Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 19 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
337
Hier :
467
Semaine :
1310
Mois :
804
Total :
3678494
Il y a 9 utilisateurs en ligne
-
9 invités


J'AI ECHANGE AVEC UN CHERCHEUR EN SPIRITUALITE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Samedi, 27 Octobre 2018 01:52

Message prêché le mardi 24 juillet 2018, au Tabernacle le Chandelier d’Or, Cocody – Angré ; Abidjan ; RCI ; Matin.


Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


LA MANNE FRAICHE, LA PAROLE PROPHETIQUE DU TEMPS DE L’AUBE.

Bonjour.

Avec la permission de Dieu, je voudrai vous parler de la conversation que j’ai eue dimanche dernier, avec un chercheur en spiritualité. En effet, ce dimanche 22 juillet 2018, un homme est venu s’entretenir avec moi, après le culte. Il s’est présenté, en disant : Je suis un chercheur en spiritualité, et je ne suis pas dans le dogmatisme. J’ai dit : ok ; je vous écoute. Il a dit : J’ai écouté votre prédication, et je crois que vous avez dit que vous êtes la Divinité incarnée ; c’est bien cela ? Il avait l’air sceptique et même moqueur.

Je lui ai dit : C’est juste, je suis la Divinité incarnée pour   cette heure prophétique dans laquelle je suis.

- Pouvez-vous m’expliquer cela, dit-il.

- Il n’y a rien à expliquer. Je vous dis ce que j’ai personnellement vécu et expérimenté. C’est quelque chose de     surnaturel qu’aucune explication humaine ne peut ni confirmer, ni rendre explicite. Je vous le répète : Je suis la Divinité incarnée. Ô, frères, il n’était pas d’accord avec moi.

Il m’a encore dit : J’ai vu qu’on vous appelle Fils de     l’homme, Fils de l’homme. Or, d’après mes recherches, c’est Jésus seul qui est Fils de l’homme.

J’ai répondu, en disant : Vous vous trompez, monsieur le chercheur en spiritualité. Jésus n’est pas le seul Fil de l’homme. Quelqu’un avant Lui a été Fils de l’homme, et quelqu’un après Lui, sera Fils de l’homme. Etonné, cet homme me dit : Ah bon ! Comment cela ? Je lui ai dit : Vous êtes chercheur en spiritualité et vous ne savez pas ces choses ; c’est vraiment dommage. Mais, je ne vais pas vous en dire plus, allez faire des recherches vous-mêmes, puisque vous êtes un chercheur en spiritualité. J’ai dit cela, frères, parce que je connais ce genre d’hommes. Ils viennent vers moi, et ils me montrent qu’ils ont de la connaissance, et que moi, je ne suis qu’un faux. Mais, pendant les échanges, ils se rendent   compte qu’ils ne sont pas omniscients. Et après m’avoir diabolisé, ils cherchent maintenant à me déifier. Je dis non.

Après m’avoir posé d’autres questions, le chercheur en   spiritualité, va maintenant me dire pourquoi il est là. Il est venu me voir, parce qu’il est confronté à des blocages insurmontables dans sa vie. Pour pouvoir s’en délivrer, il dit qu’il pratique plusieurs religions et appartient à plusieurs ordres mystiques : La rose-croix, la franc-maçonnerie, le maraboutage ; il a même fréquenté des Eglises. Selon lui, il a fait le tour de tous ces ordres religieux, mais sa situation demeure toujours la même. Quand une sœur du Tabernacle de la Manne Fraîche lui a dit que j’ai la carrure pour le sauver, il a décidé de venir me rencontrer. Il m’a parlé de ses difficultés financières et matérielles. Il a même dit que cela est dû à la sorcellerie qui sévit dans sa famille. Il a fini par faire un aveu de taille : Je sais beaucoup de choses dans le  domaine spirituel, je sais comment les forces agissent contre moi, mais je n’ai pas cette puissance-là pour me délivrer de leur      pouvoir. Je me suis dit en moi-même : Nous y voilà : Voilà  quelqu’un qui fait des recherches en spiritualité, qui connaît la Bible, et beaucoup d’autres livres, qui conteste avec mon  ministère, et qui a besoin de mon aide.

Pendant la causerie, il m’a demandé si je connaissais la Kabale. J’ai dit : Non. Et il m’a vivement conseillé de chercher à connaître la Kabale, car, selon lui ; cela va beaucoup m’aider. Il m’a aussi conseillé d’apprendre l’Hébreu, car en Hébreu, le Nom de Jésus, quand il est prononcé, est très puissant. Et il a prononcé ce nom en Hébreu. Mais, personnellement, je n’ai rien senti, et je n’ai rien vu.

Frères, vous voyez ! Ce chercheur connaît le nom du Seigneur en Hébreu. Et selon lui, quand ce nom est prononcé en Hébreu, il se passe de grandes choses. Mais, pourquoi, diantre, vient-il à celui qui ne connaît pas le Nom du Seigneur en Hébreu, et qui ne parle pas Hébreu ? Je ne parle que le français. Et le Nom du Seigneur, je le prononce en français. Malgré cela, j’ai vu Dieu faire des miracles et opérer des délivrances. Devais-je cesser de prononcer ce nom en français, et aller apprendre l’Hébreu ? Peut-être que j’apprendrai l’Hébreu un jour, si Dieu le veut, mais pour l’heure, je ne connais que le Nom de Jésus ; en français.

Si je dois aider ce chercheur en spiritualité, c’est en invoquant le Nom du Seigneur, en français, et non en Hébreu.

Beaucoup de gens cherchent la connaissance. Ils ont la  Bible, les dictionnaires et bien d’autres livres encore, ce qui est bien, si c’est ce qu’ils désirent. Mais toutes ces connaissances    intellectuelles ne servent absolument à rien, si on ne connait pas Christ, Sa Puissance de résurrection, de transformation et du    ravissement. Pour nous, à la Manne Fraîche, aucune  connaissance n’est au-dessus de la connaissance de Christ, de Sa Parole et de Sa Puissance. Ce Christ dont je vous parle, n’est pas la Bible. La Parole de Christ dont je vous parle, n’est pas la Bible. La Puissance de Christ dont je vous parle, n’est pas la Bible. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube : Je vous parle de la Glorieuse Personne de Christ, qu’on ne peut connaître que par une révélation venant du Père qui est dans les cieux. La Bible parle de Jésus-Christ de Nazareth. En la lisant, vous pouvez connaître Christ, mais cette connaissance est d’ordre intellectuel et humain. Or, ce qu’il nous faut, c’est la connaissance de Christ, acquise par une révélation qui vient du Père, qui est dans les cieux. Considérons le cas de l’apôtre Pierre. Il a été appelé par Jésus-Christ homme ; ainsi que tous les autres     disciples. Ils savaient tous que Jésus est né à Jérusalem. Ils savaient qu’Il faisait des miracles. Chaque jour, ils écoutaient Son Message. Mais, un jour, le Seigneur leur posa cette question : « Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme ? » Personne y compris Pierre, n’avait la réponse juste. En effet, ils répondirent, en disant : « Les uns disent que tu es Jean-Baptiste ; les autres Elie ; les autres,  Jérémie, ou l’un des prophètes. » Mais, le Seigneur leur dit : « Et vous, qui dites-vous que je suis, moi, le Fils de l’homme ? » C’est alors que Pierre dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu Vivant. » Et Jésus dit à Pierre : « Tu es bienheureux, Simon ; car ce ne sont pas la chair, et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux.» Vous voyez ! Il a fallu une révélation venant du Père, qui est dans les cieux, pour que Pierre et les autres sachent, ce jour-là, que Jésus était le Christ, le Fils du Dieu vivant. Aujourd’hui encore il nous faut ce genre de révélation, même si, par la Bible, nous savons que Jésus, est le Christ, le Fils du Dieu vivant. Et ce genre de révélation sera donné à quelqu’un que Dieu a choisi    d’entre vous ; et celui-ci vous la donnera à son tour. La         connaissance biblique de Christ, est une bonne chose, mais elle ne suffit pas si elle n’est pas illuminée par l’Esprit de vérité et de     révélation. La connaissance biblique seule est charnelle et         humaine ; elle ne suffit pas pour nous amener à la véritable connaissance de la Parole de Christ. Il nous faut nécessairement, impérativement et obligatoirement une connaissance à la fois   spirituelle et Divine ; il faut que le Père, qui est dans les cieux,   révèle à quelqu’un parmi vous, qui est le Christ Jésus, le Fils de l’homme. Ce que j’essaie de vous dire, c’est qu’il y a une  personne, qui est au-dessus de la Bible : Dieu, et Jésus, le Fils de Dieu. Pour connaître cette Personne, il nous faut plus qu’une   Bible.

En 1990, quand la Voix céleste m’a dit de chercher à savoir qui est Christ, j’ai tout de suite consulté la Bible. En la lisant, j’ai vu Jésus-Christ de Nazareth. Mais, au-delà de ma lecture, il s’est passé que j’ai pu voir Christ dans une vision ; et j’ai aussi entendu Sa Voix. C’est pourquoi quand je rends témoignage, je dis toujours ce que j’ai vu et entendu, personnellement. En lisant la Bible, j’ai vu Christ. C’est juste. Mais, je l’ai aussi vu et entendu, en dehors de la Bible. Alors, comme les samaritains, qui parlaient à la femme samaritaine, je dis : Ce n’est plus à cause de ce que dit la Bible, que je crois ; car j’ai moi-même vu Christ, et j’ai aussi entendu Sa Voix. Frères, je ne vous dis pas de ne pas lire du tout la Bible, mais je vous déclare par la Manne Fraîche, que Dieu et Son Christ sont au-dessus d’elle. La Bible n’apporte qu’une connaissance  charnelle, intellectuelle et humaine de Christ ; or, ce qu’il nous faut, aujourd’hui, à l’heure de la perfection des saints, c’est une connaissance hautement spirituelle. Conformément à  EPHESIENS 4 :11, nous avons besoin des dons ministériels : Les apôtres, les prophètes, les évangélistes, les pasteurs et les docteurs. Me comprenez-vous ? Frères, frères ! Il nous faut des apôtres, des prophètes, des évangélistes, des pasteurs et des docteurs pour la révélation de Christ. Et par-dessus tout, un Fils de l’homme. Dans la Bible, nous avons la Parole écrite de Dieu, qui est le logos. Ce logos est une bonne chose, mais il nous faut le Rhema. Et notre Rhema c’est la Manne Fraîche, la Parole prophétique du temps de l’aube. Cette Parole, nous vient des lieux très élevés, d’auprès du Père, qui est dans les cieux.

Ce chercheur en spiritualité, connaît Jésus, à travers la lecture de la Bible. Mais, comment se fait-il qu’il ne puisse pas se défaire de l’emprise de la sorcellerie ? C’est parce qu’il connaît Jésus de façon charnelle, intellectuelle et humaine. Cet homme est plus instruit que moi. Il connaît la Bible mieux que moi. Mais, malheureusement, toutes les connaissances qu’il a acquises, ne sont que des connaissances livresques. Or, il en faut plus, pour prétendre connaitre Christ et sa Puissance Divine.

Le chercheur en spiritualité, a besoin de la vraie spiritualité, celle qu’on ne peut acquérir que par une révélation christique venant du Père, qui est dans les cieux.

Paul disait, en son temps, et je le cite : Je vous le déclare,  frères, que l’Evangile qui a été annoncé par moi n’est pas de    l’homme, car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ. Maintenant, qu’en est-il de la Manne Fraîche, mon Evangile ? Je ne l’ai reçue d’aucun homme,     d’aucune école biblique, d’aucun institut théologique, mais par une révélation de Jésus-Christ, mon Seigneur et mon Sauveur. C’est Lui, qui m’a dit : « Tu es un Aigle, et l’Aigle prend son     envol. Il va dans les lieux très élevés pour chercher la Manne Fraîche. Paul avait son Evangile. Moi aussi, j’ai mon Evangile : La Manne Fraîche. » Cette Manne Fraîche est mon Absolu. La Bible n’est pas mon Absolu. Mon Absolu, c’est la Manne Fraîche. Si je vous dis que la Bible est mon Absolu, c’est que je ne suis pas conséquent avec moi-même, et que je ne sais pas ce que je dis. La Bible était déjà là, le jour où cette Parole prophétique vint à moi. Pour moi, c’est elle que je me dois de vous annoncer, et non la  Bible. Elle s’appuie, cependant, sur les Ecritures inspirées de Dieu, qui sont dans la Bible, pour révéler, et la volonté de Dieu, et le mystère du salut, en ce temps de la fin.

Frère Christ-Moïse, tu dis que la Bible n’est pas la Parole de Dieu. Et tes Brochures ? Aucune de mes brochures n’est la Parole de Dieu. Elles contiennent toutes la Parole de Dieu, mais elles ne sont pas la Parole de Dieu.

Qu’en est-il de la Manne Fraîche ? Est-elle la Parole de Dieu ? Oui, la Manne Fraîche, c’est la Parole de Dieu. Elle est différente de mes brochures. La Manne Fraîche est surtout une personne. Et cette personne, ce n’est pas une brochure. Faites la différence entre la Manne Fraîche et une brochure de la Manne Fraîche. La Manne Fraîche, c’est la Voix du Seigneur pour notre temps ; c’est la Parole prophétique du temps ; c’est la Parole    prophétique du temps de l’aube et du temps du matin. Ces deux temps sont un, mais, je ne suis pas le dernier prophète, pour autant. La Manne Fraîche, est la Voix Divine. C’est la Voix de la Parole de Dieu pour notre temps. La Manne Fraîche, c’est une Personne. Et cette Personne, c’est le Christ Jésus. La seule Parole qui se trouve dans les lieux très élevés, c’est la Parole de Christ. Or, la Manne Fraîche se trouve, justement, dans les lieux très   élevés. Cette Manne Fraîche est donc la Parole de Christ. Et la Parole de Christ, c’est Christ Lui-même.

Quand la Manne Fraîche est descendue du ciel, d’auprès de Dieu, elle s’est incarnée. Alors elle est devenue une Personne, un homme. Cet homme est différent des brochures de la Manne Fraîche. Cet homme et la Manne Fraîche sont un. Mais, cet homme est différent des brochures de la Manne Fraîche faites de main d’homme.

Pour moi, c’est la Manne Fraîche ou rien. Peu m’importe ce que disent les gens. Je n’ai été élu à un quelconque suffrage universel, pour devoir quoi que ce soit à qui que ce soit. Je ne suis redevable que de Jésus-Christ, mon Seigneur et mon Dieu. Je ne suis redevable d’aucun homme sur la terre. Je ne suis même pas redevable d’un ange du ciel. Je ne suis redevable que de  Jésus-Christ, l’unique Fils de l’Homme. Je n’ai pas été élu au   suffrage universel, comme je l’ai déjà dit. C’est le Dieu des cieux, qui m’a élu, en Jésus-Christ,afin que je sois son enfant, dès avant la fondation du monde. Il m’a ainsi élu, afin que je sois saint, et       irréprochable, devant Lui. Et moi, frère Christ-Moïse, je déclare, au Nom Tout-Puissant et Tout-Suffisant de Jésus-Christ, que je ne   pratique pas le péché, et que je ne peux même pas pécher. Parce que la Semence incorruptible de la Parole de Dieu demeure en moi, et que moi aussi je demeure en elle. Je suis au milieu de vous depuis des années, quelqu’un peut-il m’accuser d’adultère et d’impudicité ? Quelqu’un peut-il me convaincre de péché ? Si oui, qu’il se lève et qu’il parle. Je lui donne même la permission de publier sur  Facebook les péchés sexuels que j’ai commis. Jésus-Christ est ma force ; Il est ma vie, ma sainteté et ma Perfection. Il me soutiendra jusqu’au bout. J’entends les gens, dirent : Christ-Moïse est du diable. Vous voyez ! C’est trop facile. J’aurais aimé qu’on dise qu’il a commis adultère. Tout le monde peut dire à tout le monde : Tu es du diable. Cela ne veut absolument rien dire, à moins qu’on en apporte les preuves.

Frères, le jour où vous entendez dire que j’ai commis  adultère, éloignez-vous de moi. Le jour où vous me voyez commettre adultère, éloignez-vous de moi. Car je ne suis pas digne de représenter Christ ; je ne suis pas digne de Le prêcher. Je ne suis pas digne de vous parler de Dieu, de vous parler de Sa part. Epiez-moi, si vous voulez. Surveillez mes faits et gestes, si vous voulez. Si vous me voyez commettre adultère, ameutez tout le   monde. Ma foi en Jésus-Christ, mort et ressuscité pour ma justification, est ma sécurité et ma protection contre le péché. Aussi longtemps qu’Il vivra, moi aussi, je vivrai. Aussi longtemps qu’Il sera Saint, moi aussi je serai saint, car Il est, et sera toujours ma Sainteté.

Le dernier point de l’échange avec le chercheur en spiritualité, a porté sur les erreurs de la Bible. Il m’a dit qu’il y a longtemps que les mystiques savent qu’il y a des contradictions dans la Bible ; et que ce sont les chrétiens qui ne le savent pas. Je lui ai dit : Moi, je ne suis pas un chrétien ; même si je le suis, je ne le suis pas comme les autres le sont. Je suis un chrétien ayant reçu l’Esprit de Christ et l’Amour de la Vérité pour être sauvé.

Abordant dans son sens, je lui ai dit que ce sont les musulmans qui m’ont dit, la toute première fois qu’il y avait des erreurs dans la Bible. C’était en 1986.

Mais après une vérification personnelle, j’ai vu que c’était vrai.

C’est pourquoi je dis : La Bible n’est pas la Parole de Dieu. Pourquoi suis-je mal compris ? On comprendra un jour ; et on dira comme moi : La Bible n’est pas la Parole de Dieu.

Le dimanche 21 septembre 2008, quand j’ai dit que Jésus n’a pas tété, on a crié au blasphème. Mais, aujourd’hui, il y a des pasteurs, qui prêchent ce Message, et qui en réclament même la paternité.

Que Dieu bénisse l’Epouse Ivoirienne !

Je suis Manne Fraîche.

Je vous aime.

FRERE CHRIST-MOISE, LE FILS DE L’HOMME

Mise à jour le Samedi, 27 Octobre 2018 02:01
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix