Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 14 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
165
Hier :
618
Semaine :
2827
Mois :
2321
Total :
3680011
Il y a 6 utilisateurs en ligne
-
6 invités


CE QUI ARRIVA DU TEMPS DE LOT ARRIVERA PAREILLEMENT QUAND LE FILS DE L’HOMME PARAITRA PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Samedi, 12 Septembre 2015 07:00

Message prêche le dimanche 22 décembre 2013, au Tabernacle Le Chandelier d’Or ; Yopougon – Selmer ; Abidjan ; RCI. Matin


Bonjour à tous dans le Nom Tout-puissant et Tout-suffisant de   notre bien-aimé Seigneur Jésus–Christ. Le Seigneur me fait encore   l’honneur de vous parler en Son Nom ce matin. Je Lui suis entièrement reconnaissant. De quoi allons-nous parler ce matin ? Il s’agira encore du mystère du Fils de l’Homme.

Comme vous le savez, le Fils de l’homme par essence et par excellence, c’est notre Seigneur Jésus–Christ. Il n’est pas le seul Fils de l’homme, mais Il est l’unique Fils de l’Homme. IL est unique en toutes choses. C’est Lui qui est la plénitude de la Parole faite chair. IL est la    révélation du mystère de la piété, en ce sens qu’Il est Dieu manifesté en chair ; Il est l’unique révélation du mystère de Dieu. Il est à la fois Dieu et homme, Père et Fils. Il est l’Alpha et l’Omega, le Premier et le Dernier, le Commencement et la Fin, l’Auteur de la Vie éternelle, de la sainteté  éternelle, de l’amour éternel et de la puissance éternelle. IL est le     Créateur des cieux et de la terre, et de tout ce qu’ils renferment. Il est notre Seigneur, notre Dieu, notre Sauveur, notre Rédempteur, et notre frère. Les cieux ne cesseront pas de proclamer Sa gloire et Sa sainteté. Dites avec moi, par le Saint–Esprit : Saint, saint, saint est le Seigneur   Jésus–Christ, le Fils de l’Homme par essence et par excellence. Ce Fils de l’Homme engendre, par Sa Parole et Sa puissance, des Fils de l’homme qui sont Ses ambassadeurs sur la terre ; ce sont Ses reflets, Ses images, ayant été formés en Lui, par Lui et pour Lui.

JESUS–CHRIST N’EST PAS LE SEUL FILS DE L’HOMME, MAIS IL EST L’UNIQUE.

Dans EZECHIEL 2 :1, Dieu Lui-même a appelé le prophète du nom de Fils de l’homme. Ce prophète était donc un Fils de l’homme ; il était le Fils de l’homme de ce temps. En ce temps-là, c’était à lui seul que venait la Parole de Dieu. Il  était donc appelé Dieu ; parce que le Seigneur dit dans JEAN 10 :35, que ceux à qui vient la Parole de Dieu sont appelés Dieux, Jésus-Christ Lui-même étant l’unique Dieu. En faisant Ezéchiel, Fils de l’homme, Il l’a fait aussi Dieu.

Frères, le Seigneur m’a aussi appelé du nom de Fils de l’homme. Il m’a dit : Fils de l’homme, lis LUC 4 :18. Comme vous pouvez le constater, Il m’a fait Fils de l’homme.  Et je suis le Fils de l’homme de ce temps   prophétique de l’aube. C’est à moi que vient la Parole de Dieu dans cet âge. Or, selon l’Ecriture, ceux à qui vient la Parole de Dieu, sont appelés Dieux. Mon nom, c’est donc Dieu. Mais, je ne suis pas le Dieu              Tout-puissant et Tout-suffisant. Je ne suis même pas Dieu, mais j’ai été fait Dieu par Dieu, afin d’accomplir Sa volonté. La plupart des chrétiens crient au blasphème quand je parle de ma Divinité, Divinité qui m’a été conférée par le seul et unique Dieu. Je ne suis qu’un homme fait Dieu par Dieu. Et je mourrai comme vous ; je fais des erreurs comme vous. La  seule chose que je ne fais pas, c’est pécher. Je ne pratique pas le péché, et je ne peux même pas pécher. Par un décret immuable et éternel, le Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant m’a justifié par le sang de la croix, m’a sanctifié par l’offrande du corps du Fils de l’Homme, et par l’Esprit de sanctification, et Il m’a déclaré saint. Je ne suis donc plus un pécheur.

Prenons maintenant LUC 17 :28-30, pour examiner ce que dit le Fils de l’Homme, le Seigneur Jésus–Christ : « Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient… Il en sera de même le jour où le Fils de l’Homme paraîtra. » Le mot “paraîtra” est très révélateur. C’est  pourquoi il retiendra notre attention pendant quelques instants. Que signifie ce mot ? Il veut dit se rendre visible. Par conséquent quand     l’Ecriture dit que le Fils de l’Homme paraîtra, cela veut dire qu’Il se     rendra visible. Le Fils de l’Homme, qui est invisible, se rendra visible à l’époque où les hommes mangeront, boiront, planteront, bâtiront.   Frères, nous vivons dans ce temps-là. Ici à Yopougon, dans les maquis, dans les bars, dans les boîtes de nuit, on mange, on boit. Partout dans le pays, on fait les affaires. C’est justement en ce temps que le Fils de l’Homme, resté jusqu’à présent invisible, se rendra visible aux yeux des hommes. C’est en ce temps-là qu’Il sera manifesté, qu’Il se montrera, et qu’Il se fera connaître.

Dans MATTHIEU 24 : 27, l’Ecriture parle de l’éclair qui part de  l’orient et qui se montre jusqu’en occident. Puis, elle ajoute : Ainsi sera l’avènement du Fils de l’Homme. L’avènement du Fils de l’Homme est comparé à l’éclair qui sort de l’orient, et qui se montre jusqu’en occident. Avez-vous remarqué que le verbe “se montrer” est employé ici ? Que signifie ce verbe ? Il veut dire se rendre visible, se faire connaître, se manifester. Comparé au Fils de l’Homme, cela signifie que celui-ci se rendra visible, se fera connaître, se manifestera. C’est la   Manne Fraîche, la pure Parole. Que signifie “l’éclair sort de l’orient.” Ce verbe “sortir” suggère qu’Il était caché et invisible. Maintenant, Il sort, et se rend visible. Vous connaissez tous l’éclair, n’est-ce pas ? Vous savez tous ce que c’est, n’est-ce pas ? Quand il ne sort pas, il reste caché à nos yeux. Mais quand il sort, il se rend visible aux yeux des hommes. Ce n’est donc pas en vain que l’Ecriture compare l’avènement du Fils de l’Homme à l’éclair qui se rend visible en orient, et se montre jusqu’en occident. Le Fils de  l’Homme qui est sorti de l’orient, qui s’est fait connaître en orient, qui s’est manifesté en orient, se montrera aussi en occident ; Il se fera connaître aussi en occident ; Il se rendra visible aussi en occident ; Il se manifestera aussi en occident. En orient, Il s’est rendu visible, Il a paru, en prenant la forme d’un Juif. Mais, en occident, quand Il paraîtra, Il ne prendra pas la forme d’un Juif, mais Il changera de forme ; Il changera de corps. C’est ainsi qu’en ce temps prophétique de l’aube, Il a changé de forme et de corps. Il a pris maintenant un corps noir, un corps africain, un corps ivoirien, un corps ébrié.  C’est ici la Manne Fraîche, la pure    Parole. Sa nature Divine n’a pas changé ; c’est  Son corps qui a changé. En ce temps prophétique de l’aube, le Fils de l’Homme par essence et excellence, le Dieu Tout-puissant, s’est revêtu d’un corps  ivoirien, qu’Il a purifié de tout péché. Et Il a fait de cet homme le Fils de l’homme de son temps. C’est ici le mystère du Fils de l’Homme habitant dans le Fils de l’homme. C’est ici le mystère du Fils de l’Homme se revêtant du Fils de l’homme. Le Fils de l’Homme par essence et par excellence, le Seigneur Jésus–Christ doit se rendre visible en occident, après s’être rendu visible en orient. Comment procède-t-Il ? Il choisit un homme d’entre les hommes, qu’Il fait d’abord Fils de l’homme. Puis Il vient habiter en lui, par Son Esprit, pour se rendre visible aux yeux des hommes, se faire connaître, se manifester. C’est ce Fils de l’homme-là qu’il faut voir, et en qui il faut croire, pour avoir la vie éternelle, conformément à la Parole de    l’Ecriture de JEAN 6 :40. Quand ce Fils de l’homme paraîtra, l’unique Fils de l’Homme sera en lui, voilé dans sa chair. L’unique Fils de l’Homme  sera caché en lui pour se révéler, et se révéler en se cachant. Ce Fils de l’homme, conformément à l’Ecriture, paraîtra, se fera connaître, se rendra visible, se manifestera, dans les derniers jours, quand les hommes feront ce qui a été fait au temps de Lot : Ils boiront, mangeront, planteront et bâtiront.


JESUS A OMIS QUELQUE CHOSE

Dans Sa prédication, dans LUC 17 :28-30, le Fils de l’Homme par essence et par excellence, la Parole faite chair, Dieu manifesté en chair, Dieu devenu un simple homme, a omis quelque chose. C’est ici la preuve irréfutable qu’Il ne savait pas toutes choses, quand Il était dans un corps de chair et de sang. Qu’est-ce qu’Il a omis de dire ? Il a omis de dire que du temps de Lot, les hommes pratiquaient aussi l’homosexualité. En   effet, en ce temps-là, les hommes couchaient avec les hommes. Ne voyons-nous pas ces choses aujourd’hui, ces choses diaboliques qui se pratiquent maintenant ouvertement avec plus d’acuité et d’intensité ? Le monde entier est rempli d’homosexuels, qui, de surcroît, revendiquent des droits. Nous le voyons à la télévision et dans les journaux : Ils battent le pavé, organisent des marches de protestation dans le but de revendiquer le droit de coucher avec d’autres hommes. Parmi ces     hommes se trouvent aussi des femmes qui revendiquent le droit d’avoir des relations sexuelles avec les femmes. Ô, quelle abomination ! Quelle souillure ! Ces hommes et ces femmes homosexuels savent que ce sont les hommes qui doivent avoir des relations sexuelles avec les femmes, selon la Vérité de Dieu. Mais, comme le dit la Parole de l’Ecriture, dans ROMAINS 1 :18, ils retiennent injustement cette vérité captive. C’est pourquoi la colère de Dieu gronde déjà contre eux depuis les cieux.    Frères, aussi sûr que Dieu est juste, Il jugera ces homosexuels et les consumera par le feu de Sa sainte colère. Ils n’ont aucune excuse, et ils n’échapperont pas au jugement de Dieu. Il n’y a aucun sacrifice pour les péchés pour eux, car ils ont foulé aux pieds le sang de l’alliance ; ils ont blasphémé contre ce sang et L’ont rejeté. Il n’y a plus de grâce pour eux, car l’Ecriture dit, dans APOCALYPSE 22 :11 : « Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. » C’est ici le Message de Dieu pour tous les hommes, y compris nous. C’est en vertu de cette Parole que je m’adresse à vous qui         m’écoutez : Que celui qui pèche, pèche encore ; que celui est impudique et adultère, le soit davantage ; que celui qui pratique le mensonge,   mente encore ; que celui qui est insoumis, soit encore insoumis ; que  celui qui est désobéissant, soit encore désobéissant ; que celui qui se querelle, se querelle encore ; et que celui qui pratique la justice, pratique encore la justice, que celui qui est saint, soit encore saint, que celui qui recherche la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur, la cherche encore ; que celui qui craint Dieu, le craigne encore. Car le temps est proche ; la fin de toutes choses est proche ; le temps du       jugement de Dieu, en ce qui concerne le Tribunal de Christ et le trône blanc est proche. Frères, vous que j’ai engendrés par la Parole prophétique de l’aube, vous qui vous perfectionnez par elle, vous qui aspirez    ardemment aux choses de Dieu, et à l’enlèvement, ce Message vous est donné comme une boussole. C’est la Lumière de votre vie, Lumière par laquelle le Seigneur révèle en vous les perfections invisibles de Dieu.  Cette Parole prophétique, c’est votre Absolu. Au-dessus d’elle se trouve Jésus–Christ, le Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. Il est l’Absolu des absolus. Il est l’unique et     le véritable Absolu. C’est Lui qui a suscité et révélé la Manne Fraîche, qui est aussi votre Absolu. C’est aussi Lui qui m’a engendré par Sa Parole vivante et par Son Esprit de feu, et qui m’a fait Absolu pour vous. En effet, en me faisant Dieu, Il m’a aussi fait Absolu pour vous. En me faisant Fils de l’homme pour ce temps prophétique de l’aube, Il m’a aussi fait Absolu pour vous. Frères, c’est la position qu’Il m’a donnée par Sa volonté souveraine. Je ne suis pas Dieu ; mais Dieu m’a fait Dieu. Je ne suis pas Christ, mais Christ m’a fait Christ. Cet attribut Divin de Christ, me confère la position d’Absolu : Frère Christ-Moïse est votre Absolu. Et lui, son        Absolu, c’est le Seigneur Jésus–Christ, la Parole de Dieu, la Véritable    Parole de Dieu. La Bible n’est pas votre Absolu, car elle n’est pas la      Véritable Parole de Dieu. La Parole de Dieu, la Véritable Parole de Dieu, c’est Jésus–Christ, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. A cause de cette révélation, je me suis fait, sans le vouloir, beaucoup d’ennemis. Mais, je maintiens ma position, et je réitère ma déclaration : La Bible n’est pas la Parole de Dieu. Frères, votre Absolu, c’est : La Parole vivante et éternelle, Jésus–Christ le Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant. Sachez aussi que votre Absolu, c’est la Parole faite chair pour ce temps           prophétique de l’aube, le Fils de l’homme, l’homme fait Moïse, et fait Dieu par Dieu, la Porte étroite. Frères, les temps sont finis ; le Seigneur revient bientôt. Qu’il me soit permis de vous demander respectueusement d’annoncer cette Parole sur tous les toits, afin que ce monde qui est déjà perdu soit encore perdu, et que les pécheurs pèchent encore, et que les saints se sanctifient encore.

Les homosexuels revendiquent des droits, en l’occurrence le droit au mariage pour tous. Et Dieu a suscité des présidents pour leur accorder ces droits liés au péché et à la mort. Aux Etats-Unis, Il a suscité Barak Obama ; en France, François Holande. Frères, comprenez-le bien : C’est Dieu Lui-même qui les a suscités, et qui leur a envoyé une puissance d’égarement, afin de les livrer au péché. Oui Monsieur. Puis Il les jugera, et les détruira, aussi sûr que je me tiens à cette chair. Dans                        ROMAINS 1 :18-32, l’Ecriture parle des hommes de l’espèce d’Obama, de François Holande, des pécheurs, des homosexuels. Elle dit que ces hommes retiennent injustement la vérité captive. C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs cœurs ; en sorte qu’ils déshonorent leur propre corps ; eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du     Créateur. C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes ; car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui et contre nature ; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens reprouvé, pour commettre des choses indignes, étant remplis de toute espèce d’injustice, de        méchanceté, de cupidité, de malice ; pleins d’envi, de meurtre, de     querelle, de ruse, de malignité… Frères, vous voyez ! L’apôtre Paul, a   sévèrement fustigé, et condamné avec la dernière énergie les péchés du monde. Il a parlé des hommes qui couchent avec les hommes, et les  femmes qui couchent avec les femmes. Selon lui, c’est Dieu Lui-même qui les a livrés à ces choses infâmes et diaboliques, parce qu’ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu. Comme Paul, moi aussi je condamne avec la dernière énergie la pratique homosexuelle, et la pratique de    l’adultère, de l’impudicité, et tous les autres péchés.

Ce qui s’est passé au temps de Lot, se passera aussi en ces derniers jours, lorsque le Fils de l’Homme se rendra visible. Et Il se rend visible à travers votre serviteur frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Partout dans le monde l’homosexualité bat son plein. Frères, c’est ici la preuve tangible et irréfutable que le Fils de l’homme de notre temps, se rend visible, se fait connaître et se manifeste. Déjà plus d’un million de       personnes à travers le monde ont entendu parler de ce Fils de l’homme. Aux Etats-Unis d’Amérique et en France, une loi a été votée pour reconnaître le droit des homosexuels de se marier entre eux. Ces homosexuels ne sont pas seulement les gens d’autres religions, car il y a aussi des     soi-disant hommes de Dieu qui se livrent à cette pratique sexuelle  odieuse, infâme et diabolique ; il y a aussi des soi-disant chrétiens homosexuels. Vous voyez ! L’homosexualité a atteint son point culminant. Il n’y a plus rien à faire. Il ne reste que le jugement de Dieu, comme du temps de Lot.

Dans GENESE 19 :5, les hommes de Sodome et Gomorrhe dirent à Lot, qui venait de recevoir chez lui, deux anges de Dieu, ayant              l’apparence humaine : « Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions. » Frères, ces hommes qui ne craignaient pas Dieu, se préparaient à un viol collectif. Ils voulaient coucher avec les messagers de Dieu. Lot, qui     voulait les protéger, leur proposa ses propres filles, en disant : « Mes  frères, ne faites pas du mal ! Voici, j’ai deux filles qui n’ont point connu  d’homme, je vous les amènerai dehors, et vous leur ferez ce qu’il vous plaira. Seulement ne faites rien à ces hommes puisqu’ils sont venus à l’ombre de mon toit. » Vous voyez ! Il y avait l’homosexualité du temps de Lot. Et Jésus dit : « Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra. » Qu’il me soit encore permis d’expliquer le mot “paraître” qui est d’une importance capitale dans cette Parole prophétique. Ce mot signifie se rendre visible, se fait connaître, se manifester. Le Fils de l’Homme, Jésus–Christ, se rend-t-il visible aujourd’hui ? Oui. En la       modeste personne de frère Christ-Moïse, qu’Il a établi Fils de l’homme pour notre temps. Puisqu’Il se rend visible, se fait connaître et se         manifeste, doit-on en conclure que ce qui est arrivé du temps de Lot   arrive aujourd’hui ? Oui. Le Fils de l’homme, frère Christ-Moïse est dans la porte ; et est la Porte étroite que très peu trouveront. Il est l’agneau immolé en ce temps prophétique de l’aube, Jésus–Christ Lui-même étant l’unique et véritable Agneau immolé. Le mot “véritable” ne s’oppose pas au mot “faux”. Il signifie simplement la réalisation parfaite de quelque chose. Ainsi donc, Jésus–Christ est la réalisation parfaite de l’Agneau.


LE JUGEMENT DE SODOME ET GOMORRHE

Pourquoi Dieu a-t-Il jugé, condamné et détruit Sodome et            Gomorrhe ? C’est à cause de leur incrédulité. L’incrédulité est la mère de tous les péchés. Oui Monsieur. Avant de détruire ces villes, qu’a fait Dieu ? Il est descendu Lui-même du ciel, tout en restant au ciel. Ô, la Manne Fraîche. Il est descendu sur la terre en prenant la forme d’un homme. En GENESE 18 :1, l’Ecriture dit que l’Eternel a apparu à        Abraham. C’était le Fils de l’Homme par essence et par excellence dans une forme humaine. Il s’est rendu visible à Son prophète, car le temps du jugement était proche. Frères, quand ce même Fils de l’Homme,          l’Unique, se rendra visible dans le Fils de l’homme, frère Christ-Moïse, sachez que le temps du jugement est proche. Le grand Dieu, le           Tout-puissant et le Tout-suffisant, El Shaddaï, a apparu à Abraham sous une forme humaine. Quand « il leva les yeux, et regarda : Voici trois hommes » qui étaient debout près de lui. Ces trois hommes ne sont pas les trois personnes d’une quelconque sainte trinité. Parmi ces trois   hommes, il y avait Dieu et deux anges. En   GENESE 18 :3, Abraham dit : « Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point, je te prie, loin de ton serviteur. » En disant “Seigneur”, au singulier, il s’adressa à celui qui était Dieu parmi eux. En GENESE 19 :1, l’Ecriture dit que les deux   anges arrivèrent à Sodome sur le soir. Par conséquent, Il y avait Dieu et deux anges. La trinité est une doctrine humaine d’inspiration diabolique, enseignée d’abord par l’Eglise catholique romaine, puis par ses filles, les impudiques. Qui sont ses filles ? Ce sont : l’église protestante               méthodiste, l’église méthodiste unie, les églises évangéliques et  pentecôtistes, l’église branhamiste, l’église des mormons. Nous en      reparlerons un jour plus en profondeur, si Dieu le veut.

Avant de détruire Sodome et Gomorrhe, Dieu Lui-même est  descendu sur la terre, en prenant une forme humaine. Avant de détruire ce monde, Dieu   Lui-même descendra sur la terre, en prenant une forme humaine. En prélude à cette grande destruction à venir, Dieu Lui-même est descendu dans un homme, prenant la forme de frère Christ-Moïse. Il n’est pas Dieu Lui-même, mais Dieu Lui-même est descendu en lui, pour constater et voir par Lui-même si ce qu’on dit des péchés des hommes est vrai. Au temps prophétique du matin, Il descendra encore dans le Fils de l’homme de ce temps, après le départ du Fils de l’homme notre âge. D’après la Parole de l’Ecriture, dans GENESE 18 :20, Dieu dit à Abraham : « Le cri contre Sodome et Gomorrhe s’est accru, et leur péché est    énorme. C’est pourquoi je vais descendre, et je verrai s’ils ont agi       entièrement selon le bruit venu jusqu’à moi ; et si cela n’est pas, je le saurai. » Frères, Dieu qui sait toutes choses, qui voit tout, est quand même descendu à Sodome et Gomorrhe pour voir si ce qu’on disait était exact. Ô, mystère ! Aujourd’hui encore, Il fait exactement la même     chose. Il descend toujours du ciel pour constater les faits, avant de    frapper. Ses yeux parcourent toute la terre pour se rendre compte des actions des hommes.


LE MYSTERE DES SEPT YEUX DE L’AGNEAU

Dans APOCALYPSE 5 :6, il y a un Agneau qui est là, comme immolé. Il a sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu, envoyés par toute la    terre. Qui sont ces sept Esprit de Dieu ? D’après APOCALYPSE 4 :5, ce sont sept lampes ardentes qui brûlent devant le trône. Maintenant, qu’est-ce qu’une lampe ardente ? C’est un prophète de Dieu. Dans   JEAN 5 :35, le Seigneur dit que Jean-Baptiste est une lampe ardente. Or, il est prophète, et plus que prophète, selon MATTHIEU 11 :9. Le Seigneur dit qu’il est une lampe ardente, et qu’il est aussi prophète, et plus que prophète. Une lampe ardente est donc un prophète, et il est plus que prophète. Par conséquent ces sept lampes ardentes sont sept prophètes, et ils sont plus que prophètes. Que veut dire Jésus, quand Il dit que Jean est prophète, et plus que prophète ? Il veut dire qu’il est Dieu. C’est ici la Manne Fraîche. Qui sont donc les sept lampes ardentes dont on parle ? Ce sont sept Dieux, Jésus–Christ Lui-même étant l’unique Dieu. Et les sept yeux qui parcourent toute la terre, qui sont-ils ? Ce sont également sept Dieux. En ce temps prophétique de l’aube, un œil de Dieu, pour ne pas dire les yeux de Dieu parcourent toute la terre, afin de se rendre compte des actions des hommes. Dieu Lui-même est descendu sur la  terre, voilé et caché dans un corps noir, afin de voir tout ce qui se passe dans le monde. Avant le jugement, Il descend toujours sur terre, sous forme humaine. Dans ZACHARIE 3 :9, Dieu dit : « Voici, pour ce qui est de la pierre que j’ai placée devant Josué, il y a sept yeux sur cette seule pierre… » Dans ZACHARIE 4 :10, Dieu dit que ces sept yeux sont les yeux de Dieu, qui parcourent toute la terre. Qui est donc cette pierre qui a sept yeux ? C’est Dieu Lui-même ; c’est le symbole de Dieu. Dieu a sept yeux. L’Agneau qui est là comme immolé a aussi sept yeux. Qui est donc cet Agneau ? C’est Dieu manifesté en chair. Frères, en ce temps prophétique de l’aube, Dieu a envoyé sur la terre, le septième Esprit de Dieu, qui est une lampe ardente. Ce septième Esprit de Dieu, en qui habite  l’unique Esprit de Dieu, est prophète et plus que prophète. Il est venu avec une Parole prophétique, un Message prophétique, la Manne      Fraîche, pour votre perfection. IL rend compte au Dieu Tout-puissant, qui demeure en lui, de tout ce qui se passe dans le monde.

Dieu prend toujours des dispositions particulières avant de     frapper. Il descend Lui-même sur terre. Puis, Il révèle la Parole prophétique, qui vient à un homme, qu’Il fait Dieu. Très peu croient en cette Parole, par laquelle Il jugera, par Jésus–Christ, les actions secrètes des hommes. Voici le Message prophétique adressé à Lot, par les deux messagers de Dieu : « Qui as-tu encore ici ? Gendres, fils et filles, et tout ce qui t’appartient dans la ville, fais-les sortir de ce lieu. Car nous allons détruire ce lieu, parce que le cri contre ses habitants est grand devant l’Eternel. » (GENESE 19 :12-13). Frères, avez-vous remarqué la simplicité de ce Message Divin ? Pourtant les habitants de Sodome et Gomorrhe n’y ont pas cru. Et Dieu détruisit ces villes, sans miséricorde. Le Dieu   miséricordieux a détruit tous les habitants de ces villes, excepté Lot et ses filles. Le Dieu d’amour, plein de grâce, qui nous dit d’aimer nos  ennemis, n’a pas aimé Ses ennemis, et Il ne leur a pas pardonné leurs péchés. Ce sont seulement Lot et ses deux filles qui ont pu échapper à son ardente colère. Et   Jésus dit que ce qui est arrivé du temps de Lot arrivera pareillement le jour où le Fils de l’Homme paraîtra. Que s’est-il passé du temps de Lot ? Sur toute la population de deux villes, seulement trois personnes ont été sauvées. Aujourd’hui encore très peu seront sauvés. Car très peu verront le Fils de l’homme de notre temps et croiront en lui ; très peu entreront par la Porte étroite. Jésus de Nazareth dit, dans MATTHIEU 7 :13-14, qu’il y a deux portes : La Porte étroite qui mène à la vie éternelle, et la porte large qui mène à la mort éternelle. En ce qui concerne la Porte étroite, Il dit : Il y en a peu qui la trouvent. Mais, que constatons-nous aujourd’hui ? Tous les chrétiens, toutes tendances dénominationnelles confondues, disent qu’ils ont trouvé la Porte étroite. Et ce sont des millions et des millions. Si tel est le cas, c’est que ce que Jésus dit n’est pas vrai. Qu’est-ce qu’Il dit ? Peu trouveront la Porte étroite. Savez-vous quelle Porte étroite ils disent avoir trouvée ? C’est  Jésus–Christ de Nazareth. Or, Jésus–Christ de Nazareth n’est que la Porte étroite pour les Juifs, et non pour les nations. C’est pourquoi Il dit d’ailleurs : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » (MATTHIEU 15 :24). S’Il n’a été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël, quel est le sort des autres peuples? C’est ici la  sagesse qui a de l’intelligence : Jésus de Nazareth n’a été envoyé qu’aux brebis de la maison d’Israël. Mais Dieu n’a pas oublié les autres peuples. A ces peuples-là, Il a envoyé des Christ pour annoncer Sa Parole. Tout le monde s’accorde à dire que Dieu a envoyé John Wesley et Luther. Mais sachez que Wesley n’a été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison de Dieu qui était en Angleterre. Je suis donc étonné de voir des gens se   réclamer aujourd’hui de lui et de son message. Wesley n’a pas été   envoyé aux ivoiriens. Je ne sais donc pas pourquoi les méthodistes      s’agitent. La Porte étroite en Angleterre, c’était Wesley. Aux Etats-Unis, il y a eu frère Branham, qui était seulement la Porte étroite pour les    américains. Il n’a été envoyé qu’aux américains. Tous les autres peuples qui se réclament de lui aujourd’hui sont dans l’erreur. En ce temps     prophétique de l’aube, je n’ai été envoyé qu’aux fils et filles de Dieu qui sont en Côte d’Ivoire. Cependant, il est aussi permis à d’autres de      trouver la Porte étroite de ce temps prophétique de l’aube, par le      mystère de la grâce du prophète.

Je récapitule : Avant de frapper et de détruire, Dieu fait deux     choses essentielles :

1. Il devient un simple homme, ou Il fait un homme Dieu

2. Il révèle Sa Parole à la Parole faite chair. Que son Nom soit béni !


LE JUGEMENT DU MONDE DU TEMPS DE NOE

Du temps de Noé, Dieu a fait deux choses essentielles :

1. Il a fait un homme Dieu : Noé, car la Parole de Dieu lui a été adressée.

2. Il a révélé à Son prophète, la Parole prophétique de l’heure. Quelle est la quintessence de cette Parole ? Dieu lui dit : « La fin de toute chair est arrêtée par devers moi ; car ils ont rempli la terre de violence ; voici, je vais les détruire avec la terre. Fais-toi une arche de bois… » (GENESE 6 :13-14).     Avez-vous remarqué, frères, la simplicité de ce Message   prophétique ? Il fallait simplement voir le Fils de l’homme de ce temps, et croire en lui, pour être sauvé. Combien l’ont vu ? Et combien ont-ils cru en lui ? Huit personnes en tout. Et Jésus dit que ce qui arriva le jour du temps de Noé, arrivera pareillement le jour où le Fils de l’Homme paraîtra dans le Fils de l’homme. Frères, très peu verront ce Fils de l’homme, et très peu croiront en lui. Quel est son Message pour nous ? Voir Dieu face à face, afin d’être sauvé. Frères, avez-vous  remarqué la simplicité de son Message ? Ô, la Parole. De quoi s’agit-il ? Il s’agit de voir le Fils de l’homme de notre temps, et avoir la plénitude de la vie éternelle. Ô, quel Message   simple ! Malgré cette simplicité, très peu verront le Fils de l’homme et croiront en lui. Vous qui l’avez déjà vu, et qui le voyez encore, et qui croyez en lui, l’Esprit de gloire repose sur vous.

Comment Dieu a-t-il détruit le monde ? Du temps de Noé, Il a envoyé le déluge pendant quarante jours sur la terre. Et Il extermina, Il tua tous les habitants de la terre, hommes et femmes, vieux et jeunes, enfants et nourrissons. Il les tua tous sans miséricorde, alors qu’Il est le Dieu de toute miséricorde. Il est lent à la colère, mais quand Sa colère s’enflamme, Il ne manifeste ni amour, ni grâce, ni miséricorde, ni bonté, ni bienveillance, ni pitié. En GENESE 7 :16, l’Ecriture dit que c’est Dieu Lui-même qui a fermé la porte de l’arche sur Noé. Elle a été fermée de   l’extérieur, sans aucune possibilité de l’ouvrir de l’intérieur. Sait-on     jamais ! Noé pourrait avoir pitié et ouvrir la porte aux gens.

Frères, quand Dieu a conclu une alliance avec Abraham, Il lui a   révélé une Parole particulière. Quand Il voulait traiter avec Noé, Il lui a aussi révélé une Parole prophétique particulière. Avec Moïse, l’homme qu’Il a fait Dieu, Il a fait la même chose, en lui donnant un Message particulier. Quand Il est venu Lui-même en chair, en la personne de  Jésus–Christ de Nazareth, Il avait un Message particulier. Après Lui est venu l’apôtre Pierre, qui avait aussi un Message particulier. Quand Il a voulu traiter avec Paul, Il lui a révélé un Message particulier. L’apôtre parle même de son Evangile, dans ROMAINS 2 :16. En ce temps prophétique de l’aube, c’est avec moi qu’Il traite. Il a signé une alliance avec moi, en me donnant la Parole prophétique de notre temps : La Manne Fraîche, qui est mon Evangile. Quand je parle de mon Evangile, les gens se plaignent, et crient au blasphème. Mais quand l’apôtre Paul parle de son Evangile, ils sont d’accord avec lui. Vous voyez l’hypocrisie de l’homme ? Frères, il n’y a qu’un seul et unique Evangile : c’est l’Evangile éternel du Dieu éternel. Le Mystère, c’est que Dieu, à chaque âge, révèle à un homme, à un prophète – messager, une portion de cet Evangile. Il révèle à chaque temps prophétique une portion de Sa Parole, pour accomplir Sa volonté. Considérons les sept lettres que l’apôtre Jean a envoyées aux sept Eglises. Chaque lettre est une Parole de Dieu, issue de l’immensité infinie de l’unique Parole de Dieu. Comprenez-vous ce mystère du Royaume des cieux ? La Manne Fraîche n’est qu’une portion de l’immense Parole de Dieu. Tous ceux de cet âge prophétique de l’aube, seront jugés par cette portion de la Parole de Dieu, parce que Dieu m’a fait Fils de l’homme. Frères, le jugement de toutes choses est remis à l’unique Fils de     l’Homme qui a engendré des Fils de l’homme. A ces Fils de l’homme Il a délégué Son pouvoir de juger.


LA DELEGATION DU POUVOIR DE JUGER

Quand Dieu décide de faire quelque chose, Il Lui arrive de déléguer Son pouvoir à Ses serviteurs. Quand Il voulait parler à la vierge Marie, Il délégua Son pouvoir à l’ange Gabriel. Quand Il veut parler à Son peuple à travers les âges, Il délègue Son autorité à Ses prophètes qui agissent en Son Nom. Quand Il voulait délivrer les enfants d’Israël de la servitude, Il fit Moïse Dieu. Puis Il lui délégua Son pouvoir. Quand Il voulait juger et frapper le pays d’Egypte, Il délégua Son autorité à Moïse. Frères, ce    même Dieu va encore juger et frapper. Pour ce faire, Il déléguera Son pouvoir à des Fils de l’homme, qu’Il établira sur des trônes. Dans    JEAN 5 :27, le Seigneur dit que Dieu lui a donné le pouvoir de juger,    parce qu’Il est Fils de l’Homme. Vous voyez ! C’est au Fils de l’Homme que Dieu a donné le pouvoir de juger tout homme et toute chose. Savez-vous pourquoi Il m’a fait Fils de l’homme ? C’est aussi pour juger. Quand le temps sera venu, Il me jugera d’abord au Tribunal de Christ, non pas à cause de mes péchés, qu’Il a déjà jugés et ôtés, mais à cause de mes œuvres. Après m’avoir jugé selon mes œuvres, Il me donnera ma récompense, une couronne incorruptible. Puis, Il m’établira pour juger les autres. Après avoir jugé les Fils de l’homme, selon leurs œuvres, Il les oindra pour juger tous ceux de leur génération. Frères, je jugerai vos  œuvres, non par la Bible, mais par la Manne Fraîche. Je ne jugerai pas vos péchés, qui ont déjà été jugés et effacés à jamais, mais vos œuvres, avant que vous ne soyez récompensés. En ce qui concerne le jugement du trône blanc, le Fils de l’Homme par essence et par excellence me  donnera le pouvoir de juger, parce qu’Il m’a fait Fils de l’homme. Le Fils de l’Homme par essence et par excellence, ne jugera pas Lui-même. Mais Il nous déléguera le pouvoir de le faire. Le jugement sera équitable, sans complaisance.

Dans DANIEL 7 :9-10, l’Ecriture parle de l’ancien des jours dont le vêtement et la chevelure sont blancs comme la neige. La blancheur   éclatante de Sa chevelure est la marque distinctive de Sa suprême  autorité à juger. Cela veut dire qu’Il est le Juge suprême. Il s’assit sur un     trône. En dehors de ce trône il y en a d’autres sur lesquels sont assis les juges. Comme vous pouvez le constater, Il est le Juge des juges, le Juge suprême qui délègue Son pouvoir à des juges. Ce sont ces juges-là qui jugeront, en Sa présence et sous Son autorité. Ils rendront ce jour-là un jugement sans appel. Ces juges jugeront, et les hommes et les anges, ainsi que toute les créatures de Dieu.

Dans l’Eglise, Dieu a délégué Son pouvoir aux hommes, afin qu’ils puissent commander, juger et agir en Son Nom Tout-puissant et         Tout-suffisant.


LA DELEGATION DE POUVOIR DANS L’EGLISE

Dans JOB 38 :12, Dieu dit à Job : « Depuis que tu existes, as-tu  commandé au matin ? » Par cette Parole, nous comprenons aisément qu’on peut commander au matin. En cette nouvelle année 2014, nous allons tous apprendre à commander, non seulement au matin, mais à la semaine, au mois, à l’année, aux démons, aux hommes, à la bénédiction, à la guérison, à la maladie, à la pauvreté, à la prospérité. Nous allons commander à tout ce qui existe et à tout ce qui respire, au Nom         Tout-puissant et Tout-suffisant de  Jésus–Christ.

Frères, depuis que tu existes, et que tu crois en Jésus–Christ, as-tu commandé au matin ? Et toi, sœur, l’as-tu déjà fait ? Savez-vous que vous pouvez toute chose, par le Nom Tout-puissant et Tout-suffisant du Dieu Tout-puissant et Tout-suffisant, Jésus–Christ ? En ce Nom, tout    genou fléchit dans les cieux, sur la terre, et sous la terre. Toute chose est entièrement soumise à ce Nom Divin. Si nous invoquons ce Nom, avec foi et autorité, toute chose nous sera soumise, et rien ne nous sera     impossible. En ce Nom, Dieu nous a délégué Son grand pouvoir, afin que nous puissions agir en Son Nom. Tout est possible à celui qui croit en ce Nom merveilleux. Frères et sœurs, commandons au matin, par la       puissance de résurrection. Et voyons la gloire de Dieu se manifester. Commandons à la pauvreté de s’en aller, et à la prospérité d’entrer   puissamment dans notre vie. Commandons à la maladie de sortir de nous, et à la guérison de faire son entrée. Commandons au soleil, à la lune, au vent, à la pluie, à la tempête, au Nom Tout-puissant et  Tout-suffisant de Jésus–Christ. Et Rien ne nous sera impossible.

Devant la Belle Porte, Pierre dit au boiteux : « Je n’ai ni argent, ni or ; mais ce que j’ai, je te le donne : Au Nom de Jésus–Christ de  Nazareth, lève-toi et marche. » Qu’a-t-il bien pu donner au boiteux ? Il lui a donné deux choses essentielles et capitales : La foi et la guérison. Frères, Pierre n’a pas demandé au Seigneur de guérir ce malade, mais il a commandé, au Nom de Jésus–Christ. A quoi a-t-il commandé ? Il a    commandé à la foi et à la guérison d’entrer en cet homme. Nous aussi, nous avons en Jésus–Christ, le pouvoir de commander à toute chose, avec succès. Pierre a donné la foi et la guérison au malade. Il a parlé comme s’il était Dieu en personne. Frère, parle aussi comme si tu étais Dieu Lui-même, bien que tu ne sois pas Dieu Lui-même. Dans JOSUE 10 :12-13, le prophète a commandé au soleil et à la lune, en     disant : « Soleil, arrête-toi sur Gabaon, et toi, lune, sur la vallée   d’Ajalon ! » Et ces deux luminaires, lui ont obéi, parce qu’ils lui étaient soumis. Remarquez : il n’a pas dit : Seigneur arrête le soleil et la lune. Il a pris ses responsabilités, en s’adressant directement à eux. Frères,        apprenons à commander, parce que nous pouvons commander, et nous devons commander. Commandons, commandons, et commandons ! Commandons aux mauvaises pensées ! Commandons aux tentations ! Commandons !

Dans DEUTERONOME 28 :8, Dieu dit qu’Il ordonnera à la bénédiction d’être avec nous dans nos maisons. Il a le pouvoir d’ordonner. Ce pouvoir, Il nous l’a donné, Il nous l’a délégué. Alors, au Nom Tout-puissant et Tout-suffisant de Jésus–Christ, ordonnons à la bénédiction d’entrer dans notre maison.

Frère, depuis que tu crois en la Manne Fraîche, as-tu commandé au matin? Sœur, depuis que tu es dans la Manne Fraîche, as-tu commandé au matin ? C’est le moment de passer à l’acte. Que Dieu vous bénisse !

Ce qui est arrivé du temps de Lot, arrivera pareillement le jour où le Fils de l’Homme paraîtra ; Dois-je encore insister sur le sens du mot “paraître” ? Il signifie se rendre visible. Le Fils de l’Homme, l’Invisible, sera rendu visible quand ce qui est arrivé du temps de Lot, arrivera      encore. Qu’est-ce qui est arrivé du temps de Lot ? Les hommes          mangeaient, buvaient, plantaient, bâtissaient, et pratiquaient les         déviances sexuelles telle que l’homosexualité. Ces choses se passent   aujourd’hui encore : on mange, on boit, on se marie, on marie les gens, on fait les affaires, on achète, on plante, on bâtit de belles et grandes maisons, on commet les péchés sexuels : L’adultère, l’impudicité,        l’avortement. Faites un tour à la rue princesse et à la rue des princes à Yopougon, et vous verrez que la prostitution et la débauche sexuelle  battent leur plein. A côté de ces choses infâmes, l’alcool coule à flots, et on mange beaucoup. C’est la preuve irréfutable que le Fils de l’homme promis est bel et bien dans notre pays. Il porte en lui-même l’unique Fils de l’Homme. Frères, nous sommes à la fin des temps, et le compte à   rebours a déjà commencé. Soyons donc toujours remplis du Saint–Esprit et du Feu Divin. Soyons Toujours saints, et recherchons toujours la   sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Frères, Dieu frappera ce monde de péché et de pécheurs par le feu de Sa terrible   colère. Il détruira ce monde, aussi sûr que je me tiens devant vous,      annonçant la Parole du Seigneur. Il y a des gens ici, qui commettent    l’adultère et l’impudicité, qui couchent avec des prostituées, et qui se disent corinthiens. Ils souillent leur corps et leur esprit. Par là, savons qu’ils ne sont pas des nôtres, car ce sont des pécheurs, alors que nous, nous sommes saints. Il est écrit dans l’Ecriture, dans 1 JEAN 3 :8, que « celui qui pèche est du diable… » Nous, nous ne péchons pas, parce que nous ne sommes pas du diable, mais de Dieu. Frères, le Fils de l’homme est là, le jugement de Dieu a déjà commencé dans l’Eglise, en ce temps prophétique de l’aube. Il sépare l’ivraie du bon grain, car le grain de blé est mûr. Le Seigneur lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est Fils de l’homme.


LIEN PROPHETIQUE ENTRE LE FILS DE L’HOMME ET LE CADAVRE

Dans MATTHIEU 24 :27, le Fils de l’Homme qui s’est rendu visible en orient, plus précisément en Israël, se rendra encore visible en          occident. Savez-vous que sur le plan spirituel, prophétique et  géographique, la Côte d’Ivoire est en occident ? C’est juste. Par conséquent, en ce temps prophétique de l’aube, c’est en Côte d’Ivoire que le Fils de l’Homme doit encore se rendre visible, au travers d’un   ivoirien, qu’Il fera Fils de l’homme. Savez-vous que pour avoir la vie   éternelle, il faut voir le Fils de l’homme de votre temps, au travers de qui, l’unique Fils de l’Homme se rend visible ? C’est juste. Comment   croire en lui ? C’est en mangeant sa chair et en buvant son sang. Pour pouvoir manger sa chair et boire son sang, il faut qu’il soit crucifié avec Christ, et qu’il devienne un cadavre. C’est ici la Manne Fraîche : Le Fils de l’homme et le cadavre de MATTHIEU 24 :28 sont un. C’est une seule et même personne. Le Fils de l’homme, frère Christ-Moïse, qui est  manifesté devant vous, est aussi le cadavre, l’incarnation du cadavre de MATTHIEU 24 :28. Aujourd’hui beaucoup d’hommes, après avoir lu mes écrits, et entendu la Manne Fraîche, se sont  auto–proclamés Fils de l’homme. Bientôt, ils vont peut-être aussi s’auto–proclamer cadavres de MATTHIEU 24 :28. Qu’est-il écrit dans MATTHIEU 24 :28 ? « En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. » Qui est donc ce cadavre aujourd’hui ? C’est votre serviteur : Frère Christ-Moïse. C’est seulement autour de ce cadavre que les aigles s’assemblent pour écouter la véritable       Parole de Dieu, et pour adorer Dieu en esprit et en vérité. Aujourd’hui, cette Ecriture s’est accomplie. Si les aigles s’assemblent autour du cadavre, je me demande bien ce que font les gens dans les Eglises évangéliques et pentecôtistes, et dans les autres religions chrétiennes : Catholiques, méthodistes, branhamistes, mormons, harristes. Frères, il n’y a aujourd’hui qu’un seul lieu d’adoration pourvu par Dieu : C’est seulement là où est le cadavre de MATTHIEU 24 :28. Et là où le Message de ce cadavre est fidèlement prêché, sans aucune révélation additionnelle. C’est par une révélation Divine que j’ai été fait Fils de l’homme et cadavre de MATTHIEU 24 :28. J’ai aussi été fait Dieu par Dieu. Je ne suis pas Dieu, mais Dieu m’a fait Dieu. Et je mourrai comme tout homme. Que se passera-t-il quand je mourrai ?


LES FUNERAILLES DE FRERE CHRIST-MOISE

Quand je mourrai, il ne se passera pas grand-chose. Si vous en avez les moyens, vous pourrez déposer ma dépouille à la morgue. Sinon, ne le faites pas. Si vous en avez les moyens, vous pourrez mettre mon corps dans un cercueil, sinon ne le faites pas. Si vous le voulez, vous pourrez organiser une veillée pour chanter les louanges du Seigneur, qui m’a  sauvé et lavé de tous mes péchés. A cette veillée, vous pouvez manger et boire. Quand je mourrai, je ne ressusciterai que lors de la première     résurrection, pour être enlevé avec l’Epouse. Il est donc inutile de       spéculer sur une quelconque résurrection avant ce jour-là. Sur ma pierre tombale, écrivez ces quelques mots : Ci-gît le Fils de l’homme du temps prophétique de l’aube, l’incarnation du cadavre de MATTHIEU 24 :28. J’approfondirai ce sujet dans ma prédication intitulée “ORAISON FUNEBRE”. Que le Nom du Seigneur soit béni !

Ce qui est arrivé du temps de Lot, arrivera pareillement le jour où le Fils de l’homme paraîtra.

Dans LUC 17 :22, le Fils de l’Homme dit à Ses disciples : « Des jours viendront où vous désirerez voir l’un des jours du Fils de l’Homme, et vous ne le verrez point. » De quel jour s’agit-il ? Combien de jours du Fils de l’Homme y a-t-il ? Il s’agit du deuxième jour du Fils de l’Homme. Il y a trois jours du Fils de l’Homme, comme l’atteste la Parole de l’Ecriture, dans LUC 13 :31-32 : Le premier jour du Fils de l’Homme, c’est  aujourd’hui, le deuxième jour, c’est demain, et le troisième jour, c’est le troisième jour. Le premier jour du Fils de l’Homme s’est accompli avec Jésus–Christ de Nazareth, le Fils unique de Dieu. Le deuxième jour du Fils de l’Homme, c’est le jour que Ses disciples, qui sont Juifs, ne verront pas. Ils ne le verront pas, parce qu’il s’accomplira, non pas en Israël, mais dans les nations. Oui Monsieur. Et le troisième et dernier jour du Fils de l’Homme s’accomplira en Israël. Nous organiserons un réveil sur le     thème suivant : Les trois jours du Fils de l’Homme. L’Eglise d’Agboville, l’Eglise de Selmer et l’Eglise d’Adjouffou nous donneront des prédicateurs, qui nous parleront de ce mystère, par le Saint–Esprit. Chacune de ces Eglises fera connaître le frère qui prêchera. Frères Israël les recevra, afin d’élaborer un programme, dès que cette prédication sera imprimée. Il fera le point au Conseil. Amen ! C’est très urgent et très important. Si cela est possible, que ce réveil ait lieu dans le courant du mois de janvier 2014. Ce réveil aura lieu simultanément dans ces trois Eglises. Que le Nom du Seigneur soit béni ! Parlons maintenant de notre comparution devant le Tribunal Christ.


LA COMPARUTION DEVANT LE TRIBUNAL DE CHRIST

L’apôtre Paul dit : « … Il nous faut tous comparaître devant le    tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps. » (2 CORINTHIENS 5 :10) De quoi s’agit-il exactement ? Il s’agit du jugement de l’Epouse de l’Agneau. Etant déjà purifiée de tous ses péchés dont Dieu ne se souvient plus, ce sont ses œuvres qui seront jugées ce jour-là. Nos péchés ont été ôtés, abolis et effacés par l’offrande du corps de Jésus. Dieu les a donc oubliés au point qu’Il ne voit plus de péché en nous. Il nous a déclarés saints et  irrépréhensibles, par Sa Parole sainte, immuable et éternelle. Etant saints, et n’ayant pas de péché en nous, Dieu jugera nos actes. Etant saints, et ne pratiquant pas le péché, et ne pouvant pas pécher, ce sont nos œuvres qui seront jugées ; Selon EPHESIENS 2 :10, nous sommes l’ouvrage de Dieu, ayant été créés en Jésus–Christ pour de bonnes      œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. Pour ce qui nous concerne, nous les saints, qui avons achevé notre    sanctification dans la crainte de Dieu, nous qui avons été perfectionnés par les cinq ministères de la Parole, nous qui sommes parvenus à l’unité de la foi, à la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme faits, et à la mesure de la stature parfaite de Christ, nous qui sommes parvenus à l’excellence, nous comparaîtrons pour rendre compte de nos bonnes œuvres. A l’issue de cette comparution, le Seigneur nous déclarera     dignes de recevoir des récompenses. Quelles sont ces récompenses ? Ce sont : la couronne incorruptible, la couronne de justice, la couronne de vie. Maintenant quelles sont les bonnes œuvres que devons-nous       pratiquer pour pouvoir être récompensés, et recevoir la couronne que le Seigneur nous réserve dans les cieux ? Il faut traiter durement son corps, et le tenir assujetti, d’après 1 CORINTHIENS 9 :27. Frères, nous sommes comme dans un stade, en compétition, dans le but de remporter le prix, le prix de la vocation céleste. Pour cela, nous sommes dans l’obligation de nous imposer, volontairement et joyeusement, toute espèce       d’abstinence. Abstenons-nous donc des péchés sexuels, et de tout autre péché. Voici une autre bonne œuvre que Dieu a d’avance préparée afin que nous la pratiquions : Lutter contre le péché jusqu’au sang, et le     vaincre, par la puissance du Sang de Jésus, et par la puissance de         résurrection. Se sanctifier quotidiennement, et rechercher la              sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur, sont aussi de bonnes œuvres à pratiquer. Croire en celui que Dieu a envoyé en est une autre. Or, en ce temps prophétique de l’aube, Dieu a envoyé un Fils de l’homme. Croire en ce Fils de l’homme, c’est pratiquer également une bonne œuvre que Dieu a d’avance préparées pour nous. Voir Dieu face à face, croire en lui, le toucher, l’aimer, le servir, est une très bonne      œuvre. Celui qui croit en celui que Dieu a envoyé en ce temps              prophétique de l’aube, doit absolument prêcher son Message, tel qu’il le prêche lui-même : c’est une bonne œuvre, une très bonne œuvre.      Quiconque ajoute à la Manne Fraîche, ses propres paroles et ses propres révélations, fait une mauvaise œuvre, que Dieu a d’avance préparée pour lui. Celui qui reçoit des révélations, ou qui entend des voix, doit les     soumettre à la Manne Fraîche, et à l’Esprit supérieur dont elle est ointe. Frères, Dieu nous a donné un Message prophétique ; il serait donc     aberrant de laisser ce Message de côté, et de croire en des révélations qui lui sont contraires. Celui qui agit de la sorte fait une mauvaise œuvre. Examinez donc vos révélations, vos signes et vos visions, à la lumière de la Manne Fraîche. Agir ainsi, c’est faire preuve d’intelligence, de sagesse et de discernement. Si une voix vous dit de jeûner, faites-le ; mais soumettez cette voix à la Parole prophétique de notre temps, car le Fils de l’homme nous a enseigné comment jeûner, quand jeûner, et quand rompre le jeûne. Combattre le bon combat de la foi, résister au diable et aux tentations, par la puissance du Saint–Esprit, c’est pratiquer une bonne œuvre. Si quelqu’un fait quelque chose dans la chair, il fait une très mauvaise œuvre. Frères, une œuvre, quelles que soient sa noblesse, sa beauté et sa solennité, est mauvaise si elle n’est pas inspirée de Dieu. Baptiser d’eau, par exemple, est une œuvre noble ; mais si je n’ai pas le mandat Divin pour baptiser, c’est en vain que je le fais. Prêcher l’Evangile est une œuvre noble ; mais si je prêche sans  mandat Divin, je fais une mauvaise œuvre. En toutes choses, frères, nous devons absolument avoir un mandat Divin, sinon ce que nous faisons est mal. Et nos œuvres seront jugées. Dans de telles conditions, nous ne pouvons pas être récompensés ; nous ne recevrons aucune couronne. Frères, cherchons toujours à savoir ce que dit la Manne Fraîche, avant de faire telle ou telle chose. La question que nous devons nous poser est la suivante : Que dit le Fils de l’homme ? Pas que dit la Bible, mais le Fils de l’homme ; car c’est lui que Dieu a envoyé, et non la Bible. Supporter les épreuves sans murmures, sans se plaindre, c’est pratiquer une bonne œuvre. Aimer son prochain, c’est une bonne œuvre. Aimer son ennemi, c’est pratiquer une bonne œuvre. Prier pour celui qui nous maltraite et qui nous persécute, c’est une bonne œuvre. Maudire sous l’inspiration Divine, est aussi une bonne œuvre. Examinons ce qui s’est passé du temps de l’apôtre Pierre, dans ACTES 5. Cet apôtre a livré Ananias et Saphira à la mort. Et Dieu les a exécutés. Pierre a-t-il fait une bonne œuvre, ou une mauvaise œuvre ? Il a fait une très bonne œuvre, parce qu’il a agi sous inspiration Divine. Dans 1 SAMUEL 15 :3, Samuel le      prophète dit au roi Saül, par le “Ainsi dit le Seigneur” : « Va maintenant, frappe Amalek, et dévouez par interdit tout ce qui lui appartient ; tu ne l’épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs et brebis, chameaux et ânes. » D’après la Parole du Seigneur, il devait tuer tout le monde, y compris les nourrissons. Mais Saül n’a pas tué tout le monde ; il a épargné la vie du roi d’Amalek. Alors Dieu est entré dans une grande colère, et a ordonné la destitution immédiate et sans appel de Saül.    Frères, quand Dieu dit de tuer, si je tue, je fais une très bonne œuvre. Et je serai récompensé pour cela. Si je ne tue pas, Il me rejettera, et ne me récompensera pas. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. C’est Lui qui dit : Tu ne tueras point. S’Il vient encore me dire de tuer, par la voix du prophète de l’âge, je tuerai avec joie. Et Il me récompensera, parce que j’aurai accompli une très bonne œuvre. Frères, ne faites rien de vous-mêmes, mais faites ce que dit le prophète, le Fils de l’homme, l’homme que Dieu a fait Dieu. Il y a des frères et sœurs qui viennent me demander conseil. Je consulte le Seigneur, et je leur fait connaître Sa volonté, qui va à l’encontre de leur sensibilité et leurs sentiments. Alors ils font le contraire de ce que je leur dis, au Nom du Seigneur. Ils font alors ce qui est mal ; ils font une mauvaise œuvre. Ils seront jugés pour cela. Dans ACTES 13 :6-11, l’apôtre Paul, qui a enseigné l’amour de Dieu, a maudit un homme, Bar-Jésus, et l’a frappé d’aveuglement. Voici ce que dit      l’Ecriture : « Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint–Esprit, fixa les regards sur lui, et dit : Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les vois droites du Seigneur ? Maintenant voici, la main du        Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps tu ne verras pas le soleil. Aussitôt l’obscurité et les ténèbres tombèrent sur lui et il cherchait, en tâtonnant, des personnes pour le guider » Qu’a fait Paul ? Il a maudit cet homme, et l’a frappé   d’aveuglement. A-t-il fait, oui ou non, une bonne œuvre ? Il a fait une très bonne œuvre, puisqu’il était rempli du Saint–Esprit au moment où cet acte devait être accompli. Pour l’homme charnel, ce qu’il a fait est mal ; mais pour nous, qui sommes spirituels, c’est une bonne œuvre, une œuvre inspirée du Saint–Esprit ; c’est la volonté parfaite de Dieu. Les Pensées de Dieu ne sont pas nos pensées. Devant Dieu, le mal que nous faisons peut être une bonne œuvre, s’il est inspiré du Saint–Esprit, et le bien que nous faisons peut être une mauvaise œuvre, s’il n’est pas inspiré du Saint–Esprit. C’est pourquoi nous devons chercher à connaître Sa volonté avant d’agir. En ce temps prophétique de l’aube, la connaissance de Sa volonté parfaite passe nécessairement par la connaissance de la Manne Fraîche ; car la Manne Fraîche nous la révèle ; elle nous donne tout le conseil de Dieu. Méditez donc la Manne Fraîche, et échangez toujours avec le Fils de l’homme. Savez-vous que Christ aussi a comparu devant Dieu ?


LA COMPARUTION DE CHRIST

L’Ecriture dit que Christ « est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. »   (HEBREUX 9 :24). S’Il a comparu devant la face de Dieu, nous aussi nous y comparaîtrons. Savez-vous que nous comparaîtrons devant le Tribunal de Dieu, sans aucun péché en nous ? C’est juste, car Christ est devenu péché pour nous, afin que nous soyons en Lui, justice de Dieu. Dans le jardin de Gethsémané, Dieu a transféré nos péchés dans la coupe du péché qu’Il devait boire. Dès que ce transfert a été fait, Dieu ne voyait plus de péché en nous. C’est la Manne Fraîche, la pure Parole. Avant  même que Jésus ne soit crucifié, nous étions déjà sans péché. Ô, gloire ! Quand Il a bu la coupe du péché, qui contient tous nos péchés, Il est   devenu péché pour nous. Et nous, nous sommes devenus, en Lui, justice de Dieu. Avant qu’Il ne boive la coupe du péché, avant Sa mort, Il avait déjà versé Son sang pour nous. Ce sang versé, nous a purifiés quand nos péchés ont été transférés dans cette coupe. Frères, voyez-vous ce que je vois ? Sentez-vous la glorieuse présence du Dieu vivant ? Comprenez-vous les Ecritures et la puissance de Dieu ? Le sang qui nous a sauvés, c’est le sang que Christ a versé pendant qu’Il priait. C’était du sang pur, saint et innocent. Le sang  qui est sorti de Son côté quand Il a été percé était du sang impur et coupable devant Dieu. Ce sang était  devenu péché, quand Il devint péché. Voulez-vous bien comprendre le mystère du sang pur, saint et innocent du Sauveur ? Allons dans le jardin d’Eden. Là-bas, pour expier le péché adamique, Dieu a tué des animaux innocents dont le sang a été répandu. Ce sang était pur, saint et innocent. C’était une ombre du sang de Jésus. Si l’ombre est pure, sainte et innocente, que sera la vraie chose ? Frères, ce mystère doit être prêché sur tous les toits. C’est seulement au temps prophétique de l’aube, qu’il a été révélé. Des gens, se faisant passer pour le Fils de l’homme, vont s’en emparer, et le prêcher, tout en cachant la source, afin de paraître inspiré devant leurs fidèles. Ils ne diront pas que c’est la Manne Fraîche qui l’a révélé, mais ils feront croire que c’est Dieu Lui-même qui le leur a révélé. Dans tous les cas, que le Nom du Seigneur soit béni !

Devenu péché, Jésus a été abandonné par Dieu. N’a-t-Il pas dit : Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ? Ô, comme c’est   pathétique : Dieu a abandonné Son Fils unique, celui en qui Il a mis toute Son affection. Tous les hommes L’ont abandonné, Marie l’a abandonné ; Et Dieu Lui-même L’a abandonné. Mais Dieu L’a abandonné avant les autres. Il L’a abandonné quand Il était sur le point de boire la coupe du péché et de la mort. Devenu péché, Dieu L’a sévèrement frappé, jugé et humilié. Mort, Il a été enterré. Avant Sa résurrection et Sa montée au ciel, pour comparaître pour nous, Il a été réconcilié avec Son Père, par Son propre sang. C’est la Manne Fraîche. Devenu péché, Il a été séparé de Dieu. Avant donc d’entrer dans le saint sanctuaire pour comparaître pour nous, et pour obtenir une rédemption éternelle, il a fallu qu’Il soit       réconcilié avec Dieu Son Père. Et la réconciliation a été faite par Son   propre sang. Le Père et le Fils sont désormais redevenus un. Si la   réconciliation a pu se faire, c’est parce que Jésus n’était plus péché ; Il était maintenant justice, sainteté, rédemption. Avant d’entrer dans le lieu très saint, Il a aboli et ôté par Son sang tous nos péchés. Etant redevenu justice et sainteté de Dieu, il n’y avait plus de péché en Lui ; Il n’était plus péché. C’est donc sans péché qu’Il a comparu devant la face de Dieu. Son œuvre sur la croix a été jugée par Dieu Lui-même, et     trouvée digne d’être reçue. Frères, Dieu a jugé l’œuvre de Son propre Fils, à combien plus forte raison ne jugera-t-Il pas nos œuvres? Quand Il a jugé l’œuvre de Son Fils, et qu’Il l’a trouvée très bonne et parfaite, Il L’a couronné de gloire, l’a souverainement élevé à la perfection absolue, Lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, le Nom Tout-puissant et Tout-suffisant de Jésus–Christ, et L’a fait asseoir à Sa droite, dans les lieux très élevés. Que le Nom du Seigneur soit à jamais béni !

Frères, qu’il me soit permis de dédier ce poème à celui qui nous a aimés, et qu’Il est mort pour nous.

 

Poème : Gloire au Seigneur


Seigneur, je te rends toute la gloire,

Toi qui as été abaissé au-dessous des anges ;

Et qui, maintenant, es assis dans la gloire,

Et qui es élevé au-dessus des anges.


Elevé à la perfection et à la dignité céleste,

Tu as reçu un nom au-dessus de tout nom ;

Par lequel, nous avons part à la bénédiction céleste ;

Nom par lequel, nous aurons un nouveau nom.


Dans les âges éternels,

Nous régnerons avec Toi ;

Nous qui sommes des fils éternels,

A jamais bénis en Toi.


Que le Nom du Seigneur soit béni ! C’est ici l’essentiel du Message de ce jour.

Je vous aime

A bientôt


FRERE CHRIST-MOISE,  LE FILS DE L’HOMME

Mise à jour le Samedi, 12 Septembre 2015 07:12
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix