’est de Lui que je suis sorti, ayant été engendré par Sa Parole, pour être pour plusieurs une fontaine d’eau vive qui jaillit en vie éternelle. La Manne Fraîche est une Véritable Source d’Eau vive qui jaillit en vie éternelle. Qu’il me soit permis de remercier le Seigneur qui a bien voulu faire de moi une fontaine d’eau vive. Remarquez: Dans     Jean 7.37-38, Il dit: “ Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, selon ce qu’a dit l’Ecriture, des fleuves d’eau vive couleront de son ventre.” (Darby) Comprenez-vous la profondeur de cette Parole de l’Ecriture? Il y a ici deux sources d’eau vive:

1. Le Seigneur est la Source d’Eau vive par essence et par excellence. Il est la Source Unique d’Eau vive, mais Il n’est pas la seule Source d’Eau vive. Le jour où Il parlait ici, c’était en tant que Jésus de       Nazareth, la Source d’Eau vive à laquelle devaient boire les brebis perdues de la maison d’Israël. Quand Il dit: “ Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive”, Il parlait à la fois de Lui, en tant que   Jésus de Nazareth, mais aussi en tant que Christ, le Saint-Esprit. En tant que Jésus de Nazareth, Il s’adressait uniquement aux brebis perdues de la maison d’Israël de Son temps. C’était à Sa source que ces brebis-là devaient boire de l’eau vive. Mais en tant que Christ, Il s’adressait à toutes les autres brebis perdues de la maison de Dieu qui est le monde entier.

2. La deuxième chose que je veux faire remarquer, c’est que le Seigneur dit: “Celui qui croit en moi, selon ce qu’a dit l’Ecriture, des fleuves d’eau vive couleront de son ventre.” Ici, Il parle de celui qui croit en Lui. Il ne parle plus de Lui-même, mais de celui qui croit en Lui. Et que dit-Il à ce sujet? “Celui qui croit en moi, selon ce qu’a dit l’Ecriture, des fleuves d’eau vive couleront de son ventre.” Remarquez qu’Il parle non d’un fleuve d’eau vive, mais de fleuves d’eau vive qui couleront du plus profond de l’être de celui qui croit en Lui. Il y a donc plusieurs fleuves, et non un seul fleuve. Si plusieurs fleuves d’eau vive coulent vraiment de mon sein, je ne peux qu’être une source véritable d’eau vive. Et je le suis, du moins pour vous que j’ai engendrés par la Parole de vie. Et je crois en Christ, comme le dit l’Ecriture, et non comme le dit qui que ce soit.

Dans Esaïe 12.3, l’Ecriture dit: “ Vous puiserez de l’eau avec joie aux fontaines du salut.” Cette Parole s’adresse aux enfants de Dieu. Ceux-ci puiseront de l’eau aux fontaines du salut, c’est-à-dire aux sources du salut. Pas à la source du salut, mais aux sources du salut. Il y a donc plusieurs sources du salut, Jésus-Christ  Lui-même étant la Véritable et Unique Source du salut. Il est la Source Principale qui a donné naissance à des sources secondaires du salut. En tant que Source Principale du salut, Il est l’Auteur unique du salut. Mais, Il n’est pas le seul auteur du salut, pas plus qu’Il n’est la seule source du salut. Me comprenez-vous? Christ est l’Agneau unique de Dieu, mais Il n’est pas le seul agneau de Dieu, d’autant plus qu’en Jean 21.15, Il dit à Pierre: “ Paix mes agneaux.” Si l’Agneau de Dieu, Jésus-Christ  demande à Pierre de paître Ses agneaux, cela veut dire sans l’ombre d’un doute, qu’il y a d’autres agneaux de Dieu. Cependant, retenez ceci: Jésus-Christ est l’Agneau Unique de Dieu, mais Il n’est pas le seul agneau de Dieu. Il en est de même pour le mystère de la Source d’Eau vive. Le Seigneur Jésus-Christ  est la Source Unique d’Eau vive, mais Il n’est pas la seule source d’Eau vive, étant entendu qu’Il a engendré d’autres sources d’Eau vive. C’est ici également le mystère de la Fontaine du salut: Christ est la Fontaine Unique du salut, mais Il n’est pas la seule fontaine du salut. C’est pourquoi l’Ecriture parle, dans Esaïe 12.3 de plusieurs fontaines du salut. Et une fontaine du salut, c’est une source de salut. S’il y a donc plusieurs fontaines de salut auxquelles les enfants de Dieu doivent boire, c’est qu’il y a aussi plusieurs sources de salut, plusieurs sources d’eau vive. Et si la Source d’Eau vive, c’est le Fils de Dieu, c’est que plusieurs sources d’eau vive signifie qu’il y a plusieurs Fils de Dieu dans le monde, que le Fils unique de Dieu, utilise pour nous communiquer la vie éternelle. Revenons à l’Ecriture, dans Esaïe 12.3: “ Vous puiserez de l’eau avec joie aux fontaines du salut.” Prenons aussi Jean 7.37, où le Fils de l’Homme dit: “ Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive.” En ce temps-là, Il était la Fontaine du salut pour les Juifs, étant devenu Juif. Cette Parole de l’Ecriture tandis qu’Elle était accomplie en Jésus de Nazareth, prophétisait la venue d’autres fontaines du salut. Elle parlait déjà des envoyés de Christ à qui nous devons venir pour boire de l’eau vive. Je ne prendrai que le cas de Pierre, qui était, après  Jésus de Nazareth, la Fontaine du salut que devaient boire les juifs et les nations, afin d’avoir part au Royaume des cieux. C’est à la Fontaine du salut, nommée Pierre, que Corneille et sa maison ont bu de l’eau vive. Mais, ce n’était pas Pierre, fils de Jonas, mais Pierre Fils de Dieu. Et ce Pierre Fils de Dieu, avait reçu du Fils unique de Dieu, les clefs du Royaume des cieux, les Paroles de la vie éternelle. Corneille avait soif, et Dieu le savait. Pour étancher sa soif, il lui fallait une source d’eau vive. Jésus de Nazareth n’étant plus là, Dieu a ouvert une autre source d’eau vive: C’était Pierre. Et Dieu, a dit à corneille d’aller à Pierre. Et Corneille est venu à Pierre, et il a bu de l’eau vive. Alléluiah! Tous ceux qui avaient soif au temps de Pierre devaient venir à Pierre, afin de boire de l’eau vive qui jaillissait en vie éternelle. Pierre était le cadavre de Matthieu 24.28, et il avait un Testament. Tous ceux qui ont soif en ce temps de l’aube, doivent venir à moi pour boire de l’eau vive. Car je suis la Fontaine du salut pour notre temps, Jésus-Christ  Lui-même habitant en moi, en sa qualité de Fontaine Principale du salut. Frères, l’Ecriture parle de plusieurs fontaines du salut. Pas d’une seule fontaine du salut, mais de plusieurs. Qu’est-ce qu’une fontaine? C’est de l’eau vive qui sort de terre. Que peut donc signifier “ fontaine du salut”? Ce sont les eaux vives qui jaillissent en vie éternelle, en salut. Ce sont les sources du salut, les eaux vives du salut. Une fontaine de salut, c’est là où le salut prend vie avant de jaillir pour le salut de plusieurs.

Dans Luc 2.30, Siméon, un homme juste et pieux qui, “ avait été divinement averti par le Saint-Esprit qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur” dit au Seigneur au sujet de l’enfant Jésus: “ Mes yeux ont vu ton salut.” D’après cette Parole de l’Ecriture, Jésus était, et est, le salut de Dieu. Lorsque Siméon parlait par le Saint-Esprit, il ne parlait pas d’un livre quelconque, mais d’une personne, d’un homme: Jésus. Le salut de Dieu ce n’est donc pas la Bible; c’est Jésus-Christ  homme. Et Siméon, n’avait pas vu un livre ou une brochure, mais Dieu Lui-même manifesté en chair. Ce Dieu manifesté en chair, c’était la Fontaine du salut à laquelle Siméon et les autres Juifs devaient boire. C’était Jésus-Christ  de Nazareth. En tant que Fontaine du salut, Il a engendré, après Sa résurrection et Son élévation au ciel, où Il est assis à la droite de la majesté Divine, des Fontaines du salut. Et l’Ecriture dit aux enfants de Dieu de puiser de l’eau de vie à ces Fontaines du salut. Pierre, Paul, étaient des Fontaines d’eau vive pour leur temps, Jésus-Christ  Lui-même étant la Fontaine du salut d’éternité en éternité. Personne, même s’il est une Fontaine du salut, ne peut être son égal.

Frères, il y a plusieurs cadavres sortis des entrailles bénies du véritable cadavre; et tous ces cadavres sont un en Jésus-Christ. Il y a aussi plusieurs sources d’eau vive engendrées par la Source Véritable d’eau vive. Il y a plusieurs Testaments issus du Testament Unique de Dieu. Il y a aussi plusieurs testateurs engendrés par Christ le Testateur Unique du Testament de Dieu.

Dans Romains 2.16, Paul dit que c’est par son Evangile que Dieu jugera par Jésus-Christ, les actions secrètes des hommes. Paul avait donc son Evangile. C’est la Parole qui le dit. Dans 2 Corinthiens 4.4, le même Paul parle de l’Evangile de Christ. Et dans 2 Corinthiens 11.7, il parle de l’Evangile de Dieu. Il y a donc si j’en crois l’Ecriture, l’Evangile de Paul, l’Evangile de Christ et l’Evangile de Dieu. Cependant, il n’y a pas trois Evangiles différents, mais un seul Evangile. Dans ce seul Evangile qui est l'Evangile de Dieu, il y a d’innombrables mystères que personne ne connaît, si ce n’est Dieu Lui-même. Pour pouvoir se révéler à l’homme, et faire connaître Sa volonté, Sa richesse, Son amour, Sa colère, Sa Divinité, Son Humanité, Sa patience, Sa douceur, Sa puissance, Sa gloire, Dieu révèle à chaque âge des aspects particuliers de Son Glorieux Evangile. Maintenant, qu’est-ce que l’Evangile? C’est la Bonne Nouvelle. Et qu’est-ce que la Bonne Nouvelle? Voici la réponse à cette question dans       Luc 2.10-11: “ L’ange dit aux bergers: Je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie. C’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.” Qu’est-ce donc la Bonne Nouvelle? C’est le mystère de la naissance corporelle du Sauveur, du Christ, du Seigneur. C’est ici le mystère de la piété: Dieu est manifesté en chair. La Bonne Nouvelle, c’est Dieu manifesté en chair. Lorsque Dieu devient un homme sur terre, c’est l’accomplissement du mystère de la Bonne Nouvelle, de l’Evangile. Selon Luc 2.10-11, la Bonne Nouvelle consiste à la naissance physique du Sauveur, du Christ et du Seigneur. Maintenant la question et de savoir combien de sauveur, de Christ et de Seigneur il y a. Ô, que Dieu nous aide véritablement à comprendre les Ecritures et Sa puissance. Combien de sauveur y-a-t-il? Il n’y a qu’un seul Sauveur. Combien de Christ y-a-t-il? Il n’y a qu’un seul Christ. Combien de Seigneur y-a-t-il? Il n’y a qu’un seul Seigneur. Dans Ephésiens 4.5, l’Ecriture dit: “ Il y a un seul Seigneur.” Or, dans Apocalypse 19.16, le Seigneur est appelé Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Vous voyez! Bien qu’il y ait un seul  Seigneur, l’Ecriture nous dit aussi qu’il y a d’autres seigneurs. Si Christ est le Seigneur des seigneurs, c’est qu’il y a d’autres seigneurs en-dessous de Lui. C’est pourquoi je dis  ceci: Christ est l’Unique Seigneur, mais Il n’est pas le seul Seigneur. Quand l’Ecriture dit dans Ephésiens 4.5 qu’Il est le seul Seigneur, c’est pour dire qu’il est l’Unique Seigneur. Dans 1 Corinthiens 8.5-6, l’Ecriture dit qu’il existe des êtres dans le ciel et sur la terre qui sont appelés dieux. Et Elle dit qu’il existe effectivement plusieurs dieux et plusieurs seigneurs. Cette Parole de l’Ecriture n’anéantit pas la Parole de l’Ecriture d’Ephésiens 4.5. Dans Ephésiens 4.5, l’apôtre Paul veut montrer le caractère unique et particulier de la Seigneurie de Christ et de Sa Divinité Suprême. Il savait que Moïse était Dieu. C’est pourquoi quand il dit qu’il n’y a qu’un seul Dieu, Christ, c’était pour montrer le caractère unique en son genre de la Divinité Suprême du Seigneur.

Prenons encore l’Ecriture dans Ephésiens 4.4 où il est écrit: “ Il y a un seul corps et un seul Esprit.” D’après cette Parole de l’Ecriture, il n’y a qu’un seul Esprit de Dieu. Mais, l’Ecriture nous révèle aussi dans Apocalypse 5.6 l’existence de sept Esprits de Dieu. Comment comprendre ces choses cachées? Dans Ephésiens 4.4, il s’agit de Christ, l’Unique et Véritable Esprit de Dieu, manifesté en chair. Mais, dans Apocalypse 5.6, il s’agit de sept prophètes de Dieu en qui l’Esprit de Dieu s’est incarné de façon particulière. C’est donc l’Esprit de Dieu manifesté corporellement dans sept prophètes de Dieu.

Vous voyez! Il n’y a qu’un seul Sauveur, c’est Christ le Seigneur, qui a engendré des sauveurs. Il n’y a qu’un seul Christ, qui a engendré des christs. Il n’y a qu’un seul Dieu, qui a engendré des Dieux. Il n’y a qu’un seul Roi, qui a engendré des rois. Il n’y a qu’un seul Seigneur, qui a engendré des seigneurs. Il n’y a qu’un seul corps mort, qui a engendré des corps morts. Il n’y a qu’un seul Agneau de Dieu, qui a engendré des agneaux de Dieu. C’est ici le mystère de la Bonne Nouvelle. C’est ici le mystère de l’Evangile de Christ, qui est le mystère de la Bonne Nouvelle: En Jésus-Christ, Dieu est devenu un homme. C’est ici le mystère de l’Evangile de Paul: En Paul, Dieu est devenu un homme. Et c’est ici le mystère de notre Evangile qui est voilé pour ceux qui se perdent: En nous, Dieu est devenu un homme. Quand la Parole est faite chair, c’est le mystère de la Bonne Nouvelle. Jésus était la plénitude de la Parole manifestée en chair, Christ étant la Plénitude de la Plénitude manifestée en chair. Ô, quel mystère! Avec Jésus de Nazareth, la plénitude de la Parole faite chair, il y a des mystères du Royaume des cieux qui n’ont pas été révélés. Par exemple le mystère du baptême d’eau qui devait se faire au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Mais, avec Pierre, qui était aussi la plénitude de la Parole faite chair, après Jésus, ce mystère a été dévoilé par le Saint-Esprit. Avec Jésus de Nazareth, la plénitude de la Parole faite chair pour son temps, nous avons appris que les morts ressusciteront. Mais, c’est Paul, qui était aussi la plénitude de la Parole faite chair que le mystère des corps glorieux que nous revêtirons après la résurrection a été dévoilé. Vous voyez! C’est toujours le même Evangile de Dieu qui est annoncé. Avec Jésus de Nazareth, qui était la plénitude de la Parole faite chair, nous avons appris l’existence du cadavre de Matthieu 24.28. Mais, ce mystère du cadavre, qui est resté caché du temps de Jésus jusqu’à nous, a été dévoilé au temps de l’aube. Et d’après cette révélation divinement donnée, ce cadavre, est celui d’un agneau qui est là comme immolé. La plénitude de la Parole est encore faite chair. Jésus de Nazareth, la plénitude de la Parole faite chair pour son temps, s’est trompé. Ainsi, la plénitude de la Parole faite chair pour notre temps se trompe, se trompera, commet et commettra des erreurs. Mais, malgré cela, c’est toujours la plénitude de la Parole faite chair. Etes-vous scandalisés quand je dis que Jésus s’est trompé? Prenons le récit du figuier maudit par le Seigneur, dans Matthieu 21.18-19. D’après cette Parole de l’Ecriture, le Fils de l’Homme, la plénitude de la Parole faite chair, avait faim. Quand Il a vu le figuier, Il a pensé qu'il portait des figues. Mais quand Il s’en était approché, Il vit qu’il n’y avait pas de figues. Alors, pris de colère, Il maudit le figuier, qui sécha. Jésus, la plénitude de la Parole faite chair s’était trompé. Mais, Christ le Seigneur Dieu Tout-puissant qui était, qui est, et qui sera, la plénitude de la plénitude de la Parole ne peut en aucun cas se tromper. Comprenez-vous pourquoi je combats la doctrine de la prétendue infaillibilité de William Branham?

Ô, Frères, désirez-vous en entendre davantage sur les mystères du Royaume des cieux? Il y a un lien prophétique entre le corps mort de Matthieu 24.28 et Hébreux 9.16-20. Mais, il n’est pas donné à tout le monde de comprendre ces choses-là. Cela est réservé essentiellement aux Fils du Royaume.

Dans Hébreux 9.16-20, il est question de testament et de la mort du testateur. Un testament n’a de force que lorsque la mort du testateur est constatée. L’Ecriture nous parle aussi de la première alliance inaugurée avec le sang des animaux, et de la seconde alliance inaugurée avec le sang de Jésus. Dans la première comme dans la seconde alliance, une vie a été prise. Dans la première alliance, c’était une vie animale, mais dans la seconde, c’est une vie humaine. Dans les deux cas, la mort a été constatée; et la vie qui a été prise, était une vie pure et innocente. Jésus, l’Agneau de Dieu, est mort, afin que Son Testament soit valable et qu’il ait de la force. Et Il était le véritable corps mort pour la validation du Nouveau Testament. Il y a donc un rapport entre Lui, le Véritable cadavre et le Nouveau Testament. Mais, n’oublions pas qu’Il a prophétisé la venue du cadavre de Matthieu 24.28 dans les derniers jours. Or, là où il y a cadavre, il y a mort. Et là où il y a mort, il y a testament. Cela veut dire que le cadavre de Matthieu 24.28 nous conduit à un testament. Comme à chaque âge il y a un cadavre, un corps mort, cela signifie qu’à chaque âge il y a un testament. Ce testament sort du Testament de Christ. Il en est de même pour chaque testateur: il est engendré par Christ le Testateur des testateurs. L’apôtre Paul, était le cadavre de Matthieu 24.28 pour son temps. Il a été crucifié avec Christ, mort au péché et aux choses vaines du monde. Il a été fait testateur, et son testament, c’est son Evangile, son Message pour l’Eglise. Christ le Grand et Unique Testateur a engendré un testateur, en la personne de Paul. Il en est de même en ce qui me concerne.

Tous les sept anges qui sont dans la main droite du Fils de l’Homme, selon Apocalypse 1.16, ont été crucifiés avec Lui. Leur mort au péché ayant été constatée, ils sont devenus des corps morts. Et en tant que tels, ils ont part au Testament de Christ, en tant que testateurs. Et leur Testament, c’est le Testament de l’Agneau de Dieu, se révélant à travers les âges de l’Eglise. L’Evangile qui est annoncé, c’est l’Evangile du Crucifié. C’est pourquoi celui qui l’annonce doit avoir été crucifié lui aussi, avec Christ. Et celui qui est crucifié avec Christ, et dont la présence attire les aigles de Dieu, a nécessairement part à la prédication de l’Evangile de Christ. Et l’Evangile de Christ, c’est le Nouveau Testament. Il a donc part au Nouveau Testament en tant qu’héritier, établi sur la maison de Dieu.

L’apôtre Paul, par exemple, n’est pas seulement un héritier de Dieu, mais il a aussi été celui par qui Christ a révélé à l’Eglise certains aspects particuliers de l’Evangile qui est son Testament. C’est en ce sens qu’il est devenu un testateur. Vous voyez! Quand il parle de son Evangile, il veut parler de son Testament. Et son Evangile et l’Evangile de Dieu sont un. Dans son Evangile, qui est aussi l’Evangile de Christ, il parle de l’héritage éternel, des héritiers, des clauses de cet héritage, les conditions pour y avoir part; il révèle pour nous la volonté souveraine de Dieu, le statut particulier des enfants de Dieu, etc. Etant crucifié avec Christ, comme il le dit lui-même, sa mort au péché et aux choses du monde est constatée. Son testament est donc valable et crédible. Tous ceux qui ont cru en lui lorsqu’il exerçait son ministère ont part à l’héritage éternel.

C’est ici le mystère du Testament, de l’Evangile, de la Bonne Nouvelle. La Bonne Nouvelle, c’est Dieu fait homme, et l’homme fait Dieu par Dieu. Ainsi, Paul, le Testateur engendré par le Véritable Testateur qui est Christ, était la Bonne Nouvelle manifestée en chair. Il était pour son temps la plénitude de la Parole manifestée corporellement. Il était Dieu dans un corps de chair. La Bonne Nouvelle annoncée par Paul et Paul étaient un. C’est pourquoi je dis que Paul était la Bonne Nouvelle manifestée en chair. Le Message et le Messager étant un, Paul et l’Evangile qu’il a prêché étaient un. Il était l’Evangile prêché en son temps. Christ l’a utilisé pour annoncer et écrire Son glorieux Testament. Savez-vous que Jésus de Nazareth n’a jamais écrit de livre lorsqu’Il était sur terre exerçant Son ministère? La seule fois, si je ne me trompe où Il a écrit, c’était le jour où les Juifs Lui ont emmené la femme adultère. Il a écrit par terre des choses que j’ignore. Vous voyez! Il n’a jamais écrit. Pourtant, il a inauguré et scellé par Son précieux sang, le Testament le plus glorieux qui ait jamais existé. Ce Testament qui est la pleine révélation de Sa parfaite volonté est écrit, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur nos cœurs, par l’Esprit du Dieu vivant utilisant le ministère prophétique de la Parole.

Dans 2 Corinthiens 3.3, l’apôtre Paul dit au sujet des Corinthiens: “ Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite par notre ministère, non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs.” Cette Parole est profonde et absolument digne d’être reçue. De quoi s’agit-il? Qu’est-ce qu’une lettre de Christ? Une lettre de Christ, c’est une lettre écrite par Christ. Une lettre de Christ, c’est une Parole de Christ rendue manifeste. L’Ecriture dit que cette lettre de Christ en ce qui concerne les Corinthiens a été écrite par le ministère de Paul par l’Esprit du Dieu vivant. Autrement dit c’est le Saint-Esprit qui a utilisé Paul et son ministère pour écrire cette lettre de Christ. Or, la lettre de Christ, c’est la Parole de Christ rendue manifeste corporellement. Et la Parole de Christ, c’est Son Testament. Par conséquent, les Corinthiens qui étaient une lettre de Christ rendue manifeste corporellement, étaient aussi un testament de Christ. Et qui en était le testateur? Qui a écrit cette lettre de Christ? C’était Christ en Paul. Christ le Véritable Testateur a utilisé Paul le testateur de son temps pour écrire le testament en ce qui concerne les Corinthiens. Pour que Paul puisse être utilisé comme testateur par Christ le Véritable Testateur, il a fallu qu’il soit crucifié avec Christ, et que sa mort au péché soit constatée. La lettre de Christ, c’est le Testament de Christ. Et cette lettre de Christ est écrite par le ministère prophétique et par la Parole prophétique. Paul, en engendrant les Corinthiens par l’Evangile, écrivait un testament pour Christ. Remarquez que cela ne concerne que les Corinthiens. Qu’en est-il alors des Ivoiriens?

Pour les Ivoiriens, Dieu fera la même chose qu’Il a faite avec les Corinthiens. Il suscitera un ministère prophétique du Fils de l’Homme et une Parole prophétique. C’est par cette Parole prophétique qu’Il engendrera l’Epouse Ivoirienne. Et par ce ministère prophétique, Il écrira une lettre de Christ. Et la lettre de Christ qu'Il écrira sera Son héritage pour l'éternité. Déjà le ministère prophétique et la Parole prophétique pour écrire le Testament de Christ en ce temps de l'aube sont manifestés. La    Manne Fraîche est la Parole prophétique que Christ utilise pour écrire par notre ministère, et par la puissance de résurrection, Sa lettre. Et nous sommes Sa lettre rendue manifeste. Nous sommes aussi Son Royaume, Son héritage. La lettre de Christ, écrite par notre ministère, par l’Esprit du Dieu vivant, en ce temps de l’aube, c’est vous. Comprenez-vous pourquoi l’Ecriture dit, dans Hébreux 13.17, d’obéir à vos conducteurs spirituels, et d’avoir pour eux de la déférence? Selon la Parole, ce sont eux qui veillent sur vos âmes, comme devant en rendre compte au Seigneur. Ce sont eux également qui écrivent par leur ministère et par la puissance de Dieu les lettres de Christ.

Dans 1 Pierre 2.25, l’Ecriture dit que Christ est le Pasteur et le Gardien de nos âmes. Mais dans Hébreux 13.17, la même Ecriture dit que ce sont les conducteurs qui gardent nos âmes, qui veillent sur nos âmes. Et dans Ephésiens 4.11, il est question de cinq ministères de la Parole, dont le ministère de pasteur. Le Pasteur des âmes selon 1 Pierre 2.25, c’est le Seigneur Jésus-Christ Lui-même. Mais les pasteurs, dans Ephésiens 4.11, ce sont les hommes de Dieu mandatés par le Seigneur Jésus-Christ, pour être aussi les Pasteurs des âmes. L’Esprit du Seigneur Jésus-Christ, le Grand Pasteur des âmes, habite en eux, faisant ainsi de ces hommes oints, des pasteurs des âmes. En vérité, en vérité c’est Christ en eux, qui garde les âmes. Savez-vous que Christ s’est acquis le troupeau de Dieu par Sa mort? Oui Monsieur. C’est au prix très élevé de Sa mort, de Son sang, qu’Il s’est acquis nos âmes et qu’Il en est devenu le Pasteur et le Gardien. Ainsi quiconque est pasteur et gardien des âmes acquises par la mort de Jésus, doit avoir aussi expérimenté la mort.

L’Ecriture dit que le Seigneur Jésus-Christ  est le Pasteur et le Gardien de nos âmes. La même Ecriture dit aussi que je suis le pasteur et le gardien de vos âmes. Car Christ et moi, nous sommes un. Nous ne sommes pas égaux mais nous sommes un.

Ceux qui pensent aujourd’hui que c’est William Branham qui veille sur leurs âmes, comme devant en rendre compte devant le Seigneur alors qu’il est mort en 1965, ne comprennent ni les Ecritures ni la puissance de Dieu. Si Christ est toujours le Pasteur et le Gardien de nos âmes, c’est parce qu’Il vit encore et à jamais. William Branham, lui, ne vit plus. Il ne peut donc pas être le pasteur et le gardien des enfants de Dieu qui sont en vie aujourd’hui. Il a été le pasteur et le gardien des âmes qui l’ont vu, l’ont entendu, et qui on cru en lui. Ceux qui croient en lui aujourd’hui, ne peuvent pas avoir la vie éternelle. Parce qu’il ne vit plus. Il en est de même de l’apôtre Paul. Ceux qui croient en lui aujourd’hui, ne peuvent pas avoir la vie éternelle. Parce qu’il est mort. Souvenez-vous de ceci: Pour avoir la vie éternelle, nous devons absolument voir le Fils de  l’Homme et croire en Lui. Qui d’entre nous voit frère Branham?

Si vous pouvez me supporter, sachez-ceci: Christ m’a établi sur ceux que j’ai engendrés par l’Evangile. Et à ce titre, c’est moi qui suis le pasteur et le gardien de leurs âmes. Je rendrai compte de leurs âmes devant le Seigneur. C’est par mon ministère que le Saint-Esprit écrit la lettre de Christ ici en Côte d’Ivoire, en ce temps de l’aube. Oui Monsieur. En ce temps de l’aube, où l’Eclair a paru, et luit en occident, la Manne Fraîche engendre des enfants du jour. Et vous êtes ces enfants du jour, l’héritage et le Royaume de Dieu.

Comme j’essaie de vous le montrer, la Manne Fraîche est un testament Divin issu du Grand Testament de Dieu. C’est une Parole d’alliance issue de la Parole d’Alliance de Christ. La Manne Fraîche est une Parole Divine divinement révélée en un temps prophétique bien précis: Le temps de l’aube. Le Nouveau Testament, est la seconde alliance inaugurée et scellée par le sang de Jésus. Et ce Nouveau Testament s’étend sur tous les âges de l’Eglise, jusqu’à l’enlèvement de l’Epouse. Il prend aussi en compte l’âge israélite à venir. Il a même un effet rétroactif pour donner vie à toutes les personnes de l’Ancien Testament. Dans ce Nouveau Testament, il y a plusieurs testaments. Et chaque testament est une alliance Divine que le Seigneur conclut avec Son corps selon les époques, les moments, les temps et circonstances. De Moïse à Malachie, c’était la première alliance. Mais, vous remarquerez qu’il y a plusieurs prophètes qui sont venus avec la Parole du Seigneur, et qui ont essayé de ramener les enfants d’Israël à leur Dieu. Leur objectif, c’était de ramener Israël à l’alliance que Dieu avait conclue avec leurs pères. Ce qui est remarquable, c’est que chaque prophète de l’ancienne alliance, a prêché un message particulier et différent en plusieurs points du message de l’autre, alors que tous marchaient sous l’Ancien Testament. Ils ont tous prêché l’Ancien Testament tout en révélant les choses que les autres n’ont pas dévoilé. Les révélations prophétiques que Dieu a données au prophète Samuel n’étaient pas les mêmes que celles qu’Il a données au prophète Ezéchiel. Pourtant, ces deux prophètes ont exercé sous la première alliance, et ont prêché le Message de l’Ancien Testament. Il en est de même en ce qui concerne le Nouveau Testament. Tous les prophètes et tous les apôtres de la nouvelle alliance, annoncent l’Evangile de Christ. Mais, chacun reçoit de Dieu, une portion particulière de cet Evangile pour l’édification du corps de Christ. Ainsi Paul et Pierre qui ont annoncé le même Evangile de Christ, n’ont pas dit exactement les mêmes choses. Paul a révélé des choses que Pierre n’a pas révélées. Et Pierre aussi a révélé des mystères que Paul n’a pas révélés. Mais, les deux ont annoncé le même Evangile de Christ. Jacques a révélé des mystères que Jean n’a pas révélés. Et Jean aussi a révélé des choses que Jacques n’a pas dévoilées. Pourtant les deux ont annoncé le même Evangile de Christ. Comprenez-vous pourquoi il est aberrant et totalement anti-scripturaire de s’efforcer de répéter mot à mot ce que frère Branham a dit, alors que nous sommes dans un autre temps prophétique.

Quand Paul annonçait l’Evangile de Christ, qui était aussi son Evangile, il annonçait la Parole de l’alliance nouvelle. Dieu qui lui a révélé l’Evangile, a conclu par cet Evangile, une alliance avec lui. C’est ici le mystère des testaments issus du Grand Testament de Dieu, et le mystère de l’alliance que le Seigneur conclut avec Ses prophètes. Celui qui est mandaté par Dieu de façon surnaturelle pour proclamer les oracles éternels du Dieu éternel, est forcement lié au Seigneur par une Parole d’alliance. C’est par cette Parole d’alliance qu’Il traite avec celui qu’Il envoie. Cette Parole spécifique d’alliance relie celui qui la reçoit à la Parole d’alliance par essence et par excellence. A partir de la Parole d’alliance particulière que nous avons reçue, nous dévoilons par le Saint-Esprit tout le conseil de Dieu pour notre temps, toute la Parole pour notre temps.

Que signifie “alliance”? C’est un pacte. Et dans le cas d’espèce, c’est un pacte conclu entre Dieu et l’homme ; c’est une convention, un contrat entre Dieu et nous. Or, Dieu ne peut conclure une alliance avec l’homme que par Sa Parole. En Genèse 15.18, l’Ecriture dit: “En ce jour-là, l’Eternel fit alliance avec Abram, et dit: Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d’Egypte jusqu’au grand fleuve d’Euphrate.” Vous voyez! Il y a eu une alliance conclue entre Dieu et Abraham. Cette alliance a été scellée par la Parole révélée au prophète. Cette alliance de Dieu avec Son serviteur, était un testament Divin. Que fait-on dans un testament? On révèle sa volonté. C’est exactement ce que Dieu a fait avec Abraham: Il lui a révélé Sa volonté. Cette volonté Divine concerne   Abraham, sa postérité, et leur héritage. Vous voyez! L’alliance, c’est un testament. Et chaque testament est scellé par la parole du testateur et rendu valable par la mort du testateur. Ici, il y a deux testateurs: Le Grand Testateur, Dieu, et Abraham, le testateur. Pour que ce testament soit valable, la mort des animaux, d’une génisse de trois ans, d’une chèvre de trois ans, d’un bélier de trois ans, d’une tourterelle et d’une jeune colombe, a été constatée. Mais vu que le sang des animaux ne pouvait pas donner à l’alliance toute sa valeur, Dieu a pourvu à un sang meilleur: Le sang de Jésus qui a scellé véritablement l’alliance de Dieu. Dieu a conclu une alliance avec Abraham. Il a aussi conclu une autre alliance avec Noé, qui a eu le privilège de prêcher la Bonne Nouvelle à toute la création en son temps. Par sa prédication, Dieu a conduit vers l’arche des animaux, des oiseaux, des reptiles de toute espèce, et par couple, pour leur salut. Tous ces animaux qui ont été sauvés en entrant dans l’arche, avaient été prédestinés par Dieu dès avant la fondation du monde à entrer dans l’arche. Dans   Genèse 6.18, après avoir révélé Sa volonté en ce qui concerne le déluge et la construction de l’arche, Dieu dit à Noé: “J’établirai mon alliance avec toi.” Remarquez que l’alliance que Dieu a conclu avec Noé, et celle qu’Il a conclue avec Abraham, étaient différentes l’une de l’autre. Pourtant, elles ont été conclues sous le sang des animaux. Ainsi donc, Dieu a traité avec Noé, puis avec Abraham, sous deux alliances différentes. Le testament qu’Il a donné à l’un était différent de celui qu’Il a donné à l’autre. Pourtant, c’est toujours le même Testament. Les Paroles de l’alliance conclue avec Noé étaient différentes des Paroles de l’alliance conclue avec Abraham. Parce que chacun a reçu une révélation particulière venant de Dieu, selon son époque et les circonstances.

Au temps du soir, il y a eu une alliance conclue par Dieu avec un homme. Au temps de l’aube il y a une alliance, une autre alliance qu’Il a conclue avec un homme. De même que du Seigneur Jésus-Christ  le Grand Pasteur, sont sortis des pasteurs, de même du Grand Testament de Dieu sont sortis des testaments de Dieu. C’est ici la Manne Fraîche. Et là où il y a un testament, il y a nécessairement un testateur. Et là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée, comme le dit l’Ecriture, dans Hébreux 9.16.

C’est pourquoi, selon l’Ecriture, “c’est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée.”(Hébreux 9.18). Vous voyez! Le mystère du cadavre était déjà potentiellement révélé. Cette révélation du mystère du cadavre a commencé dans le jardin d’Eden, après le péché adamique.

L’Ecriture dit, dans Hébreux 9.19-20, que Moïse après avoir prononcé les commandements de la loi, “ prit le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau …, et il fit l’aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple en disant: Ceci est le sang de l’alliance que Dieu a ordonné pour vous.” La mort du testateur étant obligatoire pour que le testament soit valable, Moïse a fait tuer des animaux, dont le sang a servi à faire l’aspersion. Cette aspersion a été faite sur le livre de la loi, sur tout le peuple, sur le tabernacle et sur les ustensiles du culte. Cette aspersion est un type de la véritable aspersion au sang de Jésus. Remarquez que le livre de la loi a été aspergé de sang. C’était donc un livre ensanglanté. Et ce livre, c’était la Parole de Dieu révélée et écrite. Christ, le Véritable Livre de Dieu, a été la Parole de Dieu révélée et écrite. Comme le premier livre ensanglanté, Christ, le dernier Livre, a été aussi ensanglanté. Jésus était la Lettre de Dieu écrite par le Saint-Esprit, et lue de tous les hommes. Et nous, nous sommes la lettre de Christ, écrite par les ministères de la Parole, et lue de tous les autres. Nous sommes donc le livre de Christ. De même que Christ, le Livre de Dieu manifesté en chair, a été crucifié et ensanglanté, de même nous qui sommes le livre de Christ manifesté en chair, nous avons été crucifiés et ensanglantés. La Parole que je vous annonce est une Parole ensanglantée, étant moi-même Parole ensanglantée faite chair pour ce temps de l’aube. Je suis, par la volonté souveraine de Dieu, le Livre ensanglanté de Dieu rendu manifeste pour la purification de vos péchés, pour la guérison des cœurs brisés, pour le recouvrement de la vue aux aveugles. J’ai été crucifié avec Christ. J’ai été enseveli avec Lui, et j’ai été ressuscité avec Lui. C’est pourquoi j’ai hérité de Lui, par Lui et pour Lui, l’immortalité, l’incorruptibilité et l’éternité. C’était la Parole faite chair qui fut crucifié à Golgotha. C’est pourquoi, Paul en disant qu’il a été crucifié avec Christ, voulait dire qu’il était aussi la Parole faite chair pour son temps.

Au temps de Moïse, le Livre de Dieu a été ensanglanté. Au temps de Jésus, le Livre de Dieu, a été ensanglanté. Du premier âge au dernier âge de l’Eglise, le Livre de Dieu est ensanglanté. C’est ici le mystère de l’Agneau qui a sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu, qui est là comme immolé. C’est ici également le mystère du cadavre de Matthieu 24.28 qui est relié prophétiquement au mystère du Livre ensanglanté de Dieu. Je veux dire un autre mystère: Il y a un lien prophétique entre Matthieu 24.28 et Psaumes 23.5.

LIEN PROPHETIQUE ENTRE MATTHIEU 24.28 ET PSAUMES 23.5

Dans Psaumes 23.5, David s’adresse à Dieu en ces termes: “ Tu dresses devant moi une table, en face de mes adversaires.” N’allez surtout pas penser qu’il s’agit d’une table physique à quatre pieds. Il ne s’agit pas d’un meuble, mais d’un mystère. Et ce mystère a été caché durant tous les âges, mais il est maintenant révélé, au temps de l’aube, au travers de la Manne Fraîche. Le mystère de la table que Dieu a dressée entre nos adversaires et nous, est profond. Dieu a-t-Il placé un meuble entre nos adversaires et nous? Bien sûr que non. L’Ecriture dit que notre adversaire, c’est le diable. Par conséquent, nos adversaires, ce sont le diable et ses démons. Dieu ne peut donc pas dresser une table physique, faite de main d’homme, entre le diable et Ses enfants. Vous voyez! Le mystère de cette table est grand. Ce mystère, c’est que la table ici, c’est la Parole de Dieu révélée et manifestée en chair. La seule chose que Dieu peut placer entre le diable et nous, c’est bien Sa Parole de vie. Cette Parole de vie, est notre sécurité, notre forteresse, notre abri, notre refuge. Le mystère de la table de Psaumes 23.5, c’est le mystère de la croix que Dieu a dressée entre nos adversaires et nous. Oui Monsieur. La croix de Christ est la table que Dieu a dressée entre le diable et nous, entre la puissance des ténèbres et la lumière, entre les enfants du diable et les enfants de Dieu. La Parole faite chair crucifiée sur la croix, c’était la table que dieu a dressée entre le diable et nous. Or, la Parole faite chair crucifiée, c’est le mystère du cadavre. C’est pourquoi je dis qu’il y a un lien prophétique et spirituel entre le mystère du cadavre et le mystère de la table. Jésus était la Table de Dieu dressée entre le diable et nous. Il était le cadavre, et Il est le cadavre par essence et par excellence. De cette Table de Dieu manifestée corporellement, sont sorties des tables de Dieu manifestées corporellement.

Savez-vous que Moïse était la Table que Dieu a dressée entre les adversaires et les enfants d’Israël? Il était la Table de Dieu en ce temps-là. En son temps, Dieu parlait de tables de pierre. Or, les tables de pierre, c’était Sa Parole écrite sur des tables de pierre. Autrement dit, c’était la Parole révélée et rendue manifeste. Quand l’Ecriture parle de table ici, Elle ne fait pas allusion à un meuble à quatre pieds, mais à la Parole du Seigneur. Donc les tables de pierre, c’était la Parole de Dieu rendue manifeste. Et Moïse était la Table de Dieu, rendue manifeste. Il se tenait entre les ennemis de Dieu et les enfants d’Israël. Vous voyez! C’était la Table que Dieu avait dressée en ce temps-là. Il était le seul médiateur entre Dieu et les hommes. Christ aussi est la Table dressée entre les adversaires et nous. La croix de Christ, c’est la Table dressée entre nous et Satan. Paul aussi était la Table de Dieu dressée entre les adversaires et les enfants de Dieu de son temps. Sa croix était une table. Amen! N’a-t-il pas dit: “ J’ai été crucifié avec Christ?” Il avait donc sa croix, et il était une table. A chaque âge de l’Eglise, Dieu a dressé une table entre les démons et nous. Au temps du soir, il y avait une table  dressée; au temps de l’aube, il y a une table dressée. Ce mystère est grand.

Au temps de la loi, c’était des tables de pierre, mais dans la dispensation de la grâce, ce sont des tables de chair. Et, selon 2 Corinthiens 3.3, les chrétiens sont identifiés à des tables de chair. Vous voyez! La table, c’est un homme oint; ce n’est pas un meuble. C’est un homme, c’est une personne. J’espère que vous comprenez ce mystère du Royaume des cieux. Le mystère de la table de Psaumes 23.5, c’est le mystère de la Parole révélée et de la Parole faite chair et crucifiée. Je sais que ce sont des choses difficiles à comprendre. Mais sachez que la vraie Parole de Dieu, ce sont des choses difficiles à comprendre. C’est ici le mystère de la nourriture solide, destinée seulement aux aigles. Tandis que les branhamistes se focalisent sur le baptême d’eau, Dieu nous donne de comprendre le mystère de la table, du cadavre et de la Manne Fraîche. Quand le serviteur fidèle et prudent de Matthieu 24.45 viendra, au temps de l’aube, il vous annoncera des choses qui n’ont jamais été révélées au temps du soir. Savez-vous qu’il y a quatre derniers temps prophétiques? Le temps du soir, le temps de minuit, le temps de l’aube et le temps du matin. Le savez-vous? Maintenant, savez-vous qu’à chacun de ces temps prophétiques, Dieu suscite le ministère du serviteur fidèle et prudent? Au temps du soir, il y a eu un serviteur fidèle et prudent, ainsi de suite, jusqu’au temps du matin. C’est le même ministère, mais il est exercé par plusieurs hommes selon leur temps. En ce temps de l’aube, le serviteur fidèle et prudent de Matthieu 24.45 annoncera le mystère de la Manne Fraîche. Ce serviteur fidèle et prudent, c’est l’accomplissement de la Parole de l’Ecriture de Psaumes 23.5 pour notre temps. Que Dieu vous aide à comprendre les Ecritures et sa puissance! Il y a un lien prophétique entre Matthieu 24.28 et Psaumes 23.5.

Avec Jésus de Nazareth, le Fils de l’Homme, la mort a été constatée au temps du soir, lorsque les ténèbres ont couvert le monde entier. Ainsi, l’homme fait Moïse par Dieu est mort au péché, et crucifié avec Christ au temps du soir. De même que le Fils de l’Homme est ressuscité à l’aube, de même le Fils de l’homme de notre temps est ressuscité au temps de l’aube pour nous. Quand le Fils de l’Homme, Christ, est ressuscité, à l’aube, Il s’est révélé à une femme juive, parce qu’Il a paru comme un simple Juif. Quand le Fils de l’homme, Christ dans un corps de chair au temps de l’aube, est spirituellement ressuscité, c’est à une femme qu’il s’est révélé: une femme ivoirienne. Parce que le Fils de l’Homme a paru en ce temps là comme un simple ivoirien. C’est ici le mystère de l’Epouse Ivoirienne. Le ministère de Fils de l’Homme exercé par le Fils de l’homme au temps de l’aube, est un ministère de réformation, de restauration et de restitution. C’est pourquoi Dieu m’a dit: “ Le Dieu d’Elie est sur toi.” Frères, l’Esprit d’Elie est sur moi, Il m’a oint pour la réformation en ce temps de l’aube, pour le rétablissement de toutes choses en ce temps-là. Je suis donc un réformateur venu de Dieu. Je sais que vous êtes surpris de m’entendre dire de telles choses dans la mesure où frère Branham dit que c’était seulement Luther et Wesley qui étaient des réformateurs. Vous voyez! Il dit que Luther et Wesley n’étaient que des réformateurs; et que lui, il était prophète. Il n’avait pas la révélation que le Seigneur Jésus-Christ  Lui-même était un réformateur. Sachez-le, frère: Le vrai réformateur, c’est le prophète. Christ est le Réformateur des réformateurs. Tous les apôtres et prophètes du Nouveau Testament sont des réformateurs. Je ne comprends donc pas pourquoi William Branham, qui se dit dernier prophète, dit qu’il n’était pas un réformateur. En vérité, en vérité, il n’a pas compris que le vrai réformateur est un prophète de Dieu. Ce mystère a été caché à ses yeux, pour la gloire de Dieu. Ce mystère qui était caché au temps du soir, est maintenant révélé pour nous, au temps de l’aube. Ce mystère, c’est que Dieu est un Réformateur, et que le prophète est un réformateur.

LIEN PROPHETIQUE ENTRE MATTHIEU 24.28 ET HEBREUX 9.8-9

Que signifie réformation ou réforme? La réforme, c’est une correction apportée en vue d’une amélioration. Réformer, c’est ramener quelque chose à son état premier, c’est restituer, c’est restaurer. Dans Hébreux 9.8-9, l’Ecriture dit que les ordonnances charnelles ont été imposées jusqu’à une époque de réformation. Cette époque de réformation a commencé avec Jésus de Nazareth, qui était donc un Réformateur. Souvenez-vous: Christ est le Réformateur par essence et par excellence. La véritable réforme a commencé avec le Seigneur, le Véritable Agneau de Dieu. Mais, déjà dans le jardin d’Eden, la réformation avait commencé. Cette réformation a commencé après le péché adamique. A cause de ce péché, l’homme a été déchu de sa position originelle. Il était séparé de Dieu. Sa condition spirituelle était devenue piteuse et terrible. Afin de le restaurer un tant soit peu, afin d’expier son péché et d’ouvrir la voie de la réconciliation, il a fallu une réformation, une correction en vue d’une amélioration. Et c’est Dieu Lui-même qui s’est occupé de cette réformation. Qu’a-t-Il fait? Il a tué des animaux dont le sang a été versé. Vous voyez! La réformation a reposé sur le sang versé, sur la mort. C’est la loi de Dieu. Dans le jardin d’Eden, c’est par le sang que Dieu a pourvu à la toute première réformation de l’histoire de l’humanité. Cette réformation a permis à Adam de toujours bénéficier de la grâce de Dieu, d’avoir son péché expié afin de toujours avoir part à la communion avec Dieu. Remarquez qu’il a été chassé du jardin d’Eden, mais pas jeté en enfer. Cette première réformation reposait sur la mort des animaux. C’est un type de la véritable réformation, qui elle, repose sur la mort de Jésus. Voyez-vous maintenant le lien prophétique entre Matthieu 24.28 et Hébreux 9.8-9? Entre le mystère du cadavre et le mystère de la réformation? Les deux sont liés. C’est ici la Manne Fraîche.

La Manne Fraîche est un testament Divin pour le temps de l’aube. Elle nous révèle la pensée de Dieu, Sa volonté, Sa Parole, Son glorieux plan de rédemption et Sa puissance. Tout ce dont nous avons besoin se trouve là-dedans. La Manne Fraîche n’est rien d’autre que le fondement des apôtres et prophètes, Jésus-Christ  Lui-même étant la Pierre angulaire.

DIFFERENTS ASPECTS DE LA REFORMATION

La réformation peut se présenter sous plusieurs aspects. Lorsque Dieu, dans le jardin d’Eden, a répandu le sang des animaux pour le péché d’Adam, c’était une réformation, une réformation spirituelle. Quand Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même, c’était une réformation spirituelle. Sachez que cette réconciliation ne concerne pas les hommes seulement, mais toute la création déchue. Lorsque la nouvelle terre et les nouveaux cieux seront créés, ce sera une réconciliation entre Dieu et la création. C’est aussi un aspect de la réformation, car l’ancienne terre et le premier ciel disparaîtront pour laisser apparaître une nouvelle terre et de nouveaux cieux. Quand un enfant de Dieu égaré dans le monde, se convertit à Christ, c’est pour une réformation. Christ est le premier-né des réformateurs, le premier-né des pécheurs, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.

De Moïse à Jésus, il y a eu des réformateurs. Tous les prophètes de l’Ancien Testament, de Moïse à Jésus, étaient des réformateurs. De Jésus à nous, il y a des réformateurs. Tous les prophètes, de Jésus à nous sont des réformateurs. Et chacun d’entre eux a été crucifié avec Christ, en sorte que leur réforme est basée sur le sang de Christ.

Au temps du soir, frère Branham était un réformateur, mais il ne le savait pas. Personne ne peut être revêtue de l’Esprit d’Elie sans être un réformateur. Car l’Esprit d’Elie vient pour rétablir toutes choses. Or, rétablir les choses, c’est corriger en vue d’une amélioration, c’est ramener les choses à leur état originel. Ainsi, Jean Baptiste, qui avait l’Esprit d’Elie, était un réformateur. Au temps de l’aube,  Dieu a suscité un autre réformateur pour corriger les erreurs doctrinales laissées par le Messager du temps du soir. En effet, la Manne Fraîche corrige le Message du soir. C’est ici le mystère de la réformation spirituelle et doctrinale, en ce temps de l’aube. Une réforme a lieu maintenant même. Elle consiste à dénoncer les dogmes branhamistes, à corriger les défauts du message de frère   Branham, à repositionner la Parole sur le chandelier afin qu’Elle luise pour éclairer les enfants de Dieu. Le réformateur en ce temps de l’aube est l’accomplissement partiel de la Parole de l’Ecriture de                    Malachie 4.5-6. Revêtu de l’Esprit d’Elie, il a pour vocation céleste de ramener le cœur des enfants aux pères, en restituant la vérité de Dieu. Ayant été fait Moïse par Dieu, il sera utilisé par le Seigneur pour susciter un exode spirituel vers la Terre promise. Souvenez-vous que frère     Branham disait qu’il était Elie, et qu’il était venu avec la colonne de feu, symbole de l’Esprit de Moïse. C’était au temps du soir. Mais au temps de l’aube, Dieu a fait Moïse un homme, qui est revêtu de l’Esprit d’Elie. Remarquez aussi que selon l’Ecriture, Elie n’avait pas de message pour l’exode. Moïse, si: Il avait un message pour l’exode. Pensez-y!

Comprenez-vous le mystère de la réformation? Il a commencé à se déployer dans le jardin d’Eden, avec Dieu dans un corps théophanique. Avec Moïse, le réformateur, l’homme fait Dieu par Dieu, la réformation a continué. Elle a consisté en la révélation de la Parole du Seigneur aux enfants d’Israël, qui pendant plus de 400 ans, ont été enseignés selon la doctrine et la civilisation égyptienne. Moïse, en leur apportant la Parole révélée, s’était engagé par la volonté de Dieu dans le processus de la réformation. Il s’agissait pour lui de purifier, par la Parole révélée, les enfants  d’Israël des divinités égyptiennes, et de les délivrer de la servitude. Ce réformateur, a d’abord été lui-même reformé, avant d’entreprendre la réformation du peuple de Dieu. Ayant été instruit pendant quarante ans selon les traditions égyptiennes, il lui fallait nécessairement une réforme spirituelle à son niveau personnel. C’est ce qui s’est passé lorsque Dieu l’a rencontré au travers du buisson ardent. Ce jour-là, Moïse était devenu une nouvelle création; il était même devenu Dieu. Le fait de passer de l’ancienne création à la nouvelle création, c’est de la réforme spirituelle au niveau individuel. Le fait de passer de l’état d’homme à celui de la Divinité, c’est de la réformation. Oui Monsieur. Quand Moïse a été fait Dieu par Dieu, il a été reformé. Il n’était plus la même personne. Il avait vu Dieu Lui-même dans une colonne de feu, et il avait cru en Lui. Alors son âme fut sauvée. Quand notre âme est sauvée, c’est que nous avons subi une réformation. Quand nous passons de la puissance du diable à la puissance de résurrection en Jésus-Christ, nous subissons une réformation. Moïse, le réformateur a subi une réformation. Celui qui n’a pas fait l’expérience de la réformation spirituelle au-dedans de lui doit se garder de prêcher la Parole de la réformation. Moïse a été d’abord réformé avant de devenir réformateur.

Moïse était la table que Dieu avait dressée entre les enfants d’Israël et leurs adversaires. Il était entre le Pharaon, l’armée égyptienne, les magiciens égyptiens et les enfants d’Israël. Vous voyez! C’était une table à deux pieds, et non à quatre pieds. Voyez-vous ce que je veux dire? Tout réformateur est une table dressée par Dieu entre les enfants du diable et les enfants du Seigneur. En ce temps de l’aube, une table est dressée entre les faux prophètes, les faux christs, les branhamistes et nous.

Au temps d’Abraham, une table avait été dressée: C’était Melchisédek. Il n’avait ni père, ni mère, ni commencement de jour, ni fin de vie. Melchisédek était la Table dressée entre Abraham et ses ennemis. Il alla au-devant d’Abraham avec du pain et du vin. Remarquez que cette rencontre surnaturelle entre ces deux êtres a eu lieu après la victoire qu’Abraham a remportée sur ses adversaires. Un jour, le Seigneur rencontrera les vainqueurs, avec du pain nouveau et du vin nouveau. Frères, j’ai vu une vision un jour. Dans la vision, j’ai vu le ciel ouvert. Et le Fils de l’Homme qui en descendait. J’étais arrêté derrière une table déjà dressée, sur laquelle se trouvait du pain cuit. Le Fils de l’Homme, qui était descendu d’auprès du Fils de l’Homme, était devant moi, de l’autre côté de la table. Il avait un récipient en main. Ce récipient contenait du vin. Quand Il l’avait déposé sur la table, Il me dit: C’est le fruit de la vigne. Frères, de même que Dieu dans Son corps théophanique était allé au-devant d’Abraham avec du pain et du vin, de même le Seigneur Jésus-Christ, dans Son corps glorieux, est venu au-devant de moi, avec du pain et du vin. De même qu’Abraham a vaincu ses adversaires, a fin d’avoir part à la table de Melchisédek, de même, j’ai vaincu mes adversaires par le sang de l’Agneau, afin d’avoir part à la Table du Seigneur.  De même qu’Abraham était une table participant à la Table, de même je suis une table participant à la Table. Savez-vous qu’Abraham aussi était un réformateur? Il était un réformateur. Avant sa rencontre avec Dieu, il était païen. Mais, un jour, Dieu l’avait appelé à Sa Lumière, et lui avait révélé Sa précieuse Parole. Ce jour-là, il devint une nouvelle créature, une créature réformée. Sa vision des choses avait changé; il n’était plus la même personne. Après avoir rencontré Dieu, et avoir entendu Sa Parole, il apporta la révélation de la Parole qu’il avait reçue à sa femme, et à toute sa maison. C’est ainsi que la réformation a été faite par Abraham le réformateur. Il s’appelait Abram, mais Dieu changea son nom en Abraham. Vous voyez! La réformation opérée par le Seigneur, a même touché au nom d’Abraham. Ce changement de nom, qui résultait de la volonté de Dieu, est un message fort pour nous. Dieu changera le nom d’Abram en     Abraham. C’est ici la réformation spirituelle au niveau du nom. Car le nom que nous portons a un certain pouvoir. Ce pouvoir peut être diabolique ou Divin. Remarquez aussi que Dieu a changé le nom de Jacob en Israël. C’était une réformation qui apporta dans la vie de Jacob beaucoup de transformations, de bénédictions spirituelles. Dans les Evangiles, nous voyons aussi que le Seigneur a changé le nom de Simon en Pierre, afin de réaliser en lui Son plan éternel de rédemption. Sachez aussi que le nom de Saul de Tarse a été changé en Paul. Toutes ces choses ont une profonde signification en Dieu. Mais, retenez que c’est le Seigneur qui décide de changer nos noms. Ce que je veux vous montrer, c’est que la réformation concerne aussi les noms.

Même le nom de Jésus connaîtra une réformation un jour. Il parle Lui même de Son nom nouveau dans Apocalypse 3.12. Le nom de       Jésus-Christ  deviendra un jour un nom ancien. Ce nom ancien subira donc le processus de la réformation, Jésus-Christ  Lui-même étant le premier-né des réformateurs. Savez-vous que le Seigneur aussi a subi la réformation, avant d’être Réformateur? Quand la Parole qui était Dieu, devient chair, c’était une réformation. Par conséquent, Christ a subi le processus de la réformation. Tout réformateur subit le processus de la réformation.

A la résurrection, le corps physique de Jésus, a subi une réformation. Ce corps a été enseveli méprisable et faible; mais il est ressuscité fort et glorieux. C’est ici le mystère de la réformation du corps physique, le mystère de la rédemption du corps. Nos corps aussi passeront un jour par le processus de la réformation physique, de la rédemption, le jour de la résurrection. Ce jour-là, comme le dit l’Ecriture dans 1 Corinthiens 15.53, le corps corruptible revêtira l’incorruptibilité, et le corps mortel, l’immortalité. Ô, quelle merveille! L’Ecriture dit dans  Romains 8.23, que nous soupirons aujourd’hui, “ en entendant la rédemption de notre corps.” La rédemption du corps, c’est quand le corps mortel sera changé en corps immortel. La rédemption du corps, c’est la réformation physique du corps de chair en corps céleste et glorieux. Cette rédemption du corps sera tellement glorieuse, que nous revêtirons des corps à l’éclat du soleil, à l’éclat de la lune, à l’éclat des étoiles, selon 1 Corinthiens 15.41. Comme vous pouvez le constater, le mystère de la réformation est grand. Le Véritable Réformateur, c’est Dieu. Avant que la réformation ne commence, il faut qu’il y ait un corps mort. Avec le premier Adam, il y a eu un corps mort. Avec le Dernier Adam, il y a eu un corps mort.

EN QUELQUE LIEU QUE SOIT LE CADAVRE, LA S’ASSEMBLERONT LES AIGLES!

Que Dieu ajoute Ses précieuses bénédictions à cette prédication pour le bien de nos âmes!

Qu’Il ouvre notre entendement spirituel afin que nous comprenions les Ecritures et la puissance de résurrection!

Quand Dieu a créé Adam, le premier homme sur terre, tout était parfait, il était sans péché. Je veux dire que tout était dans un ordre parfait, et tout était en harmonie parfaite avec le Créateur. Mais, à cause du péché adamique, la création toute entière s’est séparée du Créateur. C’était le chaos. Et Dieu le Créateur, pour rétablir les choses dans l’ordre original, va commencer Son ministère de réformateur. Ce ministère de réformation repose sur le sang versé des animaux, sur le corps mort des animaux. Mais la réformation ne pouvait pas être parfaite à cause du sang des animaux, lequel sang ne pouvait pas rendre les choses parfaites. C’est pourquoi la véritable réformation a commencé avec le corps mort de Jésus de Nazareth, avec la croix de Jésus, avec le Sang précieux de l’Agneau. Avec le premier Adam, il y a eu un corps mort avant la réformation. Mais, le premier Adam n’était pas le corps mort. Avec le Dernier Adam, il y a eu un corps mort avant le commencement de la réformation. Et ce corps mort, c’est le corps mort de Jésus. Jésus-Christ était le cadavre par essence et par excellence. De Lui sortent des corps morts, des cadavres pour les différents âges. Chaque ange de l’Eglise de Dieu est un corps mort de Matthieu 24.28. Chaque ange de l’Eglise est aussi un Réformateur, Jésus-Christ Lui-même étant le Réformateur des réformateurs, le premier-né des réformateurs. Savez-vous que le septième ange de l’Eglise, c’est Elie le prophète? Pas Elie le Thischbite, mais Elie le prophète. Autrement dit, le septième ange de l’Eglise, c’est l’Esprit d’Elie dans le Fils de l’homme dans l’âge de Laodicée. Et Dieu m’a dit: “ Le Dieu d’Elie est sut toi.” Il m’a aussi dit: “ Fils de l’homme, lis Luc 4.18.” Je ne suis pas le septième ange de l’Eglise, mais j’ai part à son ministère prophétique. Je suis un cadavre engendré par le Cadavre, Jésus-Christ.

J’ai été crucifié avec Christ, et je suis ressuscité avec Lui. Dans   Colossiens 3.1-3, l’Ecriture dit que les Colossiens étaient morts avec Christ, et ressuscités avec Lui. Ici l’apôtre Paul s’adressait aux Colossiens, des hommes qui étaient en vie. Et il leur dit: “ Vous êtes morts et ressuscités avec Christ.” Moi aussi, je suis mort et ressuscité avec Christ. Je suis donc un cadavre, un corps mort de Matthieu 24.28. Dieu m’a suscité pour une réformation au temps de l’aube, après le temps de minuit. Dieu m’a donné un Testament à révéler pour le temps de l’aube. Je suis donc un testateur. La Manne Fraîche est un Testament Divin. Le croyez-vous? Ô, je sais que beaucoup ne le croient pas. Vous voyez! Un voile est jeté sur leurs yeux, par la volonté de Dieu. Quelques-uns disent: “ Frère Moïse n’est pas mort, et il dit qu’il est un testateur. Comment est-ce possible?” Ô, frères, vous voyez! Un voile est jeté sur leurs yeux, par la volonté de Dieu. Mais, souvenez-vous de ceci: Je suis mort avec Christ, crucifié avec Lui, mais je mourrai un jour de façon physique. Ma mort physique sera le scellement du Testament Divin que le Saint-Esprit révèle aujourd’hui. C’est du vivant du testateur que celui-ci écrit son testament. Personne n’écrit son testament après sa mort physique. Vous voyez! Il en est de même du Testament Divin. Le Testateur Divin, Jésus-Christ, a révélé Son Testament de Son vivant. C’est en effet de Son vivant qu’Il a révélé tout ce qui concernait Son glorieux Testament. Sa mort physique a scellé ce Testament et l’a rendu valable. Mais sachez que déjà de Son vivant, le Testament a été rendu véritablement valable. De Son vivant déjà, les gens de son temps, qui croyaient en Lui, bénéficiaient déjà de certaines bénédictions de Son Testament. Prenons l’exemple de la guérison divine. Avant Sa mort, la guérison divine, qui faisait partie intégrante de Son Testament était déjà en vigueur. En effet, le Fils de l’Homme a guéri beaucoup de malades, de Son vivant. Avant Sa mort, cette partie de Son Testament, la guérison divine était déjà valable, mais le Testament dans son entièreté n’était pas valable.

Esaïe le prophète avait annoncé par le Saint-Esprit que “ c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.” Or, avant même que le Fils de l’Homme ne soit crucifié, avant qu’Il n’ait le corps meurtri, Il guérissait les malades. Cette promesse de la guérison divine par Ses meurtrissures est restée valable après la mort du Fils de l’Homme, le Testateur. Chaque fois que je lis cette promesse divine, et que je jette un regard sur nous, j’ai le cœur triste. Parce que beaucoup, et moi le premier, ne croient pas en la guérison par les meurtrissures du Crucifié. Ils se confient dans la médecine et dans les médicaments pharmaceutiques, en ce qui concerne leur guérison. L’Ecriture ne dit pas: “ Par les médicaments pharmaceutiques, nous avons la guérison.” Mais, Elle dit: “ Par Ses meurtrissures, nous sommes guéris.” Un jour, mon fils Céphas avait une tumeur du côté de sa mâchoire gauche. Le médecin a dit que c’était un début de cancer, et qu’on devait l’opérer au plus vite. Le coût de l’intervention chirurgicale était élevé pour nous, mon épouse et moi, avons opté pour un produit que ma grand-sœur nous a conseillé. Mais, dans le même temps, notre enfant est tombé malade; il souffrait du paludisme. Nous avons payé des médicaments pharmaceutiques pour le soigner. Après quelques jours de traitement, Céphas refusait tout médicament. Soucieux de son état de santé, et voulant à tout prix qu’il prenne ses médicaments, je l’ai frappé. Mais, j’ai été systématiquement, immédiatement repris par une voix qui m’a dit: “ Pourquoi l’as-tu frappé? Ne sais-tu pas que c’est par Ses meurtrissures que vous êtes guéris?” Je savais que c’était le Seigneur qui me reprenait. J’en ai parlé à mon épouse. J’étais confus en moi-même. J’ai alors résolu de revenir à la Parole. Après avoir jeûné pendant dix jours, j’ai tout simplement commandé à la tumeur de disparaître au Nom du Seigneur      Jésus-Christ. Et par la grâce de Dieu, elle a complètement disparu. Et notre fils a été complètement guéri. Vous voyez! Nous ne sommes pas guéris par la médecine, mais par les meurtrissures du Crucifié. Je ne condamne pas la médecine, qui nous apporte son concours, mais je ne fais que vous rappeler une Parole de l’Ecriture que nous avons tendance à oublier: La guérison divine est aussi une promesse pour nous. Elle fait partie du Testament du Seigneur. Le Seigneur veut que chacun de nous se porte bien. C’est pour cela qu’Il veut nous guérir par Sa Parole, si du moins nous avons foi en Ses meurtrissures.

Tout ce que le Seigneur a fait comme miracle et tout ce qu’Il a dit font partie intégrante de Son Testament. Mais ce Testament n’a été accepté par Dieu le Père, et rendu valable qu’à Sa mort. Il en est de même en ce qui me concerne. Tout ce que le Seigneur fait par mes mains, et tout ce qu’Il dit par ma voix, font partie du Testament qu’Il révèle par moi. Dans ce Testament, il est question du mystère du cadavre de Matthieu 24.28. Avez-vous remarqué que ce même mystère faisait déjà partie du glorieux Testament du Seigneur Jésus-Christ? Comprenez-vous maintenant pourquoi je dis que mon Testament est engendré par Son Testament? Et que moi-même, en tant que testateur, j’ai été engendré par Christ, le Testateur par essence et par excellence? Ma doctrine n’est point de moi, mais de celui qui m’a envoyé. La Manne Fraîche, c’est le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ  Lui-même étant la pierre angulaire. Vous me direz peut-être: “ Si tel est le cas, Paul a-t-il prêché sur le mystère du cadavre? Bien sûr, qu’il l’a fait, mais cela était voilé aux yeux des gens depuis le premier âge de l’Eglise jusqu’au dernier. Mais maintenant, au temps de l’aube, il est dévoilé. L’apôtre Paul, en disant, “ j’ai été crucifié avec Christ” a prêché le mystère du cadavre de Matthieu 24.28. Il était pour ainsi dire le cadavre à l’âge d’Ephèse, et il avait un Message. Son Message, c’était son Testament. A sa mort, ce Testament a été rendu valable. Au temps du soir, le Message du soir, était un Testament. Le testateur frère Branham, est mort: Son testament a été rendu valable. Au temps de l’aube, il y a un Message, un nouveau Message: La Manne Fraîche. Je suis le testateur, par la grâce de Dieu. Non pas par mes mérites personnels. Mais par les mérites du Crucifié, Jésus-Christ. Quand je mourrai, la Manne Fraîche, en tant que Testament Divin sera redu valable, pour le nom du Seigneur.

Le testateur doit être Dieu fait homme, ou homme fait Dieu. Le testateur et le testament sont un. Le testateur, c’est la Parole faite chair. Jésus était la plénitude de la Parole faite chair. C’est pourquoi Il était Testateur, et avait un Testament. Tout testateur doit être fait Dieu, c’est-à-dire Parole faite chair. C’est ici la Manne Fraîche.

En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. Les aigles du temps de l’aube ne s’assembleront pas autour du cadavre du temps du soir, mais autour du cadavre du temps de l’aube. Ce sont les vautours qui s’assembleront autour du Message du soir de frère Branham. Ils sautillent, et disent: “ Frère Branham dit, frère Branham dit.” Ce n’est pas leur faute; ils ne peuvent pas aller plus loin que le message de frère Branham. Après Luther, Dieu a suscité Wesley. Mais les luthériens ne pouvaient pas aller plus loin que le message de Luther. Après Wesley, Dieu a suscité Branham. Mais, les wesleyens ne peuvent pas aller plus loin que le message de Wesley. Après frère Branham, Dieu a suscité la Manne Fraîche. Mais les branhamistes ne peuvent pas aller plus loin que le message de frère Branham. L’histoire se répète sous nos yeux. Que Dieu bénisse chacun de vous! Que personne ne crée un quelconque “isme” à partir de la Manne Fraîche! Si quelqu’un n’est pas d’accord avec ce qui est dit, qu’il y apporte les corrections qu’il juge nécessaires. Dieu est un Dieu de paix. Priez pour moi! Servez le Seigneur de tout votre cœur! Aimez-le! Croyez au Seigneur Jésus-Christ  notre seul Rédempteur! Souvenez-vous que la repentance et le pardon des péchés sont prêchés au Nom du Seigneur Jésus-Christ. C’est pourquoi, le Saint-Esprit par la bouche de l’apôtre Pierre dit le jour de la pentecôte à ceux qui voulaient savoir ce qu’il fallait faire, après avoir écouté le message prêché ce jour-là: “ Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ, en rémission des péchés; et vous recevez le don du Saint-Esprit.” Remarquez que dans l’Eglise de Dieu qui est né à Jérusalem, personne n’a jamais été baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Ils ont tous été baptisés au Nom du Seigneur Jésus-Christ, en rémission des péchés, en vue de recevoir le don du Saint-Esprit. Tous ceux qui sont baptisés autrement qu’au Nom de Jésus-Christ, n’ont pas été baptisés correctement. Ils doivent se faire baptiser selon l’ordonnance éternelle prescrite par l’apôtre Pierre, à qui le Seigneur avait remis les clés du Royaumes des cieux. Le nom du Père, du fils et du Saint-Esprit, c’est le Nom du Seigneur Jésus-Christ. En effet, le Seigneur Jésus-Christ  est à la fois le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Il vous a été dit que Père n’est pas un nom, mais un titre, que Fils n’est pas un nom mais un titre, que Saint-Esprit n’est pas un nom, mais seulement un titre. C’est l’enseignement des branhamistes. Je n’en disconviens pas, mais selon l’Ecriture, Père est un nom: “Un enfant nous est né, un fils nous est donné, et le gouvernement sera sur son épaule; et on appellera son nom: Merveilleux, Conseiller, Dieu fort, Père du siècle, Prince de paix.” (Esaïe 9.6, version Darby). Vous voyez! D’après cette Parole de l’Ecriture, Père est un nom. Et c’est le nom du Fils qui nous est donné. Père, n’est donc pas seulement un titre, mais c’est un nom. Seulement, Dieu n’a conclu aucune alliance avec Son peuple avec le nom de Père. Parce que ce nom n’est pas un nom rédempteur. Il s’est révélé sous deux noms rédempteurs: Sous l’ancienne alliance, sous le nom rédempteur de Yawhé ou Yahvé, qui est charnellement rendu par Jéhovah. Sous la nouvelle alliance, Il s’est révélé sous le nom rédempteur de Jésus-Christ. Le premier nom rédempteur de Dieu, cache en lui-même, plusieurs attributs de Dieu. De ce seul nom rédempteur découlent plusieurs autres noms rédempteurs, rendus manifestes sous l’ancienne alliance. Par exemple, nous avons:

1. Yavhé-Jiré: L’Eternel pourvoira

2. Yavhé-Rapha: L’Eternel qui guérit

3. Yavhé-Nissi: L’Eternel ma bannière

4. Yavhé-Schalom: L’Eternel est paix

5. Yavhé-Tsidkenu: L’Eternel notre justice

6. Yavhé-Schamma: L’Eternel est ici.

Frères, tous ces attributs rédempteurs de Dieu sont concentrés dans la glorieuse Personne de Christ, et dans le puissant nom de Jésus-Christ. Comprenez-vous pourquoi Jésus-Christ, pris sur le plan spirituel, est le seul vrai Dieu, le Tout-puissant, le Créateur des cieux et de la terre, l’Alpha et l’Oméga, le Premier et le Dernier, le Juge suprême, le Dieu suprême? L’Ecriture dit dans 1 Timothée 3.16: “ Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: Dieu a été manifesté en chair, a été justifié en Esprit, a été vu des anges, a été prêché parmi les nations, a été cru au monde, a été élevé dans la gloire.” De qui s’agit-il? De la plénitude de la Parole faite chair, le Seigneur Jésus-Christ, homme. Ce mystère de la piété, nous dit l’Ecriture, est grand. Qui peut le comprendre, sinon celui qui est né de nouveau, né d’En-haut, et en qui réside le Saint-Esprit. Seuls les enfants d’adoption de Dieu, ont la révélation de ce mystère de la piété: La Parole, qui était au commencement, a été faite chair, et habité parmi les hommes. Dans 1 Jean 5.20, il est écrit ce mystère du Royaume des cieux: “ Nous savons que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné l’intelligence afin que nous connaissions le véritable, et nous sommes dans le véritable dans son Fils Jésus-Christ: Lui est le Dieu véritable et la vie éternelle.” Qui est donc le Seigneur Jésus-Christ? Selon l’Ecriture, Il est le Dieu véritable et la vie éternelle. C’est un mystère: Le mystère de la piété. Pour pouvoir le comprendre, le Fils de Dieu doit vous donner l’intelligence qui vient d’En-haut. L’intelligence qui vient d’en-bas, des écoles théologiques, des séminaires et des hommes ne peut pas nous révéler le mystère de la Personne de Jésus-Christ. A ma conversion, Dieu m’a dit de chercher à savoir qui est Christ. Pas qui est Paul, qui est Pierre, qui est Finney, qui est Irénée, qui est Colomban, qui est Luther, qui est Wesley, qui est William Branham, mais qui est Christ. Cette connaissance de Christ, ne pouvant venir que de Lui-même, le Seigneur m’a aussi dit plus tard: “ Je suis le Dieu Tout-puissant, et je suis en toi pour accomplir ma volonté.” C’est ainsi que j’ai su que Jésus-Christ  est le Dieu Tout-puissant. Vous voyez! Le Fils de Dieu m’a donné l’intelligence pour que je connaisse le Véritable. Et le Véritable, c’est Lui-même. Si vous avez cette révélation, vous êtes heureux. Remarquez que la voix qui m’a parlé en Mars 1990, ne m’a pas conduit à William Branham, mais directement à Christ. Comprenez-vous pourquoi Christ seul est mon absolu? Il est le Dieu Tout-puissant, m’a-t-Il dit. Si une voix vous parle, et vous dit de chercher à connaître William Branham, John Wesley, Luther, et n’importe quel homme de Dieu mort, vous pouvez être sûr que c’est la voix du diable. Ces hommes-là, étaient des hommes, mais ils sont morts. Vous pouvez lire leurs écrits, mais sachez qu’il n’y a aucune vie là-dedans. Quand ils prêchaient la Parole, il y avait la vie; et ils pouvaient être utilisés par le Seigneur pour communiquer la vie éternelle aux autres. Mais maintenant, ils sont tous morts. Leurs prédications, couchées sur du papier, ou enregistrées sur bandes, ne sont plus des vecteurs de transmission de la vie éternelle. C’est pourquoi, après leur mort, Dieu a suscité d’autres serviteurs de Christ.

Puisse le Fils de Dieu, Jésus-Christ, vous donner l’intelligence pour connaître le Véritable. Puisse-t-Il vous donner l’intelligence pour comprendre le mystère de l’orient et de l’occident, le mystère du corps mort de Matthieu 24.28, en relation étroite avec le mystère du Fils de l’homme, pour comprendre le mystère du Testament Divin, le mystère des quatre derniers temps prophétiques, le mystère de l’aigle qui va chercher la Manne Fraîche dans les lieux très élevés, le mystère de la côte d’Adam, le mystère de l’Esprit d’Elie rétablissant toutes choses en ce temps de l’aube, le mystère de l’homme fait Moïse par Dieu, le mystère du Tabernacle Le Chandelier d’Or, le mystère du chant du coq, et j’en passe.

A vous qui êtes encore accrochés au Message du soir de frère Branham, sachez qu’il y a un nouveau Message, et que Dieu a oint et envoyé Son Moïse. Frère Branham dit le 1er août 1965, dans “ LE DIEU DE CET AGE MAUVAIS”: “ Remarquez que Dieu attend que l’iniquité de ces modernes Amoréens arrive à son comble. Ne vous en faites pas, Il aura Son Moïse prêt au moment voulu. Il y aura un exode vers la Terre Promise. Un Moïse viendra qui appellera, et restaurera la foi des enfants envers les pères. Cela va se passer un de ces jours.” Je ne cherche aucunement pas à justifier mon appel et mon ministère par cette prédiction de frère Branham. Mais, je voudrais en parler pour que vos yeux s’ouvrent, et que vous comprenez que frère Branham, le prophète du temps du soir, a annoncé la venue du Moïse de Dieu. En 2000, quand Dieu m’a dit: “ Je te fais Moïse”, je n’avais pas connaissance de cette prédiction. Il y a moins d’un an que le frère Hermann me l’a fait lire. Remarquez que le Seigneur n’a pas dit: “ Tu t’appelleras Moïse”, mais “ je te fais Moïse”. C’est ici le mystère du Moïse de Dieu. Dans la prédiction de frère Branham, il est question du Moïse de Dieu qui restaurera la foi des enfants envers les pères. D’après l’Ecriture, c’est Elie qui doit ramener le cœur des pères vers les enfants, et le cœur des enfants vers les pères. Pas Moïse, mais Elie le prophète. Or, le Moïse de Dieu doit ramener le cœur des enfants vers les pères. Pour pouvoir le faire, il doit être nécessairement revêtu de l’Esprit de l’Elie. C’est ici le mystère du Moïse de Dieu revêtu de l’Esprit d’Elie. J’espère que le Fils de Dieu vous donnera l’intelligence pour comprendre ce mystère du Royaume des cieux. Le Moïse de Dieu qui doit venir, sera revêtu de l’Esprit d’Elie. Et Dieu m’a dit: “ Je te fais Moïse”, puis: “ Le Dieu d’Elie est sur toi.” Puisse Dieu vous éclairer Lui-même sur ce mystère. Frère Branham a été fait Elie, revêtu de l’Esprit de Moïse. Et moi, j’ai été fait Moïse, avec l’Esprit d’Elie sur moi.

Le 04 décembre 1965, soit vingt jours avant sa mort, frère Branham a prédit la venue d’un nouveau Message, dans la brochure intitulée “ L’ENLEVEMENT”, en ces termes: “ Alors que je parlais l’autre soir à Shreveport, au sujet de la communion, je leur ai montré que lorsqu’ils offraient cet agneau en sacrifice, ils ne devaient pas avoir de levain parmi eux, pendant la durée de sept jours. Pas de levain, pas de pain avec du levain. Tout doit être sans levain. Cela représentait les sept âges de l’Eglise, dont nous parlons ici dans ce livre. Il ne devait pas y avoir ni levain, ni rien d’autre qui soit mélangé à cela. Et nous avons mélangé des crédos et des dénominations, et tout le reste, à la Parole. Il n’y aura pas de levain pendant les sept jours entiers. Et même, ce que vous mangez aujourd’hui, n’essayez pas de le garder pour demain, mais brûlez-le avant le lever du jour, car il y a un nouveau Message qui vient, et une nouvelle chose.” Amen! Qu’il me soit permis de faire remarquer d’emblée que frère Branham a reconnu avoir mélangé des crédos à la Parole. Qu’il me soit aussi permis de vous montrer les crédos et les dogmes du prophète du soir:

1. Frère Branham dit qu’il est né hors du péché. C’est un dogme, un crédo qu’il a ajouté à la pure Parole. Car seul Jésus est né hors du péché. Souvenez-vous que ce dogme a été enseigné par l’Eglise catholique, avant d’être repris par frère Branham. En effet, selon un dogme catholique romain, la vierge Marie est née sans péché.

2. Frère Branham dit qu’il est tout-puissant, alors que la toute puissance est un attribut qui appartient à Dieu le Père seul. Frère   Branham serait-il Dieu le Père? Vous voyez! Il a ajouté ce dogme et ce crédo à la Parole. Il y a ajouté du levain, alors qu’il ne doit pas y avoir de levain.

3. Frère Branham a prophétisé que l’année 1977 serait l’année de l’enlèvement de l’Epouse, et du retour de Jésus-Christ  vers les juifs. Comme vous pouvez le constater, cette prophétie ne s’est pas réalisée.

J’espère que vous comprenez pourquoi il dit de brûler son message. Si vous ne le savez pas, je vais vous le dire:

1. Parce qu’il y a du levain là-dedans

2. Parce qu’il y a un nouveau Message qui vient.

Il est évident qu’il n’a pas pu annoncer ce nouveau Message qui vient. Il a donné cette parole le 04 décembre 1965, et il est mort le 24 décembre de la même année. Je sais que les branhamistes, qui ne peuvent pas se faire à l’idée d’un autre Message que celui de leur précieux frère Branham, disent à qui veut l’entendre: “ Ce nouveau Message dont parle frère Branham, c’est la venue du Saint-Esprit.” Vous voyez! Pour ces gens-là, le Saint-Esprit n’est pas encore venu; et ils montrent par là qu’ils ne l’ont pas. Pour les branhamistes-colmanistes, ce nouveau Message, c’est l’écho de l’ancien, l’écho du Message du soir de frère Branham. Autrement dit, c’est une fidèle répétition de tout ce que celui-ci a dit.

Frères, chacun est libre d’avoir son opinion là-dessus. Pour nous, un nouveau Message, cela veut dire un nouveau Message. Remarquez aussi que frère Branham dit de brûler son message avant le lever du jour. Et le jour commence à se lever à l’aube. Par conséquent, son message devait être brûlé avant le début du temps de l’aube. Car, il y aura un nouveau Message pour le temps de l’aube. Et frère Branham a achevé son ministère au temps de minuit. Et nous, nous sommes au temps de l’aube. Et le nouveau Message prédit, c’est la Manne Fraîche. Et la Manne Fraîche a pour vocation céleste de nous ramener à la doctrine des apôtres et prophètes de Christ. Puisse le Fils de Dieu vous aider à comprendre le mystère du chant du coq de Marc 13.35. Frère Branham s’est trompé sur beaucoup de choses. C’est pourquoi il y a une Manne Fraîche. Je me trompe sur beaucoup de choses, c’est pourquoi soyez remplis du Saint-Esprit, qui vous conduira dans toute la Vérité. Examinez tout ce que je dis par les Ecritures; retenez ce qui est bon, et rejetez ce qui n’est pas conforme à la Parole.

Avant de clore, je voudrais vous parler du lien prophétique qui existe entre Matthieu 24.28 et la vision de la crucifixion que j’ai vue.

LIEN PROPHETIQUE ENTRE MATTHIEU 24.28 ET LA VISION DE LA CRUCIFIXION DE CHRIST

Je vais toucher maintenant à quelque chose qui vous donnera peut—être  l’occasion de me critiquer. Mais, c’est une joie pour moi d’en parler. Il s’agit d’une vision que j’ai vue en 1995, avant de commencer mon ministère. J’étais au dixième jour d’un moment de jeûne, ordonné par le  Seigneur. Je ne prenais aucun repas, et je priais des heures et des heures, par la puissance  de Dieu. Le dixième jour de ce moment de jeûne, le Saint-Esprit m’a transporté jusqu’à Golgotha en esprit, alors que j’étais à Abidjan. Et j’ai vu le Fils de l’Homme, Jésus de Nazareth, étendu sur une croix. J’ai aussi vu ceux qui L’ont crucifié. Dans la vision, j’assistais à la crucifixion de Christ. Mais chose mystérieuse, je ressentais dans mon corps physique,  toute la douleur et la souffrance qu’Il endurait. Je sentais comme des clous s’enfoncer dans ma chair, dans mon corps physique. Mais, je ne saignais pas.  J’ai beaucoup pleuré ce jour-là. C’était quelque chose d’étrange, de très étrange même. Je ne comprenais absolument pas ce qui m’arrivait. Je ne faisais que pleurer. Après cette vision, que je n’avais jamais comprise, j’ai continué de servir le Seigneur Jésus-Christ. Ce n’est que l’année passée, que j’ai commencé à comprendre ce mystère. Et ce mystère, c’est l’accomplissement dans ma vie, d’une Parole de l’Ecriture. Cette Parole de l’Ecriture dit: “ J’ai été crucifié avec Christ.” C’est l’apôtre Paul, qui l’a écrite, sous l’inspiration du Saint-Esprit. Je peux aussi dire par le Saint-Esprit: “ Moi aussi j’ai été crucifié avec Christ.” Vous voyez! Je suis mort avec Christ, et j’ai été ressuscité avec Lui pour la vie éternelle. Quand le Seigneur m’a révélé le mystère du cadavre de Matthieu 24.28, Il m’a aussi révélé que je suis le corps mort de         Matthieu 24.28, pour le temps de l’aube. Frères, la Parole de l’Ecriture de Matthieu 24.28 a été aussi accomplie en moi, par la volonté de Dieu. Si l’apôtre Paul, le premier messager de l’Eglise a été crucifié avec Christ, tous les messagers de l’Eglise ont aussi été crucifiés avec Christ. J’ai vu la vision de la crucifixion de Christ, et j’ai même senti l’effet des clous dans ma chair. Vous voyez! La Parole est de  nouveau faite chair, sentant l’effet des clous et de la douleur dans la chair. C’est ici la Manne Fraîche. Dieu a fait de mon corps, le corps mystérieux de la Parole faite chair, afin de vivre la crucifixion. Vous aussi, vous avez été crucifiés avec Christ. Mais je l’ai été de façon un peu  particulière, par la volonté de Dieu, et à cause de la Parole révélée au temps de l’aube qu’Il allait me confier pour vous, petit troupeau. Avant que le prophète ne commence son ministère véritablement, Dieu le fait Dieu, par Sa seule autorité. Avant de me confier la Parole du Crucifié, Il m’a fait subir la crucifixion de Christ de façon particulière. Beaucoup prétendent prêcher l’Evangile du Crucifié, alors qu’ils n’ont jamais été crucifiés avec Lui. Ces imposteurs enseignent que les enfants de Dieu prédestinés peuvent vivre dans les péchés, sous prétexte que leur salut ne peut être perdu. Ce sont de faux prophètes et de faux christs. Ce sont des fils de perdition dont la condamnation est fixée dès avant la fondation du monde. L’Ecriture dit dans    Romains 6.1-2: “ Que dirons-nous donc? Demeurions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde? Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché?” Frères, si vous êtes morts au péché véritablement, vous ne pouvez plus vivre dans le péché. Vous vivez maintenant en nouveauté de vie pour le précieux Nom de votre Rédempteur, le Seigneur Jésus-Christ. Si vous êtes impudiques, adultères, voyous, menteurs, voleurs, calomniateurs, idolâtres, envieux, cupides, malhonnêtes, vous n’êtes pas encore morts au péché. Celui qui est vraiment mort au péché, et qui a été véritablement crucifié avec Christ, a pour fruit la sainteté. Souvenez-vous que “ Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sainteté.” Soyez donc saints, car votre Père est saint. Fuyez les passions et les vices de ce siècle. Car l’Ecriture dit que “ celui qui pèche est du diable.” Dans 1 Jean 5.18, il est écrit dans l’Ecriture cette Parole Divine: “ Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.” Maintenant, qu’est-ce que le péché? Selon              1 Jean 5.17, toute iniquité est un péché. Ainsi, l’incrédulité est un péché, l’adultère est un péché, la fornication est un péché, l’idolâtrie est un péché. Frères, vous qui vénérez les photos de frère Branham, vous êtes des idolâtres; vous péchez. Repentez-vous! Soyez crucifiés avec Christ. J’ai été crucifié avec Christ. Vous voyez! Le mystère de la crucifixion est grand. J'ai été crucifié avec Christ pour être le corps mort, le cadavre  de Matthieu 24.28 en ce temps de l’aube. Dans Colossiens 1.24, l’apôtre Paul dit sans ambages: “ Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous, et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair pour son corps, qui est l’Eglise.” Ô, mystère des mystères! Savez-vous qu’il y a des choses qui manquent aux souffrances de Christ? Au temps de Paul, quelque chose manquait aux souffrances de Christ. Et il l’a achevé en sa chair pour l’Eglise. Maintenant, si vous voulez le comprendre, sachez qu’à chaque âge, il y a quelque chose qui manque aux souffrances de Christ. Et c’est vraisemblablement le prophète de l’âge qui l’achève en sa chair pour l’Eglise.  Mais, vous aussi, vous l’achevez en votre chair, si vous aimez les souffrances de Christ. Quand le dernier messager aura achevé en sa chair ce qui manque aux souffrances de Christ, alors viendra l’enlèvement. C’est alors qu’il n’y aura plus de souffrances pour le corps de Christ. Ô, la Manne Fraîche! C’est ici le mystère des souffrances de Christ. Paul a achevé en sa chair ce qui manquait aux souffrances de Christ. Parce qu’il était le cadavre de Matthieu 24.28 pour son temps. Le Fils de l’homme pour le temps de l’aube, porteur de la Manne Fraîche,  achève en sa chair ce qui manque aux souffrances de Christ. Parce qu’il est le cadavre de Matthieu 24.28. Dois-je vous rappeler les multiples humiliations et frustrations que j’endure à cause de la Parole, chaque jour? Souvenez-vous de cette dame de l’Eglise universelle qui m’a convoqué au commissariat à cause de la doctrine, de la Parole que j’annonce. Dieu m’a délivré de sa main. Le dimanche dernier, le 31 janvier 2010, la sœur Marina m’a dit que sa mère menace d’envoyer la gendarmerie et la police m’arrêter, à cause de la Manne Fraîche. Elle est dans une église évangélique où on oblige les femmes à porter des foulards. Et comme elle n’arrive pas à imposer le foulard à sa fille, elle m’en  tient pour responsable. Au lieu de m’inviter sur le terrain de la Parole, elle a opté pour la force brutale et charnelle des forces de l’ordre. Mais, j’ai déjà la victoire par le sang de Christ. Le voile de la femme, c’est sa chevelure. Amen! Si les forces de l’ordre me jettent en prison à cause de la Parole du Seigneur, ce sera une victoire de plus pour moi sur mes ennemis. J’achève en ma chair ce qui manque aux souffrances de Christ, par la volonté de Dieu. Parce que le Seigneur m’a fait cadavre de Matthieu 24.28. Des pasteurs branhamistes, qui ne s’entendent pas sur leur propre enseignement, se sont réunis ici à Abidjan, à cause de la  Manne Fraîche. Ils veulent m’empêcher de dénoncer les déviations de Branham leur prophète, m’empêcher de mettre au grand jour ses fausses révélations, ses fausses prophéties. Ils sont en train de se concerter pour voir comment agir contre moi.  Ô, frères, s’ils arrivent à m’empêcher de prêcher la Manne fraîche,  c’est que Dieu ne m’a pas envoyé. La seule chose qu’on puisse faire pour m’empêcher d’apporter la Manne Fraîche, c’est de me tuer. Et si on me tue à cause de la Parole du Seigneur, j’aurai remporté la victoire sur mes ennemis, sur les ennemis de la croix. On peut me tuer, mais peut-on tuer la Parole du Seigneur?

Il y a un lien prophétique entre Matthieu 24.28 et le mystère de la crucifixion. Amen! La Manne Fraîche, n’est rien d’autre que la prédication de la croix. Or, selon l’Ecriture, dans 1 Corinthiens 1.18, “ la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.” La Manne Fraîche, comme vous pouvez le constater, c’est la prédication de la croix, ce qui représente une folie pour ceux qui périssent. En effet, Elle révèle que le mystère du cadavre de Matthieu 24.28 autour duquel s’assemblent les aujourd’hui, c’est le mystère de la vision de la crucifixion de Christ que j’ai eue,  et que j’ai expérimentée dans ma chair. Quand je dis que j’ai ressenti dans ma chair la crucifixion de Christ, n’est-ce pas une folie? Si, c’est une folie. Mais n’oubliez pas que selon l’Ecriture, “ il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication.”  (1Corinthiens 1.21). La Manne Fraîche, c’est la folie de la prédication, la prédication de la croix, qui est la puissance de Dieu. Le Seigneur nous dit de porter notre croix, et de Le suivre. Le savez-vous? Chacun de nous a donc une croix à porter. Quand Lui, Il a porté Sa croix, cela l’a conduit tout droit à la crucifixion. Si j’ai une croix à porter, cela me conduira directement à la crucifixion,  comme Christ. Et cela m’a conduit à la crucifixion. Savez-vous qu’à chaque âge, la croix de Christ est dressée? Oui Monsieur. A L’âge d’Ephèse, il y avait une croix dressée: La croix de Christ sur laquelle nous sommes tous crucifiés.  Et le crucifié du premier âge, c’était Paul. A chaque âge, de l’Eglise, il y a une croix et un crucifié. Au temps de l’aube, il y a aussi une croix et un crucifié. Du crucifié de ce temps de l’aube, sortiront des crucifiés. Ô, la Manne Fraîche. Je sais que cette Parole est trop dure pour vous, qui vous attendez à ce genre de prédication: “ Ne prends pas, ne goûte pas.” Frères, je suis désolé pour vous. Car, c’est par la prédication de la croix, et par la prédication de la folie, qu’Il a plu à Dieu de sauver Ses enfants. Et, Il nous bénit aujourd’hui, par la folie de la prédication.

Le Seigneur a dit dans Jean 12.32: “ Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi.” Au verset 33, l’Ecriture fait cette précision: “ En parlant ainsi, il indiquait de quelle mort il devait mourir.” Frères, de quelle mort est-Il mort? Selon l’Ecriture, Il est mort de la mort de la croix. C’est la Parole de l’Ecriture de Philippiens 2.8 qui le dit. Il est donc mort de la mort de la croix, n’est-ce pas? Il a donc été élevé de la terre. Mais, a-t-Il vraiment attiré tous les enfants de Dieu à Lui? Oui et non. Non, parce que selon l’Ecriture, c’est seulement environ 120 personnes qu’Il a pu attirer à Lui, après son élévation de la terre. Oui, parce que Christ le Crucifié, va continuer Son œuvre qui consiste à attirer tous les hommes à Lui, au travers du cadavre de Matthieu 24.28. Il va continuer à faire cette œuvre au travers des crucifiés de chaque âge. C’est alors que la Parole de l’Ecriture de Matthieu 24.28 s’accomplira. Frères, c’est seulement par la prédication de la croix, par la folie de la prédication,  que tous les enfants de Dieu sont attirés au Seigneur, au Crucifié. C’est pourquoi à chaque âge de    l’Eglise, la prédication de la croix est apportée. L’Ecriture de Matthieu 24.28, qui se révèle à chaque âge, c’est la prédication de la croix. C’est aussi la folie de la prédication.  Quand Paul dit, à l’âge d’Ephèse, qu’il a été crucifié avec Christ, et qu’il a achevé en sa chair ce qui manquait aux souffrances de Christ, c’était le mystère de la prédication de la croix. C’était aussi le mystère du cadavre de Matthieu 24.28. C’était aussi la folie de la prédication, par laquelle il a engendré en Jésus—Christ des enfants de Dieu.  Souvenez-vous que dans  Matthieu 24.28, Jésus de Nazareth ne parlait pas de Lui-même. Il parlait des derniers temps où les gens diront: “ Voici Christ est ici, voici il est là. Voici il est dans les chambres, voici il est dans les déserts.” Voyez-vous? Jésus de Nazareth ne parlait pas de Jésus de Nazareth, mais de Christ. Et Il dit en quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. C’est au futur. L’avez-vous remarqué? Le cadavre de Matthieu 24.28, ce n’est pas celui de Jésus de Nazareth, mais celui de  des hommes en qui Christ habite. Cela veut dire que Christ, par le Saint-Esprit vient habiter, par exemple en Paul. Et Il fait de celui-ci le crucifié de son âge. A travers Paul, le crucifié de son âge, le Seigneur attire Ses enfants à Lui. C’est ainsi que la Parole de l’Ecriture de Jean 12.32 s’accomplit d’une certaine mesure  en Paul. Cette Parole de l’Ecriture s’accomplit dans Matthieu 24.28.

Paul n’était pas Jésus-Christ  de Nazareth, pas plus que moi. Il était un Christ oint par Christ; il était un Christ envoyé par Christ; il était un Christ mandaté par Christ. Il n’était pas le Christ, mais un Christ oint par le Christ. Dans Matthieu 24.24, il est question des faux christs. Il ne peut  pas y avoir de faux christs sans qu’il y ait de vrais christs. Les vrais Christs ne sont pas le Christ, mais ils conduisent à Christ par leur parole, qui est la Parole de Dieu.

Moi, je ne suis pas le Christ, mais un Christ conduisant à Christ. Le mot christ signifie oint. A chaque âge de l’Eglise, Dieu suscite un oint, c’est-à-dire un Christ. Ce Christ n’est pas le Christ, mais il révèle Christ et conduit à Christ. Ce Christ, c’est un  Christ oint par Christ.

Dans Hébreux 1.9, l’Ecriture dit: “ Ô Dieu, ton Dieu t’a oint.” C’est un mystère du Royaume des cieux. Il n’y a pas deux Dieux ici, car il n’y a qu’un seul Dieu. Mais ici, il s’agit du Dieu suprême devenu Dieu fait homme. C’est le mystère du Dieu Tout-puissant devenu Dieu puissant en Jésus-Christ. Quand le Saint-Esprit venait sur Jésus-Christ, celui-ci était le Saint-Esprit manifesté en chair. Le Saint-Esprit a donc oint le Saint-Esprit manifesté en chair. “ Ô Dieu, ton Dieu t’a oint.” Il y a ici le Dieu suprême, et le Dieu suprême devenu un simple homme en Jésus-Christ. Le Dieu suprême étant devenu un simple homme en Jésus-Christ, Il avait besoin d’être oint par le Dieu suprême. Quand le Dieu-Esprit devient Dieu fait homme, ce Dieu fait homme a besoin d’être oint par le Dieu-Esprit. C’est le même Dieu, mais c’est le voile qui change. Le Dieu-Esprit est voilé dans l’Esprit, et le Dieu fait homme est voilé dans la chair humaine. “ Ô Dieu, ton Dieu t’a oint.” Je puis m’exclamer, en disant: “ Ô Christ, ton Christ t’a oint”, en ce qui concerne Paul. Mais, l’apôtre Paul n’était pas le Christ Jésus. Il était un Christ oint par le Christ Jésus, qui est la Personne du Saint-Esprit. Il n’était pas l’égal du Christ Jésus; il n’était pas infaillible. Tous les vrais Christs, en opposition aux faux christs, ne sont pas le Christ Jésus. Celui qui est oint de Dieu devient un  Christ, mais il n’est pas le Christ. L’oint de Dieu, c’est le Christ de Dieu. Moïse, qui a été fait Dieu par Dieu, et qui était  un oint de Dieu, était un  Christ. Mais, il n’était pas le Christ Jésus.

Je ne suis pas le Christ, mais seulement un Christ conduisant à Christ. Je ne suis pas le Chemin, mais seulement un chemin conduisant au Chemin. Je ne suis pas la Vérité, mais seulement une vérité conduisant à la Vérité. Je ne suis pas la Vie, mais seulement une vie conduisant à la Vie. Me comprenez-vous? Je ne suis pas le Fils de l’Homme, mais seulement le Fils de l’homme conduisant au Fils de l’Homme. Je ne suis pas le Cadavre, mais seulement un cadavre conduisant au Cadavre. Je ne suis pas le Testateur, mais seulement un testateur conduisant au Testateur.

L’apôtre Paul dit qu’il a été crucifié avec Christ, et qu’il a achevé dans son corps, ce qui manquait aux souffrances de Christ.

En 1 Pierre 4.12-13, l’Ecriture dit: “ Bien-aimés de Dieu, ne soyez pas surpris, comme d’une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous, pour vous éprouver. Réjouissez-vous au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra.” Vous voyez! Cette Parole de l’Ecriture dit que nous avons part aux souffrances de Christ quand nous sommes éprouvés. Quand j’ai dit: “ J’achève en ma chair ce qui manque aux souffrances de Christ”, vous avez peut-être dit: “ Il blasphème.” Oh, que non. C’est l’Ecriture qui dit que j’ai part aux souffrances de Christ. Je n’ai donc pas blasphémé. Si vous êtes outragés, maltraités, humiliés, insultés à cause du Nom du    Seigneur, vous avez part aux souffrances de Christ. Et l’Esprit de gloire repose sur vous. Vous achevez ainsi dans votre corps ce qui manque aux souffrances de Christ, mais vous n’êtes certainement pas le cadavre de Matthieu 24.28. Ce cadavre de Matthieu 24.28, c’est le mystère du Fils de l’homme de Matthieu 24.28. Or, nous ne sommes pas tous le Fils de l’homme dans notre âge.

En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. Là où il y a un cadavre, il y a aussi un testament. Et là où il y a un testament, il y a nécessairement un testateur.

Avant de me confier la Manne Fraîche, Dieu m’a fait mourir au péché. C’est en tant que vivant en Jésus-Christ, que j’annonce le mystère de la Manne Fraîche, qui est le Testament Divin pour ce temps de l’aube. Lorsque ma mort physique surviendra et sera constatée, ce Testament Divin sera rendu pleinement  valable. Dans ce Testament, il y a tout ce qu’il nous faut pour être semblables à Christ, car ce Testament, c’est le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ  Lui-même, étant la pierre angulaire.

Dans ce Testament sont révélés les mystères du Royaume des cieux:

1. Le mystère de la Divinité de Jésus-Christ

2. Le mystère du Dieu Tout-puissant devenu Dieu puissant.

3. Le mystère de la plénitude de la plénitude de la Divinité.

4. Le mystère de la plénitude de la Divinité.

5. Le mystère de la plénitude de la Divinité en Jésus-Christ, et en nous.

6. Le mystère du cadavre de Matthieu 24.28.

7. Le mystère du Fils de l’Homme et du Fils de l’homme.

8. Le mystère du remplissage du Saint-Esprit en nous jusqu’à toute la plénitude de la Divinité.

9. Le mystère de la Divinité dans l’homme.

10. Le mystère de la table de Psaumes 23.5.

11. Le mystère du mariage mixte. Frère Branham a dit que les noirs doivent se marier entre eux, les blancs entre eux, les rouges entre eux. Mais la Manne Fraîche dit que les noirs peuvent épouser les blanches, les rouges, les jaunes, et vice-versa. Car en Christ, il n’y a pas de discrimination raciale. D’ailleurs, au temps de Moïse, le mariage interracial existait. Moïse le prophète lui-même, avait épousé une éthiopienne. Et nous sommes aujourd’hui dans un temps où un homme a été fait Moïse par Dieu.

Frères, il y a beaucoup d’autres mystères; il y en a tellement que je ne peux les énumérer tous. Mais tous ces mystères se résument dans un seul: Dieu a été manifesté en chair. C’est le mystère de la piété.

Si vous ne comprenez pas pourquoi nous ne devons pas payer la dîme dans l’Eglise de Christ, comment ferez-vous pour comprendre le mystère dont je viens de parler en peu de mots.

A bientôt!

FRERE ABOKON CHRIST-MOISE

Mise à jour le Lundi, 21 Novembre 2011 14:53
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix