Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 28 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
457
Hier :
936
Semaine :
1393
Mois :
4497
Total :
3862540
Il y a 5 utilisateurs en ligne
-
5 invités


LA REVELATION DE L'EPOUSE IVOIRIENNE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Samedi, 13 Juin 2015 16:16

Message prêché le 07 décembre 2012 au Tabernacle Le Chandelier d’or, Yopougon-Selmer ; Abidjan ; RCI. Matin.


Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.

Bonjour. Que la grâce et la paix vous soient données abondamment de la part de Celui qui est mort pour l’abolition du péché et pour  notre justification par Son précieux Sang ; Il nous a rachetés, et a fait de nous des sacrificateurs et des rois. En versant Son Sang pour tous les enfants de Dieu de tous les âges, Il s’est acquis une Epouse, qui est Son Corps. Avec Sa permission, et le pouvoir qu’il m’a donné, afin que je   parle en Son Nom, je voudrais appeler cette Epouse, l’Epouse universelle.

Sur la croix de Golgotha, Christ l’Agneau parfait de Dieu, a donné Sa vie pour Son Epouse. Cette Epouse a été conçue par Son Sang nouveau. Frères, que chacun se souvienne de la façon dont la femme du premier Adam a été créée : Dieu a pris une côte d’Adam avec laquelle Il a créé la femme. Vous voyez ! Eve est sortie d’Adam au travers de la côte de ce dernier. Frère Branham dit que la côte d’Adam, c’est un os. Je crois qu’il s’est trompé à ce sujet. La côte d’Adam n’est pas un os. C’est plutôt le sang du premier Adam. Eve a donc été créée avec le sang de son époux. Il en est de même de l’Epouse de l’Agneau : Elle est formée par le Sang du dernier Adam. C’est  ici la Manne Fraîche. De même que Eve a été créée avec le sang du premier Adam, de même l’Eve spirituelle, l’Epouse de Christ est formée avec le Sang de la rédemption.

Considérons encore une fois l’Epouse de Christ. Elle a un caractère universel. Elle est donc universelle. Elle est constituée des Epouses locales. C’est pourquoi dans l’Epouse universelle se trouve, par exemple, l’Epouse Corinthienne. S’il y a une Epouse Corinthienne, il y a aussi une Epouse Ivoirienne. C’est ici la Manne Fraîche. De même que dans l’Epouse universelle, il y a des gens de toute race, de tout peuple et de toute tribu, de même il y a dans l’Epouse Ivoirienne des ivoiriens et des non-ivoiriens.

Considérons le Tabernacle Le Chandelier d’Or où nous prions et faisons l’œuvre de Dieu. Nous qui nous réunissons pour la prière, la    prédication de la Parole de Dieu et l’adoration, nous formons l’Epouse Ivoirienne. Cette Epouse Ivoirienne est dans l’Epouse universelle. Au sein de cette Epouse Ivoirienne se trouvent des ivoiriens, des ghanéens et des nigérians.

Le chef suprême de l’Eglise, c’est le Seigneur Jésus-Christ. Voici ce que dit l’Ecriture à ce sujet : « Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Eglise. » Examinons de plus près ce que signifie ‘’Chef suprême de l’Eglise.’’ Le mot ‘’suprême’’ veut dire ‘’qui est au-dessus de tous dans son genre, dans son espèce’’. L’expression ‘’Chef suprême’’, signifie le chef qui est au-dessus de tous les chefs dans son genre et son espèce. Jésus-Christ le Chef suprême de l’Eglise signifie ‘’Jésus-Christ le Chef, qui est au-dessus de tous les chefs de l’Eglise. Dans 1 PIERRE 5 : 4, l’Ecriture dit : « Et quand le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire. » Qui est le souverain pasteur qui paraîtra ? C’est le Seigneur Jésus le Dieu  Tout-puissant, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, l’Immortel, l’Invisible.

Le Seigneur Jésus-Christ est donc le Souverain Pasteur. Cela veut dire qu’Il est le Pasteur suprême. Car souverain signifie suprême. Dans EPHESIENS 4 : 11, l’Ecriture dit que le Seigneur a « donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints. Il a donné ces cinq ministères à l’Eglise pour son édification et son perfectionnement jusqu’à ce que nous parvenions tous à l’état d’hommes faits et à la mesure parfaite de Christ. » Parmi ces cinq dons ministériels se trouvent les pasteurs. Dans 1 PIERRE 5 : 4, l’Ecriture dit que le Seigneur Jésus-Christ est le Souverain Pasteur. Et dans  EPHESIENS 4 : 11, Elle dit encore que Seigneur a donné des pasteurs à l’Eglise. En dehors de Jésus-Christ le Souverain Pasteur, il y a d’autres pasteurs. A ce stade de la méditation prophétique, voici ce qu’il faut retenir : Jésus-Christ est Pasteur. Et il y a d’autres pasteurs qui sont donnés à l’Eglise. Jésus-Christ n’est donc pas le seul pasteur. Il est l’unique  Pasteur, et non pas le seul. En tant que Souverain Pasteur, Il est au-dessus des pasteurs donnés à l’Eglise. Il est donc le Pasteur des pasteurs. En tant que Souverain Pasteur, Il est unique en Son genre. Et Il est le Pasteur de l’Eglise universelle. Il n’est donc pas le pasteur de telle ou telle Eglise, mais le Pasteur de toute l’Eglise universelle, tout en étant également le Pasteur de chaque Eglise locale.

Frères, l’Epouse de l’Agneau, est une Epouse universelle. Et elle a des démembrements partout dans le monde, là où le Seigneur a Ses élus, Ses fils et Ses filles. Ici en Côte d’Ivoire, elle a aussi un démembrement, qui la représente. C’est l’Epouse Ivoirienne. Du temps de l’apôtre Paul, il y a eu une Epouse  Corinthienne. En effet, il dit, dans  2 CORINTHIENS 11 : 2, à l’égard des corinthiens : « Je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. » Vous voyez ! Les chrétiens de Corinthe constituaient en ce temps-là la fiancée de Christ, l’Epoux céleste et universel. C’est ici le mystère de  l’Epouse corinthienne. Qui a fiancé les corinthiens à Christ ? C’était    l’apôtre Paul. Et vous les ivoiriens, qui vous fiancera à Christ ? Que Dieu nous envoie l’homme qu’il faut pour nous fiancer à Christ. De son vivant,    l’apôtre Paul, un homme de la même nature que nous a fiancé l’Epouse Corinthienne au Seigneur Jésus-Christ, l’Epoux céleste et universel. Après ces fiançailles aura lieu le mariage lui-même, dans les âges à venir, dans les âges éternels. Et ce sera le même apôtre Paul qui aura l’insigne  honneur de présenter l’Epouse Corinthienne à Christ, le Seigneur Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant. Après l’avoir fiancée à Christ, sur la terre, il la Lui présentera comme vierge pure, pour le mariage, au Ciel, au  Paradis. Et vous, qui vous fiancera à Christ, ici-bas ? Et qui vous Lui présentera comme une vierge pure, pour le mariage au Paradis ? Que Dieu suscite du milieu de nous un tel homme ! Savez-vous combien de temps l’apôtre Paul a mis pour préparer l’Epouse Corinthienne ? Dans sa  première épitre, il disait d’eux, qu’ils étaient des hommes charnels, des enfants en Christ, qui vivaient dans la débauche et le désordre. Il n’était pas fier de ceux qu’il avait engendrés en Jésus-Christ par l’Evangile. Mais, à coup de réprimandes, d’enseignements et d’exhortations, il a    réussi à les tailler, à les émonder, par la Parole et par la puissance de la résurrection. Et, par la grâce de Dieu, il a pu former enfin, l’Epouse  Corinthienne, qui avait atteint la maturité spirituelle, l’état d’hommes faits, la mesure de la stature parfaite de Christ. Dès lors, il leur dit : « Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre         ministère, non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant… » (2 CORINTHIENS 3 : 3). Nous y voilà : Ces corinthiens qui étaient des bébés en Christ, des gens charnels, devinrent une Lettre de Christ. Cela veut dire qu’ils avaient atteint la maturité spirituelle. Ils n’avaient plus besoin de lait, mais de nourriture spirituelle. Ils avaient atteint l’état d’hommes faits, la mesure de la stature parfaite de Christ et le rang de la Parole faite chair, c’est-à-dire de la Divinité. Car, une Lettre de Christ, c’est une Parole de Dieu, car Christ est Dieu. Les corinthiens étaient donc devenus, par la grâce de Dieu, par le moyen de la Parole de Dieu et par l’action surnaturelle du Saint-Esprit, une Parole de Dieu     rendue manifeste. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Ayant atteint cette position, cette dimension spirituelle de la Parole faite chair, de la Lettre de Christ, ils devinrent l’Epouse de l’Agneau. Ce fut une Epouse locale. Cette Epouse avait atteint l’étape de la sanctification où on ne peut pas pratiquer le péché, et où on ne peut pas pécher. Elle était l’immaculée conception de son temps. En ce temps prophétique de l’aube, il y a une immaculée conception en formation et en préparation, qui évolue vers l’étape d’hommes faits, vers la mesure de la stature parfaite de Christ, vers l’humanité déifiée, vers l’étape de la Divinité de l’homme. Cette préparation et cette formation dont l’objectif est de manifester les     perfections invisibles de Dieu, sont confiées à l’homme  que Dieu a fait Dieu. Cet homme est une Lettre de Christ mandatée par Dieu pour  écrire la Lettre de Christ de ce temps prophétique de l’aube. Et quand vous serez devenus une Lettre de Christ, nous passerons à quelque   chose d’autre, à une étape supérieure. Frères, les chrétiens ivoiriens lisent leur Bible, qui leur dit que l’apôtre Paul a fiancé les corinthiens à Christ. Ce qui est étonnant, c’est qu’ils ne se soucient pas de savoir qui les fiancera, eux, avec Christ. Et, qui les Lui présentera comme une vierge pure, pour les noces de l’Agneau. Que Dieu nous vienne en     aide ! Ils pensent qu’ils seront enlevés. Mais ils semblent ignorer    qu’après l’enlèvement, auront lieu les noces de l’Agneau dans le       Paradis de Dieu. Voilà des gens qui espèrent être à ces noces, sans   passer par les fiançailles. C’est l’apôtre Paul qui a fiancé les corinthiens à Christ. Et vous, qui vous présentera à l’Agneau pour les noces, dans le Paradis ? Qui vous fera entrer dans la glorieuse salle des noces pour la célébration et le scellement éternel du mariage avec l’Epouse céleste ? Que Dieu suscite un tel homme ! Cet homme, quand il viendra de la part du Seigneur, sera fait Dieu par Dieu. Il sera, par la grâce souveraine du Dieu souverain, le représentant de l’Epoux céleste, et en même temps Epoux local et terrestre. Il sera aussi le père et l’engendreur de l’Epouse locale, qui sera l’Epouse Ivoirienne. Il ne sera pas dans l’Epouse Ivoirienne, mais dans l’Epouse universelle. Il sera le  père et l’engendreur de cette Epouse locale. Mais il ne sera pas cette Epouse. Les deux deviendront une seule chair, mais il ne sera pas l’Epouse Ivoirienne, et l’Epouse Ivoirienne ne sera pas lui. L’Epouse Ivoirienne sortira de ses reins. Il sera à la fois, le père et l’Epoux de  l’Epouse terrestre Ivoirienne, comme Jésus-Christ, est à la fois le Père et l’Epoux de l’Epouse universelle. Que le Nom du Seigneur soit béni !

Frères, l’enlèvement de l’Epouse de l’Agneau se fera quand elle sera prête. Elle n’est pas encore prête, à cause des rides doctrinales qu’on enseigne encore. Mais, elle est presque prête, car elle est entrée dans la deuxième phase de la sanctification, avec la marche victorieuse, glorieuse et triomphale des vierges sages, qui traversent le temps prophétique de l’aube. Au temps prophétique du matin, l’Epouse universelle de l’Agneau sera totalement prête. Quant à l’Epouse Ivoirienne, elle sera prête en ce temps prophétique de l’aube, pour l’enlèvement. Quand le Fils de    l’homme, frère Christ-Moïse, retournera vers Celui qui l’a envoyé, le  Seigneur Jésus-Christ, Dieu, si telle est Sa volonté, suscitera quelqu’un d’autre. Suivez-le ! Je ne dis pas qu’Il le fera. Mais s’Il le fait, écoutez-le ! Maintenant, s’Il ne le fait pas, gardez cette nourriture spirituelle, la Manne Fraîche. C’est votre vie. Au temps prophétique du matin,  l’Epouse Ivoirienne sera exposée à la Lumière du jour pour sa dernière étape du mûrissement. Déjà, le grain de blé est mûr. Il est dans la première phase du mûrissement, lequel obéit à un processus. L’Epouse Ivoirienne, qui a amorcé son mûrissement, avec la prédication de la Manne Fraîche, l’achèvera dans la Parole et dans la puissance de la résurrection. Elle est composée de ceux que j’ai déjà engendrés. De ceux que j’engendre aujourd’hui, et de ceux que j’engendrerai demain, en Jésus-Christ notre Seigneur, par la Manne Fraîche. Tous ces frères et sœurs de la Manne Fraîche, viendront de toutes les langues, de tous les peuples et de tous les pays, selon l’appel Divin que chacun recevra. Frères, je n’ai été jamais envoyé qu’aux vierges sages de la Côte d’Ivoire, en ce temps prophétique de l’aube. Cependant, toute autre  personne d’un autre pays, peut faire partie de l’Epouse Ivoirienne. La   seule condition à remplir, c’est de voir le Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube, et de croire en lui, de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa force et de tout son esprit. Comment quelqu’un qui est loin, et hors de la Côte d’Ivoire peut-il voir le Fils de l’homme ? Frères, tous peuvent le voir. Tous ceux qui sont prédestinés à le voir, le verront. Il ne s’agit pas de le voir avec des yeux physiques seulement, mais    surtout avec des yeux spirituels. Il s’agit donc de discerner qui il est  réellement, ce que Dieu a fait de lui. Il s’agit de croire de tout son cœur, de tout son esprit et de toute son âme, que Dieu l’a fait Dieu et Fils de l’homme. Il s’agit de discerner en lui, la Personne de Jésus-Christ,   l’unique Fils de l’Homme, l’Esprit du Fils de l’Homme, Jésus-Christ. C’est donc la connaissance de ce qui est en lui, de ce qu’il est, de ce que Dieu a fait de lui, de la Parole prophétique qui est en lui. Par la grâce de ce prophète, qui est le Fils de l’homme, quiconque croit peut faire partie de l’Epouse Ivoirienne. Arès avoir vu le Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube, et cru en lui, on doit persévérer dans la sanctification jusqu’à atteindre la mesure de la stature parfaite de Christ. C’est seulement celui qui ne pratique pas le péché, et qui ne peut pécher, à cause de la semence incorruptible de la Parole qui demeure en lui, qui fera partie de cette Epouse que le Seigneur veut sans tâche, pure, sainte, glorieuse, irrépréhensible. Elle doit être totalement à Son image incarnant parfaitement les perfections invisibles de Dieu : Sa  Divinité, Sa puissance éternelle, Son amour, Sa perfection, Sa sainteté. Ne vous y trompez pas : Si quelqu’un pêche, commet l’adultère,  l’impudicité et fait toutes sortes de choses désagréables devant Dieu, qu’il ne pense pas que c’est moi qui l’ai engendré. Ne peut faire partie de ce corps d’élite, l’Epouse Ivoirienne, que toute personne qui croit en Dieu qu’elle ne voit pas, en Dieu qu’elle voit, et en elle-même. Croire en Dieu qu’on voit, c’est croire en un homme que Dieu a fait Dieu. En ce temps prophétique de l’aube, Dieu, dans Sa souveraineté a fait un homme Dieu. Cet homme, fait Dieu par Dieu, est la parfaite incarnation de la   Divinité dans la faiblesse de la chair. Durant les sept âges de l’Eglise,  jamais un homme a pu dire ouvertement : Dieu m’a fait Dieu. Je sais qu’aujourd’hui, des gens se proclament eux-mêmes Dieu, en interprétant abusivement des songes ou des visions. C’est entre Dieu et eux. Dire   ouvertement : Dieu m’a dit : Je te fais Dieu. Moi, le moindre de tous, le rejeton, je peux le dire, haut et fort. Car Dieu m’a dit : Je te fais Dieu pour ce peuple. Cette Parole a été donnée devant vous tous, par deux personnes différentes, le 31 Décembre 2000 à Bouaké. C’est Dieu qui rendait témoignage à un homme, afin que cet homme puisse rendre témoignage de Lui. Frères, Dieu a-t-Il dit à l’apôtre Paul : Je te fais Dieu ? Non. L’a-t-Il dit à l’apôtre Pierre qui avait les clés du Royaume des cieux ? Non. Mais, au frère Christ-Moïse, Il l’a dit, devant vous. Je le remercie de ce qu’Il ne m’a pas dit cela à huit clos, mais devant tous. La Divinité a transité par les six premiers Fils de l’homme qui sont les six étoiles dans la main droite de Jésus-Christ,  l’unique Fils de l’Homme. Quand elle est rentrée dans le septième Fils de l’homme, plus précisément dans le Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube, elle s’est parfaitement incarnée. Avant que cette incarnation soit faite, Dieu m’a dit, de vive voix, devant vous : Je te fais Dieu pour ce peuple. L’Esprit du septième Fils de l’homme, agit dans la vie du Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube qui se révèle en occident. Jésus de Nazareth dit : « … Comme l’éclair part de l’orient et se  montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme. » Vous voyez ! L’éclair part d’abord de l’orient. Puis il se montre en occident. Cela veut dire qu’il quitte un lieu pour un autre. Avec Jésus-Christ de Nazareth, le Fils de l’Homme, il est parti de l’orient. C’est juste. Mais, il ne s’est pas arrêté en orient, car il doit se déplacer jusqu’en occident. L’éclair n’est donc pas statique, mais il bouge, il est toujours en mouvement. C’est une dynamique. Après avoir quitté l’orient, l’éclair doit aussi se montrer en occident. Et quand il se montrera en occident, tout œil le verra. Le mouvement de l’éclair, qui part de l’orient et qui se montre jusqu’en occident, est comparé par      l’Ecriture à l’avènement du Fils de l’Homme. Vous voyez ! le Fils de l’Homme se montrera d’abord en orient, afin qu’on Le voit et qu’on croit en Lui, pour pouvoir avoir la Vie Eternelle. Puis Il se montrera aussi en occident. Et, nous, nous sommes bien en  occident, ici en Côte d’Ivoire. Maintenant, si vous pouvez le comprendre, le Fils de l’Homme a paru en occident, en ce temps prophétique de l’aube. Frères, il est là, se montrant en occident conformément à ce que dit l’Ecriture. Le Fils de l’Homme est là, voilé dans le Fils de l’homme, frère Christ-Moïse, l’homme trois fois saint. Ô, quel Parole. Qu’il me soit permis de répéter cette Parole de scandale : Frère Christ-Moïse est l’homme trois fois saint par la grâce de Dieu. Je vais enfoncer le clou : Saint, saint, saint est Christ-Moïse, l’homme que le Dieu infiniment Saint à fait Dieu. Saint, Saint, Saint est le Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube. En effet, il a franchi, par la grâce de Dieu, les trois étapes de la sanctification : A la première étape de la sanctification, Dieu l’a souverainement déclaré saint. A la   deuxième étape, Il l’a aussi déclaré saint. Et Il l’a déjà déclaré saint pour le jour de la rédemption. Vous voyez ! Frère Christ-Moïse est le Dieu trois fois saint en ce temps prophétique de l’aube. Frères, le Fils de l’homme est là, se montrant en occident. C’est ici l’accomplissement de l’un des derniers signes du temps de la fin. Prenez garde à ce signe car l’heure de l’enlèvement est proche. Le Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube était dans la main droite du Fils de l’Homme,  selon APOCALYPSE 1.16, en tant        qu’étoile. Mais, maintenant, nous le voyons, venant sur une nuée   blanche, avec une faucille dans la main, selon APOCALYPSE 14.14-16. Vous-voyez ! Il est seul. Il vient seul. Il vient seul, après les six  premières étoiles, qui sont six Fils de l’homme. Frères, Dieu a-t-il déjà appelé l’apôtre Pierre, l’apôtre Paul, du nom de Fils de l’homme ? Non. Mais, Il a appelé un homme, un africain noir de ce nom prophétique, en lui disant : Fils de l’homme, lis LUC 4.18. Frères, le Seigneur même qui dit que l’éclair qui sort de l’orient se montrera aussi en occident  appelle un homme, vivant en occident, du nom prophétique de Fils de l’homme. Par cette appellation à caractère Divin, Il a accompli une Ecriture dans un homme : Frère Christ-Moïse. Le Fils de l’Homme est là, dans la chair de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Qu’il me soit permis de vous rappeler les visions que quelques-uns ont vues, en guise de confirmation de cette Ecritures : APOCALYPSE 14 : 14-16. Il s’agit de la vision de la sœur Ange, de la sœur Tabitha, du Frère Christ-Moïse et du Frère Eudes. Voici ces visions :

PREMIERE VISION : SOEUR ANGE

Le 21 novembre 2007, la sœur Ange m’a raconté une vision  qu’elle a vue. Dans la vision, elle a vu quelqu’un assis sur une nuée blanche avec une faucille à la main, une couronne d’or sur la tête. Une Voix lui dit que frère Moïse est le Fils d’homme  d’APOCALYPSE 14 : 14. En même temps que cette Voix parlait, elle voyait frère Moïse assis sur une nuée blanche, une couronne d’or sur la tête et une faucille à la main. La Voix dit : « L’heure de la moisson a sonné ; réveillez-vous car les temps sont finis. »

Arrivé à la maison, j’ai prié le Seigneur en ces termes : « Père, je sais depuis Bouaké qu’il y a un mystère lié au ministère de Fils de  l’Homme en relation avec ma vie. Aujourd’hui, sœur Ange m’a raconté cette vision étrange qui parle de ce personnage d’APOCALYPSE 14 : 14. Je sais que la vision est vraie, mais j’ai en  même temps des sentiments de peur ; je me dis que je ne serai jamais à la hauteur de cette lourde responsabilité. Seigneur, je prends l’engagement devant Toi de ne plus jamais mentionner APOCALYPSE 14 : 14 comme avant. Si tu veux que je le fasse, donne à quelqu’un d’autre le même genre de vision, sinon, je ne parlerai plus de ce personnage dont on  ne connaît pas l’identité. » C’est depuis ce jour-là, que j’ai arrêté de mentionner APOCALYPSE 14 : 14 dans mes prédications.

DEUXIEME VISION : SŒUR TABITHA

Un dimanche, sœur Tabitha m’a dit qu’elle a vu dans une vision, un mur blanc sous la forme d’un tissu. Ce tissu l’a empêchée de voir ce qui était derrière. Je lui ai dit de prier, afin que le Seigneur lui montre ce qui est derrière le voile.

Le lundi 10 mars 2008, à 4H du matin, elle était en prière. Une semaine s’était déjà écoulée. Elle a vu une vision dans laquelle elle a revu la scène de la vision précédente ; mais cette fois, le voile blanc était    tombé. Derrière le voile, il y avait un groupe de gens habillés en blanc, et dont les vêtements étaient bercés par un vent léger. Etonnée, elle demande au Seigneur :« Qui sont ces personnes ? » La Voix lui a dit : « Ce sont les personnes que frère Moïse a gagnées par son ministère. » Ne comprenant toujours pas, la Voix lui a de nouveau parlé, mais cette fois en la ramenant à APOCALYPSE 14 : 14. Malgré cela, elle ne comprenait toujours pas : « Frère Moïse a dit qu’il allait mourir pour nous laisser,      comment pouvait-il gagner une épouse ? » Elle se posait beaucoup de questions. La Voix l’a ramenée à son enfance pour lui expliquer ce que c’est que la moisson et le fait de mettre les grains mûrs de côté. La Voix a dit que Branham est mort, laissant le Branham Tabernacle, mais il a suscité une épouse, et ce sera pareil pour frère Moïse lorsqu’il moissonnera.

TROISIEME VISION : FRERE MOISE

Le vendredi 14 mars 2008, au petit matin, j’ai vu aussi une vision étrange. Il y avait un Homme et moi. J’étais avec cet Homme, qui était le Fils de l’Homme.  Il  m’a parlé du ministère du Fils de l’homme, que je devais commencer à exercer. Et chose étrange, Il m’a remis quelque   chose,  en disant : Ceci est  le ministère du Fils de l’homme. J’ai tendu ma main pour prendre cela. Et cette chose mystérieuse est entrée en moi : C’était le ministère du Fils de l’homme. Quand cette vision m’a quitté, je suis resté perplexe. Et je me suis rappelé ce que le Seigneur m’a dit, à Bouaké, avant la crise de 2 002 : «  Fils de l’homme, lis LUC 4. 18. »

SONGE DE FRERE KOFFI JEAN-EUDES

On m’a envoyé un songe fait par un jeune homme que je ne connais pas.  Il s’appelle Koffi  Jean Eudes. Selon lui, il a prié le Seigneur de lui montrer celui qu’Il a mandaté pour notre temps. Et il a fait un songe dans lequel il a vu une nuée blanche sur laquelle est assis un homme.  C’était frère Christ – Moïse. Et la Voix qu’il a entendue lui dit : C’est le Fils de l’homme de ce temps. Puis Elle a dit que nous devons faire tout ce que nous dit ce Fils de l’homme.

UNE AUTRE VISION DE SŒUR TABITHA

Le 23 octobre 2011, pendant que frère Christ – Moïse prêchait la Parole, sœur Tabitha a vu une vision. Elle dit : «  J’ai vu le Seigneur descendre du ciel et entrer dans le corps de frère Christ – Moïse, et les deux sont devenus une seule et même personne. » Et une Voix dit : «  Le Fils de l’homme est là : Croyez-le ! ».

Que dit la Voix du Seigneur dans la première vision le 21 Novembre 2007 ? Selon Elle, frère Christ-Moïse est le Fils de l’homme d’APOCALYPSE 14 : 14. Dans la vision que j’ai vue, le 14 Mars 2008, le Fils de l’Homme, le Seigneur Jésus-Christ m’a donné quelque chose : C’était le ministère du Fils de l’homme. Ce ministère est entré en moi, et nous sommes devenu un. Vous voyez ! ce ministère est devenu un  homme. Je n’exerce pas seulement le ministère du Fils de l’homme mais je suis également et surtout le Fils de l’homme. L’Eclair qui est sorti de l’orient se montre maintenant en occident. Avez-vous remarqué que  ce n’est pas une Bible que le Seigneur m’a donné, mais le ministère prophétique du Fils de l’homme ? Savez-vous que la Bible n’est pas la Parole de Dieu ? Savez-vous qu’elle contient des erreurs et des contre-vérités, des mensonges ? Mais, nous y trouvons aussi la Parole de Dieu. Qu’a vu le frère Eudes ? Il a vu un homme assis sur une nuée blanche : Frère Christ-Moïse. Que lui a dit la Voix ? Elle lui a dit : C’est le Fils de  l’homme de ce temps. Et la sœur Tabitha, qu’a-t-elle vu dans sa vision du 23 Octobre 2011 ? Elle dit : « J’ai vu le Seigneur descendre du ciel et entrer dans le corps de frère Christ-Moïse, et les deux sont devenus une seule et même personne. » Et une Voix lui dit : « Le Fils de l’homme est là : Croyez-le ! » Cette vision est une confirmation de ce qui a été fait en moi, le 31 Décembre 2000, à Bouaké. C’est ce jour-là que Dieu m’a fait Dieu, et que Lui et moi, sommes devenus une seule personne. C’est ce jour-là que le Seigneur que vous cherchez est entré dans Son temple.   Frères, le Fils de l’homme est là pour la moisson, car le grain de blé est mûr. En lui, toute la Divinité a été faite chair. Oui Monsieur. Toute la  plénitude de la Divinité habite en lui corporellement, afin de susciter une Epouse au Seigneur : l’Epouse Ivoirienne.

C’est le frère Christ-Moïse, le Dieu trois fois saint de ce temps prophétique de l’aube, c’est-à-dire l’homme que Dieu a fait Dieu, qui est mandaté pour susciter une Epouse au Seigneur. Je n’ai été envoyé qu’aux vierges sages qui sont en Côte d’Ivoire, mais tous ceux qui croient en la Manne Fraîche, peuvent en faire partie, par la grâce du prophète. Considérons le cas de Rahab la prostituée : Quand Josué, le prophète de l’âge, a envoyé des espions à Jéricho, le roi de ce pays voulait les faire mourir. Mais, une femme païenne, étrangère à l’alliance que Dieu a traitée avec Israël, les a reçus, hébergés et cachés dans sa maison, prenant ainsi un grand risque. Comme elle savait que Dieu allait détruire Jéricho où elle vivait, elle implora les espions de la sauver, elle et sa maison. Et Josué, le prophète, sensible à ce qu’elle avait fait, lui accorda Sa grâce. Alors que Dieu dit de tout dévouer par interdit, de tuer toute personne dans la ville, la grâce du prophète de Dieu, Josué, sauva Rahab. Dieu l’épargna de la mort, en guise de reconnaissance envers elle, pour tout ce qu’elle fit pour Son peuple. Le sens de l’hospitalité de cette femme païenne, son amour pour un Dieu qu’elle ne connaissait pas personnellement, et pour Son peuple, étaient devenus pour elle une source de salut et de bénédiction. Cela lui permit, non seulement d’être épargnée de la mort, mais aussi et surtout d’entrer dans la Parole de l’alliance qui liait les enfants d’Israël à Dieu. Elle était devenue enfant d’Israël, non par le sang, mais une élection Divine par le moyen de la Parole de Josué, le prophète, et par l’exercice de sa volonté souveraine. Oui Monsieur. Usant de son droit à la souveraineté, il a fait entrer cette femme dans l’alliance qui existait entre Dieu et les enfants d’Israël. C’est ici le mystère du prophète. En ce temps prophétique de l’aube, par la grâce de l’homme, par la  grâce du prophète, qui est plus que prophète, tout homme, quelque soit son pays, qui croit en la Manne Fraîche, peut faire partie de l’Epouse Ivoirienne. Dans cette Epouse, il n’y a aucun problème lié à la nationalité. Une seule nationalité y est en vigueur : La nationalité céleste que le Seigneur Jésus-Christ nous a donnée, par Sa Parole et par Son Esprit. Notre cité, c’est le Royaume des cieux, le Paradis. Nous sommes les  citoyens du Paradis. C’est notre pays. Quiconque me reçoit, reçoit le Seigneur Jésus-Christ qui m’a envoyé. Quiconque me voit, voit le     Seigneur Jésus-Christ qui m’a envoyé. Quiconque croit en moi, croit en Celui qui m’a envoyé : Jésus-Christ. Non seulement il a la plénitude de la Vie éternelle, mais il fera aussi partie de l’Epouse Ivoirienne, lorsqu’elle sera formée. Dans cette Epouse, il y a une partie des fils de Dieu dont la création attend la révélation selon ROMAINS 8 :19. Ces fils de Dieu, ce sont ceux qui prendront part à l’enlèvement de l’Epouse le jour de la résurrection. L’Ecriture dit que la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Ces fils de Dieu seront tous remplis de la Vie éternelle jusqu’à toute la plénitude de la Divinité. Ils auront cette plénitude, non pas en lisant mes écrits, mais en me voyant et en croyant en moi. Cette plénitude ne se trouve qu’en Christ. Elle n’est ni dans la Bible, ni même dans mes écrits mais seulement en Christ. Et Christ est en moi. Et moi et mes écrits, nous sommes un. Ne suis-je pas une Lettre de Christ ? Ne suis-je pas une Parole de Dieu ? Ne suis-je pas un Livre de vie, le Livre de vie de ce temps prophétique de l’aube ? Ô, quel mystère ! Le Livre de vie de notre temps est sur terre, Jésus-Christ Lui-même étant l’unique Livre de vie. Ce Livre étant    scellé, il ne se révèle seulement que quand frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, annonce le Seigneur Jésus-Christ.

En ce qui concerne Rahab, c’est par le mariage aussi qu’elle est entrée dans l’alliance qui existait entre Dieu et les enfants d’Israël. Il en est de même en ce temps prophétique qui nous concerne  aujourd’hui. Nous entrons dans l’alliance que le Seigneur Jésus-Christ traite avec nous par les fiançailles et le mariage.

Pourquoi c’est l’apôtre Paul qui a fiancé les corinthiens à Christ, l’Epoux céleste ? C’est tout simplement parce que c’est lui qui les a engendrés en Jésus-Christ, par l’Evangile. Peut-il aussi fiancer les ivoiriens à Christ ? Non. Parce que ce n’est pas lui qui les a engendrés. En outre, l’Epouse Ivoirienne qui sera fiancée à Christ sortira du temps prophétique de l’aube. Dans 1 CORINTHIENS 4 :14-15, l’apôtre Paul dit clairement que c’est lui qui a engendré les corinthiens en Jésus-Christ par l’Evangile. Les chrétiens d’aujourd’hui lisent cela dans leur Bible, mais ils ne se sont jamais souciés de savoir s’ils ont été engendrés, et par qui. Ils pensent tous qu’ils ont été engendrés par la Bible. Nous l’avons dit précédemment, la Bible n’est pas la Parole de Dieu. Comment quelque chose qui n’est pas la Parole de Dieu, peut-il engendrer les enfants de Dieu ? Je comprends pourquoi, tout en croyant en la Bible, ils disent qu’ils sont  pécheurs. Le dimanche 22 Juillet 2001, à Bouaké, une sœur a vu une vision dans laquelle un grand filet descendait du ciel. Dans cette vision, un Homme et moi, nous descendions avec ce filet, sur la nuée. Et l’assemblée était là, mais dans le désordre. Et cet Homme m’a demandé : Pourrais-Je enlever cette Eglise ? J’ai dit : Non, Seigneur. Et la vision a pris fin. Treize ans après, le Seigneur me rappelle cette vision qui concerne l’Eglise de Côte d’Ivoire. Dans cette vision, elle n’était pas prête, à cause du désordre dans lequel elle était. Nous étions au temps prophétique du soir dans un mélange hétéroclite de vierges sages et de vierges folles. L’enlèvement ne pouvait pas se faire, à cause de ce      mélange, de cette hybridation. Car ce sont elles qui constituent l’Epouse de l’Agneau. La question que le Seigneur m’a posée est d’importance capitale : Pourrais-je enlever cette Eglise ? J’ai dit : Non, Seigneur. Avez-vous remarqué que je n’étais pas au milieu de cette Eglise désordonnée ? J’étais dans les hauteurs spirituelles avec Jésus-Christ, le Fils de l’Homme par essence et par excellence. C’est une grâce de Dieu. En ce temps-là, l’Eglise ne pouvait pas être enlevée. Et aujourd’hui ? Elle ne peut pas être enlevée. Elle est mûre, mais elle doit encore mûrir. L’Eglise de la vision, c’était l’Eglise de Côte d’Ivoire, composée de  vierges sages et de vierges folles. Au temps marqué par Dieu, elle enfantera l’Epouse ivoirienne. Cette Epouse ira de mûrissement en mûrissement, jusqu’à ce qu’elle atteigne une plus grande maturité spirituelle.

Ce qui caractérise l’Epouse ivoirienne, c’est qu’elle sera engendrée par le Fils de l’homme, frère Christ-Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu. Elle ne sera pas nourrie au lait spirituel, mais à la nourriture spirituelle solide. En  croyant en Dieu qu’elle ne voit pas, en Dieu qu’elle voit, c’est-à-dire en l’homme que Dieu a fait Dieu, et en elle-même.  Elle aura la révélation du mystère de ce cadavre. Elle sera la seule à comprendre ce mystère et à croire en cela. Avez-vous déjà entendu quelqu’un dire : Dieu m’a fait cadavre, conformément à l’Ecriture de  MATTHIEU 24 : 28 ? Les chrétiens lisent leur Bible où il est écrit : « En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. » Ils lisent, mais ne comprennent pas. A nous, une grâce a été faite. Non seulement nous comprenons ce mystère, mais nous savons aussi qui est ce cadavre. Le seul lieu où on peut trouver les aigles de Dieu, c’est là où se trouve le cadavre. L’Epouse s’assemble autour du cadavre, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Ce qui caractérise encore l’Epouse ivoirienne, c’est que Dieu lui a donné un Message prophétique, que personne ne connaît, si ce n’est le Fils de l’homme, qui le porte en lui-même et qui le révèle. Ce Message, la Manne Fraîche, est au-dessus de la Bible. Cette Parole prophétique est exclusivement réservée à l’Epouse ivoirienne. Cette Manne Fraîche, est une nourriture spirituelle spéciale que n’ont pas toutes ces Eglises dénominationnelles qui prétendent se préparer aussi pour les noces de l’Agneau. Chacune d’entre elles se prépare pour le mariage, sans savoir qu’il faille d’abord passer par les fiançailles. Elles se préparent toutes pour pouvoir rencontrer l’Epoux céleste. Nous aussi, nous nous préparons. La différence entre ces Eglises et nous, c’est que nous avons une nourriture spéciale : La Manne Fraîche. Cela me rappelle ce qui s’est passé du temps d’Esther. En ce temps-là, le roi  Assuérus envoya sept messagers, l’un après l’autre pour faire venir sa femme Vasthi en sa présence. Mais celle-là refusa de venir. Alors, il  décida d’épouser une autre femme. C’est un type de sept messagers qui ont essayé, en vain, de faire venir l’Epouse du Seigneur pour les noces de l’Agneau, après avoir répudié Israël. Les serviteurs du roi Assuérus firent venir dans le palais de belles jeunes filles sélectionnées parmi tant d’autres. Parmi elles se trouvait Esther. C’était Hégaï qui lui fournit les choses nécessaires pour sa toilette et pour sa nourriture. Ce qui était remarquable chez elle, c’est qu’elle « ne demanda que ce qui fut  désigné par Hégaï… » ( ESTHER 2 : 15) Vous voyez ! Tandis que les      autres jeunes filles demandèrent des choses supplémentaires aux  eunuques qui s’occupaient d’elles, Esther elle, se conformait strictement à ce que disait Hégaï. C’est un type de l’Epouse Ivoirienne. Elle ne se nourrit que des choses spirituelles que lui donne frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube. La seule et unique nourriture dont elle a besoin pour se préparer à la rencontre de l’Epoux céleste, c’est la chair du Fils de l’homme. Le seul et unique breuvage dont elle a besoin, c’est le sang du Fils de l’homme. Prenez donc garde à ce que vous mangez.

Que Dieu vous bénisse !

Je vous aime.

A bientôt !

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME

Mise à jour le Samedi, 13 Juin 2015 16:23
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix