Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 18 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
170
Hier :
618
Semaine :
2834
Mois :
2328
Total :
3680016
Il y a 8 utilisateurs en ligne
-
8 invités


DIEU PEUT-IL CHANGER SA PENSEE AU SUJET DE SA PAROLE ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 21 Novembre 2017 23:50

Message prêché le jeudi 07 septembre 2017, au Tabernacle le Chandelier d’Or, Cocody Angré ; Abidjan ; RCI ; Soir.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


Bonsoir. Que la grâce et la paix de notre Dieu soient toujours avec vous !

Aujourd’hui, jeudi 07 septembre 2017, l’apôtre Pacôme m’a dit que le frère Josué de Sakassou lui a envoyé un sms, disant : « Dieu peut-il changer sa pensée au sujet de Sa Parole ? »

J’ai dit : « C’est à quel sujet, car on ne peut pas poser une telle question s’il n’y a pas d’antécédent. » Il a dit : « Je ne sais pas. » L’apôtre a aussi dit qu’il a pensé à la chemise mariale que j’ai portée, et à la publication que j’ai fait passer sur Facebook.

En effet, le 15 août passé, j’étais à l’Eglise Catholique Romaine de Godoumé, mon village natal. Pour la fête de l’Assomption, qui commémore la montée triomphale de la vierge Marie au ciel, d’après un dogme catholique. A cette occasion, je portais comme tous les            catholiques, une chemise mariale. Et j’ai pris une pose, une photo, devant la statue de la vierge Marie. Cette photo, je l’ai publiée sur ma page     Facebook, pour servir de témoignage à la Lumière. C’est peut-être cela qui a fait réagir le frère Josué de Sakassou, en disant : Dieu peut-il    changer sa pensée au sujet de Sa Parole ?
Moi, personnellement, je ne sais pas exactement ce que Dieu   pense, ni ce qu’Il dit au sujet de ma chemise mariale, ni de ma présence à l’Eglise Catholique Romaine, ce mardi 15 août 2017. Cependant, je peux affirmer haut et fort que je n’ai point péché.

Revenons maintenant à la question posée par le frère Josué de   Sakassou : Dieu peut-il changer sa pensée au sujet de Sa Parole ? Je me souviens que frère Branham a déjà posé une telle question, en disant :  Arrive-t-il à Dieu de changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Cette question a fait l’objet d’une prédication, le 18 avril 1965, à Jeffersonville, Indiana, U.S.A. vous voyez ! Frère Josué de Sakassou, soucieux peut-être de l’avancement de l’œuvre de Dieu, qu’il fait avec un zèle reconnu de tous, et une attention toujours soutenue, me donne l’occasion de répondre à cette question capitale pour notre perfection.
Frère Branham, répondant à cette question, dit, et je le cite : « …Dieu ne changea jamais Sa Pensée. Il lui donna volonté permissive. » Il parle ici de Balaam. Selon frère Branham, Dieu n’a pas changé Sa Pensée, Il lui a donné Sa volonté permissive. C’est juste. C’est l’Ecriture. Nous connaissons tous l’histoire de Balaam. J’en ai parlé le dimanche dernier, dans ma prédication intitulée : DE LA VOLONTE PARFAITE A LA VOLONTE PERMISSIVE DE DIEU. Frères de la Manne Fraîche, loin de moi la pensée de soulever une quelconque polémique ; mais sachez que ce que dit frère Branham, est une part de vérité. Il dit : « Dieu ne changea jamais Sa Pensée, Il lui donna Sa Volonté permissive. » Ce qu’il dit est la Vérité, mais ce n’est pas toute la Vérité. Ce que je vais vous dire, est aussi la Vérité, mais ce n’est pas toute la Vérité.
Du temps de frère Branham, Dieu lui a révélé une partie de la   Vérité, pour édifier les gens de son âge, qui est le temps prophétique du soir. Cette Vérité, c’était la Vérité de l’heure du temps du Messager du soir. Au temps prophétique de l’aube, avec la Manne Fraîche, une autre Lumière luit au milieu des ténèbres, afin de donner plus d’éclat à la  lumière passée, la lumière du soir. Il y a des gens qui prendront mal ce que je dis, et me diaboliseront. Ne faites pas attention à eux. Suivez la  Lumière de votre temps, et vous serez édifiés et perfectionnés.

Frère Branham dit que Dieu ne change pas Sa Pensée au sujet de Sa Parole, mais qu’Il donne Sa volonté permissive. Mais, que dit le Fils de l’homme du temps prophétique de l’aube, frère Christ-Moïse ? Voici ce que je dis : Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole, comme Il peut ne pas le faire. L’erreur qu’il ne faut pas commettre c’est         d’enseigner la Parole de Dieu de façon dogmatique, comme si on voulait obliger Dieu à faire certaines choses. Ce que dit frère Branham n’est pas dogmatique ; mais ce sont les gens qui veulent en faire  une déclaration dogmatique et hermétique. Frère Branham a révélé une Vérité pour son temps, selon que l’Esprit l’a poussé à le faire. Après son temps, est venu un autre temps : Le temps prophétique de l’aube. Dans ce nouveau temps prophétique, le même Esprit qui a parlé à frère Branham, parle encore, tout en révélant un autre aspect de cette grande Vérité. Frère Branham s’est basé essentiellement sur le cas de Balaam pour dire que Dieu ne change jamais Sa Pensée au sujet de Sa Parole. En s’appuyant sur ce cas précis, ce qu’il dit est vrai. Mais sachez qu’il n’y a pas seulement ce     cas-là dans la Bible. En effet, il y a d’autres cas, d’autres circonstances et d’autres contextes où Dieu a changé Sa Pensée au sujet de sa Parole. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole Prophétique du temps de l’aube,  apportant quelque chose de nouveau pour la perfection des saints. Ainsi soit-il !
Dieu n’a-t-Il pas dit : Tu ne tueras point ? C’était Sa Pensée.    C’était aussi Sa Parole. La pensée, c’est la parole non exprimée par les mots. Et la parole, c’est la pensée exprimée. Dieu dit donc : Tu ne tueras point. Le même Dieu qui a dit cette Parole, tout en exprimant Sa Pensée, dit à Samuel, le prophète, à l’endroit du roi Saül : « Va, maintenant,  frappe Amalek, et dévouez par interdit tout ce qui lui appartient ; tu ne l’épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons… » Frères, Dieu a-t-Il changé Sa Pensée au sujet de Sa     Parole ? Chacun est libre de répondre comme bon lui semble. Mais, en ce qui nous concerne, à la Manne Fraîche, nous répondons sans ambages, par l’affirmative. Nous ne nous adressons qu’aux aigles qui s’assemblent autour de l’incarnation du mystère du cadavre de MATTHIEU 24 :28.

Frère Branham dit, et je le cite : « Dieu ne change jamais Sa  Pensée au sujet de Sa Parole, mais Il pourra vous accorder ce que votre cœur désire. » Il parle toujours par rapport à Balaam. Dieu dit à cet   homme de ne pas aller chez Balak pour maudire Israël. Et Balaam a dit aux messagers de Balak qu’il n’irait pas avec eux. Mais quand ceux-ci sont revenus avec beaucoup plus de présents, Balaam voulait partir avec eux. Alors Dieu lui dit d’aller avec eux, mais qu’il devait dire ce qu’il lui révélerait. Dans ce cas précis, Dieu a donné à Balaam Sa Volonté permissive, à cause du désir de son cœur. Et c’est ce que dit frère Branham, en affirmant : Dieu ne change jamais Sa Pensée au sujet de Sa Parole, mais Il pourra vous accorder ce que votre cœur désire. C’est ce qu’il appelle la Volonté permissive de Dieu.

En ce qui concerne la volonté permissive de Dieu, la Manne Fraîche révèle qu’elle est liée aux désirs charnels, aux désirs que le  Seigneur n’a pas inspirés. C’est le cas de Balaam. Ses pensées et ses désirs étaient contraires aux Pensées et aux Désirs de Dieu. C’est   pourquoi il a agi selon la volonté permissive de Dieu, avec son cortège de problèmes. Mais celui dont les pensées et les désirs sont inspirés de Dieu, n’agit que selon la volonté parfaite de Dieu. L’Ecriture ne dit-Elle pas que si nous faisons de Dieu nos délices, Il nous donnera ce que   notre cœur désire ? Avant donc de parler de la volonté parfaite et de la volonté permissive de Dieu, nous devons savoir quelle est la source de nos désirs.
En ce qui concerne le roi Saül, c’est Dieu qui lui a révélé Sa      volonté de tuer tous les habitants d’Amalek. C’était Sa volonté parfaite. Quand le roi Saül a désobéi à Dieu, en épargnant le roi Agag et quelques animaux, il est tombé dans la volonté permissive de Dieu. Alors, il a été rejeté purement et simplement.

Quand Dieu dit : Tu ne tueras point, de quelle volonté s’agit-il ? De la volonté parfaite ou permissive ? Il s’agit de la volonté parfaite. Et quand Il dit à Saül de tuer ? Il s’agit aussi de Sa volonté parfaite. C’est ici Le mystère de la volonté parfaite de Dieu, à la volonté parfaite de Dieu. O, la Manne Fraîche, la pure Parole. Si nos pensées sont inspirées de Dieu, elles deviennent Ses Pensées. Nous sommes alors dans Sa volonté parfaite. Si nos désirs sont inspirés de Dieu, ils deviennent les désirs de Dieu. Nous sommes dans Sa volonté parfaite.
Dieu peut-il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Nous disons : Oui et non. Car cela dépend de l’absolue souveraineté de Dieu. Il peut changer Sa Parole, comme ne pas la changer. Si nous  répondons à cette question, aujourd’hui, dans le temps prophétique dans lequel nous sommes, de façon dogmatique et péremptoire, nous sommes dans l’erreur.

LE CAS D’EZECHIAS

Prenons maintenant le cas du roi Ezéchias. Celui-là était gravement malade. Et Dieu lui dit, par la bouche d’Esaïe, le prophète : « Ainsi parle l’Eternel : Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir et tu ne vivras plus. » Comme vous pouvez le constater, Dieu a clairement  faire connaître Sa Pensée, Sa Parole et Sa volonté au roi Ezéchias. Il lui dit : Tu vas mourir. De quelle volonté s’agit-il ici ? De la volonté parfaite de Dieu.
Mais, Ezéchias, le roi, fit cette prière à Dieu, en disant : « O,  Eternel ! Souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec  fidélité et intégrité de cœur, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux. » (ESAIE 38 :3). En réponse à sa prière, Dieu dit : « Ainsi parle l’Eternel, le Dieu de David, ton père : J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici j’ajouterai à tes jours quinze années. » (ESAIE 38 :5). O, frères, avez-vous remarqué les paroles de la prière du roi Ezéchias ?  Elles sont pleines de grâce, de vie, de pureté, de sainteté, de fidélité et d’intégrité. Il a fait la prière du juste. Et il a été exaucé. Chaque parole de sa prière était inspirée et agréable devant Dieu. C’est pour cela qu’il a été exaucé. Contrairement à Balaam, le roi Ezéchias était dans la       volonté parfaite de Dieu. Avec le roi Ezéchias, Dieu a-t-Il changé Sa  Pensée au sujet de Sa Parole ? Oui, Il a changé, et Sa Pensée, et Sa Parole, en ce qui concerne le roi Ezéchias.
Quand Dieu dit à Ezéchias qu’il allait mourir, c’était Sa volonté parfaite. Quand Il a changé Sa Pensée et Sa Parole, en disant que le roi n’allait plus mourir, c’était aussi Sa volonté parfaite, dans la mesure où les pensées et les désirs du roi, étaient conformes à Ses Pensées et à Ses désirs. C’est ici le mystère de la volonté parfaite de Dieu à la volonté parfaite de Dieu.
Il y a quelques années je faisais une erreur en pensant que la deuxième volonté de Dieu, concernant Ezéchias, était une volonté permissive. Je bénis le Nom du Seigneur qui me permet de corriger cette erreur.
Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Oui, et non. Cela dépend de l’absolue souveraineté de Dieu. Quand Dieu dit une Parole, Il peut la changer, s’Il le veut.

CAS DES IMAGES TAILLEES

Prenons encore un exemple : Dieu dit : « Tu ne feras point       d’image taillé, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. » (EXODE 20 :4). Nous sommes au temps de Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu. Quelle était la Pensée de Dieu, en ce temps-là ? Il ne fallait pas faire d’image taillée ? Quelle était Sa volonté parfaite ? Il ne fallait pas faire d’image taillée. C’est juste.
Mais, quand les serpents brûlants mordaient les enfants d’Israël, et que Dieu voulait les guérir, Il dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche : quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie. Moïse fit un serpent d’airain et le plaça sur une     perche. » (NOMBRES 21 :8-9). Moïse, en faisant un serpent d’airain, a fait une image taillée, sur ordre de Dieu Lui-même. Vous voyez ! Le     même Dieu qui a dit de ne pas faire d’image taillée, a ordonné à Moïse d’en faire une, parce que certaines circonstances l’exigeaient. Dans ce cas précis, Dieu a-t-Il changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole ou non ? Qu’on le veuille ou non, la réponse est OUI : Dieu a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole.
En disant à Moïse de faire un serpent d’airain pour la guérison des enfants d’Israël, Dieu voulait-Il faire du mal à Moïse, en le    conduisant dans Sa volonté permissive ? Ce serpent d’airain fait par Son serviteur, était-ce Sa volonté parfaite ou Sa volonté permissive ? Chacun est libre d’avoir sa propre opinion là-dessus, mais, nous        déclarons par la Parole du  Seigneur, que c’était la volonté parfaite de Dieu. Si Moïse avait refusé de faire ce serpent d’airain, il serait dans la volonté permissive de Dieu. Le serpent d’airain fait par Moïse, c’était la volonté parfaite de Dieu. La guérison des enfants d’Israël au travers de ce serpent, c’était aussi la volonté parfaite de Dieu.

Voilà comment les choses se sont passées : Les enfants d’Israël ont parlé contre Dieu et contre Moïse. Et ils étaient dans la volonté      permissive de Dieu, à cause de leurs murmures. Mais, ils ont reconnu et confessé leur péché, en disant : « Nous avons péché, car nous avons  parlé contre l’Eternel et contre toi. Prie l’Eternel afin qu’il éloigne de nous ces serpents. » (NOMBRES 21 :4-7). Par leur repentir et leur confession, ils voulaient revenir à la volonté parfaite de Dieu. Et Dieu a exaucé Moïse, à qui Il a ordonné de faire un serpent d’airain ; et par la guérison, Dieu les a ramenés à Sa volonté parfaite. Frères, le repentir et la confession des péchés conduisent au pardon de Dieu. Et ce pardon nous ramène à Sa volonté parfaite.
Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Dans le cas que nous sommes en train d’examiner, nous voyons clairement que Dieu a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Il a d’abord dit de ne pas faire d’image taillée. Puis, Il dit à Moïse d’en faire une. Nous sommes en    présence de deux volontés de Dieu. Ces deux volontés sont des volontés parfaites de Dieu.
On peut passer d’une volonté parfaite à une volonté permissive ; et d’une volonté permissive à une volonté parfaite. On peut aussi passer d’une volonté parfaite à une autre volonté parfaite ; et d’une volonté permissive à une autre volonté permissive. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole.
Pendant la traversée du désert, Dieu a dit aux enfants d’Israël de ne pas prendre de femmes étrangères. Mais, Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu, a pris une femme étrangère : Une femme éthiopienne. Etait-il dans la volonté parfaite de Dieu ou dans sa permissive ?

Marie et Aaron ont parlé contre Moïse à cause de cette femme. Alors la colère de Dieu s’est enflammée contre eux. Qui était donc dans la volonté parfaite de Dieu : Moïse ou Marie et Aaron ?
Dieu dit à Aaron et Marie : « Ecoutez bien mes paroles !    Lorsqu’il y aura parmi vous un prophète ; c’est dans une vision que moi, l’Eternel, je me révélerai à lui, c’est dans un songe que je lui parlerais. Il n’en est pas ainsi de mon serviteur Moïse. Il est fidèle dans toute ma maison. Je lui parle bouche à bouche, je me révèle à lui sans énigmes, et il voit une représentation de l’Eternel. » (NOMBRES 12 : 6-8). Par ces Paroles, Dieu a rappelé à Aaron et Marie que Moïse était  au-dessus d’eux ; et que celui-là était fidèle dans toute Sa maison. En  parlant de la fidélité de Son serviteur Moïse, Dieu voulait simplement dire que celui-là n’avait point péché en prenant une femme étrangère.
Que pouvons-nous en déduire ? Nous pouvons affirmer sans     ambages que Dieu a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole, à l’égard de Moïse ; car il pouvait prendre une femme étrangère. Frères, je vous le déclare encore par la Parole du Seigneur : Dieu peut changer et Sa Pensée et Sa Parole, en fonction de certaines circonstances, de certains contextes et de certaines situations selon le bon plaisir de Sa volonté. Dans le cas que nous sommes en train d’examiner, Moïse en prenant une femme étrangère était dans la volonté parfaite de Dieu. Car Dieu dit qu’il était fidèle dans toute Sa maison. Quelqu’un qui est fidèle dans toute la maison de Dieu peut-il être dans la volonté permissive de Dieu, quand il fait exactement ce que Dieu veut ?
En ce qui concerne le mariage, Dieu a changé Sa Pensée au  sujet de Sa Parole, en faveur de Moïse, l’homme qu’Il a fait Dieu. Le même Dieu qui a dit de ne pas prendre de femmes étrangères, a poussé Moïse à en prendre une femme. Et Aaron et Marie ont pensé qu’il avait péché contre Dieu. Mais ce jour-là, Dieu leur a montré qui avait péché, en se mettant en colère contre eux. Après les avoir sévèrement réprimandés, Il a frappé Marie de lèpre. Comme ils prophétisaient, Aaron et Marie ont pensé qu’ils étaient au même niveau que Moïse. Ils feignaient d’ignorer que Moïse avait été fait Dieu par Dieu. Aaron était prophète. Marie aussi était prophétesse. Mais, Moïse était plus que prophète ; il avait été fait Dieu par Dieu. C’était à lui que venait la Parole de Dieu pour son temps. Pour Moïse, Dieu pouvait à tout moment changer Sa Pensée et sa Parole.

Le 31 décembre 2000, à Bouaké, Dieu a d’abord fait un homme Moïse. Puis, Il l’a fait Dieu. C’est cet homme, qui était dans une chemise mariale, et à l’Eglise catholique Romaine de Godoumé, le mardi 15 août 2017. Pour quelques-uns parmi vous, ce que j’ai fait est diabolique. Pour eux, j’ai dévié, et je suis en route pour l’enfer. Que Dieu ait pitié d’eux !
Je n’ai pas dévié, et je ne dévierai jamais, car celui qui m’a appelé, qui m’a justifié et qui m’a glorifié, avant la fondation du monde est      vivant. Tant qu’Il vit, je vivrai. Et Il est suffisamment puissant pour me garder de toute chute. Porter une chemise mariale n’est pas un péché.   Faire la messe avec les catholiques n’est pas un péché non plus. Faire une photo devant la statue  de Marie n’est pas un péché.
Savez-vous qu’au Branham Tabernacle, il y avait des crucifix de Jésus ? OUI. Il y avait des crucifix de Jésus au Branham Tabernacle.   C’était des images taillées. Tous les branhamistes le savent. Mais  personne ne pose cette question : Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Tous pensent que cela est normal. Mais, il a suffi que je publie la photo que j’ai prise devant la statue de Marie, pour qu’on me diabolise. Savez-vous pourquoi ? Parce que je suis un africain noir.
Au Branham Tabernacle, à Jeffersonville, où frère Branham    prêchait son Message, il y avait des images taillées représentant Christ crucifié. Et, au milieu de ces images taillées, Dieu révélait Sa Parole, et faisait beaucoup de miracles, par les mains de frère Branham. Je viens justement de prendre le livre de frère Branham intitulé ‟LA REVELATION DES SEPT SCEUX.’’ A la page 10, il parle des trois crucifix qui sont dans son tabernacle. Et il dit : « Le crucifix de Christ ne représente pas le catholicisme. Il représente Dieu, le Royaume… le crucifix de Christ représente Jésus-Christ. » Avez-vous bien compris ce que dit   frère Branham à propos du crucifix de Christ ? Il dit qu’il représente    Jésus-Christ, Dieu et le Royaume des cieux. A ce sujet les branhamistes exultent et dansent. Mais quand ils me voient dans une chemise mariale posant devant la statue de Marie, ils me diabolisent et me maudissent. Laissez-les s’agiter, car ils ne peuvent pas maudire celui que Dieu a béni ; ils ne peuvent pas non plus diaboliser celui que Dieu a fait Dieu.

Revenons à la statue de Marie. D’après frère Branham, le crucifix de Jésus représente Jésus-Christ, Dieu et le Royaume des cieux. Maintenant que représente la statue de la vierge Marie ? Frère Branham dit que le crucifix de Christ, ce n’est pas le catholicisme, mais la représentation de Jésus-Christ. Et la statue de la vierge Marie, qu’est-ce-que c’est ? Je vous signale que le crucifix de Christ et la statue de la vierge Marie sont des images taillées. Maintenant, si le crucifix de Christ, représente        Jésus-Christ, Dieu et le Royaume des cieux, que représente la statue de la vierge Marie ? Frères, sommes-nous loin de Kadès Barnéa ? Si le crucifix de Christ, ce n’est pas le catholicisme, la statue de la vierge Marie, ce n’est pas non plus le catholicisme. Pour nous, à la Manne Fraîche, la statue de la vierge Marie, représente la vierge Marie dont parlent les Saintes Ecritures. Elle représente la mère de Jésus-Christ de Nazareth notre Seigneur et Sauveur. Frères, si vous pouvez supporter un peu de folie de ma part, sachez que la vierge Marie est la mère de mon         Seigneur. Cette statue représente la vierge qui devait concevoir un Fils, lequel s’appellerait Emmanuel, selon la Parole d’Esaïe, le prophète : « Le Seigneur Lui-même vous donnera un signe : La vierge concevra. » Cette vierge, c’est Marie. C’est elle qui a conçu le Saint enfant de Dieu : Jésus. Cette statue de la vierge Marie symbolise la Conception           Immaculée enfantant la véritable et unique Immaculée Conception.  Elle représente la manifestation vivante de la foi en Dieu. Car, la vierge Marie dit à l’ange : « Qu’il me soit fait selon ta Parole. » Elle représente l’humilité et la simplicité ; car la vierge Marie dit : « Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. » (LUC 1 :46-48). O, quelle humilité ! Elle parle de sa bassesse, elle à qui une grâce a été faite. En LUC 1 :48, la vierge Marie dit : « Désormais toutes les générations me diront bienheureuse. » Et nous, à la Manne Fraîche, nous déclarons par la Parole du Seigneur que Marie est une bienheureuse. C’est une    Béatitude. Nous faisons partie de la génération qui reconnait qu’elle est une Béatitude, une Bienheureuse, une femme vertueuse, une femme d’élite et de distinction. Il est vrai que nous ne l’adorons pas, mais nous reconnaissons qu’elle est une femme vertueuse, une femme d’exception. Nous ne la prions pas non plus, mais nous reconnaissons qu’elle a joué un grand rôle dans le plan de la rédemption. Ne pas reconnaître cela, c’est faire preuve d’une hypocrisie caractérisée. Dans LUC 1 :43,      Elisabeth, remplie du Saint-Esprit dit à la vierge Marie : « Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi ? » La mère du Seigneur d’Elisabeth, c’est la vierge Marie. Et toi, qui est la mère de ton Seigneur ? Comment s’appelle-t-elle ? Moi, frère           Christ-Moïse, le Fils de l’homme, la mère de mon Seigneur, s’appelle Marie.
Ai-je déjà dit qu’elle était du diable ? Non. Je dis seulement qu’elle a perdu sa virginité, après la naissance de Jésus ; car elle a eu d’autres enfants. Et je maintiens cette déclaration. Cependant elle reste toujours la mère de mon Seigneur et Sauveur. Je ne la prie pas, mais elle reste toujours la mère de mon Seigneur et Sauveur.

Peut-être quelqu’un parmi nous ne la reconnaît pas comme étant la mère de son Seigneur et Sauveur, c’est son droit le plus absolu. Mais, nous qui sommes à la Manne Fraîche, et dans la Manne Fraîche, nous déclarons, haut et fort, que Marie dont parlent les Ecritures est bel et bien la mère de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ de Nazareth. Si la vierge Marie dont parlent les catholiques est la même dont nous parlons, alors nous savons qu’elle est la mère de notre Seigneur. Frères, la vierge Marie des Saintes Ecritures a des vertus que n’ont pas la plupart des Chrétiens toutes tendances dénominationnelles confondues : Elle était  une femme pieuse et vertueuse ; elle craignait Dieu et ne vivait pas dans le péché ; elle était ointe et remplie du Saint-Esprit. Souvenez-vous de ce qui s’est passé quand elle a salué Elisabeth. Celle-ci fut remplie du    Saint-Esprit. Et l’enfant qu’elle portait en son sein tressaillit de joie.
Partout où on parlera de Jésus-Christ de Nazareth, le Fils     unique de Dieu, on parlera aussi de sa mère, Marie. N’en déplaise aux détracteurs, qui ne savent pas ce qu’ils disent.
Dieu peut-Il changer sa Parole au sujet de Sa Parole ?
Les chrétiens mal affermis, qui ne comprennent ni les Ecritures, ni la Puissance de Dieu, me diabolisent parce que j’étais à l’Eglise  catholique Romaine, et que je portais une chemise mariale. Pour eux, je suis en enfer. Laissez-les s’agiter, car ils ne savent pas ce qu’ils font.

CAS DU ROI SALOMON

Frères, examinons le cas du roi Salomon. Sur ordre Dieu, il a bâtir un temple. Dieu l’a choisi pour bâtir Son temple. Et il l’a fait. Mais chose bizarre, il y avait dans ce temple des images taillées ; or Dieu dit de ne pas faire d’images taillées. « Il fit dans le sanctuaire deux chérubins de bois d’olivier sauvage.» (1ROIS 6 :23). Vous voyez ! Le roi Salomon a fait des images taillées, alors que Dieu avait déjà dit de ne point en faire. Chose extraordinaire, c’est que Dieu est descendu puissamment dans ce temple, au milieu des images taillées. En effet, le jour de la dédicace du temple, la gloire de Dieu est descendue. Ô, frères, Dieu a-t-Il changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole, ce jour-là ? Oui, Il l’a fait, en faveur du roi Salomon, dans des circonstances particulières. Le roi Salomon en faisant des images taillées était dans la volonté parfaite de Dieu.
Après la dédicace du temple, Dieu « apparut à  Salomon pendant la nuit, et lui dit : J’exauce ta prière, et je choisis ce lieu comme la maison où l’on devra m’offrir des sacrifices. » (2 CHRONIQUES 7 :12). Comme c’est étrange ! Dieu    savait qu’il y avait des images taillées dans le temple bâti par le roi      Salomon. Malgré cela Il dit : « Je choisis ce lieu comme la maison où l’on devra m’offrir des sacrifices. » Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Frères, vous avez le témoignage vivant des Saintes Ecritures. Que chacun s’en inspire, pour sa propre édification et perfection.

CAS DE JESUS-CHRIST DE NAZARETH

Prenons un dernier exemple. Cette fois-ci dans le Nouveau   Testament. Dans JEAN 7 :1-9, Jésus a eu une conversation avec Ses   frères. Ils Lui ont dit d’aller à la fête des Tabernacle en Judée. Mais, Il leur dit : « Montez-vous, à cette fête ; pour moi, je n’y montre point. » (JEAN 7 :8). Mais, l’Ecriture dit : « Lorsque Ses frères furent montés à la fête, il y monta aussi lui-même, non publiquement, mais secrètement. » (JEAN 7 :10). Jésus a-t-Il changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? D’abord Jésus dit qu’Il n’allait point monter en Judée pour la fête des Tabernacles. Puis Il changea d’idée, et y monta. Alors question : Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ?
Dans MATTHIEU 28 :19, Jésus dit de baptiser les gens au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Mais, dans ACTES 2 : 38, l’apôtre Pierre dit de se faire baptiser au Nom de Jésus-Christ. Et les branhamistes se font tous baptiser au Nom de Jésus-Christ, et non au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Si j’ai bonne mémoire, frère Josué de Sakassou aussi s’est fait baptiser au Nom de Jésus-Christ. Alors nous lui retournons sa question : Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Si sa réponse est non, alors qu’il se fasse baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Frères, depuis que je suis dans le sacerdoce, au service du Seigneur Jésus-Christ, j’ai remarqué une chose : Nous ne comprenons ni les Ecritures ni la Puissance de Dieu. J’ai compris aussi pourquoi le  Seigneur suscite à chaque âge un Fils de l’homme, un prophète, qui est plus que prophète.

Frères, si quelqu’un trouve des erreurs dans ce que je viens de  dire, qu’il les corrige.
Nous sommes en train de démontrer par les Saintes Ecritures que Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Nous ne nous basons pas sur ce que quelqu’un a dit, mais essentiellement sur ce que disent les Saintes Ecritures. Nous ne rejetons pas du revers de la main ce que dit frère Branham, mais nous préférons de loin le témoignage irréfutable des Saintes Ecritures. Et d’après Elles, Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole. A la Manne Fraîche, nous estimons que si Dieu ne peut absolument pas changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ; c’est qu’Il n’est pas véritablement Dieu. Car le Dieu véritable, qui s’est révélé aux saints prophètes et dont le témoignage est confirmé par les Saintes  Ecritures, peut, à Sa guise, et à tout moment changer Sa Pensée au   sujet de Sa Parole. S’Il ne peut vraiment pas le faire, c’est qu’Il n’est ni souverain, ni libre.

Nous les hommes, nous pouvons changer notre pensée au sujet de notre parole. Et nous le faisons chaque jour. Nous prenons des décisions. Ces décisions, nous pouvons les changer à tout moment. Nous avons le droit de les changer, tout en prenant d’autres décisions. Et chose bizarre, nous refusons ce droit au Dieu Souverain, Celui qui peut faire tout ce qu’Il veut. N’est-il pas écrit, dans DANIEL 4 : 35, que Dieu fait ce qui Lui plaît, qu’Il agit comme il Lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre ? Prenons DANIEL 4 : 35 : « Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant : il agit comme il lui plaît avec  l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise : Que fais-tu ? » Si vraiment tous les habitants de la terre ne sont à Ses yeux que néant, ne peut-Il pas changer Sa Pensée et Sa Parole, à leur égard ? A-t-Il des comptes à leur rendre ? S’Il agit comme il Lui plaît avec les habitants de la terre et avec l’armée des cieux, ne peut-Il pas changer Sa Pensée et Sa Parole à leur égard ? Quelqu’un parmi les habitants des cieux et ceux de la terre peut-il juger Dieu, et Le trouver coupable ? Quelqu’un peut-il Le condamner ? Qui peut résister à Sa volonté ? Celui qui a créé les cieux et la terre, et tout ce qu’ils renferment ne peut-Il pas changer de décision ? Celui qui a créé le bien et le mal ne peut-Il pas changer Sa Pensée et Sa Parole ? S’Il le fait, qui Lui dira : Que fais-Tu ? Vous voyez ! A travers la question du frère Josué, nous apportons la Lumière pour vous éclairer, afin que la lumière qui est en vous continue de luire. Frères de la Manne Fraîche, vous avez suffisamment d’huile dans vos lampes pour comprendre ce mystère ; pour comprendre que Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Ceux qui n’ont plus d’huile dans leurs lampes, ceux dont les lampes s’éteignent retournent au reflet d’une lumière passée, la lumière du soir, qui est le Message de frère Branham. Ils veulent acheter de l’huile avec ce  Messager-prophète. Les voilà donc : Ils ont fait demi-tour pour aller   acheter de l’huile ; pendant ce temps, les vierges sages ont continué leur marche triomphante et triomphale vers le temps prophétique de l’aube. Ces vierges ont quitté le temps prophétique de minuit pour marcher dans la Lumière de l’aube, la Lumière de l’aurore, où la Manne Fraîche révèle la Divinité d’un homme. Vous avez suffisamment d’huile dans vos     lampes pour comprendre les Ecritures et la Puissance de Dieu. Vous avez suffisamment d’huile dans vos lampes pour comprendre que frère     Branham en personne a prédit la venue d’un nouveau Message, en      remplacement de son Message. En parlant d’un nouveau Message, il a déclaré son Message ancien. Et puis, c’est la preuve que Dieu peut     changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Frères, écoutez ceci : Frère Branham dit que Dieu lui a donné un Message pour préparer la seconde venue de Christ. Mais, quelques temps avant sa mort, il a prédit qu’un nouveau Message viendrait, et qu’il fallait même brûler le sien. C’est   juste. A travers sa propre prophétie, nous voyons que son Message est devenu caduc ; il est dépassé ; et il est remplacé par un nouveau Message. Son Message, c’était la Pensée et la Parole de Dieu, pour son temps. Le nouveau Message dont il a parlé est aussi la Pensée et la Parole de Dieu. Si le nouveau Message remplace son Message, cela veut tout simplement dire que Dieu a changé Sa Pensée et Sa Parole. C’est juste. La Parole de Dieu annoncée par frère Branham au temps du soir, n’est pas exactement la même que celle que nous annonçons aujourd’hui. Parce que Dieu a tout simplement changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Et cela a toujours été ainsi à travers les âges. Nous savons que Dieu a parlé à Adam, dans le jardin d’Eden. Il lui a révélé Sa Pensée et Sa Parole. Nous savons aussi qu’Il a parlé à Abraham, à Moïse, à Jérémie, à Samuel, à Ezéchiel. Et  chaque fois, Il a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole. C’est d’ailleurs pour cette raison que ces prophètes ne disent pas exactement les mêmes choses. Tous ont prêché la Parole de Dieu ; mais ils n’ont pas dit       exactement les mêmes choses. Parce que Dieu change Sa Pensée au sujet de Sa Parole, quand Il passe d’un âge à un autre. N’oubliez pas que Sa Parole est une dynamique en action.

Quand Dieu Lui-même est venu, en Jésus-Christ de Nazareth, Il n’a pas prêché les Messages de ceux qui étaient venus avant Lui. Car Il avait Son propre Message. Et Son Message était particulier et différent des autres. Lors de Son sermon sur la montagne, Il dit, par exemple : « Vous avez appris qu’il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. » (MATTHIEU 5 : 38-39). Ne voyez-vous pas ici, qu’il y a eu changement de pensée au sujet de la Parole de Dieu ? Jésus a changé la Pensée de Dieu au sujet de Sa Parole. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Jésus a changé la Pensée de Dieu au sujet de Sa Parole. Il n’a pas répété ce que Dieu a dit, sous     l’ancienne alliance. Il a dit le contraire de ce que Dieu avait déjà dit. Cela veut tout simplement dire qu’Il a changé ce que Dieu avait dit. Il a donc changé la Pensée de Dieu au sujet de Sa Parole. Peut-être que vous ne voyez pas les choses de cette manière, mais nous révélons la Pensée de Christ, pour votre perfection. Si quelqu’un n’est pas d’accord avec nous, nous respectons son point de vue. Car nous ne voulons pas nous enliser dans de vaines discussions. Pour nous, à la Manne Fraîche, je dis bien à la Manne Fraîche, Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Et nous déclarons que Jésus-Christ de Nazareth, le Fils de Dieu, a changé la Pensée de Dieu Son Père au sujet de Sa Parole. Nous l’avons démontré par l’Ecriture. Et cela nous suffit. Jésus-Christ de Nazareth n’a pas prêché le Message de Moïse, parce qu’Il avait Son propre Message.
Après Jésus-Christ de Nazareth, il y a eu Pierre, Paul, Jean,   pour ne citer que ceux-là. Chacun de ces apôtres avait son propre Message, à telle enseigne que l’apôtre Paul parle de son Evangile :  ROMAINS 2 : 16. Vous voyez ! L’apôtre Paul avait son Evangile. Et  l’apôtre Pierre ? Il avait aussi son Evangile. Et l’apôtre Jean ? C’est     pareil. Chacun avait son Evangile ; mais tous ont prêché l’Evangile de Christ. Il y a des choses que Dieu a révélées à l’apôtre Pierre, qu’Il n’a pas révélées à l’apôtre Paul. Et vice-versa. Tout ce qu’Il a révélé aux    différents prophètes et apôtres, c’est Sa Parole.
Prenons maintenant les sept lettres adressées aux sept anges de l’Eglise. Elles diffèrent les unes des autres, mais elles sont toutes la   Parole de Dieu. Maintenant, pourquoi diffèrent-elles les unes des        autres ? C’est parce que Dieu change Sa Pensée au sujet de Sa Parole, quand Il passe d’un ange à un autre, et d’un âge à un autre. Prenez les sept lettres, et étudiez-les profondément, et vous comprendrez que Dieu change Sa Pensée au sujet de Sa Parole, n’en déplaise à mes détracteurs, et à tous ceux qui cherchent à me diaboliser.

Frères, ne résistez pas à ceux qui cherchent à me diaboliser, parce que j’ai porté une chemise mariale. Le roi Salomon a fait pire que moi. Il a bâti des autels à de faux dieux, Astarté et Milcom. Et il les a servis, après avoir abandonné le Dieu véritable, le Dieu vivant, le Dieu d’Israël. Malgré cela, il n’est pas en enfer. Il est au Paradis. Et chose  extraordinaire, tous les chrétiens disent que les Paroles de Salomon sont les Paroles de Dieu. Moi, je n’ai pas bâti d’autel à quelque faux dieu que ce soit. Et je n’ai pas abandonné le Seigneur Jésus-Christ, le Prince de mon salut. Et je ne L’abandonnerai jamais ; par la grâce de Dieu.
DIEU EST PASSE DE L’ANCIEN AU NOUVEAU TESTAMENT
Frères, Dieu n’est-Il pas passé de l’Ancien au Nouveau  Testament ? Si oui, cela veut tout simplement dire qu’Il a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole.
Dans HEBREUX 8 : 7, l’Ecriture dit que la première alliance a été remplacée par une seconde, parce qu’elle contenait des défauts. « En   effet, si la première alliance avait été sans défaut, il n’aurait pas été question de la remplacer par une seconde. » Frères, qui parle de remplacement, parle de changement. Si donc Dieu a remplacé la première      alliance par une seconde, cela veut tout simplement dire qu’Il a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Il ne pouvait pas changer d’alliance sans changer de pensée. Et Il ne pouvait pas changer Sa Pensée sans changer Sa Parole.

La première alliance, c’était la Pensée et la Parole de Dieu. En la remplaçant par une seconde, Il a changé, et Sa Pensée, et Sa Parole.
Quand vous examinez la seconde alliance, qui est aussi la Pensée et la Parole de Dieu, vous vous rendez compte qu’elle est différente de la première. Si elle est différente de la première, c’est tout simplement parce que Dieu a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole. C’est l’évidence    même. Ce que je dis, c’est ce que dit l’Ecriture, la Parole de Dieu. Si quelqu’un veut contester, qu’il conteste.
Que dit HEBREUX 8 : 13 ? « En disant : une alliance nouvelle, il a déclaré la première ancienne ; or, ce qui est ancien, ce qui a vieilli, est près de disparaître. » D’après cette Parole de l’Ecriture, il y a deux      alliances : La première et la seconde. La première alliance, qui est        ancienne, a vieilli. Et elle a disparu. Ayant disparu, elle a été remplacée par une seconde alliance. Nous sommes donc passés d’une alliance à une autre. Or, il est impossible de passer d’une alliance à une autre, sans qu’il y ait changement de pensée et de parole. Il y a eu nécessairement un   changement de pensée et de parole de la part de Dieu. Personne ne peut passer d’une alliance à une autre sans qu’il y ait changement de pensée et de parole.

LA PREMIERE ALLIANCE EST ELLE LA VOLONTE   PARFAITE OU LA VOLONTE PERMISSIVE DE DIEU ?

Contrairement à ce que nous pensons généralement, la première Pensée de Dieu n’est pas forcément Sa volonté parfaite. Aussi voudrions-nous déclarer, par la Parole du Seigneur, que la première alliance n’est pas la volonté parfaite de Dieu. C’est Sa volonté     permissive. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole.
La première alliance est basée sur le principe de la loi mosaïque et le sacrifice des animaux. La deuxième alliance, quant à elle, est basée sur le principe de la grâce, et le sacrifice d’un Homme, de l’Homme-Dieu, de Dieu devenu homme : Jésus-Christ de Nazareth. Cette deuxième alliance, c’est la volonté parfaite de Dieu. Mais, cette volonté parfaite n’est pas parfaitement parfaite. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube, révélant quelque chose de nouveau pour la perfection des saints. Frères, la seconde     alliance, basée sur le sacrifice de Christ, l’Agneau de Dieu, n’est pas parfaitement parfaite. Elle est parfaite, mais elle ne l’est pas              parfaitement. Sommes-nous proche de la frontière de Kadès-Barnéa ? Pouvez-vous supporter de ma part un peu de folie ? Suis-je devenu fou en déclarant que l’alliance basée sur le Sang précieux de Christ, n’est pas parfaitement parfaite ? Ô, frères, c’est ici la folie de Dieu pour votre perfection : La seconde alliance est parfaite, mais elle n’est pas parfaitement parfaite. Elle nous conduit à une alliance encore plus parfaite qu’elle. Cette seconde alliance, c’est la volonté parfaite de Dieu. Mais, cette volonté parfaite n’est pas parfaitement parfaite. En vérité, en     vérité, la mort et la résurrection de Christ, qui sont la volonté parfaite de Dieu nous conduisent à Sa volonté parfaitement parfaite. Il y a donc une volonté parfaite de Dieu, et une volonté parfaitement parfaite de Dieu. La première conduit à la seconde. Je sais que je dis des choses difficiles à comprendre, mais je suis heureux parce que je m’adresse aux aigles qui s’assemblent autour de l’incarnation du mystère du     cadavre de MATTHIEU 24 : 28.
Le Christ Jésus, par Son précieux Sang, a scellé la nouvelle      alliance. C’est la volonté parfaite de Dieu. Mais, sous cette nouvelle  alliance, la maladie, le péché et la mort sévissent encore. Toutes ces choses, et bien d’autres encore sont les défauts de la seconde alliance. L’existence de la mort est un défaut de cette alliance parfaite. A cause de ce défaut, cette alliance parfaite n’est pas parfaitement parfaite. Pour qu’elle soit parfaitement parfaite, la mort doit être détruite.           Si la seconde alliance était parfaitement parfaite, l’apôtre Paul ne parlerait pas de la destruction de la mort, le dernier ennemi. Dans 1 CORINTHIENS 15 : 26, l’apôtre Paul dit : « Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort. » Jésus, par Sa mort et Sa résurrection a vaincu la mort. C’est la Parole. Mais, la mort a-t-elle été détruite ? L’apôtre Paul dit : « Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort. » Si la mort n’est pas encore détruite, c’est que la nouvelle alliance basée sur le   sacrifice de Christ n’est pas parfaitement parfaite. Elle est parfaite,    certes ; mais elle n’est pas parfaitement parfaite. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole.

Après la destruction de la mort, il y aura une autre alliance, une alliance parfaitement parfaite. Sous cette alliance parfaitement parfaite, il n’y aura plus de deuil, plus de larmes, plus de mort, plus de péché, plus de souffrance, plus de douleur. Ce sera la plénitude de la plénitude du Salut, de la Vie éternelle et du bonheur. Cette alliance parfaitement parfaite sera basée sur la Parole éternelle de Dieu, et non sous le Sang de Christ. Je m’arrête là pour l’instant, car il ne m’est pas permis de vous en dire plus.
La première alliance, basée sur le principe de la loi et les sacrifices d’animaux, c’était la volonté permissive de Dieu. Elle a été remplacée par une deuxième alliance, basée sur le principe de la grâce et le Sang       précieux de Christ. La première alliance ayant été remplacée par une    seconde, il y a eu nécessairement aussi un changement de pensée. Dieu a donc changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole.
Examinons maintenant HEBREUX 10 : 1-9. L’Ecriture dit ici, qu’il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés. Pourtant Dieu a permis le sacrifice des animaux. C’était donc Sa volonté permissive. Avec le sacrifice de Christ, Dieu a mis fin au sacrifice des animaux. Il a donc changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole en ce qui concerne le sacrifice pour les péchés.
En HEBREUX 10 : 5-6, l’Ecriture dit : « Christ entrant dans le monde, dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour les péchés. Alors j’ai dit : Voici, je viens, pour faire, ô Dieu ta volonté. » Frères, pourquoi Dieu ne voulait-Il plus les holocaustes et les sacrifices, alors que c’était Lui-même qui les avait prescrits ? Avez-vous déjà pensé à cela ? Il les avait prescrits, alors qu’Il n’en voulait pas véritablement. C’était donc Sa volonté permissive. Frères, Dieu peut ne pas vouloir quelque chose et le permettre quand même. Dieu peut ne pas être d’accord avec quelqu’un, et le laisser quand même Le servir, tout en l’aidant dans le sacerdoce. Il peut l’aider à Le servir, en lui accordant des dons et Son Onction, alors qu’Il n’est pas véritablement d’accord avec lui. Il peut donc utiliser     quelqu’un qui est dans Sa volonté permissive ; et après l’avoir utilisé, Il le rejettera purement et simplement. Dans MATTHIEU 7 : 21-23, cette  situation est clairement révélée, en ce qui concerne les ouvriers d’iniquité. Ces gens-là font des miracles et des prodiges par le Nom de Jésus-Christ. Alors qu’ils commettent l’iniquité, le péché. Et le Seigneur les laisse    faire, tout en les aidant à faire des miracles par Son Nom. Mais, un jour, Il leur dira ouvertement : « Je ne vous ai jamais connus. » Vous voyez ! Il ne les a jamais connus, mais ils font des miracles par Son Nom. Et Lui, Il les laisse faire, sans rien dire.
Frères, quand Dieu nous laisse faire ce que nous voulons, nous sommes en danger. Quand nous Le servons en dehors de Sa volonté parfaite, nous sommes en danger.
Que chacun s’interroge donc : Suis-je dans la volonté parfaite ou la volonté permissive de Dieu ?
Dieu a remplacé le sacrifice des animaux par le sacrifice de Jésus-Christ de Nazareth. Il a donc changé Sa Pensée au sujet de Sa      Parole en ce qui concerne le sacrifice pour les péchés.
Dans HEBREUX 7 : 11-12, l’Ecriture parle de deux ordres        différents : L’ordre selon Melchisédek et l’ordre selon Aaron. Il est dit que la perfection n’a pas été possible par le sacerdoce lévitique, qui est l’ordre selon Aaron. Pour qu’elle soit possible, ce sacerdoce a été    remplacé par un autre : Le sacerdoce selon l’ordre de Melchisédek. C’est sans contredit le sacerdoce selon l’ordre de Melchisédek qui scelle le mystère de la plénitude de la perfection en Dieu. Je ne parle pas de l’ordre selon Jésus-Christ de Nazareth, mais de l’ordre selon  Melchisédek.

En HEBREUX 7 : 12, il est écrit dans l’Ecriture : « …Le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi. »C’est juste. S’il y a un changement de loi, c’est qu’il y a aussi un changement de pensée. C’est l’évidence même. Par conséquent, nous déclarons par la Parole du Seigneur, que Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa     Parole.
Souvenez-vous de la prédication : PAUL OBSERVATEUR DE LA LOI. Dans cette prédication, j’ai montré, par la grâce de Dieu, que l’apôtre Paul qui prêchait contre la loi de Moïse, la pratiquait aussi. A-t-il changé sa pensée au sujet de sa parole ? Oui. Il l’a fait. En effet, à la    demande de Jacques et des anciens, il a pratiqué la loi de Moïse. Ils ont dit à l’apôtre Paul : ACTES 21 : 23 : « C’est pourquoi fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un vœu. » Et voilà : L’apôtre Paul a accepté de pratiquer la loi, qu’il combattait. « Alors Paul prit ces hommes, se purifia, et entra le lendemain dans le temple avec eux, pour annoncer à quel jour la  purification serait accomplie et l’offrande présentée pour chacun d’eux. » (ACTES 21 : 26). Vous voyez ! Il a changé sa pensée au sujet de sa parole dans des circonstances bien particulières.
L’homme de Dieu a deux volontés : La parfaite et la permissive.

Moi, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, n’ai-je pas aussi le droit de changer ma pensée au sujet de ma parole ?

Que Dieu vous bénisse !
Je vous aime.
A bientôt.

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME


Aujourd’hui, jeudi 07 septembre 2017, l’apôtre Pacôme m’a dit que le frère Josué de Sakassou lui a envoyé un sms, disant : « Dieu peut-il changer sa pensée au sujet de Sa Parole ? »
J’ai dit : « C’est à quel sujet, car on ne peut pas poser une telle question s’il n’y a pas d’antécédent. » Il a dit : « Je ne sais pas. » L’apôtre a aussi dit qu’il a pensé à la chemise mariale que j’ai portée, et à la publication que j’ai fait passer sur Facebook.
En effet, le 15 août passé, j’étais à l’Eglise Catholique Romaine de Godoumé, mon village natal. Pour la fête de l’Assomption, qui      commémore la montée triomphale de la vierge Marie au ciel, d’après un dogme catholique. A cette occasion, je portais comme tous les              catholiques, une chemise mariale. Et j’ai pris une pose, une photo, devant la statue de la vierge Marie. Cette photo, je l’ai publiée sur ma page     Facebook, pour servir de témoignage à la Lumière. C’est peut-être cela qui a fait réagir le frère Josué de Sakassou, en disant : Dieu peut-il     changer sa pensée au sujet de Sa Parole ?
Moi, personnellement, je ne sais pas exactement ce que Dieu   pense, ni ce qu’Il dit au sujet de ma chemise mariale, ni de ma présence à l’Eglise Catholique Romaine, ce mardi 15 août 2017. Cependant, je peux affirmer haut et fort que je n’ai point péché.
Revenons maintenant à la question posée par le frère Josué de   Sakassou : Dieu peut-il changer sa pensée au sujet de Sa Parole ? Je me souviens que frère Branham a déjà posé une telle question, en disant :  Arrive-t-il à Dieu de changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Cette question a fait l’objet d’une prédication, le 18 avril 1965, à Jeffersonville, Indiana, U.S.A. vous voyez ! Frère Josué de Sakassou, soucieux peut-être de l’avancement de l’œuvre de Dieu, qu’il fait avec un zèle reconnu de tous, et une attention toujours soutenue, me donne l’occasion de répondre à cette question capitale pour notre perfection.
Frère Branham, répondant à cette question, dit, et je le cite : « …Dieu ne changea jamais Sa Pensée. Il lui donna volonté permissive. » Il parle ici de Balaam. Selon frère Branham, Dieu n’a pas changé Sa Pensée, Il lui a donné Sa volonté permissive. C’est juste. C’est l’Ecriture. Nous connaissons tous l’histoire de Balaam. J’en ai parlé le dimanche dernier, dans ma prédication intitulée : DE LA VOLONTE PARFAITE A LA VOLONTE PERMISSIVE DE DIEU. Frères de la Manne Fraîche, loin de moi la pensée de soulever une quelconque polémique ; mais sachez que ce que dit frère Branham, est une part de vérité. Il dit : « Dieu ne changea jamais Sa Pensée, Il lui donna Sa Volonté permissive. » Ce qu’il dit est la Vérité, mais ce n’est pas toute la Vérité. Ce que je vais vous dire, est aussi la Vérité, mais ce n’est pas toute la Vérité.
Du temps de frère Branham, Dieu lui a révélé une partie de la   Vérité, pour édifier les gens de son âge, qui est le temps prophétique du soir. Cette Vérité, c’était la Vérité de l’heure du temps du Messager du soir. Au temps prophétique de l’aube, avec la Manne Fraîche, une autre Lumière luit au milieu des ténèbres, afin de donner plus d’éclat à la      lumière passée, la lumière du soir. Il y a des gens qui prendront mal ce que je dis, et me diaboliseront. Ne faites pas attention à eux. Suivez la  Lumière de votre temps, et vous serez édifiés et perfectionnés.
Frère Branham dit que Dieu ne change pas Sa Pensée au sujet de Sa Parole, mais qu’Il donne Sa volonté permissive. Mais, que dit le Fils de l’homme du temps prophétique de l’aube, frère Christ-Moïse ? Voici ce que je dis : Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole, comme Il peut ne pas le faire. L’erreur qu’il ne faut pas commettre c’est         d’enseigner la Parole de Dieu de façon dogmatique, comme si on voulait obliger Dieu à faire certaines choses. Ce que dit frère Branham n’est pas dogmatique ; mais ce sont les gens qui veulent en faire  une déclaration dogmatique et hermétique. Frère Branham a révélé une Vérité pour son temps, selon que l’Esprit l’a poussé à le faire. Après son temps, est venu un autre temps : Le temps prophétique de l’aube. Dans ce nouveau temps prophétique, le même Esprit qui a parlé à frère Branham, parle encore, tout en révélant un autre aspect de cette grande Vérité. Frère Branham s’est basé essentiellement sur le cas de Balaam pour dire que Dieu ne change jamais Sa Pensée au sujet de Sa Parole. En s’appuyant sur ce cas précis, ce qu’il dit est vrai. Mais sachez qu’il n’y a pas seulement ce     cas-là dans la Bible. En effet, il y a d’autres cas, d’autres circonstances et d’autres contextes où Dieu a changé Sa Pensée au sujet de sa Parole. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole Prophétique du temps de l’aube,  apportant quelque chose de nouveau pour la perfection des saints. Ainsi soit-il !
Dieu n’a-t-Il pas dit : Tu ne tueras point ? C’était Sa Pensée.    C’était aussi Sa Parole. La pensée, c’est la parole non exprimée par les mots. Et la parole, c’est la pensée exprimée. Dieu dit donc : Tu ne tueras point. Le même Dieu qui a dit cette Parole, tout en exprimant Sa Pensée, dit à Samuel, le prophète, à l’endroit du roi Saül : « Va, maintenant,  frappe Amalek, et dévouez par interdit tout ce qui lui appartient ; tu ne l’épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons… » Frères, Dieu a-t-Il changé Sa Pensée au sujet de Sa     Parole ? Chacun est libre de répondre comme bon lui semble. Mais, en ce qui nous concerne, à la Manne Fraîche, nous répondons sans ambages, par l’affirmative. Nous ne nous adressons qu’aux aigles qui s’assemblent autour de l’incarnation du mystère du cadavre de MATTHIEU 24 :28.
Frère Branham dit, et je le cite : « Dieu ne change jamais Sa  Pensée au sujet de Sa Parole, mais Il pourra vous accorder ce que votre cœur désire. » Il parle toujours par rapport à Balaam. Dieu dit à cet   homme de ne pas aller chez Balak pour maudire Israël. Et Balaam a dit aux messagers de Balak qu’il n’irait pas avec eux. Mais quand ceux-ci sont revenus avec beaucoup plus de présents, Balaam voulait partir avec eux. Alors Dieu lui dit d’aller avec eux, mais qu’il devait dire ce qu’il lui révélerait. Dans ce cas précis, Dieu a donné à Balaam Sa Volonté permissive, à cause du désir de son cœur. Et c’est ce que dit frère Branham, en affirmant : Dieu ne change jamais Sa Pensée au sujet de Sa Parole, mais Il pourra vous accorder ce que votre cœur désire. C’est ce qu’il appelle la Volonté permissive de Dieu.
En ce qui concerne la volonté permissive de Dieu, la Manne Fraîche révèle qu’elle est liée aux désirs charnels, aux désirs que le  Seigneur n’a pas inspirés. C’est le cas de Balaam. Ses pensées et ses désirs étaient contraires aux Pensées et aux Désirs de Dieu. C’est   pourquoi il a agi selon la volonté permissive de Dieu, avec son cortège de problèmes. Mais celui dont les pensées et les désirs sont inspirés de Dieu, n’agit que selon la volonté parfaite de Dieu. L’Ecriture ne dit-Elle pas que si nous faisons de Dieu nos délices, Il nous donnera ce que   notre cœur désire ? Avant donc de parler de la volonté parfaite et de la volonté permissive de Dieu, nous devons savoir quelle est la source de nos désirs.
En ce qui concerne le roi Saül, c’est Dieu qui lui a révélé Sa      volonté de tuer tous les habitants d’Amalek. C’était Sa volonté parfaite. Quand le roi Saül a désobéi à Dieu, en épargnant le roi Agag et quelques animaux, il est tombé dans la volonté permissive de Dieu. Alors, il a été rejeté purement et simplement.
Quand Dieu dit : Tu ne tueras point, de quelle volonté s’agit-il ? De la volonté parfaite ou permissive ? Il s’agit de la volonté parfaite. Et quand Il dit à Saül de tuer ? Il s’agit aussi de Sa volonté parfaite. C’est ici Le mystère de la volonté parfaite de Dieu, à la volonté parfaite de Dieu. O, la Manne Fraîche, la pure Parole. Si nos pensées sont inspirées de Dieu, elles deviennent Ses Pensées. Nous sommes alors dans Sa volonté parfaite. Si nos désirs sont inspirés de Dieu, ils deviennent les désirs de Dieu. Nous sommes dans Sa volonté parfaite.
Dieu peut-il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Nous disons : Oui et non. Car cela dépend de l’absolue souveraineté de Dieu. Il peut changer Sa Parole, comme ne pas la changer. Si nous             répondons à cette question, aujourd’hui, dans le temps prophétique dans lequel nous sommes, de façon dogmatique et péremptoire, nous sommes dans l’erreur.
LE CAS D’EZECHIAS
Prenons maintenant le cas du roi Ezéchias. Celui-là était gravement malade. Et Dieu lui dit, par la bouche d’Esaïe, le prophète : « Ainsi parle l’Eternel : Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir et tu ne vivras plus. » Comme vous pouvez le constater, Dieu a clairement  faire connaître Sa Pensée, Sa Parole et Sa volonté au roi Ezéchias. Il lui dit : Tu vas mourir. De quelle volonté s’agit-il ici ? De la volonté parfaite de Dieu.
Mais, Ezéchias, le roi, fit cette prière à Dieu, en disant : « O,  Eternel ! Souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec                   fidélité et intégrité de cœur, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux. » (ESAIE 38 :3). En réponse à sa prière, Dieu dit : « Ainsi parle l’Eternel, le Dieu de David, ton père : J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici j’ajouterai à tes jours quinze années. » (ESAIE 38 :5). O, frères, avez-vous remarqué les paroles de la prière du roi Ezéchias ?  Elles sont pleines de grâce, de vie, de pureté, de sainteté, de fidélité et d’intégrité. Il a fait la prière du juste. Et il a été exaucé. Chaque parole de sa prière était inspirée et agréable devant Dieu. C’est pour cela qu’il a été exaucé. Contrairement à Balaam, le roi Ezéchias était dans la       volonté parfaite de Dieu. Avec le roi Ezéchias, Dieu a-t-Il changé Sa  Pensée au sujet de Sa Parole ? Oui, Il a changé, et Sa Pensée, et Sa Parole, en ce qui concerne le roi Ezéchias.
Quand Dieu dit à Ezéchias qu’il allait mourir, c’était Sa volonté parfaite. Quand Il a changé Sa Pensée et Sa Parole, en disant que le roi n’allait plus mourir, c’était aussi Sa volonté parfaite, dans la mesure où les pensées et les désirs du roi, étaient conformes à Ses Pensées et à Ses désirs. C’est ici le mystère de la volonté parfaite de Dieu à la volonté parfaite de Dieu.
Il y a quelques années je faisais une erreur en pensant que la deuxième volonté de Dieu, concernant Ezéchias, était une volonté permissive. Je bénis le Nom du Seigneur qui me permet de corriger cette erreur.
Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Oui, et non. Cela dépend de l’absolue souveraineté de Dieu. Quand Dieu dit une Parole, Il peut la changer, s’Il le veut.
CAS DES IMAGES TAILLEES
Prenons encore un exemple : Dieu dit : « Tu ne feras point       d’image taillé, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. » (EXODE 20 :4). Nous sommes au temps de Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu. Quelle était la Pensée de Dieu, en ce temps-là ? Il ne fallait pas faire d’image taillée ? Quelle était Sa       volonté parfaite ? Il ne fallait pas faire d’image taillée. C’est juste.
Mais, quand les serpents brûlants mordaient les enfants d’Israël, et que Dieu voulait les guérir, Il dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche : quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie. Moïse fit un serpent d’airain et le plaça sur une     perche. » (NOMBRES 21 :8-9). Moïse, en faisant un serpent d’airain, a fait une image taillée, sur ordre de Dieu Lui-même. Vous voyez ! Le     même Dieu qui a dit de ne pas faire d’image taillée, a ordonné à Moïse d’en faire une, parce que certaines circonstances l’exigeaient. Dans ce cas précis, Dieu a-t-Il changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole ou non ? Qu’on le veuille ou non, la réponse est OUI : Dieu a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole.
En disant à Moïse de faire un serpent d’airain pour la guérison des enfants d’Israël, Dieu voulait-Il faire du mal à Moïse, en le    conduisant dans Sa volonté permissive ? Ce serpent d’airain fait par Son serviteur, était-ce Sa volonté parfaite ou Sa volonté permissive ? Chacun est libre d’avoir sa propre opinion là-dessus, mais, nous        déclarons par la Parole du  Seigneur, que c’était la volonté parfaite de Dieu. Si Moïse avait refusé de faire ce serpent d’airain, il serait dans la volonté permissive de Dieu. Le serpent d’airain fait par Moïse, c’était la volonté parfaite de Dieu. La guérison des enfants d’Israël au travers de ce serpent, c’était aussi la volonté parfaite de Dieu.
Voilà comment les choses se sont passées : Les enfants d’Israël ont parlé contre Dieu et contre Moïse. Et ils étaient dans la volonté      permissive de Dieu, à cause de leurs murmures. Mais, ils ont reconnu et confessé leur péché, en disant : « Nous avons péché, car nous avons  parlé contre l’Eternel et contre toi. Prie l’Eternel afin qu’il éloigne de nous ces serpents. » (NOMBRES 21 :4-7). Par leur repentir et leur confession, ils voulaient revenir à la volonté parfaite de Dieu. Et Dieu a exaucé Moïse, à qui Il a ordonné de faire un serpent d’airain ; et par la guérison, Dieu les a ramenés à Sa volonté parfaite. Frères, le repentir et la confession des péchés conduisent au pardon de Dieu. Et ce pardon nous ramène à Sa volonté parfaite.
Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Dans le cas que nous sommes en train d’examiner, nous voyons clairement que Dieu a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Il a d’abord dit de ne pas faire d’image taillée. Puis, Il dit à Moïse d’en faire une. Nous sommes en    présence de deux volontés de Dieu. Ces deux volontés sont des volontés parfaites de Dieu.
On peut passer d’une volonté parfaite à une volonté permissive ; et d’une volonté permissive à une volonté parfaite. On peut aussi passer d’une volonté parfaite à une autre volonté parfaite ; et d’une volonté permissive à une autre volonté permissive. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole.
Pendant la traversée du désert, Dieu a dit aux enfants d’Israël de ne pas prendre de femmes étrangères. Mais, Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu, a pris une femme étrangère : Une femme éthiopienne. Etait-il dans la volonté parfaite de Dieu ou dans sa permissive ?
Marie et Aaron ont parlé contre Moïse à cause de cette femme. Alors la colère de Dieu s’est enflammée contre eux. Qui était donc dans la volonté parfaite de Dieu : Moïse ou Marie et Aaron ?
Dieu dit à Aaron et Marie : « Ecoutez bien mes paroles !       Lorsqu’il y aura parmi vous un prophète ; c’est dans une vision que moi, l’Eternel, je me révélerai à lui, c’est dans un songe que je lui parlerais. Il n’en est pas ainsi de mon serviteur Moïse. Il est fidèle dans toute ma maison. Je lui parle bouche à bouche, je me révèle à lui sans énigmes, et il voit une représentation de l’Eternel. » (NOMBRES 12 : 6-8). Par ces Paroles, Dieu a rappelé à Aaron et Marie que Moïse était            au-dessus d’eux ; et que celui-là était fidèle dans toute Sa maison. En  parlant de la fidélité de Son serviteur Moïse, Dieu voulait simplement dire que celui-là n’avait point péché en prenant une femme étrangère.
Que pouvons-nous en déduire ? Nous pouvons affirmer sans     ambages que Dieu a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole, à l’égard de Moïse ; car il pouvait prendre une femme étrangère. Frères, je vous le déclare encore par la Parole du Seigneur : Dieu peut changer et Sa Pensée et Sa Parole, en fonction de certaines circonstances, de certains contextes et de certaines situations selon le bon plaisir de Sa volonté. Dans le cas que nous sommes en train d’examiner, Moïse en prenant une femme étrangère était dans la volonté parfaite de Dieu. Car Dieu dit qu’il était fidèle dans toute Sa maison. Quelqu’un qui est fidèle dans toute la maison de Dieu peut-il être dans la volonté permissive de Dieu, quand il fait exactement ce que Dieu veut ?
En ce qui concerne le mariage, Dieu a changé Sa Pensée au  sujet de Sa Parole, en faveur de Moïse, l’homme qu’Il a fait Dieu. Le même Dieu qui a dit de ne pas prendre de femmes étrangères, a poussé Moïse à en prendre une femme. Et Aaron et Marie ont pensé qu’il avait péché contre Dieu. Mais ce jour-là, Dieu leur a montré qui avait péché, en se mettant en colère contre eux. Après les avoir sévèrement réprimandés, Il a frappé Marie de lèpre. Comme ils prophétisaient, Aaron et Marie ont pensé qu’ils étaient au même niveau que Moïse. Ils feignaient d’ignorer que Moïse avait été fait Dieu par Dieu. Aaron était prophète. Marie aussi était prophétesse. Mais, Moïse était plus que prophète ; il avait été fait Dieu par Dieu. C’était à lui que venait la Parole de Dieu pour son temps. Pour Moïse, Dieu pouvait à tout moment changer Sa Pensée et sa Parole.
Le 31 décembre 2000, à Bouaké, Dieu a d’abord fait un homme Moïse. Puis, Il l’a fait Dieu. C’est cet homme, qui était dans une chemise mariale, et à l’Eglise catholique Romaine de Godoumé, le mardi 15 août 2017. Pour quelques-uns parmi vous, ce que j’ai fait est diabolique. Pour eux, j’ai dévié, et je suis en route pour l’enfer. Que Dieu ait pitié d’eux !
Je n’ai pas dévié, et je ne dévierai jamais, car celui qui m’a appelé, qui m’a justifié et qui m’a glorifié, avant la fondation du monde est      vivant. Tant qu’Il vit, je vivrai. Et Il est suffisamment puissant pour me garder de toute chute. Porter une chemise mariale n’est pas un péché.   Faire la messe avec les catholiques n’est pas un péché non plus. Faire une photo devant la statue  de Marie n’est pas un péché.
Savez-vous qu’au Branham Tabernacle, il y avait des crucifix de Jésus ? OUI. Il y avait des crucifix de Jésus au Branham Tabernacle.   C’était des images taillées. Tous les branhamistes le savent. Mais         personne ne pose cette question : Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Tous pensent que cela est normal. Mais, il a suffi que je publie la photo que j’ai prise devant la statue de Marie, pour qu’on me diabolise. Savez-vous pourquoi ? Parce que je suis un africain noir.
Au Branham Tabernacle, à Jeffersonville, où frère Branham    prêchait son Message, il y avait des images taillées représentant Christ crucifié. Et, au milieu de ces images taillées, Dieu révélait Sa Parole, et faisait beaucoup de miracles, par les mains de frère Branham. Je viens justement de prendre le livre de frère Branham intitulé ‟LA REVELATION DES SEPT SCEUX.’’ A la page 10, il parle des trois crucifix qui sont dans son tabernacle. Et il dit : « Le crucifix de Christ ne représente pas le catholicisme. Il représente Dieu, le Royaume… le crucifix de Christ représente Jésus-Christ. » Avez-vous bien compris ce que dit   frère Branham à propos du crucifix de Christ ? Il dit qu’il représente    Jésus-Christ, Dieu et le Royaume des cieux. A ce sujet les branhamistes exultent et dansent. Mais quand ils me voient dans une chemise mariale posant devant la statue de Marie, ils me diabolisent et me maudissent. Laissez-les s’agiter, car ils ne peuvent pas maudire celui que Dieu a béni ; ils ne peuvent pas non plus diaboliser celui que Dieu a fait Dieu.
Revenons à la statue de Marie. D’après frère Branham, le crucifix de Jésus représente Jésus-Christ, Dieu et le Royaume des cieux. Maintenant que représente la statue de la vierge Marie ? Frère Branham dit que le crucifix de Christ, ce n’est pas le catholicisme, mais la représentation de Jésus-Christ. Et la statue de la vierge Marie, qu’est-ce-que c’est ? Je vous signale que le crucifix de Christ et la statue de la vierge Marie sont des images taillées. Maintenant, si le crucifix de Christ, représente        Jésus-Christ, Dieu et le Royaume des cieux, que représente la statue de la vierge Marie ? Frères, sommes-nous loin de Kadès Barnéa ? Si le crucifix de Christ, ce n’est pas le catholicisme, la statue de la vierge Marie, ce n’est pas non plus le catholicisme. Pour nous, à la Manne Fraîche, la statue de la vierge Marie, représente la vierge Marie dont parlent les Saintes Ecritures. Elle représente la mère de Jésus-Christ de Nazareth notre Seigneur et Sauveur. Frères, si vous pouvez supporter un peu de folie de ma part, sachez que la vierge Marie est la mère de mon         Seigneur. Cette statue représente la vierge qui devait concevoir un Fils, lequel s’appellerait Emmanuel, selon la Parole d’Esaïe, le prophète : « Le Seigneur Lui-même vous donnera un signe : La vierge concevra. » Cette vierge, c’est Marie. C’est elle qui a conçu le Saint enfant de Dieu : Jésus. Cette statue de la vierge Marie symbolise la Conception           Immaculée enfantant la véritable et unique Immaculée Conception.  Elle représente la manifestation vivante de la foi en Dieu. Car, la vierge Marie dit à l’ange : « Qu’il me soit fait selon ta Parole. » Elle représente l’humilité et la simplicité ; car la vierge Marie dit : « Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. » (LUC 1 :46-48). O, quelle humilité ! Elle parle de sa bassesse, elle à qui une grâce a été faite. En LUC 1 :48, la vierge Marie dit : « Désormais toutes les générations me diront bienheureuse. » Et nous, à la Manne Fraîche, nous déclarons par la Parole du Seigneur que Marie est une bienheureuse. C’est une    Béatitude. Nous faisons partie de la génération qui reconnait qu’elle est une Béatitude, une Bienheureuse, une femme vertueuse, une femme d’élite et de distinction. Il est vrai que nous ne l’adorons pas, mais nous reconnaissons qu’elle est une femme vertueuse, une femme d’exception. Nous ne la prions pas non plus, mais nous reconnaissons qu’elle a joué un grand rôle dans le plan de la rédemption. Ne pas reconnaître cela, c’est faire preuve d’une hypocrisie caractérisée. Dans LUC 1 :43,      Elisabeth, remplie du Saint-Esprit dit à la vierge Marie : « Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi ? » La mère du Seigneur d’Elisabeth, c’est la vierge Marie. Et toi, qui est la mère de ton Seigneur ? Comment s’appelle-t-elle ? Moi, frère           Christ-Moïse, le Fils de l’homme, la mère de mon Seigneur, s’appelle Marie.
Ai-je déjà dit qu’elle était du diable ? Non. Je dis seulement qu’elle a perdu sa virginité, après la naissance de Jésus ; car elle a eu d’autres enfants. Et je maintiens cette déclaration. Cependant elle reste toujours la mère de mon Seigneur et Sauveur. Je ne la prie pas, mais elle reste toujours la mère de mon Seigneur et Sauveur.
Peut-être quelqu’un parmi nous ne la reconnaît pas comme étant la mère de son Seigneur et Sauveur, c’est son droit le plus absolu. Mais, nous qui sommes à la Manne Fraîche, et dans la Manne Fraîche, nous déclarons, haut et fort, que Marie dont parlent les Ecritures est bel et bien la mère de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ de Nazareth. Si la vierge Marie dont parlent les catholiques est la même dont nous parlons, alors nous savons qu’elle est la mère de notre Seigneur. Frères, la vierge Marie des Saintes Ecritures a des vertus que n’ont pas la plupart des Chrétiens toutes tendances dénominationnelles confondues : Elle était  une femme pieuse et vertueuse ; elle craignait Dieu et ne vivait pas dans le péché ; elle était ointe et remplie du Saint-Esprit. Souvenez-vous de ce qui s’est passé quand elle a salué Elisabeth. Celle-ci fut remplie du    Saint-Esprit. Et l’enfant qu’elle portait en son sein tressaillit de joie.
Partout où on parlera de Jésus-Christ de Nazareth, le Fils     unique de Dieu, on parlera aussi de sa mère, Marie. N’en déplaise aux détracteurs, qui ne savent pas ce qu’ils disent.
Dieu peut-Il changer sa Parole au sujet de Sa Parole ?
Les chrétiens mal affermis, qui ne comprennent ni les Ecritures, ni la Puissance de Dieu, me diabolisent parce que j’étais à l’Eglise           catholique Romaine, et que je portais une chemise mariale. Pour eux, je suis en enfer. Laissez-les s’agiter, car ils ne savent pas ce qu’ils font.
CAS DU ROI SALOMON
Frères, examinons le cas du roi Salomon. Sur ordre Dieu, il a bâtir un temple. Dieu l’a choisi pour bâtir Son temple. Et il l’a fait. Mais chose bizarre, il y avait dans ce temple des images taillées ; or Dieu dit de ne pas faire d’images taillées. « Il fit dans le sanctuaire deux chérubins de bois d’olivier sauvage.» (1ROIS 6 :23). Vous voyez ! Le roi Salomon a fait des images taillées, alors que Dieu avait déjà dit de ne point en faire. Chose extraordinaire, c’est que Dieu est descendu puissamment dans ce temple, au milieu des images taillées. En effet, le jour de la dédicace du temple, la gloire de Dieu est descendue. Ô, frères, Dieu a-t-Il changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole, ce jour-là ? Oui, Il l’a fait, en faveur du roi Salomon, dans des circonstances particulières. Le roi Salomon en faisant des images taillées était dans la volonté parfaite de Dieu.
Après la dédicace du temple, Dieu « apparut à                           Salomon pendant la nuit, et lui dit : J’exauce ta prière, et je              choisis ce lieu comme la maison où l’on devra m’offrir des                  sacrifices. » (2 CHRONIQUES 7 :12). Comme c’est étrange ! Dieu    savait qu’il y avait des images taillées dans le temple bâti par le roi      Salomon. Malgré cela Il dit : « Je choisis ce lieu comme la maison où l’on devra m’offrir des sacrifices. » Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Frères, vous avez le témoignage vivant des Saintes Ecritures. Que chacun s’en inspire, pour sa propre édification et           perfection.
CAS DE JESUS-CHRIST DE NAZARETH
Prenons un dernier exemple. Cette fois-ci dans le Nouveau       Testament. Dans JEAN 7 :1-9, Jésus a eu une conversation avec Ses   frères. Ils Lui ont dit d’aller à la fête des Tabernacle en Judée. Mais, Il leur dit : « Montez-vous, à cette fête ; pour moi, je n’y montre point. » (JEAN 7 :8). Mais, l’Ecriture dit : « Lorsque Ses frères furent montés à la fête, il y monta aussi lui-même, non publiquement, mais secrètement. » (JEAN 7 :10). Jésus a-t-Il changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? D’abord Jésus dit qu’Il n’allait point monter en Judée pour la fête des Tabernacles. Puis Il changea d’idée, et y monta. Alors question : Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ?
Dans MATTHIEU 28 :19, Jésus dit de baptiser les gens au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Mais, dans ACTES 2 : 38, l’apôtre Pierre dit de se faire baptiser au Nom de Jésus-Christ. Et les branhamistes se font tous baptiser au Nom de Jésus-Christ, et non au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Si j’ai bonne mémoire, frère Josué de Sakassou aussi s’est fait baptiser au Nom de Jésus-Christ. Alors nous lui retournons sa question : Dieu peut-Il changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ? Si sa réponse est non, alors qu’il se fasse baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Frères, depuis que je suis dans le sacerdoce, au service du         Seigneur Jésus-Christ, j’ai remarqué une chose : Nous ne comprenons ni les Ecritures ni la Puissance de Dieu. J’ai compris aussi pourquoi le      Seigneur suscite à chaque âge un Fils de l’homme, un prophète, qui est plus que prophète.
Frères, si quelqu’un trouve des erreurs dans ce que je viens de  dire, qu’il les corrige.
Nous sommes en train de démontrer par les Saintes Ecritures que Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Nous ne nous basons pas sur ce que quelqu’un a dit, mais essentiellement sur ce que disent les Saintes Ecritures. Nous ne rejetons pas du revers de la main ce que dit frère Branham, mais nous préférons de loin le témoignage irréfutable des Saintes Ecritures. Et d’après Elles, Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole. A la Manne Fraîche, nous estimons que si Dieu ne peut absolument pas changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole ; c’est qu’Il n’est pas véritablement Dieu. Car le Dieu véritable, qui s’est révélé aux saints prophètes et dont le témoignage est confirmé par les Saintes  Ecritures, peut, à Sa guise, et à tout moment changer Sa Pensée au   sujet de Sa Parole. S’Il ne peut vraiment pas le faire, c’est qu’Il n’est ni souverain, ni libre.
Nous les hommes, nous pouvons changer notre pensée au sujet de notre parole. Et nous le faisons chaque jour. Nous prenons des décisions. Ces décisions, nous pouvons les changer à tout moment. Nous avons le droit de les changer, tout en prenant d’autres décisions. Et chose bizarre, nous refusons ce droit au Dieu Souverain, Celui qui peut faire tout ce qu’Il veut. N’est-il pas écrit, dans DANIEL 4 : 35, que Dieu fait ce qui Lui plaît, qu’Il agit comme il Lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre ? Prenons DANIEL 4 : 35 : « Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant : il agit comme il lui plaît avec  l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise : Que fais-tu ? » Si vraiment tous les habitants de la terre ne sont à Ses yeux que néant, ne peut-Il pas changer Sa Pensée et Sa Parole, à leur égard ? A-t-Il des comptes à leur rendre ? S’Il agit comme il Lui plaît avec les habitants de la terre et avec l’armée des cieux, ne peut-Il pas changer Sa Pensée et Sa Parole à leur égard ? Quelqu’un parmi les habitants des cieux et ceux de la terre peut-il juger Dieu, et Le trouver coupable ? Quelqu’un peut-il Le condamner ? Qui peut résister à Sa volonté ? Celui qui a créé les cieux et la terre, et tout ce qu’ils renferment ne peut-Il pas changer de décision ? Celui qui a créé le bien et le mal ne peut-Il pas changer Sa Pensée et Sa Parole ? S’Il le fait, qui Lui dira : Que fais-Tu ? Vous voyez ! A travers la question du frère Josué, nous apportons la Lumière pour vous éclairer, afin que la lumière qui est en vous continue de luire. Frères de la Manne Fraîche, vous avez suffisamment d’huile dans vos lampes pour comprendre ce mystère ; pour comprendre que Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Ceux qui n’ont plus d’huile dans leurs lampes, ceux dont les lampes s’éteignent retournent au reflet d’une lumière passée, la lumière du soir, qui est le Message de frère Branham. Ils veulent acheter de l’huile avec ce        Messager-prophète. Les voilà donc : Ils ont fait demi-tour pour aller   acheter de l’huile ; pendant ce temps, les vierges sages ont continué leur marche triomphante et triomphale vers le temps prophétique de l’aube. Ces vierges ont quitté le temps prophétique de minuit pour marcher dans la Lumière de l’aube, la Lumière de l’aurore, où la Manne Fraîche révèle la Divinité d’un homme. Vous avez suffisamment d’huile dans vos     lampes pour comprendre les Ecritures et la Puissance de Dieu. Vous avez suffisamment d’huile dans vos lampes pour comprendre que frère     Branham en personne a prédit la venue d’un nouveau Message, en      remplacement de son Message. En parlant d’un nouveau Message, il a déclaré son Message ancien. Et puis, c’est la preuve que Dieu peut     changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Frères, écoutez ceci : Frère Branham dit que Dieu lui a donné un Message pour préparer la seconde venue de Christ. Mais, quelques temps avant sa mort, il a prédit qu’un nouveau Message viendrait, et qu’il fallait même brûler le sien. C’est   juste. A travers sa propre prophétie, nous voyons que son Message est devenu caduc ; il est dépassé ; et il est remplacé par un nouveau Message. Son Message, c’était la Pensée et la Parole de Dieu, pour son temps. Le nouveau Message dont il a parlé est aussi la Pensée et la Parole de Dieu. Si le nouveau Message remplace son Message, cela veut tout simplement dire que Dieu a changé Sa Pensée et Sa Parole. C’est juste. La Parole de Dieu annoncée par frère Branham au temps du soir, n’est pas exactement la même que celle que nous annonçons aujourd’hui. Parce que Dieu a tout simplement changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Et cela a toujours été ainsi à travers les âges. Nous savons que Dieu a parlé à Adam, dans le jardin d’Eden. Il lui a révélé Sa Pensée et Sa Parole. Nous savons aussi qu’Il a parlé à Abraham, à Moïse, à Jérémie, à Samuel, à Ezéchiel. Et  chaque fois, Il a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole. C’est d’ailleurs pour cette raison que ces prophètes ne disent pas exactement les mêmes choses. Tous ont prêché la Parole de Dieu ; mais ils n’ont pas dit       exactement les mêmes choses. Parce que Dieu change Sa Pensée au sujet de Sa Parole, quand Il passe d’un âge à un autre. N’oubliez pas que Sa Parole est une dynamique en action.
Quand Dieu Lui-même est venu, en Jésus-Christ de Nazareth, Il n’a pas prêché les Messages de ceux qui étaient venus avant Lui. Car Il avait Son propre Message. Et Son Message était particulier et différent des autres. Lors de Son sermon sur la montagne, Il dit, par exemple : « Vous avez appris qu’il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. » (MATTHIEU 5 : 38-39). Ne voyez-vous pas ici, qu’il y a eu changement de pensée au sujet de la Parole de Dieu ? Jésus a changé la Pensée de Dieu au sujet de Sa Parole. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Jésus a changé la Pensée de Dieu au sujet de Sa Parole. Il n’a pas répété ce que Dieu a dit, sous     l’ancienne alliance. Il a dit le contraire de ce que Dieu avait déjà dit. Cela veut tout simplement dire qu’Il a changé ce que Dieu avait dit. Il a donc changé la Pensée de Dieu au sujet de Sa Parole. Peut-être que vous ne voyez pas les choses de cette manière, mais nous révélons la Pensée de Christ, pour votre perfection. Si quelqu’un n’est pas d’accord avec nous, nous respectons son point de vue. Car nous ne voulons pas nous enliser dans de vaines discussions. Pour nous, à la Manne Fraîche, je dis bien à la Manne Fraîche, Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Et nous déclarons que Jésus-Christ de Nazareth, le Fils de Dieu, a changé la Pensée de Dieu Son Père au sujet de Sa Parole. Nous l’avons démontré par l’Ecriture. Et cela nous suffit. Jésus-Christ de Nazareth n’a pas prêché le Message de Moïse, parce qu’Il avait Son propre Message.
Après Jésus-Christ de Nazareth, il y a eu Pierre, Paul, Jean,       pour ne citer que ceux-là. Chacun de ces apôtres avait son propre        Message, à telle enseigne que l’apôtre Paul parle de son Evangile :      ROMAINS 2 : 16. Vous voyez ! L’apôtre Paul avait son Evangile. Et  l’apôtre Pierre ? Il avait aussi son Evangile. Et l’apôtre Jean ? C’est     pareil. Chacun avait son Evangile ; mais tous ont prêché l’Evangile de Christ. Il y a des choses que Dieu a révélées à l’apôtre Pierre, qu’Il n’a pas révélées à l’apôtre Paul. Et vice-versa. Tout ce qu’Il a révélé aux    différents prophètes et apôtres, c’est Sa Parole.
Prenons maintenant les sept lettres adressées aux sept anges de l’Eglise. Elles diffèrent les unes des autres, mais elles sont toutes la   Parole de Dieu. Maintenant, pourquoi diffèrent-elles les unes des        autres ? C’est parce que Dieu change Sa Pensée au sujet de Sa Parole, quand Il passe d’un ange à un autre, et d’un âge à un autre. Prenez les sept lettres, et étudiez-les profondément, et vous comprendrez que Dieu change Sa Pensée au sujet de Sa Parole, n’en déplaise à mes détracteurs, et à tous ceux qui cherchent à me diaboliser.
Frères, ne résistez pas à ceux qui cherchent à me diaboliser, parce que j’ai porté une chemise mariale. Le roi Salomon a fait pire que moi. Il a bâti des autels à de faux dieux, Astarté et Milcom. Et il les a servis, après avoir abandonné le Dieu véritable, le Dieu vivant, le Dieu d’Israël. Malgré cela, il n’est pas en enfer. Il est au Paradis. Et chose               extraordinaire, tous les chrétiens disent que les Paroles de Salomon sont les Paroles de Dieu. Moi, je n’ai pas bâti d’autel à quelque faux dieu que ce soit. Et je n’ai pas abandonné le Seigneur Jésus-Christ, le Prince de mon salut. Et je ne L’abandonnerai jamais ; par la grâce de Dieu.
DIEU EST PASSE DE L’ANCIEN AU NOUVEAU TESTAMENT
Frères, Dieu n’est-Il pas passé de l’Ancien au Nouveau            Testament ? Si oui, cela veut tout simplement dire qu’Il a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole.
Dans HEBREUX 8 : 7, l’Ecriture dit que la première alliance a été remplacée par une seconde, parce qu’elle contenait des défauts. « En   effet, si la première alliance avait été sans défaut, il n’aurait pas été question de la remplacer par une seconde. » Frères, qui parle de remplacement, parle de changement. Si donc Dieu a remplacé la première      alliance par une seconde, cela veut tout simplement dire qu’Il a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole. Il ne pouvait pas changer d’alliance sans changer de pensée. Et Il ne pouvait pas changer Sa Pensée sans changer Sa Parole.
La première alliance, c’était la Pensée et la Parole de Dieu. En la remplaçant par une seconde, Il a changé, et Sa Pensée, et Sa Parole.
Quand vous examinez la seconde alliance, qui est aussi la Pensée et la Parole de Dieu, vous vous rendez compte qu’elle est différente de la première. Si elle est différente de la première, c’est tout simplement parce que Dieu a changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole. C’est l’évidence    même. Ce que je dis, c’est ce que dit l’Ecriture, la Parole de Dieu. Si quelqu’un veut contester, qu’il conteste.
Que dit HEBREUX 8 : 13 ? « En disant : une alliance nouvelle, il a déclaré la première ancienne ; or, ce qui est ancien, ce qui a vieilli, est près de disparaître. » D’après cette Parole de l’Ecriture, il y a deux      alliances : La première et la seconde. La première alliance, qui est        ancienne, a vieilli. Et elle a disparu. Ayant disparu, elle a été remplacée par une seconde alliance. Nous sommes donc passés d’une alliance à une autre. Or, il est impossible de passer d’une alliance à une autre, sans qu’il y ait changement de pensée et de parole. Il y a eu nécessairement un   changement de pensée et de parole de la part de Dieu. Personne ne peut passer d’une alliance à une autre sans qu’il y ait changement de pensée et de parole.
LA PREMIERE ALLIANCE EST ELLE LA VOLONTE            PARFAITE OU LA VOLONTE PERMISSIVE DE DIEU ?
Contrairement à ce que nous pensons généralement, la première Pensée de Dieu n’est pas forcément Sa volonté parfaite. Aussi          voudrions-nous déclarer, par la Parole du Seigneur, que la première alliance n’est pas la volonté parfaite de Dieu. C’est Sa volonté           permissive. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole.
La première alliance est basée sur le principe de la loi mosaïque et le sacrifice des animaux. La deuxième alliance, quant à elle, est basée sur le principe de la grâce, et le sacrifice d’un Homme, de             l’Homme-Dieu, de Dieu devenu homme : Jésus-Christ de Nazareth. Cette deuxième alliance, c’est la volonté parfaite de Dieu. Mais, cette volonté parfaite n’est pas parfaitement parfaite. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube, révélant quelque chose de nouveau pour la perfection des saints. Frères, la seconde     alliance, basée sur le sacrifice de Christ, l’Agneau de Dieu, n’est pas parfaitement parfaite. Elle est parfaite, mais elle ne l’est pas              parfaitement. Sommes-nous proche de la frontière de Kadès-Barnéa ? Pouvez-vous supporter de ma part un peu de folie ? Suis-je devenu fou en déclarant que l’alliance basée sur le Sang précieux de Christ, n’est pas parfaitement parfaite ? Ô, frères, c’est ici la folie de Dieu pour votre perfection : La seconde alliance est parfaite, mais elle n’est pas parfaitement parfaite. Elle nous conduit à une alliance encore plus parfaite qu’elle. Cette seconde alliance, c’est la volonté parfaite de Dieu. Mais, cette volonté parfaite n’est pas parfaitement parfaite. En vérité, en     vérité, la mort et la résurrection de Christ, qui sont la volonté parfaite de Dieu nous conduisent à Sa volonté parfaitement parfaite. Il y a donc une volonté parfaite de Dieu, et une volonté parfaitement parfaite de Dieu. La première conduit à la seconde. Je sais que je dis des choses difficiles à comprendre, mais je suis heureux parce que je m’adresse aux aigles qui s’assemblent autour de l’incarnation du mystère du     cadavre de MATTHIEU 24 : 28.
Le Christ Jésus, par Son précieux Sang, a scellé la nouvelle      alliance. C’est la volonté parfaite de Dieu. Mais, sous cette nouvelle  alliance, la maladie, le péché et la mort sévissent encore. Toutes ces choses, et bien d’autres encore sont les défauts de la seconde alliance. L’existence de la mort est un défaut de cette alliance parfaite. A cause de ce défaut, cette alliance parfaite n’est pas parfaitement parfaite. Pour qu’elle soit parfaitement parfaite, la mort doit être détruite.           Si la seconde alliance était parfaitement parfaite, l’apôtre Paul ne parlerait pas de la destruction de la mort, le dernier ennemi. Dans                           1 CORINTHIENS 15 : 26, l’apôtre Paul dit : « Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort. » Jésus, par Sa mort et Sa résurrection a vaincu la mort. C’est la Parole. Mais, la mort a-t-elle été détruite ? L’apôtre Paul dit : « Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort. » Si la mort n’est pas encore détruite, c’est que la nouvelle alliance basée sur le   sacrifice de Christ n’est pas parfaitement parfaite. Elle est parfaite,    certes ; mais elle n’est pas parfaitement parfaite. C’est ici la Manne     Fraîche, la pure Parole.
Après la destruction de la mort, il y aura une autre alliance, une alliance parfaitement parfaite. Sous cette alliance parfaitement parfaite, il n’y aura plus de deuil, plus de larmes, plus de mort, plus de péché, plus de souffrance, plus de douleur. Ce sera la plénitude de la plénitude du Salut, de la Vie éternelle et du bonheur. Cette alliance parfaitement parfaite sera basée sur la Parole éternelle de Dieu, et non sous le Sang de Christ. Je m’arrête là pour l’instant, car il ne m’est pas permis de vous en dire plus.
La première alliance, basée sur le principe de la loi et les sacrifices d’animaux, c’était la volonté permissive de Dieu. Elle a été remplacée par une deuxième alliance, basée sur le principe de la grâce et le Sang       précieux de Christ. La première alliance ayant été remplacée par une    seconde, il y a eu nécessairement aussi un changement de pensée. Dieu a donc changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole.
Examinons maintenant HEBREUX 10 : 1-9. L’Ecriture dit ici, qu’il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés. Pourtant Dieu a permis le sacrifice des animaux. C’était donc Sa volonté permissive. Avec le sacrifice de Christ, Dieu a mis fin au sacrifice des animaux. Il a donc changé Sa Pensée au sujet de Sa Parole en ce qui concerne le sacrifice pour les péchés.
En HEBREUX 10 : 5-6, l’Ecriture dit : « Christ entrant dans le monde, dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour les péchés. Alors j’ai dit : Voici, je viens, pour faire, ô Dieu ta volonté. » Frères, pourquoi Dieu ne voulait-Il plus les holocaustes et les sacrifices, alors que c’était Lui-même qui les avait prescrits ? Avez-vous déjà pensé à cela ? Il les avait prescrits, alors qu’Il n’en voulait pas véritablement. C’était donc Sa volonté permissive. Frères, Dieu peut ne pas vouloir quelque chose et le permettre quand même. Dieu peut ne pas être d’accord avec quelqu’un, et le laisser quand même Le servir, tout en l’aidant dans le sacerdoce. Il peut l’aider à Le servir, en lui accordant des dons et Son Onction, alors qu’Il n’est pas véritablement d’accord avec lui. Il peut donc utiliser     quelqu’un qui est dans Sa volonté permissive ; et après l’avoir utilisé, Il le rejettera purement et simplement. Dans MATTHIEU 7 : 21-23, cette  situation est clairement révélée, en ce qui concerne les ouvriers d’iniquité. Ces gens-là font des miracles et des prodiges par le Nom de Jésus-Christ. Alors qu’ils commettent l’iniquité, le péché. Et le Seigneur les laisse    faire, tout en les aidant à faire des miracles par Son Nom. Mais, un jour, Il leur dira ouvertement : « Je ne vous ai jamais connus. » Vous voyez ! Il ne les a jamais connus, mais ils font des miracles par Son Nom. Et Lui, Il les laisse faire, sans rien dire.
Frères, quand Dieu nous laisse faire ce que nous voulons, nous sommes en danger. Quand nous Le servons en dehors de Sa volonté parfaite, nous sommes en danger.
Que chacun s’interroge donc : Suis-je dans la volonté parfaite ou la volonté permissive de Dieu ?
Dieu a remplacé le sacrifice des animaux par le sacrifice de          Jésus-Christ de Nazareth. Il a donc changé Sa Pensée au sujet de Sa      Parole en ce qui concerne le sacrifice pour les péchés.
Dans HEBREUX 7 : 11-12, l’Ecriture parle de deux ordres        différents : L’ordre selon Melchisédek et l’ordre selon Aaron. Il est dit que la perfection n’a pas été possible par le sacerdoce lévitique, qui est l’ordre selon Aaron. Pour qu’elle soit possible, ce sacerdoce a été    remplacé par un autre : Le sacerdoce selon l’ordre de Melchisédek. C’est sans contredit le sacerdoce selon l’ordre de Melchisédek qui scelle le mystère de la plénitude de la perfection en Dieu. Je ne parle pas de l’ordre selon Jésus-Christ de Nazareth, mais de l’ordre selon            Melchisédek.
En HEBREUX 7 : 12, il est écrit dans l’Ecriture : « …Le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi. »C’est juste. S’il y a un changement de loi, c’est qu’il y a aussi un changement de pensée. C’est l’évidence même. Par conséquent, nous déclarons par la Parole du Seigneur, que Dieu peut changer Sa Pensée au sujet de Sa     Parole.
Souvenez-vous de la prédication : PAUL OBSERVATEUR DE LA LOI. Dans cette prédication, j’ai montré, par la grâce de Dieu, que l’apôtre Paul qui prêchait contre la loi de Moïse, la pratiquait aussi. A-t-il changé sa pensée au sujet de sa parole ? Oui. Il l’a fait. En effet, à la    demande de Jacques et des anciens, il a pratiqué la loi de Moïse. Ils ont dit à l’apôtre Paul : ACTES 21 : 23 : « C’est pourquoi fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un vœu. » Et voilà : L’apôtre Paul a accepté de pratiquer la loi, qu’il combattait. « Alors Paul prit ces hommes, se purifia, et entra le lendemain         dans le temple avec eux, pour annoncer à quel jour la                         purification serait accomplie et l’offrande présentée pour chacun d’eux. » (ACTES 21 : 26). Vous voyez ! Il a changé sa pensée au sujet de sa parole dans des circonstances bien particulières.
L’homme de Dieu a deux volontés : La parfaite et la permissive.
Moi, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, n’ai-je pas aussi le droit de changer ma pensée au sujet de ma parole ?
Mise à jour le Dimanche, 26 Novembre 2017 00:45
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix