Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 25 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
465
Hier :
936
Semaine :
1401
Mois :
4505
Total :
3862548
Il y a 8 utilisateurs en ligne
-
8 invités


POURQUOI DIEU M'A FAIT DIEU ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Samedi, 13 Juin 2015 16:30

Message prêché le 30 avril 2013 au Tabernacle le Chandelier d’Or ; Yopougon – Selmer ; Abidjan ; RCI. Matin.


Paroles de Frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.

Bonjour à tous. Que l’Amour de Dieu, Sa paix et Sa joie qui surpassent toutes choses dans les cieux comme sur la terre, inondent abondamment vos cœurs, par le Saint-Esprit qui habite en vous !

Je me tiens encore à cette chaire aujourd’hui, pour une seule chose : Annoncer la Manne Fraîche, pour la perfection des saints que vous êtes. Que le Seigneur m’aide à vous faire comprendre le mystère dont je vais vous parler maintenant : POURQOUI DIEU M’A FAIT DIEU ?

Frères, on peut prêcher sur n’importe quoi, les chrétiens l’acceptent de tous leur cœur. Mais, quand on prêche sur la Divinité de l’homme, ils sont choqués et scandalisés, et ils crient au blasphème. Beaucoup de soi-disant chrétiens rejettent la Divinité de Jésus-Christ. Pour eux,  celui-ci n’est que le Fils de Dieu. Il n’est donc pas Dieu. Quand ceux-ci écouteront un jour ce que je m’apprête à vous révéler par le Saint-Esprit, que feront-ils, sinon me traiter de tous les noms infâmes. S’ils rejettent en bloc le Divinité de Jésus-Christ, comment pourront-ils accepter celle de quelqu’un d’autre ?

Un jour, j’ai reçu des témoins de Jéhovah chez moi. Ils m’ont    montré dans leur Bible, la Traduction de monde nouveau, la Parole de  l’Ecriture qui est dans JEAN 1 :1. C’était pour me prouver que Jésus-Christ n’ait pas Dieu. Alors, ils on lui ce passage : « Au commencent la Parole était, et la Parole était avec Dieu ; et la Parole était dieu ». Vous remarquerez que Dieu est écrit avec un ''d '' minuscule. Par conséquent Jésus-Christ n’est pas Dieu avec un '' D '' majuscule, mais avec un  '' d '' minuscule. Je leur ai alors demandé de prendre, toujours leur bible, la Parole de l’Ecriture qui est dans EXODE 7 :1, et de me dire pourquoi en ce qui concerne Moïse, leur Bible écrit Dieu avec un '' D ''majuscule. Quand ils ont pris cette  Parole de l’Ecriture, je n’ai jamais vu des gens aussi silencieux. Ils se regardaient l’un l’autre, visiblement gênés. Frères, voici exactement ce qui est écrit dans leur Bible : « Alors Jehova dit à Moïse : Voici que je t’ai fait Dieu pour pharaon, et Aaron ton frère     deviendra ton prophète ». Vous remarquerez qu’avec Moïse, le mot dieu est écrit avec un '' D '' majuscule. Avec Jésus-Christ, c’est avec un '' d '' minuscule, mais avec Moïse, c’est avec un ''D'' majuscule. J’ai insisté pour qu’ils m’expliquent cela. Ne pouvant rien dire à ce sujet, ils ont   demandé à se retirer, afin d’aller faire des recherches. Frères, je ne sais pas ce qu’ils ont contre la Divinité de Christ, mais ce qu’ils font est grave, et est en totale contradiction avec le bon sens. Car si nous voulons      raisonner selon le bon sens, la logique humaine, c’est avec Moïse qu’il faut utiliser un petit '' d '', et un grand '' D '' avec Jésus-Christ. Mais la  haine et le mépris qu’ils ont pour la Divinité de Jésus-Christ les ont      tellement aveuglés, qu’ils ont perdu même le sens et la logique des    choses. Bref, pourquoi Dieu m’a fait Dieu ? Quelles sont les circonstances exactes de la révélation de ma divinité par Dieu ?

LES CIRCONTANCES DE LA REVELATION

Avant le 31 décembre 2000, quand j’étais encore à Bouaké, Dieu m’a dit de prêcher, à la veillée de cette fin année sur ‘’ LE RETOUR DE LA   COLONNE DE FEU. ’’ Le 31 décembre 2000, avant la veillée, je marchais dans une rue de Belleville, dans les environs de Charles de Gaule. Puis j’ai dit à Dieu que je voulais porter un nom biblique. Il m’a demandé quel nom je voulais porter. J’ai dit : Moïse. Avant cette veillée, qui allait avoir lieu dans quelques heures, je n’ai pas parlé de cela à qui que ce soit. Lors de la veillée, j’ai prêché sur le thème que Dieu m’avait déjà révélé.     Pendant que je parlais encore, le Saint-Esprit descendit avec une force incroyable sur toute l’assemblée. C’est alors que trois prophéties ont étés données :

La première me dit : « Je te fais Moïse ».

La deuxième me dit : « Je te fais Dieu pour ce peuple, quiconque  s’élèvera contre ce ministère sera confus.

La troisième me dit : « Je te fais Dieu ».

Ces trois prophéties ont étés données, l’une après l’autre, par trois personnes différentes. C’est après ces choses étranges que personne ne comprenait, que j’ai expliqué à l’Eglise la petite conversation que j’ai eu avec Dieu, peu avant la veillée. La question que je me posais, c’était : Que signifient toutes ces choses. Quand ces trois prophéties passaient, tout mon être, mon corps, mon âme et mon esprit, se transforma en feu. J’avais la nette impression que j’étais devenu un puissant brasier. De  l’intérieur de mon être, je sentais ce puissant feu se manifester, et se       rependre hors de moi, tout en demeurant en moi. C’était comme si     j’étais devenu une source de feu. Depuis 2000 jusqu’à ce matin, ce feu là est toujours en moi. Ce feu, c’est le feu Divin. Chacun se fera une idée de cette expérience que j’ai vécue, et verra s’il faut la déifier ou la  diaboliser. Maintenant, pourquoi Dieu m’a fait Dieu ? Je donnerais cinq raisons essentielles, par la grâce de Dieu :

LA PREMIERE RAISON : Dieu m’a fait Dieu afin de me donner le pouvoir de pardonner les péchés, selon JEAN 20 :22. Dans cette Parole de l’Ecriture, le Seigneur, après avoir soufflé sur ses disciples, leur dit : « Recevez le Saint-Esprit. Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur     seront retenus. » Quand Dieu m’a fait Dieu, et qu’Il m’a donné le pouvoir de pardonner les péchés, c’est aussi bien les péchés commis contre moi personnellement que les péchés commis contre Dieu Lui-même par   personne interposée. C’est ici la Manne Fraîche.

Un jour, une jeune femme est tombée en plein culte, et se mourait, dès que je suis monté à la chaire. Que se passait-il ? Je n’en avais aucune idée, mais je la voyais se tordre de douleur, avec une respiration qui   frisait la mort. J’ai essayé de la secourir, mais c’était en vain. J’ai prié pour que Dieu lui permette de me dire au moins ce qu’elle avait, puisque je ne savais pas ce qui ce passait exactement. C’est alors qu’elle m’a dit qu’elle me méprisait dans son cœur, qu’elle murmurait contre moi, dans son cœur, et qu’elle m’insultait aussi. Quand ce mal est tombé sur elle, elle savait que c’était à cause de moi. Elle à donc prié Dieu de lui pardonner tout le mal qu’elle m’a fait. Mais, une Voix lui dit clairement de venir me confesser ses fautes. Puis Elle ajouta : « S’il te pardonne, moi aussi je te pardonnerai ». Toujours d’après elle, bien qu’elle est entendu cette Parole, elle ne voulait pas venir vers moi, car elle ne savait comment s’y prendre. Plus elle résistait, plus le mal s’empirait. Finalement, elle s’est résolue à venir me confesser ces fautes. Quand elle à fini, avec beaucoup de difficultés, de souffrances, de douleurs, de cris et de pleurs, j’ai tout simplement dit : Je te pardonne au Nom de Jésus-Christ. Puis, un miracle s’est produit instantanément : Elle a été guérie. J’ai alors réalisé la     puissance que Dieu a mise dans ma parole ce jour-là. Voilà la jeune   femme qui se mourait, complètement délivrée et joyeuse. La puissance du pardon était dans ma parole. Elle a agi instantanément sous nos yeux. Frères, comprenez-vous pourquoi Dieu m’a fait Dieu ?

Encore un témoignage : Des frères et des sœurs ont fait des fautes. Pas contre moi. C’était entre eux. Quand cette affaire a éclaté au grand jour, et que je m’étais mis en colère, l’amertume et le désarroi ont    rempli leurs cœurs. Chacun à la maison a prié Dieu de lui pardonner, mais en vain. L’amertume et le désarroi étaient toujours là, plus tenaces encore. Mais, le Seigneur allait encore faire un miracle. Dès que j’ai dis : Je vous pardonne au Nom de Jésus-Christ, tous ont étés libérés de ce lourd fardeau. L’amertume et le désarroi sont sortis d’eux, instantanément. Et, la joie et la paix du ciel les a envahis. On pouvait maintenant les voir sauter et louer Dieu. Frères, il ya une puissance, la puissance de la résurrection, dans la parole que je prononce pour le pardon des       péchés. C’est une puissance créatrice et restauratrice.

Qu’il me soit permis de rendre un autre témoignage : Une femme chrétienne a commis un grave péché contre son mari. Envahi par l’esprit de culpabilité, elle s’est confessée à son mari. L’affaire a été portée à la connaissance de leur pasteur, qui a prié pour elle, et pour le mari aussi. Mais, malgré cela, l’esprit de culpabilité était toujours là. Et cela faisait des années déjà. Elle n’arrivait pas à vivre sereinement dans son foyer, bien que son mari lui ait pardonné. Un jour, elle a été invitée à une     réunion où la Manne Fraîche a été prêchée. Le frère qui a prêché ce   jour-là, a dit que Dieu a mandaté un homme, un fils de l’homme, qui a le pouvoir de pardonner les péchés des hommes, avec des résultats. Elle a donc décidé de rencontrer cet homme-là. Quand elle m’a exposé son problème, et le péché qu’elle a commis, je lui ai dit : « Je te pardonne au Nom de Jésus-Christ. L’esprit de culpabilité te quitte maintenant. » Et voilà, le Seigneur à encore fait un miracle. Frères, Dieu m’a fait Dieu, par Sa volonté souveraine, afin que par moi, Il pardonne les péchés des  hommes. Je ne suis donc qu’un instrument entre Ses mains pour pardonner. Je ne pardonne pas de moi-même, de mon propre chef, mais par la puissance de résurrection qui agit en moi. C’est quand je pardonne que Dieu aussi pardonne. Si je ne pardonne pas, Il ne pardonne pas non plus. Vous voyez ! Je suis un instrument pour le pardon des péchés. Quand je      prononce la Parole pour le pardon des péchés, cette Parole agit concomitamment avec le sang de Christ, qui vous purifie de tout péché.

Frères écoutez-moi bien : Dans toutes les sociétés, dans toutes les religions, dans toutes les Eglises, on enseigne le pardon. Et les gens se pardonnent réciproquement. Je ne parle pas du pardon qu’on enseigne partout, mais de l’unique pardon en Jésus-Christ qui aboutit à l’effacement et à la purification du péché commis. Quand un bouddhiste pardonne à un autre bouddhiste, par exemple, il est sincère. Mais ce genre de pardon accordé en dehors du sang de Jésus-Christ n’a aucune espèce d’importance aux yeux de Dieu. Le péché commis par le bouddhiste    demeure donc toujours. C’est en Jésus-Christ que Dieu pardonne les   péchés, les efface, et nous purifie de toute iniquité par le précieux sang de l’Agneau immolé. Celui qui pardonne à l’autre, doit avoir en lui, le Dieu qui pardonne : Jésus-Christ sous la forme du Saint-Esprit. Celui qui n’a pas en lui le don du Saint-Esprit ne peut absolument pas pardonner le péché commis contre lui. Il peut dire à l’autre : Je te pardonne. Mais, Dieu ne prend pas en compte ce pardon. Parce que celui qui a prononcé cette parole, l’a fait, non pas par le Saint-Esprit, mais par la chair. Dieu ne pardonne les péchés qu’en Jésus-Christ, parce que c’est lui qui est mort pour leur abolition. C’est lui qui a offert le sacrifice pour que nos péchés soient non seulement pardonnés, mais qu’ils soient surtout ôtés. Or, il ya des gens qui disent qu’Il n’a pas été crucifié. Ces gens-là ne croient donc pas à l’œuvre salvatrice et rédemptrice de la croix. Pourtant, dans leur mosquée et dans leur coran, le pardon est enseigné. Dieu ne prend pas en compte cette sorte de pardon, qu’on enseigne en dehors du sacrifice de Son Fils unique, et qu’on pratique en dehors du sang de la nouvelle alliance. Tout le monde peut pardonner à tout le monde. Mais, Dieu ne pardonne les péchés qu’en Jésus-Christ. L’Ecriture dit : « Pardonnez-vous réciproquement. » (COLOSSIEN 3 :13). Cette Parole de l’Ecriture           s’adresse uniquement aux chrétiens, et non à tout le monde. Or, Dieu habite en eux. Par conséquent, c’est Dieu en eux, qui pardonne les      péchés, en les utilisant. Frères, Dieu n’habite pas dans le mahométan. Comment peut-il pardonner le mal qu’on lui fait, réellement. Il peut dire qu’il pardonne, mais Dieu ne prend pas cela en compte. Pourquoi ? Il  renie l’œuvre salvatrice et rédemptrice de la croix de Jésus, en disant qu’Il n’est pas crucifié. Selon ROMAINS 3 :23-24, tous ceux qui ont      péché, sont gratuitement justifiés par la grâce de Dieu, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. Comment quelqu’un qui rejette l’œuvre de la croix, peut-il être justifié par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ ? Il peut dire qu’il a pardonné, mais Dieu ne prend pas cela en compte. Revenons à COLOSSIENS 3 :13. Il s’agit des enfants de Dieu. Prenons un exemple pour mieux comprendre ce mystère : Le frère Pierre pèche contre le frère Paul. Le premier demande pardon au deuxième. Le pouvoir de pardonner par le Nom de Jésus-Christ, se    trouve en Paul. En Paul, se trouve surtout Dieu,  qui habite en lui. Or,  selon MARC 2 :7, c’est Dieu seul qui pardonne les péchés. Comme le Dieu qui pardonne les péchés est en lui, ce Dieu -  là pardonne à Pierre, par celui - ci. Et réciproquement. Quand Dieu n’habite pas en un homme, il n’a aucun pouvoir pour pardonner. Mais,  il peut pardonner, s’il le veut. Sachez cependant que le péché pour lequel il a pardonné,  ou qu’il a  pardonné, n’est ni pardonné, ni effacé, ni ôté, ni purifié. Parce que le Dieu qui pardonne les péchés n’est pas en lui. Beaucoup de chrétiens ne sont pas née de nouveau. Le Saint-Esprit n’habite donc pas en eux. S’ils pardonnent aux autres les péchés qu’ils commettent contre eux, Dieu ne prend pas cela en compte. C’est nul et non avenu. Les péchés pour      lesquels ils  ont pardonné, ou qu’ils ont pardonnés,  sont encore là. Revenons à la Parole de l’Ecriture écrite dans JEAN 20 :22. Avant que le      Seigneur ne donne le pouvoir de pardonner les péchés des hommes à Ses disciples, Il leur a donné le Saint-Esprit. Parce qu’en vérité, en vérité, c’est le Saint-Esprit qui est en eux, qui pardonne les péchés, en les       utilisant. Le problème des péchés n’est pas une mince affaire, pour que n’importe qui puisse s’en mêler. C’est une affaire de Dieu. Car Dieu seul peut pardonner les péchés des hommes. Quand Il vient habiter dans un homme, Il délègue à celui-ci le pouvoir de pardonner les péchés au Nom de Jésus-Christ.

Il n’y a pas longtemps, j’ai regardé un documentaire à la télévision concernant la purification des péchés. Des milliers de gens se sont      rendus en Inde, pour purifier leurs péchés, en se lavant dans le fleuve qui s’appelle Gange. Chose bizarre, ils étaient tous à poil, hommes, femmes et enfants. Nus comme des vers de terre, ils se sont jetés dans le fleuve pour la purification de leurs péchés. Leurs péchés ont-ils étés purifiés ? Non. Car aucune purification des péchés ne peut se faire en dehors du sang précieux de Christ.


LE PARDON DES PECHES DANS LE BAPTEME D’EAU

Dans ACTES 2 :38, l’apôtre Pierre dit aux hommes : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés ». Baptême d’eau au Nom de Jésus-Christ et     pardon des péchés vont de pair. C’est pourquoi celui qui baptise doit avoir le pouvoir Divin de pardonner les péchés. Comme vous pouvez le constater, le baptême d’eau n’est pas un acte banal, mais bien un acte rédempteur. C’est pourquoi n’importe qui ne doit pas baptiser d’eau. Celui qui doit baptiser les autres, commet un acte rédempteur. Il doit donc absolument être mandaté par Dieu lui-même, directement, ou être mandaté par le Fils de l’homme de l’âge. Quand un tel homme oint du Saint-Esprit, dit à celui qu’il baptise d’eau : Je te baptise au Nom de     Jésus-Christ pour le pardon de tes péchés, Dieu prend cela en compte. Mais, quand c’est pasteur que Dieu n’a pas mandaté pour baptiser d’eau, qui baptise qu’en même, il s’égare lui-même, et égare les autres.


QUI PEUT BAPTISER DANS LA MANNE FRAICHE ?

Dans la Manne Fraîche, le Fils de l’homme de ce temps  prophétique de l’aube, frère Christ-Moïse a reçu du Seigneur, un mandat direct pour baptiser d’eau. Frère Christ-Moïse à son tour peut           transmettre à un frère, le pouvoir de baptiser d’eau. Ce frère reçoit un mandat indirect. Quiconque baptise dans la Manne Fraîche, sans  recevoir du Fils de l’homme de notre temps, un mandat indirect, travail en vain. Il se séduit lui-même, et séduit aussi les autres. Personne ne peut être dans la Manne Fraîche, prêcher cette Manne Fraîche, et fait croire aux gens que Dieu lui a dit de baptiser d’eau. Si tel est le cas, cet homme n’est ni dans la Manne Fraîche, ni de la Manne Fraîche. Dans la Manne Fraîche, c’est le Fils de l’homme qui délègue son pouvoir aux   autres frères pour le baptême d’eau. Depuis qu’il prêche la Manne     Fraîche, il n’a jamais dit à quelqu’un de baptiser d’eau. Il n’a jamais prié pour personne pour faire se service sacré. Il n’a jamais mandaté personne. Sur Ordre du Seigneur il va le faire maintenant en choisissant des  frères. Dans la Manne Fraîche, même si quelqu’un a fait un songe dans lequel il baptise d’eau, cela ne veut pas dire qu’il doit commencer à   baptiser. Car son songe n’est pas, et ne sera jamais au-dessus de la   Manne Fraîche. Même s’il a fait un songe pareil, le Fils de l’homme doit prier pour lui, lui déléguer son pouvoir par le Saint-Esprit, en lui imposant les mains. C’est seulement après cela qu’il peut baptiser d’eau. Dans la Manne Fraîche, on ne baptise pas pour baptiser ; ce n’est pas un jeu. Celui qui baptise d’eau a aussi le pouvoir de pardonner les péchés.


JESUS CHRIST DE NAZARETH N’A PAS BAPTISE D’EAU

Dans JEAN 4 :2, l’Ecriture dit que Jésus-Christ de Nazareth ne baptisait pas lui-même. Vous voyez ! Il avait le pouvoir de pardonner les péchés, en tant que Fils de l’Homme par essence et par excellence, Il prêchait la Parole, mais Il ne baptisait pas. Pourquoi cela ? Il n’avait pas reçu mandat pour le faire. Frères, on peut exercer un ministère de la  Parole, n’importe lequel, et ne pas être mandaté par Dieu pour baptiser d’eau. Aujourd’hui, dans les Eglises, tout le monde baptise tout le     monde. C’est du désordre. Des soi-disant hommes de Dieu qui       confessent toujours des péchés, et qui se considèrent comme étant des pécheurs, baptisent d’autres pécheurs. Comment un pauvre pécheur peut-il baptiser un autre pauvre pécheur ? C’est la comédie pure et    simple. Moi, frère Christ-Moïse, je ne suis plus un pauvre pécheur, mais un saint. Je ne pratique plus le péché, et je ne peux plus pécher. Etant saint, Dieu m’a donné le pouvoir de baptiser d’eau pour le pardon des péchés. Dans la Manne Fraîche, il faut être saint pour pouvoir baptiser d’eau.

D’après la Parole de l’Ecriture écrite dans MATTHIEU 9 :6, le Fils de l’Homme par essence et par excellence, Jésus-Christ à le pouvoir de    pardonner les péchés. Or, c’est Lui, qui m’a fait Fils de l’homme. J’ai donc aussi le pouvoir de pardonner les péchés des hommes. C’est ici la Manne Fraîche. Frère, Dieu en me faisant Dieu, m’a donné mandat pour pardonner les péchés des hommes. Le Fils de l’Homme  par essence et par     excellence, en me faisant Fils de l’homme, m’a aussi donné mandat pour pardonner les péchés. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Ce  mandat, je l’ai reçu directement du Seigneur Jésus-Christ.


• LA DEUXIEME RAISON : Dieu m’a fait Dieu, afin que,  comme Elie le Thischbite, je puisse transmettre, par le Saint-Esprit, la puissance Divine aux hommes qui croient en Jésus-Christ. Dans 2 ROIS 2 :9, Elie le  Thischbite dit à Elisée : « Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d’avec toi ». Elisée lui dit : « Qu’il y ait sur moi, je te prie, une double portion de ton esprit ». Et Elie le Thischbite lui à donné la double portion de son esprit. Ô, comme c’est merveilleux ! Elie le Thischbite, qui était un homme de la même nature que nous, a donné la double portion de son esprit à un autre homme, qui était de la même nature que nous. Maintenant, qu’est-ce que l’esprit d’Elie ? L’esprit    d’Elie, c’est l’Esprit de Dieu qui était en Elie le Thischbite. C’est donc   l’Esprit de Dieu, qui était sur lui, qu’il a mis sur Elisée, dans une double portion. Elie le Thischbite, qui était un homme de la même nature que nous, a baptisé du Saint-Esprit et de Feu Elisée, un autre homme de la même nature que nous. Cependant, Elie le Thischbite avait quelque   chose de plus qu’Elisée : Il était Dieu ; Il a été fait Dieu par Dieu, quand la Parole de Dieu, selon JEAN 10 :35, s’est adressée à lui. C’est donc en tant qu’homme devenu Dieu, par la volonté de Dieu, qu’il a pu baptiser du Saint-Esprit et de Feu Elisée qui était appelé à lui succéder. Maintenant écoutez ceci : Dieu m’a dit un jour : Le Dieu d’Elie est sur toi. Ô, frères, la puissance d’En-Haut descendit encore sur moi, afin de me remplir. Qui est le Dieu d’Elie ? C’est l’Esprit d’Elie. Pourquoi est-Il sur moi ? C’est pour accomplir ce qu’Elie a fait à Elisée, en lui communiquant la   puissance de Dieu. En ce temps de l’aube où la Manne Fraîche est  prêchée, ceux qui ont déjà été baptisés du Saint-Esprit et de Feu, par mes mains, seront conduits dans toute la plénitude de la Divinité.  Pourquoi Dieu m’a fait Dieu ? C’est pour m’utiliser puissamment pour donner aux hommes qui croient en Jésus-Christ, le baptême du  Saint-Esprit et de Feu, et pour les conduire dans toute la plénitude de la divinité. Dans LUC 3 :16, Jean Baptiste dit que le Seigneur Jésus-Christ est celui qui baptise du Saint-Esprit et de Feu. Pour que je puisse servir     aujourd’hui de courroie de transmission entre le Christ Jésus et vous,  celui-ci m’a fait Christ. En tant que Christ de ce temps prophétique de l’aube, Christ habite en moi. Ainsi, Il peut au travers de moi, baptiser du Saint-Esprit et de Feu, tous ceux qui L’aiment et qui croient en Lui. Je ne suis pas le Christ, mais seulement un Christ pour ce temps dans lequel nous vivons aujourd’hui. C’est le Christ qui est en moi, qui vous baptise du Saint-Esprit et de Feu. Elie a donné à Elisée, la double portion de    l’Esprit de Dieu qui était sur lui. C’est parce qu’il a été fait Dieu. Et c’est Dieu seul qui baptise du Saint-Esprit et de Feu. Elie était un homme devenu Dieu. L’unique Dieu, le Créateur de toutes choses, était en lui. Au travers de lui, le Tout-puissant a rempli Elisée de la double portion de Son Esprit. Frères, Elie avait le pouvoir de donner le Saint-Esprit. Dans ACTES 3 :6, Pierre dit à l’homme boiteux : « Je n’ai ni argent, ni or ; mais ce que j’ai, je te le donne : au Nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève toi et marche ». Et le malade a été entièrement guéri. Mais, qui lui a donné cette guérison ? C’est Pierre, par la puissance de résurrection, qui était en lui. Vous voyez ! Il avait le pouvoir de donner la guérison, ce que Dieu seul peut faire. Qui était donc Pierre ? Elie a donné la double portion de l’Esprit de Dieu qui était sur lui à Elisée. L’apôtre Pierre, lui, a donné la guérison au boiteux. Qui étaient donc ces hommes qui pouvaient faire ce que Dieu seul pouvait faire ? C’étaient des Dieux. Ils ont été faits Dieu par Dieu. C’étaient des ambassadeurs, des représentants de Dieu sur la terre, avec la puissance même de Dieu.

Dans l’œuvre de la rédemption, il y a beaucoup d’aspects. I y a par exemple la prédication de la Parole rédemptrice par l’Esprit rédempteur ; il y a aussi le pardon des péchés ; il y a également le      baptême du Saint-Esprit et de Feu, qui est le couronnement de tout dans l’Eglise du Dieu Vivant. Au début de chaque étape ou aspect, se trouve Dieu. A la fin, se trouve encore Dieu. Personne ne peut faire l’œuvre de Dieu, prêcher la Parole, pardonner les péchés des hommes, baptiser du Saint-Esprit et de Feu, si ce n’est Dieu lui-même ou celui qu’Il à fait Dieu, ou encore quelqu’un qui est mandaté par celui qu’Il a fait Dieu.   Revenons un peu en Eden pour voir comment les choses se sont passées là-bas.



QUE S’EST-IL PASSE EN EDEN ?

En six jours, Dieu a crée le monde. Après avoir crée toutes choses, Il a crée l’homme à son image, à sa ressemblance. Quand il créait la    terre, un âge commença. Qui était au commencement de cet âge ? Dieu Lui-même. C’était un âge de pureté, de justice et de sainteté ; c’était un âge sans péché. Quand Adam et Eve on péché contre la Parole de Dieu, un autre âge commença : l’âge du péché et de la mort ; c’était l’âge de la séparation d’avec Dieu le Créateur. Après la commission du péché, Dieu Lui-même vint sur la terre. Frères, Il n’a pas envoyé quelqu’un, mais Il est venu Lui-même, afin de sauver Adam et Eve de leur péché. Quand Il est venu Lui-même un autre âge a commencé : L’âge du pardon et de  l’expiation du péché. Les deux âges sont des âges parallèles qui ont    cheminé ensemble jusqu'à Jésus-Christ sans jamais se mélanger. C’est ici la Manne Fraîche. Frères, pour l’expiation et le pardon du péché commis dans le jardin d’Eden, Dieu n’a envoyé personne ;Il est venu Lui-même sur la terre, pour inaugurer l’âge de la rédemption avec le sang innocent des animaux. Pour obtenir une rédemption partielle, imparfaite et     temporelle, Il a eu besoin du sang innocent et pur des animaux. Et   beaucoup pensent que pour nous sauver du péché, et nous innocenter et nous justifier, Dieu a agrée le sang qui est sorti de Jésus quand un   soldat l’a percé. Frères ce sang-là était du sang impur et souillé. Aucun péché ne peut donc être purifié par du sang impur, sale et souillé. Quand vous voulez vous laver après une journée de travail, vous n’utilisez pas de l’eau sale, n’est-ce pas ? Pourquoi le Seigneur doit-Il utiliser du sang impur et sale pour nous purifier des péchés ? Sommes-nous plus intelligents que Lui ? Je vous le dis, en vérité, en vérité, c’est avec du sang pur et innocent que Christ a fait la purification des péchés. Pour une simple expiation du péché, il a fallu du sang pur et innocent dans le jardin  d’Eden. Mais pour l’abolition totale du péché, ne fallait-il pas un sang plus excellent, plus innocent et plus pur que celui des animaux ? Il fallait cette sorte de sang, en effet. Et le Seigneur a donné ce sang pur et innocent. Le sang qui est sorti de son côté quand Il a été percé, était séparé de l’eau. C’était le signe clinique et matériel qu’Il était bel et bien mort. Mais ce sang, qui était du sang impur, coupable et sale, n’avait aucune espèce de valeur devant Dieu. Ce sang et cette eau sale sont retournés à la terre d’où ils ont été pris. Ce n’est donc pas avec ce sang impur que Christ est monté au ciel, mais avec du sang pur et innocent. Le sang de Jésus qui crie plus fort que celui d’Abel, n’est pas ce sang impur de Jésus, mais Son propre sang. Ne vous y trompez pas : Jésus–Christ a obtenu pour nous une rédemption éternelle, selon HEBREUX 9 : 11-12. D’après cette Parole de l’Ecriture, Il a traversé le Tabernacle le plus grand et le plus parfait, fait par Dieu lui-même, et Il est entré une fois pour toutes dans le lieu saint, avec Son propre Sang, et non avec le sang des   animaux. Ce Sang-là est différent du sang impur qui a coulé sur la croix, et qui est retourné à la terre. Le sang qui est sortie de son coté quand on l’a percé n’est pas du sang éternel, et n’a aucune force pour ôter et   abolir le péché. Mais le Sang avec lequel Il est monté dans le lieu très saint, c’est du Sang éternel et puissant. C’est pourquoi, avec ce Sang, Il a pu obtenir pour nous une rédemption éternelle. C’est ici la Manne     Fraiche. Quand Jésus était sur la croix, Il était déjà devenu péché. Tout ce qui était en lui, était devenu péché : Son sang était devenu péché ; Son cœur était devenu péché. Nous qui étions en lui, nous étions tous devenu péché. La création toute entière qui était en lui était devenue péché. Vous voyez ! Ce sang-là ne pouvait pas être pur. Quand Jésus est devenu péché, Il est aussi devenu coupable devant Dieu. Donc Son sang en ce moment précis, était devenu du sang coupable. Or, pour justifier le     pécheur, il faut du sang innocent et pur dans une chair du péché. Sur la croix, Dieu Lui-même est devenu péché pour nous. C’était le commencement d’un autre âge prophétique : L’âge de l’abolition du péché qui conduit à l’âge de la rédemption éternelle. A Gethsémané, quand le Fils de l’Homme était en agonie, Il avait déjà donné Son sang. Ce sang était pur et innocent. Parce qu’il n’était pas encore devenu péché. Quand IL a été fait péché par Son Père ; Son sang est devenu impur, sale et  coupable. Nous reparlerons de ces choses mystérieuses quand le moment sera venu.

Pour expier le péché, Dieu est venu Lui-même dans le jardin  d’Eden. Pour abolir le péché, et sauver du péché, IL est venu Lui-même. Dans ESAIE. 35 :4-6, l’Ecriture annonce déjà le temps messianique. En ESAIE. 35 :4, l’Ecriture dit que Dieu viendra lui-même pour nous sauver. Il n’enverra personne mais, Il viendra Lui-même. Et quand Il viendra, des signes particuliers L’identifieront :

• Les yeux des aveugles s’ouvriront,

• Les oreilles des sourds s’ouvriront,

• Le boiteux sautera comme un cerf,

• La langue du muet éclatera de joie,

• Des eaux jailliront dans le désert,

• Des ruisseaux dans la solitude.

Ces signes se sont tous accomplis en Jésus –Christ. Jésus-Christ, c’est Dieu Lui-même qui est venu sauver les hommes. En ce temps  prophétique de l’aube, Dieu savait qu’il allait venir Lui-même en Côte d’Ivoire  pour révéler Sa Parole, la Manne Fraîche dans laquelle sont contenues Ses glorieuses promesses. C’est pourquoi, le 31 décembre 2000, à Bouaké, IL est venu Lui-même, et a prophétisé en disant à un homme : « Je te fais Moise ; Je te fais Dieu pour ce peuple ». Le 31  décembre 2000, un autre âge était en gestation. Il a été enfanté en 2007, avec la proclamation de la Manne Fraîche.

Dieu est venu Lui-même en Christ-Moise, afin de pardonner les péchés des hommes. Vous voyez ! Il a fait de cet homme de la même nature que vous, Dieu, afin de venir Lui-même habiter en lui. C’est ici le mystère de Dieu Lui-même habitant en Dieu. En  ce temps prophétique de l’aube, Il est venu Lui-même dans celui qu’il a fait Dieu, afin que les aigles soient baptisés par ce dernier. Quand le temps de Dieu sera venu, et il est déjà là, celui que Dieu a fait Dieu choisira un homme pour l’aider dans sa    dignité. Ce frère aura l’onction prophétique. Il sera prophète. Il sera   présenté à l’Eglise par Dieu et par celui qu’il a fait Dieu. Frère, ici-même devant vous, s’élèvera une faible plante, qui s’est déjà élevée, pour     s’élever demain pour la gloire de Dieu. Sa force c’est la Manne Fraîche. Sa source d’inspiration, c’est la Manne Fraîche. Son absolu, c’est la   Manne Fraîche. Sa vie, c’est la Manne Fraîche. Son chemin, c’est le Fils de l’homme de son temps. Sa lumière, c’est le Fils de l’homme de son temps qui le conduira toujours à l’unique Fils de l’Homme, Jésus-Christ. IL sera prophète exerçant dans le ministère apostolique. Plus tard, le Fils de l’homme choisira un autre frère, puis un autre frère, puis un autre frère. Que le Nom du Seigneur soit bénit !

Bien aimés de Dieu en Jésus-Christ, Dieu m’a fait Dieu, afin que par mon ministère, ma prédication et ma parole, Il puisse donner aux hommes et aux femmes, la nouvelle naissance, le baptême du       Saint-Esprit et de Feu. J’insiste : Avant même que je ne puisse commencer ce ministère, le Seigneur m’a fait naître de nouveau, par Sa puissance de résurrection. Ce jour-là, Il m’a donné un esprit nouveau et un cœur nouveau. Ce jour-là également, IL a purifié ma chair du péché, sans la transformer. Moi qui étais mort à cause du péché, me voilà ressusciter en Jésus-Christ, par Sa puissance de résurrection pour une vie nouvelle. Lors de cette nouvelle naissance, j’ai reçu deux choses essentielles et  vitales : La Parole et l’Esprit de la Parole, le Saint-Esprit. Ces deux choses Divines m’ont introduit dans la vie éternelle, pour toujours. Je suis donc né dans le Royaume des cieux, par la puissance de la résurrection. Avant cette naissance spirituelle qui est un acte créateur du Saint-Esprit, j’ai entendu la voix de Dieu. La Parole de Dieu divinement révélée m’a conduit à cette naissance surnaturelle voulue par Dieu seul. En mars 1990, j’ai entendu une Voix audible venant du ciel d’abord, disant de prendre une Bible, afin de vérifier s’il ya des contradictions à cause d’un échange que j’ai eu à ce sujet avec des mahométans, en 1986 à Dakar. Pendant que je lisais le livre de Mathieu, la même Voix m’a dit de chercher plutôt à savoir qui est Christ. Ce jour-là, la connaissance de Christ est devenue ma préoccupation première. Elle l’est aussi aujourd’hui. C’est à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ que l’apôtre Paul dit avoir abandonné les choses qui étaient pour lui des gains. Moi aussi, c’est à cause de l’excellence de la connaissance de Christ que j’ai abandonné ces choses viles que je considérais avant comme gains : L’impudicité, la violence, l’ivrognerie, l’orgueil de la vie, la convoitise des yeux et la convoitise de la chair. Depuis ma nouvelle naissance en 1990 jusqu’à ce jour, ces choses vaines ne sont plus en moi. Vous voyez ! L’acte créateur du Saint-Esprit en mois est parfait et total. L’action créatrice conjuguée de la Parole de vie et de l’Esprit de vie en Jésus-Christ m’ont totalement et définitivement affranchi de l’esprit de ce monde de péché, de convoitises charnelles et passionnelles. Désormais, c’est Christ qui vit en moi. Depuis ce temps jusqu’à ce matin, je ne suis plus un pécheur. Le Saint des saints, Jésus-Christ mon Sauveur et mon Seigneur, lors de ma justification par Son précieux sang, ma donné Sa sainteté et Sa pureté. C’est ainsi que je suis devenu saint et pur à Ses yeux. La semence incorruptible de la Parole de vie qu’Il a semée en moi, par Sa puissance de la résurrection, et l’action restauratrice permanente du Saint-Esprit me préservant de tout péché, garantissant ainsi la pérennité et la durabilité éternelle de la sainteté qu’Il m’a donnée, de la Vie éternelle, de la rédemption éternelle et du salut éternel qu’Il m’a   gratuitement conférés.

Après ma nouvelle naissance, par l’acte créateur du Saint-Esprit, le Seigneur m’a conduit au baptême du Saint-Esprit et de Feu. Ce   baptême surnaturel a été très puissant et admirablement bienheureux pour moi. A l’instar des apôtres, j’ai recherché avec un ardent désir et une soif et une faim toujours plus grandes, ce baptême dans les prières persévérantes et les jeûnes multipliés. Je priais souvent de 19h à 06h du matin. Je dormais peu. Je m’épuisais à prier et à jeûner criant au  Seigneur le jour et la nuit. Je ne m’étais donné aucun répit. J’en en ai donné non plus au Seigneur. Le désir toujours plus grand et plus ardent d’être revêtu de la puissance d’En-Haut et du Feu Divin, la soif toujours plus grande de boire à la source d’eau vive en Jésus-Christ, et la faim  toujours plus   grande de me régaler de la Parole vivante, m’ont poussé à bout, au point que c’était devenu pour moi une question de vie ou de mort. C’était le baptême du Saint-Esprit ou rien. Et le Dieu du ciel,       Jésus-Christ, le Seigneur des seigneurs, le Roi des rois, Celui qui baptise du Saint-Esprit et de Feu, a entendu la voix de ma supplication. Et Il m’a baptisé du  Saint-Esprit et de Feu. Ce jour-là, je priais depuis quelques heures déjà. J’avais un seul besoin : le baptême du Saint-Esprit et de Feu. Subitement quelque chose, semblable à un grand feu, est tombée avec force sur moi. Et par vagues successives, ce feu étrange et mystérieux, prenait possession de tout mon être. J’étais parfaitement conscient et lucide. De très puissantes ondes électriques remplissaient mon être tout entier. C’était comme si j’étais branché à une grande source d’électricité. Sous l’effet de ses ondes, électriques, tout mon corps c’est mis à trembler, tandis que la puissance d’En-Haut et le Feu Divin qui sont descendus sur moi, me remplissaient, me remplissaient et me remplissaient. A un certain moment, je ne pouvais supporter cela. Et j’ai même pensé que j’allais mourir. Mais, chose bizarre, je n’avais aucune peur en moi. Dans mon cœur, c’était l a manifestation d’une joie que je ne connaissais pas. Ô, c’était merveilleux et extraordinaire ! Mon corps était devenu comme un brasier ou une fournaise ardente. Quand cela a pris fin, je me demandais bien ce qui s’était passé. Quand je touchais mon corps, il était chaud, très chaud même. C’était comme si je touchais du feu. Les convulsions ont cessé, mais ce Feu Divin était toujours là, omniprésent dans tout mon être. Je venais de recevoir le baptême du Saint-Esprit et de Feu. Je venais de recevoir la puissance d’En-Haut et le Feu Divin de la part de Jésus-Christ, mon bien-aimé Seigneur. Moi qui pensais à une mort certaine, me vola rempli de paix, de joie et de bonheur. C'est seulement après cette expérience du revêtement de la puissance d'En-Haut que le Seigneur m'a autorisé à annoncer la Bonne nouvelle du Royaume céleste, la Parole de vie, à baptiser d'eau, à préparer la sainte cène. En un mot, Il m'a autorisé à être Son témoin. C'est après une telle  expérience, qu'Il m'a donné le pouvoir de transmettre la puissance     d'En-Haut à ceux qui croiraient en Lui par ma parole. Comprenez-vous pourquoi j'ai été fait Dieu par Dieu? Ce n'est point pour qu'on m'adore; car Dieu seul est digne d'adoration. Il m'a fait Dieu pour que je devienne entre Ses mains un instrument pour baptiser du Saint-Esprit et de Feu ceux qui croiront en Lui par ma parole. Frères, je suis pas Dieu; mais j'ai été fait Dieu par l'unique Dieu. Il y a des gens qui se proclameront Dieu par leur propre volonté, pour se faire plaisir et pour paraître aux yeux des hommes. Que ces gens-là sachent que je ne me suis jamais proclamé Dieu. Je donne d'ailleurs sans détour le témoignage concernant la façon dont j'ai été fait Dieu. Et cela est conforme aux Ecritures. Il y en a      d'autres qui s'autoproclament '' Fils de l'homme.'' Ils font croire aux gens qu'ils sont Fils de l'homme du temps prophétique de l'aube. Ils disent: '' Je suis le Fils de l'homme de ce temps prophétique de l'aube.'' Frères, que celui qui veut se proclamer Dieu, le fasse! Que celui qui veut se    proclamer Fils de l'homme, le fasse! Cela ne me regarde pas. Moi, je ne me suis jamais proclamé Fils de l'homme. Vous connaissez mon témoignage à ce sujet: Le Seigneur m'a appelé en disant: Fils de l'homme, lis Luc 4.18. Frères, comprenez-vous les Ecritures et le puissance de Dieu? Dieu m'a fait Dieu pour que je sois le Fils de l'homme pour ce temps   prophétique de l'aube. Souvenez-vous de ceci: Il n'y a pas deux Fils de l'homme pour notre temps. Il 'y a qu'un seul et unique Fils de l'homme: c'est Christ-Moïse. Il est le seul et unique Fils de l'homme du temps    prophétique de l'aube? Jésus-Christ étant le Fils de l'Homme par essence et par excellence, le Fils de l'Homme de tous les temps. Savez-vous que le Fils de l'Homme est Dieu? Oui Monsieur. Le fils de l'Homme est Dieu. Quand le Fils de l'homme fait d'un homme sur la terre, Fils de l'homme, celui-ci devient Dieu. Celui qui est fait Fils de l'homme pour son âge, est aussi fait Dieu. C'est ici la Manne Fraîche révélant la Divinité de l'homme. Au temps du soir, c'était la Divinité dans l'homme. Mais, au temps de l'aube, c'est la Divinité de l'homme. Frères, je vous le répète, par la   puissance du Saint-Esprit: Le Fils de l'Homme est Dieu.



LE FILS DE L'HOMME EST DIEU

Le Fils de l'Homme, Jésus-Christ est Dieu, selon l'Ecriture. La     Divinité du Seigneur est contestée par beaucoup de gens à travers le monde. Certains disent: Il n'est que Fils de Dieu, et non Dieu. D'autres disent: Il n'est qu'un prophète parmi tant d'autres. Nous, qui sommes dans la Manne Fraîche et de la Manne Fraiche, nous disons que  Jésus-Christ est Dieu; bien plus, Il est le Dieu Tout-puissant, selon  AP. 1: 7-8. D'après cette Parole de l'Ecriture, celui qui vient sur les nuées, c'est   Jésus-Christ; celui qui a été percé, c'est Jésus-Christ; celui qui est Alpha et l'Oméga, c'est Jésus-Christ; le Tout-puissant, c'est Jésus-Christ.  Sachez-le encore: Hors de Lui, il n'y a point de vie, ni de salut, ni de joie, ni de paix, ni de bonheur. Selon AP. 1:16, Il est le Roi des rois et le       Seigneur des seigneurs. Comme vous pouvez le constater, le Fils de l'Homme par essence et par excellence est le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, l'Alpha et l'Oméga, le Seigneur Dieu Tout-puissant. Afin de pouvoir mourir pour nous, Il s'est dépouillé de Sa suprême Divinité pour devenir un simplement Dieu. De Dieu Tout-puissant qu'Il était, Il est devenu selon ESAIE 9: 5, Dieu puissant. De Dieu qu'Il était, Il est devenu un simple homme, afin de prendre nos péchés, de devenir même péché, et de mourir pour nous. Par Sa mort et Sa résurrection, nous avons tous été justifiés.

Le Fils de l'Homme Jésus-Christ est Dieu. C'est ici la Manne      Fraîche, la Parole prophétique du temps de l'aube. Souvenez-vous qu'il y a quatre derniers temps prophétiques dans l'âge de Laodicée dans lequel nous sommes aujourd'hui. Nous sommes dans l'âge de Laodicée, mais nous ne sommes pas de cet âge. Voici les quatre derniers temps prophétiques:

1. Le temps prophétique du soir

2. Le temps prophétique de minuit

3. Le temps prophétique de l'aube

4. Le temps prophétique du matin.

En ce temps prophétique de l'aube, le Fils de l'Homme dans le Fils de l'homme a apparu en occident, plus précisément en Côte d'Ivoire pour révéler par le Saint-Esprit, la Parole prophétique: La Manne Fraîche. Frères, plusieurs faux Fils de l'homme s'élèveront pour essayer de  pervertir les voies du Seigneur et pour séduire les gens. Ils ne feront pas long feu. En ce temps prophétique de l'aube où la Manne Fraîche est prêchée, il n'y a qu'un seul et unique Fils de l'homme: Frère  Christ-Moïse. Dieu lui a donné le pouvoir de transmettre à  certains     frères l'Onction prophétique du Fils de l'Homme Jésus-Christ, afin de  faire d'eux les reflets du Fils de l'homme de leur âge. Jésus-Christ de   Nazareth, dans Son ministère terrestre, était le reflet du Fils de l'homme qui était dans les cieux. Aujourd'hui, frère Christ-Moïse est le reflet du Fils de l'Homme Jésus-Christ, qui est dans les cieux. Et vous, vous êtes le reflet de frère Christ-Moïse, le Fils de l'homme de votre temps.

Examinons maintenant la Parole de l'Ecriture de JEAN 3:13, où le Seigneur dit à Nicodème: " Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu, le Fils de l'Homme qui est dans le ciel." Il y a trois   choses essentielles  que nous devons retenir pour notre perfectionnement:

- La première chose: Personne n'es monté au ciel. Cette Parole semble contredire celle qui est écrite dans 2 ROIS 2:1: "...L'Eternel fit monter Elie au ciel dans un tourbillon..." Le Seigneur Jésus dit que     personne n'est monté au ciel, alors que l'Ecriture nous révèle qu'Elie le Thischbite est monté au ciel. Dans 2 ROIS 2: 11, il est écrit qu'il y est monté dans un tourbillon lorsqu'un char de feu et des chevaux de feu sont apparus. Pourquoi doc le Fils de l'Homme, Jésus-Christ de Nazareth, dit-Il que personne n'est monté au ciel? Mystère des mystères. La  révélation de ce mystère nous a été donnée en ce temps prophétique de     l'aube, par la Manne Fraîche, sous l'impulsion du Saint-Esprit. Savez-vous qu'Hénoc aussi est monté au ciel, avant que le Seigneur Jésus-Christ ne vienne sur la terre? Lisons à ce sujet cette Parole de l'Ecriture: "Henoc marcha avec Dieu; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit."  (GEN. 5:24). Dans HEBREUX 5:11, l'Ecriture dit que c'est par la foi qu'Enoch fut enlevé pour qu'il ne vit point la mort. Comme vous pouvez le constater, Henoc est monté au ciel. Il a été enlevé par Dieu, qui l'a fait monté au ciel. Pourquoi donc le Seigneur Jésus-Christ dit que personne n'est monté au ciel, si ce n'est le Fils de l'Homme qui est      descendu du ciel, et qui est dans le ciel? Selon les Ecritures, Henoc et Elie sont montés au ciel. Autrement dit, seul le Fils de l'Homme est monté au ciel. Pendant qu'Il disait, "personne n'est monté au ciel ", Henoc et Elie le Thischbite y étaient. Comprenez-vous les Ecritures et la puissance de Dieu? Que veut nous enseigner le Seigneur en faisant une telle     déclaration? Frères, Il veut nous montrer qu'en toutes choses, Il a la primauté. Dans les cieux et sur la terre, Il est le Premier et le Dernier, l'Alpha et l'Oméga, le commencement et la fin. En toutes choses, et tout lieu, Il tient toujours la première place. C'est ainsi qu'Il est le seul à être monté au ciel. Il est le Premier et le Dernier à être monté au ciel. C'est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique de ce temps de l'aube où l'aigle monte dans les lieux très élevés pour chercher le Pain du jour. Le         Seigneur détient la primauté en toutes choses dans les cieux et sur la  terre. Considérons la Parole de l'Ecriture dans COLOSSIENS 1:18, qui dit que Christ est la tête du corps de l'Eglise; Il est le commencement, le  premier-né d'entre les morts, afin qu'en toutes choses, Il tienne la      première place. Christ est le premier-né d'entre les morts, dit l'Ecriture. Autrement dit, Il est le premier ressuscité  d'entre les morts. Amen!    Savez-vous pourquoi Dieu m'a fait Dieu? C'est pour être un instrument entre Ses mains pour révéler les mystères du Royaume des cieux dans ce temps prophétique de l'aube. Ce n'est point pour qu'on m'adore, mais pour révéler la portion de la Parole de notre temps: La Manne Fraîche.

Christ, d'après l'Ecriture, est le premier-né d'entre les morts, alors qu'avant Sa résurrection, Il a ressuscité des gens. N'a-t-Il pas ressuscité Lazare d'entre les morts? Pourquoi donc est-Il le premier-né d'entre les morts? C'est pour qu'Il tienne la première place en toutes choses. Henoc et Elie le Thischbite ne sont-ils pas montés au ciel? Pourquoi di-Il donc que personne n'est monté au ciel, si ce n'est Lui-même? C'est pour qu'Il tienne la première place en toutes choses.

- La deuxième chose: Le Fils de l'Homme est descendu du ciel. Le Fils de l'Homme, Jésus-Christ, qui est au ciel, est maintenant descendu sur terre. Il se tenait devant Nicodème, voilé dans un corps humain, fait de chair et de sang. C'est le même Fils de l'Homme qui est dans les cieux, qui est descendu sur la terre des hommes. Le Fils e l'Homme qui est dans les cieux, c'est Dieu Lui-même. Le Fils de l'Homme qui parlait avec   Nicodème le docteur de la loi, c'était Dieu manifesté en chair. C'est ici le grand mystère de la piété: Le Seigneur Jésus-Christ, le Dieu Tout-puissant a été manifesté en chair, en prenant la forme d'un serviteur. Le grand Dieu, le créateur des cieux et de la terre, est devenu un simple homme en Jésus-Christ de Nazareth. Avant qu'Il ne devienne un simple homme, Il a fait Dieu un simple homme: Moïse. En ce temps prophétique de   l'aube, Il a encore fait Dieu un simple homme: Christ-Moïse. Je ne suis pas Dieu; j'ai été fait Dieu par le seul et unique Dieu. Pourquoi m'a-t-Il fait Dieu? C'est pour que vous, qui êtes élus en Jésus-Christ dès avant la fondation du monde, et qui êtes destinés à Le voir, vous puissiez le faire, afin d'avoir la vie éternelle. Beaucoup pensent que pour avoir la vie éternelle, il faut méditer la Bible chaque jour, et pratiquer de bonnes   œuvres. Ils sont dans l'erreur bien qu'ils soient sincères dans ce qu'ils font. Pour avoir la vie éternelle, selon JEAN 6:40, il faut absolument voir le Fils de l'Homme et croire en Lui. Nous savons tous que le Fils de  l'Homme Jésus-Christ est invisible à nos yeux aujourd'hui. Or, il faut    absolument Le voir, L'entendre prêcher la Parole de Dieu, croire en Lui, afin de pouvoir avoir la vie éternelle. C'est pour que nous puissions Le voir, et toujours Le voir, qu'Il prend de nouveau un corps humain où Il vient    habiter par le Saint-Esprit. Une fois qu'Il prend possession de ce corps, celui-ci devient le temple du Saint-Esprit. Donc son temple. Je  voudrais être explicite et plus concret en prenant l'exemple sur   moi-même. Le Fils de l'Homme, Jésus-Christ le Dieu Tout-puissant,    choisit mon corps comme Son corps, Son temple. Une fois ce choix    opéré, Il vient habiter dans ce corps, par Son Esprit. A partir de ce   moment, mon corps n'est plus mon corps, mais celui du Fils de l'Homme Jésus-Christ. Par voie de conséquence, en me voyant ce n'est plus moi qu'on voit, mais Jésus-Christ le Fils de l'Homme. Frères, c'est donc au  travers de mon corps qui est devenu désormais celui du Saint-Esprit, que le seul et unique Fils de l'Homme se révèle à vous, à la louange de Sa gloire. L'apôtre Paul n'a-t-il pas dit:  : « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi. »? Comme vous pouvez le constater, il était devenu le lieu d'habitation de Christ; il était devenu le temple du Saint-Esprit au point que son corps n'était le sien, mais celui du Saint-Esprit, et que sa vie n'était plus sa vie, mais celle de Christ. Si le corps de 'apôtre Paul est le temple de Christ, cela veut tout simplement dire que ses yeux, sa bouche et tous ses membres sont désormais ceux du Seigneur. C'est ici la Manne Fraîche. Ainsi, en le voyant c'est Christ qu'on voit; en l'écoutant, c'est Christ qu'on écoute. Il en est de même de Christ-Moïse dont le corps est devenu le temple de Christ. Vous cherchez le Christ? Trouvez le temple dans lequel Il vit, et vous le trouverez certainement. Dans ces derniers temps où les faux prophètes et les faux Christs font beaucoup de miracles, il y a des gens qui cherchent Christ. Où est-Il donc? Il n'est ni dans le désert, ni dans les chambres. Mais, où est-Il donc? , dit l'Ecriture. Frères, de la Manne    Fraîche, Christ est là, voilé dans le cadavre.« En quelque lieu que soit le cadavre, là s'assembleront les aigles» Et sa présence dans ce cadavre  attire les aigles en vue de leur rassemblement pour le jour de l'enlèvement. C'est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique de notre temps, qui jette une nouvelle lumière sur notre sentier. Aujourd'hui le Christ que vous cherchez vit dans le cadavre autour duquel s'assemblent les aigles. Quiconque voit le cadavre de MAT. 24.28, voit Le Christ Jésus, parce qu'il est son temple. Quiconque l'entend et croit en lui, entend et croit au Christ Jésus. Il a alors la vie éternelle.

Dans PHILIPIENS 4:9, l'apôtre Paul dit: « Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous.» Pourquoi parle-t-il ainsi? Parce qu'il était en son temps le temple du Saint-Esprit, là où Christ vivait. En ce temps prophétique de l'aube, Dieu, après la mort de Paul et des autres apôtres, a choisi un autre corps, qui est devenu son temple. Il a  pris la résolution d'habiter et de vivre en moi, et de révéler la Parole  prophétique de notre temps: La Manne Fraîche . Ainsi Dieu sera avec  celui qui me voit et qui m'écoute. Le Dieu de paix sera avec tous ceux qui pratiquent ce qu'ils voient en moi. Pour que Dieu soit avec les Philippiens il leur fallait pratiquer ce qu'ils voyaient en Paul. Qu'en est-il aujourd'hui des ivoiriens? Pour que le Dieu de paix et de gloire soit avec eux, il faut pratiquer ce qu'ils voient dans l'homme qu'Il a choisi: Christ-Moïse. Comprenez-vous pourquoi Dieu m'a fait Dieu? C'est pour qu'en m'imitant, le Dieu de paix soit toujours avec vous. Il a fait de mon corps le temple du Saint-Esprit. En tant que temple du Saint-Esprit, je suis l'image visible du Dieu invisible. Pourquoi m'a-t-Il fait Dieu? C'est afin d'être son image  visible. A travers cette image visible, on peut voir et discerner le Dieu  invisible. En tant que Fils de l'homme de ce temps prophétique de l'aube, je suis l'image visible du Fils de l'Homme Jésus-Christ le Seigneur de   gloire. En tant que tel, quiconque me voit Le voit; et quiconque    m'écoute, L'écoute. Et quiconque me voit et m'écoute a la plénitude de la vie éternelle. C'est ici la Manne Fraîche.

Jésus-Christ de Nazareth était le temple du Saint-Esprit . En Son temps, c'était Lui qu'il fallait voir, et c'était en Lui qu'il fallait croire pour pouvoir avoir la vie éternelle. Après sa mort, sa résurrection et sa     montée au ciel, où Il est assis à la droite de la majesté Divine, Dieu a choisi un autre homme, un autre corps, pour en faire le temple du    Saint-Esprit. Et le Seigneur lui a remis les clés du Royaume des cieux. Christ habitait et vivait donc en lui. Etant devenu le temple du  Saint-Esprit, et ayant reçu du Seigneur les clés du Royaume des cieux, c'était lui qu'on devait maintenant voir; et c'était aussi en lui  qu'on     devait croire. C'est pour cette raison que Dieu Lui-même a envoyé un ange du ciel vers Corneille, pour lui dire d'envoyer chercher l'apôtre   Pierre. Dieu n'a pas dit d'envoyer chercher Jésus-Christ de Nazareth, mais bien Simon-Pierre. Pourquoi  cela? Premièrement Jésus-Christ de Nazareth n'était plus là physiquement; deuxièmement, c'était maintenant l'apôtre Pierre qui avait les  Paroles de la vie éternelles. Quiconque le voyait, voyait Christ, car Christ vivait en lui. Et quiconque croyait en lui, croyait en Christ, car Christ parlait en lui. Quand Corneille et sa famille ont cru Pierre et ont cru en lui, ils ont eu la vie éternelle, le Saint-Esprit survenant sur eux. L'apôtre Pierre était en ce temps-là celui qu'on devait voir, et celui en qui on devait  croire: Il était donc le Fils de l'homme de son temps. Il était l'image visible du Christ invisible. Il était l'incarnation de Christ.

Jésus-Christ de Nazareth n'est plus là physiquement, afin que l'on puisse le voir, ici en Côte d'Ivoire. L’apôtre Pierre non plus n'est plus. Or, il faut absolument voir le Fils de l'Homme et croire en Lui, pour pouvoir avoir la vie éternelle. Le Seigneur, sachant qu'Il a des élus dans notre pays, nous a fait don du Fils de l'homme, qui est aujourd'hui Son image visible, Son reflet. Ce Fils de l'homme est le cadavre de MAT. 24:28 pour notre temps. Autour de ce cadavre le rassemblement des aigles a commencé. Qu'est-ce qui attire les aigles? Ce sont la chair et le sang du     cadavre. Le Fils de l'homme et le cadavre sont un. Car Jésus dit qu'il faut manger la chair du Fils de l'homme et boire son sang, pour avoir la vie éternelle. Le Fils de l'homme doit donc devenir un cadavre, en mourant et en donnant son sang. Vous voyez! Le Fils de l'homme de MAT. 24:27 et le cadavre de MAT. 24:28 sont un. C'est ici la Manne Fraîche.

Le Fils de l'homme est descendu du ciel pour être l'incarnation et l'image visible du Fils de l'Homme. Il a été la parfaite incarnation de Dieu, la parfaite révélation de Dieu, en vue d'une reforme spirituelle.



LA REFORMATION PAR JESUS-CHRIST DE NAZARETH, DIEU MANIFESTE EN CHAIR

Avant que Christ ne naisse le Message de Moïse, l'homme fait Dieu par Dieu, était en vigueur: C'était la loi. Cette loi était le Message de l'heure, la Parole prophétique du temps de Moïse. Elle a été prêchée par divers groupes religieux, les Sadducéens, les Pharisiens, pour ne citer que ceux-là, jusqu'à l'avènement de Christ. Le Seigneur est né sous la loi; Il a grandi sous la loi; bébé, Il a été soumis à la pratique de la loi, en ce qui concerne par exemple la circoncision. A l'âge de trente ans, quand Il a entrepris de reformer le Message de Moïse que prêchait les dignitaires religieux de cette époque. Cette reforme a commencé par la révélation de la Parole prophétique qu'Il est venu annoncé. Toute reformation spirituelle est basée sur la révélation de la Parole prophétique de l'heure. Elle est aussi basée sur la mort, la crucifixion et l'effusion du sang. Christ le Réformateur a commencé sa reforme par la révélation de son Message, qui corrigeait les défauts du Message de Moïse, et l'amenait à la         perfection. Dans LEV. 24:19-20, Dieu dit : « Si quelqu'un blesse son    prochain, il lui sera fait comme il a fait: fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent. Il lui sera fait la même blessure qu'il a faite à son prochain.» Le Seigneur Dieu Tout-puissant a révélé cette Parole à   l'homme qu'il a fait Dieu. Et ce dernier l'a révélée aux enfants d'Israël. Vous voyez! La Parole prophétique de l'âge est révélée à l'homme que Dieu a fait Dieu. En ce temps prophétique de l'aube, avant que Dieu ne révèle la Parole prophétique, Il fera d'abord un homme Dieu. Maintenant voyez ce que dit Jésus-Christ de Nazareth, qui était Dieu manifesté en chair, Dieu devenu un simple homme, à propos de ce que Dieu         Lui-même a révélé à Moïse son prophète: « Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite,     présente-lui aussi l'autre » (MAT.5.39). C'est ici le mystère de la réformation: Le Seigneur Jésus-Christ de Nazareth, Dieu manifesté en chair, annule la Parole du Dieu Tout-puissant, et la remplace par sa propre   Parole. C'est ici la Manne fraîche. Il a reformé la Parole que Dieu            Lui-même a révélée à Moïse son prophète. Il L'a ramenée à son état    initial. Quel est l'état initial de cette Parole? C'est ce que le Seigneur   Jésus-Christ, le Fils de l'Homme dit dans MAT. 5:39. La Parole que Dieu Lui-même a révélée à Moïse, étant imparfaite, Christ L'a remplacée par une Parole plus parfaite.  Le Dieu qui a parlé à Moïse, est le même qui est descendu sur la terre, en prenant la forme d'un simple homme. C'est le même Dieu qui est descendu sur la terre en la personne glorieuse de Jésus-Christ de Nazareth. Il est descendu sur la terre en la prenant une forme humaine, afin d'opérer une reformation. C'est là le mystère de Dieu reformant Sa propre Parole. Lui seul détient le pouvoir absolu de reformer Sa Parole, afin de L'amener à la perfection. Ce pouvoir absolu, Il le délègue à Ses serviteurs les prophètes, qui sont des Dieux. En ce temps prophétique de l'aube, Il a délégué ce pouvoir à l'homme qu'Il a fait Dieu et Moïse, afin que celui-ci réforme le Message du soir qui comporte beaucoup de défauts. En ce temps prophétique de l'aube, il y aura des prophètes, mais un seul sera fait Dieu, selon le bon plaisir de la     volonté de Dieu, et à la louange de Sa gloire. Ces prophètes, engendrés par le ministère prophétique du Fils de l'homme de notre temps, seront ses reflets. Ainsi, à travers ces reflets, l'on pourra voir le Fils de l'homme, Christ-Moïse; et à travers Christ-Moïse le Fils de l'homme, on pourra voir le Seigneur Jésus-Christ l'unique Fils de l'homme de tous les temps     prophétiques. Quelques-uns s’élèveront et s’autoproclameront Fils de l’homme. Ne faites pas attention à eux.

Le Fils de l'Homme qui était dans les cieux, dans un corps céleste et glorieux, est descendu sur la terre dans un corps terrestre et faible. Ce jour-là, devant Nicodème, Il était dans un corps juif, afin que les juifs  prédestinés à la vie éternelle puissent Le voir et croire en Lui. La      condition sine qua non pour avoir la vie éternelle, selon JEAN 6.40, c'est de voir le Fils de l'Homme et croire en Lui. Pour que les juifs puissent Le voir, Lui l'invisible, Il s'est formé un corps de chair et de sang dans lequel Il est entré. Ce corps de chair et de sang était Juif, destiné à être vu   prioritairement par les Juifs. Après avoir été rejeté par les Juifs, le   Seigneur Jésus-Christ, l'unique Fils de l'Homme s'est tourné vers le      nations dont la Côte d'Ivoire fait partie. En ce temps prophétique de  l'aube, s'Il veut accorder la plénitude de la vie éternelle aux élus qui sont dans ce pays, Il ne prendra pas un corps Juifs, mais un corps ivoirien. Et c'est exactement ce qu'Il fait en faisant de frère Christ-Moïse, le Fils de l'homme de notre temps. Par lui, par son ministère prophétique, par la Manne Fraîche, qui est la Parole prophétique de notre temps, et par la puissance du Saint-Esprit, le Seigneur Lui-même suscitera une Epouse ivoirienne, qui fait partie de l'Epouse universelle. Dans cette Epouse   ivoirienne, on trouvera des non-ivoiriens, par le mystère de la grâce du prophète. Dans 2 Cor. 11:2, l'apôtre Paul dit qu'il a fiancé les Corinthiens à  un seul époux, pour les présenter à Christ comme une vierge pure. C'est ici le mystère de l'Epouse corinthienne, engendrée par le ministère de l'apôtre Paul. Qu'n est-il donc de l'Epouse ivoirienne? Qui fiancera les ivoiriens à Christ comme une vierge pure? Est-ce l'apôtre Paul? Non.   Absolument pas. Parce qu'il n'a engendré aucun ivoirien, par l'Evangile. Qui donc va présenter à Christ la vierge ivoirienne? C'est Christ-Moïse, le Fils de l'homme de notre temps. Dans 1 Cor. 4:14-15, l'apôtre Paul dit que c'est lui qui a engendré les Corinthiens en Jésus-Christ par l'évangile. Est-ce la Bible qui les a engendrés? Non, mais l'apôtre Paul. Et vous, qui m'écoutez, qui vous a engendrés en Jésus-Christ par l'Evangile? Un seul ministère a le pouvoir d'engendrer les enfants de Dieu pour le Royaume céleste: C'est Dieu. Par conséquent, avant que l'apôtre Paul ne puisse engendrer, Dieu l'a fait Dieu. C'est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. En ce temps prophétique de l'aube, Dieu a fait Dieu un homme, afin qu'il puisse engendrer pour Son royaume. Voyez-vous pourquoi Dieu m'a fait Dieu? C'est pour l'engendrement. La Bible peut engendrer personne pas plus qu'elle ne peut sauver. L'engendrement se fait par l'homme que Dieu a fait Dieu. C'est l'apôtre Paul, et non la Bible, qui a engendré les Corinthiens. C'est encore lui, et non la Bible qui les présentera à Christ comme une vierge pure. Frère Christ-Moïse, devons-nous encore  méditer la Bible? Bien sûr: Lisez et méditez-la. Mais sachez qu'elle ne peut ni sauver, ni engendrer. Elle nous montre le chemin, mais elle n'est pas le chemin. C'est dans la Bible qu'il est écrit qu'il faut voir le Fils de l'Homme et croire en Lui pour avoir la vie éternelle. Mais, elle n'est pas le Fils de l'Homme. Si donc quelqu'un se limite à la lecture de la Bible sans chercher à voir le Fils de l'Homme, c'est comme s'il ne fait rien. Beaucoup pensent que la Bible est la Parole de Dieu, mais ils se   trompent. Car la Bible elle-même nous montre qu'elle n'est pas la Parole de Dieu. Dans APOC. 19: 13, la Bible dit que le nom de la Parole de Dieu est attribué à celui qui s'appelle Fidèle et Véritable, c'est-à-dire au        Seigneur Jésus-Christ. Pour nous donc , à la Manne Fraîche, la Parole de Dieu, c'est le Seigneur Jésus-Christ, le Roi des rois, le Seigneur des  seigneurs, l'Alpha et l'Oméga, le Rédempteur. D'ailleurs, la Bible dit en JEAN 1:1, qu'au commencement était la Parole, et que la Parole était avec Dieu, et qu'elle était Dieu. Elle ne dit pas qu'au commencement était la Bible. La Parole a existé avant la Bible. La Parole est éternelle, alors que la Bible est temporelle. La Parole ne passera pas, alors que la Bible passera. Frères, lisez la Bible. Savez-vous qu'il y a plusieurs versions de la Bible qui se contredisent? Je suis donc étonné qu'on l'appelle la  Parole de Dieu. Prenez la Bible des Témoins de Jéhovah et la Bible  version Louis Segond des églises évangéliques, et vous verrez qu'elles se contredisent. Frères, pour nous de la Manne Fraîche, la Bible contient la Parole écrite de Dieu, révélée par les saints prophètes et saints apôtres. Elle contient aussi la parole du diable et des erreurs. C'est ici la Manne Fraîche. Frères, lisez la Bible.

Quand Dieu s'est révélé à Moïse, Il ne lui a donné aucune Bible, mais la Parole prophétique pour son âge, en vue de la délivrance et du salut des enfants de d'Israël. Quand Jésus-Christ de Nazareth est venu, Il n'avait aucune version de la Bible avec Lui. Il était venu avec la Parole. Et Il était la Parole faite chair. Quand le Seigneur m'a dit de prêcher Sa    Parole, Il ne m'a donné aucune version de la Bible, mais Il m'a révélé la Manne fraîche.

Dans le jardin d'Eden, après le péché adamique, Dieu a jeté les bases de la reformation en répandant le sang innocent des animaux. Des années et des années plus tard, Jésus-Christ est venu pour opérer la    véritable reformation par Sa Parole et par Son sang. Aujourd'hui, la     reformation se fait par Jésus-Christ dans l'homme. Quand Moïse a été fait Dieu, c'était pour une reformation. Quand Dieu Lui-même est venu en la personne glorieuse de Jésus-Christ, c'était pour une réformation. En ce temps prophétique de l'aube, Il m'a fait Dieu pour opérer une    reformation et pour jeter les bases d'une révolution spirituelle, par la Manne Fraîche.

Dieu ne m'a pas fait Dieu pour qu'on m'adore. C'est pour qu'on puisse Le voir et croire en Lui, au travers de moi. Il m'a fait Dieu, mais je mourrai comme un homme, je tomberai malade comme un homme, je me tromperai comme un homme. N'ayez donc pas trop une haute      opinion de moi. Confiez-vous entièrement en Jésus-Christ notre Dieu, et croyez en celui qu'Il a envoyé. Que Dieu vous bénisse!

Je vous aime.

A bientôt !

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME


Mise à jour le Samedi, 13 Juin 2015 22:00
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix