Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 17 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
442
Hier :
936
Semaine :
1378
Mois :
4482
Total :
3862525
Il y a 6 utilisateurs en ligne
-
6 invités


JESUS AVAIT DES EMOTIONS ET DES SENSATIONS (T) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Samedi, 16 Juin 2012 14:38

Message prêché le samedi 28 avril 2012, au Tabernacle le Chandelier d’Or ; Yopougon – Selmer ; Abidjan. RCI. Soir

Bonsoir.  Jésus de Nazareth avait des émotions et des sensations. Il y a des soi – disant chrétiens qui diabolisent ces choses. Ils disent souvent : Le Saint – Esprit ne peut pas agiter quelqu’un. Alors que dans JUGES 13 : 24-25, il est écrit dans l’Ecriture : «  La femme enfanta un fils, et lui donna le nom de Samson. L’enfant grandit, et l’Eternel le bénit. Et l’Esprit de  l’Eternel commença à l’agiter… » Vous voyez ! Le Saint – Esprit agitait Samson. Avoir des émotions et des sensations, est–ce un péché ? Avoir des émotions et des sensations, est – ce forcément diabolique ? Je ne le crois pas. Parce que Jésus de Nazareth aussi avait des émotions et des sensations. Gardez – vous de diaboliser quelqu’un qui éprouve des émotions et des sensations pendant le culte, car cela peut venir du Saint – Esprit. Dans MAT. 9 : 36, l’Ecriture dit que Jésus, voyant la foule, fut ému de compassion. Il avait donc des émotions, Lui, le Fils unique de Dieu, la plénitude de la Parole faite chair. On peut avoir des émotions relatives à la compassion, à la joie, à l’angoisse, à la tristesse et autres. Lorsque Jésus dit, dans MAT 26 : 38 : «  Mon âme est triste  jusqu’à la mort… » Vous voyez ! Il fut triste jusqu’à la mort. C’était un trouble très intense. Il eut peur. C’était de l’émotion. Il ressentit la tristesse, la peur et l’angoisse de façon intense. Il avait donc des émotions et des sensations. On ne peut être triste à ce point – là et ne rien ressentir. Les émotions et les sensations du Seigneur étaient – elles diaboliques ? Dans MAT. 26 : 38, Il était rempli du Saint – Esprit quand Il fut ému de compassion. Les soi – disant chrétiens disent qu’ils ont reçu  le baptême du Saint – Esprit et de Feu sans sensation. Comment quelqu’un peut – il recevoir ce puissant baptême sans rien ressentir en son for intérieur, et dans tout son être ? Quand, pour la toute première fois, j’ai entendu la Voix du Seigneur, j’ai ressenti une très grande joie dans tout mon être. Quand j’ai reçu le baptême du saint – Esprit et de Feu, ce fut quelque chose de tellement fort et surnaturel que j’ai vécu au point que je peux en faire une description exacte. Je peux vous dire comment cela s’est passé. Je peux vous parler de la joie céleste qui a inondé tout mon être. Je peux vous dire comment j’ai ressenti le contact du feu Divin sur mon corps, mon âme et mon esprit. Je n’ai pas reçu le baptême du Saint – Esprit et de Feu sans sensation. Je n’étais pas de marbre quand le Feu du ciel descendit sur moi. Je savais qu’une force était descendue sur moi. Et chaque fois que le Saint – Esprit me remplit de la puissance de résurrection pour accomplir quelque chose de surnaturel, je le sais. Je le sais parce que je ressens sa présence et le Feu Divin. C’est mon témoignage. Toi, qui a reçu le baptême du Saint – Esprit et de Feu sans aucune sensation ni émotion, c’est aussi ton témoignage. Garde-toi de dire que mon témoignage est diabolique. Car, Jésus aussi avait des émotions et des sensations. Savez – vous ce qu’est la puissance d’En – Haut ? Dans la chambre haute, il y a eu des émotions et des sensations, lorsque ce vent impétueux s’est mis à souffler violemment. Les apôtres ont eu des émotions et des sensations devant un tel évènement surnaturel. La Bible dit que la foule est accourue pour voir ce qui s’est passé. Pourquoi ? Parce que ce grand bruit a forcément provoqué quelque chose en eux ; il a provoqué des réactions. C’est ici les émotions. Quand les langues sont apparues pour se poser sur les apôtres, je crois qu’il y a eu des émotions et des sensations. C’est ici la Manne Fraîche. Dans APOC. 1 : 17, Jean dit : «  Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort… » Vous voyez ! Quand il est entré en contact avec le Seigneur de gloire, il est tombé comme mort. Il ne s’est pas couché pour  L’adorer, mais il est tombé comme mort ; il a eu des fortes émotions, sinon il ne serait pas tombé comme mort.  Moi aussi, j’ai expérimenté quelque chose de ce genre : Quand j’ai vu le Seigneur rayonnant de gloire, je suis tombé devant Lui face contre terre. Pourquoi est – il tombé comme mort, alors qu’il était en présence du Seigneur. Dans DANIEL  10 : 7-11, le prophète raconte ce qui s’est passé quand il a vu une vision : «  Je restai seul, et je vis cette grande vision ; les forces me manquèrent, mon visage changea de couleur et fut décomposé, et je perdis toute vigueur. J’entendis le son de ses paroles ; et comme j’entendais le son de ses paroles, je tombai frappé d’étourdissement, la face contre terre. .. Lorsqu’il m’eut ainsi parlé, je me tins debout en tremblant.» Que s’est – il passé ? Daniel le prophète est tombé par terre frappé d’étourdissement. Les forces lui ont manqué. Autrement dit, il est devenu faible. Son visage a changé de couleur et s’est décomposé. Vous voyez ! La puissance de Dieu a agi sur le corps physique de Daniel le prophète. Qui a même tremblé. Peut – on trembler ainsi sans éprouver ni émotion ni sensation ?  Osez me dire que celui – là n’a eu ni émotion, ni sensation. Osez aussi me dire que c’est le diable qui l’a fait tomber par terre. Frères, ce sont ceux qui ne connaissent pas Dieu, qui ne L’ont jamais vu dans Sa gloire, qui disent que c’est le diable qui fait tomber les gens. Ce sont eux qui disent qu’en Christ, il n’y a ni émotion ni sensation. La puissance de Dieu a fait tomber Daniel le prophète. Il était déjà prophète quand il tomba sous la puissante main de Dieu. Et personne ne peut tomber sous la puissante main de Dieu sans rien ressentir. Dans JEAN 11 : 29-35, l’Ecriture parle de Jésus de Nazareth. Il est écrit qu’Il ‘’ frémit en Son esprit’’ quand Il vit les gens pleurer. Personne ne peut frémir sans rien ressentir. Quand on frémit, on a des émotions et des sensations. Jésus, en frémissant, a donc éprouvé des émotions et des sensations. Il est même écrit qu’Il pleura. Jésus pleura, dit l’Ecriture. Peut – on pleurer sans éprouver ni émotion ni sensation ?  Je sais qu’il y a des imitations charnelles de tout ce que Dieu fait, mais ce n’est pas une raison suffisante pour dire de façon catégorique que les émotions et les sensations sont du diable. Sur la route de Damas, quand la lumière venant du ciel a resplendi autour de Saul de Tarse, il est tombé par terre. Cette lumière, c’était le Seigneur. Pourquoi n’a – t – Il pas fait en sorte que Saul de Tarse ne tombe pas par terre ? Quand le Seigneur lui dit : Je suis Jésus que tu persécutes, la Bible dit que Saul de Tarse était tremblant et saisi d’effroi. Il a donc eu des fortes émotions et des sensations. Toutes ces émotions venaient – elles du diable ? Vous voyez ! Gardez – vous de juger les manifestations spirituelles hâtivement. Dans     ACTES 10 : 10, l’Ecriture dit que Pierre «  tomba en extase. »  Le jour où j’ai vu la crucifixion de Christ, j’étais tombé en extase. Et j’ai eu des fortes émotions et des sensations. J’ai beaucoup pleuré quand je voyais comment on maltraitait mon Sauveur. Et j’ai même ressenti dans ma chair l’effet des clous qui s’enfonçaient dans Sa chair. Seulement je n’ai pas saigné. Vous voyez ! J’ai eu des émotions et des sensations quand j’étais tombé en extase. L’extase, c’est le ravissement de l’esprit. Quand l’apôtre Jean a été ravi, il a eu des émotions et des sensations. Quand il a avalé  le petit livre que l’Ange lui a donné, il a eu des émotions et des sensations. Car, il dit : «  Je pris le petit livre de la main de l’ange ; et je l’avalai ; il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l’eus avalé, mes entrailles furent remplies d’amertume. » (APOC. 10 : 10).  Au temps de Moïse, quand Dieu descendait sur la montagne, il y avait des éclairs, des tonnerres, des tremblements de terre, des cris. Ceux qui ont assisté à cette scène ont éprouvé des émotions et des sensations.

Jésus avait des émotions et des sensations. Que Dieu vous bénisse !

A bientôt.

FRERE ABOKON CHRIST-MOÏSE

Mise à jour le Mercredi, 11 Juillet 2012 10:23
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix