Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 18 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
451
Hier :
936
Semaine :
1387
Mois :
4491
Total :
3862534
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités


LA BIBLE N'EST PAS LA PAROLE DE DIEU PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Vendredi, 04 Avril 2014 12:29

Message prêché le 17 mars 2010, au Plateau – Dokui ; Abidjan ; RCI. Matin.

Bonjour à tous dans le merveilleux Nom de notre bien – aimé  Seigneur et Sauveur Jésus – Christ. Je voudrais, avec la permission de Dieu, vous apporter la Parole de Dieu, pour votre édification, votre sanctification et votre perfection. Le Message de ce matin ne s’adresse pas aux pécheurs, mais à ceux qui sont saints, à ceux qui ont été sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus le Fils de l’Homme, à ceux dont les péchés sont ôtés, effacés et abolis une fois pour toutes, à ceux en qui demeure la Semence incorruptible de Dieu, à ceux qui ne pratiquent pas le péché, et qui ne peuvent pécher. Qu’il me soit permis d’insister : Je ne m’adresse pas aux faux chrétiens qui ne comprennent rien à la   Parole de Dieu, mais qui se font passer pour des maîtres, pour des gens inspirés et spirituels, mais seulement aux enfants et aux fils de Dieu. Ma prédication  s’articulera autour de ce thème : LA BIBLE N’EST PAS LA  PAROLE DE DIEU. Je vais vous dire pourquoi je dis qu’elle n’est pas la  Parole de Dieu. Frères, tout homme sérieux, honnête et plein de bon sens, qui lit la Bible, sait qu’il y a des contradictions flagrantes, ce qui fait qu’elle ne peut pas être la Parole de Dieu. Elle contient des Paroles de Dieu écrites par les prophètes et les apôtres, mais, prise dans sa globalité, elle n’est pas, et elle ne peut pas être la Parole de Dieu. En tout cas pas la Parole de notre Dieu : Le Seigneur Jésus – Christ. Je ne dis rien de nouveau, car tous les chrétiens savent qu’il y a des contradictions et des faussetés dans la Bible, mais ils n’ont pas le courage de le dire, parce qu’ils ont    élevé la Bible au rang de la Divinité. Ils considèrent la Bible comme étant Dieu  Lui – même. Dire encore qu’elle contient des contradictions et des faussetés, c’est comme s’ils blasphémaient contre Dieu. Alors, entre la vérité, qui saute à leurs yeux et le mensonge, ils ont choisi le mensonge, aveuglés qu’ils sont par l’esprit d’égarement que le Seigneur leur a  envoyé. C’est pourquoi vous les entendez dire à qui veut les entendre, la Bible est la Parole de Dieu. Ils vénèrent la Bible comme les mahométans vénèrent le coran. Ils sont prêts à en découdre avec  quiconque porte atteinte à la Bible. Nous, nous sommes venus avec la Manne Fraîche, de la part du Seigneur Dieu Tout – puissant et Tout – suffisant,               Jésus – Christ, pour  dire haut et fort que la Bible n’est pas la Parole de Dieu. Il nous a donné la force et le courage de vous enseigner cela, afin que vous soyez affranchis du mensonge savamment enseigné dans les fausses églises,  par les faux prophètes, les faux christs, les faux docteurs, les faux pasteurs, que vous soyez éclairés, édifiés, sanctifiés et perfectionnés. N’oubliez pas la vocation céleste de la Manne Fraîche. Cette  Parole prophétique n’est pas venue appeler les pécheurs à la repentance, mais pour appeler ceux qui sont déjà saints à la perfection.

C’est en 1992, deux ans après avoir entendu la Voix du Seigneur Jésus – Christ m’ordonnant de chercher à savoir qui Il est, que j’ai compris que la Bible n’était pas la Parole de Dieu. Le dimanche 03 février 2008, je vous ai prêché sur ce thème : POURQUOI LA BIBLE N’EST PAS LA  VERITABLE PAROLE DE DIEU. Ce fut un scandale pour les uns, et une  bénédiction pour les autres. Le jour vient, et il est déjà là, où ceux qui disent que la Bible est la Parole de Dieu, se rendront à l’évidence, et comprendront qu’ils sont dans l’erreur, et qu’ils séduisent les gens, si du moins ils sont de Dieu véritablement. Frères, je ne suis pas venu avec la Manne Fraîche pour chercher à recueillir des suffrages pour ma propre gloire ; je ne suis pas venu pour plaire à qui que ce soit ; je ne suis pas venu de la part de Dieu pour gérer les états d’âme. Je suis venu pour qu’il y ait un scandale dans ce monde, à cause de la Parole que je prêche. A cause de ma parole, qui est la Parole de Dieu pour notre temps, le temps prophétique de l’aube, vous êtes haïs, rejetés et battus par les  soi – disant chrétiens. L’opprobre est attaché à mon nom, Christ – Moïse, comme il était attaché au Nom de Jésus – Christ. Aujourd’hui, quand on dit le Nom de Jésus – Christ, tout paraît beau et normal. Mais, du temps des apôtres, à Jérusalem, dire ce nom était un crime de lèse majesté, un crime passible de condamnation et de mort. L’opprobre qui était attaché à ce Nom est ôté. Il est maintenant attaché au nom de Christ – Moïse. Le temps vient, et il est déjà là, où prononcer mon nom suscitera des réactions diaboliques de la part des soi – disant chrétiens. L’opprobre est aussi et surtout attaché à la Manne Fraîche. Et les gens La maudiront et maudiront le jour de ma naissance. Mais, malgré tout ce qu’on fera contre ma personne et contre Elle, la chair et le sang du Fils de l’homme  attireront les aigles autour du cadavre, de l’incarnation du mystère du cadavre. Frères, ce sont les hommes qui jetteront l’opprobre, c’est – à – dire la honte et le déshonneur sur moi et sur la Manne Fraîche, dans l’espoir de me salir, de me diaboliser, afin que personne ne m’écoute. Mais, Dieu m’a déjà honoré et glorifié. Celui qu’Il a honoré et glorifié, personne ne peut jeter l’opprobre sur lui, et avoir gain de cause. Personne, vous       dis – je. C’est ici la Manne Fraîche. Encore une fois je vous salue très   fraternellement, et je salue aussi votre courage, vous qui venez chaque jour écouter cette Parole prophétique méprisée par les hommes. Que l’Esprit de Vérité qui vous a été envoyé du ciel vous remplisse jusqu’à toute la plénitude de la Divinité, afin que vous sachiez quelle est la  profondeur, la hauteur, la largeur, la longueur de l’Amour de Dieu manifesté envers nous par Jésus – Christ. Que Dieu ouvre et bénisse votre  entendement spirituel !

Nous nous attellerons, dans cette prédication à relever quelques versets bibliques contradictoires, afin de justifier le thème de ce jour. Et nous vous dirons aussi qui est la Parole de Dieu. Commençons par :

Marc 1.1-2: << Commencement de l’Evangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu. Selon ce qui est écrit dans Esaïe, le prophète : Voici, j’envoie devant toi mon messager, Qui préparera ton chemin. >> # Malachie3.1 : << Voici, j’enverrai mon messager ; Il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez ; Et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’Eternel des armées. >>

Frères, cette Parole de l’Ecriture de MARC 1. 1–2, qui dit : ‘’ Voici, j’envoie devant toi mon messager, qui préparera ton chemin’’, n’est pas écrite dans Esaïe le prophète comme le dit la Bible, mais plutôt  dans MALACHIE 3 : 1. La Bible s’est donc trompée : Elle a dit quelque chose de faux. Je sais que ce que je viens de dire va provoquer un  véritable tollé et une très vive protestation chez les chrétiens qui considèrent la Bible comme étant la véritable Parole de Dieu. Ils me taxeront de tous les noms infâmes et diaboliques, m’insulteront et me maudiront. Mais cela ne changera pas les choses : La Bible s’est trompé en disant que cette Parole est écrite dans Esaïe le prophète. Prenez le livre d’Esaïe, et lisez – le encore. Vous n’y trouverez pas cette Parole qui dit : ‘’Voici   j’envoie mon messager devant toi, qui préparera ton chemin.’’ De quoi  m’accuse-t- on donc ? De péché  ou de blasphème ? Mon seul péché, c’est ma pugnacité à dénoncer les erreurs qui sont dans la Bible, et à  élever le Seigneur Jésus – Christ mon Seigneur et Sauveur au – dessus, car c’est Lui la Parole de Dieu. Il est la seule et unique Parole de Dieu.  Les gens prétendent aimer la vérité, mais refusent de voir cette  vérité dont je ne cesse de parler : Il y a des défauts et des erreurs dans la Bible. Je sais ce qui fait peur aux chrétiens : S’il est vrai qu’il y a des défauts dans la Bible, est – elle donc du diable ? Est – elle encore la Parole de Dieu ? Qu’il me soit permis de vous rassurer : Je n’ai jamais dit que la  Bible était du diable. Je dis qu’Elle contient la Parole écrite de Dieu, mais qu’Elle n’est pas la Parole de Dieu. Tous les chrétiens disent : La Bible est la Parole de Dieu. Je les comprends. Ils disent cela peut – être parce qu’Elle parle de Dieu. L’erreur, c’est de considérer qu’Elle est la Parole de Dieu parce qu’Elle  parle de Dieu. Parce qu’il y a plusieurs autres livres dans le monde qui parlent  de Dieu. Le Coran aussi parle de Dieu. Pourquoi donc les chrétiens ne le considèrent pas comme étant aussi la Parole de Dieu. Pourquoi considèrent – ils seulement la Bible comme étant la Parole de Dieu ? Avant je disais que la Bible  n’est pas la           véritable Parole de Dieu. Maintenant, je vais plus loin : Elle n’est même  pas la Parole de Dieu. Parce qu’on ne peut pas trouver d’erreurs, de mensonges, de fautes  dans la Parole de Dieu. Or, dans la Bible, nous trouvons toutes ces choses. Frères, sachez ceci : C’est dans la même   Bible où j’ai vu l’erreur que j’ai aussi trouvé la vérité. Vous voyez ! Je ne vous dis donc pas de ne pas lire la Bible, mais je veux que vous sachiez qu’on y trouve des incongruités. Lisez-la ! Mais cherchez ardemment la Parole de Dieu.

Prenons deux autres Ecritures : 1 CHRONIQUES 2.13 -15 et 1 SAMUEL 16. 10 – 13. L’une d’elles est inspirée de Dieu, mais l’autre n’est pas inspirée de Dieu. C’est ici la Manne Fraîche, apportant une   révolution spirituelle aujourd’hui. Lisons – les maintenant.

1 Chroniques 2.13-15 :<< Isaï engendra Eliab, son premier-né, Abinadab le second, Schimea le troisième, Nethaneel le quatrième, Raddaï le cinquième, Otsem le sixième, David le septième. >>

1 Sam.16.10-13 :<< Isaï fit passer ses sept fils devant Samuel ; Et Samuel dit à Isaï : L’Eternel n’a choisi aucun d’eux. Puis Samuel dit à Isaï : sont-ce là tous tes fils ? Et il répondit : il reste encore le plus   jeune, mais il fait paître les brebis. Alors Samuel dit à Isaï : Envoie le chercher, car nous ne nous placerons point qu’il ne soit venu ici. Isaï l’envoya chercher. Or il était blond, avec de beaux yeux et une belle  figure. L’Eternel dit à Samuel : Lève-toi oins le car c’est lui ! Samuel prit la corne d’huile, et l’oignit au milieu de ses frères. L’Esprit de l’Eternel  saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. Samuel se leva et s’en alla à Rama. >>

Frères, dans 1 CHRONIQUES 2 : 13 – 15, la Bible dit qu’Isaï a sept fils dont le nom est clairement mentionné. Et qui est le septième selon elle ? C’est David. David est donc le septième d’Isaï. Mais, dans  1 Sam. 16. 10-13, la même Bible dit qu’Isaï a fait passer devant Samuel le prophète ses sept fils. Je signale que David faisait partie de ses sept fils, étant donné qu’il est le septième. Mais Samuel le prophète lui dit :    L’Eternel n’a choisi aucun d’eux. Frères, si l’Eternel n’a choisi aucun des sept fils d’Isaï, cela veut aussi dire qu’Il n’a pas choisi David, puisqu’il fait partie des sept. Mais nous saurons plus tard que David a été choisi.     Samuel le prophète dit encore à Isaï : Sont-ce là tous tes fils ? Et Isaï lui répondit : il reste encore le plus jeune, mais il fait paître les brebis.  En disant «  il reste encore le plus jeune », Isaï admet qu’il n’a pas sept fils, mais huit. Si tel est le cas, il y a donc une contradiction entre ce que    disent ces deux Ecritures. Il y en a une qui est inspirée de Dieu, et l’autre pas. Vous voyez ! Toute Ecriture n’est donc pas inspirée de Dieu. C’est ici la Manne Fraîche. Selon l’Ecriture, écrite dans  I Sam.16.10-13, Isaï a huit fils, alors que selon l’Ecriture écrite dans 1 CHRONIQUES 2 : 13-15, il en a sept. Dites – moi : Laquelle de ces deux paroles est la Parole de Dieu ? Nous sommes en présence de deux Ecritures qui se contredisent.  Dites-moi, laquelle est inspirée de Dieu ? S’il y a une Ecriture entre les deux, qui est inspirée de Dieu, cela veut donc dire que l’autre n’est pas inspirée de Dieu. Frères, il y a donc dans la Bible des Ecritures inspirées de Dieu, et des Ecritures qui ne sont pas inspirées de Dieu. Il y a donc dans la Bible le vrai et le faux, la vérité et le mensonge. Elle dit la vérité, et elle dit aussi le mensonge. C’est pourquoi elle ne peut pas être la    Parole de Dieu. La question à laquelle nous sommes maintenant  confrontés après avoir compris que toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu est la suivante : Comment reconnaître l’Ecriture qui est inspirée de Dieu, et l’Ecriture qui n’est pas inspirée de Dieu ? Personne ne peut    répondre à cette question, si ce n’est par l’Esprit de vérité que le    Seigneur nous a donnée, et qui nous conduit dans toute la Vérité. Les chrétiens, au lieu de chercher à être remplis de l’Esprit de vérité qui peut les conduire dans toute la Vérité, se contentent de parler en langues, d’acheter plusieurs versions de Bible, et de sonder les Ecritures. Ces   choses-là ne sont pas mauvaises, mais il y a quelque chose qui est au – dessus d’elles : Le baptême du Saint-Esprit et de Feu. L’Esprit de vérité est au-dessus de la Bible. Dieu est au-dessus de la Bible. Le Seigneur   Jésus-Christ, le Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant est au-dessus de la Bible. La Bible rend témoignage de Lui. Mais, Il n’est pas la Bible. Il est la Parole. La Bible dit qu’au commencement était la Parole, et que la Parole était avec Dieu, et que la Parole était Dieu. Elle ne dit pas qu’elle était au commencement, qu’elle était avec Dieu, et qu’elle était Dieu. Elle   rend seulement témoignage en disant que la Parole, qui était au commencement avec Dieu, était Dieu. Vous voyez ! La Bible dit elle – même qu’elle n’est pas la Parole de Dieu. Le voyez – vous ? Elle dit que c’est la Parole qui est Dieu. Elle rend témoignage à la Divinité de la Parole. Elle rend témoignage de la Divinité de Dieu. Elle rend aussi  témoignage de la Divinité de l’homme. En effet, en EXODE 7 : 1, elle rend témoignage de la Divinité de Moïse, mais elle n’est pas Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu. Elle ne dit pas qu’elle a été faite Dieu. Elle dit plutôt que c’est   Moïse qui a été fait Dieu par Dieu. Elle n’est qu’un panneau  indicateur nous montrant l’homme que Dieu a fait Dieu. Une fois qu’elle a fait cela, notre préoccupation est d’aller à ce Moïse que Dieu a fait Dieu. Quand nous aurons trouvé ce Moïse que Dieu a fait Dieu, nous aurons trouvé Dieu  Lui – même. Dans JEAN 6 : 40, la Bible dit  que la volonté du Père, c’est de voir le Fils de l’Homme et de croire en Lui, afin d’avoir la Vie éternelle. Elle nous dit donc ce qu’il faut faire pour avoir la Vie éternelle. Elle ne dit pas qu’elle est la Vie éternelle, mais nous dit ce que nous    devons faire pour avoir cette Vie – là : Voir le Fils de l’Homme et croire en Lui. Maintenant que nous savons cela, que devons nous faire, si nous avons de l’intelligence ? Ce que nous devons faire, c’est chercher à voir le Fils de l’Homme et croire en Lui. Les chrétiens n’ont jamais cherché à voir le Fils de l’Homme, car ils pensent que la  Bible leur suffit. Or, c’est justement cette Bible qui leur dit de voir le Fils et de croire en Lui, afin d’avoir la Vie éternelle. La Bible dit encore, dans MATTHIEU 24 : 28, que dans les derniers temps, il y aura un cadavre autour duquel les aigles s’assembleront. Ils ne se préoccupent pas de savoir qui est ce cadavre, et là où il est ; car, pour eux, la Bible suffit. Si la Bible parle d’un cadavre autour duquel s’assembleront les aigles, celui qui a en lui, le Saint-Esprit cherchera à savoir ce que veut dire ce mystère, qui est ce cadavre, qui sont ces aigles, et où se trouve ce cadavre. Frères, en ce temps   prophétique de l’aube, il n’y a qu’un seul lieu auquel Dieu a pourvu pour  l’adoration, pour le culte, pour l’édification, pour la révélation de Sa merveilleuse Parole, et pour la perfection des saints : C’est là où est le cadavre. En dehors de ce lieu d’adoration, tout autre lieu n’est pas le bon.

Prenons deux autres Ecritures : II SAMUEL 24.13 et                          I CHRONIQUES 21.12

II Sam.24.13 :<<Gad alla vers David, et lui fit connaître la chose, en    disant :Veux-tu sept années de famine dans ton pays, ou bien trois mois de fuite devant tes ennemis qui te poursuivront, ou bien trois jours de peste dans ton pays ? Maintenant choisis, et vois ce que je dois répondre à celui qui m’envoie. >>

I Chroniques 21.12 :<< Accepte, ou trois années de famine, ou trois mois pendant lesquels tu seras détruis par tes adversaires et atteint par l’épée de tes ennemis, ou trois jours pendant lesquels l’épée de         l’Eternel et la peste seront dans le pays et l’ange de l’Eternel portera la destruction dans tout le territoire d’Israël. Vois maintenant ce que je dois dire à celui qui m’envoie. >>

La première Ecriture parle de sept années de famine, alors que la deuxième parle de trois années. Laquelle des deux est inspirée de Dieu ? Assurément, il y en a une seule qui est  inspirée de Dieu. L’autre Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Examinons maintenant quelques Ecritures du Nouveau Testament :

  • · Matthieu 27.44 : « Les brigands crucifiés avec lui, l’insultaient de la même manière. »
  • · Luc 23.39-43 : « L’un des malfaiteurs crucifié, disant : N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et sauve nous ! Mais l’autre le reprenait, et disait : Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la  même condamnation ? Pour nous c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes ; mais celui-ci n’a rien fait de mal. Et il dit à Jésus : Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. Jésus lui répondit : Je te le dis en vérité,          aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »

Frères, nous sommes toujours devant le même problème : Les contradictions de la Bible. Ici aussi, il y a une Ecriture inspirée de Dieu, et une   Ecriture qui n’est pas inspirée de Dieu. Examinons encore deux Ecritures du Nouveau Testament :

  • · Matthieu 21.1-11 : « Lorsqu’ils approchèrent de Jérusalem, et qu’ils furent arrivés à Bethphagé, vers la montagne des oliviers, Jésus envoya deux disciples, en leur disant : Allez au village qui est devant vous, vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle ; détachez-les, et amenez-les moi. Si quelqu’un vous dit quelque chose, vous répondrez : Le Seigneur en a besoin. Et à l’instant, il les laissera aller. Or, ceci arriva afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète. Dites à la fille de Sion : Voici ton roi vient à toi, plein de douceur, et    monté sur un âne, sur un ânon, le petit d’une ânesse. Les        disciples allèrent, et firent ce que Jésus avait ordonné. Ils amenèrent l’ânesse et l’ânon, mirent sur eux leurs vêtements, et le firent asseoir dessus. La plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin ; d’autres coupèrent des  branches  d’arbres, et en jonchèrent la route. Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : Hosanna au fils de David !   Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts ! Lorsqu’il entra dans Jérusalem, toute la ville fut émue, et l’on disait : Qui est celui-ci ? La foule répondait : C’est Jésus, le prophète, de Nazareth en Galilée. »
  • · Marc 11.1-10 : « Lorsqu’ils approchèrent de Jérusalem, et qu’ils furent près de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne des oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples, en leur disant : Allez au village qui est devant vous, dès que vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s’est encore assis ; détachez-le et amenez-le. Si quelqu’un vous dit : Pourquoi faites-vous cela ? Répondez : Le Seigneur en a besoin, et à l’instant il le laissera venir ici. Les disciples, étant allés,  trouvèrent l’ânon attaché dehors près d’une porte, au contour du chemin, et ils le détachèrent. Quelques-uns de ceux qui étaient là leur dirent : Que faites-vous ? Pourquoi détachez-vous cet ânon ? Ils répondirent comme Jésus l’avait dit. Et on les   laissa aller. Ils amenèrent à Jésus l’ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et Jésus s’assit dessus. Beaucoup de gens étendirent leurs vêtements sur le chemin, et d’autres des branches qu’ils coupèrent dans les champs. Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Béni soit le règne qui vient, le règne de David, notre père ! Hosanna dans les lieux très hauts ! »

Comme vous pouvez le constater, l’Ecriture de Matthieu 21.1-11 contredit celle de Marc 11.1-10. Dans   MATTIEU 21.1-11, l’Ecriture dit que Jésus a demandé qu’on Lui amène une ânesse et un ânon. Mais dans l’Ecriture de MARC 11. 1-10,  l’Ecriture dit qu’Il a demandé qu’on Lui amène un ânon.

Qu’il me soit permis d’examiner aussi une Ecriture tirée de l’Evangile du grand apôtre Paul.

Dans 1 COR 15. 5,  l’Ecriture dit : «  … Il (Jésus) est apparu à Céphas, puis aux douze. »  Selon lui, Jésus, après Sa résurrection, est apparu aux   douze, y compris, bien entendu Judas. Or, nous savons tous que ce fils de la rébellion s’est pendu avant la résurrection du Seigneur. S’il s’est pendu avant la résurrection du Seigneur, comment donc l’apôtre Paul peut – il encore dire que le Christ ressuscité lui est apparu. Frères, je vous le dis en vérité, en vérité, l’apôtre Paul s’est trompé.  Par conséquent cette Ecriture de 1 CORINTHIENS 15 : 5, n’est pas inspirée de Dieu. Ô, quel scandale ! Frère Christ – Moïse, crois – tu vraiment que le grand et puissant  apôtre Paul que tous les chrétiens aiment, et pour qui ils ont une très grande admiration, s’est trompé, et qu’il a dit quelque chose de faux ? Oui, frères, c’est exactement ce que je dis. Je persiste et je signe : Le grand et puissant apôtre Paul s’est trompé, et il a dit quelque chose de faux. Je sais  que Dieu a fait des miracles extraordinaires par ses mains, au point qu’on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient et les esprits malins sortaient. (ACTES 19 : 11-12). Vous voyez ! Je sais cela. Mais, il ne s’agit pas de faire des miracles extraordinaires seulement, mais de révéler la Parole de vérité. Et l’apôtre Paul a failli, en disant que le Seigneur ressuscité est aussi apparu à Judas. Que dire alors de ce qu’il dit dans GALATES 1 : 8-9 ? «   Mais quand nous-mêmes, quand un   ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème !Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : Si quelqu’un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème ! ». Je crois que si  quelqu’un annonce un autre  Evangile que celui qu’il a annoncé, il est anathème. Mais, frères, rendons-nous à l’évidence, nous qui sommes des fils de la Lumière et de la Vérité : Est – il vrai que le Seigneur ressuscité soit aussi apparu à Judas, qui était mort avant même Sa résurrection ? Nous savons que cela n’est pas du tout vrai. Voici la vérité : Sans contredit, le Seigneur ressuscité n’est jamais apparu à Judas. C’est ici l’Evangile que prêche frère Christ – Moïse,  n’en déplaise aux chrétiens assoiffés de mensonge. Je ne suis donc pas, et je ne serais jamais anathème, parce que je dis la Vérité. Comment Dieu peut – Il me maudire alors que ce je dis est vrai, même si cela est contraire à ce que dit le grand et puissant apôtre Paul ? Dieu ne cautionne pas, et Il ne cautionnera pas le  mensonge. Dans 2 TIMOTHEE 3 : 16, le même apôtre Paul dit : Toute Ecriture est inspirée de Dieu. Pour les soi – disant chrétiens, c’est une vérité absolue. Je les comprends, puisqu’ils marchent sans révélation. Pour moi, parlant au Nom du Seigneur Jésus-Christ, par la Manne  Fraîche, et par le Saint-Esprit, ce n’est point une vérité absolue. Car,   toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. A travers la prédication de ce matin qui ne s’appuie que sur les Ecritures, vous verrez que toute  Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Je ne chercherai pas plus loin ; je prends, par exemple, l’Ecriture qui dit que le Seigneur est apparu aux douze. Et je dis, par la puissance de résurrection, et au Nom  Tout-puissant et Tout-suffisant de Jésus- Christ le Dieu suprême, qui m’a envoyé pour ce temps prophétique de l’aube, que cette Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Nous y reviendrons dans une autre prédication dont le thème sera : Toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu.

QUI EST DONC LA PAROLE DE DIEU ?

C’est le Seigneur Jésus – Christ. Il est la Parole de Dieu, et Il a été la Parole de Dieu faite chair. Examinons cette Parole de l’Ecriture, dans APOCALYPSE 19 : 11 – 13 : «  Puis je vis le ciel ouvert, et, voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu; sur sa tête était plusieurs diadèmes; il avait un nom écrit , que personne ne connaît, si ce n’est lui-même; et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu.» Dans cette Parole de l’Ecriture, il est question d’un homme, qui est assis sur un cheval blanc. La Bible dit qu’il s’appelle Fidèle et Véritable. Il est revêtu d’un vêtement teint de sang. Cette description scripturaire nous révèle qu’il s’agit de   Jésus – Christ. Maintenant, remarquez que la Bible dit qu’Il porte un nom que personne ne connaît. Et ce nom, c’est LA PAROLE DE DIEU. LA   PAROLE DE DIEU EST DONC LE NOM DE JESUS – CHRIST. La Parole de Dieu n’est donc pas la Bible, mais la glorieuse Personne du Seigneur    Jésus – Christ, le Roi des rois et le Dieu des dieux, le Dieu Tout – puissant et Tout – suffisant. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Frères, la Bible elle – même dit qu’elle n’est pas la Parole de Dieu. Elle dit que la Parole de Dieu, c’est le Seigneur Jésus -  Christ. La Parole de Dieu, c’est un autre nom du Seigneur. Ce n’est donc pas le nom de la Bible. Qui s’appelle la Parole de Dieu ? C’est le Seigneur des seigneurs   Jésus – Christ. La Bible dit que personne ne connaît ce nom, si ce n’est Lui – même. Frères, les chrétiens ne connaissent pas ce nom. Ce nom, la Parole de Dieu, c’est le Seigneur Lui – même qui nous le révèle, par le Saint – Esprit qui est l’Esprit de vérité envoyé du ciel pour nous conduire dans toute la Vérité. Vous qui avez cette connaissance, n’en faites pas un sujet de gloire personnelle, car c’est le Seigneur qui vous permet de comprendre ce mystère. Ne discutez pas vainement avec les gens sur ce mystère, car ce n’est pas à cela que le Seigneur nous a appelés. Notre mission Divine, c’est de partager la Parole révélée avec les autres, dans un esprit d’humilité, d’amour et de paix. Respectez les croyances des  autres même si elles sont contraires aux vôtres. Prêchez cette Vérité sur tous les toits, sans  chercher à convaincre les gens par vos propres    forces. C’est le Saint – Esprit seul qui convainc de péché, de justice, de jugement et de vérité. Qu’aucune discussion ne porte sur ma personne, car c’est le Seigneur Jésus – Christ que nous devons tous prêcher. Frères, prêchons que la Bible n’est pas la Parole de Dieu. Insistez là-dessus. S’il se trouve un fils du Royaume quelque part, le  Saint- Esprit le convaincra de vérité, et il aura la plénitude de la Vie éternelle. Il y a sur la terre des chrétiens qui comprendront comme nous que la Bible n’est pas la Parole de Dieu. Et ils cesseront de la vénérer, de l’adorer. Ils porteront alors tous leurs regards sur Jésus – Christ l’unique Parole de Dieu. Il est la    Parole de Dieu par essence et par excellence, et Il a engendré des   Paroles de Dieu. Qu’il me soit permis de prendre un exemple dans la   Bible : Dieu a fait un homme, Dieu. C’est Moïse. Or, la Parole est Dieu. Donc Moïse, qui a été fait Dieu, était la Parole. Il était la Parole pour son âge. Le 31 décembre 2000, à Bouaké, Dieu m’a dit : Je te fais Dieu pour ce peuple. Or, la Parole est Dieu. Il m’a donc fait aussi   Parole. De même que Moïse était la Parole pour son âge, de même celui qu’Il a fait Moïse est la Parole pour son âge. Je ne suis pas Dieu, mais j’ai été fait Dieu par Dieu. C’est pourquoi je fais des erreurs, et je mourrai un jour. Quand je serai mort, il sera inutile d’espérer en ma résurrection. Enterrez – moi tout simplement. Je ne ressusciterai qu’au jour de la rédemption,  lors de la première résurrection. Si Dieu suscite un autre prophète écoutez – le, s’il annonce la Manne Fraîche, avec quelque chose de plus. Sinon,  demeurez dans la Manne Fraîche que le Seigneur me fait l’insigne  honneur de vous annoncer aujourd’hui. Si quelqu’un vous dit : Frère Christ – Moïse ressuscitera à telle ou telle date,  ne l’écoutez pas.

Frères, je vous ai parlé du grand apôtre Paul. Ce n’est point pour le dénigrer, mais pour vous dire tout simplement qu’il n’était pas infaillible. Il a vu le Seigneur. Il était rempli du Saint-Esprit. Il a posé le fondement comme un sage architecte. Il a fait des miracles extraordinaires au Nom de Jésus-Christ. Mais, il n’était pas infaillible. Rassurez – vous ! Je ne suis pas venu pour abolir son message, mais pour l’accomplir pour la gloire du Seigneur. Moi, non plus, je ne suis pas infaillible. Vous avez vu à maintes reprises mes défauts et mes faiblesses, ainsi que les contradictions et les erreurs dans ce que je dis. Frères, personne n’est infaillible. L’apôtre Paul n’était pas infaillible, mais il n’en demeure pas moins qu’il fut un puissant et grand homme de Dieu.

Que Dieu bénisse Sa Parole en nous, par le Saint – Esprit !

A bientôt !

FRERE ABOKON CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix