Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 23 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
155
Hier :
618
Semaine :
2818
Mois :
2312
Total :
3680001
Il y a 13 utilisateurs en ligne
-
13 invités


VOUS ETES DES BEATITUDES PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Mardi, 28 Novembre 2017 13:28

Message prêché, le vendredi 29 juillet 2016, au  Tabernacle Le Chandelier d’Or ; Godoumé, Songon ; Abidjan, RCI. Matin.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


Bonjour. Il y a quelques jours, pendant que je prêchais la Parole du Seigneur, je vous ai dit, solennellement : « Votre nouveau nom, c’est BEATITUDES. » Je vous ai aussi appelés PARADIS. Par la grâce de Dieu. Moi aussi, je m’appelle BEATITUDES ET PARADIS. Par la grâce de Dieu. Ce matin, je veux encore m’adresser aux Béatitudes du Dieu  vivant.

Frère, tu t’appelles Béatitude ; mais, moi, je m’appelle Béatitudes.

Sœur, tu t’appelle Béatitude, mais, moi, je m’appelle Béatitudes. Par la grâce de Dieu.


SIGNIFICATION DU MOT BEATITUDE

Que signifie le mot "Béatitudeʺ ? Ce mot veut dire : Grand bonheur. Bonheur parfait de l’élu du ciel. Ce mot signifie : Bienheureux.


LES BEATITUDES DE CHRIST

Dans MATTHIEU 5 : 1-12, se trouvent les Béatitudes de Christ, prêchées par le Seigneur Lui-même, sur la montagne. Il y a sept          Béatitudes de Christ, qui commencent par le mot "Bienheureuxʺ. Lisons cette Ecriture, dans la version Darby : « Or, voyant les foules, il monta sur la montagne ; et lorsqu’il se fut assis, ses disciples s’approchèrent de lui ; et ayant ouvert sa bouche, il les enseignait, disant : Bienheureux les pauvres en esprit, car c’est à eux qu’est le royaume des cieux ;   bienheureux ceux qui mènent deuil, car c’est eux qui seront consolés ; bienheureux les débonnaires, car c’est eux qui hériteront de la terre ; bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car c’est eux qui  seront rassasiés ; bienheureux les miséricordieux, car c’est à eux que miséricorde sera faite ; bienheureux ceux qui sont purs de cœur, car c’est eux qui verront Dieu ; bienheureux ceux qui procurent la paix, car c’est eux qui seront appelés fils de Dieu ; bienheureux ceux qui sont persécutés à cause de la justice, car c’est à eux qu’est le royaume des cieux. Vous êtes bienheureux quand on vous injuriera, et qu’on vous persécutera, et qu’on dira, en mentant, toute espèce de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous et tressaillez de joie, car votre            récompense est grande dans les cieux… »

QUE SIGNIFIE BIENHEUREUX ?

Bienheureux, signifie Très heureux.


LES SEPT BEATITUDES DE CHRIST ET LEURS FONCTIONS DIVINES ET SACERDOTALES.

Les sept Béatitudes de Christ, prêchées par le Christ Jésus         Lui-même, détaillent merveilleusement bien les voies d’accès au  Royaume des cieux. Parmi elles se trouve la Béatitude des Béatitudes ; la Béatitude qui donne directement accès au Royaume des cieux. Cette Béatitude, c’est la Béatitude de la Manne Fraîche. Cette Béatitude, la voici : « Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu. » Ô, frères, c’est la Béatitude des béatitudes. C’est la plus grande des  béatitudes. C’est la Béatitude de la Divinité invisible, rendue visible   devant nous, et nous donnant directement accès au Royaume des cieux. C’est la Béatitude Divine incarnée et révélée corporellement               aujourd’hui, dans le temps prophétique dans lequel nous sommes. Cette Béatitude, c’est la Béatitude des béatitudes. C’est pourquoi nous      l’appelons, par la Parole du Seigneur, Béatitude, au pluriel :             Béatitudes. De cette Béatitude Divine viennent toutes les autres. Nous en reparlerons, par la grâce de Dieu.


LA VIERGE MARIE : UNE BEATITUDE

Après la visitation de la vierge Marie, par l’Ange Gabriel, et après avoir entendu les merveilleuses Paroles de Dieu, concernant sa grossesse et la naissance de Jésus, le Saint Enfant, elle s’est écriée, en disant : « Désormais toutes les générations me diront bienheureuse. Parce que le Tout-puissant a fait pour moi de grandes choses. » Frères, pour les grandes choses que Dieu a faites dans la vie de cette femme pieuse et  vertueuse, nous déclarons, par la Parole du Seigneur, que la vierge Marie était une bienheureuse ; c'est-à-dire une Béatitude. Sur toute la terre, et parmi toutes les femmes, c’est à elle que Dieu a fait grâce, afin qu’elle porte dans son ventre, Jésus, Son Fils unique. Nous ne vénérons pas la vierge Marie ; nous ne l’adorons pas non plus. Nous déclarons, par la   Parole du Seigneur, et en conformité à l’Ecriture, qu’elle était une      Béatitude, une Bienheureuse. Nous l’appelons Béatitude, parce que Dieu a fait pour elle, ce qu’Il n’a jamais fait pour aucune autre femme : Porter la grossesse de l’Enfant le plus saint, le plus pur : Le Fils unique de Dieu : Jésus de Nazareth. Porter la grossesse de la Parole de Dieu manifestée corporellement. Porter la grossesse de la Parole faite chair. Porter la   grossesse de Dieu Lui-même, devenu un simple petit bébé. Pourquoi ne devrions-nous pas dire qu’elle était une Béatitude, une Bienheureuse ?

Nous aussi, nous sommes des Béatitudes, des Bienheureux, parce que Dieu a fait pour nous des merveilles : Il nous a tout pardonné ; Il a aboli et effacé tous nos péchés ; et Il ne s’en souvient plus. Il nous a justifiés, sanctifiés et régénérés. Et pour rendre cette œuvre parfaite en nous, Il nous a donné du Ciel, le merveilleux et glorieux don du      Saint-Esprit, qui habite en nous. Or, le Saint-Esprit, c’est Christ, le   Seigneur. Dieu nous a tellement aimés qu’Il a envoyé sur nous l’Esprit de Son Fils : Le Saint-Esprit. Et Il L’a mis en nous. Marie, la          bienheureuse, la Béatitude, a porté Christ, pour un temps, Christ, qui était dans un corps de chair et de sang. Mais, nous, les véritables    Bienheureux, les véritables Béatitudes, nous portons le même Christ, pour l’éternité. Parce que nous Le portons, nous L’avons en nous, alors qu’Il est maintenant dans Son corps spirituel incorruptible et parfait. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole. Nous portons en            nous-mêmes la semence incorruptible de la Parole Eternelle, de la    Parole de Vie, de la Parole de Feu, de la Parole de Rédemption, de la Parole Absolue, de la Parole immuable, de la Parole de Lumière, de la Parole de Vérité, de la Parole de Sainteté, de la Parole de création, de la Parole de Restauration et de Restitution, de la Parole Sainte, de la     Parole de Guérison, de la Parole du Salut, de la Parole de Paix, de Joie, d’Amour, de Félicité, de Bonheur, de Délices, de la Parole de Gloire, de la Parole prophétique du temps de l’aube. Pourquoi donc ne devrions-nous pas être appelés Bienheureux et Béatitudes ? Frères, vous vous appelez désormais : Béatitude. Et moi, je m’appelle Béatitudes. Nos   péchés n’ont-ils pas été abolis par le sacrifice sanglant de l’Agneau      immolé ? Cet Agneau immolé, n’a-t-Il pas pris tous nos péchés en Sa chair mortelle ? N’est-Il pas devenu péché pour nous ? Pourquoi donc ne devrions-nous pas être Bienheureux ? Pourquoi donc ne devrions-nous pas être des Béatitudes ?

N’avons-nous pas vu Dieu face à face ? Ne voyons-nous pas Dieu face à face, depuis le temps prophétique de l’aube ? Pourquoi donc ne  devrions-nous pas être Bienheureux ? Notre âme n’a-t-elle pas été sauvée quand nous avons vu Dieu face à face, à travers l’homme qu’Il a souverainement fait Dieu pour nous ? Pourquoi donc ne devrions-nous pas être appelés Béatitudes ?

Dieu n’est-Il pas en nous ? Dieu n’est-Il pas avec nous ? Dieu    n’est-Il pas pour nous ? Pourquoi donc ne devrions-nous pas être       Bienheureux ? Pourquoi donc ne devrions-nous pas être des Béatitudes spirituelles ? Nos noms véritables n’ont-ils pas été écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau, dès la fondation du monde ? Quelqu’un peut-il les     effacer ? Pourquoi donc ne devrions-nous pas être appelés Béatitudes ? Notre Père n’est-Il pas Jésus-Christ, le Seigneur des seigneurs, le Roi des rois, et le Dieu des dieux ? N’est-Il pas le Seigneur de Gloire, le Maître absolu et incontesté de tout l’univers ? N’est-ce pas Lui qui a créé toutes choses par Sa Parole puissante ? Pourquoi donc ne devrions-nous pas   porter ce nom nouveau : Béatitudes ? Notre Patrie n’est-elle pas le Ciel, le Paradis ? Ne faisons-nous pas partie de l’Epouse de l’Agneau qui est là comme immolé, de l’Epouse Ivoirienne ? Ne faisons-nous pas partie de ceux qui seront enlevés sur les nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs ? Ne règnerons-nous pas avec le Roi des rois, pendant mille ans ? Vous voyez ! Nous sommes des Béatitudes. Ainsi dit le Seigneur !


QU’EN EST-IL DE LA BEATITUDE DE LA MANNE FRAICHE

La Béatitude de la Manne Fraîche, la voici : « Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu. » C’est la Béatitude des      béatitudes. Car, pour être véritablement sauvé, il faut nécessairement, impérativement et obligatoirement, voir Dieu face à face. Et avant de pouvoir voir Dieu face à face, il faut nécessairement, impérativement et obligatoirement, avoir un cœur pur. C’est là tout le Mystère de la   Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube.


Que Dieu vous bénisse, Béatitudes de Dieu !

Je vous aime.

A bientôt.

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME

Mise à jour le Mardi, 28 Novembre 2017 13:53
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix