Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 15 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
217
Hier :
506
Semaine :
723
Mois :
217
Total :
3677907
Il y a 6 utilisateurs en ligne
-
6 invités


WILLIAM BRANHAM NOUS A TROP MENTI (T) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Vendredi, 22 Octobre 2010 08:43

Message prêché le mercredi 14 Octobre 2009, Matin, au Tabernacle le Chandelier d’Or. Yopougon-Selmer, Abidjan, République de Côte d’Ivoire

Le 23 décembre 1962, William Branham dit que Dieu lui a montré une vision dans laquelle cinq anges l’ont enlevé, et lui ont apporté son message. (L’OPPROBRE A CAUSE DE LA PAROLE).  Et le 28 février 1963, il est parti à Tucson pour l’accomplissement de cette vision. Mais chose bizarre, c’étaient sept anges qui l’ont visité,  qui l’ont enlevé, et qui lui ont révélé son message. Avez – vous vu la supercherie ? Dans la vision, c’était cinq anges. Mais pour l’accomplissement de cette vision, ils étaient sept. Il y a un mensonge quelque part. La vision où il a vu les cinq anges ne s’est pas accomplie. D’où viennent donc ces sept anges qui ont apporté son message ? Que s’est – il passé qu’on soit passé de cinq anges à sept ?

William Branham dit dans " DIEU AMENE SON EGLISE A LA PERFECTION" que  ceux qui sont nés de nouveau, sont des fils et des filles de Dieu, égaux à Jésus – Christ. En d’autres termes, lui, Branham, qui est né de nouveau et qui est fils de Dieu, il est égal à Jésus – Christ. C’est l’une des plus graves de ses impostures. En disant qu’il est Jésus – Christ, il a accompli cette Parole de l’Ecriture de MATTHIEU 24. 5 : «  Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. »  William Branham s’est fait l’égal de Jésus – Christ. Pensez – y !

Dans la brochure " LA PROFONDEUR APPELLE LA PROFONDEUR", il dit qu’il est né hors du péché, hors de saison, se faisant ainsi l’égal du Seigneur Jésus – Christ, le seul conçu et né hors du péché. William Branham est un menteur notoire et un imposteur.

Dans son livre " EXPOSE DES SEPT AGES DE L’EGLISE", il a proclamé son infaillibilité. Il a aussi dit qu’il était le plus grand et le prophète le plus confirmé de tous les prophètes, d’Hénoch jusqu’à nos jours.  Autrement dit, il était plus grand et plus confirmé que Moïse, qui a été fait Dieu, selon EXODE 7. 1. Il serait aussi plus grand que l’apôtre Paul et tous les autres apôtres du Seigneur. Malgré cette soi–disant infaillibilité, et cette soi – disant supériorité sur tous les prophètes de tous les temps,  il a dit que Judas était sanctifié et sauvé, que l’année 1977 était l’année de la fin du monde et de l’introduction de l’Epouse dans le millénium, que Dieu  lui aurait dit que Los Angeles serait engloutie dans la mer avant que son fils Billy Paul ne devienne un vieil homme. Aujourd’hui, Billy Paul a 74 ans. Et Los Angeles n’a pas été engloutie dans la mer. Vous voyez ! C’est le diable qui lui a parlé, mais il a dit que c’était Dieu. Si c’était Dieu, toutes ces prophéties allaient s’accomplir. Parfaitement.

Il dit qu’il était le dernier prophète, mais il dit encore que Dieu lui aurait dit que son fils Joseph Branham est aussi prophète. Entre les deux, qui est le dernier prophète ? Divine comédie !

Il dit qu’il était le dernier Elie, et qu’aussitôt après sa mort, la terre serait détruite. Il est mort il y a quarante quatre ans aujourd’hui, et la terre est toujours là. Le dernier Elie selon l’Ecriture se manifestera en Israël, et non dans les nations. Examinez APOCALYPSE 11. 3  - 4. William Branham n’était ni le dernier prophète, ni le dernier Elie, ni le Seigneur Jésus Christ. Il était William Branham.


Que Dieu vous bénisse !

FRERE CHRIST-MOÏSE

Mise à jour le Mercredi, 11 Juillet 2012 10:38
 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix