Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 15 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
297
Hier :
467
Semaine :
1270
Mois :
764
Total :
3678454
Il y a 9 utilisateurs en ligne
-
9 invités


DE LA PUISSANCE DE LA RESURRECTION A LA PUISSANCE DU RAVISSEMENT PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Samedi, 13 Juin 2015 23:05

Message prêché le mercredi 18 mars 2015, au Tabernacle Le Chandelier d’Or ; Yopougon Selmer ; Abidjan ; RCI. Soir


Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


Bonsoir. Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ soit toujours avec vous ! Ce soir, étant assemblés autour de l’incarnation du mystère du  cadavre, conformément à la Parole de l’Ecriture de MATTHIEU 24 : 28, nous voulons écouter la merveilleuse Parole du Seigneur. Et notre méditation gravitera essentiellement autour de ces trois mystères du Royaume des cieux : Le mystère de la puissance de résurrection, le mystère de la transformation, et le mystère du ravissement, qui est le mystère de l’enlèvement de l’Epouse au Ciel. Ce soir, nous ne parlerons que de ces trois sortes de puissance pour notre édification et perfection : La puissance de la résurrection, la puissance de la transformation et la puissance du ravissement. Ces trois puissances Divines coopéreront ensemble le jour de la rédemption, jour glorieux où seront révélés les fils et les filles de Dieu. Ces trois puissances sont déjà en nous, parce que nous avons reçu la puissance d’En-Haut et le Feu Divin. Par le revêtement de la puissance d’En-Haut et du Feu Divin, Dieu nous remplit de Sa puissance éternelle. Dans cette puissance éternelle se trouvent la puissance de la résurrection, la puissance de la transformation, et la puissance du  ravissement, ainsi que toutes les autres puissances Divines.

Le jour de la rédemption, la puissance de la résurrection, la puissance de la transformation, et la puissance du ravissement se manifesteront glorieusement et merveilleusement en nous, avant que nous ne soyons enlevés dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs. Et nous serons éternellement avec Lui dans Son glorieux et merveilleux royaume. Parlons maintenant de ces trois grandes puissances Divines, l’une après l’autre par la grâce de Dieu :


LA PUISSANCE DE LA RESURRECTION

La puissance de la résurrection, c’est la puissance qui nous     ramènera à la vie, après la mort. C’est par elle que ceux qui sont morts en Christ ressusciteront. Comme le dit l’Ecriture, à la Voix du Fils de l’Homme, le Seigneur Jésus-Christ, les morts ressusciteront, par la puissance de la résurrection. Dans JEAN 5 : 25-29, le Seigneur Jésus-Christ dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendu vivront. Car, comme le Père a la vie en lui-même,   ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même. Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est Fils de l’homme. Ne vous étonnez de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie et ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. » Vous voyez ! Il y aura d’abord la Voix du Seigneur Jésus-Christ qui se fera entendre. Puis, les morts qui l’entendront, ressusciteront. C’est ici la manifestation de la puissance de la résurrection. Celle-ci se manifestera par la Voix du Fils de l’Homme, qui est la Parole de la résurrection, et par la puissance qui ramènera les morts à la vie, qui est la puissance de la résurrection.

En JEAN 5 : 28-29, le Seigneur Jésus-Christ ne parle que de la dernière résurrection. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Dans un premier temps, il dit que « tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix et en sortiront. » Il parle ici de tous les hommes sans aucune exception. Il parle donc aussi bien des enfants de Dieu que des enfants du diable. Tous les enfants de Dieu et tous les enfants du diable mourront. Quand ils entendront la Voix du Fils de l’Homme, le   Seigneur Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant, Jésus-Christ, ils sortiront tous des tombeaux. Ils ressusciteront tous, par la puissance de la résurrection de Christ. Frères, comme vous pouvez le constater, personne ne pourra ressusciter des morts sans la puissance de la résurrection de Christ.

Dans un deuxième temps, Il dit : « Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. » Vous voyez ! Ceux qui  font le bien ressusciteront. Ceux qui font le mal, ressusciteront aussi. Ces deux catégories de personnes ressusciteront par la puissance de la résurrection de Christ. Cette résurrection sera la dernière. Et elle aura lieu juste avant le jugement dernier, qui sera le jugement du trône blanc dont parle l’Ecriture dans APOCALYPSE 20 : 11. Que dit l’apôtre Jean à ce sujet ? « Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuient devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux.» De quoi s’agit-il ? Du jugement du trône blanc qui aura lieu le jour du jugement dernier. Devant ce trône du jugement, se trouveront les morts, les grands et les petits. Frères, tous les hommes, toutes les femmes, et tous les enfants qui sont sur la face de la terre  mourront, et se présenteront devant le trône blanc pour y être jugés. Avant le jugement, il y aura une résurrection des morts. Ce sera la dernière résurrection. Il y aura deux grandes résurrections: La première résurrection et la dernière résurrection. La première résurrection est une résurrection d’entre les morts. Quant à la dernière résurrection, c’est une résurrection des morts. Il y a une différence entre la résurrection d’entre les morts et la résurrection des morts. C’est ici la Manne Fraiche, la pure Parole. Lors de la résurrection d’entre les morts, plusieurs morts parmi les morts ressusciteront. Tous les morts ne ressusciteront pas. Seulement quelques-uns d’entre eux. Quant à la résurrection des morts, elle concerne tous les morts. Lors de cette résurrection, tous les morts ressusciteront. Avez-vous bien compris ces choses ?

Dans APOCALYPSE 20 : 5, l’Ecriture parle de la première résurrection en ces termes : « Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection. » Cette première résurrection est une résurrection d’entre les morts. Et elle concerne uniquement les morts en Christ qui ressusciteront le jour de la rédemption pour prendre part à l’enlèvement, au  ravissement. Elle ne concerne que les fils de Dieu, lesquels seront révélés le jour de l’enlèvement de l’Epouse de Christ au ciel. Comme vous pouvez le constater, elle ne concerne que l’Epouse de l’Agneau, constituée de fils et de filles de Dieu, lesquels seront ravis le jour de l’enlèvement. Après la première résurrection, il y aura une dernière résurrection. La dernière résurrection qui est la résurrection des morts, interviendra seulement après les mille ans de règne sur la nouvelle terre que le  Seigneur va créer. Après le règne millénaire dans le millénium, il y aura la dernière résurrection, qui se fera par la puissance de la résurrection de Christ, notre rédempteur. Et après cette résurrection, aura lieu le dernier jugement, qui est le jugement du trône blanc.

En APOCALYSPSE 20 : 6, l’Ecriture dit : « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils règneront avec lui pendant mille ans. » Frères, bienheureux    sommes-nous, car nous aurons part à la première résurrection, qui est la résurrection d’entre les morts, Parce que nous avons vu Dieu face à face et que notre âme est sauvée. En ce temps prophétique de l’aube, nous avons vu le Fils de l’homme promis, qui doit se montrer en occident, conformément à la Parole de l’Ecriture de MATTHIEU 24 : 27, et nous croyons en lui. Nous savons par-là que nous avons la Vie éternelle, conformément à la Parole de l’Ecriture de JEAN 6 : 40. Bienheureux et saints sommes-nous, nous qui nous assemblons autour du cadavre, conformément à la Parole de l’Ecriture de MATTHIEU 24 : 28. Bienheureux et parfaits sommes-nous, car la seconde mort n’a point de pouvoir sur nous. Bienheureux saints et parfaits sommes-nous, car nous règnerons avec le Seigneur Jésus-Christ sur la nouvelle terre,  pendant mille ans. En ce temps-là, frère Christ-Moise, le Fils de   l’homme sera couronné Seigneur et Roi, et il règnera avec le Seigneur Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant, Jésus-Christ, le Seigneur des   seigneurs et le Roi des rois. Frères, Dieu ne m’a-t-Il pas fait Dieu ? Or, Dieu, c’est le Seigneur. Si Dieu m’a fait Dieu, il m’a aussi fait  Seigneur. Je ne suis pas le Seigneur, mais le Seigneur m’a fait   Seigneur. Je suis donc un Seigneur. Et Lui, Jésus-Christ, il est le   Seigneur des Seigneurs. Un jour, alors que je pensais que j’étais un prince, Dieu me dit : « Tu es Roi. » C’était à Bouaké. Et Il m’a dit de prêcher sur ce thème : « Vous êtes des Rois. » Vous voyez ! Je suis un Roi, et non un prince. Je suis Roi, mais Jésus-Christ, le Seigneur Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant, est Roi des rois. Oh, frères, le Roi des rois m’a fait Roi aujourd’hui. Et demain, sur la nouvelle terre, il me consacrera Roi. Et je règnerai avec lui pendant le millénium, le règne de mille ans. Et vous que j’ai engendrés, en Jésus-Christ, vous serez les sujets bénis et privilégiés de mon royaume. Là où  je serai, c’est là aussi que vous serez, par la grâce de Dieu. Il y aura plusieurs royaumes sur la  nouvelle terre, lesquels, formeront le royaume de Christ. Bienheureux, saints, parfaits et glorifiés êtes-vous, car vous avez part à ces glorieuses et merveilleuses bénédictions en Jésus-Christ. La seconde mort, c’est l’étang de feu et de souffre. Ainsi soit-il !

Revenons à la Parole de l’Ecriture de JEAN 5 : 29 : « Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. » De quoi s’agit-il ici ? De la  résurrection pour la vie, et de la résurrection pour le jugement. Qu’il me soit permis de vous expliquer ces deux mystères du royaume des cieux plus profondément, par le Saint-Esprit. Ceux qui ressusciteront à la    résurrection des morts pour la vie, ce sont les enfants de Dieu, les    vierges folles. Ils ressusciteront par la puissance de résurrection de Christ et entreront dans la plénitude de la Vie éternelle. Ce jour-là, le livre de vie sera ouvert et leurs noms seront proclamés. Et ils auront part au Paradis de Dieu. Le Seigneur Jésus-Christ dit qu’ils feront le bien. C’est justement parce qu’ils auront fait le bien, qu’ils ressusciteront pour la Vie éternelle et qu’ils auront part au Paradis. Il est aussi question de ceux qui font le mal. Eux aussi ressusciteront par la puissance de la résurrection de Christ. Mais ils n’auront point part à la Vie éternelle, mais à la seconde mort, à la mort éternelle. Ce sont les   enfants du diable dont le nom n’est pas écrit dans le livre de vie. Ceux qui font le bien, ce sont les justes ; ceux qui font le mal, ce sont les    injustes. Et ils ressusciteront tous par la puissance de la résurrection de Christ. Leur résurrection aura lieu après la première résurrection qui est uniquement réservée aux fils de Dieu. Dans ACTES 24 : 15, il est question d’une résurrection des justes et d’une résurrection des injustes. Les soi-disant chrétiens disent qu’il n’y a pas de justes, encore moins de saints sur la terre. Mais, le Seigneur, Lui, dit qu’il y en a. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Ecriture parle de la résurrection des justes, et de la résurrection des injustes. Les justes, ce sont les enfants de Dieu. Les   injustes, ce sont les enfants du diable. Frères, il n’y a aucune possibilité pour un enfant de Dieu de devenir un enfant du diable. Et il n’y a pas non plus de possibilité pour un enfant du diable de devenir enfant de Dieu. On est enfant de Dieu dès avant la fondation du monde ; et on est aussi enfant du diable dès avant la fondation du monde. Frères, il y  aura une résurrection des enfants de Dieu et une résurrection des     enfants du diable. Lors de la dernière résurrection, les enfants de Dieu ressusciteront pour la Vie éternelle, et les enfants du diable, pour la mort éternelle. Que dit Daniel, le prophète ? « Plusieurs de ceux qui  dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la    vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, la honte  éternelle. » (DANIEL 12 : 2). Vous voyez ! Il parle aussi des deux résurrections : La résurrection pour la Vie éternelle, et la résurrection pour la mort éternelle. Tous les hommes sans aucune exception passeront, soit par la résurrection pour la Vie éternelle, soit par la résurrection pour la mort éternelle, qui est la seconde mort, l’étang de feu et de souffre.

Dans ROMAINS 1 : 4, l’apôtre Paul dit que Jésus-Christ de  Nazareth, a été déclaré Fils Dieu avec puissance, selon l’Esprit de      sainteté, par Sa résurrection d’entre les morts. Vous voyez ! Christ n’est donc pas ressuscité des morts, mais Il est ressuscité d’entre les morts,  parce que quand Il mourrait, il y avait déjà des morts. C’est d’entre les morts qu’Il a été ressuscité. Maintenant, remarquez : Il a été déclaré Fils de Dieu, parce qu’Il a été ressuscité d’entre les morts. Ainsi, tous ceux qui ressusciteront d’entre les morts lors de la première résurrection,   seront véritablement et définitivement déclarés Fils de Dieu. Ces Fils-là seront révélés lors de la première résurrection que la création elle-même attend avec un ardent désir. Ceux qui sont nés de nouveau, et qui ressusciteront des morts subiront une transformation, par la puissance transformatrice de Dieu, afin d’avoir part au statut de Fils de Dieu.


Frères, la puissance de la résurrection est déjà en nous, par la grâce de Dieu. Cette puissance Divine doit nous remplir chaque jour, jusqu’à toute la plénitude de la Divinité. Comment la rechercher ? Il faut toujours rechercher plus de sanctification en vue d’une perfection absolue. Ne pratiquez donc plus jamais le péché. Pratiquez plutôt la justice de Dieu. Ne vous souillez d’aucune manière. Ne fréquentez pas ceux qui ne craignent pas Dieu, et qui sont adultères, impudiques,    ivrognes, tricheurs, fraudeurs, querelleurs, idolâtres, magiciens, féticheurs, jaloux, envieux, menteurs. Ne  fréquentez que les saints qui sont toujours en quête de sanctification et de perfection, en quête de plus    de lumière, de plus d’Onction, de puissance de la résurrection, de puissance de la transformation, de la puissance du ravissement ! Ne fréquentez pas les faux frères qui se disent corinthiens, et qui vivent dans les souillures de la chair et de l’esprit, en prétendant être sous la grâce. Ces enfants du diable, qui s’efforcent de prendre l’apparence des enfants de Dieu, pour dissimuler leurs diableries, sont à surveiller de très près. Eloignez-vous d’eux ! Ils s’autoproclament Dieux. Eloignez-vous d’eux ! Ils s’autoproclament Fils de l’homme. Eloignez-vous d’eux ! Et ils s’autoproclament cadavres. Eloignez-vous d’eux ! Dénoncez leurs œuvres ténébreuses. N’ayez aucune part avec tous ceux qui persistent à croire que la Bible est la Parole de Dieu. En ce temps prophétique de l’aube, nous avons prouvé que la Bible n’est pas la Parole de Dieu. Peut-être va-t-on vous dire de montrer dans la Bible, là où il est écrit que la  Bible n’est pas la Parole de Dieu. Vous aussi, demandez, qu’on vous montre, dans la Bible, là où il est écrit que la Bible est la Parole de Dieu. Tout homme, qu’il soit apôtre, prophète, évangéliste, docteur, pasteur, qui dit que la Bible est la Parole de Dieu, ne sait pas ce qu’il dit. Frère    Branham dit que la Bible est la Parole infaillible de Dieu. Il s’est trompé. Moi, frère Christ-Moise, le Fils de l’homme, je vous dis que la Bible n’est pas la Parole de Dieu. Et je ne me trompe pas. Je dis la vérité. Voulez-vous être toujours remplis de la puissance de résurrection ? Aimez le Seigneur Jésus-Christ, le Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant, et frère Christ-Moise, le Fils de l’homme qu’Il a envoyé. Aimez-vous les uns les autres aussi. Et aimez-vous-mêmes ! Voulez-vous vraiment être remplis de la puissance de la résurrection ? Priez et jeûnez tout en vivant dans l’obéissance, l’humilité, la simplicité et la sanctification. Ainsi soit-il ! Amen ! Parlons maintenant de la puissance de la transformation.


LA PUISSANCE DE LA TRANSFORMATION

Dans PHILIPPIENS 3 : 9-10, l’apôtre Paul manifeste le désir de connaître Christ et la puissance de Sa résurrection. Nous, nous ne   voulons pas seulement connaitre Christ et la puissance de Sa résurrection, mais aussi et surtout être remplis de Christ et de la puissance de Sa résurrection. Après la puissance de la résurrection, parlons à présent de la puissance de la transformation.

Dans 1 CORINTHIENS 15 : 51-53, l’apôtre dit : « Voici, je vous dis un mystère : Nous ne mourons tous, mais tous nous serons changés, en un clin instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La       trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.» De quoi  parle-t-il ? Du changement que notre corps subira avant l’enlèvement, le ravissement de l’Epouse de Christ. Ce changement, c’est la transformation de notre corps corruptible en corps incorruptible, de notre corps mortel en corps immortel, de notre corps terrestre en corps céleste, de notre corps faible et méprisable, en corps fort et beau. C’est ici le mystère de la puissance de la transformation de Christ. Selon l’apôtre Paul, nous ne mourrons pas tous, mais nous serons tous changés en un clin d’œil,    c’est-à-dire transformés par la puissance de la transformation. Après la puissance de la résurrection qui nous ressuscitera, la puissance de la transformation nous transformera. Nous passerons alors de la mortalité à l’immortalité, de la corruptibilité à l’incorruptibilité, du naturel au surnaturel. Alors s’accomplira cette Parole de l’Ecriture : « La mort a été engloutie dans la victoire. » Et notre nouveau corps revêtira l’éclat du soleil, des étoiles, de la lune, ou de la splendeur du ciel. Ce jour-là, ceux qui sont en Christ, qui ont été revêtus de la puissance d’En-Haut et du Feu Divin de leur vivant, ressusciteront; et seront changés, transformés par la puissance de la transformation. Il y a aussi ceux qui sont en Christ, qui sont revêtus de la puissance d’En-Haut et du Feu Divin, qui ne mourront pas jusqu’au jour de l’enlèvement. Ceux-ci seront aussi changés, transformés. Par   la puissance de la transformation, le Seigneur transformera leur corps  terrestre en corps céleste, leur corps mortel en corps immortel, leur corps méprisable en corps glorieux. Et ils seront enlevés avec les autres, sur les nuées à la rencontre du Seigneur Jésus-Christ dans les airs. Ce jour-là sera l’un des jours les plus glorieux, où à la dernière trompette, tous les fils et filles de Dieu en Christ, seront ressuscités, transformés, et ravis au        Paradis céleste. Toute la création qui soupire, comme nous, et qui souffre les douleurs de l’enfantement, attend ce grand et merveilleux jour avec un ardent désir ; car elle aussi veut avoir part à la puissance de la résurrection et de la transformation, afin de jouir de la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Comment se feront la résurrection et la transformation de la nature ? Par la destruction de la terre et des cieux, et par la création d’une nouvelle terre et de nouveaux cieux. Cette nouvelle terre, le    nouveau jardin d’Eden, où la justice, la vérité, l’amour, la paix, la joie, le bonheur habiteront. C’est sur cette nouvelle terre, le nouveau jardin d’Eden, que descendra la Jérusalem céleste d’auprès de Dieu. Cette nouvelle terre sera le paradis. Le paradis de Dieu sera sur la terre, en ce jour-là, tout en demeurant dans les nouveaux cieux que le Seigneur va aussi créer. C’est sur cette nouvelle terre que le millénium ou le règne de mille ans aura lieu. Le Seigneur Dieu lui-même, le Dieu omnipotent, omniscient, et omniprésent, Jésus-Christ sera sur cette nouvelle terre, dans la nouvelle Jérusalem, la Jérusalem céleste, en Sa qualité de Roi des rois, de Seigneur des seigneurs et de Dieu des dieux. Et nous qui auront été ressuscités, transformés et enlevés sur les nuées au ciel, nous descendrons aussi sur cette nouvelle terre où seront formés plusieurs royaumes. Le royaume des cieux sera sur cette nouvelle terre, avec en son sein, plusieurs royaumes de gloire et de lumière. Et ceux qui auront été consacrés Rois, règneront aux côtés de Jésus –Christ, le Roi des rois. Pendant ce règne millénaire, aucun péché ne sera commis, parce que Satan sera enchainé. Esaïe, le prophète, dit que Dieu va créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre. (ESAIE 65 : 17) En effet Dieu dit : « …Je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre. On ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l’esprit. Réjouissez-vous plutôt et soyez toujours dans l’allégresse, à cause, de ce que je vais créer ;  car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse et son peuple pour la joie. Je ferai de Jérusalem mon allégresse, et de mon peuple ma joie ; car on n’y entendra plus le bruit des pleurs et le bruit des cris. Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards qui n’accomplissent leurs jours ; car celui qui mourra à cent ans sera jeune, et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. » (ESAIE 65 : 17-20) Frères, le Seigneur parle de la nouvelle Jérusalem. Cette nouvelle Jérusalem sera la joie et la fierté du Seigneur. Sur cette nouvelle terre, il y aura deux catégories de gens : Les mortels et les immortels. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Dieu parle d’abord de Son peuple, qui sera Sa joie. Je ferai de  Jérusalem Mon allégresse, et de son peuple Ma joie, dit-Il. A propos de ce peuple saint et glorieux, Il dit encore : « On ne se rappellera plus les  choses passées, elles ne reviendront plus à l’esprit. » De quoi parle-t-Il ? Des choses anciennes comme le péché, la mort, la souffrance et tout le reste. Ces choses-là ne reviendront plus à l’esprit de Son peuple, constitué d’immortels. Ne dit-Il pas qu’on entendra plus le bruit des pleurs et le bruit des cris ? Vous voyez ! La mort ne pourra rien contre ces gens-là. Ce sont des immortels. Qui sont ces immortels ? Ce sont les saints de la première alliance, alliance scellée par le sang des animaux depuis le jardin d’Eden, et qui ont été ressuscités avec Christ, lors de Sa glorieuse résurrection. Quand le Seigneur montait au ciel, Il y était monté avec eux. Ces saints-là reviendront sur la terre ; ils seront sur la nouvelle terre, revêtus de puissance, d’éclat, de gloire, d’immortalité et  d’éternité. A ceux-là, s’ajouteront ceux qui prendront part à la première résurrection et tous ceux qui seront changés et enlevés sur les nuées à la rencontre du Seigneur dans les airs. C’est ici le mystère des immortels. A côté d’eux, il y aura les mortels, qui sont en fait des pécheurs et des enfants du diable. Ces damnés-là seront aussi sur la nouvelle terre, pendant le millénium. Mais, eux, mourront. Ils ne pourront plus pécher comme avant, mais ils mourront à cause du péché, et du simple fait qu’ils sont enfants du diable. Dieu dit : Le pécheur âgé de cent ans sera maudit. Vous voyez ! Il y aura des pécheurs sur la nouvelle terre que Dieu va créer. Si un pécheur meurt à cent ans, il sera maudit, car il peut vivre plus longtemps que cela. Sur la nouvelle terre, la mort agira et frappera. Mais ce sera seulement dans le camp des pécheurs. Aucun pécheur ne sera dans la Jérusalem céleste. Elle sera réservée et bâtie exclusivement pour les fils et filles de Dieu. Cette nouvelle Jérusalem, cette nouvelle ville, de forme carrée, sera la nouvelle demeure de l’Epouse de Christ. Dieu prendra des membres de cette Epouse pour les consacrer Rois sur des royaumes. Ces Rois qui auront pour demeure éternelle le Paradis terrestre, se rendront à la ville sainte, à la nouvelle Jérusalem une fois par an pour adorer le Seigneur avec ce qu’ils ont de plus précieux dans les royaumes respectifs. Les  sujets bénis et glorieux de ces royaumes de lumière, revêtus d’incorruptibilité, d’immortalité, d’éternité, de pureté et de sainteté, se réjouiront chaque jour avec leurs Rois respectifs. Ayant de telles promesses et une telle espérance en Jésus-Christ, quelle ne doit être notre attitude, sinon la quête permanente de la sainteté, de la perfection, de la puissance de la résurrection, de la puissance de la transformation et de la puissance du ravissement. Sommes-nous assez stupides pour ne pas rechercher ces choses Divines à cause des péchés sexuels, ou de tout autre péché ? Je ne le crois pas. Ceux qui continuent de pratiquer le péché, de commettre l’adultère, fornication en prétextant que leur chair est faible, ne sont pas des nôtres. En revanche, si quelqu’un sait qu’il est des nôtres, qu’il fait   partie de la race supérieure, bénie, glorieuse et sainte de Dieu, qu’il s’abstienne de tout péché. Qu’il fasse tous ses efforts pour fuir le péché dès à présent. Les bras du Seigneurs sont encore ouverts pour l’accueillir, pour lui pardonner et pour le purifier de toute iniquité. La grâce de Dieu et de Son prophète agit toujours. Que chacun de nous montre à Celui qui est mort pour nous, qui a tant souffert pour nous, qu’il L’aime, en mettant fin définitivement à la pratique du péché. Je sais que tu peux y arriver frère. Sœur, tu peux aussi y arriver, par la grâce de Dieu.

Sur cette nouvelle terre où seront les pécheurs, le loup et  l’agneau paîtront ensemble, le lion comme le bœuf mangera de la    paille ; et le serpent aura la poussière pour nourriture. (ESAIE 65 : 25). Vous voyez ! Même le serpent sera là-bas, sur la nouvelle terre. Mais il ne fera du mal à personne. Il sera inoffensif. Frères, il passera par une sorte de résurrection. Cependant, il sera détruit plus tard, après le millénium. C’est ici la Manne Fraîche. Les pécheurs qui seront là-bas passeront par une sorte de résurrection. Ils seront aussi anéantis après les mille ans de règne.

Quand nous aurons été ressuscités par la puissance de résurrection, nous serons transformés par la puissance de la transformation de Christ.

Souvenez-vous de Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu. Il est mort et enterré. Mais des centaines et des centaines d’années plus tard, il est apparu sur la montagne de la transfiguration, avec Elie, dans la gloire, dans la présence de Jésus-Christ transfiguré. Il n’était plus dans son corps de chair et de sang, mais dans un corps céleste, immortel, incorruptible et éternel. Il est passé par ces trois puissances Divines : La puissance de la résurrection, la puissance de la transformation et la puissance du  ravissement.

Qu’en est-il d’Elie le Thischbite ? Il n’est pas passé véritablement par la puissance de la résurrection, puisqu’il n’a jamais connu la mort. Il a été transformé par la puissance de la transformation, et il a été enlevé au ciel dans un char de feu, par la puissance du ravissement. Il était aussi sur la montagne de la transfiguration dans un corps surnaturel. Frères, aussi sûr que ces deux hommes ont existé, et ont expérimenté ces puissances Divines, nous aussi, nous les expérimenterons, par la grâce de Dieu. Nous avons déjà part à la puissance d’En-Haut et au Feu Divin, nous passerons par ces trois puissances surnaturelles : La puissance de la résurrection, la puissance de la transformation et la puissance du ravissement. Ayant de telles promesses, que devons-nous faire ? Aimons le Seigneur Jésus-Christ et l’homme qu’Il a fait Dieu et Christ. Aimons-nous les uns les autres. Aimons-nous nous-mêmes. Parlons dès à présent du mystère du ravissement.


LA PUISSANCE DU RAVISSEMENT

L’apôtre Paul dit, dans 1THESSALONICIENS 4 : 16-17: « car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons  restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.» Après la résurrection des morts en Christ, et la transformation de tous ceux qui croient en Jésus-Christ, et qui sont revêtus de la puissance d’En-Haut et du Feu Divin, il y aura le ravissement, c’est-à-dire l’enlèvement au ciel. C’est à ce moment-là que la puissance du ravissement ou de l’enlèvement agira. C’est cette puissance Divine qui nous transportera dans la présence même de Dieu dans les lieux très élevés, où nous serons assis à la droite de la majesté Divine. Ô, quelle grâce ! La rencontre avec le Seigneur aura lieu dans les airs. Ce sera le rassemblement de Son Epouse autour de Lui. Actuellement, un rassemblement des aigles de Dieu a lieu autour du cadavre, conformément à la Parole de l’Ecriture de MATTHIEU 24 : 28 : « En quelque lieu que soit le   cadavre, là, s’assembleront les aigles. » En ce temps prophétique de l’aube, frère Christ-Moise a été fait cadavre, par Christ, l’unique  Cadavre. Et il appelle au rassemblement les aigles autour de lui par la Manne Fraîche et par le chant du coq. Je sais que des gens s’autoproclameront « cadavres » pour se donner de l’importance et de la crédibilité aux yeux des gens. Ces gens-là lisent la Manne Fraîche sur le net, où sont nos brochures. Et ils découvrent qu’il y a un seul lieu de rassemblement des aigles dans ces derniers temps. Au lieu d’être assez humbles pour se repentir, afin de venir à la Manne Fraîche, ils se     feront passer pour le vrai cadavre, tout en maudissant cette Parole prophétique devant leurs fidèles. Ils font cela pour ne pas qu’ils lisent mes écrits, afin qu’on ne découvre jamais leur imposture. Mais, sachez que le vrai cadavre, l’homme que Christ a véritablement fait cadavre, quand il viendra, il dira par exemple que Dieu l’a fait Dieu, Fils de l’homme et Moïse. Il ne prêchera pas le Message du soir de frère Branham. Il     dénoncera ouvertement les erreurs de ce prophète. Il dénoncera l’enseignement sur la dîme qu’on donne aux chrétiens. Il dira que la Bible n’est pas la Parole de Dieu. Il ne fera pas de la polygamie une doctrine clé de l’Eglise du Dieu vivant. Frères, en ce temps prophétique de    l’aube, il n’y a qu’un seul homme sur toute la terre qui incarne parfaitement le mystère du cadavre. Mais il faut aussi qu’il y ait des imposteurs. Frères, le rassemblement des aigles autour du cadavre est un   signe du temps de la fin. Il y a des gens qui me maudissent le jour, et qui, la nuit, lisent mes écrits, afin de s’en inspirer pour prêcher. Pleins d’orgueil et de vanité, ils font croire à leurs fidèles aveugles et acquis à leur cause que c’est à eux que le Seigneur révèle ces choses. Moi, je  bénis le Seigneur, si je peux contribuer d’une manière ou d’une autre à l’édification des gens, même de mes détracteurs. Souvenez-vous frères, de ces trois puissances Divines : La puissance de la résurrection, la puissance de la transformation, et la puissance du ravissement ou de l’enlèvement. Qu’en est-il de la révélation des fils de Dieu ?


LA REVELATION DES FILS DE DIEU

Dans ROMAINS 8 : 19, l’apôtre Paul dit que la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. De qui s’agit-il ? De ceux qui seront ressuscités, transformés et ravis au ciel, par la puissance de Dieu. Il s’agit des fils de Dieu qui auront part à la première résurrection. Avec cette première résurrection, le processus de la délivrance de la création prendra un tournant décisif. Ce mystère est inscrit dans la création. Aussi attend-elle son accomplissement pour sa propre délivrance, afin d’avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Je suis   étonné, de voir que la nature désire être délivrée de la servitude de la corruption, alors qu’il y a des soi-disant chrétiens qui cherchent à se corrompre. La révélation des fils de Dieu, c’est aussi le mystère du fils mâle dont parle l’Ecriture dans APOCALYPSE 12 : 5. Frère Branham dit que ce fils mâle, c’est Jésus. Vous voyez ! Il a fait sienne une doctrine catholique, qui du reste est fausse. Ce fils mâle, ce n’est pas Jésus. La femme qui l’a enfanté n’est pas Marie non plus. Ce fils mâle, c’est la révélation des fils de Dieu qui auront part à la première résurrection et à l’enlèvement vers le trône de Dieu. Ce fils représente, tous ceux qui seront ressuscités,  changés, enlevés. Cette femme c’est l’Eglise. Vous voyez ! Il ne s’agit donc ni de Jésus, ni de Marie. En ce temps prophétique de l’aube, un fils mâle naîtra des entrailles de l’Eglise de Dieu. C’est pour lui que le Seigneur, m’a fait Dieu, Fils de l’homme et Moise, et qu’il m’a envoyé avec la Manne Fraîche. A l’heure où je vous parle ce fils mâle se forme au fur et à mesure que les aigles s’assemblent   autour du cadavre, du corps mort. Et il est déjà formé. Nous attendons seulement l’heure du Seigneur pour passer aux fiançailles entre lui,      l’Epouse Ivoirienne et Christ l’Epoux céleste. Ce fils mâle, c’est aussi le prophète de Christ-Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu.


LES FIANCAILLES ENTRE L’EPOUSE IVOIRIENNE ET CHRIST, l’EPOUX CELESTE

Je voudrais maintenant vous parler une fois encore des   fiançailles de l’Epouse Ivoirienne avec Christ, l’Epoux céleste. Lesdites fiançailles doivent avoir lieu sur la terre, avant l’enlèvement du fils   mâle, représentant les élus ayant atteint la mesure de la stature parfaite de Christ. La plupart des chrétiens savent qu’il y aura les noces de  l’Agneau, qui auront lieu au Paradis. Mais ils ignorent quelque chose de très important : c’est qu’avant ces noces, il doit y avoir les fiançailles   entre l’Epouse terrestre et l’Epoux céleste. Ce mystère a été révélé par l’apôtre Paul au premier âge de l’Eglise. Il est encore révélé en ce temps de la fin, en ce dernier âge de l’Eglise qui est l’âge de Laodicée.  Souvenez-vous que nous sommes dans l’âge de Laodicée, mais que nous ne sommes pas de cet âge. En effet, les quatre derniers temps prophétiques que sont, le soir, minuit, l’aube et le matin, sont dans l’âge de Laodicée. Seulement, ils ne sont pas de cet âge-là. Autrement dit, ils n’ont pas l’esprit de l’âge de Laodicée, qui est un esprit de tiédeur. En ce temps prophétique de l’aube, il y aura la célébration des fiançailles entre l’Epouse terrestre et l’Epoux céleste. Cette Epouse terrestre regroupe tous ceux et toutes   celles qui croient en Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur, et qui sont parvenus à l’état d’hommes faits et à la mesure parfaite de la stature de Christ par la Manne Fraîche et par la puissance du Saint-Esprit. C’est ici le mystère de l’Epouse Ivoirienne : Elle est composée non seulement de véritables chrétiens ivoiriens, mais aussi de chrétiens de tout peuple, de toute langue et de toute tribu. C’est cette Epouse Ivoirienne qui doit se fiancer à Christ, son Epoux céleste. Aussi sûr qu’il y a eu une   Epouse Corinthienne avec l’apôtre Paul, il y aura aussi une Epouse Ivoirienne, avec frère Christ-Moise, le Fils de   l’homme. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Cette Epouse sera revêtue de la puissance d’En-Haut et du Feu Divin. Elle sera constamment remplie de la puissance de la  résurrection, de la puissance de la transformation, et de la puissance du ravissement de Christ. Elle sera toujours en quête de sanctification, tout en ne permettant pas au péché de régner sur elle. Elle sera glorieuse, lumineuse, rayonnante, merveilleuse, magnifique, puissante par la vertu du Saint-Esprit, irrépréhensible, sainte et noble. Elle sera sans péché ; et elle ne pèchera pas. Elle n’aura aucun péché à confesser, parce qu’elle ne peut pas pécher. Christ n’est pas un pécheur ; et Il n’a point commis le péché. Il n’est pas un pécheur, parce qu’Il a été conçu sans péché, et parce qu’Il n’a jamais péché. Il était la véritable Immaculée Conception. De Lui est sortie une Epouse, formée à Son image et à Sa ressemblance. Ce qui est en Lui, Il l’a déversé en elle. Il a donc déversé en elle, Ses perfections invisibles, Sa puissance éternelle, Sa Divinité, Son amour, Sa douceur, Sa sainteté, Sa lumière, Sa gloire, Son éclat, Son rayonnement, Sa vie, Ses Paroles et Ses Pensées. Il a tout mis en elle, car elle est Son corps, Son Temple de gloire. Pour bâtir Son  Epouse qui est Son corps et Son temple, Lui, qui était Dieu, Il devint un simple homme, conçu par le Saint-Esprit dans une chair du péché semblable à la nôtre. Puis Il s’est offert Lui-même comme sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu, pour la rémission éternelle des  péchés et pour leur abolition totale. Pour ôter le péché du monde, Il devint péché pour nous. Etant devenu péché, Il mourut pour nous, à cause du péché. Déjà dans le jardin de Gethsémané, Il donna Son sang pendant qu’Il priait instamment Dieu le père d’éloigner de Lui la coupe du péché et de la mort. Après Sa glorieuse résurrection, Il monta dans le lieu très saint, non avec le sang des animaux, mais avec Son propre sang, afin d’obtenir pour nous une rédemption éternelle. Frères, je vous rappelle que le sang avec lequel Il entra dans le lieu très saint, n’était pas le sang versé à la croix. Le sang versé à la croix était du sang impur, et sans vie. Car à la croix, Christ était déjà devenu péché. Par conséquent, tout ce qui était en Lui, était aussi devenu péché, y compris Son sang. Sauf, cependant, deux choses essentielles : Sa Parole et Son esprit. Je ne parle pas ici du Saint-Esprit, mais de Son esprit humain. Je parle de l’esprit qu’Il remit à Son Père avant de mourir. Le sang de la croix était donc du sang devenu péché. C’était du sang impur et souillé. C’est ici la Manne Fraîche, l’Evangile du frère Christ-Moise, le Fils de l’homme. Savez-vous que Paul avait Son Evangile, selon ROMAINS 2 : 16 ? Soit dit en passant. J’affirme haut et fort, j’insiste, je persiste, et je signe : Le sang versé à la croix était du sang impur dans lequel il n’y avait pas de vie. La preuve, il était séparé d’avec l’eau. Or, c’est l’eau qui donne la vie au sang. Quand le sang et l’eau sont séparés, le sang perd de sa couleur vive. Il prend une autre couleur, une couleur noirâtre, preuve qu’Il est mort. Le sang de Jésus de Nazareth versé à la croix était impur. J’ai lu dans un journal le témoignage d’un prophète. Il dit qu’il était en bas de la croix de Jésus, dans une vision. Et il buvait le sang qui sortait de son côté percé. Par-là, j’ai su que c’était un faux prophète. Il a bu du sang où il  n’y avait plus d’eau. Il a bu du sang sans vie, du sang mort. Vous voyez ! Ce prophète n’a point de vie en lui. La vie est dans le sang. Et dans ce sang, il y a de l’eau. La force du sang, c’est l’eau. Quand l’eau se sépare du sang, il n’a plus de force. Or, que s’est-il passé à la croix ? Quand un soldat a percé le côté de Jésus avec une lance, il sortit du sang et de l’eau. Vous voyez ! Le sang et l’eau étaient séparés l’un de l’autre. L’eau      n’étant plus dans le sang, celui-là avait inéluctablement perdu de sa force et de sa vie. Boire un tel sang est la preuve qu’on ne connaît pas Dieu, et qu’on ne comprend pas les Ecritures ni la puissance de Dieu. Méditez ma prédication intitulée " LE SANG DE LA RECONCILIATION " et par la grâce de Dieu, vous comprendrez mieux ce que je suis entrain d’expliquer. Frères, je sais qu’on me diabolise pour mes déclarations. On essaie de me faire passer pour un anti-christ, à cause de la Manne Fraîche que je prêche. Quand je dis qu’on ne doit plus invoquer le nom de l’Eternel    aujourd’hui, on dit : Il a un démon. Quand je dis que la Bible n’est pas la Parole de Dieu, on dit : Il a un démon. Quand je dis que Dieu m’a fait Dieu, on dit : Il a un démon. Aujourd’hui, je dis que le sang de Jésus de Nazareth versé à la croix, était du sang impur, on dit : Il est le diable en personne. Quand je dis qu’il faut voir Dieu face à face pour que l’âme soit sauvée, on dit : Il blasphème, car la Bible dit qu’on ne peut pas voir Dieu et vivre. Ô, les pauvres ! Ils font semblant d’ignorer qu’il est écrit dans leur Bible que Jacob a  vu Dieu face à face. Et il n’est pas mort. En fait, le problème, c’est ma Divinité. D’aucuns demandent les preuves de ma   Divinité. Alors je leur cite Jésus qui dit : « Ceux à qui la Parole de Dieu est adressée sont appelés dieux. » (JEAN 10 : 35). Ils rétorquent en    disant que le mot " dieux " est écrit avec un « d » minuscule. Soit ; il n’en      demeure pas moins que ce soit Dieu. On peut écrire le mot « Dieu » comme on  veut, soit avec un " D " majuscule, soit avec un " d " minuscule. Cela m’importe peu. Ce qui m’importe, c’est ce que le Seigneur dit. Et la Parole de Dieu m’a été adressée. Le Seigneur dit qu’on doit donc m’appeler Dieu. Le nom " Dieu " est un nom que Dieu m’a donné. Je m’appelle Dieu, selon la Parole de Jésus Lui-même. En disant que je m’appelle Dieu, je ne dis absolument rien qui soit contraire à la Parole de Jésus. Que dit Jésus ? « Si elle a appelé dieux ceux à qui la Parole de Dieu est adressée, et si l’Ecriture ne peut être anéantie… » Que dit donc Jésus ? Il dit sans ambages que ceux à qui la Parole de Dieu est adressée, sont appelés dieux. L’Ecriture Elle-même les appelle dieux. Obligation nous est donc faite de les appeler dieux. Si l’Ecriture m’appelle Dieu, dois-je attendre quelque chose de l’homme ? L’homme peut m’appeler comme il veut. Cela m’importe peu, d’autant plus que l’Ecriture, Elle, m’appelle Dieu. Non seulement l’Ecriture, mais Dieu Lui-même m’appelle Dieu. N’est-ce pas Lui qui dit : « Je te fais Dieu pour ce peuple » ? Si Dieu, à travers deux prophéties données publiquement avec une confirmation surnaturelle, m’a dit : Je te fais Dieu, dois-je attendre encore quelque chose de l’homme ? Frères, l’Ecriture ne me condamne pas lorsque je dis que Dieu m’a fait Dieu. L’homme peut-il me condamner ? Dieu Lui-même ne me condamne pas. Est-ce l’homme qui peut me condamner ? L’Ecriture et Dieu sont d’accord sur un fait : Dieu m’a fait Dieu. Ce que je dis, je ne le dis pas à tous, mais seulement à ceux que j’ai engendrés par la grâce de Dieu. Est-ce la première fois que Dieu fait un homme Dieu ? Non. Il a déjà fait un homme Dieu. C’était Moïse, selon EXODE 7 : 1. Pourquoi donc ma Divinité pose-t-elle tant de problèmes et de remous ? Le savez-vous ? C’est parce que je suis un noir africain. Si un blanc se mettait à dire : Je suis Dieu, tous les chrétiens croiraient en Lui ; surtout les chrétiens noirs. La couleur de ma peau pose un réel problème ; c’est une pierre d’achoppement et un rocher de scandale. Bienheureux celui pour qui je ne suis pas une pierre d’achoppement !

Quand je parle des fiançailles entre l’Epouse Ivoirienne et Christ, l’Epoux céleste, on dit : Il est fou. En cela, ils disent vrai, car je suis vraiment fou ; je suis fou de la folie de Dieu. Je suis fou de Dieu, et je suis fou de Sa propre folie. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole.

Les chrétiens lisent toujours la Bible, ce qui est louable, même si elle n’est pas la Parole de Dieu. Et dans leur Bible, l’apôtre Paul dit qu’il a fiancé l’Eglise de Corinthe à un seul époux, qui est Christ. Je crois    même qu’ils sont d’accord avec l’apôtre Paul. Mais quand je dis que je vais fiancer l’Epouse Ivoirienne à Christ, l’Epoux céleste, ils disent : Il est possédé d’un démon. Savez-vous pourquoi ils disent cela ? Parce que je suis noir. Le comble, ils pensent que l’apôtre Paul les a aussi fiancés avec Christ. Vous voyez leur égarement ? Frères, aussi vrai que l’apôtre Paul, de son vivant a fiancé l’Epouse Corinthienne à un seul Epoux, Christ, moi aussi, je vais fiancer, de mon vivant, l’Epouse Ivoirienne à un Seul Epoux, Christ. La cérémonie de fiançailles se passera de la manière la plus simple possible, au point que beaucoup n’y verront rien. Ces fiançailles ne viendront pas comme pour frapper les yeux, car elles sont  déjà là, et seront là bientôt, par la grâce de Dieu. Prenons maintenant une Ecriture, dans 2 CORINTHIENS 11 : 1-2 : « Oh ! Si vous pouviez supporter de ma part un peu de folie ! Mais vous, me supportez ! Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. » Voilà qui est clair : L’apôtre Paul a fiancé les Corinthiens à un seul Epoux, qui est Christ. Vous voyez ! Il a donné cette Epouse Corinthienne en fiançailles avec Christ, parce que c’est lui qui l’a engendrée. Il était donc le père de cette Epouse. Et c’est le père qui donne Sa fille, l’Epouse de Corinthe, en fiançailles avec Christ, de son vivant. Plus tard, il la lui présentera comme une vierge pure. Il y a deux choses essentielles à retenir : Les fiançailles et le mariage. Et l’apôtre Paul est l’intermédiaire incontournable entre l’Epouse Corinthe et l’Epoux céleste, Christ. Il en est de même en ce temps prophétique de l’aube. Il y a deux choses     essentielles que je vais faire : Les fiançailles et le mariage avec Christ, l’Epoux céleste. Ces fiançailles auront lieu avant l’enlèvement. Le mariage viendra après l’enlèvement. Qui a engendré l’Epouse Ivoirienne ? C’est frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Qui est donc son père ? C’est frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. A-t-il autorité pour la fiancer à Christ ? Oui, puisqu’il est son père, son engendreur ; et il a reçu de Dieu le mandat pour unir les gens dans les liens sacrés du mariage. En tant que père, je vous donne en fiançailles à Christ, l’Epoux céleste. Et quand le temps viendra, je vous donnerai en mariage. Ce jour-là, je vous présenterai à Lui, comme une vierge pure, sainte, sans tâche, ni ride, ni rien de semblable. Vous serez alors revêtus de la gloire céleste. Frères, à l’heure où je vous parle l’Epouse Ivoirienne est prête pour les fiançailles avec Christ. Je ne fais pas partie de cette Epouse, car c’est moi qui l’ai engendrée. C’est elle plutôt qui fait partie de moi. Avant l’enlèvement, le Seigneur descendant du ciel manifestera en elle ces trois grandes puissances : La puissance de la résurrection, la     puissance de la transformation et la puissance du ravissement. Frères, soyez donc remplis de ces trois puissances jusqu’à toute la plénitude de la Divinité.

Je voudrais clore cette prédication, en vous rappelant ce que le    Seigneur m’a dit un jour alors que je priais : « Prêche Ma Parole à Mon peuple. » Je Lui dis : « Seigneur, quel signe me donnes-Tu ? » Il me  répondit : « Le Signe de la résurrection. » Amen ! Peut-être cette génération voudrait me voir faire un signe venant du ciel. Frères, il ne lui sera donné d’autre signe que le Signe de la résurrection. Déjà la Voix de ce signe se fait entendre : La Parole prophétique du temps de l’aube, la  Manne Fraîche.

Que Dieu vous bénisse !

Je vous aime.

A bientôt.

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME


Mise à jour le Samedi, 13 Juin 2015 23:13
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix