Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 17 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
253
Hier :
506
Semaine :
759
Mois :
253
Total :
3677943
Il y a 9 utilisateurs en ligne
-
9 invités


LE PRECURSEUR DE LA SECONDE VENUE DE CHRIST PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Jeudi, 21 Octobre 2010 12:49

Message prêché le Lundi 14 avril 2008, au  Plateau-Dokui, Abidjan-Côte d’Ivoire.


Salutation à tous dans le précieux nom de notre bien-aimé Seigneur Jésus-Christ.

Mon propos aujourd’hui sera axé sur la seconde venue du Seigneur Jésus-Christ, sur le précurseur de cette seconde venue. Je signale que cette seconde venue, celle dont j’ai le grand honneur de parler, concerne l’Epouse des nations, et  Israël. En termes plus simples, il s’agit de l’enlèvement du glorieux corps de Christ qui est l’Eglise et de l’appel des 144 000 Israélites. Oui Monsieur ! Le Seigneur viendra prendre une Eglise glorieuse, sans tâche ni rien de semblable, une Epouse-Parole, l’Epoux lui-même étant un Epoux-Parole.Toute la chretienneté attend ce moment glorieux ; les véritables hommes de Dieu et les soi-disant hommes de Dieu en parlent. La création toute entière attend ce jour-là. Mais avant que ce grand jour ne soit manifesté, Dieu enverra des précurseurs pour annoncer le glorieux événement.   Le 11 juin 1933 lorsque frère Branham baptisait les gens dans la rivière Ohio à Jeffersonville, Indiana, USA, une voix lui dit : "De même que Jean-Baptiste est venu comme précurseur de la première venue de Christ, un message t’a été donné pour préparer sa seconde venue." Dans la brochure intitulée " LA PAROLE PARLEE EST LA SEMENCE ORIGINELLE" à la page 15, frère Branham dit :"Je crois que ma mission envers la terre, quelle est-elle ? Elle est d’être le précurseur de la Parole qui vient, et qui est Christ" Vous voyez, contrairement à ce que dit Ewald Frank, frère Branham dit être le précurseur de la seconde venue de Christ. Je sais qu’il a aussi dit que ce n’est pas lui, mais que c’est le Message qui est le précurseur. Dans d’autres prédications, il soutient que le Message et le Messager sont UN. Il est donc clair qu’il se considère comme étant le précurseur de la seconde venue de Christ. Evitons donc la vaine polémique qu’Ewald Frank essaie d’alimenter à ce sujet. C’est un débat de personne qui ne saurait faire avancer l’œuvre du Seigneur.

D’après ce que la voix a dit à frère Branham,    Jean – Baptiste était venu comme précurseur de la première venue de Christ. Cette voix n’a pas dit qu’il fut le seul et unique précurseur de cette venue. Une méditation plus profonde des Saintes Ecritures nous permet d’identifier plusieurs précurseurs de la venue de Christ. Je sais que des voix vont s’élever pour contester avec ce que je dis, surtout les branhamistes qui affirment que William Branham est infaillible. Or, nous, nous disons qu’un seul est infaillible : c’est le Seigneur Jésus – Christ. Nous disons aussi que William Branham n’est pas Jésus – Christ. Mais, un serviteur de Celui – ci. Je vais enfoncer le clou en déclarant ceci : William Branham n’est pas le seul précurseur de la seconde venue de Christ.

Par la grâce de Dieu, j’ai pu comprendre qu’il y a des précurseurs aussi dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament. Cela vous semblera étrange, mais c’est la vérité biblique. Qu’est – ce qu’un précurseur ? D’après le dictionnaire, c’est une personne qui vient avant une autre pour annoncer sa venue. Cette définition est purement intellectuelle, et ne saurait couvrir toute la sphère prophétique de la Parole de Dieu. Car, l’Ecriture nous parle des signes précurseurs de la venue de Christ. Ces signes sont des signes prophétiques en rapport, non pas avec la personne humaine, mais en rapport avec les éléments de la nature. Les hommes ne sont donc pas les seuls précurseurs de la venue de Christ ; il y a aussi les phénomènes naturels qui annoncent le retour du Seigneur    Jésus – Christ. Voyons cela plus en détail, si Dieu le veut.


BOULEVERSEMENT DE LA NATURE COMME SIGNE PRECURSEUR DE LA SECONDE VENUE DE CHRIST

Le bouleversement de la nature est un signe précurseur de la seconde venue de Christ. Les tremblements de terre, les tempêtes dévastatrices, les inondations qui font aujourd’hui des milliers et des milliers de morts sont des signes qui annoncent le retour du Seigneur pour l’enlèvement et pour le jugement dernier. Les prophéties bibliques font état de ces choses dans Matthieu 24. Dans Matthieu 24. 29 – 30 : «  Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. » Vous voyez, l’Ecriture prédit un bouleversement total de toute la nature. Ce bouleversement a déjà commencé sous nos yeux. Les scientifiques parlent de la détérioration de la couche d’ozone avec ses terribles conséquences. Cette détérioration est irréversible. Elle fait partie du processus de destruction prévue par Dieu. Il fait de plus en plus chaud ; mais il fait aussi de plus en plus froid. Tout a changé au niveau des saisons, des climats à cause des bouleversements des phénomènes naturels qui semblent ne plus respecter aucune logique scientifique. Personne ne sait où va ce monde. Nous, nous le savons. Il court à sa perte. Dieu le détruira. Oui, Monsieur ! Il détruira la terre et tout ce qu’elle renferme, comme le dit l’Ecriture. Lisons à ce sujet cette Parole de l’Ecriture de 2 Pierre 3. 10 : «  Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. » Comme vous pouvez le constater, la nature connaîtra de terribles douleurs de l’enfantement qui aboutiront à l’émergence d’un monde nouveau où règneront la paix, la joie. Les   douleurs de l’enfantement ont déjà commencé ; elles iront croissant jusqu’à la destruction totale.


Dieu va tout détruire dans sa colère. Quelle doit donc être notre conduite ? La Parole de Dieu répond sans ambages dans 2 Pierre 3. 11 : «  Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété. » Frères, l’Ecriture nous exhorte tous à vivre dans la sainteté, la pureté, l’humilité. Et le Seigneur nous demande de prier beaucoup quand ces calamités et ces douleurs de l’enfantement commenceront, afin d’échapper à Sa colère et de paraître debout devant Lui. Aussi sûr que Dieu est vrai, ce monde sera détruit, les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront. Comment échapper à ce terrible jugement divin ? En croyant au Seigneur Jésus – Christ, en faisant Sa volonté, en vivant Sa Parole. Le couronnement de tout cela, c’est le baptême du Saint – Esprit et de Feu ; car celui qui n’a pas l’Esprit de Christ ne Lui appartient pas. Il ne s’agit nullement pas de lire les brochures de Branham ou les lettres circulaires d’Ewald Frank, mais d’expérimenter le baptême du Saint-Esprit et de Feu. Celui qui baptise de ce baptême, c’est le Seigneur Jésus – Christ, le même hier, aujourd’hui et éternellement. Demandons – lui de nous remplir du Saint – Esprit et de Feu. Aujourd’hui, au lieu de chercher à être rempli de l’Esprit du Seigneur Jésus- Christ, il y a des gens qui cherchent à recevoir les brochures de Branham et les lettres circulaires d’Ewald Frank. Recherchons plutôt l’effusion du Saint – Esprit. C’est la Parole ! C’est ici la Manne Fraîche que Dieu nous donne. Le baptême du Saint – Esprit et de Feu nous préservera de la colère à venir. Aucune brochure de Branham ne pourra le faire. La Bible elle – même ne le pourra pas. IL NOUS FAUT PLUS QU’UNE BIBLE. IL NOUS FAUT L’AUTEUR DE LA BIBLE QUI EST LE SAINT – ESPRIT. Les signes précurseurs de la seconde venue de Christ sont écrits dans la nature, et sont rendus manifestes sous nos yeux. Les éléments de la nature sont la Parole de Dieu rendue manifeste, le savez – vous ? A côté de ces phénomènes naturels, il y a aussi les remous sociaux qui peuvent être considérés comme des signes précurseurs de la seconde venue de Christ.

REMOUS SOCIAUX : SIGNES PRECURSEURS DE LA SECONDE VENUE DE CHRIST


Les guerres, les émeutes, la famine, la maladie sont aussi considérées comme signes annonciateurs de la seconde venue du Seigneur Jésus – Christ. Dans Matthieu 24. 6 – 7, le Seigneur fait mention de guerre, de famine et autres. La crise militaro – politique qui sévit en Côte d’Ivoire depuis le 19 septembre 2002 est un signe précurseur de la seconde venue de Christ. Aujourd’hui nous constatons que le monde entier souffre de la faim, y compris les blancs. En Espagne, et en Italie, pour ne citer que ces deux pays, les blancs ont marché contre la faim. Tout le monde a faim ; c’est un signe précurseur. A travers tous ces évènements naturels et sociaux, Dieu nous parle et nous révèle Sa volonté.


LES PRECURSEURS DANS L’ANCIEN TESTAMENT


Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il y a beaucoup de précurseurs dans l’Ancien Testament. Il faut rappeler qu’un précurseur c’est celui qui annonce la venue d’une personne. C’est de ce point de vue – là que nous abordons ce sujet d’une importance capitale. Dans l’Ancien Testament, les prophètes ont annoncé la venue de Christ, ce sont des précurseurs de la première venue de Christ. Le prophète Jean – Baptiste n’est pas le seul précurseur, mais il est le couronnement de tous les précurseurs qui ont annoncé la naissance et la venue du Seigneur Jésus – Christ. Il est dit de lui qu’il est plus que prophète. En son temps, Christ a été manifesté à  Israël. Au temps des autres prophètes – précurseurs, Il n’a pas été manifesté à Israël dans un corps de chair. Mais ceux – ci ont tous parlé de la venue du Messie. Ils ont annoncé cette venue ; ce sont donc des précurseurs, des messagers de Dieu.

Prenons quelques exemples :

HENOC LE SEPTIEME: UN PRECURSEUR DE LA VENUE DE CHRIST


Henoc le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes : «  Voici le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les impies parmi eux de tous les actes d’impiété qu’ils ont commis et de toutes les paroles injurieuses qu’ont proférées contre lui des pécheurs impies. »  Cet homme, Henoc le septième a pu contempler le rayonnement et la gloire de la venue du Messie, le Libérateur. Il l’a vu entouré des saintes myriades, et il a annoncé cette venue pour le jugement que Dieu va exercer contre tous les impies, tous les fornicateurs, tous les adultères, tous les menteurs, tous les idolâtres, tous les magiciens, tous les sorciers, tous les meurtriers, tous les voleurs. Henoc, le septième, en annonçant cette venue du Fils de l’Homme pour le jugement se révèle être un précurseur de Sa venue.

L’Ecriture dit qu’Henoc est le septième depuis  Adam. Selon Genèse 5, après Adam, il y a eu Seth ; après Seth, il y a eu Enosch ; après Enosch, il y a eu Kénan ; après Kénan, il y a eu Mahalaleel ; après Mahalaleel, il y a eu Jéred ; après Jéred, il y a eu Henoc. Henoc est bel et bien le septième dans la postérité d’Adam. Il y a deux noms qui manquent à cette descendance : Caïn et Abel. Si on ajoute ces deux noms, Henoc ne peut plus être le septième depuis Adam. Pourquoi donc Caïn et Abel ne figurent pas sur la liste ? Abel n’est pas cité dans la descendance d’Adam, pourtant nous savons qu’il est un fils d’Adam. Il y a une raison à cela. C’est parce qu’il n’a pas fait d’enfant. Il est un fils d’Adam, mais comme il n’a pas fait d’enfant, il ne peut être cité dans la postérité d’Adam. Si l’Ecriture le citait, il y aurait une rupture. Voici comment se présente cet arbre généalogique : Adam engendra Seth ; Seth engendra Enosch ; Enosch engendra Kénan ; Kénan engendra Mahalaleel ; Mahalaleel engendra Jéred ; Jéred engendra Henoc ; ainsi de suite. Il n’y a pas eu de rupture parce qu’un fils engendrait un autre fils, qui à son tour, engendrait un autre fils, et ainsi de suite. Mais, lorsque nous prenons le cas d’Abel, il y aura une rupture dans l’arbre généalogique. Essayons et vous verrez. Adam engendra Abel ; Abel n’engendra personne. Au travers de ce dernier, il est impossible d’établir l’arbre généalogique d’Adam. C’est pour cela qu’il n’a pas été compté dans la postérité d’Adam. Mais, il est un fils d’Adam. C’est ici la Manne Fraîche. Vous vous poserez peut – être cette question : «  Frère Branham a – t – il révélé cela ? »

Maintenant, qu’en est – il de Caïn, qui ne figure pas non plus sur la liste des descendants d’Adam ? En ce qui concerne Caïn, c’est parce qu’il n’est pas un fils d’Adam. Il ne sort pas d’Adam, comme l’enseigne le Message du Soir. Adam n’est pas le père de Caïn.


JOB LE PATRIARCHE : UN PRECURSEUR DE LA VENUE DE CHRIST


Dans Job 19. 25 – 27, le patriarche s’est écrié : «  Je sais que mon rédempteur est vivant, et qu’Il se lèvera le dernier sur la terre. Quand ma peau sera détruite, Il se lèvera ; quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. Je le verrai et Il me sera favorable ; mes yeux le verront… » Ô, quelle espérance ! Le patriarche Job dans ses moments les plus terribles, aux heures les plus sombres de sa vie, a levé les yeux vers son rédempteur. L’onction l’a frappé, et il a prononcé ces paroles pleines de foi, de ferveur et d’assurance. Il confesse sa foi inébranlable en la résurrection des morts à laquelle il est certain de participer. Il s’est écrié en disant : «  Je sais que mon rédempteur est vivant… Quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. Mes yeux le verront. » C’est l’hymne à la victoire sur la mort. L’apôtre Paul aussi s’est écrié un jour en ces termes : «  Ô, mort, où est donc ta victoire ? » Le patriarche Job dit qu’il verra le rédempteur au jour de la résurrection. Et il l’a vu. Amen ! Il faisait certainement partie des saints qui sont sortis des tombeaux le jour de la résurrection du Seigneur. J’espère que vous êtes spirituels et que vous comprenez les Ecritures. Job est ressuscité le jour où le Fils de l’Homme ressuscita. Le patriarche a annoncé la venue du sauveur, et sa propre résurrection. C’est un précurseur. Non seulement il est ressuscité, mais il est aussi monté au ciel avec le Seigneur pour être toujours avec Lui. Cette espérance est aussi la nôtre. En effet, l’Ecriture dit que « le Seigneur Lui – même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons  toujours avec le Seigneur. » Frères, aussi sûr que Dieu est vrai, cette Parole de l’Ecriture s’accomplira parfaitement. L’Epouse du Seigneur sera unie à l’Epoux pour  l’éternité. Alors s’ouvrira une nouvelle ère, faite de lumière éternelle, de joie ineffable ; ce sera l’ère de l’immortalité, de l’incorruptibilité et de l’éternité. Nous vivrons éternellement dans un royaume éternel avec le Dieu éternel. Puissions – nous toujours être remplis du Saint – Esprit et de Feu afin d’hériter ce Royaume de lumière et de beauté éternelle. Puissions – nous être purifiés des choses du monde, tels que la convoitise des yeux, l’orgueil de la vie et la convoitise de la chair. Que le péché ne règne plus sur nous ! La Parole de Dieu dit que celui qui est né de Dieu ne pratique pas le péché, et il ne peut pécher. Elle dit encore que celui qui pèche est du diable. Offrons – nous au Seigneur sans péché, comme Christ s’est offert à Dieu sans péché. Gardons – nous de tout péché, car le Seigneur vient bientôt. Aucune souillure n’entrera dans la ville sainte.


ESAIE LE PROPHETE : UN PRECURSEUR DE LA VENUE DE CHRIST


Esaïe le prophète a non seulement prophétisé la naissance du Messie, mais il a aussi annoncé sa mort. C’est un précurseur. Quand l’onction prophétique l’a frappé, il a prophétisé en disant : «  Voici la vierge concevra, et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel. » Ce fils promis, c’est le Fils de l’Homme. Seulement quand Il est né, on l’a appelé du nom de Jésus. Personne ne peut trouver un seul passage de l’Ecriture où Il a été appelé du nom d’Emmanuel. Que ce soit les hommes, que ce soit les démons, tous l’ont appelé du nom de Jésus. Et Dieu bénit tout homme au nom de Jésus et non au nom d’Emmanuel. Quel mystère ! Le prophète Esaïe a dit que la vierge concevra, et elle enfantera un fils qu’elle appellera du nom d’Emmanuel. Et la vierge Marie a conçu un fils à qui elle a donné le nom de Jésus. Comme c’est merveilleux ! Ce Jésus est né sans péché. William Branham aussi dit qu’il est né sans péché dans sa brochure intitulée "LA PROFONDEUR APPELLE LA PROFONDEUR" Est – il vraiment né sans péché comme le Seigneur ? Je ne le crois pas. Un seul est né sans péché, c’est le Seigneur Jésus – Christ ; un seul n’a jamais commis de péché, c’est le Seigneur Jésus – Christ ; un seul est mort pour nos péchés, c’est le Seigneur Jésus – Christ ; un seul est ressuscité pour notre justification, c’est le Seigneur Jésus – Christ. William Branham n’est pas mort pour moi. Ewald Frank n’est pas mort pour moi. Ce sont des serviteurs de Christ. Et il y a plusieurs serviteurs de Christ.

Esaïe le prophète a aussi prédit la souffrance, l’humiliation et la mort de notre Seigneur. Il a annoncé ces choses d’avance par l’Esprit de Christ qui habitait en lui. Il a annoncé la venue de Christ qui devait porter nos douleurs, nos maladies, nos souffrances et nos iniquités, et mourir pour nous ; c’est un précurseur de Sa venue, de Sa première venue.

TOUS CEUX QUI ONT ANNONCE ET QUI ANNONCENT ENCORE LA VENUE DE CHRIST SONT DES PRECURSEURS. Par conséquent, les prophètes de l’Ancien Testament qui ont prophétisé de la naissance, de la mort, de la résurrection, et du retour du Seigneur pour la consommation des siècles et le renouvellement de toutes choses sont des précurseurs ; les apôtres et les prophètes de la Nouvelle Alliance sont aussi des précurseurs de la venue du Seigneur Jésus – Christ dans la même mesure où ils annoncent l’avènement de cette illustre et divine personne.

JEAN – BAPTISTE : UN PRECURSEUR DE LA VENUE DE CHRIST

Jean – Baptiste le prophète, comme vous le savez déjà est aussi un précurseur de la première venue de Christ. Mais, il a quelque chose de plus que les autres. Il a eu l’insigne honneur de préparer le chemin du Seigneur et de présenter Celui – ci au peuple d’Israël. Chose encore plus merveilleuse, c’est que c’est en son temps que le Christ Jésus a été manifesté. C’est en son temps que le Dieu vivant, Créateur des cieux et de la terre a été manifesté en chair. Et il a eu le privilège et la grâce incommensurable de Le baptiser et de Le présenter au peuple qui attendait la venue du Messie. Je comprends plus aisément pourquoi il n’a pas voulu baptiser le Seigneur. Baptiser son créateur doit être quelque chose d’émouvant et extraordinaire .Un pécheur, né dans le péché ; baptiser Celui qui est né sans péché, et qui ne pouvait pas pécher ! Baptiser le Saint des saints, le Pur des purs, le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Roi des rois, l’Alpha et l’Oméga, est quelque chose d’extraordinaire. Lorsque le Seigneur s’est avancé pour être baptisé par Jean – Baptiste, celui – ci s’y est opposé, en disant : «   C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi. » Cette opposition du prophète exprime tout simplement les sentiments mêlés de crainte et de confusion qui se sont emparés de lui à la vue du Seigneur. En effet, d’après ce qu’il dit lui – même, il est venu baptiser d’eau afin que le Fils de Dieu soit manifesté à Israël. Mais, quand Celui – ci s’est présenté dans le but d’être manifesté comme le dit la Parole prophétique, Jean s’y est opposé. A cause de la crainte qu’il éprouvait à ce moment précis. Mais, le Seigneur Jésus – Christ, faisant montre d’une grande humilité et d’une grande simplicité a dit : « Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. » C’est ainsi qu’Il s’est laissé baptiser par Jean – Baptiste le prophète. Aujourd’hui, on se pose encore des questions sur le sens réel du baptême d’eau fait par le Seigneur. Nous savons que Jean a baptisé du baptême de repentance disant aux gens de croire en Jésus, comme le dit l’Ecriture (Actes 19.4) Tous ceux qui voulaient se faire baptiser devaient se repentir et confesser leurs péchés. Or, Jésus, n’avait pas de péché à confesser. Pourtant il a été baptisé par Jean. Quel sens revêt donc son baptême ?


LA POSITION DE WILLIAM BRANHAM

Selon William Branham, Jésus, étant l’agneau du sacrifice devait être lavé avant d’être immolé pour nos péchés. Cela semble vrai, mais, bibliquement parlant, ce n’est pas l’exacte vérité. Oui, Monsieur ! Loin de moi la pensée de dire quoi que ce soit contre cet homme de Dieu dont le ministère était revêtu du sceau du surnaturel. Mais, je dis simplement que ce qu’il a enseigné concernant le baptême de Jésus ne reflète pas totalement la vérité scripturaire. Car, selon l’Ecriture, l’animal du sacrifice n’a jamais été lavé avant d’être immolé. En tous cas selon l’Ancien Testament, aucun animal n’a été lavé avant d’être sacrifié pour les péchés. Quand William Branham dit qu’il a été lavé afin d’être présenté comme l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde, l’agneau du sacrifice, il est en contradiction avec la Parole vivante et immuable. J’espère que je ne vous choque pas, vu le grand amour que certains parmi nous ont pour ce prophète de Dieu. Il y a aussi un autre grand homme de Dieu qui a touché à ce mystère : c’est  Paul C. Jong. Il est l’auteur d’un livre très intéressant, et qui s’intitule "DE LA CIRCONCISION PHYSIQUE A LA DOCTRINE DE LA REPENTANCE." Voyons ce qu’il dit.


LA POSITION DE PAUL C. JONG

Il dit que Jésus a pris nos péchés sur Son corps par le baptême. Si je comprends bien, le Seigneur a pris nos péchés après avoir été baptisé d’eau. Cela non plus ne reflète pas la vérité scripturaire dans sa plénitude. Je ne veux rien dire de mal contre cet éminent homme de Dieu, qui prêche ce qu’il appelle l’Evangile de l’Eau et de l’Esprit. Mais, je dis tout simplement que ce qu’il a dit concernant le baptême de Jésus doit être repris selon le point de vue des Ecritures. C’est ici la révélation de la Manne Fraîche à laquelle Dieu a pourvu aujourd’hui. Maintenant, frères, je m’en vais vous donner le point de vue de la Bible concernant le baptême de Jésus.

LA POSITION DE LA PAROLE

En étudiant la typologie, j’ai découvert par la grâce de Dieu :

-  Que dans l’Ancien Testament, ce n’est pas l’animal qui était lavé avant la présentation. Selon PAUL C. JONG et WILLIAM BRANHAM, Jésus a été baptisé, donc lavé en tant qu’animal de sacrifice. Aucun verset de l’Ancien Testament ni du Nouveau Testament ne le prouve. Aucun type non plus ne peut soutenir les enseignements de ces deux hommes de Dieu. Dans l’Ancien Testament aucun animal n’a été lavé avant le sacrifice. Par conséquent, en baptisant Jésus, ce n’est pas pour qu’il devienne l’agneau de Dieu qui doit prendre le péché. Pour ce qui est de l’animal du sacrifice, on mettait la main sur sa tête avant de l’immoler pour les péchés, selon l’Ecriture.

-  Toujours selon l’Ancien Testament, c’était le souverain sacrificateur Aaron et les sacrificateurs qui étaient lavés avec de l’eau. Par qui ? Par Moïse le prophète, comme le dit l’Ecriture dans Lévitique 1. 5 – 6 : «  Moïse dit à l’assemblée : Voici ce que l’Eternel a ordonné de faire. Moïse fit approcher Aaron et ses fils, et il les lava avec de l’eau. »  Comme vous pouvez le constater c’est le souverain sacrificateur qui était lavé avant de commencer son sacerdoce, pas un animal. L’animal de sacrifice n’a jamais été lavé. C’est pourquoi, en baptisant Jésus ce n’était pas pour qu’il prenne nos péchés, mais pour qu’Il devienne le souverain sacrificateur qui devait présenter plus tard son propre sang à Dieu le Père. Dans le Jourdain Moïse était donc représenté par le prophète Jean – Baptiste.  Aaron était représenté par Jésus. En termes plus clairs, ce dernier a été établi souverain sacrificateur dans le Jourdain, après que le prophète Jean-Baptiste l’ait baptisé d’eau. Quand PAUL C. JONG dit que Jésus a pris nos péchés par son baptême cela ne reflète pas exactement la réalité des Ecritures, car par le baptême Il a  été plutôt introduit dans sa fonction de sacrificateur et non dans son ministère d’agneau. Souvenez – vous qu’aucun agneau n’a jamais été lavé ; c’était plutôt le souverain sacrificateur et les sacrificateurs qui étaient lavés et présentés comme tels à Dieu avant que ceux – ci ne commencent leur sacerdoce. C’est ici la pleine révélation de ce mystère. La saisissez – vous ? Sinon, priez Dieu qui vous éclairera. Le lavage du souverain sacrificateur dans l’Ancien Testament est un type du baptême d’eau de Jésus, le Véritable Souverain Sacrificateur. Avec Aaron, c’est une ombre des choses à venir, le négatif. Mais, avec Jésus, c’est la réalité dans sa plénitude, le positif.


QU’EN EST – IL DE L’AGNEAU, L’ANIMAL DU SACRIFICE ?

Prenons rapidement l’Ecriture. C’est là ma force. J’espère qu’elle est aussi votre force. Lisons Lévitique 4.13-17 : «Si c’est toute l’assemblée d’Israël qui a péché involontairement et sans s’en apercevoir, en faisant contre l’un des commandements de l’Eternel des choses qui ne doivent point se faire et en se rendant ainsi coupable, et que le péché qu’on a commis vienne à être découvert, l’assemblée offrira un jeune taureau en sacrifice d’expiation, et on l’amènera devant la tente d’assignation. Les anciens d’Israël poseront leurs mains sur la tête du taureau devant l’Eternel, et on égorgera le taureau devant l’Eternel. Le sacrificateur ayant reçu l’onction apportera du sang du taureau dans la tente d’assignation ; il trempera son doigt dans le sang, et il en fera sept fois l’aspersion devant l’Eternel, en face du voile. »

Récapitulons : toute l’assemblée a péché contre l’Eternel. Les anciens d’Israël posent leurs mains sur la tête du taureau offerte par toute l’assemblée devant l’Eternel ; ce taureau est égorgé devant l’Eternel. Les anciens d’Israël représentent ici toute l’assemblée qui a péché. En posant leurs mains sur la tête du taureau c’est comme s’ils déchargeaient tous leurs péchés sur le taureau qui devient une victime expiatoire. Devant Dieu, les Israélites ne sont plus coupables mais le taureau. C’est pourquoi celui-ci doit payer pour les péchés commis par tout Israël en offrant sa vie. Une fois qu’il est tué pour les péchés d’Israël, la colère de Dieu aussi s’apaisait envers les enfants d’Israël. C’est un type de ce qui allait se passer dans le Jourdain avec Jésus. Tous les enfants de Dieu ont péché et devaient subir la colère divine, le châtiment divin. Mais, Dieu a choisi Jean-Baptiste qui représente les anciens d’Israël au temps de la loi. Jésus représente l’animal innocent qui doit prendre tous les péchés des enfants de Dieu. Il sera sacrifié pour que nos péchés soient pardonnés et que nous soyons justifiés devant Dieu. De même que le taureau dans l’Ancien Testament est sacrifié pour les péchés de toute l’assemblée d’Israël, de même, Jésus, l’Agneau du Dieu véritable, est sacrifié pour les péchés de tous les enfants de Dieu. Désormais, il n’y a plus aucune condamnation pour eux. De même que dans l’Ancien Testament, les anciens posèrent leurs mains sur la tête du taureau innocent avant le sacrifice, de même Jean-Baptiste posa sa main sur Jésus avant le sacrifice. Je n’ose pas dire qu’il a posé les mains sur la tête de Jésus, comme les anciens d’Israël posaient leurs mains sur la tête de l’animal, car ce qui s’était passé dans l’Ancien Testament n’était qu’une image. Il n’est donc pas obligatoire que les choses se passent exactement comme sous l’Ancienne Alliance. Par exemple, sous cette alliance, c’était un animal que les anciens égorgeaient. Ce n’était qu’une ombre. Mais dans le Nouveau Testament, c’est un homme et non un animal qui a été tué. Je ne peux donc pas dire que Jean – Baptiste a mis ses mains sur la tête de Jésus. Mais, il a saisi le Seigneur, il L’a touché, il L’a attrapé afin de pouvoir Le laver, Le baptiser. C’est juste à ce contact que ce dernier a pris nos péchés et même les conséquences des péchés. Vous voyez, Jean – Baptiste a joué un très grand rôle.

Voyons un autre aspect du ministère de Jean – Baptiste :

JEAN – BAPTISTE : LA VOIX QUI CRIE

Quand Jean–Baptiste prêchait, les Juifs envoyèrent vers lui des sacrificateurs et des lévites pour lui poser cette question : « Qui es – tu ? » Celui – ci dit qu’il n’était ni le Christ ni Elie. Alors, qui es – tu ? Et il leur dit : «  Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Esaïe le prophète. » Il les a renvoyés tout droit  à la Parole. Frères, la seule chose sur laquelle nous devons nous appuyer, c’est la Parole ; rien que la Parole de Dieu. Toute autre parole n’est que mensonge. Prenons toujours cette puissante Epée de l’Esprit et combattons. Jean – Baptiste en citant cette Parole de l’Ecriture, s’est aussi identifié à Elle. Et les deux sont devenus un. C’est ici la Manne Fraîche. J’espère que vous me comprenez. Il dit : «  Je suis la voix de celui qui crie dans le désert. ». Il s’est rapporté à Esaïe 40. 3 – 4. Jean – Baptiste est la voix de celui qui crie dans le désert. Lui et la voix qui crie sont une seule et même personne. Cette voix appelle à la repentance, au changement de vie, à la conversion des cœurs. Il disait : «  Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez tous les lieux arides. » C’est un véritable appel à la circoncision des cœurs, à la conversion. Aujourd’hui, nous avons encore besoin d’entendre ce genre de sermon appelant chacun à la repentance, au changement de vie. Dans Actes 3. 19 – 20, l’apôtre Pierre, rempli du Saint – Esprit dit la même chose : «  Repentez – vous et convertissez – vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur… » La repentance et la conversion sont nécessaires et obligatoires pour tous ceux qui veulent recevoir le don du Saint – Esprit. D’aucuns diront qu’une simple lecture des brochures de William Branham et des lettres circulaires d’Ewald Frank ou d’un quelconque prophète est largement suffisante ; je m’inscris en faux contre de telles aberrations et tromperies du diable. Nous devons naître de nouveau si nous voulons entrer dans le Royaume des cieux. C’est ce que dit le Seigneur Jésus – Christ. Il ne dit pas de lire les écrits de qui que ce soit pour pouvoir entrer au ciel. Frères, nous devons naître de nouveau, naître d’eau et d’esprit. Et cela n’est ni de ma compétence, ni de celle de William Branham, ni de celle d’Ewald Frank, mais de Dieu seul. C’est dommage qu’aujourd’hui, la plupart des prédications ressemblent à tout sauf à la Parole de Dieu. Prêcher contre le péché aujourd’hui est devenu un péché. Oui, Monsieur ! Prêcher contre le péché est devenu un péché. On ne considère plus le péché comme étant quelque chose de grave ; on tolère cela, en disant : «  Dieu est amour. » Il y a une femme qui a commis adultère avec un homme ; et elle dit : «  ce n’est pas un crime ; d’ailleurs tout le monde fait ça. » C’est une chrétienne d’une église évangélique. Les branhamistes vénèrent Branham qu’ils ont fini par déifier. Quand je dénonce cela, ils disent : «  Dieu va te frapper. » Vous vous rendez compte ! Les gens font ce qui est mal, et ils ne veulent pas qu’on en parle. Ces enfants du diable de branhamistes, en tout cas quelques – uns d’entre eux, vont jusqu’à baptiser les gens au nom de William Marrion Branham. Sacrilège ! Abomination ! Une femme m’a rapporté que son mari prie au nom de William Marrion Branham. Quand on lui demande pourquoi il se comporte ainsi, il dit : «  William Marrion Branham est le Seigneur Jésus – Christ. » Pour lui, c’est donc normal d’invoquer son nom dans les prières. Mais, Dieu a permis qu’il devienne fou. Chose bizarre, pendant ses crises de folie, il continuait à invoquer le nom de William Branham. Heureusement qu’il a été délivré par quelqu’un qui a prié pour lui au nom de Jésus – Christ. William Branham n’est pas Jésus – Christ. Dénoncer les péchés et les graves déviations que commettent ces soi – disant églises est considéré comme des injures. On me dit souvent : «  Dieu dit de ne pas juger, mais toi tu juges. » Mais pourrais – je me taire quand je vois des femmes enseigner la Parole du Seigneur, alors que c’est interdit. Pourrais – je me taire quand on enseigne aux gens à payer la dîme en argent, alors qu’elle ne se paie qu’en nature ? Pourrais – je me taire quand on fait payer la dîme aux gens aujourd’hui, alors que nous sommes sous une nouvelle alliance ? Pourrais – je me taire quand je vois des femmes en culottes ou en pantalons se pavaner dans les rues ? Pourrais – je me taire quand je vois tous ces cas d’adultère, de fornication, d’ivrognerie, de gourmandise ? Frères, la coupe de la colère de Dieu n’est – elle pas encore pleine ? Je crois que oui. Repentons – nous et convertissons – nous. Le péché est et demeure une abomination aux yeux de Dieu. C’est pourquoi il faut s’en débarrasser en venant au Seigneur Jésus – Christ qui nous a libérés du joug du péché. Il nous faut des hommes de Dieu de la trempe de Jean – Baptiste pour crier contre le péché. L’Ecriture dit dans 1 Jean 3.8 que celui qui pèche est du diable. Etes – vous du diable ? Sinon, pourquoi péchez – vous ? Beaucoup se masturbent  tout en se réclamant de William Branham. Ils ont intérêt à revoir leur position. Celui qui pèche est du diable. Pensez – y. Jean – Baptiste était l’incarnation vivante d’une Parole de l’Ecriture : Esaïe 40. 3. En son temps, cette Parole de l’Ecriture s’est accomplie.


JEAN – BAPTISTE : LE MESSAGER DE MALACHIE 3

Lisons Malachie 3. 1 pour examiner ensemble un autre aspect du puissant ministère de ce prophète dont les prédications dérangeaient le clergé et la classe politique du pays. «  Voici, j’enverrai mon messager ; il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez. » Frères, voyez – vous le ministère du précurseur Jean ? Il a été envoyé devant Dieu afin de préparer Son chemin. Examinons cette Parole de l’Ecriture plus profondément. Qui parle ici ? C’est l’Eternel Dieu. Que dit – Il ? Il dit : «  J’enverrai mon messager pour préparer le chemin devant moi. » Cette prophétie est – elle accomplie ? Oui. En qui ? En Jésus et en Jean – Baptiste. Nous savons que c’est Jean qui a été envoyé devant l’Eternel Dieu. Il a préparé Son chemin. Dans le Nouveau Testament, il a préparé le chemin devant Jésus. Par conséquent, le Seigneur Jésus – Christ est l’Eternel Dieu. L’Eternel qui a parlé dans Malachie 3. 1 est le Seigneur Jésus – Christ. Comme l’a dit frère Branham, le Jéhovah de l’Ancien Testament est le Jésus – Christ du Nouveau Testament. Le Dieu de l’Ancien Testament est le même que celui du Nouveau Testament. Son nom, c’est Seigneur Jésus – Christ. Prenons encore Malachie 3. 1. Il est dit aussi dit ceci : «  Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez. » Frères, peut – être, les Juifs attendaient de voir que l’Eternel viennent entrer et s’asseoir dans le temple de Salomon. En méditant ce passage, peut – être qu’ils rêvaient de voir le Dieu d’Abraham qu’ils servaient apparaître dans le temple sous la forme d’une nuée ou d’une colonne de feu comme cela se faisait autrefois. Je dis peut – être. Mais, une chose est sûre, ils attendaient l’accomplissement de Malachie 3. Quand cette Parole s’est accomplie, très peu l’ont su. Oui, Monsieur ! Très peu l’ont vu. Frère Moïse, Malachie 3. 1 s’est – il déjà accompli ? L’Eternel est – Il déjà entré dans Son temple ? Où et comment ? Oui. L’Eternel Dieu est déjà entré dans Son Temple. Où ? A Jérusalem. Quand ? Le jour même où Jean a baptisé Jésus. Comment ? C’est un mystère. Mais, il est dévoilé à travers la manifestation de la Manne Fraîche par le Saint – Esprit. L’Eternel, c’est Dieu ; c’est le Saint – Esprit. Le temple ici, ce n’est pas un bâtiment construit par des hommes, mais un corps humain. C’est le corps de chair de Jésus. Après son baptême d’eau, le Saint –Esprit est descendu sur celui – ci sous la forme d’une colombe. C’est ce jour –là que Dieu est entré dans Son temple. C’est ce jour – là que Malachie 3.1 s’est accompli. En Jésus – Christ ; Il était le véritable temple du Saint – Esprit. Son corps de chair était un temple. Dans Jean 2. 19, Il a jeté ce défi aux Juifs : «  Détruisez ce temple et en trois jours, Je le relèverai. » Il parlait du temple de son corps, nous dit l’Ecriture. Nous aussi, nous sommes le temple du Saint – Esprit. Nous sommes la véritable demeure de Dieu, Sa maison, Son lieu d’habitation. C’est pourquoi nous devons nous garder de toute souillure, de tout péché, de toute impureté. Le Saint – Esprit peut – Il demeurer dans un corps rempli d’immoralité sexuelle, de fornication, d’adultère, de pourriture. Un tel corps ne peut être que la demeure du diable.


JEAN – BAPTISTE : L’ELIE QUI DEVAIT VENIR

Nous abordons maintenant une étape très importante dans cette prédication sur le précurseur de la venue de Christ. Nous avançons en eau profonde ; nous montons un peu plus dans les hauteurs spirituelles et prophétiques. L’Ecriture va nous révéler un autre aspect du ministère de Jean. Nous allons nous référer pour ce faire à Malachie 4. 5- 6, à Luc 1. 15 – 17, à Matthieu 11.10 – 14 et à Matthieu 17. 10 - 13. Dans Matthieu 11. 14, parlant de Jean, le Seigneur Jésus – Christ dit : «  Il est l’Elie qui devait venir. » A travers cette révélation, nous voyons que la venue d’Elie a été prophétisée, et que cette prophétie s’est accomplie en Jean – Baptiste. Elie est donc venu. Dans Matthieu 17. 10 – 13, le Seigneur dit qu’Elie « doit venir et rétablir toutes choses. » Il dit encore qu’Elie est déjà venu mais que les Juifs ne l’ont point reconnu. Il parlait de Jean – Baptiste. Jean – Baptiste selon la Parole, est l’Elie qui devait venir pour rétablir toutes choses. Nous savons tous qu’Elie le Thischbite n’a pas connu la mort physique, mais qu’il est monté au ciel dans un char de feu. Ce prophète était apparu sur scène au temps du roi Achab. En ce temps – là, il y avait des centaines de prophètes de Baal qui avaient introduit en Israël de faux enseignements et des faux dieux, à telle enseigne que beaucoup d’israélites avaient abandonné le Dieu de leurs pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Poussé par Dieu, Elie le Thischbite a défié les faux prophètes de Baal. Il leur a dit que le Dieu qui ferait descendre le feu du ciel serait le Véritable. Les prophètes de Baal ont fait toutes sortes d’incantations et de pratiques occultes et bizarres, mais leur dieu n’a pas été capable de faire descendre le feu du ciel pour consumer l’holocauste. Seul le Dieu d’Elie le Thischbite a pu accomplir un tel exploit. C’était un prodige, quelque chose de surnaturel. En ce temps – là, le roi Achab avait épousé Jézabel, une idolâtre. C’est par elle que les faux prophètes et les faux dieux sont entrés en Israël en ce temps – là. Frères, si vous vous mariez sans révélation, en dehors de la volonté de Dieu, vous allez épouser une fille du diable, par qui les démons et la sorcellerie entreront dans votre maison. Elle vous empêchera de servir le Dieu véritable. A cause d’elle, vous ferez ce qui est contraire à la Parole jusqu’à ce que vous déviiez complètement. Le mariage est une alliance. Si Dieu n’est pas dedans, vous vivrez l’enfer sur terre ; vous serez la proie des démons et des sorciers qui finiront par vous détruire d’une manière ou d’une autre. Cette Jézabel dominait et contrôlait son mari. Aujourd’hui, beaucoup de femmes dominent et contrôlent leurs maris. Ceux – ci sont soumis à la volonté de leurs femmes, au point de vendre leur droit d’aînesse. Ces femmes – là sont possédées du diable ; elles ont le même esprit que Jézabel. Dans Apocalypse 2. 20, le Seigneur réprimande l’Eglise de Thyatire en ces termes : « Ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel qui se dit prophétesse enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité… » Cette réprimande s’adresse aussi à tous ceux qui laissent les femmes exercer le ministère de la Parole. L’apôtre Paul dit : « Je ne permets pas à la femme d’enseigner la Parole. », selon 1 Timothée 2. 12 – 13. Et il en donne les raisons : c’est à cause de la transgression dont elle s’était rendue coupable dans le jardin d’Eden. C’est pourquoi toute femme qui enseigne la Parole de Dieu au sein de l’Eglise n’a pas de lumière en elle ; l’Esprit de vérité n’est point en elle. Elle désobéit à la Parole prophétique, à la doctrine des apôtres. Mais, frère Moïse, la femme peut – elle essayer de gagner son mari à Christ en lui prêchant la Parole à la maison ; pas à l’Eglise, mais à la maison. Est – ce possible ? Non, ce n’est pas possible. D’ailleurs l’apôtre Pierre répond à cette préoccupation par le Saint – Esprit, dans 1 Pierre 3.1 – 2. On peut lire cela, si Dieu le veut. Prenons rapidement cette Parole de l’Ecriture. J’espère que vous aimez la Parole. Lisons : «  Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques – uns n’obéissent point à la Parole, ils soient gagnés sans Parole par la conduite de leurs femmes, en voyant votre manière de vivre chaste et réservée. Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu. » A vous mes bien – aimées sœurs, si vous voulez gagner vos maris à Christ, la Parole immuable du Dieu immuable nous montre la voie. Elle vous dit clairement que vous pouvez les gagner à Christ sans leur enseigner la Parole. Vous pouvez les gagner sans Parole, mais par votre conduite, par votre  comportement à la maison ; par votre façon chaste et réservée de vous conduire ; par votre soumission et votre obéissance. Selon la Parole révélée, la conduite des femmes, la pureté incorruptible de leur cœur, de leur esprit, la douceur de leur caractère et de leurs propos, sont autant de moyens pour amener leurs maris à la conversion à Christ. C’est la Parole. Il est malséant de voir une femme à la chaire, prêcher aux hommes, les baptiser, leur crier dessus. C’est contraire à la Parole révélée aux apôtres du Seigneur Jésus – Christ. Vous me parlerez de Debora. Mais cette prophétesse a exercé sous l’ancienne alliance. Aujourd’hui, nous parlons par rapport à la nouvelle alliance et surtout à l’Eglise de Christ. Et Debora n’était pas dans cette Eglise, à ce que je sache ; elle n’était pas chrétienne, à ce que je sache. L’esprit de Jézabel est entré dans certaines femmes qui veulent revendiquer certains droits, comme par exemple le droit à l’égalité. Nous voyons les femmes se lever un peu partout dans le monde pour réclamer des postes de responsabilité. On a des femmes présidentes de la république, des femmes ministres. On  a des femmes footballeuses, catcheuses, etc. L’ONU a même décrété l’année internationale de la femme. La femme est un être humain créé aussi par Dieu. Elle a des droits comme l’homme. Mais, en matière de prédication, Dieu dit NON. Elle doit s’épanouir, et jouir de ses droits sans être brimée. Il y a des hommes qui battent leurs femmes comme si elles étaient des moins que rien. Ces hommes – là sont possédés du diable. RESPECTEZ VOS FEMMES ! HONOREZ – LES ! Ce n’est pas parce qu’elles n’ont pas droit à l’exercice du ministère de la Parole, qu’elles doivent faire l’objet de brimades, d’injures et de brutalités. HONORONS NOS FEMMES ! Mais, les Jézabel, nous n’en voulons pas. Elie le Thischbite était farouchement opposé à l’esprit qui animait Jézabel la femme du roi Achab. Il était aussi farouchement opposé aux prophètes de Baal.

Selon l’Ecriture, Jean – Baptiste était l’Elie qui devait venir. Mais, il n’était pas Elie en chair et en os. Comme vous le savez tous, il s’agit de l’Esprit d’Elie qui devait venir sur Jean – Baptiste pour l’aider à accomplir son ministère. Avant la naissance de celui – ci, l’ange Gabriel a fait une très importante révélation. Il a dit à Zacharie que Jean «  marchera devant Dieu avec l’Esprit et la puissance d’Elie. » Quand cet Esprit et cette puissance étaient tombés sur lui, Dieu avait fait de lui un Elie. C’est pourquoi l’Ecriture l’a appelé Elie. L’Esprit d’Elie, c’est le Saint – Esprit. Pourquoi le Saint – Esprit se fait – Il aussi appeler par un nom humain ? Mystère. Elisée a reçu la double portion de l’Esprit d’Elie. Ce n’était pas l’esprit humain d’Elie qu’il avait, mais l’Esprit de Dieu. Il avait reçu le même Esprit de Dieu qui était sur Elie dans une double portion. Jean – Baptiste aussi L’a reçu, l’Esprit d’Elie. SI JE POUVAIS ME PERMETTRE DE CORRIGER LA BIBLE PAR LA REVELATION DE LA PAROLE, J’ECRIRAIS ESPRIT D’ELIE AVEC UN “E” MAJUSCULE : Esprit d’Elie, et non esprit d’Elie. L’Ecriture dit que Jean – Baptiste était rempli du Saint – Esprit dès le sein de sa mère. En d’autres termes, il était rempli de l’Esprit et de la puissance d’Elie dès le sein de sa mère. Pourquoi précisément l’Esprit d’Elie ? Selon Malachie 4. 5 – 6, c’est pour ramener le cœur des pères aux enfants. Luc 1. 17, dit  la même chose. Vous voyez, il s’agit de ramener les choses à leur état originel, parce qu’il y a eu des déviations. En tant que précurseur de la première venue de Christ, il devait ramener le cœur des pères aux enfants. En d’autres termes, il devait servir de courroie de transmission entre la loi et la foi en Christ. Il devait amener ceux qui étaient sous la loi à croire en celui qui devait être manifesté, c’est – à – dire en Jésus – Christ. Frères, c’est une tâche difficile. Comment amener des gens qui, pendant des millénaires sont accrochés à des préceptes, à des lois et à des traditions, à se défaire de ces choses pour se tourner vers quelque chose d’autre, quelque chose de nouveau ? Comment amener les gens à passer de la loi à la foi ? Comment amener les gens à passer d’une dispensation à une autre ? Cela est impossible à l’homme, car Dieu le peut. Les Juifs étaient assis dans la chaire de Moïse. Que ce soit les pharisiens, les sadducéens, les scribes et les docteurs de la loi, tous se réclament de Moïse le prophète qui était venu avec une colonne de feu. Tous se réclament de ce puissant prophète dont ils ont les écrits, mais bizarrement, ils sont en désaccord les uns avec les autres. Les uns enseignent une chose en citant le prophète Moïse ; les autres disent le contraire, en citant aussi le même prophète Moïse. Nous assistons à un véritable galimatias doctrinal. Si je peux établir un type, je le ferai par rapport aux branhamistes. Ils croient tous en Branham, qu’ils considèrent comme étant Jésus – Christ Lui – même. Selon eux, il est infaillible. Ils sont tous assis dans sa chaire, enseignant que les brochures de ce dernier sont infaillibles et au – dessus de la Bible. Les branhamistes n’utilisent pas la Bible pour prêcher, mais les brochures de William Branham. Sans ces brochures, ils ne comprennent pas la Parole ; sans ces brochures, ils ne peuvent pas prêcher. Tous citent les pensées de Branham. Pourtant, ils sont en parfait désaccord les uns avec les autres. Les uns disent : «  Frère Branham dit que les sept tonnerres d’Apocalypse 10 sont révélés. » Les autres disent : «  Frère Branham dit que les sept tonnerres ne sont pas révélés. » C’est une véritable cacophonie doctrinale. Et c’est justement pour cela que le Seigneur va susciter des hommes ayant l’Esprit et la puissance d’Elie pour mettre de l’ordre. Mais, comment amener des gens endoctrinés comme le sont les branhamistes à la Lumière ? Dieu seul le peut. Amen ! Frères, William Branham s’est trompé sur beaucoup de choses, et a induit des multitudes en erreur. Mais, le Seigneur a dit que les élus ne seront pas séduits. Cet homme était un prophète de Dieu, mais il s’est trompé sur plusieurs choses. C’est justement pour cette raison que Dieu va susciter des gens remplis de l’Esprit et de la puissance d’Elie pour apporter des corrections selon les Ecritures. William Branham a prédit la fin du monde, la destruction des Etats – Unis d’Amérique pour l’année 1977. Cela n’est pas arrivé. Ayons le courage de le reconnaître afin de ne pas lier le peuple de Dieu par le mensonge, la ruse et la tromperie. Il a aussi révélé que la femme a une côte de plus que l’homme. Allez consulter les livres d’anatomie et vous verrez qu’il a menti. Il a aussi dit que son fils Billy Paul ne serait pas un vieil homme que Los Angeles serait engloutie dans la mer. Billy Paul est né en 1935. Aujourd’hui, il a 73 ans. C’est un vieil homme, et la prophétie donnée par son père ne s’est pas encore réalisée. Selon Branham, cette prophétie est AINSI DIT LE SEIGNEUR. J’espère que Billy Paul ne mourra pas avant la destruction de cette ville. Frères, l’Esprit d’Elie est actuellement sur terre, pour crier contre le branhamisme, les faussetés doctrinales et les esprits des dénominations religieuses. Quand Jean – Baptiste criait dans le désert, les dignitaires religieux étaient opposés à son message, parce qu’ils étaient accrochés à ce que Moïse leur avait enseigné. De même le cri de l’Esprit d’Elie aujourd’hui ne sera pas entendu par les branhamistes à cause des enseignements de ce dernier. Mais, rassurez – vous, le cri de l’aigle se fera toujours entendre. Cette voix sera aussi un précurseur de la seconde venue de Christ. D’ailleurs tous ceux qui annoncent la seconde venue de Christ sont des précurseurs.


JEAN – BAPTISTE PRESENTE JESUS AU PEUPLE D’ISRAEL

Jean – Baptiste était un prophète béni, comme tous les autres d’ailleurs. Mais, lui, il a eu l’insigne honneur de baptiser le Seigneur et de le présenter au peuple d’Israël en ces termes : «  Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde.» Dans Jean 1. 34, il présente le Seigneur comme étant le Fils de Dieu. Parmi tout Israël, il était le seul qui avait la révélation que Jésus était l’Agneau de Dieu et le Fils de Dieu. Pourtant tous prêchaient la Parole de Dieu. N’est – ce pas étrange ? Il y avait le grand docteur d’Israël du nom de Nicodème, qui enseignait les Juifs. Mais, il ne savait pas que le Fils de Dieu était sur terre. Il connaissait les Ecritures, mais il n’avait pas la révélation de ces Ecritures – là. Il prêchait sans aucune révélation divine, se contentant de répéter exactement ce que Moïse a dit. C’est ce que font les branhamistes. Ils répètent mot à mot ce que Branham a dit. Jean – Baptiste ne répétait pas mot à mot ce que Moïse a dit, mais il avait quand même la révélation selon laquelle Jésus est le Fils de Dieu. Pensez – y. Vous cherchez votre salut dans les brochures de Branham, pensez – y. Vous qui récitez mot à mot ce que ce dernier a dit, pensez – y. Frères, je vous le dis encore, ce qu’il nous faut, ce ne sont pas les brochures de qui que ce soit, mais le baptême du Saint –Esprit et de feu. Et celui qui baptise du Saint – Esprit, c’est le Seigneur Jésus – Christ, le Ressuscité. Ce n’est pas William Branham, ni moi, ni personne. Dans la chambre haute, environ 120 personnes avaient reçu le don du Saint – Esprit. Ce jour – là, William Branham n’était même pas né. Qu’on ne me dise donc pas que c’est en croyant en ce dernier que nous pouvons avoir le Saint – Esprit. Les branhamistes qui le suivent bêtement ont – ils eu le don du Saint – Esprit ? Comparez la vie des 120 disciples de la chambre haute et la vie des suiveurs de Branham, et dites – moi quels sont ceux qui ont été baptisés du Saint –Esprit ? Les cultes branhamistes sont une suite de litanies, de récitations de ce que Branham a dit, ou de ce que Ewald  Frank a dit. Mais, où est passée la puissance que leur prophète a manifestée ? Est – il mort avec ? Où sont les dons et les signes qui ont accompagnés cet homme de Dieu ? Pourquoi les branhamistes sont – ils incapables de faire des signes ? Frères, si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas, nous dit l’Ecriture. C’est par le baptême du Saint – Esprit que nous formons le  Corps de Christ, l’Eglise véritable. Pas en lisant les brochures de Branham, ni les lettres circulaires d’Ewald Frank. Même pas en lisant la Bible. Les 120 ont persévéré dans la prière, et Dieu a honoré leur foi, en les baptisant du Saint – Esprit et de Feu. Le Saint – Esprit par la bouche de l’apôtre Paul dit : «  SOYEZ REMPLIS DU SAINT – ESPRIT. » Et pour être remplis du Saint – Esprit, il n’est pas nécessaire de lire les brochures de Branham, ni de lire les miennes. Il s’agit de chercher à savoir comment les apôtres s’y étaient pris. Et si nous sommes dans les mêmes dispositions, nous aussi nous serons remplis du Saint – Esprit et de Feu. Frères, recherchons ardemment ce baptême surnaturel. Et celui qui a en lui le Saint – Esprit qui est l’Esprit de vérité, ne dira jamais que William Branham est Jésus – Christ. Ceux qui enseignent ces choses sont séduits par le diable parce qu’ils n’ont pas reçu l’Esprit de vérité. Ils sont du diable. Le Seigneur Jésus – Christ a dit ceci  dans Jean 16. 13 : «  Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité. » Vous voyez, ce ne sont pas les brochures de Branham ni les lettres circulaires de Frank ni les écrits de qui que ce soit qui nous conduisent dans toute la vérité, mais seulement l’Esprit de vérité. Frères, SOYONS REMPLIS DE L’ESPRIT DE VERITE AFIN D’ECHAPPER AUX ENSEIGNEMENTS DIABOLIQUES DES BRANHAMISTES. Ceux – ci font croire que ce sont les brochures de Branham qui conduisent dans toute la vérité. Ils disent même que c’est ce dernier qui a tout révélé. Tout cela, c’est pour adorer un homme. Pour ma part, je crois ce que dit l’Ecriture, à savoir que c’est l’Esprit de vérité qui nous conduit dans toute la vérité. Le Seigneur dit encore ceci : «  Il me glorifiera, parce qu’il prendra ce qui est à moi, et vous l’annoncera. » Voilà qui est clair : «  LE SAINT – ESPRIT GLORIFIE LE SEIGNEUR JESUS – CHRIST. » Frères, le Saint – Esprit Lui – même, Dieu Lui – même glorifie le nom de Jésus – Christ. Mais, que fait le diable ? Il glorifie l’homme. C’est lui qui glorifie la vierge Marie depuis toujours. Chez les branhamistes, ils glorifient William Branham. Chez les frankistes, ils glorifient Frank. On m’a dit personnellement que si je ne crois pas en  Frank, non seulement je n’aurai pas le Saint – Esprit, mais je ne serai pas enlevé. Ce sont de vaines tentatives pour vénérer les créatures au lieu du Créateur. Ce qui est bizarre, ces branhamistes qui adorent un homme, critiquent les catholiques les traitant d’idolâtres. Frères, méfiez – vous plus des branhamistes que du diable. Au lieu de nous prêcher le seul nom qui sauve, c’est le nom de Branham qu’on prêche. C’est de la sorcellerie. Jean – Baptiste avait la révélation que Jésus était l’Agneau et le Fils de Dieu au milieu d’un groupe de prédicateurs érudits qui connaissaient les Ecritures. Vous voyez, connaître la Bible n’est rien. Il faut Le connaître, Lui, le Seigneur Jésus – Christ. C’est en 1986 que j’ai reçu ma toute première révélation sur la personne de Jésus, sur sa suprême Divinité. Je n’avais même pas d’église, encore moins les brochures de Branham. En 1990, une Voix s’est adressée à moi audiblement, et m’a dit d’abandonner la vie que je menais pour servir le Seigneur Jésus – Christ. Je n’avais même pas de Bible. Je ne connaissais même pas Branham. Quand j’ai rencontré les branhamistes, une Voix venant du ciel m’a dit de m’éloigner d’eux. Frères, recherchons l’Esprit de vérité et soyons remplis du Saint – Esprit jusqu’à toute la plénitude de la divinité. Il y a des choses plus excellentes pour lesquelles nous devons nous battre dans les prières et les jeûnes tout en étant sanctifiés par la Parole, que de courir après des brochures de William Branham. Tous ceux qui glorifient cet homme et qui essaient de le faire passer pour le Seigneur Jésus – Christ n’ont pas reçu l’Esprit de vérité pour connaître la Vérité. Frères, un seul est mort pour nous, un seul est ressuscité d’entre les morts pour notre justification. Ce n’est pas Branham ; ce n’est pas moi. C’est le Christ Jésus. Si quelqu’un ici essaie de me mettre en avant, c’est qu’il est animé d’un démon.


JEAN – BAPTISTE : DERNIER PRECURSEUR DE LA PREMIERE VENUE DE CHRIST

Selon Matthieu 11. 12 – 13, «  tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean. » Jean devient pour ainsi dire le dernier prophète – précurseur de la première venue de Christ.

Quand le Seigneur a commencé son ministère, il n’y a plus eu de précurseur, puisque celui dont on a annoncé la venue est là, manifesté au travers du ministère de Jean le prophète. Mais, le Seigneur après sa mort et sa résurrection va retourner au ciel pour s’asseoir à la droite de la Majesté Divine. Mais Il a promis de revenir pour prendre Son Epouse dans l’enlèvement pour qu’elle soit toujours avec Lui. C’est pourquoi depuis l’expérience de la chambre haute, de la pentecôte, le Saint – Esprit suscite d’autres précurseurs : les précurseurs de la seconde venue de Christ. C’est ce qu’on va voir maintenant, si Dieu le veut. Vous serez peut – être surpris, mais frère Branham n’est pas le dernier précurseur de la seconde venue de Christ. Ceux qui croient qu’il est le dernier prophète sont dans l’erreur. J’image aisément la réaction des branhamistes qui sont parmi nous. Mais, je le répète, il n’est pas le dernier prophète. Il a prétendu être le dernier prophète, mais avec le temps, nous nous sommes rendus à l’évidence : il ne l’est pas. William Branham a dit que Jean – Baptiste n’est pas le prophète de Malachie 4. 5 – 6. Car selon la Bible, aussitôt après l’Elie de Malachie 4, la terre sera entièrement brûlée. Et depuis que Jean est mort, la terre n’a pas été brûlée. Donc, il n’est pas Malachie. Mais, qui est l’Elie de Malachie 4 ? Il dit que c’est lui William Branham. Je n’en disconviens pas, mais force est de constater aussi que William Branham aussi est mort depuis 1965, et la terre n’a toujours pas été brûlée. C’est pourquoi je dis qu’il n’est pas non plus l’Elie de Malachie 4 de façon pleine. Il a accompli une partie de Malachie 4, mais il n’est pas l’Elie après qui la terre doit être brûlée. Là encore, William Branham nous a induits en erreur, pour la gloire de Dieu. Moi, je n’ai rein à juger à ce sujet, car Dieu seul sait pourquoi cela est arrivé.


LES PRECURSEURS DE LA SECONDE VENUE DE CHRIST

Frères, tous les ministres de la Parole, ayant reçu le Saint – Esprit et qui annoncent le retour du Seigneur, Son avènement pour l’enlèvement sont des précurseurs. Après l’enlèvement de l’Eglise, il y aura encore des précurseurs, non pas pour les nations, mais pour Israël. Amen ! Que Dieu nous ouvre l’esprit afin que nous comprenions les Ecritures. En ce qui concerne les précurseurs de Sa seconde venue, nous prendrons quelques exemples précis tirés de la Parole.

L’APOTRE PAUL : UN PRECURSEUR DE LA SECONDE VENUE DE CHRIST


L’APOTRE PAUL : LUMIERE DES NATIONS SELON L’ECRITURE : ACTES 13. 46 – 47


Frères, que le Saint – Esprit Lui – même nous aide à comprendre les Ecritures. Le Seigneur Jésus – Christ a établi l’apôtre Paul pour être la lumière des nations et pour porter le salut jusqu’aux extrémités de la terre. N’est – ce pas extraordinaire ! Un homme établi pour être une lumière. Moi qui croyais que Jésus était la seule lumière ! Frères, que Dieu nous aide à Le comprendre et à Le connaître. Selon Jean 8.12, le Seigneur dit : «  Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. » Vous voyez, Il est la lumière du monde. La seule véritable lumière du monde. Mais, Il dira aussi ceci à Ses disciples dans Matthieu 5. 14 : «  Vous êtes la lumière du monde. » Pas «  les lumières du monde, mais la lumière du monde. » Les disciples sont donc la lumière du monde ; les prophètes sont donc la lumière du monde. Mais selon Jean 1. 8, Jean n’était pas la lumière, mais il est venu pour rendre témoignage à la lumière. Mais selon le Seigneur Jésus – Christ dans Jean 5. 35, il était «  la lampe qui luit.» Vous voyez, Jean n’était pas la lumière selon l’Ecriture. Selon la même Ecriture, il était la lumière. Comme la Parole est mystérieuse ! En vérité en vérité, il était aussi la lumière du monde, mais il n’était pas la plénitude de la lumière. C’est le Seigneur qui est la plénitude de la lumière. L’apôtre Paul a été établi pour être la lumière des nations. Son rôle, c’est d’annoncer les vertus de Celui qui vient, Christ. C’est un précurseur de Sa seconde venue. C’est lui qui « comme un sage architecte »  a posé le fondement sur lequel nous sommes tous appelés à bâtir. Ce fondement, c’est Christ. En tant que lumière des nations, il est venu avant l’avènement du Seigneur : c’est un précurseur. Il a annoncé les mystères concernant l’avènement du Seigneur, l’enlèvement de l’Epouse ; c’est un précurseur. Un précurseur c’est celui qui annonce la venue d’une personne. Dans 1 Thessaloniciens 4. 13 – 17, il parle de l’avènement du Seigneur  et de la rencontre de l’Eglise avec Lui dans les airs. Il a mis l’accent sur trois évènements surnaturels qui doivent se produire avant la résurrection des morts pour l’enlèvement :

  1. Un cri de commandement
  2. Une voix d’archange
  3. Le retentissement de la trompette de Dieu.

Comme Jean – Baptiste l’a fait, il exhorte à la sainteté demandant aux enfants de Dieu de se débarrasser de toute souillure de la chair et de l’esprit. C’est un précurseur qui prépare le chemin du Seigneur pour le jour de la résurrection. C’est au travers de son ministère que, le mystère de la Divinité suprême de Christ a été révélé, ainsi que celui de l’héritage spirituel que Dieu a réservé aux nations dès avant la fondation du monde. Il a même dit que c’est selon son Evangile que Dieu jugera par Jésus – Christ les actions secrètes des hommes. Pas selon l’Evangile de William Branham, mais selon l’Evangile de l’apôtre Paul. L’Evangile de Paul n’est rien d’autre que la Parole du Seigneur qu’il a reçue par une révélation de Jésus – Christ. Frères, frère Branham dit qu’il a été ravi au ciel. Et là, il a parlé avec un ange. Celui – ci lui a dit qu’il sera jugé d’abord, et après lui, ceux qui croient en lui. Il a alors demandé si l’apôtre Paul aussi sera jugé. La réponse a été oui. Alors, il a dit : «  J’ai prêché le même message que Paul. » Frères, je vous invite à une profonde réflexion. Au ciel, frère Branham qui dit être le dernier prophète – messager s’est référé au message que l’apôtre Paul a prêché. Pourquoi s’est – il référé à ce message de Paul ? Et son message ? Il a dit que le 11 juin 1933, la Colonne de Feu lui a dit qu’il avait un message pour la préparation de la seconde venue de Christ. Pourquoi n’a – t – il pas parlé de ce message ? Pourquoi a – t – il fait allusion à l’apôtre Paul ? Branham dit que parmi les sept anges qui l’ont visité à Tucson, son ange, qui était le septième était plus rayonnant, plus puissant que les autres. Par conséquent, l’ange de l’apôtre Paul devait être très petit. Mais pourquoi donc s’est – il référé au message prêché par Paul. On nous dit que c’est lui qui a tout révélé, mais alors pourquoi a – t – il fait allusion à l’apôtre Paul ? Une autre remarque : Quand frère Branham a voulu voir le Seigneur Jésus – Christ, l’ange lui a dit que ce n’était pas possible parce que Celui – ci était un peu plus haut du lieu où il a rencontré l’ange. Mais selon l’Ecriture, l’apôtre Paul est monté jusqu’au troisième ciel. Maintenant si frère Branham lui – même sera jugé selon l’Evangile de Paul, pourquoi ne pas prêcher cet Evangile ? A quoi nous sert le message de frère Branham s’il est différent de celui de Paul ? Branham a prêché sur la dîme, ce que l’apôtre Paul n’a jamais fait. Pourquoi s’est – il écarté de l’enseignement donné par Paul ? Il a donné de fausses prophéties concernant la fin du monde ; cela Paul ne l’a pas fait. Frères, selon l’Ecriture, c’est l’apôtre Paul que Dieu a choisi pour poser le fondement ; ce n’est pas frère Branham. Ce dernier devait bâtir sur ce même fondement. Quiconque s’écarte de l’enseignement des apôtres est anathème. Si frère Branham s’est référé à l’apôtre Paul, moi aussi, je me réfère à son Evangile. De toutes les façons mes actions seront jugées par le Seigneur selon l’Evangile de Paul.  Autant prêcher ce même Evangile. N’oubliez pas que le fondement c’est Christ. Que chacun prenne garde à la façon dont il bâtit sur ce fondement !

L’APOTRE JEAN : UN PRECURSEUR DE LA SECONDE VENUE DE CHRIST

L’apôtre Jean a été ravi en esprit au jour du Seigneur. Il a vu toutes les choses qui doivent arriver. Il a vu le Fils de l’Homme qui tenait dans Sa main droite sept étoiles. Les sept étoiles sont les anges des sept Eglises. Ces sept anges ont reçu chacune une lettre écrite par l’apôtre Jean. Ces sept anges étaient dans la main droite du Fils de l’Homme. Mais le personnage d’Apocalypse 14. 14 – 16, n’était pas dans la main droite du Fils de l’Homme, mais il était assis sur une nuée blanche, il avait la ressemblance d’un fils d’homme. L’apôtre Jean a annoncé les temps de la fin, les guerres, le jugement de Dieu et tout ce qui concerne le royaume des cieux. C’est un précurseur ; il était la lumière du monde annonçant la venue de la véritable Lumière. Il dit : «  Voici il vient sur des nuées. » Et le Seigneur lui a dit : «  Je viens bientôt. » Il a eu la révélation que Celui – ci est l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, le Seigneur des seigneurs, le Roi des rois, le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout – Puissant. Il annonce l’avènement du Roi, du Tout – Puissant. C’est un précurseur de la seconde venue du Messie. Au ciel, il n’a pas vu un Dieu le Père, un Dieu le Fils et un Dieu le Saint – Esprit. Il a vu un seul Dieu, c’était le Seigneur Jésus – Christ.  Dans les messages écrits qu’il a envoyés aux sept Eglises, il parle des glorieux attributs divins du Fils de l’Homme, de Sa venue, des jugements qui vont frapper la terre, de la repentance pour bénéficier des faveurs de Dieu, parce qu’il est aussi un précurseur.


L’APOTRE PIERRE : UN PRECURSEUR DE LA SECONDE VENUE DE CHRIST


Frères, comme tous les autres apôtres, Pierre aussi est un authentique précurseur de Christ. Ses écrits annoncent l’avènement du Messie. Il dit entre autre que «  le jour du Seigneur viendra comme un voleur. » Il dit que «  les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. » (2 Pierre 3. 10) Comme exhortation à la sainteté, il ajoute ceci : « Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et de votre piété… ! » Vous voyez, après avoir parlé du terrible jour du Seigneur, il  appelle à la sainteté et à la piété. Son objectif en agissant ainsi, c’est de préparer le chemin du Seigneur et un peuple bien disposé : c’est un précurseur. Frères, écoutez la voix de la Parole : « Recherchez la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur. » Dans 2 Corinthiens 6. 14 – 18, l’Ecriture dit : « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. » Car, il n’y a pas de rapport entre la justice et l’iniquité, il n’y a pas de communion entre la lumière et les ténèbres. Malgré cette Parole de l’Ecriture que tout  le monde connaît bien, il y a des soi – disant chrétiens qui commettent l’iniquité tout en confessant le nom du Seigneur Jésus – Christ ; ils commettent la fornication et l’adultère tout en confessant le nom de Jésus ; ils aiment le monde et les choses qui sont dans le monde, l’orgueil de la vie, la convoitise des yeux, la convoitise de la chair, tout en chantant le nom du Seigneur dans les chorales et dans les groupes musicaux. Ils sont devenus rebelles et insensibles à la voix de Dieu, qui les appelle à une séparation systématique et totale d’avec ce monde de péché, de convoitise et de souillure. L’Ecriture dit encore qu’il n’y a pas d’accord entre Christ et Satan. Malgré cela, il y a des gens qui essaient de servir à la fois Christ et Satan. Quand un chrétien vole, triche, ment, couche avec des femmes sans être marié, il sert le diable. Quand il cherche à gagner de l’argent par tous les moyens illégaux, par la fraude, la corruption, il accomplit les œuvres de son père, le diable. C’est un chrétien de nom. Il ne doit même pas être appelé du nom de chrétien. « La fin de toutes choses est proche » dit la Parole du Seigneur. L’heure n’est pas au discours, mais à la pratique de la Parole, au baptême du Saint – Esprit et de Feu, à la démonstration de puissance et d’Esprit. L’heure est à la circoncision des cœurs, à la repentance et à la conversion.


LES ANGES DE L’EGLISE : DES PRECURSEURS DE LA SECONDE VENUE DE CHRIST

Tous les sept anges de l’Eglise sont des précurseurs de la seconde venue de Christ. Comme vous le savez, il y a sept âges de l’Eglise qui sont : Ephèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie, Laodicée. L’âge de Laodicée est  le dernier âge de l’Eglise. Cet âge a des particularités. Je voudrais qu’on en parle, si Dieu le veut.

LES PARTICULARITES DE L’AGE DE LAODICEE

PREMIERE PARTICULARITE :

Nous remarquons qu’à l’âge de Laodicée, le Seigneur Jésus – Christ est hors de l’Eglise. Il le dit Lui – même en ces termes : «  Voici, je me tiens à la porte et je frappe. » D’aucuns pensent que le Seigneur se tient à la porte de leur cœur, cela est peut – être plausible, mais si on prend l’Ecriture il ne s’agit pas de cela véritablement. Il s’agit de la porte de l’Eglise. Autrement dit, dans cet âge de Laodicée Il sera mis dehors. Des hommes prendront Sa place au sein de l’Eglise. C’est un âge vraiment  particulier avec la prolifération des églises créées par la volonté des hommes. Ces pères – fondateurs d’église prendront la place de Christ à la tête des églises. Ces pères – fondateurs vont créer des églises auxquelles ils donneront des noms à leur convenance. Je signale que depuis le premier âge, et même avant cela, les hommes ont toujours  créé des dénominations animés par l’esprit du diable, mais à l’âge de Laodicée, ce phénomène atteindra son paroxysme. Vous voyez, Christ sera hors de l’Eglise. S’Il se tient à la porte de l’Eglise comme Il le dit Lui – même, je me demande bien qui est à l’intérieur. Pensez – y. Qui est à l’intérieur ?

Je crois que l’âge de Laodicée correspond à la prophétie de Matthieu 24. 23 – 27. Je peux me tromper, mais c’est ce que je crois. Priez que Dieu Lui – même vous conduise. Souvenez – vous de ce que je vous dis toujours : Vérifiez tout ce que je vous dis, et ne retenez que ce qui est juste. Je ne suis pas infaillible. Revenons à Matthieu 24. 23 – 27. Que dit le Seigneur ? Il dit, je cite : «  Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou il est là, ne le croyez pas. » Prenons aussi Luc 21.8. Il dit que « plusieurs viendront en son nom, disant : c’est moi, et le temps approche. Ne les suivez pas. » Frères, le fait que quelques – uns disent : «  c’est moi le Christ, suivez – moi » est une particularité de l’âge de Laodicée. Mais le Seigneur dit : « Ne les suivez pas, car ce sont des faux prophètes. » L’âge de Laodicée est l’âge des faux prophètes. A chaque âge, il y a des faux prophètes, mais l’âge de Laodicée est de loin celui des faux prophètes et des faux christs.

Prenons quelques exemples pour étayer ce qui vient d’être dit. Je n’accuse personne de faux prophètes, mais je veux seulement que nous examinions ensemble l’Ecriture.


PREMIER EXEMPLE : KACOU PHILIPPE EST – IL LE CHRIST ?

Kacou Philippe dit que celui qui ne croit pas en lui ira en enfer. A la page 197 de son livre intitulé "LE CRI DE MINUIT A RETENTI», il dit ceci : «  O branhamistes abrutis ! Si vous ne croyez pas que pour cette heure je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, vous mourrez dans vos péchés. » Cette déclaration est claire et n’a pas besoin d’autre révélation particulière : Kacou Philippe est le Christ, d’après ce qu’il enseigne. Il dit qu’il faut se faire baptiser par lui, si on veut aller au ciel. Il dit qu’il est le Chemin, la Vérité et la Vie pour cette heure de minuit. Il est donc le Christ pour cette heure de minuit. Et l’heure de minuit est incluse dans l’âge de Laodicée. Nous y reviendrons un peu plus tard. Ce qu’il dit me semble être l’accomplissement de Luc 21.8. Kacou Philippe dit : «  C’est moi le Christ à l’heure de minuit, suivez – moi. » Mais, le Seigneur Jésus dit : «  Ne le suivez pas ; car plusieurs viendront sous mon nom, disant : c’est moi. » Si Kacou Philippe disait qu’il est le chemin, la vérité et la vie pour ses adeptes, je comprendrais. Mais quand il affirme qu’il est le Christ pour l’heure de minuit, et pour le monde entier, c’est anti – christ. Ce qui est étrange, c’est qu’il a été envoyé pour brûler les bibles qu’il juge fausses, à l’exception de la version Darby. Or, nous avons prouvé que toutes les versions de Bible ne sont pas la véritable Parole de Dieu.


DEUXIEME EXEMPLE : WILLIAM BRANHAM EST – IL LE CHRIST ?

William Branham est – il le Seigneur Jésus – Christ ? Oui, vous répondront sans se soucier les branhamistes. Selon eux, ce dernier est Jésus – Christ en chair et en os. Ils disent qu’il est infaillible et que seul son enseignement peut nous sauver dans ces derniers jours. Ils demandent à tous de suivre ce prophète de Dieu sous peine de mort. Ceux qui ne croient pas en lui iront tout naturellement en enfer. Ils ont fait du prophète le Christ, en disant : «  Le Christ est à Jeffersonville. » Mais, le Seigneur dit : «  Ne les suivez pas ; car plusieurs viendront sous mon nom, disant : c’est moi. »


QUE DIT BRANHAM LUI – MEME ? PRETEND – T – IL ETRE LE CHRIST ?

Je répondrai par oui et par non. Dans sa brochure intitulée " LE SERPENT ECRASE", il parle des gens qui baptisaient en son nom, et qui disent qu’il était le Seigneur Jésus – Christ. Naturellement, il les reprit en disant qu’il n’était pas le Christ. Mais dans une autre brochure, frère Branham déclare qu’il est né sans péché. C’est dans la brochure "LA PROFONDEUR APPELLE LA PROFONDEUR" Un seul est né sans péché, c’est le Seigneur Jésus – Christ selon ce que dit l’Ecriture. Si lui aussi est né sans péché, qui peut – il être, sinon le Seigneur Lui – même ! C’est là la pierre d’achoppement. Vous voyez, c’est à cause de ce genre de déclaration de Branham lui – même que certains fils du diable le prennent pour Jésus – Christ, et baptisent en son nom. Oui, Monsieur ! Ils baptisent au nom du Seigneur William Branham. Le Seigneur nous a mis en garde en disant : «  Plusieurs viendront sous mon nom, disant : c’est le  Christ, le temps est proche. » Et Il donne ce conseil : «  Ne les suivez pas. »


TROISIEME EXEMPLE : NAOMI DE PATMOS EST – ELLE LE CHRIST ?

Il y a une prophétesse, mère – fondatrice de l’Eglise de Patmos. Ses adeptes disent que celui qui ne croit pas en elle n’est pas sauvé.


QUATRIEME EXEMPLE : EWALD FRANK EST – IL LE CHRIST ?

Ewald Frank envoie des lettres circulaires dans le monde entier. Désormais ce sont ces lettres circulaires qu’il faut prêcher, nous disent les frankistes, ses adeptes. Cela ne me dérange outre mesure. Si ces lettres – là ne vont pas contre l’Ecriture, il n’y a aucun problème. Mais là où il y a problème, c’est quand on me dit que si je ne crois pas en Frank, je ne serai pas enlevé. M’bra Parfait, l’apôtre docteur, enseigne ces choses ouvertement. Si le monde entier doit croire en Frank pour être sauvé, ce dernier ne peut être que le Christ. Je comprendrais si on me disait qu’il est le Christ pour ceux qui le suivent, mais pour le monde entier, il y a problème. Un frankiste est venu un jour me voir à la maison ; il m’a dit ouvertement que si je ne crois pas en Frank, je suis perdu. Alors, je lui ai dit tout aussi ouvertement qu’il m’a parlé : Je ne crois pas en lui, et je ne suis pas perdu. Frères, comprenez – vous maintenant pourquoi j’ai dit qu’il y a des gens qui prennent la place du Seigneur Jésus – Christ, qui prétendent plus ou moins ouvertement qu’ils sont le Christ ? Comprenez – vous pourquoi je dis l’âge de Laodicée est accompli dans Matthieu 24. 24 en ce sens que le Seigneur est obligé d’être hors de l’Eglise à cause du nombre considérable des faux prophètes et des faux christs ? C’est la première spécificité de cet âge.


LA DEUXIEME PARTICULARITE :

La deuxième particularité, c’est qu’après l’Eglise de Laodicée, il n’y en a plus d’autre. En effet, Laodicée est le septième et dernier âge de l’Eglise. Cet âge doit s’achever avec  l’enlèvement de l’Epouse du Seigneur. Maintenant ce que je voudrais vous dire, c’est que cet âge est divisé en quatre grands moments. C’est le même âge, mais divisé en quatre grands temps. Il n’y a pas un huitième âge de l’Eglise. Déjà dans la prédication intitulée "ET APRES BRANAHM ?", j’ai parlé de ces choses plus amplement. Si vous le voulez vous pouvez chercher à l’écouter. Si vous voulez. Ce n’est pas une obligation. Frères, il n’y a pas de huitième âge de l’Eglise ; mais le septième âge est divisé en quatre grands temps qui sont :

  1. Le temps du soir
  2. Le temps de minuit
  3. Le temps de l’aube
  4. Le temps du matin.

Prenons maintenant la Parole dans Marc 13. 32 – 35 : «  Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul. Prenez garde, veillez et priez car vous ne savez quand ce temps viendra… Veillez donc car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin. » Voilà qui est clair ; voilà les quatre temps possibles de la seconde venue de Christ. Il y a le temps du soir, le temps de minuit, le temps de l’aube et le temps du matin. A quel moment le Seigneur sera t – Il de retour pour l’enlèvement et la fin du monde ? S’il y a quatre temps : le soir, minuit, l’aube et le matin, quand viendra – t – Il ? Vous voyez, la Parole est vraiment la vérité qu’il faut prendre. Frères, l’âge de Laodicée englobe ces quatre temps. Un seul et même âge renfermant quatre temps bien différents: le soir, minuit, l’aube et le matin.

Que dit William Branham ?

Il dit qu’au temps du soir la lumière a paru. Il s’est identifié à cette lumière du soir ; son message est la lumière du soir, le message du soir. Qu’en est – il de la lumière de minuit, de celle de l’aube et de celle du matin ? Posez – vous la question, et priez que le Saint – Esprit vous éclaire. Frère Branham a prêché le message du soir, il a prêché au temps du soir. Et il est mort au temps du soir. Qu’en est – il maintenant des trois autres temps : minuit ; l’aube et le matin ? C’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. C’est ici la révélation de la Manne Fraîche. Qu’en est – il des trois autres temps ?

Lisons Luc 12. 36 – 38. Le Seigneur Jésus – Christ nous parle toujours de Sa seconde venue : «  Et vous, soyez semblables à des serviteurs qui attendent que leur maître revienne des noces, afin de lui ouvrir la porte dès qu’il arrivera et frappera.

Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table, et s’approchera pour les servir. Qu’Il arrive à la deuxième ou à la troisième veille, heureux ces serviteurs, s’il les trouve vaillant ! » Comme vous pouvez le constater, il s’agit de l’avènement du Seigneur Jésus – Christ pour la fin de toutes choses, pour l’enlèvement de l’Eglise. La Parole parle de la deuxième et de la troisième veille. Il ne parle pas de la première veille. Mais de la deuxième et de la troisième veille. Pourquoi ne parle-t-Il pas de la première veille alors qu’Il parle de Son avènement ? C’est parce que Sa seconde venue ne se fera pas à la première veille. Elle s’accomplira ou à la deuxième veille, ou à la troisième veille. Or, la première veille, correspond au temps du soir, au temps où William Branham a exercé son ministère. Le Seigneur de gloire avait déjà prophétisé qu’Il ne viendrait pas à la première veille. Frères, la première veille, c’est le temps du soir. C’est pourquoi frère Branham est mort sans que l’enlèvement ait lieu. Je vous ai déjà parlé des trois dernières veilles de la nuit : le temps du soir, le temps de minuit et le temps du matin. Ce sont là les trois dernières veilles de la nuit. La première veille de la nuit, c’est le temps du soir ; la deuxième veille de la nuit, c’est le temps de minuit ; la troisième veille de la nuit, c’est le temps du matin. Le Seigneur déclare qu’Il peut arriver soit à la deuxième veille, soit à la troisième veille. Il n’a pas parlé de la première veille qui est le temps du soir où le message du soir a été prêché pour préparer la seconde venue de Christ. Et ce message du soir ne peut être prêché au temps de l’aube, ni au temps du matin. Parce qu’il est devenu caduc. Le Seigneur dit dans Matthieu 24.28 qu’ «  en quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. » Il y a des gens qui pensent qu’il s’agit du cadavre de frère Branham. Alors ils essaient de bâtir sur ce cadavre. Ils ont le regard vers Jeffersonville. Ils sont sincères dans leur croyance, mais ils sont dans l’erreur ; ils sont sincèrement dans l’erreur. Il y en a qui pensent qu’il s’agit du cadavre de l’apôtre Pierre, et ils ont bâti leur église sur ce cadavre – là. Ils ont le regard tourné vers le Vatican. Eux aussi sont sincères dans leur foi, mais ils sont dans l’erreur, ils sont sincèrement dans l’erreur. Les véritables aigles ne touchent pas à de la nourriture avariée, à la nourriture d’hier. Les aigles ne cherchent que la nourriture du jour. Au temps du soir, les aigles de ce temps– là s’étaient assemblés autour du cadavre, du corps mort. Au temps de l’aube, les aigles de ce temps s’assembleront autour du corps mort destiné pour ce temps prophétique. Ils ne s’assembleront pas autour du corps mort du temps du soir. A chaque temps, il y a des aigles. Au temps du soir, il y a des aigles qui mangent la nourriture spirituelle destinée pour cet âge. Au temps du matin, c’est la même chose. Au temps du matin, il y a aussi des aigles qui ne mangeront que la nourriture destinée à ce temps du matin. Ceux qui essaient de nous faire avaler la nourriture du temps du soir ne comprennent ni les Ecritures ni la Puissance de Dieu. Frères, je le répète, comme je l’ai toujours dit : LE MESSAGE DU SOIR EST TERMINE. Amen !


WILLIAM BRANHAM N’EST – IL DONC PAS L’ANGE DE LAODICEE ?

Je sais que vous vous posez certainement cette question : frère Branham n’est – il pas le messager de l’heure ? Si, il l’est. C’est ce qu’il dit. Et c’est vrai. Seulement, il n’a pas dit de quelle heure il parle. Il y a l’heure du soir, l’heure de minuit, l’heure de l’aube et l’heure du matin. De quelle heure donc parle – t – il ? De l’heure du soir. Il est donc le messager de l’heure du soir, mais IL N’EST PAS LE MESSAGER DE L’AGE DE LAODICEE. Je suis parfaitement conscient de la gravité de cette déclaration. Mais c’est la vérité. On essaie de nous imposer William Branham comme dernier prophète, ce qui est une aberration. Il n’est pas le dernier prophète. Je sais qu’il a dit qu’aussitôt qu’il sera mort, la terre sera brûlée. Il est mort depuis longtemps et la terre n’a pas été brûlée. Après lui, le Saint – Esprit a suscité d’autres prophètes qui vont même prouver qu’il a fait beaucoup d’erreurs et de déviations graves. Est – il vraiment prophète, puisqu’il a fait des erreurs ? Oui, il l’est, mais il  a fait des erreurs. Il n’est pas le messager de Laodicée. Quand il a dessiné les sept âges de l’Eglise, ce chandelier portant ces sept âges, il a écrit les noms des différents messagers, sauf le sien. Pourquoi ? Peut – être me diriez – vous que c’est pour faire preuve d’humilité. Moi, je ne le crois pas. Quelqu’un qui a eu l’audace de dire qu’il est né sans péché comme le Seigneur Jésus – Christ, ne pouvait – il pas écrire son nom sur le chandelier ? Entre écrire son nom sur le chandelier et dire qu’on est né sans péché, lequel est grave ? Frères, frère Branham savait ce qu’il faisait. Quand il a dessiné le tableau représentant la stature de l’Homme parfait, il a écrit les noms des six premiers messagers. Mais, quant au nom du septième messager de l’Eglise, il a mis Elie. William Branham n’est pas le septième messager ; c’est plutôt Elie. Et c’est juste. C’est l’Esprit d’Elie qui est l’ange de Laodicée. C’est Lui qui ramène le cœur des enfants aux pères, selon ce que dit l’Ecriture. L’Esprit d’Elie agira au temps du soir, au temps de l’aube et au temps du matin. C’est d’ailleurs Lui le Véritable Messager des temps de la fin. Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Amen ! Ce n’est pas un homme, mais Dieu dans un homme apportant la révélation de Sa propre Parole. Afin que personne ne se glorifie. Quand le Saint – Esprit tombe sur un homme pour lui révéler la Parole du Seigneur, cet homme devient un ambassadeur de Dieu sur terre. Quand ce dernier meurt, le Saint – Esprit tombe sur un autre homme. Et ce, jusqu’à ce que tout soit terminé. Et frère Branham est mort. Il n’est pas encore ressuscité. Il ne devancera personne dans l’enlèvement. Comprenez – vous les spécificités de cet âge de Laodicée ? Frères, si quelqu’un d’autre parmi nous a une autre révélation, qu’il la garde ; souvenez-vous de ce que je vous ai déjà dit : JE NE SUIS PAS INFAILLIBLE ET JE NE CHERCHE PAS A L’ETRE.

Frères, au temps du soir, il y a eu des précurseurs ; au temps de l’aube il y aura des précurseurs ; au temps du matin, il y aura des précurseurs. Vous et moi, nous sommes des précurseurs de la Seconde venue de Christ, si du moins vous annoncez Sa venue par le Saint – Esprit. Parmi ces différents précurseurs, il y en a quelques - uns, choisis par la volonté de Dieu pour recevoir la révélation de la Parole de l’heure. Mais, il n’est pas le Christ Jésus. Je sais qu’il est un christ, mais il n’est pas le Christ. La Bible parle des faux christs au temps de la fin, mais il y a aussi de vrais christs et de vrais prophètes. Christ signifie oint. Messie signifie oint. Vous voyez, nous sommes des messies, des christs, c’est – à – dire des oints. Mais, il n’y a qu’un seul véritable Christ. Et chaque vrai christ annonce la venue du Véritable Christ. C’est dommage qu’on cherche à nous conduire à frère Branham. C’est dommage. Au lieu de prêcher un mort, prêchons celui qui est vivant aux siècles des siècles. Des gens prêchent Branham, la soi–disant vierge Marie, Naomi la prophétesse de l’Eglise de Patmos, Ewald Frank. C’est dommage. Ils ont choisis eux – mêmes la voie de la perdition. Peut – être que quelques – uns parmi vous essayeront un jour de me prêcher, ce serait le péché le plus grave qu’ils aient jamais commis. Nous prêchons Dieu dans l’homme ; pas un homme, mais Dieu dans l’homme.

PENDANT LES TROIS VEILLES DE LA NUIT, C’EST L’ESPRIT D’ELIE QUI EST LE MESSAGER.  CET ESPRIT D’ELIE ETAIT SUR FRERE BRANHAM AU TEMPS DU SOIR. MAIS, IL Y A ENCORE LE TEMPS DE L’AUBE ET LE TEMPS DU MATIN QUI DOIVENT S’ACCOMPLIR. CE SERA LE MEME ESPRIT D’ELIE.

CE QUE DIEU A DIT A FRERE BRANHAM EN AFRIQUE DU SUD

Pendant sa tournée en Afrique du Sud, un message divin d’une importance capitale a été donné. Voici à ce sujet ce qui est écrit dans le livre intitulé "WILLIAM BRANHAM  UN HOMME ENVOYE DE DIEU", à la page 109 : «  La seconde chose fut un émouvant message donné dans l’Esprit et interprété, presque identique à deux autres messages qui allaient être donnés au cours des réunions de frère Branham à différents endroits : un témoignage certain rendu à ce ministère oint de Dieu. Il est exprimé avec une telle puissance qu’il en semble presque extraterrestre. En voici la substance : comme Jean – Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue du Seigneur, de même cet évangéliste était envoyé, avec d’autres de ses semblables, pour réveiller l’esprit des gens et les préparer à Sa seconde venue. ».

Ce message a été repris plusieurs mois après par une autre personne, toujours en esprit, et interprété par une sœur Anna Schrader.

Que dit ce message divin et prophétique ? Il dit ceci :

  1. Jean – Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ
  2. Frère Branham a été envoyé comme précurseur de la seconde venue de Christ, avec d’autres de ses semblables. En d’autres termes, il n’est pas le seul précurseur de la seconde venue du Seigneur.
  3. La mission de ces précurseurs, c’est de réveiller l’esprit des gens et les préparer à la seconde venue de Christ. Le 11 juin 1933, la Voix a dit à frère Branham qu’un message lui a été donné pour préparer la seconde venue de Christ. Vous voyez, ce dernier a donné le coup d’envoi de cette glorieuse préparation de l’Epouse. Comme le dit la prophétie citée plus haut, le Seigneur va susciter d’autres hommes de Dieu comme précurseurs pour jouer le même rôle que celui joué par Jean – Baptiste. Cette mission, c’est d’annoncer la venue de Christ tout en préparant le chemin du Seigneur. Il s’agit de ramener le peuple à la Parole originelle ; pas à un don de guérison ou de miracle, mais à la Parole originelle. Avez – vous noté les termes utilisés par Jean – Baptiste dans ses prédications ? Des termes d’une barbarie sans précédent. Pendant que les autres prêchaient en faisant attention pour ne pas choquer les gens, il crie, disant : «  Races de vipères. » Qui l’eut cru ? Comment quelqu’un qui est rempli du Saint – Esprit dès le sein de sa mère peut – il insulter ses semblables, les traitants de serpents ? D’aucuns pourraient lui dire : «  Jésus dit de ne pas juger, mais toi tu juges. » Chose bizarre, le Seigneur Jésus – Christ aussi a prêché comme Jean – Baptiste. Il a traité les gens de « races de vipères » Il a même maudit les pharisiens, les scribes et les docteurs de la loi, par ce terrible «  Malheur à vous. » Ramener les gens à la Vérité, c’est la mission de tout précurseur de la venue de Christ. C’est un retour total à la Parole ; pas à une dénomination, ni à une église, ni à un homme fut – il prophète ou messager, mais à la Parole, car au commencement était la Parole. Au commencement n’était pas frère Branham, mais la Parole. Au commencement n’était pas frère Moïse, mais la Parole. Rien que la Parole. C’est en 1986, que Dieu pour la première fois a agi dans ma vie en me révélant qui est Christ. Je ne partais même pas à l’église ; je n’avais même pas de Bible ; je ne connaissais ni Branham ni Ewald Frank. En 1990, quand la Voix du Seigneur m’a parlé, Elle m’a dit de chercher à savoir qui est Christ. Pas qui est Branham, mais qui est Christ.  Quand j’ai vu dans une vision le ciel ouvert et quelqu’UN descendre, ce n’était pas William Branham qui était descendu vers moi. Après un jeûne de dix jours ordonné par le Seigneur Jésus – Christ pour me montrer quelque chose, j’ai été ravi en esprit jusqu’à Golgotha. Et là, j’ai vu comment le Fils de l’Homme a été crucifié. La Bible parle déjà de cette crucifixion, mais il m’a fallu cette vision pour que je comprenne véritablement le sens du sang versé pour moi. Dans cette vision, ce n’est pas Branham que j’ai vu crucifié. Pourquoi donc veut – on me détourner de Celui qui a  tant souffert pour moi ? Tous ceux qui prêchent Branham comme étant le Messie sont de faux précurseurs de la seconde venue de Christ.

Frères, après la mort de Jean – Baptiste, l’Esprit d’Elie s’est retiré de la scène jusqu’au temps du soir avec le Message du soir. Après la mort de frère Branham, le même Esprit d’Elie continue d’oindre des gens pour préparer la seconde venue de Christ.

Un jour, je priais entre midi et deux. Puis, j’entendis distinctement ces Paroles : «  Le Dieu d’Elie est sur toi. » La puissance était telle que je tombai sur mes genoux, prosterné. C’était à Bouaké avant la crise militaro – politique. Tout récemment, il y a seulement quelques semaines, en cette année 2008, un frère, Abel surnommé Josué, a eu des révélations étranges. Selon lui, dans la vision qu’il a vue, la Voix du Seigneur lui a dit que frère Moïse est la voix qui crie dans le désert. Puis il a posé cette question au Seigneur : Frère Moïse est donc Jean – Baptiste alors ? Mais, Il lui a dit : « Non. Il n’est pas Jean – Baptiste, mais Elie. Quand il m’a fait part de cette révélation, je me suis souvenu de cette Parole que j’ai entendue moi – même à Bouaké : «  Le Dieu d’Elie est sur toi. » Frères, le Seigneur a dit au frère Josué que frère Moïse est Elie. Il a dit la même chose concernant Jean – Baptiste. Il a dit qu’il était l’Elie qui devait venir. Aujourd’hui, Il appelle frère Moïse Elie. En d’autres termes, le Dieu d’Elie est vraiment sur cet homme. Pour quoi faire ? Pour apporter la Manne Fraîche. Cela vous semble bizarre, n’est – ce pas ? Moi aussi, cela me semble étrange et incompréhensible. Mais qui peut contre la volonté de Dieu ? En disant que l’Esprit d’Elie est sur frère Moïse, et qu’il est Elie, la Parole a identifié ce dernier à l’Ecriture de Malachie 4. 5 – 6. Mais, ne parlons pas de frère Moïse, parlons de Celui qui vient bientôt, le Roi de gloire, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, le Dieu des dieux, l’Alpha et l’Oméga, le Dieu de mon salut : JESUS – CHRIST, l’Invisible qui s’est rendu visible, l’Immortel qui s’est rendu mortel pour nous sauver du péché et de la mort. C’est Lui que je sers, c’est Lui que j’adore, c’est Lui que j’annonce. Quand mon Dieu aura fini avec les nations, Il traitera avec Israël où il y aura aussi des précurseurs.

LES DEUX CHANDELIERS D’APOCALYPSE 11

Prenons Apocalypse 11. 3 – 6. Ici, il est question de deux témoins de Dieu, de deux oliviers, de deux chandeliers que le Seigneur enverra en Israël. Ils prophétiseront pendant mille deux cent soixante jours, c’est – à – dire pendant trois ans et demi. D’après la description biblique, ces deux prophètes auront la carrure de Moïse et d’Elie ; ils auront l’Esprit d’Elie et l’Esprit de Moïse. Comme vous pouvez le constater, l’Esprit de Moïse aussi est promis pour le peuple d’Israël à la fin des temps des nations. L’Esprit de Moïse s’est déjà manifesté en Moïse au temps de Pharaon, sous la forme de la colonne de feu. La nuit, c’était une colonne de feu ; le jour, c’était une colonne de nuée. Mais, c’est le même Esprit, le même Dieu. Cela typifiait ce qui allait se passer au temps de la fin. Je tiens absolument à rappeler qu’une bonne partie du ministère de Moïse s’est déroulée en Afrique, en Egypte. Pensez – y. Et si l’histoire de Dieu se répétait ? Au temps du soir, c’était la Colonne de feu. Je typifie. Au temps du matin ce sera la Colonne de nuée. Souvenez – vous que l’Epouse sera enlevée sur des nuées à la rencontre du Seigneur dans les airs. Souvenez – vous aussi d’Apocalypse 14. 14 – 16, où quelqu’un est assis sur la nuée ; et il a la ressemblance d’un fils d’homme. Dans quel temps sommes – nous ? Au temps du soir avec la Colonne de Feu ? Non, monsieur. Le temps du soir est bel et bien terminé. Nous sommes au temps de la colonne de nuée bien au – delà de minuit.

Frères, Israël aura son réveil avec les deux oliviers d’Apocalypse 11. Ce sont des précurseurs de la seconde venue de Christ en Israël. La première fois, ils l’ont rejeté et crucifié ; la seconde fois, ils le recevront comme leur Dieu, leur Seigneur et leur Sauveur. A leur appel, 144. 000 israélites seront convertis à Christ. Quand ils auront achevé leur ministère, la bête qui monte de l’abîme les vaincra. Ils seront tués. Mais, après trois jours et demi, un « esprit de vie venant de Dieu » entrera en eux et ils ressusciteront et seront enlevés DANS LA NUEE. Pensez – y.

Le message que prêcheront ces deux prophètes aura pour aboutissement le scellement du Saint – Esprit. C’est le but sublime et divin de tout véritable ministère ordonné par Dieu. Frères, quand un ministère n’a pas pour vocation céleste de nous conduire au baptême du Saint – Esprit, c’est un ministère dangereux. C’est pourquoi je vous mets toujours en garde contre la doctrine branhamiste qui consiste à conduire les gens à un mortel, à la lecture des brochures de Branham et des lettres circulaires d’Ewald Frank. Au lieu de nous dire ce qu’il faut faire pour être rempli du Saint – Esprit, on nous demande de lire seulement les écrits des hommes qui sont d’ailleurs truffés d’erreur. Quand les deux chandeliers apporteront la Parole révélée, c’est 144. 000 personnes qui seront scellées pour le Royaume des cieux. L’Ecriture dit que leurs fronts seront marqués du Sceau de Dieu. Après ce scellement la terre sera détruite. Pas avant. C’est en tous cas ce que dit la Parole dans Apocalypse 7.1 – 4. Frères, c’est seulement quand les 144. 000  auront été marqués du Sceau de Dieu que l’ordre sera donné de « faire du mal à la terre et à la mer. » Pas après la mort de Branham, je suis désolé. C’est seulement après la mort et la résurrection du dernier Elie qui apparaîtra en Israël, que la terre sera détruite. Et le dernier Elie, ce n’est pas frère Branham. Comment donc ce dernier a pu prétendre que c’est «  aussitôt » après sa mort que la terre sera brûlée ? Je préférerais qu’on puisse lui poser la question. Moi ce que je sais, c’est ce que dit l’Ecriture. Et cette Parole dit que les 144. 000 seront scellés ; et après cela, la terre sera  détruite. Et les 144. 000 seront appelés à la repentance et à la conversion à Christ qu’au travers du ministère d’Elie et du ministère de Moïse. Frères, le dernier prophète qui aura l’Esprit d’Elie sera manifesté en Israël. C’est lui, le dernier Elie qui accomplira entièrement Malachie 4. 5 – 6. Cette Parole de l’Ecriture dit : «   Voici, je vous envoie Elie le prophète,

Avant que le jour de l’Eternel n’arrive, ce jour grand et terrible. » Comment voulez – vous que ce soit frère Branham, un homme des nations, qui accomplisse totalement cette prophétie. Frère Branham en s’attribuant lui – même ce privilège est sorti de la Parole. Je sais que c’est dur pour quelques – uns d’entre vous de supporter ce que je dis, mais je n’ai nullement l’intention de blesser personne. Cette prétention de William Branham n’est pas fondée bibliquement. Frères, la terre ne sera jamais détruite tant que l’Elie qui doit venir en Israël pour les 144. 000 ne sera pas manifesté. WILLIAM BRANHAM N’EST PAS LE DERNIER PROPHETE. C’est la Parole. Les derniers prophètes promis se lèveront en Israël. Mais dans l’Eglise des nations, il n’est pas le dernier prophète, je suis désolé.

POURQUOI WILLIAM BRANHAM N’EST PAS LE DERNIER PROPHETE ?

Frères, William Branham n’est pas le dernier prophète. On l’a déjà vu. Mais, je veux qu’on prenne une autre Parole de l’Ecriture. C’est la Parole qui est la Vérité ; c’est Dieu qui est vrai, tout homme est menteur. Branham a dit qu’il était le dernier prophète, et que juste après sa mort, la terre serait détruite. Cela est – il arrivé ? Non. Quelle conclusion tirer ? Il n’est pas le dernier prophète. Même dans l’Eglise de Dieu, il n’est pas le dernier prophète. Il est peut – être le dernier prophète des branhamistes, mais pas le dernier de l’Eglise de Christ. Je vais en apporter les preuves scripturaires. Je ne peux que parler par la Parole. Que dit cette Parole dans Ephésiens 4.11 – 15 ?

Prenons le verset 11 : «  Il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs. » Nous sommes ici en présence de cinq ministères de la Parole au sein de l’Eglise de Dieu. Ce sont aussi des dons divins faits au Corps de Christ. Oui, Monsieur ! Le prophète est un don de Dieu à l’Eglise ; ce n’est pas seulement un titre, mais un don divin. C’est la même chose pour les autres ministères. Ce sont des dons de Dieu, tout serviteur de Jésus est un don de Dieu. En tant que prédicateur exerçant le ministère prophétique je suis un don de Dieu pour le Tabernacle le Chandelier. Le verset 11 est clair ; le Seigneur après Sa résurrection et Son élévation au ciel, a donné des dons ministériels à l’Eglise. Et parmi tous ces dons, figurent les prophètes.

Prenons le verset 12, qui nous donne les raisons de ces dons ministériels : «  Pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ. » Les prophètes et les autres ministres de la Parole ont pour vocation céleste de perfectionner et d’édifier les saints, le Corps de Christ qui est l’Eglise. Après la mort de frère Branham, l’Eglise est encore sur terre. Pourquoi n’a – t – elle pas été enlevée si ce dernier est le dernier prophète ? Frères, si le Corps de Christ est encore sur terre, il lui faut des prophètes, des apôtres, des docteurs, des évangélistes et des pasteurs pour son perfectionnement et son édification.

Prenons le verset 13 : « Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ. » Les cinq ministères sont suscités et seront exercés jusqu’à ce que nous parvenions à quatre choses :

  1. L’unité de la foi : Est – ce que tous les enfants de Dieu sont parvenus à l’unité de la foi ? Je crois que non. Il y en a encore beaucoup qui ne sont pas encore sortis du monde. Tant que tous ceux – là ne parviennent pas à l’unité de la foi, tous les ministères de la Parole continueront d’exister. Ils ne peuvent cesser après la mort de tel ou tel.
  2. La connaissance du Fils de Dieu : Est – ce que tous les enfants de Dieu ont cette connaissance du Fils de Dieu ? Je crois que non. Il y en a qui croient que William Branham est Jésus – Christ ; que le Pape est le vicaire de Christ, donc Christ Lui – même avec le pouvoir de l’infaillibilité. Il leur faut ces cinq ministères de la Parole pour être éclairés par le Saint – Esprit.
  3. L’état d’homme fait : le dernier à entrer dans le Royaume des cieux doit atteindre cet état d’homme fait. Et comme il n’est pas encore entré, les cinq ministères sont tous toujours indispensables. A moins qu’on me dise que ce dernier – là est entré avant la mort de Branham.
  4. La stature parfaite de Christ : J’espère que ceux qui prêchent Branham ont atteint cette stature  parfaite de Christ ; sinon, il nous faut toujours tous les ministères selon Ephésiens 4. 11. La mission d’un véritable homme de Dieu, c’est de conduire l’Eglise du Seigneur à la stature parfaite de Christ. Pour pouvoir accomplir cette œuvre, il doit être lui – même investi d’une mission divine ; il doit être revêtu de la puissance d’En – Haut, des dons spirituels appropriés. En un mot, il doit avoir des capacités surnaturelles. La stature parfaite de Christ s’acquiert essentiellement par le moyen de la pure Parole et de la plénitude du Saint – Esprit. Comment parvenir à cette stature parfaite de Christ doit être notre préoccupation majeure. Les branhamistes veulent tous ressembler à Branham, c’est bien, mais ce n’est pas ce que demande la Parole. Une autre question me vient à l’esprit : comment pourrai – je conduire mon frère à la stature parfaite de Christ, si moi – même je n’y ai pas été conduit ? Frères, que toutes nos prédications convergent vers Christ. Cherchons au travers de la Parole et de la puissance du Saint – Esprit à parvenir à la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait et à la stature parfaite de Christ. Dieu Lui – même pourvoit à cela en suscitant aujourd’hui encore des prophètes, des docteurs, des apôtres, des évangélistes et des pasteurs. C’est l’ensemble de ces cinq ministères de la Parole qui amènent l’Epouse à son achèvement.

Prenons le verset 14 ; Ephésiens 4. 14 : «  Afin que nous ne soyons plus des enfants flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction. » Pourquoi les cinq ministères aujourd’hui ? C’est pour nous protéger contre les faux docteurs et les faux prophètes ; et pour que nous ne soyons plus séduits et emportés à tout vent de doctrine. Ceux qui prétendent que Branham est le dernier prophète sont obligés de reconnaître que « ce dernier prophète » a enseigné des fausses doctrines. C’est pourquoi le Seigneur doit susciter d’autres prophètes venant avec la Parole pour la restitution et pour corriger les déviations de Branham. Tenez ! Ce dernier a dit que Judas Iscariot est sanctifié et sauvé, tandis que le Seigneur Jésus – Christ, Lui,  dit que ce dernier est perdu et fils de perdition. Et ceux qui sont emportés à tout vent de doctrine, enseignent sans discernement cette fausse doctrine de Branham. Les vrais ministères suscités par Dieu sont comme des protections pour l’Eglise. Au travers d’eux, Celui – ci garde Son Corps des faussetés doctrinales et des faux prophètes. Ce sont de véritables remparts. Regardez les branhamistes ! Ils sont emportés à tout vent de doctrine. Les uns croient que les sept tonnerres d’Apocalypse 10Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus… » En d’autres termes, Dieu suscitera des prophètes, des docteurs, des évangélistes, des pasteurs, des apôtres, JUSQU'A CE QUE nous soyons TOUS parvenus à l’unité de la foi. Tant qu’on n’aura pas atteint l’unité de la foi, la connaissance du Fils de Dieu, l’état d’homme fait et la stature parfaite de Christ, il y aura des ministres de l’Evangile. La Bible ne dit pas «  jusqu’à la mort de Branham. » Mais, jusqu’à ce que nous parvenions tous à la stature parfaite de Christ. sont révélés ; les autres croient le contraire. Et TOUS jurent par Branham. S’il y avait d’authentiques appelés, ils auraient compris leurs déviations et chercheraient à revenir à la Parole. Il y a des branhamistes  appelés grâcistes ; ils ont dépassé la ligne de la grâce pour se retrouver dans la disgrâce et le désordre. Ils sont emportés à tout vent de doctrine parce qu’il n’y a pas de véritables appelés de Dieu pour les amener à la Parole par le Saint – Esprit. Ce sont tous des répétiteurs de ce que Branham a dit. Ils font ce qu’ils appellent eux – mêmes, le mot à mot. Moi, je ne fais pas le mot à mot. Je n’arrive pas à le faire. J’ai essayé vainement. Je préfère citer la Parole qui me jugera que de citer sans discernement un homme dont les déviations sont apparentes. Me citer dans des prédications n’est rien d’autre qu’un péché. Frères, nous avons toujours besoin des cinq ministères. Méditez la Parole et vous comprendrez mieux.  Au verset 14, il écrit ceci : «

Frères, tous les ministères d’Ephésiens 4. 11 et tous ceux qui les exercent sont des précurseurs de la seconde venue de Christ. Que chacun travaille à son salut comme le dit l’Ecriture que de prêter attention aux élucubrations des soi – disant prophètes et messagers qui essaient de détourner les gens pour leur propre gloire. Je crois que Branham était un prophète de Dieu ; mais il n’est pas le dernier. Je ne dis que ce que je sais. Je ne peux empêcher personne de croire le contraire. S’il est le dernier, pourquoi l’Eglise n’a-t-elle pas été enlevée ? Et pourquoi les branhamistes n’arrivent pas à s’entendre sur les enseignements de Branham ? Ce dernier dit que Dieu l’a envoyé pour rétablir toutes choses, pourquoi donc découvrons – nous des choses erronées dans ses prédications ?


BRANHAM A – T – IL DIT QU’IL EST LE PRECURSEUR DE CHRIST ?

OUI, il l’a dit. Le 18 mars 1962, il a prêché sur "LA

PAROLE PARLEE EST LA SEMENCE ORIGINELLE" A la page 15, il dit : «  Je crois que ma mission envers la terre, quelle est – elle ? Elle est d’être le précurseur de la Parole qui vient, de la Parole qui vient et qui est Christ. » Branham a – t – il dit qu’il était le précurseur de Christ ? Oui, il l’a dit. Il est affirmatif et catégorique. Mais, le 29 décembre 1963, il est devenu moins affirmatif et catégorique. En effet dans la brochure " TOURNEZ LES REGARDS VERS CHRIST" à la page 8, paragraphe 52, il dit : «  Ce n’est peut – être pas moi qui le ferai, mais ce Message présentera Jésus – Christ au monde. Car comme Jean – Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue, le Message sera le précurseur de la seconde venue. » De toutes les façons le message et le messager font un. William Branham dit donc qu’il est le précurseur de la seconde venue de Christ.

Frères, après frère Branham, il y a d’autres prophètes, d’autres apôtres ; ce sont aussi des précurseurs dans la mesure où ils annoncent la venue du Messie. Chaque précurseur a en lui l’Esprit de Christ, qui annonce la venue du Seigneur. En définitive, qui est le Véritable précurseur ?


LE VERITABLE PRECURSEUR : L’ESPRIT DE CHRIST

C’est l’Esprit de Christ qui est le Véritable précurseur de Christ. C’est Dieu annonçant Sa propre venue en utilisant des lèvres humaines. Ainsi personne ne pourra se glorifier. Dans 1 Pierre 1. 10 – 11, il est dit que «  les prophètes qui ont prophétisé touchant la grâce », ont parlé des souffrances de Christ et de la gloire dont elles seraient suivies, par l’Esprit de Christ qui était en eux. En Esaïe le prophète, était l’Esprit de Christ qui a prophétisé les souffrances du Seigneur. Vous voyez, le Véritable précurseur de Christ, c’est l’Esprit du Seigneur. Le même prophète Esaïe avait l’Esprit de Christ en lui quand il prophétisa la naissance du Messie. C’était l’Esprit de Christ annonçant Sa propre venue. C’est Lui le Véritable précurseur de Christ. Soyons – donc remplis du Saint – Esprit afin d’annoncer Christ par Son propre Esprit. Que Dieu seul soit reconnu pour vrai, et tout homme pour menteur !

Que Dieu vous bénisse !


EXAMINEZ TOUT CE QUE JE VIENS DE DIRE PAR LA PAROLE.

RETENEZ SEULEMENT CE QUI EST CONFORME AUX ECRITURES.

TOUT LE RESTE DOIT ETRE JETE A LA POUBELLE. Amen !


Que Dieu vous bénisse ! J’espère que je n’ai pas été trop long.

Dieu vous bénisse !


FRERE CHRIST-MOÏSE

Mise à jour le Lundi, 25 Octobre 2010 12:17
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix