Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 37 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
300
Hier :
618
Semaine :
2962
Mois :
2456
Total :
3680146
Il y a 8 utilisateurs en ligne
-
8 invités


APRES DIEU ET SA PAROLE, JE SUIS MON PROPRE ABSOLU PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 28 Novembre 2017 10:58

Message prêché le lundi16 octobre 2017, au Tabernacle le Chandelier d’Or, Cocody – Angré ; Abidjan ; RCI ; Matin.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


Bonjour. Voici le Message que j'ai pour vous, ce jour du lundi 16 octobre 2017: APRES DIEU ET SA PAROLE, JE SUIS MON     PROPRE ABSOLU. Je suis mon propre Absolu, car je crois en        moi-même, je m'aime moi-même; et je me prêche moi-même. C'est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l'aube pour la          perfection des saints. Celui qui ne croit pas en lui-même, même s'il dit qu'il croit en Dieu, est quelqu'un d'instable et déséquilibré. En vérité, en vérité, il ne croit pas en Dieu véritablement. Personne ne peut croire en Dieu seulement, sans croire en lui - même. Celui qui croit en Dieu et qui croit en lui-même ¹ deux Absolus: Dieu et lui - même.

Moi, frère Christ-Moïse, le Fils de l'homme, je crois en Dieu, et je crois aussi en moi-même. J’ai donc deux Absolus : Dieu et             moi-même. Je crois en la Parole de Dieu et en ma propre parole. Ici également, j’ai deux Absolus : La Parole de Dieu et ma propre parole. J’aime Dieu et je m’aime moi-même. J'ai donc deux Absolus : Dieu et moi-même.

Je crois TOUT CE QUE DIT LA PAROLE, MAIS JE NE CROIS PAS TOUT CE QUE DIT LA BIBLE. C'EST POURQUOI JE DIS QUE LA PAROLE DE DIEU EST MON ABSOLU, ET NON LA BIBLE.

Beaucoup disent que la Bible est la Parole authentique de Dieu, et qu'elle est leur Absolu. C'est leur droit le plus absolu. Ils disent cela en toute liberté. Moi aussi, c'est pour la liberté que Christ m'affranchi. Je suis donc libre de choisir ce que je veux comme étant mon Absolu. Je suis libre de penser ce que je veux, de dire ce que je veux, de choisir ce que je veux, et d'agir comme je veux. Et j'en assume seul les          conséquences. Je les assume seul ; par la grâce de Dieu.

Frère Branham dit que la Bible est son Absolu. Il sait pourquoi il dit cela. Mais est-ce pour autant que moi aussi je dois obligatoirement dire que la Bible est mon Absolu ?

Moi, je dis que la Manne Fraîche est mon Absolu. Et j’en donne les raisons. Mais je ne peux absolument pas obliger les gens à         considérer cette Parole prophétique comme étant leur Absolu. Si tout le monde doit agir de la sorte, que fait-on de la liberté individuelle ?

Je suis libre de croire en Dieu ou de ne pas croire en Lui. Je suis libre. Je suis libre de croire en Jésus-Christ ou ne pas croire en Lui. Je suis libre. Mais je suis bienheureux parce que je crois en Dieu, et je crois au Seigneur Jésus-Christ.

Après Dieu et Sa Parole, je suis mon propre Absolu. Dieu est l’Absolu des absolus, l’Absolu par essence et par excellence. Il est unique en Son genre en toute chose. Sa Parole aussi est l’Absolu des absolus, l’Absolu par essence et par excellence. Je crois en Dieu de tout mon cœur, de toute ma pensée, de tout mon être et de toute mon âme. Et mon seul désir, c’est de pouvoir toujours mieux Le connaître, afin de mieux Le servir. Souvent, on sert Dieu sans Le connaître vraiment, sans Le connaître personnellement. On sert Dieu, en s’appuyant toujours sur la connaissance que quelqu’un d’autre a de Lui, ce qui n’est pas bien pour la bénédiction de notre âme. On sert Dieu, en s’appuyant toujours sur la révélation que quelqu’un d’autre a de Lui, et de Sa Parole,         ce qui est nuisible à notre croissance spirituelle. S’appuyer sur la connaissance et la révélation que quelqu’un d’autre a de Dieu et de Sa Parole, n’est pas mauvais en soi ; mais il est mieux que nous aussi nous Le connaissions ; car la connaissance de Dieu et de Sa Parole n’est pas exclusivement et uniquement réservée à quelqu’un de spécial. Je sais que dans un temps prophétique, Dieu peut envoyer Son Messager, avec un Message. Je sais qu’on doit croire en lui, car il est venu au         Nom du Seigneur ; et il parle de Lui, et de Sa part. Il nous donne la connaissance et la révélation que le Seigneur Dieu, qui l’a envoyé lui a communiquées. En nous donnant cette connaissance et cette révélation, c’est pour que nous aussi nous puissions connaître Dieu, afin de     L’aimer, Lui obéir et Le servir. Par ces deux choses, la connaissance    et la révélation, nous devons chercher à avoir une communion personnelle et individuelle avec le Seigneur Dieu, laquelle est différente de  celle du Messager de l’âge.A travers la Parole prophétique de l’âge que nous avons, le Seigneur peut se révéler à nous personnellement de    façon puissante, dynamique et vivante. A travers cette Parole, nous   devons faire des exploits avec Dieu, nos propres exploits ; nous devons avoir nos propres expériences. Sinon, quelque chose ne va pas, quelque part.

Les branhamistes, après m’avoir diabolisé, me disent : Frère  Branham a été confirmé par la colonne de feu ; il a fait de plus grands  miracles que Jésus. Et toi, où sont tes miracles ? Frères, écoutez-moi : Je sais que frère Branham a été confirmé par la colonne de feu, et qu’il a fait beaucoup de miracles. Et les branhamistes me demandent où sont mes miracles. Personnellement, j’aurais aimé qu’ils me parlent de leurs       miracles, que de s’appuyer sur ceux de frère Branham, pour essayer de se justifier. Car, il n’est écrit nulle part que c’est seulement frère Branham qui est appelé à faire des miracles. En effet, le Seigneur Jésus-Christ dit, sans ambages, que les miracles accompagneront ceux qui croient en Lui. Il ne dit pas que les miracles accompagneront seulement frère Branham. « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : En mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les  malades seront guéris. » (MARC 16 : 17). Si ces branhamistes, qui m’insultent, croient en Jésus-Christ, les miracles doivent les accompagner. Il serait donc responsable et objectif de parler de leurs miracles aussi, que de    parler toujours de ceux de frère Branham.

Frères, cherchez toujours à connaître Dieu et Sa Parole, à      travers la Manne Fraîche que je vous donne de la part du Seigneur. Car vous devez nécessairement, impérativement et obligatoirement Le connaître personnellement, et vous faire connaître personnellement de Lui. Car, mes jours s’accomplissent ; je vais mourir bientôt. Afin que vous ne soyez pas orphelins et désemparés, et désorientés après ma mort, cherchez toujours à connaître le Seigneur Jésus plus en profondeur, par Sa grâce qui agit puissamment en vous. Cherchez toujours à entretenir les relations personnelles que vous avez avec Lui, par vos prières ferventes, par vos jeûnes multipliés, par votre vie d’obéissance, de foi, de persévérance et de sanctification. Ces choses, et bien d’autres encore, vous aident à demeurer dans la Parole de Christ. Quand vous les pratiquez chaque jour, cette Parole aussi demeure en vous. C’est ainsi que votre connaissance de Dieu et de Sa Parole, augmente, et vous aide à mieux Le connaître, pour mieux Le servir. Pour mieux servir Dieu, il faut mieux Le connaître. Lorsque chacun de vous a des         relations personnelles avec Dieu, croit en Lui, et croit en soi-même, il devient son propre Absolu. Il peut maintenant voler de ses propres ailes, tout en restant attaché solidement à l’Absolu de son temps, le Fils de l’homme de son temps, qui est lui-même solidement et puissamment  attaché au Seigneur Jésus, l’Absolu des absolus, l’Absolu par essence et par excellence. Après Dieu et Sa Parole, je suis mon propre Absolu. Je suis mon propre Absolu. Tu es ton propre Absolu. Et le Seigneur Dieu est notre Absolu. Il est l’Absolu des absolus. Il m’a engendré en         Jésus-Christ, mon Rédempteur, comme Absolu. Et moi aussi, je t’ai   engendré en Jésus-Christ, comme Absolu.

La Bible est-elle un absolu ? Oui. La Bible est un Absolu. Mais, elle n’est pas mon Absolu. Mon Absolu, c’est la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube.

Je ne suis pas obligé de croire en tout ce qui est dans la Bible, tout comme on n’est pas obligé de croire en tout ce que dit la Manne Fraîche. On n’est même pas obligé de croire en la Manne Fraîche. Car chacun de nous est libre de croire ou de ne pas croire. Si on croit malgré soi, on ne sera pas épanoui. Après Dieu et Sa Parole, je suis mon propre Absolu. Car, je crois en Dieu et en Sa Parole, et je crois aussi en moi-même. Après Dieu et Sa Parole, je me prêche moi-même, en parlant de ce que le Seigneur a fait pour moi, et de ce qu’Il a fait par moi. Tous les prophètes et tous les apôtres du Seigneur, ont prêché Dieu et Sa Parole, et ils se sont prêchés aussi eux-mêmes.

DIEU ET JESUS-CHRIST DE NAZARETH

Jésus-Christ de Nazareth dit que c’est Son Père qui L’a envoyé. C’est donc Dieu qui L’a envoyé. Du coup, Dieu était Son Absolu. Mais, par Ses déclarations et Ses enseignements, on a compris qu’Il était Son propre Absolu. Il était Son propre Absolu, mais Il était entièrement     soumis à Son Père, qui était Son Absolu. Vous voyez ! Etre un Absolu ne veut absolument pas dire qu’on n’est soumis à personne. Un Absolu est toujours soumis à celui qui est plus grand que lui. Jésus-Christ de         Nazareth était un Absolu. Mais Il était entièrement soumis à Son Père, l’Absolu des absolus. N’a-t-Il pas dit que Son Père était plus grand que Lui ? C’est juste. Il était la Parole faite chair, mais Il était soumis à la   Parole qui est Esprit et Vie. Il était Dieu manifesté en chair, mais Il était soumis à Dieu, qui Esprit. Jésus-Christ de Nazareth, la Parole faite chair obéissait à la Parole qui Esprit et Vie.

Jésus-Christ de Nazareth dit à Ses disciples : « Sans moi vous ne pouvez rien faire. » Par cette Parole, nous pouvons comprendre qu’Il était en ce temps-là, un Absolu. A une autre occasion, Il dit : « Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. » Ici, Il nous révèle qu’Il ne pouvait rien faire de Lui-même ; car c’était Son Père qui faisait les œuvres par Lui. Nous pouvons comprendre par-là que Son Père était Son Absolu, alors que Lui-même était un Absolu. Il était Son propre Absolu ; et Son Père était Son Absolu. Son Père était Son Absolu. Comprenez-vous ce mystère ? Jésus-Christ de Nazareth dit que les Paroles qu’Il disait ne    venaient pas de Lui, mais de Son Père, selon JEAN 14 : 10. Il recevait donc les Paroles de Son Père. Ce qui veut dire qu’Il L’écoutait. Mais, lors de Sa transfiguration, Son Père dit aux disciples : « Celui-ci est mon   Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection :                         écoutez-le ! » (MATTHIEU 17 : 5). Jésus-Christ de Nazareth, le Fils de Dieu écoutait Dieu, Son Père. Car, Son Père était Son Absolu. Et voilà que Son Père, Son Absolu, dit aux disciples : Ecoutez-le ! Ainsi soit-il ! Si on doit écouter Jésus-Christ de Nazareth, c’est parce qu’Il est un      Absolu. Pourquoi dit-Il aux disciples d’écouter Son Fils unique ? Parce qu’Il était un Absolu pour eux. Les disciples avaient donc pour Absolu Jésus-Christ de Nazareth. Et Lui, Jésus-Christ de Nazareth, avait pour   Absolu, Dieu Son Père. Comme vous pouvez le constater, nous avons deux Absolus, ayant la même essence Divine : Dieu le Père, et             Jésus-Christ, Son Fils unique.

Jésus-Christ, l’Absolu, dit à Ses disciples : « Celui qui vous   écoute m’écoute, et celui qui vous rejette me rejette ; et celui qui me  rejette rejette celui qui m’a envoyé. » (LUC 10 : 16). Par cette Parole, Jésus-Christ de Nazareth, qui était un Absolu, avait fait de Ses disciples, des Absolus. C’est ainsi que Pierre est devenu un Absolu pour son temps. Dois-je l’écouter ? Oui, je l’écoutais. Je l’ai écouté jusqu’à ce que le    Seigneur fasse aussi de moi un Absolu pour le temps prophétique de    l’aube. Et je l’écoute encore aujourd’hui, tout en restant mon                propre Absolu, et en ayant le Seigneur pour Absolu par essence et par  excellence. Le Message de l’apôtre Pierre est-il mon Absolu ? Son     Message est un Absolu, mais la Manne Fraîche est mon Absolu. Son Message est mon Absolu, mais mon Absolu par excellence, c’est la   Manne Fraîche, le Message que le Seigneur m’a donné pour la perfection des saints. Il en est de même en ce qui concerne le Message de l’apôtre Paul. C’est mon Absolu, mais mon Absolu par excellence, c’est la Manne Fraîche. J’espère que vous comprenez les Ecritures et la Puissance de Dieu. Avant, je pensais que son Message n’était pas mon Absolu, alors que je me trompais. Aujourd’hui, la Rosée matinale qui cachait la Manne Fraîche est dissipée ; et j’ai compris que son Message est un Absolu pour moi, mais que Mon Absolu par excellence, c’est la Manne Fraîche.

LA BIBLE N’EST PAS MON ABSOLU, MAIS ELLE EST UN     ABSOLU POUR MOI

Quand je dis que la Bible n’est pas mon Absolu, on crie au      blasphème et au scandale. Et on va jusqu’à me diaboliser. Comme je l’ai toujours dit, on trouve la Parole de Dieu dans la  Bible, mais, prise dans son entièreté, elle n’est pas la Parole de Dieu. Je ne fais pas d’affirmation gratuite à ce sujet, car j’en donne toujours les raisons. Comme elle contient la Parole de Dieu révélée aux prophètes et aux apôtres, et     transcrite par eux, je la considère comme étant un Absolu pour moi, mais mon Absolu par excellence, c’est la Parole de Dieu du temps prophétique de l’aube. Les Saints Ecritures qui sont dans la Bible, et non les autres Ecritures, sont un Absolu pour moi ; mais la Manne Fraîche est pour moi, l’Absolu par excellence. Il y a deux sortes d’Ecritures dans la Bible : Les Ecritures inspirées de Dieu, et les Ecritures non inspirées de Dieu. Les Ecritures inspirées de Dieu constituent mon Absolu. Celles qui ne sont pas inspirées de Dieu, ne sont pas mon Absolu. Toute Parole qui est déjà sortie de Sa bouche, et toute Parole qui sortira de Sa bouche, constituent mon Absolu. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique de l’aube, révélant quelque chose de nouveau pour la perfection des saints. En ce temps de la fin composé essentiellement des quatre derniers temps        prophétiques, tous les ministères de la Parole, sont destinés à la perfection des saints, conformément à EPHESIENS 4 : 11-12. Lisons ce verset   biblique : « Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme    prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, en vue de la perfection des saints. » Ces cinq dons ministériels sont destinés à la perfection des saints, et non au salut des pécheurs. Il fut en temps où l’Evangile a été prêché pour le salut des pécheurs. Les      pécheurs étant sauvés, ils sont devenus des saints. Et en ce temps de la fin, l’Evangile qui est prêché, est prêché à ces saints-là, en vue de leur perfection. On peut être saint, et ne peut pas être parfait. Par conséquent, après la sanctification, il y a la perfection. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole.

En ce temps de la fin, prêcher aux pécheurs, afin qu’ils soient sauvés, est anachronique, et non conforme à la volonté de Dieu.       Partout, on fait des croisades pour le salut des pécheurs, avec des      miracles et des actions prophétiques à l’appui. Nous ne sommes pas contre cela ; mais nous exhortons tout homme à chercher à savoir si cela est conforme au plan de Dieu, révélé par l’Ecriture. Il est            important de chercher à savoir pourquoi l’apôtre Paul dit que les cinq ministères sont destinés à la perfection des saints. Prenons le ministère de l’évangéliste. Il est destiné à la perfection des saints, et non au salut des pécheurs, dans temps dans lequel nous sommes.

Quand j’étais au Message du soir de frère Branham, j’ai découvert le mystère du temps prophétique où il prêchait. Son Message était mon Absolu en ce temps-là. Je l’écoutais. Et je l’ai écouté jusqu’à ce que je devienne mon propre Absolu. Je l’écoute encore, mais mon Absolu par excellence, c’est la Manne Fraîche. Par le Message du soir, j’ai          commencé à comprendre que Dieu envoie un Message à chaque âge.

En méditant la Parole du Seigneur concernant les dix vierges, mon esprit a été ouvert, et j’ai compris que les vierges, les sages et les folles, ne sont pas des pécheresses, mais des gens déjà sauvés ; ce sont des gens saints, des gens déjà sauvés. La preuve, elles ont leurs lampes et de l’huile. Vous savez tous que lampe représente la Parole de Dieu, et que l’huile représente le Saint-Esprit. Par conséquent, ces vierges ont, et la Parole de Dieu et le don du Saint-Esprit. Nous avons affaire aux saints, et non aux pécheurs. C’est à ces saints-là que sont destinés les cinq ministères, en vue de leur perfection. Frères, nous affirmons, nous insistons et nous persistons : Au cours des quatre derniers temps      prophétiques, la Parole de Dieu ne s’adresse pas aux pécheurs, mais seulement aux saints. Au temps prophétique du soir, il y a eu l’appel à sortir de l’Eglise de Laodicée, avec pour couronnement l’Appel au   Souper du Seigneur. Ce sont seulement les élus de Dieu qui sont sortis de cette Eglise, afin de souper avec le Seigneur. Nous déclarons par la Parole du Seigneur que c’est après ce Souper que les vierges ont     commencé à aller à la rencontre de l’Epoux, avec leurs lampes et de l’huile là-dedans. L’Appel au Souper était destiné, non aux pécheurs, mais aux vierges, c’est-à-dire à des gens destinés à être vierges, à la  sortie de l’Eglise de Laodicée ; ces gens-là, ce sont des vierges potentielles. Ces vierges potentielles étaient dans l’Eglise de Laodicée. Ces gens, prédestinés à être vierges dès avant la fondation du monde, étaient dans l’Eglise de Laodicée. C’est à ces vierges-là qu’étaient destinés l’appel à sortir de Laodicée et l’Appel à souper avec le Seigneur. Ces gens, en sortant de l’Eglise de Laodicée, par la foi au Fils de l’Homme, Jésus-Christ, ont reçu le salut. Alors ils ont pris le statut de vierges. Ils ont été sauvés et sanctifiés en croyant au Seigneur. Ils sont devenus vierges, car leurs péchés ont été pardonnés et effacés. C’était la première étape, qui est l’étape de la justification. Après cette étape, il y a eu celle de la sanctification et du baptême du Saint-Esprit et de Feu dans la plénitude Divine. Justifiés par leur foi en Jésus-Christ, les vierges sont sorties de l’Eglise de Laodicée. C’est après leur sortie, que ces vierges se sont assises à la table du Seigneur, afin de souper avec Lui, et Lui, avec elles. C’est alors que l’étape de la sanctification a commencé par la pratique et l’obéissance à la Parole de Dieu qui était enseignée. Leur obéissance leur a permis de recevoir le don merveilleux du Saint-Esprit. Mais, la différence, c’est que les vierges sages, ont recherché plus de sanctification, en vue d’être remplies du Saint-Esprit jusqu’à toute la plénitude de la Divinité.

Examinons APOCALYPSE 3 : 20, pendant un cours instant. Voici ce que dit le Fils de l’Homme : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe : si quelqu’un entend ma voix et qu’il ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je souperai avec lui, et lui avec moi. » Méditons cette Parole : J’enterai chez lui : C’est l’étape de la réception de Christ dans sa vie, par la foi en Sa Parole. C’est l’étape de la justification par la foi, avec le pardon des péchés. Prenons maintenant cette Parole de Christ : Je souperai avec lui, et lui avec moi : C’est une autre étape, différente de la première, qui combine, et la sanctification et le baptême du Saint-Esprit et de Feu. Déjà pendant le Souper du Seigneur, nous n’avons plus affaire aux pécheurs, mais aux vierges, c’est-à-dire à des gens saints. Ces gens-là ont pris leurs lampes et de l’huile pour aller à la rencontre de l’Epoux. Avant minuit, toutes les vierges se sont assoupies et endormies. Et à     minuit, le cri de minuit les a réveillées. Ce Cri de minuit, conformément à l’Ecriture s’est adressé aux vierges. Et ces vierges avaient leurs lampes et de l’huile. Je sais que les lampes des vierges folles s’éteignaient, mais  elles avaient quand même de l’huile, un tout petit peu d’huile.              Remarquez : Leurs lampes ne s’étaient pas éteintes, mais elles              s’éteignaient. Ce que je veux vous faire voir, c’est que le Cri de minuit ne s’est pas adressé à des pécheurs pour leur salut, mais à des saints. Ce Cri de minuit est différent de celui de Kacou Philippe.

Après le Cri de minuit dont parle le Seigneur dans               MATTHIEU 25 : 6, le Temps de Dieu ne s’est pas arrêté. Dans     MARC 13 : 35, le  Seigneur parle de quatre temps : Le soir, le milieu de la nuit, l’aube et le matin. Par conséquent, après le soir, et minuit, et selon la Parole du Seigneur, viennent deux autres temps : L’aube et le matin. Quand l’aube et le matin viendront, il y aura un Message       prophétique différent du Cri de minuit. Faisant allusion au temps de l’aube, le Seigneur a parlé du chant du coq. Nous savons tous que le coq chante à l’aube. Nous savons aussi qu’au temps de Moïse, la    manne descendait du ciel à l’aube. Or, aujourd’hui, Dieu a fait un homme, Moïse. C’était le 31 décembre 2000, à Bouaké. Et Il lui dit : « Tu es un aigle, et l’aigle prend son envol. Il va dans les lieux très     élevés pour chercher la Manne Fraîche. » Ainsi soit-il ! Cet homme, fait Moïse par Dieu, a pour vocation céleste d’aller chercher la Manne Fraîche dans les lieux très élevés. Or, selon l’Ecriture, c’est à l’aube que la manne descendait du ciel du temps de Moïse, l’Hébreu. A votre avis, à quel moment la Manne Fraîche descendra-t-elle du ciel du temps de l’homme que Dieu a fait Moïse ? C’est au temps de l’aube. Cela est incontestable et véridique.

Je vous rappelle que compte tenu du temps prophétique dans  lequel elle est prêchée, la Manne Fraîche ne s’adresse pas aux           pécheurs, mais aux saints, en vue de leur perfection. Elle est notre    Absolu.

LA BIBLE N’EST PAS NOTRE ABSOLU, MAIS ELLE EST UN ABSOLU POUR NOUS. ELLE EST UN ABSOLU POUR NOUS, MAIS ELLE N’EST PAS NOTRE ABSOLU PAR EXCELLENCE.

Le Message du soir a séparé les vierges de l’Eglise de Laodicée. Ces vierges, les sages et les folles ont vu Dieu dans Sa manifestation humaine, et ont cru en Lui. Elles ont cru au Fils de l’homme de leur temps ; et elles ont cru en elles-mêmes. Elles avaient donc une foi     parfaite. Cette foi était un Absolu pour elles. Il en est de même pour nous, qui croyons en Dieu, et en Dieu manifesté en chair, et en         nous-mêmes : Nous avons la foi parfaite. Et cette foi est notre Absolu.

La Bible n’est pas mon Absolu, mais elle est un Absolu pour moi. En méditant une Parole de l’Ecriture, le Seigneur m’a donné de Sa Lumière. Alors j’ai découvert un Absolu pour moi et pour nous. De quoi s’agit-il ? Il s’agit du mystère du Fils de l’homme se montrant en occident : Ce Fils de l’homme, c’est notre Absolu, Jésus-Christ           Lui-même étant notre Absolu par essence et par excellence. Le Seigneur m’a dit un jour : « Fils de l’homme, lis Luc 4 : 18. » Comment m’a-t-Il appelé ? Abokon ? Non : Fils de l’homme. Etes-vous scandalisés ? Et si je vous disais des choses encore plus graves… ? En tant que Fils de l’homme, mandaté par le Fils de l’Homme par essence et par             excellence, je suis mon propre Absolu. Ayant reçu les Clés du Royaume des cieux et les Paroles de la Vie éternelle, je suis mon propre Absolu. Et le Seigneur, mon Absolu par excellence, est au-dessus de moi. En MATTHIEU 24 : 27, il est question de l’avènement du Fils de l’homme en occident. Et en MATTHIEU 24 : 28, le Seigneur dit : « En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. » Ce mystère,  longtemps caché, a été révélé au temps prophétique de l’aube, par la Manne Fraîche parlant par l’Esprit de révélation de Christ. Depuis qu’il a été révélé, des cadavres se manifestent çà et là. Tout le monde veut   devenir cadavre. Les uns disent : C’est à nous que cette révélation a été donnée. Les autres rétorquent, en disant : Non, c’est à nous, et non à vous. Frères, laissez-les s’agiter. Souvenez-vous de cette Parole : Le mystère est orphelin, mais la révélation a plusieurs pères. Ce que nous savons, c’est qu’il y a un cadavre autour duquel s’assemblent les aigles depuis le temps prophétique de l’aube. L’incarnation du mystère du cadavre est notre Absolu. Le 31 décembre 2000, à Bouaké, Dieu a fait un homme, Dieu. Cet homme est notre Absolu, Jésus-Christ Lui-même étant notre Absolu par excellence.


Que Dieu vous bénisse !

Je vous aime.

A bientôt.

FRERE CHRIST - MOISE, LE FILS DE L'HOMME

Mise à jour le Mardi, 28 Novembre 2017 11:02
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix