Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 19 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
236
Hier :
426
Semaine :
2574
Mois :
12088
Total :
3661108
Il y a 8 utilisateurs en ligne
-
8 invités


CE QUE CHRIST A VAINCU, NE PEUT PAS NOUS VAINCRE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Vendredi, 13 Décembre 2019 21:36

Message prêché le jeudi 21 février 2019, au Tabernacle le Chandelier d’Or, Cocody-Angré ; Abidjan ; RCI ; Matin.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, l’homme trois fois saint, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


LA MANNE FRAICHE, LA PAROLE PROPHETIQUE DU TEMPS DE L’AUBE.

Bonjour.

Dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 février 2019, je précédais l’Aurore, quand cette Parole vint à moi, en ces      termes : « CE QUE CHRIST A VAINCU NE PEUT PAS NOUS VAINCRE, CAR PAR SON SANG, NOUS AVONS AUSSI VAINCU CE QU’IL A VAINCU. » Il était 02h 21 min.

Bien-aimés de Dieu, je pense que cette Parole peut    servir de thème à une prédication. C’est pourquoi j’ai décidé de la partager avec vous, pour votre perfection en Christ,     notre Merveilleux Seigneur.

Christ a vaincu le monde. Et le monde qu’Il a vaincu ne peut donc pas nous vaincre ; car nous aussi nous l’avons vaincu par Son Sang. Le monde et les choses du monde qui ont été vaincus par Christ, nous les avons aussi vaincus par Son Sang.

CE QUE CHRIST A VAINCU NE PEUT PAS NOUS VAINCRE, CAR PAR SON SANG, NOUS AVONS AUSSI VAINCU CE QU’IL A VAINCU.

Par Son Sang, nous avons donc vaincu le monde et les choses du monde. Quand nous parlons des choses du monde, à la Manne Fraîche, nous ne parlons pas des mèches, ni fards (maquillage, vernis), ni des pantalons que portent les femmes, ni des culottes que portent des hommes, mais nous parlons de ce dont parle la Parole de Dieu.

Qu’est-ce que donc les choses du monde ? Les choses du monde, ce sont : La convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie : 1 JEAN 2 : 16. Cherchons                         maintenant à savoir quel est le sens du mot ‟convoitise”, afin de mieux appréhender ce que dit la Parole. Convoitise veut   dire désir immodéré de possession, avidité, cupidité. D’après le dictionnaire Larousse 2015 que j’ai consulté, convoiter veut dire désirer avec avidité. Maintenant que signifie le mot ‟avidité” ? C’est un désir ardent et insatiable. Vous voyez ! Les mèches, les boucles d’oreille, le maquillage, les habits qu’on porte ne sont pas les choses du monde. Mais ils deviennent les choses du monde, lorsque nous les convoitons et que nous en éprouvons un désir immodéré, avide et insatiable. L’Ecriture dit que la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie, sont les choses du monde. Elle ne dit pas que ce sont la chair, les yeux et la vie qui sont les choses du      monde, mais leur convoitise. Le Seigneur Jésus dit que celui qui convoite une femme dans son cœur, a déjà commis       adultère avec elle. Ici, le péché, c’est le fait de convoiter dans son cœur, une femme. Cette convoitise, c’est à la fois la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie. Par conséquent, elle est une chose du monde. L’adultère, l’impudicité, l’homosexualité, le vol, l’incrédulité, la jalousie et la gourmandise sont les choses du monde. En ce qui concerne la gourmandise, sachez que ce n’est pas ce qu’on mange qui est un péché. Mais c’est le fait d’être gourmand ; c’est-à-dire le fait de manger de façon immodérée, insatiable et exagérée.

Dans GALATES 5 : 21, l’apôtre Paul considère que         l’ivrognerie et les excès de table sont les œuvres de la chair. Et il dit que ceux qui pratiquent ces choses-là n’hériteront pas le Royaume de Dieu. Vous voyez ! L’ivrognerie, la gourmandise, les excès de table sont les choses du monde. Ce ne sont donc pas les aliments qui sont la convoitise de la chair, ni la      convoitise des yeux, ni l’orgueil de la vie, mais l’usage            immodéré, insatiable et exagéré qu’on en fait. Il en est de    même des mèches tant décriées par certains pasteurs qui n’hésitent pas à expédier en enfer les femmes qui en portent. Car les mèches, ce ne sont pas les choses du monde. Les     choses du monde, ce sont l’usage et l’utilisation immodérés, exagérés et insatiables qu’on en fait.

Prédicateurs de la Manne Fraîche, je vous exhorte donc à méditer cette Parole, dans la prière et la consécration, afin de mieux la comprendre et de ne point prêcher n’importe quoi. Ne faites pas comme ces pasteurs, qui passent leur temps à faire peur aux gens tout en les menaçant de les jeter en enfer, parce qu’ils portent des mèches, des boubous et   autres.

Retenez ceci : Les choses du monde sont bien définies par l’Ecriture : Ce sont : La convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie. Et  Christ, notre Sauveur a   vaincu ces choses-là par Son sang. Nous aussi, nous les avons vaincues par Son sang, par notre foi vivante en Son œuvre de rédemption et de salut. Et nous proclamons en Son Nom     Tout-Puissant et Tout-Suffisant que nous sommes plus que vainqueurs sur ces choses du monde.

CE QUE CHRIST A VAINCU NE PEUT PAS NOUS VAINCRE, CAR PAR SON SANG, NOUS AVONS AUSSI VAINCU CE QU’IL A VAINCU. Or, Il a vaincu la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie. Ces choses-là, qu’Il a déjà    vaincues par Son sang, ne peuvent pas nous vaincre, car nous aussi, nous les avons vaincues par le Sang de la nouvelle       alliance. Nous sommes plus que vainqueurs sur ces choses-là, car Christ, le Vainqueur habite en nous.

Tout chrétien qui pèche est vaincu par le péché. Il est vaincu par ce que Christ a vaincu. Il est donc du diable.

N’allez pas croire que parce qu’on est chrétien, on est forcément de Dieu. Car il y a des chrétiens qui sont de Dieu, et des chrétiens qui sont du diable.

Je répète encore : Tout chrétien qui pèche est du diable. Je le dis conformément à ce que dit l’apôtre Jean, dans            1 JEAN 3 : 8. Je le cite : « Celui qui pèche est du diable. Car le diable pèche dès le commencement. » Vous voyez, frères de la Manne Fraîche ! Un chrétien qui pèche est du diable. Il a été engendré par le diable. Je sais qu’il connaît la Bible plus que moi ; et c’est justement cette Bible qui dit que celui pèche est du diable.

Tout chrétien qui commet adultère, est vaincu par       l’adultère ; il est esclave de l’adultère. Or Christ, qu’il prétend aimer et prêcher a vaincu l’adultère. Comment peut-il être vaincu par ce que Christ a vaincu ? Il n’est certainement pas de Christ. Quand Christ vainquait le péché, l’adultère, l’impudicité à la croix, Il n’était point en Lui. Il était hors de Lui. Il était en Satan, son père.

Tout fils de Dieu était en Christ sur la croix, lorsque     Celui-ci vainquait le péché. Ils ont tous vaincu le péché, par Son Sang. C’est pourquoi le péché ne peut absolument pas   régner dans leurs membres, dans leur corps qui appartiennent à Dieu. Conformément à 1 JEAN 3 : 9, ils ne pratiquent pas le péché, ils ne peuvent pas pécher, car la Semence de Dieu     demeure toujours en eux.

Tout chrétien qui pratique la masturbation est vaincu par elle. Tout chrétien qui pratique l’homosexualité est vaincu par elle. Il n’est pas digne de Christ, même s’il connaît la Bible par cœur. Tout chrétien qui ment est vaincu par le mensonge. Tout chrétien qui triche est vaincu par la tricherie. Tout       chrétien qui vole est vaincu par le vol. Tout chrétien coléreux est vaincu par la colère.

CE QUE CHRIST A VAINCU NE PEUT PAS NOUS VAINCRE, CAR PAR SON SANG, NOUS AVONS AUSSI VAINCU CE QU’IL A VAINCU.

Savez-vous pourquoi Dieu nous a donné les armes       spirituelles ? C’est pour que nous soyons invulnérables et     invincibles face au péché, à la tentation et à la puissance des ténèbres. Revêtus de cette armure Divine, le péché, vaincu par Christ, ne peut pas nous vaincre.

Prenons, par exemple : Le bouclier de la foi, qui est une arme spirituelle que Dieu nous a donnée. Il nous protège contre le doute et l’incrédulité, tout en nous rendant              invulnérables et invincibles. Il nous protège contre les traits enflammés du diable, tout en nous rendant invulnérables et invincibles.

Prenons aussi cette arme qu’est la Vérité. Elle nous   protège de tout mensonge, tout en nous rendant                    invulnérables et invincibles vis-à-vis du diable.

Après avoir vaincu le péché et les puissances des         ténèbres, Christ nous a donné la victoire sur eux. Et pour      assurer la pérennité de notre victoire, Il nous a revêtus des   armes spirituelles puissantes, qui nous rendent invulnérables et invincibles. Car Il ne veut pas que ce qu’Il a déjà vaincu     puisse nous vaincre, nous qu’Il a sauvés et justifiés par Son sang, nous qu’Il a sanctifiés par Sa Parole, nous à qui Il a donné les prémices de Son Esprit, nous qui Lui appartenons pour   toujours.

Frères de la Manne Fraîche, soyez toujours revêtus des armes spirituelles que Dieu nous a données. Car, c’est aussi bien pour votre victoire que pour votre sécurité.

Dans le combat de la Foi, de la Vérité, de la Sainteté et de la Perfection, que nous menons, Il veut que nous soyons toujours plus que vainqueurs. C’est pourquoi Il nous a revêtus des mêmes armes spirituelles dont Il était revêtu Lui-même. Il nous a tout donné, afin que nous vainquions ce qu’Il a déjà vaincu.

Celui qui demeure dans la pauvreté, est vaincu par la pauvreté. De riche qu’Il était, Christ ne s’est-Il pas fait pauvre pour nous, afin qu’en Lui nous, devenions riches et prospères ?

Frères de la Manne Fraîche, je vous le dis encore        aujourd’hui : N’acceptez pas l’évangile de la pauvreté, mais prêcher l’Evangile de la prospérité par l’Esprit de Christ qui habite en vous. Cette Evangile de prospérité n’est point un fonds de commerce pour s’enrichir de façon illicite, ni pour escroquer les gens, tout en utilisant le Nom du Seigneur.

Celui qui hait son frère pour qui Christ est mort, est vaincu par la haine. Or Christ a vaincu la haine par Son sang. Il doit aussi vaincre la haine par le Sang de l’Agneau, s’il est    vraiment né de Dieu. On ne doit trouver en lui ni haine, ni méchanceté, ni mépris, ni jalousie, ni orgueil. TOUT EN LUI DOIT ETRE CHRIST, ET RIEN QUE CHRIST. TOUT EN LUI DOIT ETRE SAINTETE, ET RIEN QUE SAINTETE. TOUT EN LUI DOIT ETRE AMOUR, ET RIEN QU’AMOUR. TOUT EN LUI DOIT ETRE JOIE, RIEN QUE JOIE. TOUT EN LUI DOIT ETRE PAIX, RIEN QUE PAIX. Il ne peut pas et ne doit pas pratiquer le péché, car il a vaincu le péché par le Sang de l’Agneau.

Quiconque pratique le péché est vaincu par le péché. Et l’Esprit de Justice et de Sainteté n’est point en lui. Il pratique le péché, parce qu’il ne connaît pas Dieu, et qu’il n’est pas connu de Lui. Il pèche, parce que l’Amour de Christ n’est point en lui. Celui qui aime Christ de tout son cœur, de toute sa pensée, de toute son âme et de toute sa force, ne peut pas pécher. Celui qui connaît Dieu, et qui est connu de Lui, ne peut pas pécher.

L’Ecriture dit, dans 1 JEAN 3 : 6 : « Quiconque demeure en lui, ne pèche point ; quiconque pèche ne l’a pas vu, et ne l’a pas connu. » Frères, c’est ici la Parole du Seigneur :  Quiconque pèche, n’a point vu Dieu, et ne L’a point connu. Ainsi parle aussi la Manne Fraîche.

Pour être sauvé et avoir la Vie éternelle, il faut voir Dieu face à face. Pour ne pas pécher, il faut aussi voir Dieu face à face.

CE QUE CHRIST A VAINCU NE PEUT PAS NOUS VAINCRE, CAR PAR SON SANG, NOUS AVONS AUSSI VAINCU CE QU’IL A VAINCU.

Le Seigneur dit : « Je vous ai donné le pouvoir de     marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la      puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. » (LUC 10 : 19).

Bien-aimés de Dieu, c’est ici le mystère de notre invincibilité et de notre invulnérabilité en Jésus-Christ, notre Protecteur, qui nous a donné tout pouvoir sur le diable et sa puissance. La puissance du diable, c’est le péché et la mort. Or Christ les a déjà vaincus. Et Il nous a même donné l’Onction d’invulnérabilité et d’invincibilité, afin que rien ne puisse nous nuire. Tout ce qu’Il a vaincu, ne peut pas nous nuire. Tout ce qu’Il a vaincu, ne peut pas nous vaincre, car nous sommes    devenus invulnérables et invincibles.

A Lui soient la Gloire, la Puissance, le Règne, la Domination au siècle des siècles. Ainsi soit-il !

Bienheureux ceux qui ont part à la victoire de Christ sur le péché et la mort ; car le Royaume des cieux est à eux !

Je suis Manne Fraîche.

Je vous aime.

FRERE CHRIST-MOÏSE,   LE FILS DE L’HOMME

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix