Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 24 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
155
Hier :
618
Semaine :
2817
Mois :
2311
Total :
3680001
Il y a 12 utilisateurs en ligne
-
12 invités


QUAND LE SURNATUREL APPELLE LE SURNATUREL PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 28 Novembre 2017 13:12

Message prêché le lundi 1er Aout 2016, au Tabernacle le Chandelier d’Or ; Godoumé, Songon ; Abidjan ; RCI. Abidjan.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


Bonjour. Il y a longtemps, frère Branham a prêché sur la Profondeur appelle la Profondeur. Aujourd’hui, je voudrais prêcher sur le thème suivant : QUAND LE SURNATUREL APPELLE LE          SURNATUREL.

Je prie que Dieu nous aide à comprendre les Ecritures et la     Puissance de Dieu, pour notre édification, pour notre sanctification  et  pour notre  perfection en Jésus-Christ notre Bien-aimé Seigneur, Sauveur et Rédempteur.

Quand le Surnaturel appelle, le Surnaturel répond à l’appel du Surnaturel. Alors un miracle surnaturel se produit, aussi bien dans les cieux que sur la terre. Avant que le Surnaturel n’appelle, le Surnaturel doit être prêt àrépondre à Son appel. C’est ici la Manne Fraiche, la   pure Parole. Quand le Surnaturel appelle, et que le Surnaturel répond à Son appel, le Dieu Surnaturel entre en action pour accomplir des      œuvres surnaturelles, qu’Il est le seul à pouvoir faire, pour Sa propre gloire.

Le Surnaturel qui appelle se positionne sous le ciel, et au-dessus de la terre. Le Surnaturel qui répond, est positionné au plus haut des cieux. De cette haute position, rien ne peut Le faire descendre sur la terre, si ce n’est Lui-même : Le Surnaturel. Le Surnaturel dont je vous parle, c’est un être : L’Etre Suprême et unique en toutes choses. C’est Dieu Lui-même ; c’est le Dieu Tout-Puissant, Tout-suffisant, et        Tout-sachant ; c’est le Dieu Omnipotent, Omniprésent et Omniscient ; c’est le Créateur de tout l’univers et de tout ce qu’il renferme. C’est   Jésus-Christ, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs et le Dieu des dieux. C’est Jésus-Christ,  l’Immortel ; Jésus-Christ, l’Incomparable ; Jésus-Christ, l’Inégalable, Jésus-Christ l’Illimité ; c’est Jésus-Christ, le Glorieux des glorieux, la Lumière des lumières, la Sainteté des        saintetés, la Perfection des perfections, la Vérité des vérités, le Chemin des chemins, et la Vie des vies. Oh frères ! Notre Seigneur Jésus-Christ est l’unique Etre Surnaturel, Divin et Spirituel. A Lui soient gloire, honneur, puissance, règne aux siècles des siècles ! Ainsi soit-il ! Ce Dieu Surnaturel, Jésus-Christ, s’est souverainement transformé en un homme naturel, avec toutes les faiblesses et tous les défauts de la chair humaine. Je vous parle maintenant de Jésus-Christ homme, de              Jésus-Christ de Nazareth, le Fils unique de Dieu selon les Ecritures. Quand Jésus-Christ, homme, Jésus-Christ de Nazareth, doit faire un     miracle, Jésus-Christ Dieu, qui est au ciel, le lui révèle d’abord.            Jésus-Christ Dieu, Celui qui est au ciel, c’est le Saint-Esprit, qui est l’Etre Surnaturel, par essence et par excellence. Après la vision et la révélation du miracle qui doit être fait, le Surnaturel qui est sur la terre, en            Jésus-Christ de Nazareth, appelle le Surnaturel qui est au ciel. Et le     Surnaturel qui est au ciel, répond à l’appel du Surnaturel qui est sur la  terre, en Jésus-Christ homme. Les deux Puissances Surnaturelles          fusionnent, et deviennent une seule et unique Puissance Surnaturelle.  Cette Puissance fusionnée vient se positionner au-dessus de la tête de   Jésus-Christ, homme, de Jésus-Christ de Nazareth. A ce moment précis, Cette puissance met la Parole qui doit accomplir le Signe Surnaturel dans Sa bouche. Puis Il parle, et la Parole sort de Sa bouche. C’est une Parole Surnaturelle. Entre-temps, le Surnaturel fusionné, se tient au-dessus de celui, par exemple, qui doit bénéficier de ce miracle surnaturel. Alors,  cette puissance fusionnée, agissant puissamment sur la Parole prononcée par Jésus-Christ de Nazareth, accomplit le miracle.


Frères, Dieu prend toujours toutes ces dispositions, avant de faire quoi que ce soit.

Quand le Surnaturel appelle, le Surnaturel répond toujours à Son appel. Et un miracle surnaturel se produit.

Quand je prêche la Parole de Dieu, je sens au-dessus de ma tête une Grande présence de Chaleur. Cette Chaleur se répand sur moi, en       commençant par ma tête. Et je La sens qui descend progressivement sur tout mon corps, et qui finit par l’envelopper entièrement. Me voici       immergé dans cette Présence de Feu. Puis, j’entends la Voix de            Jésus-Christ me parler. Il me dit une Parole que je dois répéter. Mais, avant que je ne parle, je vois cette même Présence de Feu, au-dessus de l’Eglise prête à agir et à confirmer la Parole que Jésus-Christ m’a révélée. Et quand je parle, Sa Parole est confirmée par un signe surnaturel. Je vis toujours ce genre d’expérience dans mon ministère ; par la grâce de Dieu. Vous voyez ! Au-dessus de moi, vient se positionner le Surnaturel, qui est en même temps en moi ; par la grâce de Dieu. Et Il appelle, par ma voix, le Surnaturel, qui est dans le ciel. Et le Surnaturel qui est dans le ciel,   répond au Surnaturel qui est positionné au-dessus de moi. Et le            Surnaturel, venu du ciel, et qui est dans le ciel, se place au-dessus de vous, prêt à agir, après une fusion mystérieuse. Alors quand je parle, par le Surnaturel, qui est en moi, le Surnaturel, qui est au-dessus de vous,  accomplit le signe : Un Signe Surnaturel.

Souvenez-vous frères !Vous ne devez plus agir par le naturel    seulement, mais par le Surnaturel. Pour ce faire, vous devez nécessairement, impérativement et obligatoirement, être revêtus de la Puissance d’En-Haut, et du Feu Divin. Ces deux vertus de Dieu doivent absolument être en vous : Dans votre esprit, dans votre âme et dans votre chair. Ce sont :

- La Puissance d’En-Haut

- La Puissance du Feu Divin


Frères ! Ce sont : Le Saint-Esprit, et le Feu du Saint-Esprit. Ce sont : Le baptême du Saint-Esprit, et le baptême de Feu. Jean-Baptiste n’a-t-il dit que Jésus-Christ baptise du Saint-Esprit et de feu selon        LUC 3 :16 ? Il y a donc deux sortes de baptême Surnaturel, Divin et   Spirituel :

1)   Le baptême du Saint-Esprit

2)   Le baptême de Feu

Il vous faut ces deux sortes de baptême, afin que vous soyez des disciples accomplis.


Souvenez-vous frères : N’agissez plus par le naturel, mais seulement par le Surnaturel. Recherchez donc le Surnaturel, en allant d’abord à Sa rencontre, et puis, en venant à Lui. Oh, quel mystère ! Il y a deux choses importantes à faire ici :

Première chose : Aller à la rencontre du Surnaturel

Deuxième chose : Venir à la rencontre du Surnaturel


Lorsque vous venez rencontrer le Surnaturel, vous entrez en Lui, et Lui, Il entre en vous. Alors vous devenez, à l’instant même, un seul Etre Surnaturel.


Maintenant frère Christ-Moise, où se trouve le Surnaturel          aujourd’hui, afin que nous puissions d’abord aller à Lui, puis venir à Lui ?


Considérons, frères, un cas tiré des Ecritures : Cas de Saul de   Tarse et d’Ananias. Saul de Tarse a croisé une Lumière sur le chemin de Damas. Et la Lumière lui dit : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? »Et Saul de Tarse dit : « Qui es-tu Seigneur ? » Et la Lumière      répondit : « Je suis Jésus que tu persécutes. » Amen !


Maintenant, voyons la suite. Jésus dit à Saul de Tarse : « Lève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire. » Oh, frères !   Voyez-vous ce que je vois ? Jésus-Christ, depuis les lieux très élevés, dit à un homme, d’aller voir un homme, qui allait lui dire ce qu’il devait   faire. La question que nous pouvons objectivement nous poser, est la   suivante : Pourquoi le Seigneur ne pouvait-Il pas Lui-même dire à Saul de Tarse, ce qu’il devait faire. Puisqu’Il était déjà là, Il n’avait qu’à dire,   Lui-même, ce que Saul de Tarse devait faire. Il a préféré l’envoyer vers un homme de la même nature que lui. Aujourd’hui, on vous dit : « On ne suit pas un  homme ; c’est Jésus que nous suivons. Et vous de la Manne Fraiche, vous suivez un homme ; Christ-Moise. » Et vous, frères, vous doutez de moi. C’est bien. Continuez-ainsi. Mais, sachez une chose : Le Jésus que ces gens-là prétendent suivre, c’est Lui, et Lui-même, qui a   envoyé Saul de Tarse suivre un homme : Ananias. Si Jésus est favorable à ce que l’homme suive l’homme en Son Nom, et pour Sa gloire, pourquoi donc doutez-vous de moi ? Pourquoi donc écoutez-vous un autre évangile que celui que vous avez déjà reçu ? Le Seigneur Jésus-Christ dit à Saul de Tarse : « Lève-toi, et entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois     faire. » Pensez-y ! Par la grâce de Dieu.


Après avoir commissionné Saul de Tarse, le même Jésus a parlé à Ananias, un homme, en disant : « Lève-toi, va dans la rue qu’on appelle la droite, et cherche la maison de Judas, un homme nommé Saul de Tarse. Car il prie, et il a vu en vision un homme du nom d’Ananias, qui entrait, et qui lui imposait les mains, afin qu’il recouvra la vue. » (ACTES 9 :10-12).

Comme vous pouvez le constater, le Seigneur Lui-même, a       planifié et programmé, de Sa seule Autorité, une rencontre vivante et puissante entre Saul de Tarse et Ananias. Il a Lui-même réuni toutes les conditions possibles, afin que rien ne se fasse au hasard. Maintenant, pourquoi le Seigneur voulait-Il qu’il y ait une telle rencontre entre ces deux hommes ? Je vais simplement donner un avis, mon avis, par la  Manne Fraîche. Je pense que le Seigneur voulait que Saul de Tarse      rencontre le Surnaturel. Comme Il savait d’avance où se trouvait le     Surnaturel, Il a tout simplement dit à Saul de Tarse d’aller vers lui. Mais où était le Surnaturel ? Il était dans un homme : L’homme Ananias. C’est lui, et seulement lui, que Saul de Tarse devait rencontrer pour pouvoir expérimenter le Surnaturel et aussi le recevoir en lui, et pour lui. Quand Ananias a vu Saul de Tarse, il lui dit : « Saul, mon frère, le Seigneur  Jésus, qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit » Quand l’homme Ananias, a imposé les mains à Saul de Tarse, celui-là a recouvré la vue, et il a été rempli du Saint-Esprit. »


Par une simple imposition des mains, deux actions surnaturelles se sont produites ce jour-là, dans la vie de Saul de Tarse : La guérison      Divine, et le baptême du Saint-Esprit et de Feu. Celui-là a été guéri, et il été rempli du Saint-Esprit et du Feu Divin. Par une seule imposition des mains, deux actions surnaturelles se sont accomplies, à travers l’homme Ananias.


Où se trouve le Surnaturel aujourd’hui ?

Hier, je vous l’ai dit : « Aujourd’hui, 31 juillet 2016, le           Surnaturel se trouve ici, au milieu de vous, revêtu d’une chair           naturelle. Vous êtes déjà allés à sa rencontre, maintenant je vous invite à venir à sa rencontre. » Et le Surnaturel tomba sur nous, manifestant toutes sortes de signes surnaturels. Puis, j’ai dit : « Si quelqu’un a soif, aujourd’hui, 31 juillet 2016, qu’il vienne à moi, frère Christ-Moise, le Fils de l’homme, et qu’il boive. » Et le Surnaturel se manifesta encore plus puissamment. Instantanément, et poussés par la Puissance du      Saint-Esprit, j’ai vu des gens se lever de leur place, et venir à moi, avec des cris, des larmes et des cantiques, des louanges. Et de moi, coulaient abondamment des fleuves d’eau vive ; par la grâce de Dieu. Enfin j’ai dit : « Une source Divine d’Amour Divin est maintenant ouverte. Si quelqu’un a soif de l’Amour Divin, qu’il vienne à moi, au Nom         Tout-puissant et Tout-suffisant de Jésus-Christ, pour boire, pour boire, et pour boire. » Et l’Amour Surnaturel se manifesta. Cette fois, c’était toute l’assemblée qui vint à la Source de l’Amour de Dieu. J’ai vu les femmes pleurer d’Amour pour leur Seigneur Jésus-Christ. J’ai aussi vu les hommes pleurer. Et moi, frère Christ-Moise, le Fils de l’homme,     j’étais ému de compassion pour tous ces gens qui avaient soif d’Amour. Ce jour-là, j’ai imposé les mains à cent soixante-cinq personnes, sans compter nos bien-aimés de Tongon, de Korhogo, d’Agboville, qui ont écouté la Parole par téléphone. Je n’ai pas parlé simplement de l’Amour comme l’a fait l’Apôtre Jean, mais j’ai aussi et surtout parlé de la       puissance de cet Amour. Oh, comme nous sommes reconnaissants envers Jésus-Christ le Dieu d’Amour.

Pour clore, j’ai dit : « Venez aux eaux ! »


Frères, le Surnaturel se trouve aujourd’hui dans un homme : L’homme Christ-Moïse, que Dieu a fait Dieu. Au travers de lui, et par la grâce de Dieu, vous avez aussi reçu le Surnaturel.


Quand je me préparais à prêcher hier, le Seigneur m’a dit de vous dire ceci : « Venez à la rencontre du Surnaturel. » C’est ce que j’ai dit. Et vous portez à jamais dans votre esprit, dans votre âme et dans votre chair, le témoignage inspiré de cette Parole. Cette Semence d’Amour ravivée, et réanimée, croîtra davantage en vous, pour votre perfection. La Puissance éternelle de cet Amour de Dieu qui vous a scellés pour le jour de la rédemption, pour l’heure glorieuse de l’enlèvement, de la  remise des couronnes incorruptibles, de la célébration des fiançailles et des noces de l’Agneau immolé. Ainsi soit-il !

Le Surnaturel appelle toujours le Surnaturel. Quand le Surnaturel appelle, le Surnaturel répond toujours à Son appel, par le Surnaturel.

Voulez-vous que je vous montre comment le Surnaturel s’est      déployé lors de la création ? Je le ferai ; par la grâce de Dieu. Avant que Dieu ne crée la lumière, par Sa Parole, Il a positionné Son Esprit            au-dessus des eaux. Et Il a attendu que Son Esprit commence à se       mouvoir, avant de parler. Il n’a pas parlé avant.

C’est le même Esprit de Dieu, qui était dans le ciel, qui est venu se placer au-dessus des eaux, et qui se mouvait, répandant déjà la Puissance Créatrice. Ce même Esprit, était aussi dans le ciel. C’est ici le mystère de l’omniprésence absolue de l’Esprit de Dieu. Lorsque Dieu a vu que Son Esprit se mouvait puissamment, tout en répandant l’Onction de création, Il a prononcé la Parole, en disant : « Que la lumière soit ! » Quand cette Parole est sortie, l’Esprit de Dieu, qui était déjà là, a agi sur elle. Et la  lumière fut. Et la lumière a été créée. Par cette création, il y a eu deux actions Surnaturelles : L’action surnaturelle de la Parole et l’action surnaturelle de l’Esprit de Dieu.


Lorsque Dieu veut faire quelque chose quelque part, Son Esprit doit être là absolument. Et Il doit se mouvoir d’abord. Savez-vous pourquoi nos paroles ne sont pas confirmées ? Savez-vous pourquoi elles n’ont aucune force ? Savez-vous pourquoi elles ne font aucun bien ? C’est tout simplement parce que nous les prononçons, au moment où l’Esprit de Dieu ne se meut pas. Alors, nous parlons dans le vide. Attendons donc toujours que l’Onction commence d’abord à se mouvoir, avant d’annoncer la Parole de Dieu. Car l’Esprit de Dieu et la Parole de Dieu, agissent toujours ensemble.

Si vous prêchez la Manne Fraiche, et que l’Onction n’est pas au-dessus de vous, et qu’elle ne se meut pas, arrêtez de prêcher. Descendez de la chaire, afin de ne pas pécher contre Dieu. Car, si vous prêchez sans l’Onction du Saint-Esprit, vous tuez ceux qui vous écoutent, et vous vous tuez vous-mêmes aussi. L’Onction doit d’abord se mouvoir au-dessus de vous, et au-dessus de l’Eglise. Cette Onction, on La reçoit en précédant, et en entrant dans l’aurore. Précédez donc l’aurore.     Consacrez donc l’aurore à Dieu qui vous donne l’Onction. Avant que Dieu ne crée Lui-même la lumière, Il a positionné Son Esprit, Son  Onction, exactement à l’endroit précis où elle devait être créée. Avant la création, Il a positionné le Surnaturel au-dessus des eaux. Puis, Il a      prononcé une Parole surnaturelle : « Que la lumière soit ! » Et l’action conjuguée de l’Onction et de la Parole, a produit un miracle surnaturel : Alors la lumière fut. Cette lumière, c’était la Parole parlée manifestée physiquement. C’était la Parole parlée et révélée, confirmée et              manifestée. Et les cieux des cieux, et les cieux, et toute la terre, et toute la profondeur de la terre ont exulté de joie. Car toutes les semences enfuies dans la terre, attendaient cette puissance pour être animées.


L’EAU DU ROCHER D’HOREB

Le peuple d’Israël avait soif ; et il n’y avait point d’eau. Il murmurait contre Moïse. Alors Dieu dit à celui-là : « Passe devant le peuple, et prend avec toi des anciens d’Israël, prends aussi dans ta main ta verge avec laquelle tu as frappé le fleuve, et marche !

Voici, je me tiendrai devant toi sur le rocher d’Horeb ; tu       frapperas le rocher, et il en sortira de l’eau et le peuple                       boira. »(EXODE 17 :6). Décortiquons cela, par la grâce de Dieu : Dieu voulait faire un miracle surnaturel. Il a choisit l’homme de ce miracle ; c’était Moïse. Il a aussi choisi, le lieu du miracle ; c’était Horeb ; et enfin, Il a choisi ce qu’Il voulait utiliser pour faire ce miracle ; c’était le rocher d’Horeb. Puis, Il dit à Moïse : « Voici, je me tiendrai devant toi sur le rocher d’Horeb ; tu frapperas le rocher, et il en sortira de l’eau, et le peuple boira. » Quelle précision ! A quel moment Moïse devait-il frapper le rocher d’Horeb ? Quand Dieu allait se tenir au-dessus du rocher.     Maintenant, je vais vous dire plus exactement comment cela s’est passé. Sachez que Dieu avait affaire à un rocher, qu’Il a créé. Et Il savait qu’Il n’y avait point d’eau dans ce rocher. Or, Il voulait en faire sortir de l’eau. Qu’a-t-Il fait ? Il est venu Lui-même se tenir au-dessus de ce rocher, dans lequel il n’y avait point d’eau et qui ne pouvait en aucun cas produire de l’eau. Qu’a fait Dieu ? Quand Il s’est placé au-dessus de ce rocher, Sa Puissance Créatrice, a commencé à se mouvoir avec une grande force et une grande autorité, afin de créer de l’eau dans le rocher. C’est seulement après cela, que Moise a frappé le rocher. Et il en est sorti de l’eau potable. Le même Esprit de Dieu, qui était sur Moïse et en Moïse, était également au-dessus du rocher d’Horeb, tout étant aussi dans le Ciel. C’est ici la Manne Fraiche, la pure Parole.


LA FORMATION DU CORPS DE CHAIR DE JESUS

L’ange Gabriel dit à la vierge Marie, qu’elle allait tomber enceinte. Alors elle lui a demandé comment cela allait-il se passer exactement, puisqu’elle ne connaissait point d’homme. Et l’ange Gabriel lui dit : « Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naitra de toi sera appelé Fils de Dieu. »(LUC 1 :35)


Frères, comprenons maintenant le processus de la formation et de la conception du corps de Jésus.

Etape N°1 : L’ange Gabriel annonce que la vierge Marie deviendra     enceinte. Cette Parole-là doit s’accomplir. Mais, pour que son accomplissement soit effectif, quelque chose d’autre, doit nécessairement, impérativement et obligatoirement, se passer. D’où la deuxième étape.

Etape N°2 : Le Saint-Esprit doit nécessairement descendre sur elle.     Nécessairement. Impérativement. Obligatoirement. La Puissance du    Très-Haut doit la couvrir de son ombre. Nécessairement. Impérativement. Obligatoirement. De quelle sorte de puissance s’agit-il ? Il s’agit de la Puissance de transformation. Car, Dieu doit se transformer en homme, dans le ventre de la vierge Marie. Lorsque cette Puissance de transformation, s’est positionnée au-dessus de la vierge Marie, la transformation a, alors commencé. C’était une dynamique. Cette Puissance de transformation se mouvait au-dessus de la vierge Marie. Pendant ce temps, la transformation se faisait dans son ventre. Dieu devenait un bébé dans son ventre. Le Surnaturel qui était au-dessus d’elle, a agi sur la     Parole parlée et révélée de l’ange Gabriel. Et le corps de Jésus a été       formé. Ce corps, c’était la Parole parlée manifestée en chair,  accomplissant le grand mystère de la piété.


Avant de former un corps à Christ, Son Fils, Dieu s’est d’abord placé au-dessus de la vierge Marie. Quand Son Esprit a commencé à se mouvoir, la formation de ce corps a aussi débuté.


Le Surnaturel appelle le Surnaturel. Et le Surnaturel, répond     toujours à l’appel du Surnaturel, par le Surnaturel.


N’agissons plus par le naturel, mais seulement par le Surnaturel.

Que Dieu vous bénisse !

Je vous aime !

A bientôt !

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME

Mise à jour le Mardi, 28 Novembre 2017 13:15
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix