Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 25 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
235
Hier :
506
Semaine :
741
Mois :
235
Total :
3677925
Il y a 15 utilisateurs en ligne
-
15 invités


LES BRANHAMISTES PENSENT FAIRE OUBLIER LE NOM DU SEIGNEUR JESUS PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Jeudi, 21 Octobre 2010 14:13

Message oral du Dimanche 05 Avril 2008, Yopougon Wassakara, Abidjan, Côte d’Ivoire.

Bonjour tout le monde. Hier nous étions à Akradio dans la région de Dabou. J’étais avec mon épouse, les frères Anicet, Israël, Gédéon, Emmanuel, Jules, Abel, Hermann, et les sœurs Prisca, Tabitha et Mireille. Nous avons accompagné le frère Laurent qui devait verser la dot pour  la sœur Léa. Nous avons été très bien reçus, et tout s’est bien passé par la grâce de Dieu. Que toute la gloire soit rendue au Seigneur Jésus-Christ.

Frères, ce matin voici le thème qu’on va développer : "LES BRANHAMISTES PENSENT FAIRE OUBLIER LE NOM DU SEIGNEUR JESUS."

C’est un thème étrange, n’est-ce pas ? Je n’ai rien contre les branhamistes et je respecte leur foi et leurs enseignements, mais j’embouche la trompette de la Parole pour réveiller votre esprit et vous mettre en garde contre les doctrines de démons. C’est moi que Dieu a établi pour veiller sur vos âmes selon Hébreux 13.17. J’ai commencé à côtoyer ces gens-là à partir de 1995. Mais, deux ans plus tard, dans une vision, une Voix venant du ciel m’a ordonné de me séparer des branhamistes. Que Dieu me garde de toute parole méchante contre qui que ce soit ; qu’Il m’aide en revanche à proclamer Sa Parole comme il se doit. J’ai remarqué qu’il y a des gens qui cherchent par tous les moyens plus ou moins subtiles  à faire oublier le précieux nom de Jésus. Je peux citer un certain Paul Mousso qui dit que Jésus n’a pas existé ; un certain Papa Nouveau et j’en passe. Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous lisons l’Ecriture dans JEREMIE 23. 25 – 27 : « J’ai entendu ce que disent les prophètes qui prophétisent en mon nom le mensonge, disant : J’ai eu un songe ! J’ai eu un songe ! Jusques à quand ces prophètes veulent-ils prophétiser le mensonge,

Prophétiser la tromperie de leur cœur ?

Ils pensent faire oublier mon nom à mon peuple Par les songes que chacun d’eux racontent à son prochain Comme leurs pères ont oublié mon nom pour Baal. »

Le Seigneur parle avec dépit des faux prophètes qui utilisent son nom pour semer la zizanie parmi son peuple. Il dit que ces prophètes prophétisent le mensonge, la tromperie, les vaines visions de leur cœur. Quel est l’objectif inavoué de ces faux prophètes ? Ils sont de deux ordres essentiellement d’après l’Ecriture que nous venons de lire :

Faire oublier le nom du Seigneur

Honorer le nom de Baal

Ces deux objectifs sont intimement liés, l’un conduisant inéluctablement à l’autre. Dans l’Ancien Testament comme dans le Nouveau, des gens ont cherché à faire disparaître le nom du Seigneur ou à atténuer sa puissance et sa gloire. Par exemple, quand on baptise dans les titres de Père, Fils et Saint-Esprit, c’est pour nous faire oublier le nom du Seigneur. Quand on chante des cantiques à la gloire d’une certaine mère de Dieu, c’est également pour essayer de nous faire oublier le merveilleux nom de Jésus. J’ai eu l’occasion d’assister à des cultes dédiés à la vierge Marie des catholiques. Pendant ces cultes, tout est fait et dit à la gloire de la vierge à qui on attribue les mêmes attributs divins que l’Ecriture confère au Seigneur Jésus-Christ. Le nom de Jésus n’est même pas prononcé. Quand les catholiques font le chapelet, il y a plus de «  JE VOUS SALUE MARIE » que le «  LE NOTRE PERE. » Cela n’est pas le fait du hasard. C’est pour qu’on donne plus de gloire à la vierge Marie, qui a été déclarée mère de Dieu par la volonté d’un Pape, qu’on en donne à Jésus. Et la mère, qui a donné naissance au Fils reçoit les mêmes honneurs sinon plus que le Fils ; celle-ci a été faite co-médiatrice avec le Fils. Elle aussi est née sans péché comme le Fils. Pour aller à Jésus, il faut passer par la vierge. Mais, les catholiques ne sont pas les seuls à vouloir faire oublier le nom du Seigneur à son peuple ; il y a aussi les branhamistes. Ces derniers sont plus subtils et plus rusés que les catholiques, en ce sens qu’ils n’affichent pas ouvertement cette volonté d’atténuer la gloire du nom de Jésus au profit du nom du prophète-messager William Branham. JE SUIS CONVAINCU DE LA VERACITE DU MESSAGE DE LA FIN DES TEMPS. MAIS JE PROTESTE CONTRE LES DOCTRINES BRANHAMISTES QUI SONT DE VERITABLES DOCTRINES DE DEMONS. Si vous avez un jour le malheur d’assister à un culte branhamiste, vous risquez de ne pas entendre, ne serait-ce qu’une fois, le nom du Seigneur Jésus-Christ de la bouche du prédicateur. Du début à la fin, c’est le nom de Branham qui est proclamé dans une litanie digne du service funèbre. C’est pourquoi je pense que les branhamistes pensent nous faire oublier le nom du Seigneur Jésus-Christ. Ils ont réussi à le faire avec certaines personnes qui ne jurent que par Branham, qui ne prêchent que ce nom de Branham. Il semblerait qu’il y a même des extrémistes qui osent baptiser au nom de Branham. Pourquoi ? Ils auraient reçu une révélation selon laquelle, William Marrion Branham serait le nom nouveau de Jésus. Ces faux prophètes et ces faux docteurs par les fausses révélations et autres mensonges, pensent faire oublier le nom de Jésus à son peuple. Au lieu de conduire les gens à Christ, ils les amènent à l’abattoir en leur présentant Branham comme étant le dernier prophète. Les frankistes aussi font ce qu’ils peuvent pour rendre le nom de Frank  important que celui du Seigneur Jésus-Christ Lui-même. Les branhamistes disent : «  Si tu ne crois pas en Branham, tu iras en enfer. » Maintenant ce sont les frankistes qui apportent cet enseignement de démon : «  Si tu ne crois pas en Frank, tu es perdu. » Ce sont des doctrines de démons dont le but est de nous éloigner du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. Le seul nom qui est donné sous le ciel par lequel nous sommes sauvés, c’est le Nom de Jésus. Et non le nom de Pierre ou de Paul, de Branham ou de Frank. Le nom de Branham ne peut sauver personne, pas plus que celui d’Ewald Frank. Si quelqu’un dit le contraire, c’est qu’il est possédé du diable et prêche des doctrines de démons. A cause de ces faux docteurs, plusieurs personnes ont abandonné la foi et la saine doctrine pour s’attacher à des doctrines de démons et à des esprits séducteurs comme le dit l’Ecriture dans 1 Timothée 4. 1. Dans 2 Timothée 4. 2-4, le Saint-Esprit dit : « il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » Ne nous y trompons pas : nous sommes dans ce temps-là. Que feront les gens ?

Ils ne supporteront pas la saine    doctrine.

Ils auront la démangeaison d’entendre des choses agréables.

Ils détourneront leurs oreilles de la vérité.

Voyez si ces trois choses ne se trouvent pas dans le branhamisme. En effet, ils ne supportent pas la saine doctrine selon laquelle  personne ne connaît ni le jour ni l’heure de la seconde venue de Jésus. Suivant l’enseignement de Branham, ils disent que Jésus est venu en 1977. Pour eux, l’Epouse du Seigneur est depuis cette date dans le millénium. Je veux rappeler que c’est Branham lui-même qui a prédit que l’année 1977 serait l’année de la fin du monde. Ewald Frank, emboîtant le pas à Branham, a prédit que l’Eglise serait enlevée avant 1977 dans sa brochure "LA PAROLE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT". Branham et Ewald Frank ont détourné leurs oreilles de la vérité. Et ils ont donné de fausses prophéties. Les branhamistes ont la démangeaison d’entendre des choses agréables comme les soucoupes volantes qui seraient des anges de Dieu, comme la présence du cheval, du divan et du chien de Branham au ciel ; comme les récits de la chasse et de la pêche de ce dernier ; comme Branham est le nouveau nom de Jésus ; comme Branham est né sans péché, et qu’il est infaillible. Ils ne supportent pas la saine doctrine selon laquelle tous les hommes ont péché, y compris Branham. Ils ne supportent pas la saine doctrine selon laquelle Jésus seul est infaillible, et que par conséquent Branham peut se tromper et s’est trompé. Frères, j’ai appris par le frère Ghislain dont les parents sont frankistes, qu’Ewald Frank était monté au créneau le dimanche dernier pour mettre ses ouailles en garde contre un ivoirien qui dit que Branham s’est trompé. Je le répète encore aujourd’hui, Branham s’est trompé ; il a prêché des faussetés ; il a fait de fausses prédictions ; et il est toujours malgré cela le prophète de Dieu. Ewald Frank peut dire ce qu’il veut, et mettre les frankistes en garde contre moi, mais je sais une chose : Branham s’est trompé, et j’ai des preuves irréfutables tirées de ses propres brochures. Frères, moi aussi, je vous mets en garde contre le frankisme. Si c’est pour me dire que Branham est infaillible, ce n’est pas la peine. Car, moi, ce que je veux, c’est la saine doctrine. Je ne permettrai à personne de me raconter des fables. Branham était un prophète de Dieu, mais il s’est trompé. Car tout homme se trompe ; c’est cela la saine doctrine. N’ayez aucune crainte. Les branhamistes, en disant que frère Branham est infaillible, qu’il est né sans péché, ils veulent tout simplement nous amener à oublier le nom de notre précieux Seigneur et sauveur Jésus-Christ. Ils veulent nous inciter à servir d’autres dieux, comme le catholicisme a réussi à détourner les gens de Jésus le Sauveur. Quel en est le résultat ? L’adoration de l’esprit de la vierge Marie, qui est un mauvais esprit. Personne ne peut prouver véritablement que la femme qui apparaît aux gens est la mère de Jésus dont parle la Bible. Ce sont des histoires, des fables savamment montées par le diable pour faire oublier le nom de Jésus le Sauveur. Mais nous, nous n’oublierons jamais le précieux nom de Jésus. C’est ce nom-là que Dieu a porté quand Il fut fait homme. C’est en ce nom que nous avons le pardon de nos péchés ; c’est en ce nom que nous sommes sauvés ; c’est dans ce nom-là que le Dieu infiniment Suprême s’est révélé au monde entier. Dans l’Eglise de Christ, tout ce que nous faisons en actes et en paroles, nous le faisons au nom du Seigneur Jésus-Christ pour la gloire de Dieu le Père, selon Colossiens 3. 17. Comment se fait-il qu’aujourd’hui, c’est au nom de Branham qu’on veut tout faire ? Comment se fait-il que c’est au nom de la vierge Marie qu’on essaie de tout faire ? La raison, c’est qu’on cherche à nous faire oublier le nom du Seigneur, afin que nous servions des faux dieux, des divinités païennes.

Prenons Actes 4.17 : «  Mais, afin que la chose ne se répande pas davantage parmi le peuple, défendons-leur avec menaces de parler désormais à qui que ce soit en ce nom-là. » C’était le diable qui a parlé par la bouche des chefs du peuple, des anciens d’Israël, des scribes, des pharisiens et des sadducéens. Qu’a-t-il dit ? Qu’on ne parle plus de ce nom, et qu’on ne parle plus en ce nom. Son intention était claire : faire disparaître le nom de Jésus. Il a alors changé de stratégie en inspirant un faux baptême dans les titres de Père, Fils et Saint-Esprit. Avec la légion de Marie, on parle de moins en moins en ce nom pendant les prières. Avec les branhamistes, ce puissant nom de Dieu est remplacé par le nom d’un homme, d’un simple mortel, d’un pécheur sauvé par grâce comme nous ; un nom  qui ne peut ni sauver ni guérir ni  donner la vie éternelle. Le nom de Branham ne peut sauver personne, pas plus que celui de la vierge Marie des catholiques. Le nom de Jésus est oublié par beaucoup de personnes à cause des faux prophètes avec leurs enseignements qui éloignent du Seigneur de vie. Les branhamistes disent que pour être sauvé, il faut croire d’abord en Branham. Quant aux frankistes, ils disent qu’il faut croire en Frank pour pouvoir être enlevé. Tout cela paraît agréable aux oreilles de certaines personnes. Mais que dit l’Ecriture ? Dit-elle de croire en Branham pour être sauvé ? Ou en Frank pour être enlevé ? Qu’on me montre une seule Parole de l’Ecriture et je me tairai à jamais. Une seule Parole de l’Ecriture. Selon les Ecritures, ceux qui sont morts en Christ ressusciteront premièrement,  pas ceux qui sont morts en Branham, ni en Frank. Ce sont des hommes de Dieu. Et Dieu dit de croire en ses serviteurs, parce que ceux-ci ne parlent pas d’eux-mêmes, mais de Lui et de sa part. Si Branham a dit quelque chose de la part de Jésus, et si après vérification par les Ecritures, cela est vrai, croyez. Mais si cela ne s’accorde pas avec la Parole, ne croyez pas. Si ce que je dis n’est pas conforme à la Parole, ne croyez pas. Si c’est conforme, alors croyez. Si quelqu’un vient vous prêcher le nom de Branham, d’Ewald Frank ou de Kacou Philippe, éloignez-vous de lui le plus rapidement possible. S’ils vous parlent de Christ, écoutez-les et éprouvez leurs esprits pour voir s’ils sont de Dieu. Prenez garde à cette Parle de l’Ecriture : «  Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : salut. » Maintenant, ayez l’extrême obligeance de répondre à ces questions :

Quand on dit que Branham est né sans péché, est-ce la doctrine de Christ ?

Quand on dit qu’il est infaillible, est-ce la doctrine de Christ ?

Quand on dit que la vierge Marie est née sans péché, est-ce la doctrine de Christ ?

Quand on dit que l’enlèvement a déjà eu lieu et que l’Epouse du Seigneur est en train d’expérimenter le règne de mille ans, est-ce la doctrine de Christ ?

Quand les branhamistes s’imposent les mains mutuellement pendant le lavage des pieds, est-ce la doctrine  de Christ ?

Quand on paie sa dîme en argent, est-ce la doctrine de Christ ?

Ceux qui enseignent ces choses ont-ils le Père et le Fils ? Ont-ils connu Dieu ?

Les branhamistes, les catholiques et bien d’autres vont plus loin que la doctrine de Christ, la saine doctrine. Je prie que le Seigneur nous garde de ces choses-là. Qui est mort pour vous à la croix ? Branham ou Jésus ? Si c’est Jésus, alors glorifiez son nom. Si c’est Branham, glorifiez-le. Il y a une Parole de l’Ecriture que je vais citer pour vous montrer la gravité de ce que font ceux qui s’obstinent à vénérer Branham. C’est Jean 16. 13-14 : «  Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra ce qui est à moi et vous l’annoncera. » Vous voyez, le Saint-Esprit Lui-même doit glorifier Jésus. Et il y a des gens qui glorifient la vierge Marie, Branham et autres. Ce qui est bizarre, c’est que ces gens-là se défendent toujours en disant ceci : «  On n’adore pas, mais on vénère. On ne glorifie pas Branham, mais on le cite comme on cite l’apôtre Paul. » Ils ont toujours des échappatoires, des excuses. Quand des gens passent des heures et des heures à ne parler que de Branham, sans effleurer même le nom de Jésus, dites-moi que ce n’est pas une forme de culte de la personnalité, une forme d’adoration. Quand les murs de quelqu’un sont couverts d’images de Branham et de la vierge Marie, qui sont déjà morts, dites-moi que ce n’est qu’un hommage rendu à ces personnes-là. Pourquoi quelqu’un se permettrait-il d’avoir chez lui la photo de quelqu’un qu’il n’a jamais vu de sa vie ? Et n’oubliez surtout pas que nous sommes dans un domaine purement spirituel et que ces photos et autres images des soi-disant saints revêtent aussi une signification spirituelle. Même quand vous trouvez chez le païen le poster d’Alpha Blondy, c’est un hommage rendu à cet artiste de reggae. Même si c’est la photo de votre femme, c’est une façon de l’honorer. Tous ceux qui entrent chez vous sont frappés par cette photo. Et cela montre que vous êtes attachés à votre femme. C’est exactement la même chose, à la différence que Branham et la vierge Marie sont décédés. Les branhamistes vont en pèlerinage à Jeffersonville ; ils n’ont rien à envier aux catholiques qui vont à Lourdes leur lieu saint, ni aux christianistes célestes qui se rendent au Nigeria pour adorer au mépris de cette Parole de l’Ecriture : « L’heure vient et elle est déjà là où ce ne sera ni sur la montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. » Quand un pasteur branhamiste arrive à aller à Jeffersonville pour prêcher, c’est une grande promotion pour lui. L’Eglise Universelle va souvent en Israël, exactement comme les mahométans vont à la Mecque. J’ai fini par dire ceci : il  n’y a pas trop de différence entre le branhamisme et le catholicisme ; entre le branhamisme et l’islam. C’est le même esprit. Les mahométans ont leur prophète qui est infaillible et contre qui on ne doit rien dire. Les  branhamistes ont leur prophète qu’ils disent être infaillible et contre qui on ne doit rien dire. Les mahométans commencent toujours par dire le nom de Mahomet avant de dire quoi que ce soit ; les branhamistes ne peuvent pas parler sans mentionner le nom de Branham. C’est accidentellement qu’ils font allusion au Seigneur. Or, moi, je mentionne Branham accidentellement, et c’est ce qu’il faut faire. Amen ! En tout cas pour celui qui est vraiment né de nouveau et qui a expérimenté le baptême du Saint-Esprit, c’est ce qu’il faut faire. Les mahométans ont leur coran qu’ils disent être descendu du ciel, donc parfait et incorrigible. Tout ce mensonge pour qu’on ne dise rien contre ce livre. Les branhamistes aussi ont leurs brochures qui sont les prédications de Branham. Ces brochures, selon eux sont d’une perfection absolue, donc incorrigibles ; elles mêmes sont au-dessus de la Bible. Mais, en vérité elles ne sont pas aussi parfaites que ça. On y trouve beaucoup de choses contraires à la Parole de Vérité. Les catholiques aussi ont leur missel qui remplace la Bible. Dites-moi que ce n’est pas la même inspiration, et je vous dirai  ce qui est en vous.  Et tout cela, c’est pour nous faire oublier la vraie Parole du Seigneur. On reproche aux catholiques de lire le missel qui ne reflète pas la vérité de Dieu. Mais les branhamistes aussi ont leurs brochures qui ne reflètent pas toujours la vérité de Dieu. Pourquoi donc condamner les catholiques ? J’ai écrit sur les défauts du Message du Soir de frère Branham en m’appuyant sur la Bible. Relisez cette brochure et vous verrez que William Branham n’est pas aussi infaillible qu’on veut le faire croire. Que personne ne s’éloigne de la Bible ; en tout cas pour ceux qui savent lire. Pour les autres, j’essayerai par la grâce de Dieu de leur expliquer les choses de Dieu. Que personne ne change le nom de Jésus en celui de Branham.

Du vivant de Branham déjà, le diable a inspiré des gens qui disaient que ce dernier était Jésus-Christ en chair et en os. Ces gens-là adoraient déjà Branham qu’ils considéraient comme Dieu Lui-même venu en chair dans toute Sa puissance pour révéler toute Sa Parole. Le nom de Branham était devenu pour ces hommes égarés, un objet d’adoration. C’est exactement ce même démon qui continue d’agir dans les fils de perdition aujourd’hui ; sinon comment comprendre que des chrétiens qui savent que le seul nom que Dieu a donné pour le salut des hommes, pour le pardon des péchés, pour l’entrée au ciel, c’est Jésus-Christ, et qu’ils s’en détournent pour glorifier le nom d’un mortel comme Branham. Ces gens-là sont condamnés dès le commencement ; ils ne sont pas de Dieu ; car ceux qui sont de Dieu écoutent la Parole de Dieu. Et cette Parole dit que le seul nom dans lequel nous devons nous reconnaître et tout faire, c’est le nom de Jésus. Depuis l’Ancien Testament, les prophètes ne parlaient que de Lui ; chaque verset biblique parle de Lui ; chaque psaume chante son nom ; chaque ange du ciel chante son nom ; chaque séraphin chante son nom ; chaque chérubin chante son nom ; chaque étoile chante son nom, chaque être vivant chante son nom. Je vais vous rappeler, frères, ce qui s’est passé à la naissance de Jésus ainsi qu’à sa mort afin que vous sachiez pourquoi c’est Lui seul qui mérite la gloire, l’élévation, l’adoration, la puissance, les honneurs et les hommages. Avant sa naissance, plus de cinq cents ans avant cet évènement heureux, le prophète Esaïe avait prophétisé en disant : « La vierge concevra et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel. » (Esaïe 7.14, version Darby). Dans Luc 1.26-35, il est écrit ceci : «  Et au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu… à une vierge, fiancée, à un homme dont le nom était Joseph… Et le nom de la vierge était Marie… Et l’ange lui dit : Tu concevras dans ton ventre, et tu enfanteras un fils, et tu appelleras son nom Jésus. Il sera grand et sera appelé le Fils du Très- Haut ; et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père… Et Marie dit à l’ange ; Comment ceci arrivera-t-il puisque je ne connais pas d’homme ? Et l’ange répondant lui dit : l’Esprit Saint  viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ; c’est pourquoi aussi la sainte chose qui naîtra sera appelée Fils de Dieu. » Frères, la naissance de notre Seigneur Jésus-Christ a été l’affaire de Dieu seul, sans aucune intervention humaine. Cette naissance est la manifestation de la promesse divine faite dans Esaïe 7.14. Et d’après les prophéties, l’enfant qui naîtra de la vierge Marie sera appelé Fils de Dieu, Fils du Très-Haut ; Il sera Saint. Je veux maintenant poser cette question aux branhamistes : Dans quelle partie des Ecritures la naissance de Branham a été prophétisée ? Quel est le prophète de l’Ancien Testament qui a parlé de sa naissance ? Branham a-t-il  été proclamé à sa naissance Fils du Très-Haut et héritier du trône de David ? Bien sûr que non. Pourquoi donc vouloir coûte que coûte vénérer son nom ? Dans Luc 2.10-11, le Seigneur Dieu Tout-Puissant a accompli Sa Parole : Christ est né. Ce jour-là, un ange du Seigneur apparut à des bergers, et leur dit :    « Ne craignez pas car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie ; c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. » Le Sauveur est né, c’est le Christ Jésus, et non William Branham. Il est né d’une femme vierge, tandis que Branham est né d’une femme qui connaissait déjà l’homme. Il est né sans péché ; Il est né Sauveur. Branham est né dans le péché, et avait besoin du Sauveur Jésus-Christ. Dans Matthieu 1. 21, l’Ecriture dit que c’est Lui, Jésus, qui ôte les péchés. Il est mort pour nos péchés. Branham a-t-il fait cela pour nous ? Pouvait-il ôter nos péchés ? Est-il mort pour nos péchés ? Sinon, pourquoi vouloir à tout prix nous faire croire que c’est Jésus-Christ en personne. Pourquoi veut-on coûte que coûte que nous adorions cet homme ? C’est parce qu’on pense faire oublier le nom de Jésus. Mais, personne ne pourra y arriver. Le diable a pu séduire les branhamistes et les frankistes ; nous, il ne pourra jamais nous séduire, car nous sommes les élus de Dieu. Et notre élection ne dépend pas de Branham, d’Ewald Frank, ni d’un ange du Seigneur, mais de Dieu Lui-même. Si parmi vous quelqu’un dit en lui-même que c’est Branham qui est Dieu, qui est Jésus-Christ, je lui demande de ne plus faire partie de notre communion. La dernière fois, j’étais à Yamoussoukro pour un réveil ; et j’ai dit que Branham était un homme, un mortel, et qu’il s’est trompé sur plusieurs choses. Et j’ai donné les preuves de ce que je disais. A cause de ce que j’ai dit, un frère a quitté l’assemblée. Il me reproche d’avoir dit que Branham s’est trompé. Frères, je répète à cette heure : Branham a fait des erreurs très graves ; il a donné de fausses prophéties concernant l’année 1977 comme année de la fin du monde. Maintenant, si quelqu’un veut sortir maintenant même du tabernacle, il peut le faire. Ici, on ne parle que de Celui qui nous a sauvés de nos péchés, qui nous a donné  Sa vie, Sa paix et Sa joie, à savoir Jésus- Christ, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs et le Dieu des dieux. Je ne suis pas un idolâtre pour adorer Branham. Je sais qu’on me dira : «  On n’adore pas Branham, mais on le vénère, on glorifie son nom parce qu’il est le dernier messager. » Frères, les catholiques disent la même chose concernant la vierge Marie : «  On ne l’adore pas, mais on la vénère parce qu’elle est la mère de Dieu. »

Voyons maintenant ce qui s’est passé à la mort de Jésus pour ne pas le confondre avec Branham, qui n’est qu’un messager de l’Eglise. Jésus, Lui, est le véritable Messager de l’Eglise. Avant de mourir, Jésus a poussé un cri, et le voile du temple s’est déchiré du haut en bas. A sa résurrection, les tombeaux s’ouvrirent, et des gens qui étaient morts depuis longtemps sortirent des tombeaux, comme le dit l’Ecriture : « Les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. Etant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes. » (Matthieu 27. 52-5.) Combien de personnes sortirent du tombeau à la mort de Branham ? D’ailleurs, depuis qu’il est mort, son corps est toujours parmi les hommes. Son corps aujourd’hui est devenu poussière. Mais Dieu n’a même pas permis que la corruption gagne le corps de Jésus. Vous voyez, entre Jésus et Branham il y a une très grande différence. Les branhamistes me diront que quand leur prophète naissait la Colonne de Feu était apparue dans la chambre où était Branham. Cela est vrai, et j’y crois. Mais cela ne fait pas de lui le Dieu Tout-Puissant. La preuve, il est mort et il n’est pas encore ressuscité. Je sais qu’il était le prophète de Dieu, comme Moïse, comme Jérémie, comme Malachie, mais il n’est pas Jésus-Christ. C’est pourquoi baptiser en son nom ne peut être qu’une abomination, un blasphème. C’est de la sorcellerie spirituelle. Ils me diront encore qu’il est le dernier prophète. Frères, je le dis au nom du Seigneur Jésus-Christ, frère Branham n’est pas le dernier prophète. S’il était vraiment le dernier prophète, pourquoi l’Eglise n’a pas été enlevée depuis qu’il est mort ; et pourquoi il y a des défauts dans son message? Les branhamistes vous disent :     « Si frère Moïse corrige Branham, c’est qu’il y a un huitième âge. » Dites-leurs que selon l’Ecriture il n’y a que sept âges de l’Eglise. Et le dernier âge, c’est celui de Laodicée. Mais cet âge de Laodicée est un peu particulier par rapport aux autres âges. Cet âge est constitué de quatre grands temps : le temps du soir, le temps de minuit, le temps de l’aube et le temps du matin, selon Marc 13. 32-35. Et frère Branham dit qu’il était venu avec le Message du temps de la fin, qui est le Message de Dieu pour nous.   Ce Message du temps de la fin, il l’a prêché au temps du soir, qui englobe le temps de minuit. Puisqu’il dit lui-même qu’il chevauche à minuit dans sa brochure intitulée "LES AMES QUI SONT MAINTENENANT EN PRISON". Après la mort de ce dernier, il reste deux autres temps que ce même message de la fin doit couvrir : le temps de l’aube et le temps du matin. C’est pourquoi Dieu doit envoyer des prophètes sur terre. Branham n’est donc pas le dernier prophète. Ceux qui le disent veulent une seule chose : nous faire oublier la promesse de Dieu pour nous ; ils veulent anéantir l’Ecriture pour servir la cause d’un homme, qui est mort. Frères, il y a cinq ministères pour le perfectionnement des saints. Et vous êtes des saints par la grâce de Dieu. Ne croyez pas que c’est par le ministère de Branham que vous parviendrez au perfectionnement et à la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la stature parfaite de Christ. Non, monsieur. C’est au travers de mon ministère; parce que moi, je suis encore vivant, et Dieu peut traiter avec moi. Car, Dieu traite avec les vivants ; ce sont les vivants qu’ils envoient annoncer Sa Parole. Et Branham est mort ; c’est le Message de Dieu qui vit. Et comme c’est ainsi, Dieu choisit d’autres hommes oints de Son Esprit pour apporter le même Message de la fin des temps, mais à un moment  différent du moment où Branham prêchait. C’est le même âge, avec le même Message de Christ. Mais il y a plusieurs oints qui interviennent chacun à son tour selon la volonté de Dieu. Je vous prêche ici, mais je ne suis pas le seul à qui Dieu a donné Sa Parole. Quelquefois, les frères demandent s’il y a des gens qui prêchent comme je le fais ici. Je leur ai toujours dit : Oui, il y en a ; mais ils ne croient pas. Et pourquoi ne me croient-ils pas ? C’est parce qu’ils veulent faire comme les branhamistes : adorer mon nom, au lieu d’adorer mon Dieu qui est Jésus-Christ, le Ressuscité. N’oublions jamais le nom du Seigneur. Faites toutes choses en son nom, en paroles et en actes.

Lisons maintenant Philippiens 2. 9-11 : « C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » Comme c’est merveilleux de lire ce que l’apôtre a écrit par le Saint-Esprit. Quelle plume prophétique ! Vous voyez la puissance du nom de Jésus ! Elle agit au ciel, sur la terre et sous la terre. Et l’Ecriture dit que toute langue doit confesser que Jésus-Christ est Seigneur. Que penser des branhamistes qui confessent que William Marrion Branham est leur Seigneur ? Que penser de tous ceux qui enseignent le nom de Branham sans jamais invoquer le nom de Jésus ? Que penser de ceux qui baptisent au nom de Branham ? Que penser de ceux qui disent que William Marrion Branham est le nom nouveau du Seigneur ? Ce sont des fils du diable, des faux prophètes et des faux christs, possédés du diable. Si vous avez le malheur d’assister à un culte branhamiste, vous n’entendrez presque jamais le nom de Jésus. C’est toujours Branham qui dit…Je vais vous lire maintenant une brochure de Branham intitulée " LA REVELATION DE JESUS-CHRIST, Le Serpent écrasé" de 1961, à la page 4 : «  L’autre jour, un frère me montra un petit billet qu’il avait sorti de sa poche et sur lequel il est écrit : William Branham est notre Seigneur. » Et ils baptisaient au nom de William Branham.  Comme vous pouvez le constater, le baptême au nom de Branham était déjà pratiqué du vivant du prophète. Pourquoi baptisait-on au nom de Branham ? C’était dans le but de faire oublier le nom de Jésus, qui est le nom de Dieu, pour accomplir la Parole de l’Ecriture de Jérémie 23. 27 qui dit que les faux prophètes pensent faire oublier le nom de Dieu. Malheur à ceux qui agissent ainsi. Je me suis souvent poser la question de savoir pourquoi les gens baptisent au nom de Branham, pourquoi ils disent que ce dernier est Jésus-Christ Lui-même ? Je crois que j’ai trouvé la réponse. D’abord c’est pour nous faire oublier le précieux nom de Jésus, comme le dit l’Ecriture. C’est la Parole qui le dit. Mais, j’ai trouvé une autre raison imputable à Branham lui-même, et cela n’engage que moi. Voici la raison : à mon humble avis, c’est frère Branham lui-même qui a permis ces choses. Je ne sais pas si c’est intentionnel ou pas, mais je pense que c’est lui seul qui en est responsable. Pourquoi ? N’est-ce pas lui qui a dit du haut de la chaire qu’il était né sans péché ? Or, nous savons par la Bible qu’une seule personne est née sans péché, c’est Christ. N’a-t-il pas dit aussi que ses révélations, ses visions étaient infaillibles ? Si c’est le cas, c’est qu’il est Jésus-Christ Lui-même. A mon avis, ce sont certaines déclarations de frère Branham qui ont amené les branhamistes à dire qu’il était Jésus-Christ Lui-même. Au point qu’à sa mort, ceux-ci croyaient qu’il allait ressusciter. Ils s’étaient réunis autour du cadavre pour chanter le cantique préféré de frère Branham : «  Crois seulement ». Mais leur désillusion fut grande quand ils constatèrent que c’en était fini de lui.  Ils ont été obligés d’enterrer le corps la mort dans l’âme. Peut-être que leur foi n’était pas grande pour ressusciter leur dieu, mais ce qui est sûr c’est qu’il n’était pas ressuscité. Son corps est aujourd’hui encore dans le tombeau. Mais, Jésus, Lui, n’est plus dans le tombeau ; Il en était sorti vivant et victorieux, ayant triomphé de la mort et du séjour des morts. C’est Lui qui tient même les clés de la mort et du séjour des morts. C’est Lui la résurrection et la vie. Comment pouvez-vous abandonner un tel Homme pour vous accrocher à un homme né dans le péché et qui est mort comme n’importe qui, et qui attend la résurrection que le Seigneur Jésus-Christ va rendre possible ? Les branhamistes sont comme les mahométans, je vous l’ai déjà dit. En voici un autre exemple : D’après ce que j’ai entendu dire, les mahométans disent que c’est Jésus qui va juger les vivants et les morts ; malgré cette révélation, ils  l’ont rejeté pour s’accrocher au nom de Mahomet et à Allah. Les branhamistes aussi savent que c’est le Seigneur qui va juger tous les hommes y compris Branham, malgré cela, ils font tout leur possible pour s’attacher à ce dernier et à ses paroles tout en reléguant Jésus et Sa Parole au second plan. Frères, éloignez-vous des branhamistes et des frankistes qui pensent avoir le monopole de la vérité, mais qui ne l’ont pas. Personne n’a le monopole de la vérité, si ce n’est le Christ Jésus Lui-même. Il a dit en effet : «  Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne peut venir au Père que par moi.» Le Seigneur Jésus-Christ est l’unique révélation de Dieu dans toute l’histoire de la Bible. Tous les prophètes de l’Ancien Testament l’ont annoncé ; les apôtres du Nouveau Testament l’ont proclamé. Frère Branham l’a aussi prêché, mais il n’est pas le chemin, la vérité et la vie. Frère Branham comme il l’a dit lui-même, n’est qu’un panneau indicateur conduisant à Christ, mais il n’est pas le Christ. Moi aussi par la grâce de Dieu, je suis devenu un panneau indicateur conduisant à Christ, mais je ne suis pas le Christ. Je dis souvent que je suis un chemin conduisant au Chemin, une vérité conduisant à la Vérité, une vie conduisant à la Vie. Mais je ne suis pas LE CHEMIN, LA VERITE ET LA VIE. C’est Christ, et Lui seul qui nous conduit au Père. C’est en son nom, et en son nom seul, que nous avons la rémission de nos péchés, comme le dit l’Ecriture dans Actes 10. 43 : «  Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés. » Les gens me disent : «  Toi, frère Abokon, tu ne crois pas en Branham. Si tu ne crois pas en lui, tu iras en enfer.» Je dis : «Gloire à Dieu. C’est que je serai en enfer avec le Seigneur Jésus-Christ en qui je crois. » Maintenant savez-vous ce qu’ils font ces branhamistes ? Il y en a qui délaissent les enseignements de Branham pour s’accrocher à ceux d’Ewald Frank. Ce sont les frankistes. Ils étaient branhamistes, maintenant, ils sont frankistes. Un frankiste m’a dit un jour ceci : «  Si tu ne crois pas en Frank, tu ne seras pas enlevé. » Je lui ai dit : «  Je ne crois pas en Frank ; je crois en celui qui est mort pour moi, Jésus-Christ. Mon salut à moi ne dépend pas d’un homme tel que Frank. » D’ailleurs, en suivant les pas de Branham qui a prêché des faussetés, lui aussi a prédit que l’Eglise sera enlevée avant 1977. Il a même dit que le Seigneur avait révélé les sept tonnerres d’Apocalypse 10 à frère Branham. Ne pas croire en un tel homme pour moi est source de salut et de bénédiction. Frères, frère Branham est un prophète de Dieu, croyez-le. Il a manifesté le signe messianique, croyez-le. Mais, si on dit que si vous ne croyez pas en lui, vous êtes perdus, ne le croyez pas ; c’est faux. C’est la foi au nom de Jésus qui sauve. Ewald Frank dit qu’il est le serviteur fidèle et prudent, croyez-le. Mais, si on dit que sans lui vous êtes perdus, ne le croyez pas ; c’est faux. C’est la foi au nom de Jésus qui nous sauve de nos péchés. Et nos péchés ont été effacés une bonne fois pour toutes. Et si c’est le cas, quel est le rôle de frère Branham, de Frank ? Quel est mon rôle ? Voici mon rôle : Dieu m’a mandaté pour annoncer le nom de Son Fils Jésus. Si quelqu’un ne croit pas ce que j’annonce de la part du Seigneur, c’est celui-là qui est perdu. Il est perdu parce qu’il n’a pas cru au nom de Jésus que j’annonce. Après avoir cru au nom de Jésus que j’annonce, si je donne de fausses prophéties qui ne s’accomplissent pas, il ne doit pas croire en cela ; son salut est tout de même préservé. Mais, si par exemple, mes prédictions sont authentiques et qu’il ne croit pas, c’est qu’il y a un problème au niveau de sa foi. Frères, éloignez-vous des branhamistes et des frankistes. Examinez cette Parole de l’Ecriture : «  Je vous  exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au sujet de l’enseignement que vous avez reçu. Eloignez-vous d’eux. » C’est en vertu de cette Parole que je vous demande de prendre garde au branhamisme qui est un culte idolâtre en l’honneur de William Branham. L’Ecriture dit de prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales au sujet de l’enseignement que vous avez reçu. Quel enseignement avez-vous déjà reçu ?

L’enseignement selon lequel le baptême se fait au nom de Jésus. Les branhamistes disent que c’est maintenant au nom de Branham. Eloignez-vous d’eux, car la colère de Dieu demeure sur ces gens-là.

L’enseignement selon lequel la dîme se donne en nature. Les branhamistes disent que c’est en argent. Eloignez-vous d’eux. En outre, aucun apôtre n’a enseigné la dîme ; ce que Branham a fait. Or, il a dit que son message doit ramener à la foi apostolique. Je suis donc surpris que frère Branham nous ramène à la loi mosaïque. Même dans cette loi, la dîme ne se paie pas en espèces, en argent. Frères, REVENEZ À LA PAROLE. REVENEZ À CHRIST.

Frères, je veux m’adresser à ceux d’entre nous qui chassent les démons. Est-ce au nom de Branham que vous le faites ? Des femmes stériles enfantent aujourd’hui, est-ce au nom d’Ewald Frank  ou en mon nom personnel ? Non, et vous le savez : c’est la foi dans le nom de Jésus qui opère les miracles. Qui est Branham ? Qui est Frank ? Qui suis-je ? Des serviteurs inutiles. En tout cas, moi, je ne suis qu’un serviteur inutile. Si je vous  dis quelque chose de contraire à la Parole, rejetez cela. Vous devez aussi me montrer cette erreur, cela afin que je fasse la correction qui s’impose. JE NE SUIS PAS JESUS-CHRIST. Vous savez que d’après l’Ecriture, le prophète est Dieu parce que la Parole vient à lui, mais il n’est pas le Dieu Tout-Puissant. D’ailleurs, bien qu’il soit Dieu, il meurt comme un homme, il se trompe comme un homme, il ment comme un homme, il peut se marier comme tout homme.

REVENEZ AU NOM DU SEIGNEUR JESUS- CHRIST.

ECOUTEZ AUSSI VOS PASTEURS.

SI CE QU’ILS ENSEIGNENT EST FONDE BIBLIQUEMENT ;

ECOUTEZ-LES, S’ILS VOUS PARLENT AU NOM DU SEIGNEUR JESUS - CHRIST. SINON…

Que Dieu vous bénisse !


FRERE CHRIST- MOÏSE

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix