Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 26 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
462
Hier :
936
Semaine :
1398
Mois :
4502
Total :
3862545
Il y a 6 utilisateurs en ligne
-
6 invités


LA PRIERE DES SAINTS (T) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Vendredi, 04 Avril 2014 11:59

Message prêché le Samedi 23 novembre  2013, au Tabernacle le Chandelier d’Or ;  Yopougon-Selmer ; Abidjan ; RCI. Matin

Bonjour à tous dans le merveilleux Nom de Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur bien-aimé. Que la grâce et la paix vous soient multipliées !

Il y a quelques jours, je vous ai parlé de la prière du juste. Ce matin, avec la permission de Dieu, j’aimerais vous entretenir sur ce sujet important : LA PRIERE DES SAINTS.

Mais, avant tout propos, qu’il me soit permis de répondre à cette question : Y’a-t-il des saints sur la terre ?

Y’A-T-IL DES SAINTS SUR LA TERRE ?

Au Nom de la Parole, je réponds par l’affirmation : Oui, il y a des saints sur la terre. Qui sont-ils ? Ce sont tous les enfants de Dieu, nés de nouveau en Jésus-Christ, par la Parole vivante et par le Saint-Esprit ; ce sont tous ceux qui sont nés de Dieu, en qui demeure la Semence de Dieu, et qui ne pratiquent pas le péché, et qui ne peuvent pas pécher, selon        1 JEAN 3:9. Ce sont aussi tous ceux qui pratiquent la justice, et qui aiment leurs frères ; ce sont également tous les enfants de Dieu, qui ont été conçus dans le péché, qui sont nés dans l’iniquité, qui ont autrefois pratiqué le péché, et qui aujourd’hui, ont été sanctifiés une fois pour toutes par l’offrande du corps de Jésus-Christ, conformément à la Parole de l’Ecriture qui est écrite dans HEB.10:10. Les saints, ce sont tous ceux qui achèvent leur sanctification dans la crainte de Dieu, conformément à la Parole de l’Ecriture écrite dans 2 COR.7:1, qui se purifient chaque jour des souillures de la chair et de l’esprit. Ce sont également tous ceux qui ont été sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus-Christ de Nazareth, qui sont maintenant perfectionnés par la Parole prophétique et par l’Esprit de perfection, par le moyen des cinq ministères de la Parole : Apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs. Ces cinq ministères travaillent à leur perfectionnement, jusqu’à ce qu’ils parviennent tous à l’unité de la foi et la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ.

Y’a-t-il des saints sur la terre ? Oui, il y en a. Le Saint des saints, c’est Jésus-Christ de Nazareth. Il a été conçu, dans la sainteté dans le sein de la vierge Marie, par le Saint-Esprit. Durant toute Sa vie terrestre dans ce monde où le péché bat son plein, Il n’a pas connu le péché. Il a mené une vie pure et sainte. Il est la Véritable Immaculée Conception. Marie, la vierge, aussi est immaculée conception, mais pas comme Jésus-Christ, l’unique Immaculée Conception. Elle a été conçue dans le péché, alors que Jésus-Christ l’unique Fils de Dieu, Lui, a été conçu sans péché. Elle est née dans le péché, alors que le Fils de l’Homme est né sans péché. Mais, lorsque Dieu l’a choisie pour porter Son Fils unique, Il l’a purifiée et sanctifiée de tout péché, par Sa Parole. Au moment de la conception immaculée de Jésus-Christ, elle a été faite immaculée conception par la purification de son péché. Car Dieu voulait que Son bien-aimé, Jésus-Christ, Son unique, soit porté par un corps purifié de tout péché. Ainsi la chair du péché de la vierge Marie a été purifiée de toute iniquité. C’est seulement après cette purification, que la puissance de Dieu est descendue sur elle, et que l’ombre du Très-Haut l’a couverte. Quand Dieu l’a couverte de Son ombre, cela a créé l’obscurité dans laquelle le Fils de Dieu a été conçu dans la sainteté. Savez-vous que Dieu habite dans l’obscurité ? C’est l’Ecriture qui le dit dans 2 CHR.6 : 1.

Dans ROM. 15 : 26, l’apôtre Paul parle des saints de Jérusalem. Il y avait des saints sur terre en son temps. Aujourd’hui encore, il y a des saints sur terre. C’est ici la Manne Fraîche.

LA PRIERE DES SAINTS

* LE SEUL NOM INVOQUE PAR LES SAINTS DANS LA PRIERE

Les saints de l’ancienne alliance invoquaient un seul nom dans leur prière : Le Nom de l’Eternel, de Jéhovah, de Yahwé. En ce temps-là, c’était le Nom Rédempteur de Dieu. Dans ce Nom, les péchés des enfants d’Israël étaient pardonnés.

En ce qui concerne les saints de la nouvelle alliance que nous sommes, nous ne pouvons pas et ne devons pas invoquer le Nom de l’Eternel, mais plutôt Celui de Jésus-Christ. Le Nom de Jésus-Christ est le nouveau Nom Rédempteur de Dieu. Dans cette nouvelle alliance, les péchés sont pardonnés, non pas au Nom de l’Eternel, mais au Nom de Jésus-Christ. Dans ce Nom Rédempteur, nos péchés ont même été complètement ôtés et abolis. Frères, les saints de la nouvelle alliance, les chrétiens ne doivent pas invoquer le Nom de l’Eternel dans leur prière. Ceux qui le font sont dans l’erreur, bien qu’ils soient sincères. Ils n’ont pas compris qu’avec le changement de l’alliance, il y a eu aussi changement du Nom Rédempteur de Dieu. Je le répète, le nouveau Nom Rédempteur de Dieu, c’est Jésus-Christ.

Lorsque les Juifs lapidaient Etienne, à cause de l’Evangile, celui-là pria et dit : Seigneur Jésus, reçois mon esprit. Quel nom a-t-il invoqué ? Le Nom de Jésus. Dans la Bible, aucun chrétien n’a invoqué le Nom de l’Eternel. Ceux qui le font ne comprennent ni les Ecritures ni la Puissance de Dieu. Ils n’ont pas la révélation du nouveau Nom Rédempteur de Dieu. Sous la première alliance, Dieu s’appelait Yahwé, l’Eternel. Sous la deuxième alliance, le même Dieu s’appelle Jésus-Christ. Là où il y a changement d’alliance, il y a nécessairement changement de Nom Rédempteur de Dieu. C’est ici la Manne Fraîche.

En ACTES 4 : 24-30, les apôtres ont prié, en invoquant au début de leur prière, un Nom Rédempteur : Seigneur. Et ils ont terminé en invoquant le Nom de Jésus. En définitive, c’est le nouveau Nom Rédempteur de Dieu, Jésus-Christ, qui a été invoqué. Si vous commencez la prière par le nom non rédempteur de Père, vous devez absolument invoquer aussi le Nom Rédempteur de Jésus-Christ, qui donne de la puissance à votre prière. C’est dans le seul Nom de Jésus-Christ que nous demandons et recevons tout. Dans la prière des saints de la nouvelle alliance, c’est le seul Nom de Jésus-Christ que nous invoquons. Ce Nom est au-dessus de tout nom ; et c’est seulement en ce Nom que tout genou fléchit dans les cieux, sur la terre et sous la terre. Que Dieu aide tous les chrétiens à comprendre mieux pourquoi c’est le Nom de Jésus-Christ, qu’ils doivent invoquer dans leur prière !

Dans l’Eglise du Dieu vivant, il n’y a aucun pécheur commettant les péchés sexuels et autres. En ce temps prophétique de l’aube, où le Seigneur nous a donné Sa Parole, la Manne Fraîche, personne ne peut voir le Fils de l’homme qu’Il nous a envoyé, s’il pratique encore les péchés. Aucun chien ne peut voir ce Fils de l’homme. Aucun cochon non plus ne peut le voir. Ceux qui peuvent le voir, le recevoir et croire en la Parole prophétique qu’il prêche, la Manne Fraîche, ce sont les aigles de Dieu. Où se trouve cette Parole prophétique ? Elle est dans le Fils de l’homme de notre temps, qui est aussi l’incarnation du cadavre de MAT.24:28. Ce Fils de l’homme, frère Christ-Moïse a été conçu spirituellement saint dans le sein de la sainte Parole. Il a été conçu dans la sainteté de la sainte Parole du Dieu infiniment Saint, et il est né sans péché, lors de sa nouvelle naissance. De 1990, l’année où le Seigneur s’est révélé à lui, en lui parlant audiblement alors qu’il était assis dehors, jusqu’à ce jour, il ne pèche plus, et il ne peut pas pécher. Le Seigneur, par un décret immuable et éternel, l’a déclaré saint, non pas selon l’ordre lévitique, mais selon l’ordre de Melchisédek. C’est ici la Manne Fraîche. Sa sainteté ne vient point de la justice de la loi mosaïque, mais de la foi en Jésus-Christ  son Sauveur. Ce n’est pas la loi de ses œuvres qui l’ont rendu saint, mais le Sang de Christ versé pour nous. C’est pourquoi il fait la prière des saints.

Les chrétiens disent toujours merci au Seigneur pour ce qu’Il fait pour eux, pour leurs besoins et leurs prières qu’Il exauce. Mais, ils ne Le remercient presque jamais pour ce qu’Il a fait d’eux. La vérité, c’est qu’ils ne savent pas ce qu’Il a fait de nous. Moi, je sais ce qu’Il fait pour moi je L’en remercie tous les jours. En outre, je sais ce qu’Il a fait de moi. Oui Monsieur. Je sais en effet, ce qu’Il a fait de moi, dans Sa grâce bienveillante et dans Sa grande bonté. Frères de la Manne Fraîche, savez-vous ce qu’Il a fait pour vous ? Il a fait de vous des saints. Autrefois, vous étiez des pécheurs, mais aujourd’hui, vous êtes des saints, par la volonté souveraine de Dieu, qui a donné Son Fils unique, Jésus-Christ de Nazareth. Et Jésus a offert Son corps comme offrande pour l’abolition du péché. Le péché étant aboli, vous n’êtes plus sous son esclavage, vous êtes éternellement libres et sauvés. Il a pris tous vos péchés dans Son corps de chair ; ayant pris ainsi vos péchés, peut-il encore avoir des péchés en vous ? Je dis non. C’est la Manne Fraîche, la Parole prophétique de ce temps prophétique de l’aube. Les gens, les pécheurs s’affublant pompeusement du nom de chrétien vous diront : L’apôtre Jean dit que « si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. » (1JEAN 1:8). Très bien. Ils citent ce passage pour vous révéler en fait leur nature pécheresse. Par ce passage ils vous disent qui ils sont : Des pécheurs. Frères, de la Manne Fraîche, hommes et femmes vertueux, hommes et femmes d’élite, de distinction et d’excellence, demandez à ces pécheurs, s’il y avait des péchés en Jean quand il écrivait ces choses ? S’il y avait des péchés en lui, alors il n’est ni crédible ni digne de confiance. Mais je sais qu’il était saint. Bien-aimés de Dieu, c’est ce même Jean qui dit dans 1JEAN 3:8, que « celui qui pèche est du diable… » Si donc il y avait des péchés en lui, que doit-on en conclure qu’il était du diable. Moi, je ne crois pas en ce que dit quelqu’un qui est du diable. Mais, je sais qu’il est de Dieu, et qu’il ne péchait pas, parce que la semence de Dieu demeure en lui. En 1 JEAN3:9, ce même Jean dit : « Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence  de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. » Est-il né de Dieu ? Je crois que oui. L a semence de Dieu était-elle en lui ? Oui. Donc, il n’était pas un pécheur. Il n’y avait aucun pécheur dans l’Eglise du Dieu vivant en son temps. C’étaient tous des saints. En ce temps prophétique de l’aube, l’Eglise du Dieu vivant est encore sur la terre. Dans cette Eglise, il n’y a aucun pécheur. Il n’y a que des saints. Ces saints font la prière du juste, la prière des saints, en disant au Seigneur, ce qu’Il a fait d’eux : Des saints. Ils ne prient pas comme les pécheurs, ces éternels pécheurs qui ont toujours des péchés à confesser. Ils disent plutôt au Seigneur : « Je Te remercie d’avoir pris tous mes péchés dans Ta chair, et de m’avoir délivré et sanctifié une bonne fois pour  toutes. Je Te loue parce que je suis saint, et que je ne pratique plus le péché depuis que Tu m’as délivré de son esclavage par la puissance de Ton Sang. Je suis droit et intègre, et je marche dans la plénitude de Ta lumière. Je suis fidèle dans Ton œuvre. » Voilà comment prient les saints de Dieu.

Revenons à ce que Jean dit dans 1JEAN 1:8 : Je crois qu’il fait allusion aux pécheurs non encore convertis à Christ. Frères, ces pécheurs invétérés qui se réclament du nom de chrétien, vous brandiront cette Parole de l’Ecriture : « Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu… » Au nom de ce passage biblique, ils se déclarent encore pécheurs. Je vous le dis, en vérité, en vérité, ils ne comprennent ni les Ecritures ni la puissance de Dieu. De qui parle l’apôtre Paul ? Dans cette Parole de l’Ecriture, il parle de tous les hommes, qui, à cause de la nature adamique qu’ils ont héritée, sont privés de la gloire de Dieu ; ils ont non seulement hérité de la nature adamique, mais aussi du péché adamique. Dès leur conception dans le ventre de leurs mères, ils sont tous pécheurs, et ont tous péché. Dès cet instant, ils sont tous séparés de la gloire de Dieu. Il faut situer cela avant la mort du Sauveur. Après Sa mort et Sa résurrection, ces hommes qui étaient privés de la gloire de Dieu, sont maintenant gratuitement justifiés par Sa grâce, par le moyen de la Rédemption qui est en Jésus-Christ. Une fois justifiés, ils ne sont plus coupables, ils ne sont plus pécheurs, ils ne sont plus séparés de la gloire de Dieu. Ils ont maintenant part à la gloire de Dieu, à la puissance de la résurrection et au don du Saint-Esprit. Vous voyez ces soi-disant chrétiens ! Ils disent qu’ils sont des pécheurs et privés de la gloire de Dieu, et dans le même temps, ils disent que Christ est en eux. Les pauvres ! Ils ne savent pas que Christ qu’ils prétendent avoir en eux, est la gloire de Dieu. Ils ne savent ni ce qu’ils disent ni ce qu’ils font. Le Seigneur nous a envoyé la Manne Fraîche, pour nous éclairer et pour nous perfectionner.

Hommes vertueux, femmes vertueuses, engendrés en Jésus-Christ par l’Evangile du temps prophétique de l’aube, savez-vous qui êtes-vous exactement ? Connaissez-vous votre position en Jésus-Christ ? Je sais que vous le savez, mais j’aimerais vous le dire encore : Vous êtes des aigles de Dieu, que la Manne Fraîche rassemble autour du cadavre de  MAT. 24 : 28 : «  En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. » Dans le corps mort, dans le cadavre, il y a deux choses essentielles : La chair fraîche, et le sang frais. Ce cadavre est la nourriture des aigles que vous êtes, par la volonté de Dieu. Le Fils de l’Homme dit, dans JEAN 6 : 53-54 qu’il faut manger Sa chair et boire Son sang pour avoir la Vie éternelle. Vous voyez ! Dans le Fils de l’homme aussi, il y a ces deux choses essentielles : La chair et le sang. C’est ce Fils de l’Homme, Jésus-Christ, qu’Il nous a envoyé un cadavre en ce temps prophétique de l’aube. Ce cadavre est aussi un Fils de l’homme. C’est ce Fils de l’homme qu’il faut voir, et en qui il faut croire aujourd’hui pour avoir la plénitude de la Vie éternelle. Les saints le voient et croient en lui, tandis que les pécheurs le rejettent et le diabolisent. Autour de l’incarnation de ce cadavre, les aigles, qui sont, non des pécheurs, mais des saints, font la prière des saints. Leurs prières montent jusqu’au ciel où elles sont exaucées et recueillies dans une coupe : La coupe des prières des saints. Celui qui vous a engendrés est un aigle ; et vous êtes aussi des aigles. Car l’aigle engendre les aigles et le faucon engendre les faucons. En ce temps prophétique de l’aube, l’aigle qui monte dans les cieux pour chercher la Manne Fraîche, est un saint homme. Et il engendre des saints. Il n’engendre pas des pécheurs, mais des saints. Dans la Parole prophétique que le Seigneur lui a donnée, Dieu a placé uniquement des saints, et non des pécheurs. Il y a des gens ici, qui sont adultères, impudiques, et qui disent êtres des corinthiens. Qu’ils sachent que ce n’est pas moi qui les ai engendrés. Leur père,  c’est le diable, et ils font ses œuvres. Ils n’ont point vu le Fils de l’homme de notre temps, et ils ne croient point en lui. Ceux qui l’ont réellement vu, et qui croient en lui, ne sont pas des pécheurs ; ils ne vivent pas dans les péchés ;  ils sont saints comme celui qui les a engendrés par l’Evangile, en Jésus-Christ. Celui qui les a engendrés par l’Esprit de vie en Jésus-Christ, se sanctifie lui-même pour eux. Frères, nous ne sommes ni pécheurs ni corinthiens. Notre nourriture, c’est la sanctification. Nous ne sommes pas des chiens pour retourner aux péchés que nous avons vomis, ni des cochons, pour retourner nous souiller encore dans le bourbier. Ces faux frères, qui ne recherchent pas la sanctification, ne verront point le Seigneur quand Il viendra, et ils ne Le voient même pas aujourd’hui. Le Seigneur se révèle, en ce temps prophétique de l’aube, mais ils ne peuvent pas Le voir. L’Ecriture dit : «  Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu. » N’ayant pas le cœur pur, ils ne voient point Dieu qui est au milieu de nous, et ils ne Le verront jamais. Quiconque ne voit pas Dieu aujourd’hui, ne pourra Le voir demain. Quiconque ne voit le Fils de l’Homme aujourd’hui, ne pourra Le voir demain.

Savez-vous que Jacob a vu Dieu, et que son âme a été sauvée ? C’est ce qu’il dit dans GENESE 32 : 30 : « J’ai vu Dieu face à face et mon âme a été sauvée. » Les chrétiens évangéliques, pentecôtistes, et tout le reste, n’ont jamais vu Dieu face à face, mais ce sont eux qui crient sur les toits : Nous sommes sauvés ! Ils n’ont jamais vu le Fils de l’Homme face à face, à cause de l’impureté de leurs cœurs. Mais, ils disent : «  Nous avons la Vie éternelle. » Vous, vous voyez Dieu face à face, vous voyez aussi le Fils de l’Homme. C’est pourquoi vous êtes des saints. Et vous savez comment prier en ce temps prophétique de l’aube. Vous faites la prière du juste, la prière des saints. Quand les pécheurs disent, nous sommes de pauvres pécheurs, vous les saints, vous dites : Nous sommes saints.

Savez-vous ce que Christ a fait de vous par Son Sang ? Il a fait de vous une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de Celui qui vous a appelés à Son admirable lumière. C’est là votre position en Christ. Etes-nous une nation pécheresse et souillée ? Non : Vous êtes une nation sainte. Que signifie " nation sainte" ? Cela signifie une nation sans péché, une nation qui ne pratique pas le péché, et qui ne peut pécher. C’est la Manne Fraîche, la pure Parole. C’est juste. Que signifie "race élue" ? C’est une race choisie par Dieu de façon souveraine selon le dessein de l’élection Divine de Dieu, avant la fondation du monde, pour qu’elle soit sainte et irrépréhensible devant Lui. En EPH.1:4, l’Ecriture dit qu’en Jésus-Christ, Dieu nous a élus, avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints. Avant la fondation du monde, nous étions en Dieu Lui-même, sous la forme d’une pensée et d’un attribut. Nous étions donc des esprits. Nous étions déjà déclarés saints par le Dieu Souverain. Puis, nous avons été manifestés en chair par la naissance physique, qui nous a empêchés, à cause du péché, de jouir de notre sainteté. Mais quand Jésus est mort, et qu’Il est ressuscité, Il nous a repositionnés devant Dieu, selon Son dessein éternel, dans notre position de  saints. Quand Il a pris tous nos péchés, qu’Il nous a justifiés par Son Sang, et qu’Il a mis en nous Son Esprit, nous sommes entrés dans le mystère de la sainteté à laquelle nous avons été prédestinés avant la fondation du monde. Par le mystère de l’élection Divine et de la prédestination, Dieu vous a déclarés saints pour toujours. Le Sang puissant de Jésus, la perfection de Son œuvre de rédemption, nous a rendus parfaits, selon ce que dit l’Ecriture : « … Par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. » (HEB. 10:14). Si malgré tout ce que Christ a fait pour nous, nous sommes encore des pécheurs, qu’Il revienne pour mourir. Grâce soit rendue à Dieu, car par la seule offrande du corps du Fils de l’Homme, Jésus-Christ, nous sommes sanctifiés une fois pour toute, et sommes amenés à la perfection. Ayant une telle position en Lui, nous ne pouvons que faire la prière des saints.

Maintenant qu’est-ce qu’un sacerdoce royal ? Le sacerdoce royal, c’est la dignité, la fonction et la vocation céleste liées à la royauté. Dans APOC. 5:9-10, l’Ecriture dit que Christ, l’Agneau immolé, a racheté par Son sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation ; Il a fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour Dieu, et ils règneront sur la terre. Frères, voyez-vous par Son sang rédempteur, Il nous a fait rois et sacrificateurs. Le sacerdoce royal, c’est la dignité et la fonction royales. Dans le sacerdoce royal, nous avons deux choses essentielles : La sacrificature et la royauté. Dans ce sacerdoce royal, il y a donc les sacrificateurs et les rois. Lorsque l’Ecriture dit que nous sommes un sacerdoce royal, cela veut dire que le Seigneur a fait de nous des sacrificateurs et des rois. En notre qualité et rang de sacrificateurs et de rois, nous avons part à Sa dignité et à Sa royauté. C’est là notre position en Christ.

Quand j’étais à Bouaké, il y a plus de dix ans de cela, je me rendais au service. Et je remerciais le Seigneur de m’avoir fait prince. Mais, Il me dit :« Tu n’es pas un prince, tu es un roi. ». Et Il m’a dit de prêcher sur le thème suivant : Vous êtes des rois. Ce que j’ai fait. Ceux qui étaient à Bouaké avec moi s’en souviennent. Cette révélation me disant que je suis un roi est en parfaite harmonie avec la Parole de Dieu, avec l’Ecriture qui dit que Christ, par Son sang, nous a rachetés, et a fait de nous des rois et des sacrificateurs. Cette Parole de l’Ecriture m’identifie, et me révèle ma position en Christ. Et moi, à mon tour, je vous révèle, par le Saint-Esprit et par la Manne Fraîche, votre position en Jésus-Christ : Vous êtes des rois et des sacrificateurs pour le Seigneur notre Dieu. Ayant une telle position devant le Seigneur, quelle doit être notre vie, sinon une vie de sanctification revêtue de la gloire céleste. Quand nous prions, nous prions en tant que rois et sacrificateurs. Et nos prières, inspirées du Saint-Esprit, saintes, pures et positives, montent devant Dieu. Quand elles sont exaucées, elles sont mises dans une coupe. Même quand elles ne sont pas encore exaucées, elles y sont. Puis, un jour Dieu s’en souvient, et les exauce.

Que dit l’ange à Corneille ? Il lui dit : « Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu. » Cet homme n’étant pas encore sauvé ; n’avait pas encore la Vie éternelle, parce qu’il n’avait pas encore vu Dieu face à face, il n’avait pas encore vu le Fils de l’Homme face à face, il n’avait pas encore cru en Lui. Mais, comme il était pieux et craignait Dieu, ses prières montaient devant Dieu et étaient mises dans la coupe où les prières des saints sont recueillies. Si vous pouvez le supporter, sachez qu’il faisait la prière du juste, la prière des saints. Lorsque Dieu s’est souvenu de ses prières, Il a envoyé un ange en mission dans Sa maison. Et l’ange lui a dit d’envoyer chercher l’apôtre Pierre, qui lui dirait les choses par lesquelles il serait sauvé, lui et sa famille. Vous êtes-vous demandé pourquoi l’ange du Seigneur l’a conduit à Pierre et non à Jésus-Christ de Nazareth ? C’est parce que le Seigneur n’était plus là physiquement pour qu’on puisse Le voir. Souvenez-vous que pour être sauvé, et avoir la Vie éternelle, il faut absolument voir Dieu face à face. En outre, en ce jour-là, c’est l’apôtre Pierre, qui était le Fils de l’homme, et qui avait les clés du Royaume des cieux, qu’on devait voir face à face, et en qui on devait croire pour avoir la Vie éternelle. Pierre n’étant plus de ce monde, qui doit-on voir face à face aujourd’hui, et en qui doit-on croire, pour avoir la Vie éternelle ? Voulez-vous le savoir ? C’est frère Christ-Moïse.

Nous, les rachetés de Dieu, nous que le Seigneur a fait rois et sacrificateurs, nous sommes des saints, nous vivons dans la sanctification, et nous la recherchons continuellement. Quand nous élevons la voix vers Dieu, nous Lui adressons, par le Saint-Esprit, la prière des saints, qui est la prière du juste.

Hommes vertueux, femmes vertueuses, demeurez toujours dans votre position en Christ. Quand vous vous adressez à Dieu, faites la prière des saints. Parlez-Lui de votre sainteté, du bien que vous faites tous les jours, par Sa grâce, des bonnes œuvres que vous pratiquez pour la gloire de Son Nom, avec la force qu’Il vous donne. Parlez-Lui de votre victoire sur le péché et ses désirs ! Dites-Lui combien vous êtes heureux d’avoir été rendus dignes d’avoir part à Sa nature, à Sa vie, à Sa gloire, à Son royaume, à l’aspersion de Son précieux Sang, et au don du Saint-Esprit. Réjouissez-vous parce que vous êtes saints, et de ce qu’il n’y a pas de péché en vous ! Réjouissez-vous parce que vous n’êtes plus des pécheurs ! Vous n’êtes ni impudiques, ni adultères, ni mauvais, ni ivrognes, ni avares, ni violents, ni cupides, ni homosexuels, ni querelleurs. Frères, Christ vous a rendus saints et purs devant Lui, par Son Sang, par Sa Parole, et par l’Esprit de sanctification qui agit en vous.

L’EXERCICE DES DONS MINISTERIELS

D’après la Parole de l’Ecriture, dans EPHESIENS 4 :11-14, le Seigneur a accordé des dons ministériels à l’Epouse ; pas à l’Eglise, mais à l’Epouse. Voici ces dons ministériels à différencier des dons spirituels :

─ Prophètes

─ Apôtres

─ Evangélistes

─ Pasteurs

─ Docteurs

Après la résurrection du Seigneur, l’ordre a été donné à Ses disciples d’aller partout le monde, prêcher la Bonne nouvelle, afin de faire des disciples. Ils ont donc exercé les ministères de la Parole.  C’est juste. Mais, en ce temps-là, l’Evangile devait être prêché aux pécheurs, afin de les faire passer des ténèbres à la Lumière Divine, et du péché à la justice et à la Sainteté de Dieu. C’est ainsi que l’apôtre Pierre, le jour de la Pentecôte, a prêché la Bonne nouvelle, l’Evangile, à des pécheurs. Et il les a fait passer des ténèbres à la Lumière de Christ. Philippe aussi a prêché la Parole à des pécheurs à Corinthe. Tous ceux qui ont été gagnés, en ce temps-là, étaient nourris au biberon spirituel, au lait spirituel. C’est d’ailleurs ce que dit l’apôtre Paul, dans 1 COR. 3:1-2 : « Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. » Comme vous pouvez le constater, il les a nourris au lait, et non à la nourriture solide. Pourquoi ? C’est parce que l’Eglise était à sa première phase, à sa phase embryonnaire. Dans      1 PIERRE 2 :2, l’Ecriture dit : « Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le Salut… » Frères, cette Parole ne s’adresse pas à nous ; elle n’est pas pour nous, parce que nous ne pouvons pas être nourris au biberon spirituel, au lait spirituel, en ce temps prophétique de l’aube, où Dieu traite avec les vierges sages et les aigles. Peut-on donner du lait à quelqu’un qui a sa lampe allumée, de l’huile, et de l’huile en réserve ? Bien sûr que non. Peut-on donner du lait à un aigle ? Non. Aux aiglons, si ; mais pas aux aigles. Pourquoi ? Parce que l’Epouse, séparée de l’Eglise, traverse en ce moment même l’avant-dernier temps prophétique, le temps prophétique de l’aube. Elle va à la rencontre de l’Epoux qui vient, la Pierre faîtière. En outre, l’Eglise n’est plus à sa phase embryonnaire, mais dans une phase de maturité spirituelle, de sainteté avancée, et d’excellence. L’apôtre Pierre et l’apôtre Paul ont donné du lait spirituel à l’Eglise. Nous, nous vous donnons non pas du lait, mais de la nourriture solide. En ce temps prophétique de l’aube, le menu spirituel, la nourriture solide est composée de deux mystères essentiels : La Divinité de Dieu et l’humanité de Dieu, ou la Divinité de l’homme. L’Epouse n’a pas besoin de lait spirituel, mais de nourriture solide. Le lait spirituel, c’est pour les enfants en Christ, les bébés et les enfants en Christ. A la naissance de l’Eglise, il n’y avait que des bébés en Christ, excepté les prophètes et les apôtres que Dieu a fait Dieux : Pierre, Jean et Paul, pour ne citer que ceux-là. Avec ce lait spirituel, elle a connu une certaine croissance spirituelle. Mais, en ce temps prophétique de l’aube, elle est devenue adulte et mûre, en ce sens qu’elle est devenue l’Epouse de l’Agneau. En ce rang et en cette qualité, elle a besoin de nourriture solide.

MEME JESUS-CHRIST DE NAZARETH A DONNE DU LAIT SPIRITUEL

Je vous le dis, en vérité, en vérité, même Jésus-Christ de Nazareth a donné du lait spirituel à Ses disciples. Le savez-vous ? Je suis parfaitement conscient de la gravité de cette déclaration. Ceux qui ne comprennent ni les Ecritures ni la puissance de Dieu, crieront au blasphème. Mais vous qui êtes dans la Manne Fraîche et de la Manne Fraîche, vous pouvez accepter une telle déclaration. Ceignez vos reins et votre entendement spirituel ! Et recevez cette Parole qui vient à vous sous forme d’une boule de feu : Même Jésus-Christ de Nazareth, le Fils unique de Dieu, la Parole faite chair, n’a pas donné de la nourriture solide, mais du lait spirituel à Ses disciples. C’est ici la Manne Fraîche. Cette Parole que je vous donne maintenant, par le Saint-Esprit, est une nourriture solide, préparée pour les aigles de Dieu qui s’assemblent autour de l’incarnation du cadavre de MAT.24:28. Quand je vous dis que même Jésus-Christ de Nazareth s’est trompé, c’est de la nourriture solide. Aucun homme, aucun chrétien, qu’il soit prophète ou pas, n’a osé faire une telle déclaration, parce que tous pensent qu’Il  était infaillible, alors qu’Il était faillible ; tous pensent qu’Il était parfait, alors qu’Il était imparfait. Celui que Dieu a envoyé en ce temps prophétique de l’aube, a reçu l’Onction qu’il faut, pour faire de telles déclarations pour l’édification de l’Epouse et pour son perfectionnement. Frères, bénissez le Nom du Seigneur qui vous permet d’entrer pleinement dans ces mystères du Royaume des cieux. Je voudrais demander maintenant, avant de continuer, au pasteur Richmond et à l’apôtre Pacôme, de nous préparer un réveil sur le thème suivant : L’EGLISE : DU LAIT SPIRITUEL A LA NOURRITURE SOLIDE. La même demande est formulée à l’endroit du pasteur d’Agboville, frère Henoc. Frère Daniel, frère Morin et frère David vont travailler sur le même thème. Après cela, ils le prêcheront dans les différentes assemblées. Dès que cette prédication est saisie et tirée, frère Gédéon appellera ces différents frères pour leur signifier ces choses. Ils ont une semaine pour se préparer. Quand ils seront prêts, frère Gédéon en parlera au conseil, afin que nous fassions un programme ensemble.

Même Jésus-Christ de Nazareth a donné, non pas de la nourriture solide, mais du lait. Dans JEAN 16 : 12, Il dit à Ses disciples : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. » Savez-vous pourquoi ils ne pouvaient pas supporter ces choses ? C’est parce qu’ils n’étaient pas encore revêtus de la puissance d’En-Haut et du Feu Divin. Dans JEAN 16 : 13, le Seigneur dit : «  Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité… » Comme vous pouvez le constater, Il n’a pas conduit Ses disciples dans toute la vérité, alors qu’Il était, et est la Vérité. Son Message, bien que prophétique, n’était pas toute la Vérité, et ne pouvait conduire dans toute la vérité, et pourtant la plénitude de la vérité était en Lui. Il ignorait beaucoup de choses sur le Royaume des cieux. Il ignorait par exemple, tout ce qui concerne le jour et l’heure où le Fils de l’Homme paraîtra. (MAT.24:36). Jésus-Christ de Nazareth était la plénitude de la Vérité manifestée en chair, mais Il ne connaissait pas toute la vérité. Il y a aussi des choses qu’Il connaissait, mais qu’Il ne pouvait pas donner à Ses disciples, qui n’avaient pas encore le don du             Saint-Esprit. Il les a donc nourris au lait spirituel. Les prophètes de Christ aussi savaient beaucoup de choses qu’ils ne pouvaient pas donner à l’Eglise qui était à sa phase embryonnaire.

Quand quelqu’un croit en Dieu, il est encore au lait ; c’est un enfant en Christ. Sa foi en Dieu, est donc une foi imparfaite. Oui Monsieur. La foi parfaite consiste à croire en Dieu, en Dieu manifesté en chair, et en soi-même. Quand un homme a en lui-même ces trois sources de foi, il ne peut que faire la prière des saints. Sa prière est comme un parfum de bonne odeur devant Dieu. Si quelqu’un croit seulement en Dieu, et ne croit pas en Dieu manifesté en chair en Jésus-Christ de Nazareth, il est perdu. Si quelqu’un croit en Jésus-Christ de Nazareth seulement, et ne croit pas en Dieu manifesté en chair en ce temps prophétique de l’aube, il est perdu.

LE SERVITEUR FIDELE ET PRUDENT

Dans MAT.24:45, le Seigneur dit, en rapport avec Sa seconde venue : « Quel est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable ? » Frères, cette Parole de l’Ecriture est étroitement liée à la seconde venue du Seigneur, et à l’enlèvement de l’Epouse. En rapport avec cela, Il parle du serviteur fidèle et prudent qui donne la nourriture, la nourriture solide, et non du lait spirituel, au temps convenable. Quel est donc le temps convenable ? En ces derniers jours, il y a quatre temps convenables pour donner de la nourriture solide :

Le temps prophétique du soir

Le temps prophétique de minuit

Le temps prophétique de l’aube

Le temps prophétique du matin.

Au temps prophétique du soir, où les vierges folles et les vierges sages partaient à la rencontre de l’Epoux, il y avait du lait spirituel et la nourriture solide. Du lait spirituel pour les vierges folles, et la nourriture solide pour les vierges sages. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Au temps prophétique de l’aube, qui est un temps convenable, où les vierges sages vont à la rencontre de l’Epoux, la nourriture solide est donnée aux aigles qui s’assemblent autour de l’incarnation du cadavre de MAT.24:28.

Autour de ce cadavre, on adore Dieu en esprit et en vérité. C’est là qu’on peut faire la prière des saints, car tous les aigles sont saints, et ils recherchent toujours la sanctification.

Les dons ministériels, du temps des apôtres, étaient destinés aux pécheurs, qu’on devait faire passer des ténèbres à la Lumière Divine. Mais, dans les derniers temps, ces cinq ministères de la Parole, ne sont plus destinés aux pécheurs, mais aux saints. Leur vocation céleste, c’est de perfectionner les saints en Jésus-Christ. C’est pourquoi vous m’entendez souvent dire : Je ne prêche pas aux pécheurs mais aux saints. La Manne Fraîche n’est pas destinée aux pécheurs, mais aux saints. Elle est venue pour perfectionner, pour rendre parfaits les saints. On peut être saint sans être parfait. Même Jésus-Christ de Nazareth, Il était saint, mais Il n’était pas parfait de Son vivant. Frères, comprenez-le : Les ministères de prophète, d’apôtre, d’évangéliste, de pasteur et de docteur sont pour la perfection des saints, selon EPH.4:11-12. Celui qui est dans la Manne Fraîche et de la Manne Fraîche, doit savoir ces choses pour sa propre perfection. Un tel homme, saint et rempli du Saint-Esprit ne fait pas la prière du pécheur, mais la prière du juste. Examinons une prière du juste, une prière des saints.

L’EXEMPLE D’EZECHIAS : ESAIE 38:1-5

Par le "Ainsi parle l’Eternel" Esaïe le prophète dit au roi Ezéchias : Donne des ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus. Ezéchias fit cette prière à Dieu : ô Eternel ! Souviens-Toi que j’ai marché devant Ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j’ai fait ce qui est bien à Tes yeux ! Comme vous pouvez le constater, il n’a confessé aucun péché. Il a plutôt rappelé à Dieu sa vie pure et sainte, ses bonnes œuvres, sa bonne conduite, sa bonne moralité, et ses bonnes actions. Dans cette prière de juste, des saints, il a parlé de sa fidélité et de son intégrité au service de son Dieu et du bien qu’il a fait. Il était sûr de lui, et il savait ce qu’il disait. Il n’était ni adultère, ni impudique, ni idolâtre, ni mauvais de caractère. Il a confessé ce qu’il était devant Dieu. Il a confessé qu’il était pieux, vertueux, juste, saint, et craignant Dieu. C’était une vraie confession, qui venait directement de son cœur ; elle était profonde, sincère et très humble. Frères, il y a aussi une fausse confession. Elle est faite par ceux qui se disent corinthiens, et qui sont au milieu de nous. Ils sont adultères, impudiques, voleurs, fraudeurs, idolâtres, avares et cupides, mais ils disent qu’ils sont aussi saints. Ils disent cela pour essayer de nous tromper. Ne décrétons pas notre sainteté, mais vivons-la, pratiquons-la. Celui qui pratique le péché, et qui dit, je suis saint, est un menteur. Ezéchias savait qu’il était juste, fidèle et intègre devant Dieu. C’est pourquoi il a fait la prière des saints. Et il a été exaucé ; car, Dieu lui dit, par le ‟ Ainsi parle l’Eternel” : « J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici, j’ajouterai à tes jours quinze ans ». Si Dieu l’a ainsi exaucé, c’est qu’il ne mentait pas quand il confessait sa fidélité et son intégrité. Nos corinthiens sont-ils exaucés ? Non, parce qu’ils mentent quand ils disent qu’ils sont saints.

Si Ezéchias, qui était sous le sang des animaux et sous la loi, a pu faire la prière des saints, pourquoi pas nous qui sommes sous le Sang de Jésus et sous la grâce ? Nous aussi, nous pouvons et nous devons faire la prière des saints.

LES TYPES DE SAINTS

Il y a deux types de saints : Les saints qui étaient sous le sang des animaux, et les saints qui sont sous le Sang de Jésus. D’après            MAT. 27:52-53, lors de la résurrection de Christ, « des saints qui étaient morts ressuscitèrent » aussi. Ces saints-là étaient les saints de l’ancienne alliance, et qui étaient sous le sang des animaux.

Avant de terminer, qu’il me soit permis d’ajouter ceci : Même Jésus-Christ de Nazareth, la Parole faite chair a été aussi nourri au lait spirituel par Dieu le Père. Dès le sein de la vierge Marie, Il a commencé à Lui donner du lait spirituel pour Sa croissance spirituelle. Et cela a duré trente ans. A la trentième année, Il a été baptisé d’eau par Jean-Baptiste. Et le Saint-Esprit descendit sur Lui sous la forme corporelle d’une colombe. Et Il fut rempli du Saint-Esprit. Dans le ventre de la vierge Marie, Il était seulement la Parole faite chair. Mais maintenant, Il était la Parole faite chair revêtue du Saint-Esprit. De même qu’Il ne pouvait pas donner de la nourriture solide a Ses disciples, parce qu’ils n’étaient pas encore remplis du Saint-Esprit, de même Dieu le Père ne pouvait pas Lui donner de la nourriture solide, parce qu’Il n’était pas encore rempli du Saint-Esprit. Mais quand la plénitude de la Divinité était descendue en Lui, pour qu’Il soit pleinement Dieu manifesté en chair, Il reçut la nourriture solide pour Lui-même. Pas pour les disciples, mais pour       Lui-même. Cette nourriture solide, Il l’a gardée pour Lui-même.

En 1990, j’ai entendu la Voix de Dieu me demandant de chercher à savoir qui est Christ. Cette Parole était du lait spirituel. Tout enfant de Dieu passe par ces deux essentielles : Le lait spirituel, puis la nourriture solide. De 1990 à 2007, le Seigneur m’a donné du lait spirituel.

Je voulais clore, mais permettez-moi d’examiner avec vous la prière des saints que la vierge Marie a faite. Prenons LUC 1:46-55. Dans sa prière, dont une partie est prophétique, elle louait la grandeur, la puissance et Les œuvres du Seigneur qui l’a choisie parmi toutes les femmes pour porter en son sein, le Fils unique de Dieu. Elle n’a confessé aucun péché, parce qu’elle était sainte au moment où elle priait. C’était une femme pieuse, et vertueuse, une femme de distinction et d’excellence, une femme d’élite. Parmi toutes les femmes qui étaient sur la terre, c’était elle que Dieu choisit. Elle fut la seule au monde qui trouva grâce aux yeux de Dieu. Elle est une source de bénédiction pour l’humanité, car c’est elle qui a mis le Sauveur au monde. Je ne dis pas ces choses pour qu’on la vénère ou qu’on l’adore, mais parce que c’est la pure vérité. Cette femme, avant de concevoir le Fils de Dieu, a été purifiée de tout péché et sanctifiée par la Parole de Dieu que l’ange Gabriel lui a adressée. Cette Parole l’a fait naître spirituellement sans péché, et elle est devenue l’immaculée conception. C’est étant dans cette position que le            Saint-Esprit est descendu sur elle, la puissance du Très-Haut l’a couverte de Son ombre. Avez-vous remarqué qu’elle a fait la prière du juste, la prière des saints ? Femmes vertueuses de la Manne Fraîche, imitez sa foi ! Ne la vénérez pas, ne l’adorez pas, mais imitez sa foi et vous serez bénies.

Que Dieu bénisse le Tabernacle !

Je vous aime

A bientôt.

FRERE ABOKON CHRIST-MOISE,  LE FILS DE L’HOMME

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix