Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 25 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
475
Hier :
936
Semaine :
1411
Mois :
4515
Total :
3862558
Il y a 1 utilisateur en ligne
-
1 invité


TOUTE ECRITURE N'EST PAS INSPIREE DE DIEU PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Samedi, 13 Juin 2015 22:33

Message prêché le mardi 18 mars 2014, au Tabernacle Le Chandelier d’Or ; Plateau-Dokui ; Abidjan ; RCI. Matin.


Paroles de Frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que Dieu lui a données pour la perfection des saints.


Bonjour à tous. Le Seigneur Jésus-Christ que nous nous efforçons de servir dans la Vérité, la sainteté et l’humilité, nous fait encore la grâce de communier avec Lui autour de Sa Parole, et par Son Esprit. Je Lui suis infiniment reconnaissant pour tout ce qu’Il fait pour nous chaque jour, en Son Nom Tout-puissant et Tout-suffisant. A Lui soient la gloire, la puissance, la richesse, l’adoration et l’élévation aux siècles des siècles !

Le Message que je vais vous apporter aujourd’hui, est destiné à amener la chute et le relèvement de plusieurs personnes dans le monde chrétien ; il est destiné à conduire les pécheurs à la perdition, et à   perfectionner les saints. Frères, je mets devant vous, et devant le monde un rocher de scandale, une pierre d’achoppement. Les pécheurs revêtus du manteau du christianisme s’y heurteront et s’y briseront. Mais pour vous qui êtes destinés à la Vie éternelle, vous qui avez la compréhension des Ecritures et de la puissance de Dieu, c’est un rocher de bénédiction     céleste, choisi par le Seigneur pour notre perfection.

Je sais que le thème de ce jour est fort surprenant : TOUTE  ECRITURE N’EST PAS INSPIREE DE DIEU. Il est à la fois surprenant et    déroutant dans la mesure où la Bible dit : Toute Ecriture est inspirée de Dieu. Mais, ne soyez pas surpris, car c’est la stricte vérité : Toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Ce que je vous dis, je ne le dis pas pour       susciter une quelconque polémique, ni de vaines discussions. C’est pour vous aider à comprendre un mystère du Royaume des cieux. Je sais que tous les chrétiens ne seront pas d’accord avec moi, d’autant plus qu’ils n’ont jamais entendu une telle chose. Ils se demanderont si je suis  vraiment chrétien.

Le Message de ce matin, est un Message de séparation. Oui     Monsieur. Je constate qu’il y a de plus en plus de faucons au milieu des aigles. Quand je prêche, tous disent : Amen ! Or, la Manne Fraîche n’est venue que pour les aigles. C’est pourquoi, un nettoyage doit être fait, par la Parole, afin que ce soit seulement les aigles qui s’assemblent     autour de l’incarnation du mystère du cadavre, conformément à la      Parole de l’Ecriture de MATTHIEU 24 : 28. Ce matin, nous sommes à   Kadès Barnéa, spirituellement parlant. C’est le jour où le Seigneur sépare les aigles des faucons.

Dans toute l’histoire de l’Eglise, jamais personne n’a osé  dire que toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Nous, nous le disons, avec une pleine assurance et une grande sérénité, car nous avons reçu l’Onction pour cela. Dans toute l’histoire de l’Eglise, jamais personne n’a osé dire que la Bible n’est pas la Parole de Dieu. Mais, nous disons : La Bible n’est pas la Parole de Dieu. Pour nous, elle contient une infirme partie de la Parole de Dieu, écrite et enseignée par les prophètes et les apôtres.   Même William Branham, qui se disait dernier prophète, affirmait à qui voulait l’entendre que la Bible était son absolu. Cela est étonnant de la Part de quelqu’un qui se disait être plus grand et plus oint que tous les prophètes de la Bible. Il dit que son Message était destiné à ramener les gens à la Bible. Je trouve cela vraiment étonnant de la part de celui qui marchait avec une colonne de feu, et à qui Dieu révélait des choses. Je respecte sa position bien que je suis pas d’accord avec lui. Maintenant, faisons comme si ce qu’il disait était vrai. Si son Message est destiné à ramener les gens à la Bible, pourrait-on savoir à quelle Bible ? Car il y a plusieurs Bibles qui se contredisent entre elles. Il y a la Bible version   Darby, la   Bible version Roi Jacques, la Bible du semeur, la Bible version Traduction du monde nouveau des Témoins de Jehova, la Bible TOB,  Traduction Œcuménique Biblique, pour ne citer que celles-là. A quelle Bible donc frère Branham voulait ramener les chrétiens ? Je sais qu’il utilisait la version Darby et la version Louis Segond. Or, ces deux versions se contredisent mutuellement. A quelle Bible donc son Message ramenait-il les gens ? Quelqu’un pourrait-il me le dire ? Car, moi aussi, j’ai besoin d’être enseigné comme tout homme. Il dit que la Bible était son absolu. Pourrait-on me dire laquelle des Bibles était son absolu ? Est-ce la Bible Darby ou la Bible Louis Segond ? En ce qui concerne la Bible Louis  Segond, elle subit toujours des révisions. Et à chacune de ces fameuses révisions, il y a des choses qu’on enlève, et d’autres qu’on ajoute. Est-ce le Seigneur qui demande au docteur en théologie, Louis Segond d’enlever des choses et d’en ajouter d’autres à Sa Parole, si tant est que la   Bible est la Parole de Dieu ? Si la Bible Louis Segond est la Parole de Dieu, est-ce que c’est Dieu qui demande au docteur en théologie, Louis   Segond, de procéder à toutes ces révisions intempestives ? J’ai besoin qu’on m’enseigne là-dessus.

J’ai devant moi deux Bibles : La Bible Darby et la Bible Louis   Segond. Voici ce qui est écrit sur la page de titre de la Bible Darby : La Sainte Bible, qui comprend l’Ancien et le Nouveau Testament traduits des textes originaux, par J.N DARBY. Maintenant voici ce qui  est écrit dans la Bible Louis Segond : La Sainte Bible, traduite d’après les textes originaux hébreux et grec par Louis Segond, docteur en théologie. Avez-vous remarqué que ces deux Bibles portent la mention la Sainte Bible ? Avez-vous aussi remarqué qu’elles sont toutes les deux traduites d’après les textes originaux ? Prenons maintenant la Bible des Témoins de  Jehova. Voici ce qu’il est écrit : Les Saintes Ecritures, Traduction du   monde nouveau, traduites d’après l’édition anglaise révisée de 1984 ; on s’est constamment référé aux langues d’origine, l’hébreux, l’araméen et grec. Edition révisée de 1995. Si vous l’avez remarqué, leur Bible aussi est la Sainte Bible, traduite d’après les textes originaux hébreux, araméen et grec. Ce que je veux savoir, c’est pourquoi ces Saintes Bibles se contredisent entre elles ? Les chrétiens évangéliques et pentecôtistes qui ont opté pour la Bible Louis Segond, rejettent la Bible des Témoins de   Jehova, alors qu’elle est aussi la Sainte Bible. Les Témoins de Jehova  aussi rejettent les Bibles Darby et Louis Segond, qui sont pourtant la Sainte Bible. Quelqu’un pourrait-il m’aider à comprendre ces choses ? Pour les chrétiens évangéliques et pentecôtistes, la Bible des Témoins de Jehova n’est pas inspirée de Dieu. Les Témoins de Jehova, qui sont aussi chrétiens, disent que les Bibles Louis Segond et Darby ne sont pas   inspirées de Dieu. Ô, quelle cacophonie ? Qu’il me soit permis de vous faire remarquer que la Bible des Témoins de Jehova subit continuellement des révisions. Pourquoi toutes ces révisions ? Et que signifie le mot ‟réviserˮ ? Ce mot veut dire corriger quelque chose après un nouvel   examen. Maintenant que signifie le mot ‟corrigerˮ ? C’est rectifier les erreurs et les défauts. La Bible Louis Segond que j’ai, est une édition   révisée. Cela veut dire que la précédente comportait des erreurs. Avant la révision de la précédente, on l’appelait la Parole de Dieu, jusqu’au jour où le docteur en théologie s’est rendu compte qu’il y avait des erreurs. Avant cette fameuse révision, on enseignait donc aux gens la Sainte Bible qui comportait des erreurs. Et on appelait cette Bible qui comportait des erreurs, la Parole de Dieu. Quand le docteur Louis Segond s’est rendu compte que sa fameuse Parole de Dieu comportait des erreurs, il a     procédé à  sa révision. Il a donc corrigé la Parole de Dieu. Et chaque fois au gré de ses émotions et de ses sensations, il corrige la Parole de Dieu, la Bible. Je sais qu’on peut corriger la Bible, parce qu’elle n’est pas la   Parole de Dieu. Mais, corriger la Parole de Dieu… ? Si le docteur Louis Segond et les Témoins de Jehova corrigent la Bible, c’est parce que justement elle n’est pas la Parole de Dieu. Mais ils ne le savent pas. Prenons maintenant la Traduction Œcuménique de la Bible (TOB). Voici ce qui est écrit à la page de titre : Traduction Œcuménique de la Bible, comprenant l’Ancien et le Nouveau Testament, traduits sur les textes originaux  hébreux et grec. Cette Bible œcuménique est aussi la Sainte Bible. Mais elle est rejetée par les chrétiens évangéliques et pentecôtistes ; elle est prisée par les chrétiens catholiques. Cette Bible comporte plus de livres que les soixante six livres reconnus par le docteur Louis Segond, Darby, les Témoins de Jehova. Voilà une Sainte Bible qui a plus de livres que les autres. Les protestants disent que les livres qu’elle a en surplus ne sont pas inspirés. Quant aux catholiques, ils disent qu’ils sont inspirés au    même titre que les autres. Et nous voilà plongés dans un débat interminable. Que Dieu nous vienne en aide !

Je ne vous dis pas de ne pas lire la Bible. J’essaie simplement de vous montrer qu’elle n’est pas la Parole de Dieu dans sa globalité. Dans la Bible, il y a des livres dont les noms des auteurs ne sont pas révélés. En effet, personne ne connaît l’auteur du livre ‟Les Jugesˮ. Il en est de  même en ce qui concerne le livre ‟Ruthˮ, les deux livres ‟Samuelˮ, les livres ‟Roisˮ, les deux livres ‟Chroniquesˮ, le livre ‟Estherˮ, le livre ‟Jobˮ. J’ai pris ces renseignements dans la Bible qui s’appelle la Sainte Bible, avec les commentaires de C.I. Scofield et guide d’étude biblique. Je ne sais pas pourquoi les choses sont ainsi, mais que le Nom du Seigneur en soit béni ! Je ne vous interdis pas de lire ces livres-là, mais je veux  simplement vous dire qu’il y a quelque chose de plus grand que la Bible : La Parole de Dieu. Elle est infiniment plus grande, plus crédible et plus sainte que la Bible.

Intéressons-nous maintenant à un livre du Nouveau Testament : Luc. Voici ce que dit Luc, l’auteur de ce livre, dans  LUC 1 : 1-4 : « Plusieurs ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole, il m’a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur      origine, de te les exposer par écrit d’une manière suivie, excellent  Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus. » Que dit-il ? Selon lui, il a fait des recherches exactes, afin d’écrire un récit des événements concernant Jésus. Il dit qu’il a entrepris de composer un récit de ces événements suivant ce que ceux qui ont été témoins oculaires dès le commencement, et qui sont devenus ministres de la Parole, ont transmis. Il n’a pas vu Jésus, il ne L’a pas suivi, et ne L’a jamais entendu prêcher. Pourtant, lui qui n’a pas été témoin oculaire contredit Matthieu, un témoin oculaire. En effet, dans LUC 23 : 39-41, Luc dit : « L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant : N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous ! Mais l’autre le reprenait, et disait : Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes ; mais, celui-ci n’a rien fait de mal. » Pour lui, c’est un seul brigand qui a injurié Jésus. Voyons maintenant ce que dit Matthieu, un témoin  oculaire. Il dit : « Les brigands crucifiés avec lui, l’insultaient de la même manière. » (MAT. 27 : 44). Frères, vous voyez ! Luc, qui n’était pas   témoin oculaire contredit Matthieu, un témoin oculaire. Avez-vous  remarqué que nous sommes en présence de deux Ecritures ? Avez-vous aussi remarqué que l’une contredit l’autre ? S’il y a une telle contradiction, c’est que toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Nous sommes maintenant entrain de traverser la frontière de Kadès Barnéa, où  plusieurs resteront derrière. Ils ne pourront pas la traverser avec nous, pour aller là où descend la Manne Fraîche voilée dans la Rosée de    l’Hermon, la Rosée de l’aube. Toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. L’Ecriture de LUC 23 : 39-41 est contraire à l’Ecriture de MATTHIEU 27 : 44. Y-a-t-il des contradictions en Dieu ? Y-a-t-il des contradictions dans la Parole de Dieu ? Je crois que non. Mais pourquoi trouve-t-on donc des contradictions dans la Bible ? Parce qu’elle n’est pas la Parole de Dieu. Frères, savez-vous quand Luc a entrepris ses recherches sur Jésus de Nazareth ? C’est vers l’an 60 après Jésus ; soit environ trente ans après. Soit dit en passant : Le célèbre livre appelé Hébreux n’a pas non plus d’auteur. C’est un livre anonyme. Est-il normal de parler de la part de Dieu, en cachant son identité ? Dieu a-t-il, ne serait-ce qu’une fois caché Son identité ? Comment peut-on donner du crédit à un livre dit sacré dont on ne sait pas l’auteur ? Quand Dieu est apparu à Moïse dans un buisson ardent, Il a révélé Son identité, en disant : Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. Avant de descendre dans le pays d’Egypte, Moïse Lui dit : « J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais, s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je ? » Et Dieu lui dit : « Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle ‟Je suisˮ m’a envoyé vers vous. » Ici, Dieu décline Son identité. Il dit qu’Il s’appelle ‟Je suisˮ. Le nom ‟Je suisˮ, était Son Nom rédempteur en ce temps-là. Il n’agit pas dans l’anonymat. Il révèle Son identité, Son Nom, car Il n’a pas peur d’assumer ce qu’Il dit et ce qu’Il fait. Avant que Son Fils unique ne vienne au monde, Il a révélé Son identité, Son Nom : Jésus. Le Seigneur Jésus n’a jamais parlé, ou fait quoi que ce soit dans l’anonymat. Je ne sais pas pourquoi des auteurs qui ont écrit des textes qui se trouvent dans la Bible ont préféré le faire dans l’anonymat. Que le Nom du Seigneur en soit béni ! Lisez leurs écrits, qui sont du reste fort enrichissants, tout en gardant à l’esprit que toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu.

Considérons maintenant cette Ecriture, dans 1CORINTHIENS 15 : 5, qui dit : « …Il est apparu à Céphas, puis aux douze. » L’apôtre Paul, qui a posé le fondement, selon la grâce qui lui a été faite, dit que le Christ   ressuscité est apparu aux douze apôtres, y compris Judas. Cette Ecriture ne peut donc pas être inspirée de Dieu ; elle n’est pas inspirée de Dieu. Je suis parfaitement conscient de la gravité de cette déclaration, qui, pourtant, n’est rien d’autre que la pure vérité. Judas était déjà mort quand Christ ressuscitait d’entre les morts. Comment donc a-t-il pu lui apparaître ? Judas n’était pas là quand le Seigneur apparaissait aux    apôtres. L’apôtre Paul s’est donc trompé. Il n’a pas parlé par le           Saint-Esprit. Voici maintenant l’Ecriture qui est inspirée de Dieu :     MARC 16 : 14 : « Enfin, il apparut aux onze, pendant qu’ils étaient à  table… » Comme vous pouvez le constater, il y a ici, une Ecriture qui est inspirée de Dieu, et une autre qui n’est pas inspirée de Dieu. C’est pourquoi nous affirmons haut et fort que toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Oser dire que le grand et puissant apôtre Paul s’est trompé est quelque chose de très grave. Mais rendons-nous à l’évidence, soyez  honnêtes et objectifs, afin de reconnaître qu’il s’est effectivement   trompé. Cela n’enlève rien à son appel et à son apostolat. La Bible dit qu’il a fait de très grands miracles. Mais il s’est aussi trompé. Dans      GALATES 1 : 11-12, il dit : « Je vous déclare, frères, que l’Evangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme, mais par une révélation de    Jésus-Christ. » Je crois en cette parole. Mais je dois dire aussi que ce qu’il dit dans 1 CORINTHIENS 15 : 5, n’est pas une révélation de Jésus-Christ. Ô, quelle Parole ! Il dit qu’il a vu le Seigneur Jésus-Christ. Je le crois. Mais il s’est trompé. Il dit qu’il est monté au troisième ciel dans le Paradis de Dieu, je le crois. Mais il s’est trompé. Il a fait des miracles extraordinaires au point qu’on appliquait sur les malades, les linges et les mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits  malins sortaient. Je le crois. Mais il s’est trompé. Moi aussi je me trompe souvent. Tout homme se trompe. Personne ne peut dire : Je ne fais     jamais d’erreurs. Je ne pratique pas le péché, et je ne peux pécher, parce que la semence de Dieu demeure en moi. Mais je ne suis pas infaillible pour autant. Toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Je vous dis ce mystère pour votre édification, votre sanctification et votre perfection. Ce n’est point pour que vous vous enlisiez dans de vaines discussions. Partagez ce mystère avec les élus de Dieu, car c’est seulement à eux qu’il est destiné. Donnez cette Parole bénie aux aigles, afin de les appeler au rassemblement autour de l’incarnation du mystère du cadavre de    MATTHIEU 24 : 28. Annoncez-la par le Saint-Esprit, afin que Jésus-Christ, le Fils de l’Homme par essence et par excellence, soit vu et entendu au travers du Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube. Le Fils de l’Homme m’a fait Fils de l’homme, afin de vous annoncer la Manne    Fraîche, la   Parole prophétique de ce temps prophétique de l’aube.

Prenons deux autres Ecritures : ACTES 9 : 7 et ACTES 22 : 9. Lisons ACTES 9 : 7 : « Les hommes qui l’accompagnaient demeurèrent stupéfaits ; ils entendirent bien la voix, mais ils ne voyaient personne. » Considérons maintenant ACTES 22 : 9 : « Ceux qui étaient avec moi    virent bien la lumière, mais ils n’entendaient pas la voix de celui qui parlait. » Que dire de ces deux Ecritures ? L’une est inspirée de Dieu, et l’autre ne l’est pas. Dans la première Ecriture, il est écrit que les hommes qui accompagnaient Saul de Tarse entendirent la voix qui lui parlait. Mais dans la deuxième Ecriture, il est écrit qu’ils n’entendirent pas la voix qui parlait à Saul de Tarse. La contradiction n’est-elle pas flagrante ? Ne   saute-t-elle pas aux yeux ? Des deux Ecritures que nous venons  d’examiner, une seule est inspirée de Dieu. C’est pourquoi, nous affirmons sans ambages et sans aucune crainte que toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Partant de là, nous disons aussi que la Bible n’est pas la Parole de Dieu.

Dans 2 TIMOTHEE 3 : 16, l’apôtre Paul dit : « Toute Ecriture est  inspirée de Dieu… » Mais moi, frère Christ-Moïse, je vous dis : Toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Dans 1 CORINTHIENS 10 : 8,  l’Ecriture dit qu’il y a eu vingt-trois mille morts en un seul jour. Mais dans une autre Ecriture, NOMBRES 25 : 9, il y a eu vingt-quatre mille morts. Il y a donc ici encore une flagrante contradiction entre ces deux Ecritures. Par conséquent une seule est inspirée de Dieu. L’autre n’est pas inspirée de Dieu. Ces Ecritures sont dans la Bible. Ce qui est inspirée de Dieu est dans la Bible. Et ce qui n’est pas inspirée de Dieu est aussi dans la Bible. Ce qui est inspirée de Dieu, c’est la Parole de Dieu. Ce qui n’est pas inspirée de Dieu, ce n’est pas la Parole de Dieu.

Dans MARC 1 : 1-2, l’Ecriture dit : « Commencement de l’Evangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu. Selon ce qui est écrit dans Esaïe, le   prophète : Voici, j’envoie devant toi mon messager, qui préparera ton chemin. » Cette prophétie qui dit : « Voici, j’envoie devant toi mon messager, qui préparera ton chemin », n’est pas écrite dans Esaïe le  prophète. Elle est plutôt écrite dans MALACHIE 3 : 1. Elle n’est donc pas inspirée de Dieu. Il y a un défaut et une erreur dans cette Ecriture, qui, pourtant, est écrite dans la Bible. Voyez-vous comment les erreurs ont fait leur entrée dans la Bible ? Voyez-vous comment elles ont été ajoutées à la Vérité, sans pour autant se mélanger ? La Vérité et le mensonge ne pourront jamais se mélanger. Ils n’ont rien en commun. Frères, voilà une Ecriture qui attribue à Esaïe le prophète une parole qu’il n’a jamais dite. Elle ne dit donc pas la vérité. Si elle était inspirée de Dieu, elle     aurait révélé la vérité. Si elle était inspirée de Dieu, elle aurait su que c’est Malachie le prophète qui a prononcé cette Parole prophétique. Quand la Manne Fraîche aura fini de purifier la Bible de ses défauts, on verra bien ce qui en restera. La Manne Fraîche perfectionne les Ecritures pour notre temps, par le ministère prophétique du Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube. Cette Manne Fraîche est elle-même perfectible, car je ne suis pas infaillible. Toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu, n’en déplaise aux soi-disant chrétiens. Ces chrétiens dont les yeux sont aveuglés par Satan, le dieu de cet âge, ne voient pas briller la splendeur de l’Evangile de Christ en ce temps prophétique de l’aube. Ils ont fait de la Bible leur absolu, alors qu’elle n’est pas la Parole de Dieu. Notre Absolu, ce n’est pas la Bible, mais la Parole de Dieu. Et la Parole de Dieu, c’est Dieu Lui-même. Au commencement n’était pas la Bible, mais la   Parole. Cette Parole était avec Dieu. Et Elle était Dieu. Qui est donc la Parole ? C’est Dieu. Pourquoi donc dit-on que la Bible est la Parole de Dieu ? Votre Absolu, en ce temps prophétique de l’aube, c’est la Parole prophétique à laquelle vous faites bien de prêter attention : La Manne Fraîche. Notre Absolu, c’est la Parole faite chair, Jésus-Christ de         Nazareth dont les Paroles ne passeront pas. Il est notre Absolu, parce que Sa Parole est la Vérité, et Il est le Chemin, la Vérité et la Vie. Cependant, ne nous ayant pas conduit dans toute la Vérité, Il nous a donné l’Absolu des absolus : L’Esprit de vérité. Lui et l’Esprit de vérité sont un. Votre Absolu, c’est aussi le Fils de l’homme, frère Christ-Moïse, que Dieu a fait Dieu. Car c’est lui qu’il faut voir, et c’est en lui qu’il faut croire en ce temps prophétique de l’aube, pour avoir la plénitude de la Vie éternelle.

Toute Ecriture est-elle inspirée de Dieu comme le dit la Bible ? Non, toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu.

Qu’en est-il de ces deux Ecritures qui sont mentionnées dans  MATTHIEU 28 : 19 et dans ACTES 2 : 38, concernant le baptême d’eau ? Les deux passages sont inspirés de Dieu. Seulement nous devons absolument être baptisés au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Car ‟Pèreˮ, ‟Filsˮ, ‟Saint-Espritˮ ne sont pas des noms rédempteurs. Le seul Nom rédempteur dans lequel le baptême d’eau est administré, c’est Jésus-Christ. Le baptême étant un acte rédempteur, c’est en ce nom rédempteur qu’il se fait. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole.

L’Ecriture qui est mentionnée dans 1 TIMOTHEE 2 : 15, est-elle inspirée de Dieu ? Non. Elle n’est pas inspirée de Dieu ? Que dit cette   Ecriture ? « Elle sera néanmoins sauvée en devenant mère, si elle persévère avec modestie dans la foi, dans la charité, et dans la sainteté. » Selon cette Ecriture, le salut de la femme est lié à la procréation. Pour   qu’elle soit sauvée, elle doit devenir mère, c’est-à-dire qu’elle doit faire des enfants. Le Sang de Christ ne suffit-il pas pour son salut ? Pourquoi l’homme est sauvé par le Sang de Christ, et en croyant en Lui, alors que la femme, elle, doit devenir mère ? Pourquoi cette Ecriture relie-t-elle le salut, qui est un don gratuit de Dieu, au sexe et à l’enfantement ? Que faut-il faire pour être sauvé ? Il faut croire au Seigneur Jésus-Christ. Pourquoi donc la femme, elle, doit faire des enfants d’abord ? Ce que l’apôtre Paul dit est peut-être valable pour les femmes de son temps. Le Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube ne peut l’entériner. Pour lui, pour qu’une femme soit sauvée, il n’est absolument pas nécessaire qu’elle fasse des enfants. Si elle doit devenir mère avant de pouvoir être sauvée, quel est donc le sort des femmes stériles, qui croient de tout leur cœur au Seigneur Jésus-Christ, qui L’aiment et qui Le servent, et qui ont vu, conformément à JEAN 6 : 40, le Fils de l’Homme et ont cru en Lui ? Quel est aussi le sort des vierges ? N’est-ce pas le même apôtre Paul qui dit, dans 1 CORINTHIENS 7 : 1 : « Pour ce qui concerne les choses dont vous m’avez écrit, je pense qu’il est bon pour l’homme de ne point toucher de femme » ? Si tel est le cas, comment la femme pourra-t-elle devenir mère ? Si l’homme ne doit pas toucher de femme, alors que pour qu’elle soit sauvée, elle doit faire des enfants, je me demande bien ce qui va se passer. Si le Sang de Jésus n’est pas suffisant pour sauver la femme, c’est que Son sacrifice n’est pas parfait. Si Sa mort et Sa résurrection ne sont pas suffisants pour la justifier, et si c’est en devenant  mère qu’elle sera sauvée, c’est que quelque chose ne va pas. L’apôtre Paul insiste en disant que la femme doit aussi persévérer avec modestie dans la foi, dans la charité et dans la sainteté. Ô, frères, il lui demande de pratiquer de bonnes œuvres, pour qu’elle soit sauvée. Alors que   personne ne peut être sauvé par ses œuvres. Le salut est un don gratuit de Dieu que nous avons par le moyen de la foi au Seigneur Jésus-Christ. Si c’est par le sexe et l’enfantement que la femme est sauvée, tout en persévérant dans la pratique des bonnes œuvres, qu’en est-il donc du Don que Dieu a fait à l’humanité : Jésus-Christ ? Pratiquer les bonnes œuvres est une bonne chose. Mais nous les pratiquons étant déjà  sauvés, et non pour être sauvés. Je dis donc que l’Ecriture qui dit que la femme doit devenir mère, et persévérer avec modestie dans la foi, dans la charité et dans la sainteté, n’est pas inspirée de Dieu.

Nous avons trois sources principales d’inspiration : Dieu, l’homme et le diable.

Frères, quelle l’heure est-il à l’Horloge de Dieu ? C’est l’heure    prophétique de l’aube où les chrétiens entendront ce qu’ils n’ont jamais entendu. C’est l’heure où le Fils de l’homme se retrouvera seul au milieu de ces grandes églises où la vérité est retenue captive par les faux prophètes, les faux christs et les faux docteurs. Il sera méprisé et rejeté par ces soi-disant hommes de Dieu qui ne peuvent pas faire la différence entre la Parole de Dieu et la Bible. Ils ne savent pas que la Bible elle-même dit qu’elle n’est pas la Parole de Dieu. En effet, dans  APOCALYPSE 19 : 11-13, la Bible parle de quelqu’un qui est assis sur un   cheval blanc. Il s’appelle Fidèle et Véritable. Elle dit que ce personnage a un nom que personne ne connaît, si ce n’est Lui-même. Ce Nom, c’est la Parole de Dieu. Qui s’appelle donc la Parole de Dieu ? C’est Christ. Et Christ seul sait qu’Il s’appelle la Parole de Dieu. Les soi-disant chrétiens n’ont pas cette révélation, c’est pourquoi ils disent que c’est la Bible qui est la Parole de Dieu. Ce Nom, la Parole de Dieu, que Christ seul connaît, Il l’a révélé à Christ. Et Christ le révèle à qui il veut. Ô, quelle Parole ! N’est-il écrit dans leur Bible, que Dieu a fait Moïse Dieu, selon  EXODE 7 : 1 ? Pourquoi donc me diabolise-t-on quand je rends le témoignage que Dieu m’a fait Moïse, alors qu’il a été fait Dieu ?  Dieu se cache en se révélant, et se révèle en se cachant. Jésus de Nazareth n’a-t-Il pas, dans leur Bible, dit que ceux à qui la Parole de Dieu est adressée sont appelés Dieux ? Pourquoi donc me méprise-t-on lorsque je dis que la  Parole prophétique de notre âge m’est adressée, et que, par conséquent j’ai été fait Dieu par Dieu ?

Qu’il me soit permis d’examiner avec vous cette Parole de  l’Ecriture : AMOS 8 : 11-12 : « Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l’Eternel, où j’enverrai la famine dans le pays, non pas la disette du pain et la soif de l’eau. Mais la faim et la soif d’entendre les paroles de l’Eternel. » De quoi parle le Seigneur ? De la faim et la soif d’entendre la Parole de Dieu. Il dit que les temps viennent où les hommes seront errants, à la recherche de la Parole de Dieu. Mais, ils ne La trouveront point. Ô, quelle Parole ! Quelle prophétie ! Les gens qui ont faim et soif de la Parole de Dieu, ne La trouveront point, dit le Seigneur. Pourquoi ne La trouveront-ils pas ? Parce qu’Elle se cache. Dieu Lui-même est un Dieu qui se cache. Or, la Parole est Dieu. Si Dieu est un Dieu qui se cache, et que la Parole est Dieu, alors la Parole est une Parole qui se cache. Dans ESAIE 45 : 15, l’Ecriture dit : « Tu es un Dieu qui se cache. » Vous voyez ! Sa Parole aussi est une Parole qui se cache. Sa Parole et Lui sont un. Dieu se cache. Sa Parole aussi se cache. Comprenez-vous pourquoi le Seigneur dit que les gens chercheront Sa Parole et ne La trouveront pas ? La      Parole même que nous annonçons en ce temps prophétique de l’aube, est une Parole qui se cache. C’est pourquoi la plupart des chrétiens ne pourront pas La trouver. On trouve la Bible partout. Mais on ne trouve pas la Parole partout. Même les musulmans trouvent la Bible dans les librairies chrétiennes, l’achètent et la lisent. Mais ils ne peuvent pas trouver la Parole de Dieu. Personne ne peut acheter la Parole de Dieu. Mais nous pouvons tous acheter la Bible, avec de l’argent. Les bouddhistes, les féticheurs, les sorciers, les occultistes et tous ceux qui pratiquent la magie, peuvent trouver la Bible partout. Mais ils ne pourront jamais trouver la Parole de Dieu, à moins que le Seigneur leur fasse grâce en Se révélant personnellement à eux. Ne sommes-nous pas dans ces jours prophétiques dont parle l’Ecriture dans AMOS 8 : 11-12, où les gens chercheront la Parole de Dieu, sans pouvoir La trouver ? Je crois que nous sommes dans ces jours-là. D’ailleurs le Seigneur Jésus de Nazareth en parle dans MATTHIEU 24 : 23-28. Oui Monsieur. Examinons de très près cette Parole de l’Ecriture en relation avec la Parole de l’Ecriture  d’AMOS 8 : 11-12. Que dit le Seigneur ? Il dit que dans les derniers jours, les faux prophètes et faux christs viendront sous Son Nom, et diront aux gens : « C’est moi qui suis le Christ. » Ils diront : « Le Christ est ici, où Il est là, ne le croyez pas. » Quel est le véritable problème de ceux à qui on dira ces choses ? En vérité, en vérité, leur véritable problème, c’est qu’ils chercheront le Christ dans les derniers jours. Et Christ est la Parole. Ils chercheront donc la Parole. Mais ils ne La trouveront point. Parce qu’Elle ne sera pas là où ces faux hommes de Dieu, ces soi-disant hommes de Dieu diront qu’Elle sera. Selon eux, le Christ sera dans les déserts ou dans les chambres. Mais le Seigneur dit : « Ne le croyez pas. » Les catholiques diront qu’il faut aller en pèlerinage à Rome ou à Lourdes. Les branhamistes diront qu’il faut aller à Jeffersonville, aux Etats-Unis d’Amérique. Les christianistes célestes diront qu’il faut aller au Nigéria ou au Bénin. Vous voyez ! Les chrétiens seront errants, allant ici et là, à la   recherche de la Parole de Dieu dont ils auront faim et soif. Chaque  année, beaucoup d’entre eux se rendent en Israël, espérant trouver la Parole de Dieu. Mais Elle ne s’y trouve pas. Frères, la Parole de l’Ecriture d’AMOS 8 : 11-12 s’accomplit de nos jours, sous nos yeux. Les gens ont trouvé la Bible. Mais ils n’ont pas encore trouvé la Parole de Dieu. Chaque homme sur la terre a entendu parler de la Bible, mais pas de la Parole de Dieu. Tous n’ont pas encore entendu parler de la Parole de Dieu. Ils ont tous entendu parler de Jésus-Christ de Nazareth, mort pour nos péchés. Mais très peu entendront parler de Jésus-Christ le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs et le Dieu des dieux, l’Immortel et         l’Invisible. Et très peu croiront en Lui. Frères, après avoir dit que les faux prophètes et faux christs des temps de la fin conduiront les gens dans le mensonge, ne sachant pas exactement où Il sera, le Seigneur nous révèle où on pourra Le trouver. Où pourra-t-on donc Le trouver ? Voici la   réponse à cette question : En quelque lieu que sera le cadavre, là       s’assembleront les aigles. Où pourra-t-on Le trouver ? Là où s’assembleront les aigles. Maintenant, où s’assembleront les aigles ? Là où sera le cadavre. Qui sont ces aigles ? Ce sont les fils de Dieu. L’une des caractéristiques des aigles, c’est qu’ils peuvent monter dans les lieux élevés. C’est à eux qu’est destinée la nourriture spirituelle, la Manne Fraîche, que l’aigle royal va recueillir dans les lieux très élevés. Voici une autre de leurs caractéristiques : C’est qu’ils ne mangent jamais la nourriture     avariée, pourrie et puante. Ils mangent toujours de la nourriture fraîche, la nourriture du jour. C’est pourquoi le cadavre autour duquel ils        s’assembleront en ce temps prophétique de l’aube, est un cadavre vivant dont la chair et le sang seront frais. C’est ici la Manne Fraîche. Le Christ que les gens chercheront dans les derniers jours, Celui qu’ils chercheront en parcourant la terre entière, se voilera dans la chair de ce cadavre dont parle l’Ecriture dans MATTHIEU 24 : 28. Frères, Il se cachera dans la chair de ce cadavre. Les gens, en voyant ce cadavre, ne pourront pas voir le Christ qu’ils cherchent, à moins que le Saint-Esprit leur révèle qu’Il est caché en lui. La Parole de Dieu que les chrétiens cherchent en allant   d’une église à une autre, en ce temps prophétique de l’aube, est une  Parole qui se cache. C’est pourquoi ils ne pourront pas La trouver, à moins qu’ils fassent partie des aigles de Dieu. Car le Seigneur leur        révèlera cette Parole cachée. Il leur révèlera aussi le mystère du cadavre, qui est celui du Fils de l’homme, en ce qui concerne le temps dans lequel nous vivons aujourd’hui. Où est ce cadavre dans lequel la Parole de Dieu est cachée ? C’est un homme, crucifié avec Christ et ressuscité avec Lui. Cet homme, c’est votre frère Christ-Moïse, celui que Dieu, dans Sa      volonté souveraine, et dans Sa folie, a fait Dieu, et Fils de l’homme, pour ce temps prophétique de l’aube.


TOUTE ECRITURE N’EST PAS INSPIREE DE DIEU

Dans JOB 39 : 30-33, l’Ecriture parle de l’aigle et des aiglons, et de leur nourriture. Lisons JOB 39 : 33 : « Ses petits boiront le sang ; Et là où sont des cadavres, l’aigle se trouve. » Quelle est la nourriture des  aiglons ? C’est le sang, du sang frais. Le fait qu’il ait du sang dans le corps mort, dans le cadavre de l’animal tué, veut dire que ce cadavre n’est pas en putréfaction ; cela veut dire qu’il n’est pas pourri. Vous voyez ! Son corps mort et son sang sont frais. Et c’est de ce corps mort et de ce sang dont se nourrissent les aigles. Cette Ecriture écrite dans JOB 39 : 30-33 est inspirée de Dieu. L’Ecriture qui dit : « En quelque lieu que soit le   cadavre, là s’assembleront les aigles », est inspirée de Dieu. Elles sont revêtues de l’autorité de Dieu, et révélant  la Vérité de Dieu. L’Ecriture dit, dans LUC 17 : 37 : « Où sera le corps, là s’assembleront les aigles. » Cette Ecriture est inspirée de Dieu. Qu’est-ce que le corps ? C’est le corps mort, c’est-à-dire le cadavre. Où trouver le cadavre en ce temps prophétique de l’aube ? Là où s’assemblent les aigles. Maintenant où trouver les aigles ? Là où est le cadavre. Celui qui trouve le cadavre, trouvera la    Parole de Dieu, car Elle s’est cachée en lui, afin de se révéler aux élus. Et Elle se révèle en lui, afin de se cacher aux yeux des enfants de perdition. Pendant que le cadavre est sur la terre, comme étant le temple du      Seigneur, et que les aigles s’assemblent autour de lui, attirés par sa chair et son sang frais, les gens courent dans tous les sens à la recherche de la Parole de Dieu, de la Vérité de Dieu. D’autres prêchent la Bible, disant à qui veut les entendre que l’Eternel les a envoyés. Ils ne savent même pas que Dieu n’agit pas sous la Nouvelle Alliance sous le nom de l’Eternel. Sous la Nouvelle Alliance, Il agit sous le Nom de Jésus-Christ. C’est Son Nom rédemption aujourd’hui. Invoquer le nom de l’Eternel ou agir en ce nom sous la Nouvelle Alliance est une erreur. De même qu’il y a eu changement d’alliance, il y a eu de même nécessairement changement de Nom d’alliance pour la rédemption. Du nom de l’Eternel, nous sommes passés au Nom de Jésus-Christ. Lorsque la Nouvelle Alliance au Sang de Jésus prendra fin, Dieu fera une autre alliance avec Son peuple. Il y aura donc une fois encore changement du Nom de Dieu. Ce nouveau Nom est     inconnu de tous. Il ne sera révélé que dans l’âge éternel. C’est ici la  Manne Fraîche, la pure Parole.

Prenons encore deux Ecritures contradictoires :   1 CHRONIQUES 2 : 13-15 et 1 SAMUEL 16 : 10-13. Dans la première   Ecriture, on donne la liste des fils d’Isaï. Et David est classé septième. Cela veut donc dire qu’Isaï avait sept fils. Mais dans 1 SAMUEL 16 : 10-13, l’Ecriture dit qu’Isaï a fait passer devant Samuel le prophète ses sept fils. Et Samuel le prophète lui dit : « Sont-ce là tous tes fils ? Et il répondit : Il reste encore le jeune, mais il fait paître mes brebis. » En disant cela, Isaï affirmait clairement qu’il avait huit fils. Ici, le huitième, c’est David. Où est donc la Parole de Dieu ? Où est donc la Vérité de Dieu ? La première Ecriture dit qu’Isaï avait sept fils dont David était le septième. Mais la deuxième Ecriture dit le contraire, en ce sens qu’elle révèle qu’Isaï avait huit fils dont David était le huitième. Frères, des deux Ecritures, une   seule est inspirée de Dieu. L’autre n’est pas inspirée de Dieu. Une seule est la Vérité de Dieu. L’autre est un mensonge. Il y a donc dans la Bible la Vérité et le mensonge. C’est pourquoi je dis que la Bible n’est pas la    Parole de Dieu., prise dans son ensemble. Par le Saint-Esprit, nous       devons séparer la Vérité du mensonge. C’est la Vérité de Dieu, écrite dans la Bible qui est la Parole de Dieu. Je sais qu’il est difficile de séparer le vrai du faux, mais nous n’avons pas le droit de les mélanger. C’est la Vérité qui nous sanctifie. Et la Parole de Dieu est la Vérité. Le Seigneur Jésus-Christ est la Vérité. Il est la Parole de Dieu. En Lui il n’y a point de fraude ni de mensonge. Ceux qui ont écrit les Evangiles Lui ont prêté des propos contradictoires, créant ainsi la confusion dans l’esprit des gens, en ce qui concerne la véracité de Ses Paroles. Nous savons que Sa Parole est la Vérité. Nous savons aussi qu’Il n’a pas écrit Lui-même les Evangiles qui parlent de Lui. Ceux qui l’ont fait, ont écrit des choses contradictoires. Prenons un exemple : MATTHIEU 21 : 1-11 et MARC 11 : 1-10. Dans la première Ecriture, Jésus a envoyé Ses disciples chercher une ânesse et un ânon. Dans la deuxième Ecriture, Il leur a dit d’aller chercher un ânon. Frères, ou c’est une ânesse et un ânon, ou c’est un ânon. Une de ces deux Ecritures n’est pas inspirée de Dieu. Vous voyez ! Entre Marc et Matthieu, quelqu’un a fait dire au Seigneur Jésus ce qu’Il n’a pas dit.   Frère Christ-Moïse, pouvons-nous savoir quelle est l’Ecriture qui est inspirée de Dieu ? Voici l’Ecriture qui est inspirée de Dieu : MARC 11 : 2 : Jésus dit : « Allez au village qui est devant vous ; dès que vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s’est encore assis ; détachez-le, et amenez-le. » Cette Ecriture est  inspirée de Dieu parce qu’Elle concorde avec l’Ecriture qui se trouve dans  ZACHARIE 9 : 9, où il est écrit : « Sois transportée d’allégresse, fille de Sion… Voici ton roi vient à toi ;… sur un âne, le petit d’une ânesse. » Le petit d’une ânesse, c’est un ânon. L’Ecriture de ZACHARIE 9 : 9 et         l’Ecriture de MARC 11 : 2 s’accordent et concordent parfaitement. C’est donc l’Ecriture de MATTHIEU 21 : 2 qui n’est pas inspirée de Dieu, car elle parle d’une ânesse et d’un ânon, alors qu’il s’agit seulement d’un ânon. L’Ecriture de MATTHIEU 21 : 5, est inspirée de Dieu, elle s’accorde et concorde avec l’Ecriture qui est écriture dans ZACHARIE 9 : 9. Selon ces deux Ecritures, le Roi est assis sur un ânon, le petit d’une ânesse.  Frères, faites beaucoup d’attention, car dans MATTHIEU 21 : 1-11, il y a une Ecriture inspirée de Dieu, et une Ecriture qui n’est pas inspirée de Dieu. Ce qui est étonnant avec Matthieu, c’est qu’il a suivi Jésus de      Nazareth pendant trois ans et demi, qu’il L’a entendu prêcher de vive voix. Mais il n’a pas été capable de dire exactement ce que le Maître a dit. Frères, face à cette réalité troublante, je me rends compte qu’il est très difficile de rapporter fidèlement la Parole de Dieu, et très facile de se tromper. Je n’ai de cesse de demander au Seigneur de me pardonner mes erreurs. Faire des erreurs est lié à la nature humaine, à notre chair du péché. Souvenez-vous d’Elisée le prophète ! Il a reçu la double       portion de l’Esprit d’Elie. Malgré cette double portion, il était faillible ; il pouvait se tromper ; et il s’est trompé. Lors de la mort du fils de la       sunamite, il dit à Guéhazi : Ceins tes reins, prends mon bâton dans ta main, et pars. Si tu rencontres quelqu’un, ne le salue pas ; et si quelqu’un te salue, ne lui réponds pas. Tu mettras mon bâton sur le visage de    l’enfant. Guéhazi a fait exactement ce que le prophète lui a dit. Mais le fils de la sunamite n’a pas été ressuscité. Pourquoi le miracle n’a pas eu lieu ? C’est parce que la parole d’Elisée le prophète oint de la double portion de l’Esprit d’Elie, n’était pas inspirée de Dieu. Il a parlé, non sous inspiration Divine, mais sous sa propre inspiration.

Il y a trois sources d’inspiration : Dieu, l’homme et le diable.


QUI EST L’ECRITURE ?

Parmi toutes les Ecritures, une seule est inspirée de Dieu. Quelle est donc cette Ecriture ? C’est l’Ecriture. L’Ecriture, c’est Dieu Lui-même. L’Ecriture, c’est aussi Dieu manifesté en chair. L’Ecriture, c’est l’ensemble des fils de Dieu engendrés par l’Ecriture, et qui sont devenus une Lettre de Christ. L’Ecriture, c’est la Parole prophétique révélée et écrite sur un support.

Dans ROMAINS 9 : 17, l’apôtre Paul dit : « L’Ecriture dit à  Pharaon : Je t’ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la terre. » Qui est donc l’Ecriture qui a parlé au Pharaon ? Pour le savoir, examinons ce que dit la Bible dans EXODE 9 : 13-16 : « L’Eternel dit à Moïse : Lève-toi de bon matin, et présente-toi devant Pharaon. Tu lui diras : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu des Hébreux… Je t’ai laissé subsister, afin que tu voies ma         puissance, et que l’on publie mon nom par toute la terre. » Qui est donc l’Ecriture ? C’est le Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant. Qui est donc  l’Ecriture ? C’est une personne ; c’est la personne de Dieu.

L’Ecriture, c’est aussi la Parole prophétique révélée et écrite sur un support par le prophète. Dans EXODE 31 : 18, il est écrit : « Lorsque    l’Eternel eut achevé de parler à Moïse sur la montagne de Sinaï, il lui donna les deux tables, écrits du doigt de Dieu. » Vous voyez ! Dieu a parlé à Son prophète, en lui révélant Sa Parole. Puis Il a Lui-même écrit Sa Parole sur des tables de pierre. Cette Parole révélée et écrite sur des tables, est devenue l’Ecriture. Et cette Ecriture, sans contredit, est   inspirée de Dieu. Dans EXODE 32 : 16, il est écrit : « Les tables étaient l’ouvrage de Dieu, et l’écriture était l’écriture de Dieu, gravée sur les tables. »

Dans EXODE 34 : 27, Dieu dit à Moïse : « Ecris ces paroles ; car c’est conformément à ces paroles que je traite alliance avec toi et avec Israël. » Vous voyez ! Il a donné mandat à l’homme qu’Il a fait Dieu     d’écrire Sa Parole. Cette Parole écrite, c’est l’Ecriture. Et Elle est inspirée de Dieu, car c’est Dieu Lui-même qui les a révélées et a dit à Son  prophète de L’écrire sur des tablettes.

Nous savons que Dieu, c’est l’Ecriture. Quand Il a fait Moïse Dieu, celui-là est devenu une Ecriture faite chair. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Le prophète que Dieu a fait Dieu est une Ecriture. En ce temps prophétique de l’aube, l’homme que Dieu a fait Dieu, c’est notre Ecriture. Dieu, qui est l’Ecriture par essence et par excellence dit à     Moïse : « Vois, je te fais Dieu pour Pharaon ; et Aaron ton frère sera ton prophète. » Ayant été fait Dieu par Dieu, cet homme, Moïse, a été aussi fait Ecriture pour son temps. En tant qu’Ecriture, il était le Doigt de Dieu. Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu, et qui est devenu une Ecriture pour son temps, était une Ecriture inspirée de Dieu. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. L’Ecriture se révèle à l’Ecriture dans chaque âge, afin que l’Ecriture engendre pour l’Ecriture des Ecritures. En ce temps   prophétique de l’aube, l’Ecriture engendrera l’Ecriture du temps prophétique du matin. Lorsque l’Ecriture du temps prophétique de l’aube aura engendré l’Ecriture du temps prophétique du matin, l’Ecriture du temps prophétique de l’aube et l’Ecriture du temps prophétique du   matin deviendront une. Et l’Ecriture du temps prophétique du matin sera le prophète de l’Ecriture du temps prophétique de l’aube.  L’Ecriture est entrain de rassembler autour de l’Ecriture l’Ecriture qui sera le prophète de l’Ecriture dont la vocation céleste sera d’annoncer l’Ecriture. Personne ne viendra d’ailleurs pour conduire l’Ecriture au temps prophétique du matin. L’Ecriture qui conduira l’Ecriture en ce temps-là, sera l’Ecriture engendrée par l’Ecriture du temps prophétique de l’aube. C’est ici la Manne Fraîche. L’Ecriture du temps prophétique du matin sera inspirée de Dieu ; car Elle prendra ce qui est de l’Ecriture du temps prophétique de l’aube, et l’annoncera à l’Ecriture du temps prophétique du matin. Frères, n’êtes-vous pas manifestement une Lettre de Christ, écrite par l’Esprit du Dieu vivant au travers du ministère prophétique  de l’Ecriture ? Vous êtes manifestement une Lettre de Christ écrite par notre modeste ministère, par la puissance de la résurrection. Vous, frères, qui êtes l’Ecriture engendrée par l’Ecriture de ce temps prophétique de l’aube, où l’Ecriture est révélée par l’Ecriture, faites l’œuvre de l’Ecriture.

L’apôtre Paul dit : « Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non  avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, sur des tables de chair, sur les cœurs. » (2 COR. 3 : 3). Qu’est qu’une Lettre de Christ ? C’est ce que Christ écrit. Une Lettre de Christ, c’est l’Ecriture de Christ. Et l’Ecriture de Christ, c’est la Parole de Christ rendue manifeste. Frères, vous qui êtes parvenus à l’état      d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, vous qui ne pratiquez pas le péché, et qui ne pouvez pas pécher, à cause de la  semence de Dieu qui demeure en vous, vous êtes l’Ecriture de Christ, et l’Ecriture du temps prophétique de l’aube.

Dans JEREMIE 36 : 2, Dieu dit à Son prophète : « Prends un livre, et tu y écriras toutes les paroles que je t’ai dites sur Israël et sur Judas, et sur toutes les nations, depuis le jour où je t’ai parlé, au temps de Josias, jusqu’à ce soir. » Vous voyez ! Dieu a donné mandat à Jérémie d’écrire Ses Paroles dans un livre. Tout ce qu’Il a dit à Jérémie était inspiré. Toute Parole révélée au prophète, et qui est écrite, c’est l’Ecriture. Dans ces conditions, nous disons que toute Ecriture est inspirée de Dieu. En toutes choses, il nous faut un mandat Divin. Jérémie le prophète, à son tour, a mandaté Baruc, afin qu’il écrive dans un livre, sous sa dictée, les Paroles que Dieu lui révélait.

Frères, retenez ceci : Toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Nous savons ce que c’est que la véritable Ecriture, l’Ecriture par essence et par excellence. La Bible n’est pas la Parole de Dieu, mais elle contient cette Parole. Avant, je disais : La Bible est la Parole de Dieu, mais elle n’est pas la véritable Parole de Dieu. Aujourd’hui, je dis simplement qu’elle n’est pas la Parole de Dieu. C’est du pareil au même.

Qu’en est-il de Jésus de Nazareth ? Il est la Parole faite chair ; Il est l’Ecriture faite chair. Et Il n’a jamais écrit dans un livre. Tout ce qu’Il a écrit, c’est quand Il a écrit quelque chose sur la terre, quand les Juifs   accusaient la femme adultère. Jean-Baptiste, qui était plus que prophète, était aussi l’Ecriture faite chair, alors qu’il n’a jamais écrit. Quand il prêchait dans le désert, toute Ecriture était inspirée de Dieu ; et il était cette Ecriture-là. Ô, quel mystère !

Dans les cieux, il y a des livres écrits par Dieu Lui-même. Il y a par exemple le livre de vie, entre autres. Chacun de ces livres est une  Ecriture inspirée de Dieu. Chacune des lettres de ces livres est une  Ecriture inspirée de Dieu. La Manne Fraîche est une Ecriture inspirée de Dieu.

Frères, ce n’est pas pour dénigrer qui que ce soit que je dis que toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. Mais c’est pour oindre vos yeux par la puissance du Saint-Esprit, afin que vous compreniez les Ecritures et la puissance de Dieu. Quand l’apôtre Paul disait que toute Ecriture était inspirée de Dieu, Dieu ne lui avait pas révélé tout le mystère. En son temps, celui qui croyait que toute Ecriture était inspirée de Dieu, «était béni, puisqu’il croyait en celui que Dieu avait envoyé, c’est-à-dire au messager-prophète de son temps. Mais aujourd’hui nous sommes dans un temps nouveau où Dieu révèle de nouvelles choses concernant le mystère de l’Ecriture. Quand je dis que la Bible n’est pas la Parole de Dieu, je sais que c’est choquant et scandaleux pour la plupart des chrétiens. Mais je dis cela pour éclairer les uns et les autres, pour leur ouvrir les yeux par la puissance de résurrection, afin qu’ils comprennent que le Seigneur Jésus-Christ qu’ils aiment tant est au-dessus de la Bible.

Frères, avant que Dieu ne crée toutes choses, les invisibles et les visibles, les cieux et tout ce qu’ils renferment, la terre et tout ce qu’elle contient, Il était seul. En ce temps-là, aucune Bible n’était imprimée. Il n’y avait rien du tout. Il était seul. Quand Il voulait créer, Il prononça Sa Parole, et la Parole prononcée devint création. Il avait conçu dans Sa grande Pensée, toute la création et tout ce qu’elle renferme. Avant de créer les cieux, Il a eu une pensée par rapport à eux. Il en est de même pour toutes choses. Quand Il a exprimé par la Parole la pensée qu’Il avait de créer les cieux et tout ce qu’ils renferment, Sa Parole devint création. Ainsi furent créés les cieux et tout ce qu’ils contiennent. Par quel moyen ont-ils été créés ? Par le moyen de la Parole prononcée par Dieu. Non par la Bible, mais par la Parole de Dieu. La Bible n’a rien créé du tout  parce qu’elle n’a pas le pouvoir créateur. Au commencement était la  Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et toutes   choses ont été faites par Elle, et rien de ce qui a été fait, n’a été fait sans Elle, dit la Bible. Avez-vous remarqué que la Bible rend témoignage à la Parole qui a tout créé ? Elle rend témoignage de la Parole créatrice de Dieu, mais elle n’est pas la Parole. De même que les Ecritures rendent témoignage de Jésus-Christ, de même la Bible rend témoignage de la  Parole de Dieu, sans être la Parole de Dieu. La Bible dit que Dieu dit : « Que la lumière soit, et la lumière fut. » La Bible ne dit pas que la Bible dit : Que la lumière soit, mais elle dit que c’est Dieu qui l’a dit. Qui est donc le créateur de la lumière : Dieu ou la Bible ? C’est Dieu. Pourquoi Dieu et non la Bible ? Parce que tout pouvoir créateur appartient à Dieu seul. A Lui soient, la gloire, la puissance, le rayonnement, la splendeur, la magnificence, l’autorité, la richesse et les honneurs à perpétuité ! Ce n’est pas la Bible qui a créé la lumière et les autres choses, mais Dieu. Et la Parole est Dieu. La Bible ne fait que rendre témoignage de la Parole de Dieu et de Sa puissance créatrice. Frères, avant que la première Bible ne soit imprimée et éditée, la Parole avait tout créé. Avant qu’elle ne soit publiée, la Parole de Dieu avait déjà été annoncée, et ce, pendant des millénaires. Maintenant, frères, sachez ceci : Au ciel il n’y a aucune version de la Bible. Là-bas, il n’y a ni la version Darby, ni la version Louis   Segond, ni la version des Témoins de Jehova, ni la version du Roi  Jacques, ni aucune autre version. Et la Manne Fraîche, me direz-vous ? Frères, voulez-vous le savoir ? La Manne Fraîche vient du ciel, de la présence même de Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant, qui n’est personne d’autre que le Seigneur de gloire, Jésus-Christ. Souvenez-vous de ce que Dieu m’a dit : « Tu es un aigle, et l’aigle prend son envol. Il va dans les lieux très élevés pour chercher la Manne Fraîche. » Où se trouve donc la Manne Fraîche ? Dans les lieux très élevés ; Elle ne se trouve donc pas sur la terre. Pour qu’Elle soit révélée sur la terre, l’aigle de Dieu, qui est le Fils de l’homme de ce temps prophétique de l’aube, doit aller la    chercher dans les lieux très élevés. Vous voyez ! Ce n’est donc pas étonnant que les chrétiens qui ont leurs Bibles, ont du mal à La comprendre et à La recevoir. La Manne Fraîche est au-dessus de la Bible. Elle est destinée aux saints qui doivent être perfectionnés, et non aux pécheurs. C’est une Parole d’élite, de distinction, d’excellence et de perfection.

Quand Dieu dit : Créons l’homme à notre image, à notre ressemblance, il n’y avait aucune Bible avec Lui. C’était la Parole qui était avec Lui. Et Il était cette Parole. Dieu n’a pas lu quelque part dans la Bible, avant de pêcher. Oui Monsieur. Quand Dieu dit : Créons l’homme à     notre image, Il prêcha Sa propre Parole, sans s’inspirer de la Bible, qui de     toutes les façons n’existait pas en ce temps-là. Avant que la Bible soit, Dieu est. Ô, quelle Parole ! Dieu a été le premier à prêcher Sa propre  Parole sur la terre. Puis vint l’homme qu’Il créa à Son image : Adam. Dieu a fait venir à lui tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, afin qu’il leur donne un nom. Et c’est ce qu’il a fait. Il leur a tous donné un nom. Où étaient les noms de tous les animaux des champs et de tous les oiseaux du ciel ? Dans la Bible ? Bien sûr que non, puisqu’elle n’existait pas en ce temps-là. Où étaient donc ces noms ? Ils étaient tous en Dieu, cachés dans Sa Parole. Il a donc fallu une révélation venant de Dieu, pour que ces noms soient dévoilés à Adam. Et Adam a fait son   premier réveil ce jour-là. Le thème sur lequel il a prêché porte sur la    révélation des noms des animaux et des oiseaux. Son assemblée n’était composée que d’animaux et d’oiseaux. Il parlait leur langage, et ils comprenaient la sienne. Ô, quel réveil ! Dieu a révélé le nom de chaque animal et de   chaque oiseau à l’homme. L’homme à son tour les a révélés aux animaux et aux oiseaux. Tout cela a été fait, non par la Bible, mais par la Parole de Dieu. Je ne dis pas de ne pas lire la Bible. Lisez-la ! Ce que je dis, c’est qu’elle n’est pas la Parole de Dieu. Elle contient quelques Paroles de Dieu, écrites par les prophètes et les apôtres, mais prise dans son entièreté, elle n’est pas la Parole de Dieu. Dans la Bible, nous trouvons un peu de tout : La Parole écrite de Dieu, la parole des hommes, la parole du diable et des démons, la Vérité et l’erreur. Avant je disais aussi qu’elle était la Parole de Dieu, mais qu’elle n’était pas la véritable Parole de Dieu. Je disais cela parce qu’elle parlait de Dieu. Mais plus tard, je me suis rendu compte que ce n’est pas parce qu’elle parle de Dieu, qu’elle est la Parole de Dieu. Le diable ne parle-t-il pas de Dieu ? Est-il la Parole de Dieu ? Dans le Coran aussi on parle de Dieu, mais cela ne veut pas  dire qu’il est la Parole de Dieu. Les librairies chrétiennes sont remplies de livres écrits par des pasteurs, des docteurs, des prophètes, dans lesquels ils parlent de Dieu. Est-ce une raison suffisante pour dire que ces livres sont la Parole de Dieu ?

Après avoir nommé tous les animaux et tous les oiseaux, Adam a sonné sa deuxième prédication sur le mystère de la femme. Quand il a vu la femme, il s’est écrié en disant : « Voici, cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l’appellera femme parce qu’elle a été prise de l’homme. » Cette parole, sortie de la bouche d’Adam, c’est la Parole de Dieu, car elle a été proclamée par un prophète. Adam était le tout premier prophète de Dieu sur la terre. Oui Monsieur. La Parole de Dieu venait à lui. Vous voyez ! Il était donc un prophète. Il était même Dieu, mais c’était un Dieu qui n’avait pas la Vie éternelle. Ô, quelle   Parole ! En prêchant sur le mystère du mariage. Après Dieu, c’est lui qui a prêché sur ces deux mystères. Adam n’avait aucune Bible quand il   prêchait dans le jardin d’Eden. Il n’avait que la Parole que Dieu lui        révélait. Je crois que le même Dieu peut aussi nous révéler Sa Parole, même si nous n’avons pas de Bible. Quand Dieu créait, il n’y avait   aucune Bible. Quand Adam prêchait, il n’y avait aucune Bible.

Quand Moïse prêchait, quelle version de la Bible utilisait-il ? Louis Segond, Darby, TOB, Roi Jacques ? Il a reçu tout son Message par une révélation de Dieu. Après cela, il l’a écrit sur ordre de Dieu. Tous les    autres prophètes ont aussi reçu leurs Messages par une révélation      Divine. Ces Messages, ils les ont écrits sur des supports.

Considérons le ministère prophétique du Fils de l’Homme  Jésus-Christ de Nazareth. Pendant trois ans et demi, Il a prêché la Parole de Dieu sans utiliser aucune des Bibles que nous avons aujourd’hui. Au commencement de Son ministère, après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, Il est entré dans une synagogue. Il a pris le livre du      prophète Esaïe pour faire la lecture. Ce livre se trouve dans la Bible ; c’est la Parole de Dieu. Voilà le passage qu’Il a lu : « L’Esprit du Seigneur, l’Eternel, est sur moi… » Mais, en lisant, Il n’a pas lu le mot ‟l’Eternelˮ. Voici ce qu’Il dit : « L’Esprit du Seigneur est sur moi… » Pourquoi a-t-Il sauté le mot ‟l’Eternelˮ ?

Toute Ecriture n’est pas inspirée de Dieu. C’est ici la Manne       Fraiche. Il y a encore beaucoup de choses à dire là-dessus, et beaucoup d’autres versets contradictoires à examiner, mais je dois m’arrêter là pour aujourd’hui. Je vous salue encore une fois dans le merveilleux Nom de Jésus-Christ notre Seigneur. Que Dieu bénisse votre entendement  spirituel ! Priez pour moi !


Que Dieu vous bénisse !

Je vous aime.

A bientôt !

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME


Mise à jour le Samedi, 13 Juin 2015 22:50
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix