Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 22 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
338
Hier :
552
Semaine :
1863
Mois :
1357
Total :
3679047
Il y a 13 utilisateurs en ligne
-
13 invités


ENTRER DANS L’ALLIANCE DIVINE PAR LE MARIAGE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 28 Novembre 2017 11:58

Message prêché le dimanche 15 janvier 2017, au  Tabernacle le Chandelier d’Or, Yopougon-Santé ; Abidjan ; RCI ; Matin.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


Bonjour. Bien-aimés de Dieu en Jésus-Christ, nous aurons une fête en l’honneur des femmes d’élite de la Manne Fraîche, le dimanche 29  janvier 2017, ici au Tabernacle. Nous allons, à cette heureuse occasion honorer nos femmes pour leur dévouement, leur obéissance, leur soumission, leur foi en Jésus-Christ, leur chasteté, leur sainteté, leur pureté, et leur piété. Ce sont des femmes vertueuses, revêtues de la gloire de la Shekinah, remplies des perfections invisibles de Dieu, et qui font la joie et le bonheur de nos foyers respectifs. Ce sont des sources de bénédictions que le Seigneur nous a données à travers le mariage.


Par le mariage, Dieu nous a bénis, en nous donnant des femmes d’élite, de distinction, d’excellence et de qualité. Par le mariage, le vrai mariage, Il nous a honorés, en nous unissant à des femmes vertueuses, qui ne pratiquent pas le péché, et qui se distinguent des autres par leur dévouement à notre service. Ce sont pour nous, de véritables sources de vie, de joie, de paix, d’amour et de bonheur. Trouver de telles femmes aujourd’hui, relève d’un miracle, et surtout de la grâce de Dieu.


Frères, Dieu peut faire beaucoup de choses à travers le mariage, si celui-ci est scellé selon Sa volonté parfaite. Le mariage, est une   source de Salut et de rédemption ; car il peut permettre à Dieu de     sauver, et de nous faire entrer dans Son alliance, selon le bon plaisir de Sa volonté, et la richesse de Son Amour. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube, qui engendre, non les enfants de l’aube, mais les fils du matin. Par le mariage, Dieu peut faire entrer quelqu’un dans Son Royaume. A travers le mariage, Il peut sanctifier, et purifier. Par le mariage, et à travers le mariage, Il peut nous mettre à part pour Son œuvre ; Il peut nous consacrer à Son service.


Que ceux qui pensent qu’on ne se marie que pour faire l’amour, et faire les enfants, sachent qu’ils sont dans l’erreur. Qu’a dit Dieu, quand Il consacrait le tout-premier couple de l’histoire de l’humanité ? Il leur dit : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et   dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. »  (GENESE 1 :28). Comme vous    pouvez le constater, après les avoir unis dans les liens sacrés du mariage, Il leur a donné beaucoup de pouvoir. Il leur a délégué le pouvoir d’être fécond, le pouvoir de faire des enfants, de multiplier, de remplir la terre, et de l’assujettir ; sans oublier le pouvoir de dominer sur les poissons, les oiseaux et les animaux. Vous voyez ! Par le mariage, et à travers le      mariage, Il a fait entrer l’homme et sa femme, dans plusieurs alliances, basées toutes sur la Parole parlée, la parole révélée. Ce sont :

1)   L’alliance Divine pour la fécondité.

2)   L’alliance Divine pour la procréation.

3)   L’alliance Divine pour la croissance démographique, par la multiplication.

4)   L’alliance Divine pour la croissance démographique, par le remplissage de la terre, par les enfants de Dieu.

5)   L’alliance Divine pour la domination et l’assujettissement de toute la terre, et de tout ce qu’elle renferme : Les poissons, les oiseaux, et les animaux.


Par le mariage, et à travers le mariage, Dieu les a fait entrer dans plusieurs alliances, selon le bon plaisir de Sa volonté, et la richesse de Son Amour. Il en est de même aujourd’hui, à la Manne Fraîche : Par le mariage, et à travers le mariage, le Seigneur Jésus-Christ, nous fait  entrer dans des alliances Divines. Le mariage n’est donc pas quelque chose de banal. Il est sacré et Divin. C’est d’ailleurs pour cette raison, que nous déclarons, par la Parole du Seigneur, que seul Dieu a le    pouvoir d’unir l’homme et la femme dans les liens sacro-saints du    mariage. Nous déclarons aussi, par la Parole du Seigneur, qu’Il a     délégué le pouvoir d’unir l’homme et la femme dans le mystère du    mariage, au Fils de l’homme du temps prophétique de l’aube, venu avec la Manne Fraîche : Frère Christ-Moïse, l’homme qu’Il a                  souverainement élevé au rang de la Divinité. A la Manne Fraîche, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, tient la place de Dieu, parmi vous, afin d’accomplir le dessein du mariage. Dieu l’a fait Dieu, afin qu’il puisse bénir, célébrer et sceller le mariage, par Sa Parole et par Sa Puissance. Lors de cette célébration et de cette bénédiction nuptiales, Dieu, par frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, fait entrer les mariés dans plusieurs alliances.


Dans le jardin d’Eden, Dieu a fait entrer Adam et Eve, dans une autre alliance, après leur mariage : L’alliance alimentaire. En effet, Il leur dit : « Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture. » Quand Dieu désire unir l’homme et la femme dans les liens sacrés du mariage, Il pense à leur nourriture. Avant d’unir Adam et Eve, Il avait déjà pensé à ce qu’ils     allaient manger ; Il avait déjà pensé à leur nourriture. Et Il a créé de la nourriture pour eux, afin qu’ils n’aient pas faim, une fois mariés.


Frères, si vous voulez vous marier, conformément à la Parole de Dieu, assurez-vous que vous avez un toit, et de quoi nourrir vos femmes et vos enfants. C’est un préalable à tout mariage conforme à la volonté de Dieu. Avant que Dieu Lui-même n’unisse l’homme et la femme, en tant que mari et femme, Il a d’abord fait deux choses capitales : Il leur a préparé un lieu d’habitation, et de quoi se nourrir. Je vous exhorte donc à respecter scrupuleusement et strictement cet ordre établi par Dieu Lui-même. Si vous n’avez pas de toit où vous pouvez reposer votre tête, ne cherchez pas à vous marier. Si vous n’avez pas d’argent pour vous nourrir vous-mêmes, ne cherchez pas à vous marier. Si vous n’êtes pas indépendants économiquement, financièrement et matériellement ne cherchez pas à vous marier. Frères, respectez cet ordre Divin :

1)   Avoir un toit

2)   Avoir de quoi se nourrir

3)   Avoir de quoi se vêtir


Dieu a pensé à tout, en ce qui concerne le mariage d’Adam et Eve. Il leur a préparé un lieu d’habitation, et de la nourriture. Et tout cela était basé sur une alliance. Dieu ne traite pas avec l’homme, sans conclure une alliance avec lui. En GENESE 1 :29, il y a eu une alliance Divine portant nourriture et alimentation entre le Seigneur et le  couple Adam-Eve. Par Sa Parole, Il les a fait entrer dans cette alliance, en disant : «  Je vous donne toute herbe portant de la Semence et qui est à la face de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la          semence : ce sera votre nourriture. » Par Sa Parole parlée, Sa Parole   révélée, Il a conclu une alliance basée sur la nourriture et l’alimentation du tout premier couple de l’histoire de l’humanité. Cette alliance Divine portait sur une alimentation basée sur la consommation des fruits et      légumes. L’homme et la femme, dans le jardin d’Eden, ne devaient consommer que des fruits et des légumes. C’était la première alliance  Divine portant sur la nourriture et l’alimentation. Mais, il y a eu une deuxième alliance pour l’alimentation. Cette alliance est intervenue après le péché adamique. En effet, c’est seulement après le péché, que l’alimentation de l’homme a changé. On a donc commencé à manger du poisson et de la viande. Et chose bizarre, nous préférons manger de la viande que de manger les fruits et légumes. Avant la chute dans le péché, l’homme était herbivore, végétarien, végétalien. Il était herbivore, parce qu’il se nourrissait d’herbe ; il était végétarien, parce qu’il ne mangeait pas la chair des animaux ; Et il était végétalien, parce qu’il se nourrissait         exclusivement de végétaux.

Se nourrir de fruits et de légumes exclusivement, c’est se nourrir selon la volonté parfaite de Dieu.

Se nourrir de poissons et d’animaux, c’est se nourrir selon la   volonté permissive de Dieu. Aujourd’hui, à l’heure où je vous parle, mon devoir, c’ est de vous ramener à la volonté parfaite de Dieu, en vous demandant d’avoir une alimentation saine et équilibrée, basée   essentiellement sur la consommation des fruits et légumes. Toutefois, je ne vous interdis pas la consommation de viande.


Frères, par le mariage, et à travers le mariage, Dieu nous fait entrer dans Son alliance, dans Sa gloire, dans Son amour, dans Sa lumière, dans Sa puissance, dans Sa joie, dans Sa paix, dans la plénitude de Sa          béatitude. Frères, c’est pourquoi je vous exhorte à vous marier dans le Seigneur, selon Sa volonté parfaite, à la louange de Sa propre gloire. Il est bon de se marier ; mais il est mieux, et plus avantageux de se marier dans le Seigneur. Car le mariage dans le Seigneur, le mariage selon la volonté parfaite de Dieu, est une véritable source de bénédiction pour nous. Le mariage dans le Seigneur nous permet d’entrer dans plusieurs alliances Divines. Il nous donne droit à plusieurs Onctions Divines : L’Onction de fécondité, de procréation, de multiplication, de domination, de prospérité, de joie, de paix, de bonheur et d’amour. Par le     mariage, et à travers le mariage, Dieu établit une alliance avec nous.


v QUAND UNE PAIENNE ENTRE DANS UNE ALLIANCE DIVINE PAR LE MARIAGE

Frères, il y a quelque chose de plus extraordinaire encore dans le mariage, qui est un mystère du Royaume des cieux. Ce mystère, c’est qu’une païenne, étrangère aux promesses Divines, peut entrer dans une alliance Divine, par le mariage, et à travers le mariage. C’est ici la  Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube, apportant   quelque chose de nouveau pour la perfection des saints. Une païenne, peut jouir des promesses de Dieu, de l’amour de Dieu, de la puissance de Dieu, des bénédictions de Dieu, de la joie de Dieu, de la paix de Dieu, du salut de Dieu, du pardon de Dieu, par le mariage, et à travers le   mariage. Par le mariage, et à travers le mariage, Dieu peut la justifier, la sanctifier et lui accorder le merveilleux don du Saint-Esprit. Par le mariage, et à travers  le mariage, Il peut la faire entrer dans Son peuple, afin qu’elle en soit membre à part entière. Il peut la faire entrer dans l’Eglise, qui est Son corps. Il peut faire d’elle un membre vivant de Son corps. Le mariage fait partie des moyens que le Seigneur utilise pour accorder aux païens, le salut et la rédemption. Le mariage fait partie intégrante du plan du salut et de la rédemption. Chaque fois que je    bénis un mariage, j’annonce la Parole du Seigneur. Chaque fois que quelqu’un se marie, il annonce la Manne Fraîche, la Parole             prophétique du temps de l’aube. Chaque fois que quelqu’un parmi nous, désire se marier, il désire une chose excellente, parce qu’il prêche le Seigneur Jésus-Christ. Comprenez-vous maintenant pourquoi à la Manne Fraîche, nous ne voulons pas jouer avec le mariage ? Se marier selon la volonté parfaite de Dieu, c’est annoncer l’Evangile de Christ, jusqu’à ce qu’Il revienne.


Savez-vous pourquoi Il revient bientôt ? Savez-vous pourquoi Il revient pour enlever Son corps, qui est l’os de Ses os, et la chair de Sa chair ? Le savez-vous ? C’est pour les Noces de l’Agneau immolé. C’est pour le mariage entre l’Epouse terrestre et l’Epouse céleste.


Savez-vous pourquoi, Jésus-Christ de Nazareth, Dieu manifesté en chair, a donné Sa vie pour nous ? Savez-vous pourquoi Il a tant souffert ? C’était pour nous avoir pour épouse ; c’était  pour pouvoir se marier avec nous ; c’était pour pouvoir faire de nous, son Epouse. Il est le dernier Adam. Et nous sommes sortis de Lui. Alors nous sommes   devenus os de Ses os, et chair de Sa chair. Après l’enlèvement, nous  revêtirons notre véritable corps, un corps céleste et glorieux, un corps immortel, éternel, incorruptible. Nous ne serons plus l’os de Ses os, et la chair de Sa chair, car nous n’aurons plus de corps de chair. Que serons-nous donc ? Nous serons esprit de son Esprit.

Avant les Noces de l’Agneau, le Seigneur Jésus-Christ est allé    préparer la demeure de Son Epouse, dans le Palais royal. Quand tout sera prêt, Il reviendra prendre Son Epouse. Dans JEAN 14 : 2, Il dit : «Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurais préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. »    Frères, je crois personnellement que cette préparation dont parle le      Seigneur, est essentiellement en rapport avec le mariage qui aura lieu   entre l’Epouse et Lui, au plus haut des cieux. En toute chose, il faut      nécessairement, impérativement et obligatoirement une préparation. Le Seigneur Lui-même est allé préparer une place pour Son Epouse. Car, Il sait que dès qu’Il la prendra, Il doit l’amener à la maison, chez Lui.     Puissions-nous prendre exemple sur Lui, afin de prendre toutes             dispositions utiles avant de s’engager dans le mariage. Celui qui veut se marier doit nécessairement, impérativement et obligatoirement avoir un toit. Il doit aussi avoir suffisamment de moyens pour pouvoir assurer le pain quotidien à sa maison. Il doit en avoir suffisamment pour          s’occuper des enfants qui vont naître. Il doit pouvoir faire face à tous les besoins familiaux, et à tous les problèmes qui se poseront. Frères, le mariage est une affaire très sérieuse.


Le chemin pour parvenir au mariage est long. C’est pourquoi il faut un temps de préparation mentale, psychologique, spirituelle,       financière et matérielle.


Considérons à présent le mystère des dix vierges. D’où viennent-elles ? De l’Eglise de Laodicée, après l’appel au souper du Seigneur, par Jésus-Christ, le Fils de l’homme par essence et par excellence. Où       vont-elles ? Elles vont aux Noces de l’Agneau. Mais, seules les cinq   vierges sages y parviendront, parce qu’elles sont prêtes. Elles ont leur lampe allumée, et de l’huile en réserve. Elles entreront dans la salle des noces, pour la célébration du mariage avec Christ, l’Epoux céleste. Dans MATTHIEU 25 : 10, l’Ecriture dit que « celles qui étaient prêtes       entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. »   Comme vous pouvez le constater, la longue marche des vierges sages à travers les temps prophétiques du soir, de minuit, de l’aube, et du matin, a pour aboutissement final, le mariage avec l’Agneau. Tout ce que Jésus a fait pour nous, tout ce qu’Il fait pour nous, tout ce qu’Il fera pour nous, et tout ce qu’Il a fait de nous, et tout ce qu’Il fera de nous, n’ont qu’un seul but : s’unir avec nous dans les liens sacrés du mariage pour       l’éternité. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Il veut s’unir avec nous, parce que nous sommes Son Epouse, l’Epouse qu’Il a rachetée au prix très élevé de Son précieux sang. Par ce mariage, et à travers ce      mariage, le Seigneur établira une alliance avec nous. Il fera entrer Son Epouse dans une autre alliance, en s’unissant à elle. Frères, par le          mariage, Dieu nous fait entrer dans Son alliance.


Après la célébration et le scellement du mariage entre l’Epoux céleste et l’Epouse terrestre dans les cieux, aura lieu la lune de miel. Cette lune de miel aura lieu sur la nouvelle terre. Et elle durera mille ans. L’Epouse de l’Agneau aura donc droit à mille ans de règne auprès de son Epoux. Qu’est-ce qui lui permettra d’y avoir part ? C’est le mariage. Savez-vous que le règne de mille ans est une autre alliance que le        Seigneur va établir avec nous ? Frères, c’est une autre alliance Divine. Pour y avoir part, il faut s’unir à l’Agneau par le mariage. C’est le        mariage qui permettra à l’Epouse d’entrer dans cette autre alliance, et d’y avoir part. Frères, nous n’insisterons jamais assez : Dieu nous fait entrer dans son alliance par le mariage. Ainsi soit-il !

Considérons à présent quelques cas bibliques.


v CAS DE RAHAB, LA PROSTITUEE

A Jéricho, se trouvait une femme, une païenne, de très mauvaise vie. C’était une prostituée, une impudique et une adultère. En tant que païenne, elle était totalement étrangère à l’alliance que Dieu avait conclue avec les enfants d’Israël. Ne faisant pas partie du peuple d’Israël, elle  n’était pas concernée par cette alliance. Mais, Dieu fit un miracle pour elle, en lui permettant d’y avoir part, et de faire désormais partie de son peuple, du peuple d’Israël. Maintenant, quel moyen Dieu avait-Il utilisé pour pouvoir faire entrer cette prostituée, cette femme impudique et      adultère, cette païenne, dans l’alliance qui existait entre les enfants       d’Israël et Lui ? Dieu utilisa le mariage comme moyen pour insérer cette femme païenne et prostituée dans son peuple, le peuple d’Israël, avec tous les privilèges dûs à son nouveau statut. Dieu la fit entrer dans l’alliance à laquelle elle était étrangère par le moyen du mariage.

Cette femme prostituée et païenne, Rahab, était sans Dieu, privée du droit de cité dans le peuple d’Israël, étrangère à l’alliance que Dieu avait traitée avec son peuple, par le ministère de Moïse. Mais, maintenant, elle devint à jamais, membre à part entière de ce peuple, par le moyen du   mariage. En effet, elle épousa un enfant d’Israël, du nom de Salmon.   Souvenez-vous que Dieu dit aux enfants d’Israël de ne point prendre de femmes étrangères, de femmes païennes. Mais, voilà : Le même Dieu  permet à Salmon, un enfant d’Israël de prendre pour épouse, une femme païenne, qui était de surcroit une prostituée. De leur union conjugale,    naquit un fils du nom de Boaz. En effet, dans MATTHIEU 1 : 5,        l’Ecriture dit : « Salmon engendra Boaz de Rahab…» Vous voyez !   Salmon, un hébreu, un enfant d’Israël, se maria avec Rahab, la prostituée. Et il mit au monde un fils du nom de Boaz. Par son mariage avec un    enfant d’Israël, elle avait part maintenant aux promesses Divines         auxquelles elle était jadis étrangère. Par le mariage, elle acquit une       nouvelle nationalité, et était considérée comme fille d’Abraham. Par le mariage, et à travers son mariage avec Salmon, elle fut sanctifiée ; Elle fut justifiée et sanctifiée devant Dieu. La foi de son mari l’avait justifiée et sanctifiée. N’est-ce pas ce que dit l’apôtre Paul, dans                                  1 CORINTHIENS 7 : 12-14 ? Que dit-il ? «Si un frère a une femme non croyante, et qu’elle consente à habiter avec lui, qu’il ne la répudie point ; Et si une femme a un mari non-croyant, et qu’il consente à     habiter avec elle, qu’elle ne répudie point son mari. Car le mari         non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère ; Autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints. » Appliquons maintenant cette Parole de l’Ecriture à Salmon et Rahab. Salmon était croyant. Rahab était          non-croyante. Quand Salmon prit Rahab pour épouse, et que celle-là consentit à habiter avec lui, elle fut sanctifiée par son mari. Et l’enfant qu’ils mirent au monde, était saint. Boaz était donc Saint.

Frères, se marier dans le Seigneur nous donne droit à beaucoup de privilèges. Rahab, par exemple, eut droit à beaucoup de privilèges.       Citons-en quelques-uns :

1)   Rahab, qui était étrangère à l’alliance Divine qui existait entre Dieu et les enfants d’Israël, y avait part maintenant.

2)   Elle qui était loin de Dieu, s’était rapprochée de Lui, par le       mariage, à travers Salmon, qui marchait déjà avec Lui.

3)   Elle qui était sans Dieu, était maintenant avec Dieu ; et Dieu était aussi avec elle, grâce au mariage.

4)   Elle qui était impure, la voilà maintenant sanctifiée par Salmon, son mari.

5)   L’un des privilèges, c’est que Rahab est devenue une des        grand-mères de Jésus-Christ de Nazareth, selon la chair. Car,    Rahab a mis au monde Boaz. Et Boaz a épousé Ruth, la Moabite. Et il a engendré Obed. Et Obed a engendré Isaï. Et Isaï a engendré David. Et l’Ecriture dit que Jésus-Christ était Fils de David. David était donc son Père. Vous voyez ! Rahab, la prostituée, est       devenue, par la grâce de Dieu, la grand-mère de Jésus-Christ. Par le mariage, elle est devenue la grand-mère du Fils unique de Dieu. C’est une grand-mère selon la chair. Par le mariage, elle est devenue aussi la grand-mère du roi David, qui était prophète. Le roi Salomon était un de ses petits-fils. Frères, Dieu a choisi une prostituée, Il l’a sanctifiée, et l’a fait devenir reine, car   d’elle sont sortis des rois.


Par le mariage, et à travers le mariage, une pécheresse, Rahab, la prostituée a été sauvée, justifiée et sanctifiée.


Frères de la Manne Fraîche, écoutez maintenant cette Parole du Seigneur, qui s’adresse à vous, pour votre édification et perfection : Vous vivez en concubinage avec vos femmes. Si elles consentent à      habiter avec vous, elles seront sanctifiées par vous. Tout ce que vous avez à faire, c’est de régulariser votre situation matrimoniale, en vous mariant dans le Seigneur, afin de mettre fin au concubinage. Vous    devez nécessairement, impérativement et obligatoirement placer votre foyer sous l’autorité du ministère du Fils de l’homme. Si votre      concubine consent vraiment à habiter avec vous, elle ne s’opposera pas à votre volonté de placer votre foyer sous mon autorité. Si elle s’y      oppose, c’est qu’elle ne veut plus habiter avec vous ; c’est qu’elle ne veut plus vivre avec vous. Si votre femme insulte le Dieu de la Manne Fraîche, et celui qui l’incarne, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, c’est qu’elle ne veut plus habiter avec vous.

Frères de la Manne Fraîche, ne regardez pas vos concubines comme des diablesses, ni comme des pécheresses. Car ce sont vos     femmes, même si elles le sont dans la volonté permissive de Dieu. Priez pour elles. Et aidez-les à comprendre la Manne Fraîche. Faites tous vos efforts pour qu’elles se convertissent véritablement à Christ, par la    Parole prophétique de notre temps. Amenez-moi vos femmes, afin que je puisse les sanctifier par la Parole et l’Esprit de sanctification qui     agissent en moi, pour le compte du Seigneur Jésus-Christ ! Consacrez vos foyers à Dieu, en mettant fin au concubinage. Si vos femmes, qui ne croient pas à la Manne Fraîche, sont vraiment sanctifiées par vous,  elles croiront. Car, l’un des principes de la sanctification, c’est la foi. Celui qui croit, est sanctifié par sa propre foi. Et celui qui est sanctifié croit toujours. La foi sanctifie celui qui croit. Et la sanctification   confirme la foi. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole, révélant le Seigneur Jésus-Christ, depuis le temps prophétique de l’aube, jusqu’à  cette heure. Souvenez-vous que l’Epouse de l’Agneau immolé, qui a    engendré l’Epouse de l’Agneau qui est là comme immolé, est passée du temps prophétique du soir, au temps prophétique de minuit ; et du temps prophétique de minuit au temps prophétique de l’aube, avec le chant du coq. Et enfin, elle est passée du temps prophétique de l’aube, au commencement du temps prophétique du matin. Au temps prophétique de l’aube, la révélation du mystère du cadavre de MATTIHIEU 24 : 28, a été    donnée. Et l’incarnation vivante de ce mystère du Royaume des cieux, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, est un prodige à vos yeux.

Sœurs de la Manne Fraîche, écoutez la Parole du Seigneur : Vous dont les maris ne sont pas à la Manne Fraîche, comportez-vous         toujours en femmes dignes de ce nom, en femmes vertueuses et respectueuses. Honorez vos maris ! Respectez-les ! Ne les voyez jamais en  diables ! Car ils sont sanctifiés par vous, qui avez la vérité de Dieu     aujourd’hui. S’ils sont vraiment sanctifiés par vous, ils ne s’opposeront pas au Dieu de la Manne Fraîche, ni à Son Oint, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Ils ne les diaboliseront pas. Sœurs, faites tous vos   efforts pour gagner vos maris à la Manne Fraîche, en leur obéissant, en les servant avec un cœur pur et joyeux. Ne les méprisez pas ; car, par votre mariage, ils peuvent entrer dans l’alliance que Dieu a établie avec vous, par la Manne Fraîche. Gagnez-les à la Parole, sans Parole !    Accomplissez tous vos devoirs conjugaux, avec joie ! Ne murmurez pas contre eux ! Aimez-les ! Supportez-les, avec patience, douceur, et amour !


LES VERTUS DE RAHAB, LA  PROSTITUEE

Le mariage de Salmon et de Rahab, la prostituée, a été inscrit dans le plan de Dieu, avant la fondation du monde. Ce mariage est un type de mariage entre Christ et l’Epouse des nations. Rahab était une femme des nations. Et elle avait épousé un Hébreu de la pure race.


Rahab avait des qualités, que Dieu utilisera pour la faire entrer dans Son alliance. Entre autres, nous pouvons citer, pêle-mêle, sa foi au Dieu d’Israël et en Son prophète Josué ; sa foi aux deux espions envoyés par Josué, le prophète ; son obéissance ; son sens de l’hospitalité ; et son goût du risque. En effet, elle a pris des risques en essayant de protéger les espions envoyés par Josué, le prophète.


Elle a manifesté sa foi au Dieu d’Israël tout en louant Ses exploits, Sa grande puissance miraculeuse. Elle dit : «C’est l’Eternel, votre     Dieu, qui est Dieu en haut dans les cieux et en bas sur la terre. »(JOSUE 2 :11).Frères, si vos femmes, non-croyantes, louent le Dieu de Christ-Moïse, le Fils de l’homme, c’est qu’elles consentent à vivre avec vous. Regardez Rahab, la prostituée : Elle louait le Dieu d’Israël, qu’elle ne connaissait même pas. Elle dit aux deux espions : «C’est      l’Eternel, votre Dieu, qui est Dieu en haut dans les cieux et en bas sur la terre. » Ô, quelle foi ! Cette profession de foi, a mis en action la grâce de Dieu envers elle. Le merveilleux plan de Dieu pour elle, a commencé à se déployer, avec puissance. Dans ce plan, il était question qu’elle soit sauvée, qu’elle entre dans l’alliance, qu’elle se marie avec un enfant    d’Israël, et qu’elle fasse désormais partie du peuple de Dieu.


Rahab a reçu les deux espions envoyés par Josué, le prophète. Ces deux espions étaient les reflets du prophète. Celui qui les recevait,        recevait le prophète lui-même. Celui qui les rejetait, rejetait le prophète. Et celui qui rejetait le prophète, rejetait Celui qui l’avait envoyé. Dieu  envoya Josué, le prophète. Et Josué, le prophète, envoya deux de ses hommes pour explorer Jéricho. Et Rahab, la prostituée les reçut chez elle. Elle les protégea, alors qu’on cherchait à les faire mourir.


Rahab a formulé une demande de protection. Et cela lui a été       accordé. Elle devait attacher un fil rouge cramoisi à sa fenêtre. Elle fit cela ; et elle fut sauvée, elle et sa famille. Après tout cela, elle épousa      Salmon, et entra définitivement dans l’alliance que Dieu avait conclue avec les enfants d’Israël, par Moïse, l’homme qu’Il fit Dieu.


Voyons maintenant le cas de Ruth, la Moabite.

v CAS DE RUTH, LA MOABITE

Le nom de Ruth, veut dire amie, ou compagne. C’était une     païenne, une femme des nations. Elle était donc, comme Rahab, étrangère aux alliances Divines, et n’avait pas droit de cité en Israël. Elle était sans Dieu. Mais elle entra dans l’alliance Divine, par le mariage, et à travers le mariage. Elle a eu pour mari, un Hébreu du nom de Boaz, fils de Salmon et de Rahab. Par ce mariage, elle s’est rapprochée de Dieu ; Par ce       mariage, elle  a eu part aux alliances Divines ; Par ce mariage, elle avait droit de cité en Israël. Elle est aussi une des grand-mères de Jésus-Christ de Nazareth.


Frères, par le mariage, le vrai mariage, on peut entrer dans      l’Epouse Ivoirienne. Par le mariage, on peut avoir la plénitude de la Vie éternelle. Par le mariage, et à travers le mariage, on peut recevoir de Dieu, le revêtement de la Puissance d’En-Haut et du Feu Divin. Par le mariage, et à travers le mariage, on peut avoir accès au Royaume des cieux, au Paradis de Dieu. Par le mariage, et à travers le mariage, on peut bénéficier de toutes les grâces de Dieu, de toutes les bénédictions célestes, spirituelles, financières et matérielles. Je parle bien entendu du véritable mariage. Ruth dit à Naomi, sa belle-mère : « Où tu iras j’irai, où tu demeureras je demeurerai ; Ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu. » (RUTH 1 : 16). Cette Parole prophétique s’est totalement accomplie lorsqu’elle a épousé Boaz. Par son mariage avec cet homme, le Dieu d’Israël est devenu son Dieu ; Et le peuple d’Israël, son peuple.


Boaz engendra Obed de Ruth ; Obed engendra Isaï ; Isaï engendra David : MATTHIEU 1 : 5-6. Ruth a manifesté sa foi au Dieu de sa     belle-mère, Naomi. En lui disant, « ton Dieu sera mon Dieu », elle envisageait abandonner les faux dieux des Moabites pour le seul vrai Dieu, le Dieu d’Israël. De par sa profession de foi, elle désirait passer des ténèbres à la lumière, de la puissance du diable à la puissance de Dieu, de la mort à la vie, de l’incrédulité à la véritable foi, la foi authentique au Dieu de Naomi. Ruth était résolue à changer de vie, de culture, de pays et de Dieu. L’une de ses caractéristiques vertueuses, c’est qu’elle était une femme de foi, de décision et de détermination.


Quand elle était encore mariée à l’un des fils de Naomi, elle        entendait parler des bontés du Dieu d’Israël. Et cela avait déjà fait naître en elle, la foi envers ce Dieu merveilleux. Après la mort de ses deux fils, Naomi voulait retourner en Israël. Elle voulait y retourner parce que Dieu avait visité son peuple, et lui avait donné du pain. Et en ce qui concerne Ruth, le témoignage de la miséricorde de Dieu, qui avait visité Israël, lui donna la foi et l’assurance. Elle prit alors la décision de ne pas se séparer de Naomi, et d’aller en Israël, avec elle. Grâce à son mariage avec l’un des fils de Naomi, elle avait entendu parler du Dieu d’Israël et de ses  merveilles. Et grâce à son attachement à Naomi, sa belle-mère, et à son mariage avec Boaz, elle entra dans l’alliance que Dieu avait établie avec Israël. Ruth, la femme vertueuse arriva donc à Bethlehem, avec Naomi, sa belle-mère. Bethlehem, signifie Maison du pain de Dieu. C’est juste.   C’était le grenier de Dieu dans tout Israël. Là, on pouvait toujours trouver du pain en abondance, car c’était une région où on cultivait le blé. Jésus est né à Bethlehem, selon le plan parfait de Dieu. Cette ville n’a pas été choisie au hasard, mais parce qu’elle s’appelle Maison du pain de Dieu. Et le Pain de Dieu, c’est Jésus-Christ homme, le Fils de l’homme. N’a-t-Il pas dit : Je suis le pain de vie ? Il est le Pain de vie, à jamais. Il était, Il est, et Il sera toujours le Pain de vie de Dieu. Il est donc normal que le Pain de Dieu, naisse dans la Maison du Pain de Dieu : Bethlehem.


Ruth, la Moabite, la païenne, la femme des nations, arriva dans la Maison du Pain de Dieu, à Bethlehem. Ô, quelle destination prophétique ! A la Maison du Pain de Dieu, à Bethlehem, se trouvait un homme, Boaz, fils de Salmon et de Rahab, la prostituée, devenue une femme vertueuse, par la grâce du prophète, et par son mariage. Cet homme avait droit de rachat sur Naomi et sur Ruth, la Moabite. Et Ruth le savait. Pour pouvoir attirer l’attention de Boaz, ce parent rédempteur, qui avait droit de rachat, Naomi conseilla à Ruth de se coucher à ses pieds, la nuit. C’est ce que Ruth fit, déterminée qu’elle était à appartenir désormais au peuple        d’Israël. Et Boaz usa de son droit de rachat, et racheta Ruth. Par son droit de rachat, il fit entrer cette femme dans le peuple d’Israël avec toutes les prérogatives possibles.


C’est un type de Christ, rachetant l’Eglise des nations, afin de la faire entrer dans l’alliance que Dieu a conclue avec Son Epouse. Boaz, représente Christ. Ruth, représente l’Eglise des nations. Boaz,           représente Christ, l’unique Parent Rédempteur.


Au temps prophétique de l’aube, Jésus-Christ, le Parent            Rédempteur par essence et par excellence, l’unique Parent Rédempteur, l’irremplaçable Parent Rédempteur, a suscité du milieu des hommes, un Parent rédempteur, en la personne de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Oui Monsieur. Et le Seigneur lui a donné un nom               rédempteur : Christ-Moïse. Il lui a aussi donné un ministère              rédempteur : Le ministère de Fils de l’homme. Il lui a également donné un Message rédempteur : La Manne Fraîche. En tant que Parent      rédempteur, par essence et par excellence, Jésus-Christ de Nazareth, a parfaitement accompli, pour tous les temps prophétiques, le grand et unique plan rédempteur. Par Son sang, Sa crucifixion, Sa mort, et Sa résurrection, Il a racheté tous les élus de Dieu ; Ila pleinement accompli le plan rédempteur de Dieu, en notre faveur. Le mystère, c’est qu’à   chaque temps prophétique, une partie de ce grand et unique plan           rédempteur doit s’accomplir. Alors, Jésus-Christ, l’unique Rédempteur, choisit un homme, qu’Il fait Co-rédempteur avec Lui. Cet homme est   revêtu de l’Esprit Rédempteur de Jésus-Christ, l’unique Rédempteur. Et il annonce une portion du grand et unique Message rédempteur de           Jésus-Christ, l’unique Rédempteur. Jésus-Christ, le Parent Rédempteur, par essence et par excellence, fait de cet homme, un Parent rédempteur pour son temps. L’une des caractéristiques essentielles de ce Parent   rédempteur suscité par Jésus-Christ, l’unique Parent Rédempteur, c’est qu’il doit être crucifié avec Christ.

Au temps prophétique de l’aube, Jésus-Christ, l’unique Parent Rédempteur, a choisi un homme parmi les hommes. En 1995, cet     homme a expérimenté la crucifixion avec Christ, dans sa chair, de    façon extraordinaire. Et le Seigneur l’a fait devenir l’incarnation du mystère du cadavre de MATTHIEU 24 :28. Etant l’incarnation vivante de ce mystère, Il l’a fait devenir un Parent rédempteur. Nous nous     approchons inéluctablement de la frontière de Kadès-Barnèa. Cet    homme, devenu un Parent rédempteur, par la volonté de Jésus-Christ, l’unique Parent Rédempteur, c’est votre serviteur Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Nous venons de franchir la frontière de Kadès-Barèa ; Par la grâce de Dieu. Nous pouvons maintenant nous nourrir de la bonne Parole de Dieu ; Frère Christ-Moïse a été fait Parent rédempteur, parce qu’il est Co-rédempteur avec Jésus-Christ, l’unique Parent                Rédempteur. En vérité, en vérité, frère Christ-Moïse, le Fils de       l’homme, n’est qu’un Co-Parent rédempteur avec Jésus-Christ, le      Parent Rédempteur. Il est le parent le plus proche de Jésus-Christ, pour être un Parent rédempteur. Sa mission Divine et prophétique, c’est de racheter des dénominations Chrétiennes, les rachetés de Christ,         rachetés par Christ, afin de les constituer en épouse : L’Epouse         ivoirienne ; Par la Manne Fraîche. Il est venu appeler les rachetés de Christ, au rassemblement autour du mystère du cadavre de             MATTHIEU 24 :28 dont il est l’incarnation vivante. Jésus-Christ lui a donné le droit de rachat, afin qu’il rachète pour Lui, les rachetés qui se sont mélangés aux autres, et qui se sont éloignés de la Lumière de   l’aube, qui luit le matin. Frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme a le droit de rachat. Jésus-Christ a racheté les pécheurs. Lui, frère         Christ-Moïse, le Fils de l’homme, il rachète les rachetés de Christ. Je suis parfaitement conscient de la gravité de cette déclaration ; je sais aussi qu’elle va susciter chez beaucoup de chrétiens une très vive       émotion et une très forte indignation, comme toujours.


Avant de devenir un Parent Rédempteur sur la terre, Dieu a      d’abord été manifesté en chair. Il s’appelait alors Jésus-Christ, le Fils de Dieu, Jésus-Christ de Nazareth. Il était venu racheter ce que le premier Adam avait perdu. C’était le seul à pouvoir le faire, parce que de tous les hommes, Il était le plus proche d’Adam. La Parole faite chair,                 Jésus-Christ de Nazareth, était le parent le plus proche d’Adam, du       premier Adam. Il était le dernier Adam. Etant le plus proche d’Adam, Il pouvait le racheter, avec tout ce qu’il avait perdu. Il avait le droit de     rachat sur Adam, sur sa femme, sur leurs enfants, sur tout ce qu’ils ont perdu. Adam, le premier homme, a perdu le droit à la vie éternelle, à la Divinité, à la gloire céleste, à la santé, et au bonheur de façon générale. Le dernier Adam, Jésus-Christ homme, est venu entant que parent du   premier Adam, afin de le racheter, avec tout ce qu’il a perdu. Il était le parent le plus proche du premier Adam. Les Abraham, David, Moïse, et tous les prophètes de l’ancienne alliance étaient des parents d’Adam. Abraham, par exemple, était l’un des petits fils d’Adam. Il était donc un parent d’Adam. Entre les deux, il y avait un lien de parenté. Mais,         Jésus-Christ, homme, était le parent le plus proche d’Adam. Or, selon la Parole de Dieu, c’est seulement le parent le plus proche qui a le droit de rachat. Voilà pourquoi seul Jésus-Christ de Nazareth avait le droit de   rachat sur Adam, sa femme, et tout ce qu’ils ont perdu. Maintenant, pourquoi Jésus-Christ de Nazareth était le parent le plus proche       d’Adam ? En voici quelques raisons tirées des Saintes Ecritures :

1)   Le premier Adam a été créé sans péché. Le dernier Adam, Jésus-Christ, a été conçu sans péché.

2)   Le premier Adam a été créé à l’image et à la                  ressemblance de Dieu. Le dernier Adam, le Fils de Dieu, a été formé à l’image et à la ressemblance de Dieu. De même que le premier Adam a été l’image visible du Dieu invisible, de même le dernier fut l’Image visible du Dieu invisible.

3)   Le premier Adam avait tout pouvoir sur tout ce qui était sur la terre. Il régnait sur toute la terre ; Il était donc roi. Le dernier Adam, sera Roi des rois, et Seigneur des     seigneurs. Et Il régnera sur toute la nouvelle terre, au temps marqué de Dieu.


Le premier Adam, créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, était un Dieu sur terre. Le dernier Adam conçu et formé à l’image et à la ressemblance de Dieu, était Dieu sur terre. Il était Dieu manifesté en chair ; il était la Parole de Dieu faite chair. Le premier Adam était aussi la Parole de Dieu faite chair. C’est ici la Manne Fraîche, la pure       Parole.


Le premier Adam était un Fils de l’homme pour son temps. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube,         apportant une nouvelle chose, pour la perfection des saints. Le premier Adam était un Fils de l’homme ; il était prophète. Le dernier Adam, était aussi un Fils de l’homme. Il était le Fils de l’Homme pas essence et par excellence.


Frères, toutes ces ressemblances ont fait de Jésus-Christ de       Nazareth, le parent le plus proche du premier Adam, avec le droit de    rachat.


QU’EN EST-IL DE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME ?

Il est le Parent le plus proche, non du premier Adam, mais du dernier Adam. Frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, est, sans      contredit, le Parent le plus proche de Jésus-Christ de Nazareth. Il est plus proche de Lui que vous. Frères, je vous dis un mystère : Nous avons tous un lien de parenté avéré, incontestable et certain avec       Jésus-Christ homme. En effet, l’apôtre Paul dit qu’Il est le premier-né entre plusieurs frères (ROMAINS 8 : 29). Cela veut dire qu’Il est notre Père, celui qui nous a engendrés. S’Il est notre Père, et que nous sommes Ses fils, cela veut dire que nous avons un lien de parenté avec Lui. Il est notre Parent. Nous aussi, nous sommes Ses parents. Vous voyez ! Vous et moi, nous sommes les parents de Jésus-Christ homme, parce que nous avons des liens familiaux avec Lui. Mais, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, est le parent le plus proche de Lui. Nous sommes tous proches de Lui. Mais, le plus proche de Lui, c’est sans contredit, frère        Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Il est le Parent le plus proche de Christ, parce que Christ l’a fait Christ. Il est le Parent le plus proche de Lui, parce que Dieu l’a fait Dieu. Il est le Parent le plus proche de Lui, parce que le Fils de l’homme par essence et par excellence, l’a fait Fils de l’homme. Il est le parent le plus proche de Lui, parce que Lui, le    Cadavre par essence et par excellence, l’a fait cadavre du temps        prophétique de l’aube. Comparez-vous les Ecritures et la Puissance de Dieu ? Entant que Parent le plus proche de Jésus-Christ de Nazareth, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, est aussi un Parent rédempteur. Il est le Parent rédempteur du temps prophétique de l’aube. Il a été   crucifié avec Christ, pour être un Parent rédempteur. Il est un              co-Parent rédempteur avec Jésus-Christ, le seul et unique Parent      Rédempteur de tous les temps.


Jésus-Christ de Nazareth, par Son sacrifice, a racheté tous les      enfants de Dieu, de tous les temps, de par le monde entier. Il a fait un   rachat parfait. Pour que ceux qu’Il a déjà rachetés, puissent véritablement entrer dans le plan du rachat, et en jouir, Le Seigneur envoie Ses           Serviteurs, avec pour mission Divine, d’annoncer Sa Parole rédemptrice. Pendant l’exercice de leurs ministères respectifs, ils appellent ceux qui ont déjà été rachetés, et qui sont dans leurs âges respectifs, à entrer       pleinement dans le plan de la rédemption. C’est ainsi qu’ils deviennent collaborateurs avec Jésus-Christ pour la rédemption. Ils deviennent       alorsco-rédempteurs avec Christ, l’unique rédempteur. Etant des Fils de l’homme, ils deviennent des Parents rédempteurs, parce qu’ils sont plus proches du Seigneur que les autres. Avec ce droit Divin, ils ont le pouvoir de racheter ce que Christ a déjà racheté, c’est-à-dire qu’ils ont le pouvoir de les faire entrer pleinement dans le plan de la rédemption. C’est là aussi le ministère prophétique de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme. Le Seigneur lui a donné le droit de racheter ce qui est déjà racheté. Il lui a aussi donné le pouvoir de réconcilier avec Dieu, ce qu’Ila déjà            réconcilié. Nous savons tous que c’est Jésus-Christ qui nous a réconciliés avec Dieu. Pourtant l’apôtre Paul dit que Dieu nous a donné le ministère de la réconciliation, d’après 2CORINTHIENS 5 : 18. En                          2 CORINTHIENS 5 : 19, il dit que Dieu a mis en nous la Parole de la réconciliation. Qui parole de réconciliation, dit aussi de rédemption. Nous pouvons donc affirmer sans ambages, en nous appuyant sur                       2 CORINTHIENS 5 :18-19, que Dieu nous a donné le ministère de la rédemption et la Parole de la rédemption. Et quiconque a le ministère de la rédemption, est un rédempteur. N’en déplaise à ceux qui ne          comprennent ni les Ecritures, ni la Puissance de Dieu. Je l’affirme haut et font, au nom de la Parole de l’Ecriture citée plus haut, j’ai reçu de Jésus-Christ un ministère de la rédemption, et une Parole de la          rédemption. JE SUIS DONC UN REDEMPTEUR, JESUS-CHRIST LUI-MEME ETANT L’UNIQUE REDEMPTEUR. JE SUIS              CO-REDEMPTEUR AVEC MON REDEMPTEUR. N’en déplaise à ceux qui ne comprennent ni les Ecriture, ni la Puissance de Dieu.


Peut-être me dira-t-on, pour essayer de me contredire : Jésus dit : Tout est accompli. Moi, aussi je crois en cette Parole immuable. Maintenant, qu’on dise : Tout est accompli par rapport à quoi ? Tout est accompli. C’est juste. Mais, pourquoi les chrétiens d’aujourd’hui continuent-ils de prêcher et de faire des croisades ? Pourquoi donc le Seigneur a-t-Il remis les clefs du Royaume des cieux à Pierre ? Frères, je vais dire quelque chose qui choquera peut-être les gens : NE VOUS ARRETEZ PAS A JESUS-CHRIST DE NAZARETH. NE LE           NEGLIGEZ PAS. MAIS NE VOUS ARRETEZ PAS A LUI. Car, après Jésus-Christ de Nazareth, il y a eu Pierre, Paul, Jean, sans oublier les autres prophètes et Messagers de l’Eglise.


Boaz, un parent rédempteur, a racheté Ruth, une femme des nations. Cela typifie Christ rachetant l’Eglise des nations. En ACTES 15 :14,    l’Ecriture dit que Simon a raconté comment Dieu a d’abord jeté les       regards sur les nations pour choisir du milieu d’elles un peuple qui portât son nom. Ce peuple-là, c’est l’Eglise de Dieu, qui est l’Eglise des nations. Cette Eglise des nations, est composée essentiellement de païens, de gens qui étaient sans Christ, et qui étaient étrangers aux alliances Divines. Ces païens, par le sang de Christ, se sont réconciliés avec Dieu, et ont été   rachetés, pour former l’Eglise de Dieu. Par le sang de la nouvelle alliance en Jésus-Christ, ils sont entrés dans le processus de la rédemption. Le sang de la rédemption, répandu pour eux, était les prémices de leur       rédemption. C’était aussi les prémices du plan de la rédemption pour eux. C’était la première phase de leur rédemption. La deuxième phase a consisté en la réception de la Parole de Dieu, prêchée par des apôtres du Seigneur. En croyant en leur prédication, ils sont pris en compte dans le plan de la rédemption. Par leur prédication, les apôtres, qui avaient le    ministère de la réconciliation et de la rédemption, ont racheté pour Dieu, ceux que Christ avait déjà rachetés par son sang. Ainsi est née l’Eglise de Dieu des nations. Cette Eglise a traversé les six premiers âges de l’Eglise.


LA CHUTE ET LA REDEMPTEION DE L’EGLISE DE DIEU

Au septième âge de l’Eglise, qui est l’âge de Laodicée, l’Eglise de Dieu a chuté dans l’incrédulité totale, à cause des œuvres des enfants du diable. Parmi les sept Eglises, la seule qui est tombée, c’est l’Eglise de Laodicée. Etant donné qu’elle est tombée, elle a besoin de               rédemption. Là où il y a chute, il y a toujours un plan de rachat. Dans l’Eglise de Laodicée, se trouvait l’Eglise de Dieu. L’Eglise de Dieu est donc tombée avec l’Eglise de Laodicée. Elle avait dès lors besoin d’être rachetée ; elle avait alors besoin d’être de nouveau réconciliée avec Dieu. Mais cette réconciliation et cette rédemption, se feront hors de l’Eglise de Laodicée. Souvenez-vous de ceci : Jésus-Christ, le Fils de l’homme, se tenait à la porte de l’Eglise de Laodicée, et frappait. Il     appelait l’Eglise de Dieu, à sortir de l’Eglise de Laodicée. C’était le    début de sa rédemption, après la chute. Appeler à sortir, c’est faire l’œuvre de rédemption et de rachat. Qui devait être rachetée ce jour-là ? C’était l’Eglise de Dieu, laquelle avait déjà été rachetée. Ce rachat s’est fait hors de l’Eglise de Laodicée. Il passe par quatre temps prophétiques importants :

1)   Le temps prophétique du soir

2)   Le temps prophétique de minuit

3)   Le temps prophétique de l’aube

4)   Le temps prophétique du matin


Sachez que chacun de ces quatre temps prophétiques, qui     constituent les temps de la restitution de l’Arbre de l’Epouse, est aussi un temps de rachat et de rédemption. Quand les vierges sages et les   vierges folles sont sorties de l’Eglise de Laodicée, au temps prophétique du soir, c’était un temps de rachat et de rédemption. Vers minuit, elles se sont toutes assoupies. Il leur fallait donc une autre rédemption, un autre rachat. Ce rachat a été rendu possible par le cri de minuit, les   appelant à la préparation des lampes. Ce rachat a consisté pour les   vierges sages à maintenir leurs lampes allumées en y mettant de l’huile. Alors, elles ont pu être rachetées, renouvelées et régénérées. Seules,  elles ont continué la marche vers la salle des noces où l’Epoux céleste les attendait pour le mariage. Par ce mariage à caractère Divin et     surnaturel, elles allaient jouir de la gloire céleste, de la béatitude       céleste, de la plénitude de la vie céleste, et de la plénitude des alliances célestes. Elles avançaient. Mais, comme l’Epoux tardait toujours, elles avaient commencé encore à baisser les mains. Alors, le chant du coq se fit entendre. L’aube était là. Ce temps prophétique de l’aube, c’était aussi un temps de restitution de l’arbre de l’Epouse. C’était donc un temps de rachat et de rédemption. Le parent rédempteur, qui devait les maintenir éveillées, et toujours dans la sanctification, fit son apparition sur la scène prophétique avec le chant du coq. C’était un chant de     réveil, pour la préservation des acquis pour les Noces avec l’Agneau. Ce chant était une alliance dont le but est de maintenir l’Epouse dans le processus du mariage. C’était une alliance qui devait nous maintenir dans l’Alliance pour les Noces de l’Agneau. Après le chant du coq, est apparu le temps prophétique du matin, avec le temps prophétique du petit matin. Ô, frères ! Nous sommes en plein dans le merveilleux     processus des Noces de l’Agneau. Car, l’Epoux céleste veut accomplir l’un de ses vœux les plus chers : S’unir avec l’Epouse universelle. Tout se met déjà en place pour la parfaite réussite de ce glorieux évènement. Les fiançailles de l’Epouse ivoirienne sont venues ; Par la grâce de Dieu. Par le mariage, l’Epouse Ivoirienne, entrera dans l’alliance       éternelle avec le Dieu éternel.


Que ces quelques Paroles, divinement inspirés, restent gravées en vous !

Que Dieu vous bénisse

Je vous aime

A bientôt !

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME

Mise à jour le Mardi, 28 Novembre 2017 12:10
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix