Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 15 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
178
Hier :
506
Semaine :
684
Mois :
178
Total :
3677868
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités


JE TE FAIS MOISE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 28 Novembre 2017 12:22

Message prêché le dimanche 27 novembre 2016, au Tabernacle le Chandelier d’Or, Cocody Angré ; Abidjan ; RCI ; Soir.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.

Bonsoir. En ce jour du dimanche 27 novembre 2016, j’ai l’insigne honneur de  vous révéler un mystère du Royaume des cieux, par la grâce de Dieu. Ce mystère, c’est que Dieu m’a fait Moïse. C’était le 31 décembre 2000, à Bouaké. Je ne suis pas Moïse, mais Dieu m’a fait Moïse, selon la richesse de Son Amour, et à la louange de Sa gloire. Ce Dieu qui m’a fait Moïse, a fait Moïse Dieu. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube, révélée pour la perfection des saints. Ainsi  soit-il !


CE QUI S’EST PASSE LE 31 DECEMBRE 2000, A BOUAKE.

Le 31 décembre 2000, comme à l’accoutumée, nous étions en train de préparer la veillée de fin d’année. Dans l’après-midi, je me rendais à la boutique, quand l’Onction me frappa. Et je sus que Dieu était à l’œuvre. Je marchais dans la rue quand cela arriva. Or, ce jour-là, j’avais à cœur de porter un nom biblique. Alors, Dieu me demanda quel nom je voulais porter. Je dis : Moïse.

Je signale que quelques jours avant le 31 décembre 2000, Dieu me révéla le Message que je devais prêcher à la veillée. Ce Message s’intitulait : LE RETOUR DE LA COLONNE DE FEU.

Après la conversation que j’avais eue avec Dieu, je rentrai à la maison. Je n’en parlai à personne.

A 22h, nous avions commencé la veillée. A l’heure de la prédication, je montai en chaire, avec la Parole de Dieu dans la bouche. Le Feu de Dieu brûlait déjà en moi. Et tout mon corps était enveloppé dans ce Feu Surnaturel et Divin. Je sus alors que le Seigneur Jésus-Christ était là, en moi, sur moi, autour de moi. Quand je commençai à prêcher la Parole qu’Il m’avait divinement révélée, l’Onction tomba puissamment sur l’assemblée. C’était à environ une demi-heure après le début de la prédication.

Pendant que la Puissance de Dieu agissait puissamment, une sœur de l’Eglise tomba par terre, sous la puissante main du Seigneur. Puis, je la vis s’avancer vers moi, en se déplaçant sur ses genoux, et en louant Dieu. Arrivée près de moi, elle saisit mes pieds, et se mit à pleurer. Ses larmes mouillaient mes pieds. Ne sachant pas ce qui se passait exactement, j’assistai à cette scène extraordinaire, sans mot dire. Elle pleurait, et essuyait mes pieds avec ses cheveux. Je ne comprenais vraiment pas ce qui se passait, mais je savais que Dieu était à l’œuvre. Après avoir pleuré et essuyé mes pieds avec ses cheveux, elle se tint debout sur ses pieds, le visage rayonnant de la gloire céleste. Puis, elle prononça cette Parole : « Je te fais Moïse. » Elle répéta trois fois cette Parole. Au même instant, le Saint-Esprit tomba sur une autre sœur. Celle-là dit : « Je te fais Dieu pour ce peuple. Quiconque s’opposera à ton ministère sera confus. »

Après cette Parole prophétique, l’Onction frappa une troisième sœur, qui dit, à son tour : « Je te fais Dieu pour ce peuple. »


Ma prédication et tout cela se passèrent pendant environ une     demi-heure.


Frères, en ce jour mémorable du 31 décembre 2000, Dieu me dit, à travers une prophétie qui s’accomplit le même jour : « Je te fais Moïse. » Puis, « Je te fais Dieu pour ce peuple. » Ô, mystère des mystères !


LIEN PROPHETIQUE ENTRE L’HOMME FAIT MOISE ET LE TEMPS PROPHETIQUE DE L’AUBE

Je ne suis pas Moïse, l’Hébreu, mais Dieu m’a fait Moïse, alors qu’Il fit Moïse, Dieu. C’est ici le mystère de la Divinité de l’homme. Dieu m’a fait Moïse ; je suis donc l’incarnation vivante de l’Esprit de Moïse pour le temps prophétique de l’aube, lequel a enfanté le temps prophétique du matin. Je suis l’incarnation vivante de Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu pour Pharaon, l’Egypte, pour Aaron, et pour le peuple d’Israël. Je ne suis pas l’incarnation de Moïse l’Hébreu, mais plutôt de Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu. Moïse, l’homme que Dieu a fait Dieu est éternel. Mais Moïse l’Hébreu, lui, est mort. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube, apportant une nouvelle chose pour la perfection des saints. Ce Moïse, éternel et immortel, s’est révélé à Jésus-Christ, le Fils de l’Homme, lors de la   transfiguration de ce dernier, sur la montagne. Il était avec Elie. Tous deux descendirent de la gloire céleste, avec un Message pour Jésus-Christ de Nazareth, le Messager de cette heure prophétique. Ils venaient de l’éternité et du Lieu Très Saint. Etant apparus dans la gloire, ils parlèrent avec Jésus, au sujet de Sa mort et de Sa résurrection. Ils étaient porteurs d’un Message pour Jésus-Christ de Nazareth, le Messager de l’heure. Dieu les envoya prêcher à Jésus-Christ, Dieu manifesté en chair. Ils     enseignèrent Jésus-Christ de Nazareth au sujet de ce qui allait se passer à Jérusalem. Parlons à présent du lien prophétique entre l’homme fait Moïse par Dieu, et le temps prophétique de l’aube.

Le 31 décembre 2000, Dieu m’a dit : « Je te fais Moïse. » Ce même jour, Il m’a aussi fait Dieu, avec le pouvoir de tenir Sa place au milieu du peuple sur lequel Il m’a établi. Je sais que quand je dis que je tiens la place de Dieu parmi vous, il y a des gens qui me diabolisent, en disant : Il blasphème ; c’est un anti-christ. Frères, ces gens-là ne         comprennent ni les Ecritures, ni la Puissance de Dieu. Et ils ne savent pas ce qu’ils disent. Nous, nous savons exactement ce que nous disons, car la Parole de Dieu est venue à nous, depuis le temps prophétique de l’aube. Les oiseaux de mauvais augure essayeront de vous détourner de moi, sous prétexte que l’homme ne peut pas être fait Dieu. Soyez sereins, et      montrez-leur cette Parole de l’Ecriture : EXODE 7 : 1. Que dit Dieu à Moïse, un homme de la même nature que nous ? « Vois, je te fais Dieu pour Pharaon, et Aaron ton frère sera ton prophète. » Je sais que quand bien même ils liront cette Parole de l’Ecriture, ils diront : Frère         Christ-Moïse blasphème. Savez-vous pourquoi ? Parce que je suis un  africain noir. Et l’africain noir n’aime pas ce qui vient de l’africain noir. Il préfère ce qui vient du blanc. Si c’était un blanc qui disait : Dieu m’a fait Dieu, ils croiraient. Dans tous les cas, moi, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, je ne pèche pas quand je dis : « Dieu m’a fait Dieu. » Cette  Parole a été dite devant vous. Et Elle a été puissamment confirmée devant vous. En outre, Elle est parfaitement conforme à l’Ecriture et à la Parole de Dieu. Le même Dieu qui a dit à Moïse, Je te fais Dieu, m’a aussi dit : Je te fais Dieu. Le même Dieu qui l’a fait Dieu, de façon souveraine, m’a aussi fait Dieu, de façon souveraine. Le même Dieu qui a autorisé Moïse, un homme de la même nature que nous, à tenir Sa place parmi le peuple d’Israël, m’a aussi autorisé à tenir Sa place parmi vous, Son peuple. Que dit l’Ecriture ? Elle dit à Moïse, au sujet d’Aaron : « Tu lui parleras, et tu mettras les paroles dans sa bouche ; et moi, je serai avec ta bouche et sa bouche, et je vous enseignerai ce que vous aurez à faire. » (EXODE 4 : 15). Puis, Elle ajoute : « Il te servira de bouche, et tu tiendras pour lui la place de Dieu. » Vous voyez ! Moïse, après avoir été fait Dieu par Dieu, a tenu la place de Dieu pour Aaron. Non seulement pour Aaron, mais aussi pour tout le peuple d’Israël. Moïse était donc Dieu parmi ce peuple, ayant été fait Dieu par Dieu. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole.


Au temps prophétique de l’aube, un homme de la même nature que vous a été souverainement fait Dieu par Dieu le Souverain, agissant de façon souveraine à l’égard d’un homme, selon la richesse de Son Amour et la bienveillance de Sa grâce. Cet homme, qu’Il a aussi fait Moïse est étroitement et divinement lié au mystère du temps prophétique de l’aube. Il existe entre lui et ce temps, un lien prophétique indéniable, indestructible, spirituel, surnaturel et Divin. Entre Moïse de la Bible et le temps de l’aube, il y a un lien prophétique. Ainsi, entre frère      Christ-Moïse, l’homme que Dieu a fait Moïse et le temps prophétique de l’aube, il existe aussi un lien prophétique. Comme vous pouvez le   constater, ce n’est pas en vain qu’il y a un lien scripturaire entre Moïse l’Hébreu et la manne, de même il existe un lien scripturaire et          prophétique entre l’homme qu’Il a fait Moïse et la Manne Fraîche. Moïse, l’Hébreu a accompli quatre temps prophétiques : Le soir, minuit, l’aube et le matin. Mais, en ce temps de la fin, le Moïse de Dieu, frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, est venu pour accomplir deux temps prophétiques : Le temps prophétique de l’aube, et le temps prophétique du matin, selon le bon plaisir de la volonté de Dieu. De même qu’au temps de Moïse, la manne descendait du ciel, à l’aube, de même au temps du Moïse de Dieu du temps de la fin, frère Christ- Moïse, le Fils de l’homme, la Manne Fraîche descend d’auprès de Dieu, au temps prophétique de l’aube. Comprenez-vous ce lien prophétique ?         Comprenez-vous pourquoi Dieu m’a fait Moïse ? C’est pour incarner le temps prophétique de l’aube et le temps prophétique de l’aube. C’est également pour incarner la Parole prophétique du matin. C’est aussi pour incarner la Parole prophétique du temps prophétique du matin : La Manne Fraîche. Voici une autre raison pour laquelle Dieu m’a fait Moïse : C’est pour engendrer Josué et son ministère.

A Bouaké, sur recommandation de Jésus-Christ, mon Seigneur, j’ai prêché sur : VOICI CANAAN. C’était en 2001. Il m’a dit qu’Il allait me mettre, et dans le ministère de Moïse, et dans le ministère de Josué. Et c’est ce qu’Il a fait. Lors de cette prédication, j’ai incarné, à la fois, Moïse et Josué. J’ai incarné, et le ministère de Moïse, et le ministère de Josué. Pourquoi le Seigneur m’a-t-Il permis d’incarner le ministère de Josué, alors qu’Il m’avait fait Moïse ? C’était pour conduire l’Eglise à Canaan. Ce jour-là, Canaan symbolisait le baptême du Saint-Esprit. Ce jour-là, j’étais l’incarnation vivante de Moïse et de Josué. J’ai exercé, à la fois le ministère de Moïse, et le ministère de Josué. Ô, frères !     Comprenez-vous les Ecritures et la Puissance de Dieu ? Dieu m’a fait Moïse, et non Josué. Et Il m’a donné l’Esprit de Moïse, et non l’esprit de Josué. C’est l’Esprit de Moïse qui est sur moi, et qui agit en moi. J’ai incarné le ministère de Josué, étant revêtu de l’Esprit de Moïse. Je n’ai pas reçu l’esprit de Josué, car Dieu ne m’a pas fait Josué. D’ailleurs, personne ne peut être fait Josué par Dieu. On peut être fait Josué, mais pas par Jésus-Christ, le Dieu vivant.

On peut être fait Moïse, parce que son corps n’a pas connu la corruption. En effet, après sa mort, il est ressuscité le troisième jour. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Quant à Josué, quand il est mort, son corps a connu la corruption, la putréfaction et la                 décomposition. C’est pourquoi Dieu ne fera personne Josué.


Moïse est ressuscité, et il est monté au ciel. Et nous le voyons sur la montagne de la transfiguration, avec Elie et Jésus. Etant ressuscité, et toujours vivant, son Esprit peut s’incarner. C’est pourquoi Dieu peut faire un homme, Moïse. Sachez aussi que Dieu ne fera personne Josué, parce que l’Ecriture ne prédit pas l’avènement de son esprit. Mais, l’Ecriture parle de la venue sur terre de l’Esprit de Moïse, et de l’Esprit d’Elie, selon APOCALYPSE 11 : 3. Aucune Ecriture ne parle de la    venue de l’esprit de Josué, ni de l’esprit de Daniel, de Samuel, de       Jérémie, et j’en passe. Mais, si quelqu’un vous dit qu’il a été fait Josué, ne discutez pas avec lui. Evitez les débats inutiles. Si quelqu’un vous dit qu’il a reçu l’esprit de Josué, c’est son affaire. Vous, prêchez la Manne Fraîche en vue de la perfection des saints. Recherchez toujours l’Onction, car c’est Elle qui nous enseigne véritablement les voies du Seigneur.    Recherchez-la dans la sanctification ; car nous n’avons pas reçu un esprit d’impureté, mais un Esprit de sanctification, par lequel nous prêchons le Saint des saints du temps de la fin. J’ai été fait Moïse pour engendrer   Josué, et pour le consacrer à Dieu. Ce Josué sera revêtu de l’Esprit de Moïse. Ce Josué n’aura pas de message particulier. Il sera dans le  Message de celui que Dieu a fait Moïse, et qui l’a engendré en            Jésus-Christ, par la Manne Fraîche. Il répétera mot à mot ce que dit frère Christ-Moïse, le Moïse de Dieu du temps de la fin. On peut porter le nom de Josué. Mais, on ne peut pas recevoir l’esprit de Josué. On ne peut pas être fait Josué non plus. Dieu ne fera jamais cela. On peut être fait Dieu parce qu’Il est vivant aux siècles des siècles. On peut être fait Moïse, et Elie, parce qu’ils sont vivants aux siècles des siècles. Mais si quelqu’un me dit : Dieu m’a fait Josué, je m’inclinerai ; car ce n’est pas à moi de lui dire que ce qu’il dit est faux. C’est entre Dieu et lui. Moi, ce que je déclare, par la Parole du Seigneur, c’est que mon Dieu, le Seigneur Jésus-Christ, ne fera personne Josué. Prenez les Ecritures, et vous verrez que Josué n’a pas de message surnaturel venant directement de Dieu. Le seul Message Surnaturel et Divin, qui venait directement du Lieu Très Saint, c’est le Message prophétique de Moïse, l’homme fait Dieu par Dieu. Et Josué devait garder ce Message, et agir d’après ce qu’Il dit. En effet, Dieu dit à Josué d’agir fidèlement selon la loi de Moïse, son        serviteur. Il lui dit : « Ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche, médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. » (JOSUE 1 : 7-8). Vous voyez ! Josué n’avait pas de message particulier.

Souvenez-vous de ceci : Sur recommandation de Dieu, Moïse a imposé les mains à Josué, afin de le consacrer. En effet, Dieu dit à Moïse : « Prends Josué, fils de Nun, homme en qui réside l’Esprit, et pose ta main sur lui. » (NOMBRES 27 : 18). Ce Josué était dans le Message de l’homme que Dieu a fait Dieu. Aujourd’hui, il doit y avoir un Josué, celui-là doit être dans le Message de l’homme que Dieu a fait Moïse, en ce temps de la fin. C’est ce Moïse de Dieu qui le consacrera dans le ministère de la Parole. Ce Josué, il est déjà là.



POURQUOI DIEU M’A FAIT MOISE ?

Dieu m’a fait Moïse pour pouvoir me révéler la Manne Fraîche. Un jour, Il me dit : « Tu es un aigle, et l’aigle prend son envol. Il va dans les lieux très élevés pour chercher la Manne Fraîche. » Vous voyez ! Il y a un lien prophétique certain, indiscutable et indéniable entre le Moïse de Dieu et la Manne Fraîche.

Pourquoi Dieu m’a fait Dieu ? C’est aussi pour accomplir une prophétie donnée par frère Branham, le 1er août 1965. Cette prophétie s’est accomplie le 31 décembre 2000, à Bouaké. Soit 35 ans après. Frère Branham a prophétisé en disant que Dieu enverrait Son Moïse avec l’Esprit d’Elie pour restaurer la foi des enfants envers les pères. Et, le 31 décembre 2000, Dieu a envoyé Son Moïse parmi nous, en faisant un homme, Moïse. Au temps prophétique de l’aube, un homme a été fait Moïse. Et Dieu lui a révélé la Parole prophétique de son temps : La Manne Fraîche. Cette Parole prophétique n’est pas destinée aux       pécheurs, mais seulement aux saints. Elle est prêchée pour la perfection des saints. En elle se trouvent ces trois Puissances Divines : La        Puissance de la résurrection, la Puissance de la transformation et la Puissance du ravissement. Frères, soyons toujours remplis de ces trois Puissances Divines. Pour ce faire, méditons toujours la Manne Fraîche, et agissons fidèlement selon ce qui y est écrit. Que ces trois Puissances    Divines s’incarnent en nous. Recherchons continuellement ces trois    Puissances dans la sanctification, car elles ne sont pas réservées aux     pécheurs ; elles ne sont pas destinées aux adultères, aux impudiques, aux masturbateurs. Elles ne sont réservées qu’aux saints, qu’à ceux qui sont véritablement nés de Dieu, et en qui demeure la Semence incorruptible de la Parole de Dieu. Si la Semence incorruptible de la Parole de Dieu,     demeure véritablement en nous, et si elle agit puissamment en nous, il n’y a point d’occasion de chute en nous. Si Jésus-Christ, le Saint des saints demeure véritablement en nous, et si nous aussi nous demeurons en Lui, il n’y a aucune possibilité pour nous de pécher. Désormais, notre nourriture, c’est la Sainteté de Christ. Notre breuvage, c’est aussi la Sainteté de Christ. Notre vie, c’est la Sainteté de Christ. Christ a été fait péché pour nous, afin qu’en Lui, nous devenions Justice de Dieu, dit l’apôtre Paul, dans 2 CORINTHIENS 5 : 21. Nous ne sommes donc plus pécheurs, mais Justice de Dieu. Ô, frères ! Voyez-vous ce que je vois ? Nous ne sommes pas seulement justifiés par le Sang de l’Agneau, mais nous sommes aussi et surtout devenus JUSTICE DE DIEU. Nous sommes l’incarnation vivante de la Justice de Dieu, de la Sainteté de Dieu et de la Droiture de Dieu. Notre nom nouveau, c’est : Justice de Dieu, Sainteté de Dieu, Droiture de Dieu, n’en déplaise à ceux qui disent qu’il n’y a point de saint sur la terre. Nous qui sommes à la Manne Fraîche et dans la Manne Fraîche, nous sommes saints et justes, parce que la Parole     incorruptible du Dieu incorruptible demeure en nous. On est corrompu et souillé par la corruption qui est en soi. Or, en nous demeure la      Parole incorruptible du Dieu incorruptible. Il n’y a donc en nous      aucune espère d’occasion de chute ; par la grâce de Dieu. Si ce qui est incorruptible demeure véritablement en nous, nous rechercherons toujours ce qui est incorruptible. Si par contre, c’est ce qui est corruptible qui    demeure en nous, nous rechercherons toujours ce qui est corruptible.


Le 31 décembre 2000, Dieu m’a fait Moïse. Ce jour-là, j’ai été transformé en Moïse, l’homme fait Dieu par Dieu. Lors de cette      transformation, les cieux et tout ce qu’ils renferment, la terre et tout ce qu’elle renferme, et les profondeurs de la terre et tout ce qu’elles      renferment, ont été témoins de ce mystérieux évènement. Ce qui a été dit sur la terre, est à jamais lié dans les cieux : Un homme a été fait Moïse et Dieu. Et nous rendons grâce à Dieu pour ce prodige. Ainsi soit-il !


Que Dieu vous bénisse !

Je vous aime.

A bientôt.

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME

Mise à jour le Mardi, 28 Novembre 2017 12:25
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix