Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 18 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
214
Hier :
506
Semaine :
720
Mois :
214
Total :
3677904
Il y a 7 utilisateurs en ligne
-
7 invités


JESUS A T-IL TETE ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Vendredi, 22 Octobre 2010 16:06

Message prêché le Dimanche 21 Septembre 2008 à Yopougon-Selmer, Abidjan-Côte d’Ivoire.

Salutations à tous au nom de Jésus-Christ notre Seigneur, Sauveur et Rédempteur béni. Nous sommes ici ce matin du Dimanche 21 Septembre 2008 autour de la Parole du Seigneur. Et ce qui n’a jamais été révélé par l’homme le sera incessamment par le Saint-Esprit. Comme vous le savez tous, je dis souvent que Marie n’est pas la véritable mère de Jésus ; cela vous le savez. Je dis aussi qu’Il n’a jamais tété et qu’il n’avait pas de cordon ombilical entre Lui et Marie. Aujourd’hui, je vais essayer de le prouver par les Saintes Ecritures, la Bible. Je  vais parler du mystère concernant la formation du corps de Christ jusqu’à sa naissance. Notre sujet aujourd’hui s’intitule "JESUS A-T-IL TETE ?" Tous les bébés sont nourris au lait maternel en général. Mais est-ce que Jésus  le Christ a été  aussi nourri au sein maternel de Marie ? Sans plus tarder, je réponds NON. Ma réponse est basée sur les Saintes Ecritures : Jésus n’a jamais tété le sein de Marie. Jamais ! Nous sommes tous dans l’impatience d’en avoir la preuve, n’est-ce pas ? Mais avant de lire la Parole, je voudrais rendre un témoignage à la gloire du Seigneur Jésus-Christ mon précieux Sauveur. J’ai été converti d’une manière étrange et mystérieuse. Voici comment les choses se sont passées. En 1986, j’étais à Dakar pour une formation universitaire. Un jour, j’étais allé voir un camarade musulman. Ce dernier était  avec d’autres musulmans ; ils disaient que Jésus n’était ni Fils de Dieu ni Dieu ; qu’Il n’était qu’un envoyé de Dieu et que Mahomet était le dernier prophète. Quand j’ai entendu cela, Quelque Chose m’a poussé à réagir et à prendre position pour Jésus, que je ne connaissais même pas. En ce temps-là, j’étais un vrai païen. Ayant pris la parole, j’ai dit que « Jésus  est le Dieu Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre. » Reprenant la parole, ils m’ont posé une question : «  Sais-tu que dans la Bible, il y a des contradictions ? » J’ai dit : Non, je ne le sais pas ; et puis je ne connais pas la Bible. Et ils ont dit : «  Tu ne connais pas la Bible, et tu discutes. » A partir de ce moment, je m’étais tu. Je ne pouvais pas continuer  à parler. Je ne savais même pas ce que je disais, ni pourquoi je parlai ce jour-là. C’était en 1986. En 1990, soit 4 ans plus tard, j’étais assis devant la porte à Bingerville. Subitement j’entendis une voix m’appeler et Elle se mit à me parler. Je ne voyais personne, mais j’entendis une voix me parler distinctement en français. Voici exactement ce qu’Elle me dit ce jour-là : «  On t’a dit à Dakar qu’il y a des contradictions dans la Bible, lève – toi, prends une Bible et vérifie. » Quelque chose s’était passé ce jour-là. Qui me parla ? J’ai pu avoir un Nouveau Testament avec mon cousin Parfait. Personne à la maison n’allait à l’Eglise. Ce Nouveau Testament, il l’a eu lors de sa première communion à l’Eglise Catholique ; il le garde comme un simple souvenir. J’ai donc pris ce Nouveau Testament ; j’ai aussi pris un stylo et une feuille, puisque la Voix m’a dit de vérifier s’il y avait des contradictions dans la Bible. Comme je n’ai jamais lu la Bible, je voulais d’abord la lire pour en avoir une idée avant de pouvoir chercher les contradictions. J’ai donc commencé par l’Evangile selon Matthieu. Mais, chose bizarre, pendant que je lisais avec attention, la même Voix que j’avais déjà entendue me dit : «  Au lieu de chercher à savoir s’il y a des contradictions, cherche plutôt à savoir qui est Christ. » Là encore, j’ai obéi. Je voulais maintenant savoir qui est Christ. C’est alors que la puissance de Dieu se mit à l’œuvre. Cette Voix me dit de me débarrasser de certaines choses qu’Elle me montrait. Elle me dit de ne plus avoir de relations sexuelles avec les femmes parce que je n’étais pas encore marié. En outre, Elle m’a dit d’aller rompre avec mes copines, ce que j’ai fait. Cette Voix était pleine d’autorité et accompagnée de force. Quelque chose en moi me convainquait que ma vie était souillée, impure, sale et désagréable à Dieu. Je devais donc me repentir. Il se passait quelque chose. Je ne comprenais rien, mais je m’exécutais car cette Voix me contrôlait, et me parlait continuellement. J’avais des livres pornographiques qu’Elle m’ordonna de brûler ; j’avais même une bague magique commandée de la France, qui était censée me porter bonheur. Elle m’a dit de m’en débarrasser immédiatement. Quand j’ai fini de me débarrasser de toutes ces choses, Elle a commencé à m’enseigner sur l’importance de la prière et du jeûne. J’avais un cahier où je notais ces choses. Sur son ordre, j’ai commencé à prier et à jeûner, à la surprise générale. Personne ne comprenait ce changement brusque ni ce qui m’arrivait au juste. Je ne sortais plus avec mes amis ; j’étais à la maison en train de prier, de jeûner ou de lire le Nouveau Testament qu’on m’avait donné. Pendant mes moments de prière et de jeûne, Dieu m’a permis de comprendre beaucoup de choses. Par exemple, que la dîme ne se paie pas en argent, mais toujours en nature, et que sous la Nouvelle Alliance, elle n’est plus en vigueur. J’ai une fois demandé à la Voix qui me parlait si je pouvais être perdu après que j’aie été sauvé. Elle m’a dit que j’étais sauvé pour toujours, et que je ne pouvais plus être perdu. J’étais perdu, mais Elle m’a sauvé ; et Elle ne me perdra plus. Frères, c’est dans un moment de lecture que je vais être éclairé sur le mystère du sang de Jésus. Je lisais un livre de l’évangéliste Bonke où il parlait du sang de Jésus comme étant le sang de Dieu. Cela a attiré mon attention. J’ai demandé à la Voix si cela était vrai. Elle m’a dit oui, et m’a montré beaucoup d’autres choses concernant la naissance du Messie. C’est ce que nous allons voir dans quelques instants. En 1991, je m’étais retrouvé à l’Eglise Evangélique des Assemblées de Dieu, où je m’étais lié d’amitié avec un frère, Philippe, un jeune burkinabé. Un jour, je lui ai parlé du sang de Jésus, en disant : «  C’est le sang de Dieu Lui-même. » Il était avec un autre chrétien des Assemblées de Dieu. Comme on n’arrivait pas à s’entendre, ils ont demandé à ce qu’on aille voir le pasteur de l’église. Arrivés là-bas, on a trouvé un autre pasteur chez notre pasteur. Les frères ont exposé le problème. Et tout le monde m’a dit que j’étais dans l’erreur, parce que Dieu, qui est esprit, ne peut pas avoir du sang. Et j’ai dit : «  Ce Dieu qui est esprit, quand Il est devenu un homme, a eu un corps ; et dans ce corps, il y avait du sang. Ce sang, c’est le sang de Dieu Lui-même. Autrement il ne pourrait pas effacer nos péchés. » Les pasteurs ont quand même donné raison aux deux autres. Et j’ai dit : «  Pourtant, c’est  le sang de Dieu. » En 1992, j’ai quitté les Assemblées de Dieu parce que j’avais compris que nous n’avions pas le même Esprit. Ils ne croient pas que le salut en Jésus soit éternel ; pour eux, on peut perdre le salut pour mauvaise conduite, et la récupérer par de bonnes œuvres. Je ne les condamnais pas pour autant, mais cela était contraire aux enseignements que la Voix m’avait déjà donnés avant que je n’aille prier avec eux. Je suis donc sorti pour m’en remettre uniquement à la Voix qui me parlait, et qui me parle jusqu’à présent. Mais, comme vous le savez, derrière une voix, il y a une personne. Et cette personne s’est aussi révélée à moi personnellement.

COMMENT JESUS S’EST REVELE A MOI

En 1986, à Dakar, j’ai été poussé par une force que je ne connaissais pas à proclamer la suprême divinité de Jésus-Christ. En 1990, c’était une Voix qui me parla. En 1995, la voix m’a dit de faire 10 jours de jeûne et de prière. Le dixième jour, j’ai vu une vision très étrange et très mystérieuse. J’ai été transporté en esprit à Golgotha, là où Jésus a été crucifié, et j’ai vécu la scène de Sa crucifixion comme si j’étais là ce jour-là. J’ai vu le Seigneur comme je vous vois ce matin ; j’ai aussi vu ceux qui L’ont crucifié, comme je vous vois ce matin. Et chose bizarre, vraiment bizarre, c’est que je ressentais dans mes mains l’effet des clous qui s’enfoncent dans ma chair ; c’était comme si moi aussi on me crucifiait ; j’ai beaucoup pleuré ce jour –là. Une autre fois, j’ai encore vu le Seigneur, mais Il n’avait plus ses clous ni ses plaies. Ce jour-là, dans la vision, j’ai vu le ciel ouvert, et quelqu’UN, le Fils de l’Homme, qui  descendait, tout de blanc vêtu. Il descendit juste devant moi et me parlait de l’emblème de Son sang. A Bouaké en 2000, Il me dit : «  Le Dieu Tout-puissant est en toi pour accomplir Sa volonté. » Ce jour-là, j’avais perdu toutes mes forces, je restais couché la face contre terre pendant un moment. Vous voyez, frères, il faut que le Seigneur se révèle, sinon personne ne pourra Le connaître. Lui qui révèle Sa Parole, et qui La confirme.

Maintenant revenons à notre glorieux thème : «  JESUS A – T – IL TETE ? » Prenons donc la Bible et examinons-la par le Saint-Esprit. Je parlerai du premier Adam et du dernier Adam, si Dieu le veut.


LE PREMIER ADAM : COMMENT EST-IL VENU AU MONDE ?

Selon l’Ecriture,  «  Dieu créa l’homme à son image. »  Autrement dit Adam avait un corps spirituel comme celui de Dieu le Créateur. Comment est le corps spirituel de Dieu ? Son corps spirituel a l’aspect d’un homme ; l’image de Dieu ressemble à l’aspect humain, c’est-à-dire avec deux jambes, deux mains, deux yeux, une bouche etc. Quand nous lisons Ezéchiel 1. 27 - 28, nous voyons qu’il y est écrit : « Je vis encore comme de l’airain poli, comme du feu, au- dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour ; depuis la forme de ses reins jusqu’en haut, et depuis la forme de ses reins jusqu’en bas, je vis comme du feu, et comme une lumière éclatante dont il était environné. Tel l’aspect de l’arc qui est dans la nue en un jour de pluie, ainsi était l’aspect de cette lumière éclatante qui l’entourait : c’était une image de la gloire de l’Eternel. » Comment se présente l’image de Dieu d’après la vision du prophète Ezéchiel ? Cette image a l’aspect d’un homme ; l’Ecriture nous parle des reins de Dieu. Prenons une autre Parole de l’Ecriture pour montrer que l’image de Dieu a la ressemblance d’un homme : Exode 24.10 : «  Ils virent le Dieu d’Israël ; sous ses pieds, c’était comme un ouvrage de saphir transparent, comme le ciel lui-même dans sa pureté. » Ici, la Parole nous dit que Dieu a des pieds. C’est le mystère de son image. Quand Dieu se révèle dans un corps spirituel, Il a le même aspect que l’homme. Dans Esaïe 6. 1, le prophète a vu le Seigneur dans Son corps spirituel, et il dit que Celui-ci était assis sur un trône très élevé. Cela veut dire qu’Il a l’aspect d’un homme. Dans Apocalypse 5, Il est décrit avec un livre dans Sa main droite.

Le corps spirituel de Dieu a le même aspect que celui d’un ange. Dans Daniel 9. 21, le prophète dit : «  Je parlais encore dans ma prière, quand l’homme, Gabriel,  que j’avais vu précédemment dans une vision, s’approcha de moi… » Nous savons tous que Gabriel est un ange. Pourtant la Parole l’identifie à un homme. Pourquoi ? Parce qu’il a l’aspect d’un homme. L’ange a un corps spirituel qui ressemble à un corps humain. Quand l’Ecriture dit que Dieu a créé l’homme à Son image, cela veut dire que ce dernier avait un corps spirituel, comme celui de Dieu Lui-même.

Après avoir créé Adam à son image c’est-à-dire en tant que corps spirituel, Dieu l’a formé de la poussière de la terre, et a soufflé dans ses narines un souffle de vie ; et il est devenu une âme vivante.

Comme vous pouvez le constater, Adam est une création directe de Dieu. Qui était sa mère ? Il n’en avait pas. A-t-il tété ? NON. Il avait un père, Dieu, mais il n’avait pas de mère. Il a été créé et non engendré. Christ Lui, a été engendré et non créé. Nous verrons cela plus tard, si Dieu le veut.

Adam a-t-il été nourri au sein maternel ? Non. Etait- il relié par un quelconque cordon ombilical ? Non. Puisqu’il n’avait pas de mère ; il n’a jamais été conçu dans le sein d’une mère. Il a été tiré de la terre. Son corps spirituel venait du ciel, mais son corps de chair quant à lui, venait de la terre. Il était la manifestation de la Parole parlée de Dieu. Ce fut un fils de Dieu créé sans péché, mais qui pécha, parce que Dieu Lui-même avait créé les conditions de sa chute : Il avait planté un arbre de la connaissance du bien et du mal, et Il a dit à Adam de ne jamais en manger sous peine de mort. C’était une pierre d’achoppement, un moyen de chute, créé par Dieu Lui-même. Afin qu’il chute, et que Lui, Dieu, Il ait la possibilité de manifester ses attributs de rédempteur et de sauveur. En Dieu il y a plusieurs attributs qu’Il désire manifester pour se glorifier. Il y a par exemple l’attribut de sauveur, c’est-à-dire le désir de sauver l’homme de son péché. Pour pouvoir le faire, il faut qu’il y ait un homme qui ait péché. Or, quand Il a créé la terre et Adam et Eve, personne n’avait péché. Et si personne ne pèche, on ne saura jamais qu’Il est sauveur et rédempteur. Que va-t-Il faire pour pouvoir atteindre l’un de ses  objectifs le plus sublime, le plus saint et le plus glorieux ? Il va créer l’homme et créer aussi l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Cet arbre de la connaissance du bien et du mal aurait pu ne pas être créé, mais il a été créé pour permettre au plan parfait de Dieu de se réaliser. Dieu savait qu’Adam et Eve allaient  manger de cet arbre-là. D’ailleurs c’est pour cela qu’Il l’a planté dans le jardin. C’est une condition de la chute. En créant aussi la femme qu’Il a prise de l’homme, Il a créé une autre condition de la chute. En outre, Il a créé le serpent qui devait séduire Eve et la pousser à la désobéissance. Pourquoi Dieu a-t-Il créé le serpent ? C’est pour qu’il séduise Eve, entre autres. Dieu sait et connaît tout. Il savait exactement ce qui allait se passer dans le jardin d’Eden s’Il mettait dans ce même jardin le serpent, l’homme et la femme. Pourtant Il les a créés et les a mis dans ce même lieu. S’il ne voulait pas qu’il y ait péché, Il n’aurait pas créé ces gens-là.

L’Ecriture dit que Dieu dans Proverbes 16. 4 qu’Il

«  a tout fait pour un but, même le méchant pour le jour du malheur. » Car  Dieu a créé Adam pour un but, Eve pour un but, et le serpent pour un but. Et Dieu atteint toujours son but. Je suis parfaitement conscient que ce que je dis paraît bizarre, mais c’est la vérité de Dieu. Vous me demanderez peut-être ceci : «  Frère Moïse, Dieu a-t-Il créé le mal ? » Je n’ai pas de réponse personnelle à cette question. Comme c’est une question biblique, laissons la Bible nous répondre. OUI, c’est Dieu qui a créé le mal. En voici les preuves scripturaires :

-Proverbes 16. 4 : «  L’Eternel a tout fait pour un but, même le méchant pour le jour du malheur. » Qui a créé le méchant ? Dieu ou Satan ? C’est Dieu, selon l’Ecriture.

-Proverbes 22. 2 : «  Le riche et le pauvre se rencontrent ; c’est l’Eternel qui fait l’un et l’autre. » Qui a fait le riche ? Dieu ou Satan ? C’est Dieu, selon la Parole. Qui a créé le pauvre ? Dieu ou Satan ? C’est Dieu, selon l’Ecriture. Quelqu’un oserait-il aller contre cette Parole de l’Ecriture ? Beaucoup de personnes pensent qu’elles peuvent devenir riches en dehors de la volonté de Dieu. Elles se voient donc obliger d’utiliser tous les moyens pour parvenir à leur fin. Les femmes se prostituent pour avoir de l’argent et les biens matériels ; les hommes aussi se prostituent pour le même but. Aujourd’hui, le monde est rempli de lesbiennes et d’homosexuels. Le comble, c’est qu’il y a même des pasteurs homosexuels et des lesbiennes qui enseignent la Parole de Dieu. C’est une abomination. Il y a des femmes qui prient que Dieu leur donne un mari multimilliardaire ; elles ne savent pas que c’est Dieu qui a fait le riche et le pauvre, que c’est  Lui qui rend riche et qui rend pauvre.

-Esaïe 45. 7 : « Je forme la lumière, et je crée les ténèbres, Je donne la prospérité, et je crée l’adversité, Moi, l’Eternel, je fais toutes ces choses. » Qui a créé la lumière : Dieu ou le diable ? C’est Dieu, me répondrez-vous avec joie. Maintenant je vous retourne cette terrible question : Qui a créé les ténèbres : Dieu ou Satan ? Beaucoup d’entre vous me diront : c’est le diable. C’est justement là que nous nous trompons et que certains soi-disant hommes de Dieu se trompent et trompent leurs fidèles. Frères, d’après l’Ecriture, c’est Dieu Lui-même qui a créé les ténèbres. En vérité en vérité, je le dis, le diable n’a rien créé. Le seul créateur que je connaisse, c’est le Seigneur Dieu Tout-Puissant, le même hier, aujourd’hui et éternellement. Amen ! Si vous ne pouvez pas recevoir cette Parole, examinez-vous  vous-mêmes pour voir si vous êtes vraiment dans la foi. Dieu dit Lui même: «  Je forme la lumière, et je crée les ténèbres. » Il revendique même cela en disant : «  MOI L’ETERNEL, JE FAIS TOUTES CES CHOSES. » Que signifie «  toutes ces choses ? » Cela veut dire : la lumière et les ténèbres, le bien et le mal, la vie et la mort. Je sais que c’est dur comme révélation, puisque depuis longtemps, on vous a présenté un autre dieu que Celui de la Bible. Que dit encore l’Ecriture dans Jean 1.1 – 2 ? Elle dit ceci : «  Au commencement était la Parole, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. » Frères, examinons cette Parole de l’Ecriture qui nous aidera à comprendre que le bien et le mal ont bel et bien été créés par Dieu. Ils ont été faits par la Parole qui est Christ. L’Ecriture est formelle : «  TOUTES CHOSES ONT ETE FAITES PAR ELLE. » Et Elle ajoute : « Rien de ce qui a été fait n’a été fait sans Elle. » Que signifie «  toutes choses ? » Cela signifie «  toutes choses » c’est-à-dire TOUT ce qui existe, TOUT ce qui vit, et TOUT ce qui respire. Cela veut dire la création toute entière avec tout ce qu’elle renferme ; le ciel tout entier avec tout ce qu’il renferme ; la terre avec tout ce qu’elle renferme. Et dans la création de Dieu, on trouve le bien et le mal ; la richesse et la pauvreté ; le bien et le mal ; la vie et la mort ; les anges de Dieu et les anges du diable ; la lumière et les ténèbres. TOUTES CES CHOSES ONT ETE FAITES PAR LA PAROLE ; ET LA PAROLE EST CHRIST ; ET CHRIST EST DIEU. PAR CONSEQUENT TOUTES CHOSES ONT ETE FAITES PAR DIEU : Le bien et le mal ; la vie et la mort ; la prospérité et la pauvreté. Dieu a fait toutes choses pour un but.

QUI A CREE LE DIABLE ? C’est Dieu son créateur. Pourquoi l’a-t-Il créé ? Pour un but. Amen ! Si quelqu’un a des oreilles, qu’il entende ce que le Saint-Esprit révèle à cette heure où le retour de Christ est proche. Vous voyez, c’est Dieu Lui-même qui a créé les conditions de la chute dans le jardin d’Eden pour un but : ce but, c’est la chute d’Adam et d’Eve pour la gloire de Son Nom. Il a créé l’homme de telle sorte qu’il puisse chuter pour être relevé plus tard par la miséricorde de Dieu. Alors toute langue dira : Le Seigneur est Sauveur.

Après avoir créé l’homme, Dieu a fait tomber sur lui un profond sommeil ; et pendant qu’il dormait Il a pris une de ses côtes pour créer Eve. Mais cette côte, qu’est-ce que c’est ? Frère Branham dit que c’est une côte physique. Il a même dit que c’est pour cela que la femme a une côte de plus que l’homme. Vous savez que cela est faux, car elle n’a pas une côte de plus que l’homme. Dieu a caché ce mystère pendant les âges passés pour le révéler en ce jour béni où la Manne Fraîche se dévoile sous nos yeux. En effet,  en 2002 à Bouaké, pendant que je prêchais sur la postérité de la femme, le Saint-Esprit a révélé que cette côte était en fait le sang de l’homme que Dieu a prélevé pour former Eve à son image, à l’image d’Adam. La femme, c’est donc le sang de l’homme manifesté. De même Jésus, à la croix du calvaire était tombé dans "un profond sommeil". Et là, son sang sortit de Lui ; et à partir de là Dieu a formé Son Epouse qui est l’Eglise. Je sais que vous ne serez pas d’accord avec moi, mais demeurons toujours en prière, et laissons Dieu nous conduire et nous enseigner. Ce que je dis n’est pas important, mais ce que révèle le Saint-Esprit. Alors priez ! La vie est dans le sang et non dans un os. De même que Dieu a pris le sang d’Adam pour former Eve, de même Il a pris le sang du dernier Adam, Jésus, pour former l’Eve spirituelle, Son Epouse. Pendant que j’expliquais ces choses mystérieuses par la grâce du Seigneur, je vis le ciel ouvert. Et j’ai dit : «  Je vois le ciel ouvert. » Et la puissance de Dieu était descendue sur toute l’Eglise réunie. Alors le Seigneur a donné une glorieuse vision au frère Israël. Il a vu une femme ; en son sein, se trouvait une boule de sang. Toujours dans cette vision, la boule de sang a commencé à se transformer jusqu’à devenir un bébé. La présence du Seigneur était telle qu’on avait comme l’impression que la terre tremblait. Les policiers qui étaient juste à côté étaient venus aux nouvelles. C’était la confirmation de la révélation sur le mystère de la côte d’Adam. Ce n’est pas une côte physique ; c’est plutôt du sang, le sang d’Adam. Vous savez tous que pour faire un enfant, l’homme et la femme unissent leur sang et non les os. Le spermatozoïde, c’est du sang ; l’ovule aussi c’est du sang. Avez-vous déjà vu une femme pendant ses menstrues ? Elle perd du sang ? D’où vient ce sang ? De l’ovule. C’est donc le mélange du sang de l’homme et du sang de la femme qui donne l’enfant. Ce n’est pas l’union d’un os avec un autre os. Vous voyez, la nature même nous enseigne ces choses. Car elle est aussi la Parole manifestée de Dieu. William Branham dit que la côte d’Adam est une vraie côte, et que pour cela la femme a une côte de plus que l’homme. Cette révélation est loin d’être la vérité de Dieu.

Récapitulons : Adam n’avait pas  eu de mère ; il n’avait donc jamais tété. C’est la Parole révélée par le Saint-Esprit pour aujourd’hui au travers de la Manne Fraîche descendue du ciel. Et il était un type de Christ, une ombre des choses à venir. Si l’ombre n’a pas tété qu’en sera-t-il du positif, de la véritable chose ? Le premier Adam était le négatif, l’ombre ; Christ le dernier Adam est le positif.  Remarquez aussi qu’Eve non plus n’avait pas eu de mère ; elle non plus n’avait jamais tété. Pourtant les deux avaient vécu une vie normale. Dieu n’a pas voulu que le premier Adam tète, et il n’a pas tété. Il n’a pas voulu non plus que le dernier Adam plus parfait et plus saint que le premier tète.

LE DERNIER ADAM : COMMENT EST–IL VENU AU MONDE ?

Le Christ Jésus, qui est le dernier Adam, est venu au monde de la manière la plus mystérieuse qui soit. Sa naissance, comme sa mort a été annoncée d’avance par des prophètes de Dieu. Entre autres, il y a Esaïe le prophète. Dans Esaïe 7.14, il prophétise en disant : « C’est pourquoi le Seigneur, lui, vous donnera un signe : Voici, la vierge concevra et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel. »

D’après cette prophétie une vierge tombera enceinte et enfantera un fils qui s’appellera Emmanuel. Une vierge, c’est une jeune fille qui n’a pas encore eu de relation sexuelle. En général, une femme doit forcement avoir des rapports sexuels avant de pouvoir tomber enceinte. Mais en ce qui concerne le Fils de l’homme, le Christ Jésus, Dieu a donné un signe prophétique : « Une vierge concevra. » En d’autres termes, une jeune fille vierge, qui n’a jamais eu de rapports sexuels tombera enceinte  et elle enfantera un fils qui s’appellera Emmanuel. C’est un signe divin et surnaturel promis par le Seigneur Dieu Tout puissant. Et comme tous les signes promis par Lui, cette prophétie s’est accomplie.

Examinons la conversation qu’il y a eue entre l’ange Gabriel et la vierge Marie dans Luc 1.26-35 : « Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,

auprès d’une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.

L’ange entra chez elle, et dit : je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation.

L’ange lui dit : Ne craint point, Marie ;  car tu as trouvé grâce devant Dieu.

Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.

Il sera grand et sera appelé Fils du très haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.

Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin.

Marie dit à l’ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ?

L’ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. »

Vous voyez, l’ange Gabriel dit à la vierge Marie : « Tu deviendras enceinte.» Etonnée, elle répond : « comment cela se fera t-il puisque je ne connais point d’homme.» Voilà qui est clair : Marie était la vierge que Dieu avait choisie pour accomplir la prophétie d’Esaie7.14. Elle était vierge, elle ne connaissait pas d’homme, mais elle était aussi une pécheresse comme toutes les autres femmes, et l’ange  lui expliqua comment les choses allaient se passer. En effet, c’est un mystère qu’une vierge tombe enceinte sans avoir des rapports sexuels. Alors Il lui en donna la révélation : « Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naitra de toi sera appelé Fils de Dieu.» Comment Marie est-elle tombée enceinte ? Deux choses se sont passées :

1-Le Saint-Esprit est venu sur elle
2- Le Très-Haut l’a couverte de son ombre

Vous voyez, l’enfant Jésus a été conçu sans aucune intervention humaine : ce fut une action surnaturelle du Dieu surnaturel agissant de façon surnaturelle lors de la conception surnaturelle de son Fils unique.

Après cette intervention surnaturelle de Dieu, la vierge Marie est tombée enceinte par la vertu du Saint-Esprit. Et la vierge a enfanté un fils comme Dieu l’avait prédit des centaines d’années avant par la bouche  de son prophète Esaïe. Frères, prenons une autre Parole de l’Ecriture dans Genèse 1. 2-4 : « La terre était informe et vide ; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. » Ici se dégage la pensée éternelle du Dieu éternel. Pour pouvoir créer, Dieu prend soin d’abord de positionner Son Esprit au- dessus des eaux qui couvraient la terre. Puis, Il prononce la Parole. Alors le miracle s’accomplit. L’Ecriture dit que l’Esprit de Dieu  se mouvait au- dessus de l’abîme. Vous voyez, l’Onction divine était déjà avant que la Parole ne fut prononcée. Avant d’agir, le Saint-Esprit doit d’abord se positionner là où le miracle sera fait. Après cela, quand la Parole sort, il y a un miracle qui se produit. C’est ce qui s’est passé au niveau de la vierge Marie. Et là, je vais révéler par le Saint- Esprit un mystère. Avant que l’ange Gabriel ne parle au nom du Seigneur qui l’a envoyé, le Saint- Esprit était déjà sur elle ; Le Très-Haut l’avait déjà couverte de son ombre. Et quand il a prononcé la Parole, le miracle de l’engendrement du Fils de Dieu s’est accompli. C’est la même chose qui s’était passée à la création : L’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux, prêt à s’emparer de la Parole qui va sortir de la bouche de Dieu pour agir. «  Que la lumière soit, et la lumière fut. » La lumière ne pouvait pas être créée sans que l’Esprit n’ait couvert auparavant la terre de son ombre. C’est ce qui s’était passé avec la vierge Marie, car Dieu ne change pas Ses manières de faire les choses. Avant que quelqu’un ne prophétise par exemple, le Saint-Esprit vient d’abord sur lui. Voyez ce qui s’était passé au temps de Moïse le prophète dans le désert. Dieu lui dit: «  Voici, je me tiendrai devant toi sur le rocher d’Horeb ; tu frapperas le rocher, et il en sortira de l’eau et le peuple boira. » (Exode 17. 6). Ici encore, c’est la révélation du même mystère : Avant que le miracle ne soit opéré, Dieu devait se tenir au-dessus du rocher qui devait être frappé. Il devait d’abord se mouvoir au-dessus de ce rocher, et le couvrir de Son ombre. C’est la Parole ! Avant que Dieu ne donne la vision dont j’ai déjà parlé plus haut au frère Israël, le ciel a été d’abord ouvert et l’onction était descendue sur lui. Cette Onction divine se mouvait au-dessus de lui ; c’est alors que ses yeux s’étaient ouverts sur le surnaturel et il vit la vision surnaturelle : une boule de sang se transformant pour devenir un homme. Vous comprenez maintenant la Parole ! Le Saint-Esprit était tombé sur la vierge Marie et l’avait couvert de Son ombre. Quand l’Esprit se mouvait au-dessus d’elle, l’ange Gabriel prononça la Parole pour accomplir la prophétie d’Esaïe 7. 14.

La première partie de la parole s’est donc accomplie. Mais il en reste une autre que nous allons aussi examiner. Nous  nous approchons joyeusement vers la révélation du mystère qui nous réunit ce matin.

Prenons encore Esaïe 7.14 :

« C’est pourquoi le Seigneur, Lui, vous donnera un signe : Voici, la vierge concevra et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel.» Continuons la lecture au verset 15 ; Esaïe 7.15Il mangera du caillé et du miel, pour savoir rejeter le mal et choisir le bien.» (Version Darby). Considérons un instant la version Louis Segond : « Il mangera de la crème et du miel, jusqu'à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien.» Frères, le Seigneur Dieu après avoir donné des indications prophétiques, parle maintenant du régime alimentaire du bébé qui va naître. Il n’a pas dit : « Il tètera le sein maternel ; ou il sera nourri au lait maternel.» Mais, « il mangera de la crème et du miel.» Je tiens à signaler que ce régime alimentaire est étroitement lié à la prophétie qui annonçait la naissance de l’enfant Jésus.  Les deux vont ensemble. L’enfant Jésus devait prendre du lait caillé et du miel seulement ; et la Parole précise ceci : « Jusqu’à ce que l’enfant sache choisir entre le bien et le mal. » Cet enfant conçu surnaturellement par la puissance de Dieu ne devait prendre que de la crème et du miel. La crème et le miel ne proviennent pas d’une femme, mais des animaux. C’est pourquoi au nom de la Parole, je déclare que Jésus n’a jamais tété ; la vierge Marie ne l’a jamais allaité.

Savez-vous à quelle époque Jésus est né ? C’était exactement  au moment où les brebis mettent bas et les abeilles produisent beaucoup de miel. Et ce temps-là, il y avait beaucoup de lait. Avec ce lait, les gens faisaient de la crème ou du lait caillé. En tant qu’Agneau de Dieu, Il ne pouvait naître qu’au moment où dans le monde animal les brebis font leurs “ petits bébés’’, les agneaux.

Souvenez-vous de ceci : le naturel typifie le spirituel. Vous voyez l’enfant Jésus, l’Agneau de Dieu, sera nourri de crème et de miel ; Marie ne va pas l’allaiter comme on allaite les autres bébés. Lui, Il n’est pas comme les autres ; Il est mis à part dès avant la fondation du monde pour être le Fils bien-aimé du Très-Haut. Il ne tètera pas, mais, il « mangera de la crème et du miel. » et Dieu qui sait toutes choses et qui a créé l’univers tout entier, a programmé la naissance de son Fils à une époque où il y avait beaucoup de lait et de miel. C’était une époque de renaissance où toute la végétation reprend vie et où le monde animal aussi entre dans l’abondance. Examinons cette parole de l’Ecriture qui confirme ce qui est dit : « En ce jour là chacun entretiendra une jeune vache et deux brebis. Et il y aura une telle abondance de lait qu’on mangera de la crème, car c’est de crème et de miel que se nourriront tous ceux qui seront restés dans le pays. » (Esaïe 7.21-22).

Revenons encore à Esaïe 7.15 : «  Il mangera de la crème et du miel. »

« Avant que l’enfant sache rejeter le mal et choisir le bien » il « mangera de la crème et du miel. » il ne prendra pas de lait maternel, mais de la crème et du miel. En 2003, quand j’ai dit que Marie n’avait pas allaité Jésus, le frère Josué a trouvé cela bizarre. Quelques temps après il m’a raconté un songe étrange qu’il a fait. Il a dit qu’il a vu une femme qui essayait de donner son sein à son bébé. Mais celui-ci refusa. La mère a fait tout ce qu’elle pouvait mais le bébé refusa de téter. Je lui ai dit : «   c’est la confirmation de la Parole révélée pour ce jour. »


POURQUOI L’ENFANT JESUS N’A PAS TETE ?

Frère, l’enfant jésus n’a pas tété.

Je vais vous dire pourquoi. Cette révélation est liée à la qualité du sang de Jésus. Le sang du Seigneur était destiné à purifier les péchés, à guérir les malades, à protéger l’Epouse du Seigneur, à réconcilier l’homme pécheur et Dieu. Quand le péché a été commis par Adam dans le jardin d’Eden, Dieu « fit à Adam et à Eve sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.»  Cela veut dire qu’un animal a été tué ; et du sang innocent a été versé pour expier le péché commis. C’était du sang innocent. Après le péché d’Adam tous les hommes naissent dans le péché. C’est d’ailleurs ce que dit le psalmiste dans Psaumes 51.7 : « Voici, je suis né dans l’iniquité, et ma mère m’a conçu dans le péché

Vous voyez, avant même qu’il ne naisse, il était pécheur. Il a été conçu dans le péché. Comment s’est faite cette conception ? Le père de David a eu des rapports sexuels avec sa femme. Ce jour-là, il y a eu une fécondation, c’est-à-dire que le spermatozoïde et l’ovule se sont rencontrés et il y a eu un croisement, une fusion. Or, le spermatozoïde, c’est du sang ainsi que l’ovule. Vous voyez, le fœtus n’est rien d’autre que la fusion du sang de l’homme et du sang de la femme. Or, dans le sang se trouve le patrimoine génétique de l’homme, sa vie toute entière : Son caractère, sa taille, la couleur de ses yeux, ses pensées, et sa fin sur terre. Dieu dit à l’homme dans le jardin d’Eden : « Tu pourras manger de tous les arbres du jardin, mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car, le jour où tu en mangeras, tu mourras.» Trompés par le serpent, Adam et Eve ont mangé du fruit défendu : Ils venaient de pécher contre la Parole révélée de Dieu. Cet arbre de la connaissance du bien et du mal représentait Eve, la femme d’Adam. L’acte sexuel était donc interdit entre l’homme et la femme. Seuls les animaux pouvaient s’accoupler pour faire des petits. L’homme, Adam avait une voie de procréation bien meilleure : La parole. Eve devait tomber enceinte comme la vierge Marie, sans aucun contact sexuel, mais par la proclamation de la Parole révélée de Dieu. Adam devait parler comme l’ange Gabriel l’a fait, pour pouvoir remplir la terre des enfants de Dieu. Mais le serpent a réussi à le tromper ; Il lui a montré une autre façon, la façon bestiale, animale, l’accouplement sexuel. Avez-vous déjà vu un chien avec une chienne avoir des rapports ? En quoi cela diffère- t-’il de la manière dont l’homme et la femme font l’amour? Prenez aussi les chimpanzés, c’est la même chose. Savez- Vous comment ils s’accouplent ? Comme les hommes. Au lieu de procréer par la puissance de la Parole, Adam a fini par opter pour  les rapports sexuels.  Il ne devait pas manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal sous peine de mort, mais il l’a fait. Eve a été la première à manger de ce fruit défendu dont le mystère continue d’alimenter les controverses les plus vives. Les uns disent : c’est une pomme ; les autres, c’est l’acte sexuel. Que dit la Parole. Après avoir mangé le fruit défendu, Adam et Eve «  connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures. » Si vous voulez le savoir, c’était pour cacher leurs parties intimes, sexuelles qu’ils s’étaient fait ces feuilles de figuier. Ceux qui prétendent qu’ils avaient mangé une pomme devraient se poser cette question : «  Après avoir mangé une pomme (avec leur bouche), pourquoi c’est leur sexe qu’ils cachaient et non leur bouche ? » En général on cherche à cacher la partie du corps qui a péché. Si vous surprenez votre enfant en train de voler un morceau de viande dans la sauce, c’est sa main qu’il cherchera à cacher. Après avoir fini de manger  de cet arbre de la connaissance du bien et du mal, Dieu est descendu sur terre ; Adam et Eve s’étaient cachés. Alors Dieu dit : «  Adam où es-tu ? » Et il répondit : « J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. » Permettez-moi une toute petite remarque avant de continuer : Adam et Eve étaient toujours nus quand Dieu venait les visiter, et ils ne s’étaient jamais cachés. Mais, ce jour-là, après avoir mangé de cet arbre défendu, ils s’étaient cachés. Adam dit : «  J’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. » II a eu peur parce qu’il était nu. Pourquoi précisément ce jour-là il a eu si peur à cause de sa nudité. Quelqu’un qui a toujours été nu, et qui subitement a très peur parce qu’il est nu. Vous me direz c’est parce qu’il a désobéi à Dieu. Mais qu’est-ce qu’Il lui a dit ? Il lui a dit de ne pas manger l’arbre de la connaissance du bien et du mal, sinon il mourra. Il ne lui a pas dit : «  Adam, le jour où je te verrai nu tu mourras. » De toutes les façons ils étaient toujours nus avant. C’est seulement après avoir mangé de cet arbre qu’ils ont songé à se couvrir. Alors que s’était-il donc passé réellement pour qu’il ait si peur au point de se cacher ? L’Ecriture nous le dira au fur et à mesure de notre méditation. Adam dit : «  J’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. » MAINTENANT, MAINTENANT, MAINTENANT, frères, écoutez ce que Dieu dit : « Qui t’a appris que tu es nu ? Est – ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger ? » Examinons bien cette Parole du Seigneur Dieu : « Qui t’a appris que tu es nu ? Est – ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger ? » Ô, frères, aimez-vous la révélation de la Parole ? La voici cette glorieuse révélation : Dieu Lui-même a établi une relation de cause à effet entre le fait d’être nu et le fait de manger l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Pour Lui, on ne peut être nu que lorsqu’on mange de cet arbre. Il y a donc absolument un rapport très étroit entre le sexe et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Vous voyez, c’est un arbre pas comme les autres. Dieu dit : « Qui t’a appris que tu es nu ? » Il est évident que ce n’est pas Lui qui lui a appris cela. Qui alors ? C’est le serpent. C’est lui qui a poussé Eve à manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal avec Adam. Or, la nudité est en rapport intime avec le sexe, selon la révélation de la Parole que nous sommes précisément en train de méditer.


MAINTENANT, QUE SIGNIFIE "MANGER" DANS LE CONTEXTE DE NOTRE MEDITATION ?

Manger ici a un sens symbolique. Manger de l’arbre de vie, c’est avoir des rapports sexuels. L’Ecriture est là pour le confirmer ; prenons à cet effet Proverbes 30. 20 : «  Telle est la voie de la femme adultère : Elle mange, et s’essuie la bouche. Puis elle dit : Je n’ai point fait de mal. » Ici le mot"  manger " est mis en relation avec le mot " adultère". Qu’est-ce qu’une femme adultère peut-elle manger ? Vous ne me direz pas que c’est une pomme, n’est-ce pas ? Ici donc, manger = commettre adultère. Et c’est justement ce que l’homme et la femme ont fait dans le jardin d’Eden : ils ont mangé de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Autrement dit, ils ont eu des rapports sexuels en dehors de la volonté de Dieu. La voie de la femme adultère, c’est d’avoir des rapports sexuels avec des hommes mariés. Dans le jardin d’Eden, c’est ce qui s’était passé entre le serpent et Eve, et entre Eve et Adam. Il nous faut une révélation venant de Dieu pour comprendre ces choses cachées et l’aide du Seigneur pour croire en cela.  Il en est de même du mystère dont nous parlons aujourd’hui : Jésus n’a pas tété. Continuons de lire la Parole. Que s’est-il passé après ? Dieu dit au serpent : «  Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre. » C’est le tout premier jugement de Dieu sur terre : « Tu marcheras sur ton ventre. » La question que nous devons nous poser est de savoir comment marchait le serpent avant, pour qu’on lui dise qu’il marchera désormais sur son ventre. Une chose est certaine : il ne marchait pas sur son ventre. Il a commencé à marcher sur son ventre seulement après la malédiction. Ce n’est pas le reptile que nous voyons aujourd’hui. Remarquez aussi que ce serpent parlait comme l’homme. Il a aussi perdu ce privilège après que le fruit défendu ait été mangé. Frères, une pomme peut-elle déclencher la colère de Dieu à ce point ? Que dit- Il à la femme ? « Je rendrai très grandes tes douleurs et ta grossesse. » (Version Darby). Dans la version Louis Segond, il est écrit : « J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, et il dominera sur toi. » Frères, dites-moi : est-ce à cause d’une pomme que Dieu décide de rendre très grandes les douleurs de l’enfantement ? Y-a-t-il un rapport entre le fait de manger une pomme et les douleurs de l’enfantement ?  Si vous ne pouvez pas recevoir la révélation selon laquelle Jésus n’a pas tété, il est évident que vous ne comprendrez jamais ce qui s’est passé dans le jardin d’Eden. La femme doit enfanter dans la douleur et sera désormais dominée par l’homme. C’est après avoir mangé de cet arbre de la connaissance du bien et du mal qu’elle a perdu à jamais son droit à l’égalité avec l’homme.

Après avoir mangé de cet arbre, beaucoup de choses vont changer :

-Le serpent est condamné à marcher sur son ventre

- La femme qui ne devait pas accoucher avec douleur éprouvera maintenant les douleurs de l’enfantement. Elle devra allaiter ses enfants comme le font les animaux. Savez-vous pourquoi ? C’est parce que l’homme, créé à l’image de Dieu a perdu de cette position divine pour se mettre presqu’au niveau de l’animal. Dans le jardin, les animaux pouvaient avoir des rapports sexuels pour avoir des bébés. L’homme, lui, il devait faire comme l’ange Gabriel : prononcer la Parole révélée. Mais il a quitté cette haute position pour se mettre au même niveau que les animaux en ce qui concerne la façon de procréer : il a choisi d’avoir aussi des rapports sexuels comme les animaux. L’Ecriture nous parle dans 1 Corinthiens 2. 14 – 15, de l’homme animal et de l’homme spirituel. Adam était spirituel, mais après le péché, il est devenu charnel, comme un animal. Nous aussi avant la nouvelle naissance, nous étions comme des animaux. C’est seulement après la conversion que nous avons repris notre position originelle.  Il y a des animaux qui allaitent les bébés : on les appelle même des mammifères ; et nos femmes aussi sont des mammifères. Depuis la chute, toutes les femmes allaitent leurs enfants. Mais quand Jésus devait naître, Dieu ramena tout au commencement. C’était la restitution. Il ne devait pas être nourri au lait maternel. Si Adam avait obéi à la Parole du Seigneur, tous les enfants de Dieu qui naîtraient ne tèteraient pas. Je sais que cela est dure à accepter, mais prions toujours car c’est le Saint-Esprit seul qui conduit dans toute la vérité. C’est Lui qui convainc.

Si cette nourriture n’est pas faite pour votre âme, laissez – la de côté. Elle est réservée essentiellement aux aigles de Dieu ;

JESUS N’A PAS TETE. ADAM N’A PAS TETE. EVE N’A PAS TETE.

Frères, Adam a été incrédule envers la Parole de Dieu. Cette incrédulité l’a conduit au péché sexuel. Par conséquent, le péché originel n’est pas l’acte sexuel, mais l’incrédulité qui a conduit à l’acte sexuel. Depuis ce temps-là, naître après des rapports sexuels, c’est naître dans l’incrédulité, la désobéissance. Pour ne pas que Jésus naisse dans l’incrédulité qui est la source de tout péché, Dieu l’a fait venir par une vierge. Tous ceux qui naissent au travers des rapports sexuels sont impurs et séparés de Dieu. Après avoir été incrédules et désobéissants à Dieu, Adam et Eve se sont unis par le sang au travers des rapports sexuels. Le spermatozoïde d’Adam et l’ovule d’Eve ont fusionné pour former un enfant. Or leur sang était déjà souillé à cause de leur propre péché, de leur incrédulité. Ainsi tous les hommes naissent avec du sang souillé, contenant les germes du péché, de la maladie et de la mort. Souvenez vous que tout homme après Adam est conçu dans le péché, sauf Jésus.

Pour ne pas que le Fils de Dieu naisse dans l’iniquité, il n’y aura pas de croisement entre le sang d’un homme et celui de Marie. Aucun autre sang humain ne va se mélanger au sang précieux de Christ. Le mélange de sang se fait au travers des rapports sexuels et de l’allaitement maternel. Pendant la grossesse, cet échange se fait par le moyen du cordon ombilical. Tous les éléments nutritifs dont le bébé a besoin pour vivre passent par ce cordon pour nourrir le bébé. A la naissance, c’est par le sein maternel qu’il reçoit ces éléments-là. Si Jésus avait été relié à Marie par un cordon ombilical, il aurait reçu du sang souillé. Or il fallait du sang pur et innocent pour effacer nos péchés. Le sang de Marie ne pouvait pas faire cela parce qu’elle est elle-même née dans le péché et conçue dans l’iniquité. Je sais que le Pape l’a déclarée Immaculée Conception, mais je sais aussi que c’est contraire à la Parole ; car « par un seul homme le péché est entré dans le monde, et le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché.» Tous ont péché, dit l’Ecriture, y compris Marie. Je sais aussi que William Branham s’est déclaré immaculée conception dans sa brochure intitulée ‘‘ LA PROFONDEUR APPELLE LA PROFONDEUR’’. Il dit : « Je suis né hors du péché.» Je ne voudrais pas polémiquer mais si je considère ce que dit la Bible, je dirai qu’il a dit un mensonge. Il a été animé du même esprit d’égarement qui a poussé le Pape à dire que Marie est née sans péché et qu’elle n’a jamais péché. C’est un esprit séducteur qui a inspiré cette doctrine de démon. William Branham n’est pas né sans péché. Marie n’est pas non plus née sans péché. Le diable fait dire ce genre de chose pour dévaluer l’œuvre salvatrice de la croix. Il sait que la réconciliation entre nous et Dieu s’est faite par le sang pur et sans péché de Christ. Alors il essaie de trouver d’autres personnes ayant du sang comme Jésus. Quand on parle du sang, on parle de la vie. Le sang de Jésus, c’est la vie de Jésus. Et son sang est pur ; cela veut dire que sa vie est pure, sans tache, sans péché, sans souillure. Pour ne pas être conçu dans la souillure, Dieu Lui-même va faire un prodige en formant le corps de son Fils unique.


QU’EN  EST – IL DU SANG DU SERPENT ?

Ce que je vais dire va encore plus vous éloigner de moi. Mais que le Nom du Seigneur Jésus-Christ soit béni ! Je n’ai pas peur de perdre des membres. Qu’en est-il du sang du serpent ? Je crois que le serpent aussi a eu le sang souillé après qu’il ait mangé   de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Dans le jardin d’Eden, après le péché Dieu avait besoin de sang innocent et pur pour faire Lui- même l’expiation. Il ne pouvait  utiliser ni le sang de l’homme ni le sang du serpent. Il a pris le sang d’un autre animal. Remarquez que dans la loi de l’expiation, Dieu n’a jamais choisi le serpent, mais les taureaux, les boucs et autres. Seul le serpent avait péché ; seul son sang était devenu impur. Si le sang de tous les animaux était impur, l’expiation n’aurait pas pu se faire. C’est un mystère. C’est ici la Manne Fraîche descendue du ciel pour nous. Le sang de la brebis n’est pas impur. Dans le jardin d’Eden, seul le serpent pouvait converser avec Adam et Eve. Et chose bizarre, il était le seul à pouvoir s’opposer  à la Parole de Dieu. Il connaissait bien cette Parole. Il avait le pouvoir de croire ou de ne pas croire. Frères, ce qui n’a pas été révélé au temps du soir, l’est aujourd’hui : c’est la Manne fraîche. Quel est donc ce serpent qui pouvait parler, séduire une femme, et rejeter la Parole du Seigneur ? Quel est ce serpent qui a pu dire que Dieu mentait ? Pensez-y ! Dieu a dit à Adam : «  Si tu manges, tu mourras. » Le serpent dit à Eve : «  Vous ne mourrez point. » Je vais encore dire un autre mystère : Le serpent aussi avait la révélation de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ; il savait ce qu’il fallait faire pour connaître le bien et le mal. C’est Dieu Lui-même qui le dit. Ecoutons-Le dans Genèse 3.22 : «  L’Eternel Dieu dit : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous pour la connaissance du bien et du mal… » Frères, et si on s’arrêtait un instant. Prenons Genèse 3. 4 : «  Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » Comparons ces deux Ecritures, et laissons jaillir la Manne fraîche du matin. Quelle heure est-il, frères ? Il est plus tard que jamais. Prenons encore Genèse 2. 16 – 17 : «  L’Eternel Dieu dit : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin, mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. » Ô, frères, aimez-vous la Parole ? Voyez-là se révéler devant vous. Dieu dit :

«  Le jour où tu en mangeras tu mourras. » Il s’était arrêté là. Il n’a pas ajouté : « Vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux connaissant le bien et le mal. » C’est le serpent qui a donné cette dernière révélation à Eve. C’est lui qui a dit que leurs yeux s’ouvriraient et ils seraient comme des dieux. Ce qui est extraordinairement étrange, c’est que Dieu Lui-même va confirmer et authentifier cette parole du serpent, en déclarant : «  Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous pour la connaissance du bien et du mal. » Ce serpent a dit : «  Vous ne mourrez point. » Il a menti, car Dieu dit : «  Vous mourrez. » Mais quand il dit : «  Vous serez comme des dieux connaissant le bien et le mal. », il n’a pas menti, puisque Dieu Lui-même a reconnu que l’homme est devenu comme l’un d’eux pour la connaissance du bien et du mal. Frères, comprenez-vous les Ecritures ? Comprenez-vous la Parole ? Elle est esprit et vie. Dieu a reconnu que le serpent a dit la vérité. Oui Monsieur, le diable au travers du serpent a dit la vérité, mais il n’y a pas de vérité en lui, selon ce que dit le Seigneur dans Jean 8.44. Il peut dire quelque chose de vrai, pourtant il n’y a pas de vérité en lui. Alors sa vérité devient mensonge et mort. Quand le diable tentait Jésus, il a cité la Parole de Dieu en disant : « Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet afin qu’ils te gardent. » Vous voyez, il a cité correctement l’Ecriture de Psaumes 91.11. Malgré cela, ce qu’il a dit est un mensonge parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Il ne suffit donc pas de dire la vérité, mais la vérité elle-même doit être en vous, et vous devez être la vérité conduisant à la Vérité. Si quelqu’un n’est pas appelé véritablement par Dieu, et qu’il prêche, TOUT ce qu’il dit est mensonge, même s’il cite les versets bibliques.

Le même esprit qui a cité correctement la Parole au commencement s’est incarné dans les faux prophètes pour séduire les gens. Ces faux prophètes parlent aussi de Jésus comme les vrais. Quand une femme-pasteur dit que Jésus est Seigneur, elle ne ment pas. Elle dit la vérité. Pourtant ce qu’elle dit est un mensonge devant Dieu parce qu’il n’y a pas de vérité en elle. La Parole défend à la femme d’enseigner la Parole. Frères, qu’en est-il du serpent? Saisissez la révélation. Si vous ne comprenez pas, interrogez le Seigneur. Le sang du serpent était et est souillé.


FORMATION DU CORPS DE JESUS

Le corps de Jésus a été formé par Dieu Lui-même, et placé dans le sein de Marie. Même la science fait aussi ce genre de prouesses. En médecine gynécologique, on peut prélever  le spermatozoïde chez l’homme et l’ovule chez la femme, et on peut provoquer une fécondation. L’œuf fécondé peut être placé dans le sein d’une mère porteuse, et elle peut tomber enceinte sans avoir eu de rapport sexuel. Elle n’est qu’une mère porteuse. La fécondation de l’œuf est faite en dehors de son utérus ; c’est seulement après que l’œuf fécondé est placé dans son sein en vue de l’accouchement. Si les scientifiques arrivent aujourd’hui à faire cela, pensez-vous que le Tout-Puissant est incapable de le faire aussi ? Nous limitons Dieu tellement que nous croyons même plus en la médecine qu’en Lui. Aujourd’hui, dès qu’un chrétien est malade, son réflexe, c’est d’aller consulter un médecin, prendre des tonnes de médicaments pharmaceutiques. Et chose bizarre, il viendra rendre témoignage en disant : «  J’étais malade, et Jésus m’a guéri en passant par des médicaments. » Je ne dis pas de ne pas prendre de médicament, mais je dis cela à cause de notre manque de foi aujourd’hui. Depuis le siècle des lumières en Europe, la raison a eu raison de la foi chrétienne. Les soi-disant chrétiens sont d’accord que les scientifiques peuvent prélever un spermatozoïde chez l’homme et un ovule chez la femme, puis provoquer une fécondation en laboratoire. Mais, ils ne seront pas d’accord avec moi si je leur dit que Dieu a été le premier à faire ce genre d’expérience. En effet, Il a formé le germe de vie Lui-même en dehors de la matrice de la vierge, et après cela, Il l’a placé dans le sein celle-ci. Ils croient plus à la puissance scientifique et technologique qu’à la puissance divine. Ce sont des païens revêtus de peaux de chrétiens pour leur propre ruine. Ils sont émerveillés devant les inventions humaines, comme le téléphone qui leur permet de parler à des gens qui sont à des milliers de kilomètres ; ils sont d’accord avec ce genre de miracles faits par des hommes qui pour la plupart ne font même pas cas de Jésus dans leur vie parce qu’ils ne croient pas en Lui. Mais si je leur donne ce témoignage au nom de Jésus, ils ne croiront pas. Voici le témoignage : j’étais à Bouaké, et ma femme était encore à Abidjan. Et je voulais lui parler d’un problème très urgent. Pendant que je cherchais à savoir comment faire, une voix me dit : «  Je suis le Dieu Tout-Puissant ; si tu invoques mon nom Jésus-Christ et crois, Je ferai tout ce que tu me demanderas. » Et la voix m’a fait voir comment on peut parler au téléphone à des gens qui sont à des centaines  de milliers de kilomètres ; et Elle m’a dit qu’Elle peut  faire cela aussi. Je devais parler de mon bureau en précisant le jour et l’heure à laquelle je voulais voir ma femme. Sans hésiter, j’ai réagi à la révélation que je venais de recevoir. J’ai donné le jour, c’était le lendemain et l’heure. Le lendemain à l’heure indiquée, ma femme s’était présentée à mon bureau. J’étais très étonné et à la fois joyeux. Je lui ai demandé pourquoi elle était là. Et elle me dit que depuis la veille, quelque chose lui disait de venir me voir pour un problème très urgent. Elle ne dormit pas toute la nuit. Et je lui racontais ce qui s’était passé. Mais quand j’ai raconté ce témoignage à des chrétiens, quelques-uns ont dit : «  c’est du diable, parce que Dieu ne peut pas faire cela. » Et j’ai dit : «  Et si un jour, on met de côté le téléphone pour parler à un frère qui est en Europe ! » Vous voyez, ils ne peuvent pas croire en cela ; mais ils croient au téléphone fait de main d’homme. Encore un témoignage, j’espère que je ne m’éloigne pas trop du sujet. L’Etat devait nous donner de l’argent, notre rappel. Mais, un jour le ministre de la Fonction Publique est passé à la télévision pour annoncer la décision prise  par le gouvernement : Pour des raisons de trésorerie, on ne pouvait pas nous payer. Dès que j’ai entendu cela, j’ai réagi en disant au ministre qui parlait encore : «  Vous allez me payer mon rappel, pour moi, vous allez le faire au nom de Jésus. » Quelques jours après, je me suis rendu à Abidjan au ministère des Finances. Le fonctionnaire qui m’a reçu était vraiment surpris parce qu’un ordre a été donné pour qu’on s’occupe exceptionnellement de mon dossier. Il croyait que j’étais le protégé d’un ministre. J’ai dit que je ne connaissais aucun ministre, mais que je connaissais Jésus-Christ. Ce même jour, on m’a donné tout mon argent. Je dis ces choses pour vous montrer que le Seigneur est toujours. Je veux aussi que vous sachiez que si aujourd’hui l’homme scientifique fait des choses étonnantes, le Seigneur Jésus-Christ fait mieux que cela. Frères, il y a le cas d’une femme dont les trompes ont été sectionnées après un accouchement qui a failli l’emporter. Quand elle s’est convertie à Christ, un miracle va s’opérer huit ans après son opération. J’ai prié un jour pour les femmes stériles. Elle était aussi dans la ligne de prière. Quelques temps après, elle m’a appelé pour me dire qu’elle était en grossesse, grossesse confirmée par son gynécologue. Pouvez-vous croire en cela, si vous n’êtes pas enfant de Dieu ? Jésus n’a pas tété, vous dis-je au nom du Seigneur Jésus-Christ le Ressuscité. Croyez-vous cela ? Vous ne le pouvez pas à moins que cela vous soit donné de Là-haut.

Frères,  il y a aussi la fécondation in-vitro. Frères, si les scientifiques peuvent former un corps, un fœtus, et le placer dans le sein d’une femme, à combien plus forte raison Dieu ne formera-t-Il pas un corps pour son Fils unique ? Les progrès scientifiques même témoignent de la puissance infinie de Dieu. Frères, sachez-le, Dieu a formé un corps pour son Fils sans aucune intervention humaine. Lisons à ce propos Hébreux 10.4 - 5 : « Il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés. C’est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps

-A quel moment le corps de Christ a-t-il été formé ?

Avant que Christ n’entre dans le monde.

-Marie était-elle là-bas lors de cette formation ?

Non.

Frères, voici le mystère ! Dieu avait déjà formé le corps de Christ avant d’être placé dans le sein de Marie. C’est alors que la Parole a été faite chair. L’Ecriture dit que la Parole a été faite chair. A quel moment ? Quand Dieu L’a placée dans le sein de Marie après la proclamation de la Parole par l’ange Gabriel.  Cette Parole faite chair avait-Elle besoin du sang souillé de Marie pour vivre ? Bien sûr que non.


LA POSITION DU MESSAGE DU SOIR

Selon le Message du temps du soir, Dieu a créé un spermatozoïde et un ovule, puis Il a fait le croisement Lui-même avant de placer l’œuf fécondé dans le sein de la vierge Marie. Je n’ai rien contre cela, mais, je suis dans l’obligation d’apporter au nom du Seigneur la révélation de la Manne Fraîche que Dieu nous donne aujourd’hui. Voici cette révélation : Jésus ne vient pas d’un spermatozoïde et d’un ovule créés par Dieu. Frères, n’oubliez pas ceci : Il était la Parole faite chair. C’était la Parole qui est devenue chair, et non un spermatozoïde, ni un ovule. JESUS EST ABSOLUMENT LA PAROLE FAITE CHAIR. ABSOLUMENT. Il n’est pas le produit de l’union d’un spermatozoïde et d’un ovule : IL ETAIT LA PAROLE FAITE CHAIR.le premier Adam est une préfiguration du dernier, un type de Christ, une ombre. Celui qui n’est qu’une simple ombre, a été créé de façon spéciale, sans spermatozoïde ni ovule. Et pour celui qui est le Véritable, on nous parle de spermatozoïde et d’ovule. Mais, je comprends : avec les ombres du Message du soir, les choses sont toujours floues ; mais quand viendra le jour, les choses deviendront de plus en plus claires. MOI PERSONNELLEMENT, JE CROIS, COMME LE DIT L’ECRITURE QUE DIEU A FORME UN CORPS POUR CHRIST, COMME IL A CREE UN CORPS POUR ADAM. ET LE CORPS DE CHRIST N’EST PAS LE RESULTAT DE LA FUSION DU SPERMATOZOIDE ET DE L’OVULE, MAIS BIEN CELUI DE LA DEMONSTRATION ET DE LA MANIFESTATION  DE LA PUISSANCE DE LA PAROLE DIVINE. Prenons le premier Adam : il n’est pas le produit d’un quelconque croisement entre un spermatozoïde et un ovule. Il a été spécialement créé par Dieu : c’était une création originelle. Il a été créé par la Parole de Dieu de façon spéciale. Et l’Ecriture nous dit comment Dieu a fait : Il l’a formé de la poussière de la terre, et Il a soufflé dans ses narines le souffle de vie. Vous voyez, c’est une création spéciale de Dieu. Son corps a été créé de façon spéciale par Dieu. Le corps du Seigneur Jésus- Christ a été formé de façon spéciale par Dieu. William Branham dit que Dieu a pris un spermatozoïde et un ovule, puis Il a fait un croisement pour former Jésus. C’est peut-être vrai, mais cela ne concorde pas avec la création du premier Adam. Or,

Frères, revenons à l’Ecriture ; que dit-Elle ? Que «  Christ en entrant dans le monde dit à son Père : Tu m’as formé un corps. » Le mystère se trouve justement dans la formation de ce corps. Je le répète, ce corps n’est pas le résultat d’une quelconque fusion entre le spermatozoïde et l’ovule. Ce corps a été formé de façon mystérieuse et surnaturelle. Vous conviendrez avec moi qu’il a été formé avant que Christ n’entre dans le monde. Et Christ est entré dans le monde au travers du sein de la vierge Marie, la mère porteuse. Par conséquent, ce corps a été formé avant que la vierge elle-même ne soit née. Amen ! Ce n’est pas juste au moment où Christ allait entrer dans le monde que Son corps a été formé, mais bien avant cela. C’est ici la Manne Fraîche. D’après l’Ecriture, «  au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. » C’est le témoignage éternel de Dieu : «  Au commencement était la Parole. » Maintenant qui est cette Parole qui était au commencement ? Selon toujours l’Ecriture, c’est CHRIST. Par conséquent, avant que Christ n’entre dans le monde, Il était Parole, Il était Dieu. Donc esprit. Il avait un corps spirituel comme Adam avant que Dieu ne le forme de la poussière de la terre. Le premier Adam avait d’abord un corps spirituel, un corps théophanique. Mais quand Dieu l’a recouvert de terre, il est devenu un homme de chair. C’est ce que Dieu a fait pour Son Fils unique Jésus. Il lui a d’abord formé un corps spirituel au ciel. C’est ce corps spirituel- là, qui était la Parole qui était avec Dieu au commencement. La Parole qui était au commencement avec Dieu, c’était tout simplement le corps spirituel, théophanique du Seigneur. C’est plus tard que cette Parole, ce corps théophanique, ce corps spirituel, est devenu chair. Ainsi s’est accomplie cette Ecriture qui dit : «  Et la Parole a été faite chair. » Christ avant d’entrer dans le monde était seulement la Parole. Mais dans le sein de la vierge Marie, cette Parole qui existait déjà, a été faite chair. Il n’y a pas eu de fusion entre un spermatozoïde et un ovule. Le premier Adam n’a pas été le résultat d’une quelconque fécondation d’un spermatozoïde et d’un ovule ; le dernier Adam non plus n’est pas le résultat d’une quelconque fécondation. Christ était la Parole, donc Esprit au ciel ; mais sur terre Il est devenu un simple homme, Il est devenu chair. Et dans sa chair se trouvait du sang que Dieu voulait pour sauver Ses enfants du péché. Du sang pur formé surnaturellement par le Père. Dans la Parole, il n’y avait pas de sang ; mais dans la Parole faite chair, il y en avait. Tout ce qui était en Christ était de Dieu et venait de Dieu : son sang, sa vie. Dans Luc 2. 10 – 11, l’ange dit aux bergers : «  Aujourd’hui dans la maison de David, il vous est né un Sauveur, le Christ, le Seigneur. » Vous voyez, le Christ qui a eu une conversation avec Son Père avant d’entrer dans le monde est là, il est né aujourd’hui. C’est le même Christ qui était au ciel dans un corps spirituel et céleste qui  est né aujourd’hui ; c’est le même Sauveur qui était au ciel dans un corps spirituel et céleste, qui est né aujourd’hui ; c’est le même Seigneur qui était dans le ciel dans un corps spirituel et céleste qui est né aujourd’hui. Vous voyez ! Avant sa naissance sur terre, Il était toujours le Sauveur, le Christ et le Seigneur. Après sa naissance, Il était toujours le Sauveur, le Christ et le Seigneur. Il y a un cantique qui dit que même dans le tombeau, Il est Seigneur. Après sa résurrection et son ascension au ciel, Il est toujours le Sauveur, le Christ et le Seigneur. Avant sa naissance, Christ était la Parole, donc Esprit. Mais après, à sa naissance, Il a été fait Parole faite chair. Dans Jérémie 23.5, Dieu dit : «  Voici les jours viennent où je susciterai à David un Germe juste… » Remarquez qu’Il ne dit pas : «  Je susciterai un Germe juste à la vierge Marie. » Mais à David. Pourtant quand Jésus naissait David n’était même pas là. Quel mystère ! Dieu parle d’un Germe juste. Qu’est-ce qu’un germe ? C’est un embryon, un œuf. Et qu’est-ce qu’un embryon ? C’est un vertébré aux premiers stades de son développement. Jésus était donc le Germe juste promis par Dieu. Vous voyez, Christ a suivi toutes les étapes du développement normal d’un homme ; Il a été un germe, un embryon, un œuf. Mais contrairement à l’embryon de tout homme qui est le produit de la fusion entre le spermatozoïde et de l’ovule, celui de Jésus a été formé spécialement par la puissance de Dieu. En Jésus-Christ, Dieu qui est Esprit a été fait chair ; Il a été fait homme. Et ce Germe, Christ, Dieu L’a déclaré juste avant sa naissance. L’embryon, l’œuf qui deviendra la Parole faite chair, est une formation spéciale de Dieu, comme Adam fut une création spéciale de Dieu. Le germe de vie en Jésus était la vie de Dieu Lui même. En Jésus, c’était la vie de Dieu même qui s’était développée de l’étape embryonnaire à l’étape de la naissance. C’était la vie de Dieu. Et la vie de Dieu n’est pas le résultat d’une quelconque fusion entre un spermatozoïde et un ovule. La Parole a été faite chair, et est née de la vierge Marie. Cette dernière était née dans le péché et vivait dans le péché. Pourtant elle a porté l’enfant Jésus jusqu’à sa naissance. Autrement dit elle a porté le Germe juste, l’Embryon juste. Un embryon qui n’est pas souillé dans le corps d’une mère porteuse souillée. Dieu pour protéger ce Germe juste, n’a pas permis qu’Il soit relié à la vierge Marie par un cordon ombilical. Christ n’est pas le résultat d’une quelconque fusion entre un spermatozoïde et un ovule ; Il était la Parole faite chair. LA PAROLE QUI ETAIT AVEC DIEU AU CIEL A ETE FAITE CHAIR SUR TERRE.


JESUS A-T-IL TETE ? NON.

Il a tiré les éléments nutritifs dont Il avait besoin, non de Marie, mais de la crème et du miel. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’enfants qui sont nourris au biberon et qui se portent à merveille.

L’Ecriture dit que le sang des taureaux et des boucs ne peut pas ôter les péchés ; c’est pourquoi Dieu a formé un corps à Christ. Comme le sang des animaux ne peut pas ôter nos péchés, un corps a été formé à Christ. Autrement dit comme le sang des taureaux et des boucs ne peut pas ôter les péchés, Dieu a formé du sang à Christ. Comme le sang des animaux ne peut pas ôter les péchés, Dieu va donner Son propre sang par Jésus-Christ. Le sang de Jésus est donc le sang de Dieu. Mais pas de Dieu sous la forme d’esprit, mais sous sa forme humaine. Et Ce sang-là a quelque chose de particulier que n’a pas notre sang : Le pouvoir de purifier nos péchés. C’est ici le mystère du Germe juste.


LA VIERGE MARIE EST  UNE MERE PORTEUSE ET NON LA VRAIE MERE DE JESUS.

La vierge Marie n’est pas la vraie mère de Jésus, mais seulement une mère porteuse en quelque sorte. Vous me citerez l’Ecriture qui dit que Marie est la mère de Jésus. Par exemple Actes 1.14 : « Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus. » Vous voyez, il est écrit : « Marie, mère de Jésus. » C’est la Bible. Mais le Saint-Esprit montre qu’elle n’est pas la vraie mère. Je voudrais prendre une autre Parole de l’Ecriture qui dit que Joseph est le père de Jésus. Or, nous savons tous qu’il n’a jamais été son père. Il nous faut une révélation divine pour comprendre les Ecritures. Lisons Luc 2.48 : « Quand ses parents le virent, ils  furent saisis d’étonnement, et sa mère lui dit : Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? Voici ton père et moi, nous te cherchions avec angoisse. » Marie affirme que Joseph est le père de Jésus. Pourtant elle savait qu’elle a conçu cet enfant par la vertu du Saint-Esprit quand elle était encore vierge. En outre, elle n’était même pas mariée avec Joseph. Pourtant l’Ecriture dit que Joseph est le père de Jésus. C’est cette même Ecriture qui dit que Marie est la mère de Jésus. Mais vous conviendrez avec moi qu’il n’en est rien du tout. Quand la Bible dit que Joseph est le père de Jésus, c’est vrai. Mais, il faut chercher à savoir ce qu’elle veut dire par là. Si nous disons sans discerner qu’il est le vrai père de Jésus, cela veut dire que ce dernier a été conçu après des rapports sexuels entre Joseph et Marie. Nous détruirons alors l’harmonie et la perfection de la Parole. Il faut donc toujours demander l’aide de Dieu pour comprendre les Ecritures.

LA PROCREATION DANS LE MILLENIUM

Frères, je crois que l’heure est venue de parler de ce mystère caché de tous les temps, mais révélé aujourd’hui  par le Saint-Esprit au travers de la Manne Fraîche qu’Il nous donne en ce temps où le Schilo est sur le point de se manifester pour l’enlèvement de l’Epouse. De quoi s’agit-il ? Il s’agit du mystère de la procréation. Comme vous le savez, Dieu a dit à Adam et à Eve : «  Soyez féconds, multipliez-vous… » D’après la révélation du temps du soir, cette multiplication devait se faire par la proclamation de la Parole et non par le contact sexuel. Le serpent leur a montré la voie du sexe pour avoir des enfants. Et la voie du sexe, c’est ce que font tous les animaux. Ce n’était pas là Sa volonté parfaite, mais Sa volonté permissive. Pour faire des enfants, les animaux s’accouplent et jouissent. Pour faire les enfants, les hommes aussi s’accouplent et jouissent. Où est donc la différence ? Mais Dieu va restituer les choses de telle sorte que les véritables fils de Dieu procréent non par le sexe, mais par Sa Parole révélée.

Adam n’a donc pas pu créer des enfants de Dieu par la Parole. Il a préféré passer par les rapports sexuels à cause de son incrédulité, en suivant la révélation du serpent. Alors tous ses enfants sont nés dans l’incrédulité. C’est pourquoi ils sont tous morts. Il faut donc une nouvelle naissance pour pouvoir hériter un jour le royaume des cieux. Cette nouvelle naissance s’acquiert essentiellement par la Parole proclamée. Il faut naître de la Parole et de l’Esprit  de Dieu. Vous voyez, à cause d’Adam et Eve, le plan originel concernant la procréation n’a pas été mis en évidence. Mais, ce plan s’accomplira parfaitement un jour, dans le millénium, sur la nouvelle terre. Voici ce que je veux vous dire de façon plus claire : Des enfants naîtront par le moyen de la Parole révélée lorsqu’Elle sera proclamée par les élus de Dieu pendant le règne de mille ans. Ils n’auront pas de rapport sexuel, mais ils prononceront la Parole, et leurs femmes tomberont enceintes. Et leurs enfants, engendrés par la puissance de la Parole ne pourront pas mourir. ILS SERONT IMMORTELS ET ILS NE POURRONT PAS PECHER. ILS NAITRONT A UN MOMENT OU SATAN SERA ENCHAINE POUR 1000 ANS.Ils auront un corps – Parole, un corps spirituel, théophanique. Ce corps ne sera pas revêtu de chair. Ces hommes – là n’auront aucun désir charnel car ils n’auront pas de chair. Rien ne pourra les tenter ; ils n’auront pas le désir de se marier ; ils n’auront aucun désir sexuel, car ils seront comme les anges de Dieu. L’ange n’éprouve aucun désir humain parce qu’il n’est pas revêtu de chair. La procréation sera faite essentiellement et absolument par la Parole proclamée. Ce sera-là  le Véritable Réveil de l’Epouse. Aujourd’hui, au nom du Seigneur Jésus, on peut guérir toutes sortes de maladies, ressusciter les morts, chasser les démons, discerner les secrets des cœurs, marcher sur l’eau, commander à la nature, appeler les mouches et les écureuils à apparaître, faire pousser des membres et autres. Oui Monsieur. L’Ecriture dit que Moïse le prophète a fait un miracle en jetant son bâton par terre ; son bâton est devenu  un serpent ; c’était un grand prodige opéré par Dieu Lui-même au travers de Son prophète, n’est-ce pas ? Mais, chose bizarre, les magiciens égyptiens aussi ont fait le même miracle avec la puissance du diable. Moïse le prophète a dit : «  Ainsi parle l’Eternel. » Et il y a eu un miracle. Les sorciers égyptiens viennent, ils ne disent rien, et ils jettent aussi leurs bâtons qui deviennent des serpents. Heureusement que le serpent fait par  Moïse a avalé les serpents des magiciens du Pharaon. Moïse le prophète prend son bâton et frappe l’eau qui devient du sang, et les poissons sont morts ; les magiciens aussi ont fait la même chose. Moïse le prophète a fait monter les grenouilles pour couvrir le pays ; les égyptiens ont fait la même chose. Vous voyez, le diable fait ce que Dieu fait. Dieu par Moïse a fait venir les grenouilles, Satan aussi l’a fait par les sorciers magiciens. Mais il y a une chose que le diable ne peut pas faire : créer l’homme par la Parole. C’est pourquoi il a possédé le serpent pour pouvoir avoir ses propres enfants par le moyen du sexe. Même après sa libération, Satan ne pourra pas les séduire parce qu’ils seront faits Parole de Dieu.

J’ai lu le livre de Tommy Osborne dans lequel il dit que Dieu a fait pousser des jambes. Les gens ont fait, et font encore, toutes sortes de prodiges. Mais, il y en a un qu’ils ne peuvent pas faire : CREER L’HOMME. Les scientifiques font mains et pieds pour en arriver là, à créer l’homme, mais ils ne le pourront jamais. Adam n’a pas eu ce privilège à cause de son incrédulité, mais dans le millénium, les véritables fils de Dieu auront ce grand honneur : PROCREER    PAR LA PAROLE. Pendant que les païens continueront de faire l’amour  pendant le règne millénaire à leurs femmes païennes pour avoir des enfants de perdition, les véritables fils de Dieu eux, prononceront la Parole afin que des bébés se forment dans le sein de leurs épouses. Ils seront tous dans un corps théophanique.C’est ici la révélation de la Manne Fraîche. Le temps du soir est derrière nous ; nous sommes au-delà de minuit. Le grand jour approche à grands pas. L’aigle crie, et le mystère se dévoile. C’est la Parole. C’est la Parole dans une chair humaine comme au temps de l’apôtre Paul en qui habitait Christ, qui se révèle à nous, tout en se cachant afin que très peu trouvent la Porte du ciel et soient sauvés. Christ était en Paul, comme Il est aujourd’hui en nous.  Et Christ est la Parole. La Parole était donc dans la chair de Paul, se révélant en se cachant et se cachant en se révélant. Amen !  La même Parole est aujourd’hui révélée encore une fois sous sa forme humaine. Elle est voilée dans une chair humaine, cachée aux yeux des sages, des théologiens et des intelligents. Le même Christ qui était en Pierre est aujourd’hui en nous par le Saint-Esprit. L’aigle prend son envol, il monte dans les hauteurs spirituelles pour chercher la Manne fraîche. Alors il crie ; là où il crie, c’est là que s’assemblent aussi les aigles. C’est la nourriture spirituelle au temps convenable ; et nous sommes dans le temps convenable pour recevoir la révélation selon laquelle la procréation se fera un jour par la Parole Divine divinement inspirée. Ce sera alors le véritable réveil de l’Epouse qui aura lieu pendant le règne de mille ans. Pendant ce règne l’Epouse va dominer avec Christ sur toutes choses. Ils seront créateurs comme leur Père céleste ; ce sera un règne de la véritable démonstration de puissance, un règne de justice, de puissance, de joie, de bonheur et de paix. La procréation se fera par la Parole et non par le sexe.

Comment cela va-t-il se faire, frère Moïse ? Cela se fera comme ce fut le cas avec la vierge Marie. Nos épouses seront toutes vierges après la résurrection ; elles seront vierges spirituellement et vierges sexuellement ; pures spirituellement et pures physiquement. Les hommes aussi seront vierges spirituellement et vierges sexuellement. C’est ici la Manne Fraîche. D’ailleurs, nous seront comme des anges, nous ne prendront pas de femmes pour coucher avec elles ; car  NOUS SERONT COMME DES ANGES. NOUS N’AURONS PLUS DE SEXE. POURTANT NOUS ALLONS PROCREER.  Comment cela se fera-t-il ? Le Saint-Esprit viendra sur les femmes vierges, et la puissance du Très-Haut les couvrira de Son ombre. Et elles tomberont enceintes comme ce fut le cas avec la vierge Marie. C’est pourquoi les saints enfants qui naîtront seront appelés fils de Dieu ; et ils seront immortels, incorruptibles, glorieux, purs, saints et éternels. Ne voulez-vous pas participer à ce grand réveil à venir ? Ce sera la plus grande et la plus parfaite démonstration de puissance sur terre. Après cette glorieuse manifestation de la pure Parole sur la nouvelle terre, la Jérusalem céleste notre mère, descendra du ciel, préparée comme une épouse. Frères, ne vous sentez-vous pas religieux en ce moment ? Des prophètes  et des apôtres auront aimé entendre ces précieuses paroles, et voir l’un des jours du Fils de l’homme, mais le Seigneur ne l’a pas voulu. Mais à nous, une grâce a été faite de voir ce jour merveilleux où la Parole est de nouveau ouverte, révélée dans sa simplicité ; de ce jour du Fils de l’homme où l’Esprit de Moïse et l’Esprit d’Elie agissent encore. Quand ces deux Esprits qui sont le Saint-Esprit sont à l’œuvre sur terre, il y a nécessairement une manifestation du jour du Fils de l’homme. Moïse et Elie dans leur corps théophanique étaient sur la montagne dans la gloire avec Jésus, le Fils de l’homme. Vous voyez, il y avait symboliquement parlant l’Esprit de Moïse et l’Esprit d’Elie. Le Fils de l’homme était sur terre. Il en sera de même lorsque l’un des jours du Fils de l’homme viendra dans les derniers temps. Il y aura alors les deux Esprits : Moïse et Elie. Frères,  frère Josué dans une vision a entendu des choses étranges me concernant. Le Seigneur lui a dit que frère Moïse est «  la voix qui crie dans le désert. » Etonné, il a demandé : «  Il est donc Jean- Baptiste alors ? » Mais il lui a été dit : «  Non, il n’est pas Jean- Baptiste, mais Elie. Va le trouver, il va t’expliquer certaines choses. » Je venais juste de connaître frère Josué de N’dotré. Quand il m’a raconté cette vision. J’ai dit : «  Frère, c’est à Bouaké avant la crise en 1999 – 2000, que Dieu m’a dit : Le Dieu d’Elie est sur toi. » Je ne suis pas Elie, le Thischbite, mais Il m’a donné une portion de l’Esprit de Dieu qui était sur Elie le Thischbite. C’est pourquoi mes prédications sont quelques fois violentes ; et c’est pourquoi je ne suis pas aimé. Un autre mystère, c’est que j’ai été fait Moïse avec un signe prophétique donné par Dieu. J’ai vu le Seigneur Jésus-Christ descendre du ciel vers moi. Vous voyez, c’est l’œuvre de Dieu qui se poursuit par le même Esprit de Christ. Aimeriez-vous voir l’un des jours du Fils de l’homme ? Prions tous alors et soyons attentifs, car ce jour ne viendra pas comme frappant l’œil ; ce sera comme au temps du Fils de l’homme, Jésus. La plupart ne savait pas que le Messie était né. A sa naissance, au lieu que l’ange du Seigneur aille vers les prédicateurs pharisiens, il est plutôt allé vers de pauvres bergers qui peut-être ne savent même pas écrire leur nom. Ce sera exactement ainsi le jour où ce jour du Fils de l’homme viendra sur terre. Les hommes religieux, les théologiens avec toutes les connaissances livresques ne le sauront pas. Ce jour du Fils de l’homme viendra au moment où Matthieu 24.24 s’accomplira. En ce jour – là, les faux prophètes et les faux christs feront de grands prodiges pour séduire, même les fils de Dieu, si cela étaient possible. Et on dira : Voici le Christ est dans le désert ou dans les chambres. Mais la Parole dit : «  N’y allez pas. » Où est la Parole pour que je puisse la recevoir et être sauvé ? Où aller ? Le Seigneur Jésus répond à cette préoccupation en disant : «  Comme l’éclair part de l’orient et se montre en occident, ainsi sera l’avènement du jour du Fils de l’homme. En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. » Dans la version Darby, le mot " cadavre" est rendu par le mot     " corps mort". Donc le cadavre dont parle le Seigneur Jésus, c’est un corps mort ; un corps mort fraîchement, qui n’est pas encore décomposé. C’est pourquoi il attire les aigles. Sur le  plan naturel, les aigles ne mangent pas de viande avariée, pourrie, décomposée ; mais toujours de la viande fraîche où il y a encore du sang. Sur le plan spirituel, cela représente quoi exactement ? Le corps mort représente la Parole fraîchement révélée dans un corps de chair, comme au temps de Jésus. A chaque âge, il y a une Parole que Dieu révèle à ses enfants au travers d’un prophète. Dans le désert, la Parole venait au travers d’un prophète, Moïse. C’était par Moïse que Dieu parlait, uniquement par Moïse. Quand ce dernier est mort, Dieu a choisi un autre prophète, Josué. Après Josué, il y a eu d’autres hommes de Dieu tels que Jérémie, Ezéchiel, Daniel, Malachie, Joël etc. Et Dieu est venu Lui-même en la personne de Jésus-Christ. Mais le Seigneur aussi va retourner s’asseoir à la droite de la majesté divine. Puis Il est revenu sous la forme du Saint-Esprit pour habiter dans ses disciples. Après donc Jésus, il y a eu l’apôtre Pierre qui représentait le corps mort autour duquel se rassemblaient les aigles, c’est-à-dire les véritables fils de Dieu. Il y avait aussi l’apôtre Paul qui représentait aussi le corps mort autour duquel se rassemblaient les aigles ; c’était la Parole faite chair autour de laquelle s’assemblaient les aigles. Aujourd’hui, nous sommes toujours dans l’âge de l’aigle, un âge où Christ révèle Sa Parole par la bouche des hommes de Dieu qui n’ont jamais fait l’école pastorale. Pendant que les fils du diable vont se faire former dans des écoles pastorales qui sont du diable, les véritables fils de Dieu, appelés dès le sein de leur mère, sont formés par le Saint- Esprit dans le désert où il y a les épreuves et toutes sortes de difficultés. Pour entrer dans certaines écoles pastorales il y a un âge limite : 40 ans. Quarante passés, on ne peut y prêcher. Frères, sachez-le : Moïse a commencé à prêcher à 80 ans. S’il devait entrer dans une école pastorale, on lui dira : Tu ne remplis pas les conditions d’âge, tu es trop vieux. Les écoles pastorales sont du diable.


FRERES Où  EST LE CORPS MORT AUJOURD’HUI ?

Revenons à la procréation par la Parole.

De même que la première création de l’homme s’est passée dans un jardin sans péché, de même la dernière création se fera dans un monde sans péché. Avant que le millénium ne commence, Dieu va créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre, selon Sa promesse. Et c’est sur cette nouvelle terre que je pourrai appeler le "nouveau jardin d’Eden" que les enfants de Dieu seront créés par la Parole de Dieu prononcée par les fils de Dieu ressuscités, revêtus de la gloire du Père. Satan sera lié pendant ces 1000 ans de règne du Seigneur sur terre. Il n’y aura plus de péché. Il y aura par contre des pécheurs ; mais ils ne pourront pas manifester leur nature diabolique, puisque le séducteur, le diable sera enchaîné.

La procréation dans le millénium est une promesse de Dieu pour nous. Ne voulez-vous pas participer à ce réveil unique en son genre sous la direction du Seigneur en personne ?

Maintenant examinons les Ecritures. Prenons Esaïe  65. 16 – 21 : «Celui qui voudra être béni dans le pays voudra l’être par le Dieu de vérité, Et celui qui jugera dans le pays, jugera par le Dieu de vérité ; Car les anciennes souffrances seront oubliées, elles seront cachées à mes yeux.

Car je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre ; on ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l’esprit. Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, à cause de ce que je vais créer ; Car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, et son peuple pour la joie ; On n’y entendra plus le bruit des pleurs et le bruit des cris. Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards qui n’accomplissent leurs jours ; Car celui qui mourra à cent ans sera jeune, et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. Ils bâtiront des maisons et les habiteront ; Ils planteront des vignes et en mangeront le fruit.» Cette Parole de l’Ecriture est d’une richesse incommensurable. Elle nous parle :

  1. De la création de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre par Dieu ; car les cieux  d’à présent «  passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et  la terre avec les œuvres  qu’elle renferme sera consumée. » selon 2 Pierre 3. 10.
  2. Sur la nouvelle terre, « il n’y aura ni enfants ni vieillards qui n’accomplissent leurs jours, car celui qui mourra à cent ans sera jeune, et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. » Comme vous pouvez le constater, la mort règnera sur les pécheurs sur la nouvelle terre. Mais mourir à cent ans sera une malédiction car il sera possible de vivre très longtemps. Même le pécheur âgé de cent ans sera maudit. Autrement dit les pécheurs peuvent vivre aussi très longtemps. Je signale que seuls les enfants du diable pourront mourir, pas l’Epouse.
  3. 3. Sur la nouvelle terre, les hommes travailleront et bâtiront des maisons. Remarquez que ces maisons sont différentes des places que le Seigneur est allé nous préparer selon          Jean 14.2 : «  Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père : Si cela n’était pas je vous l’aurai dit. Je vais vous préparer une place. » Vous voyez c’est différent. Pendant le millénium, nous construirons nous-mêmes nos demeures et nous planterons de la vigne et autres légumes pour la nourriture. La vigne servira à faire aussi du vin. Souvenez-vous de cette Parole du Seigneur : « Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père. »

N’oubliez pas que le Seigneur buvait du vin quand Il était sur terre, selon Luc  7. 33 – 34 : «  Jean-Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites : il a un démon. Le Fils de l’homme est venu mangeant et buvant, et vous dites : c’est un mangeur et un buveur… »  Et Il dit qu’Il ne boira plus du fruit de la vigne jusqu’au jour où Il en boira du nouveau dans le Royaume de Son Père. Avez- vous remarqué qu’Il n’a pas dit : «  De nouveau », mais «  Du nouveau. » C’est un mystère !

La vigne servira à faire aussi du vin, mais personne ne pourra s’enivrer, car Satan sera lié. Frères, je veux dire encore un mystère, que Dieu m’aide : En Eden, au commencement,  l’homme devait garder et cultiver le jardin. Il ne devait pas rester oisif, mais travailler pour se nourrir. Après le péché adamique, Dieu a maudit la terre. Alors le travail est devenu une véritable corvée. Mais sur la nouvelle terre, le travail retrouvera ses lettres de noblesse et deviendra un moment de plaisir et de joie. Parce que la terre tout entière est délivrée des démons et de toute malédiction. C’est dans la louange que les fils de Dieu travailleront et ils moissonneront dans la joie du Seigneur.

  1. Sur la nouvelle terre, les fils de Dieu « ne travailleront pas en vain, et ils n’auront pas des enfants pour les voir mourir ; car ils formeront une race bénie de l’Eternel. » C’est ici le mystère : Dieu dit que Ses élus n’auront pas des enfants pour les voir périr. Qu’est-ce à -dire ? Vous voyez, c’était caché à nos yeux jusqu’à cette heure. Sur la nouvelle terre, il y aura des naissances. Nous l’avons lu  ensemble. C’est Dieu qui l’a dit, et moi, je crois. Les élus ne feront pas d’enfants pour les voir mourir. Cela veut dire qu’ils auront des enfants immortels et éternels ; des enfants qui ne connaîtront jamais la mort. Mais dans ce même monde, les fils du diable aussi feront des enfants ; eux, ils ne seront pas immortels. C’est en eux que s’accomplira cette Parole de l’Ecriture : « Le pécheur âgé de cent ans sera maudit. » Vous voyez, il y aura aussi des pécheurs sur la nouvelle terre.

Les fils de Dieu ressuscités feront des enfants qui ne mourront pas ? Comment cela est- il possible? Ces fils de Dieu là sont ressuscités ; ils ont reçu un corps céleste, et ils ont été enlevés sur les nuées. Après que la terre soit transformée en un grand jardin où il n’y a plus de péché, ils reviennent sur terre pour régner avec le Seigneur Lui-même pendant 1000 ans. C’est justement dans ce corps céleste et glorifié qu’ils vont procréer par la Parole. Ils n’auront pas de sexe, ils seront comme des anges. C’est dans ce corps théophanique qu’ils vont faire des enfants immortels ayant été eux – mêmes rendus immortels par l’Esprit du Seigneur. Il n’y aura pas de rapport sexuel, pas de sensation ni d’émotion sentimentale. Ils seront comme des anges des cieux. Leurs femmes aussi auront des corps célestes et glorifiés. Ce sera le plus grand réveil que le monde ait jamais connu. C’est ce qui s’est fait avec la vierge Marie et l’ange Gabriel. L’ange a parlé au nom du Seigneur, et il y a eu procréation de l’enfant Jésus. Sans rapport sexuel aucun.

Lisons Matthieu 22. 28 – 30 : «A la résurrection, duquel des sept sera-t-elle donc la femme ? Car tous l’ont eue.

Jésus leur répondit : Vous êtes dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu. Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel. » Le Seigneur Jésus-Christ dit qu’à «  la résurrection les hommes ne prendront pas de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel. » Si on ne prendra pas de femmes, frères où trouverons- nous les femmes pour la procréation ? Nous serons là-bas avec nos femmes si elles ont été remplies du Saint-Esprit. C’est dans les nouveaux cieux et sur la nouvelle terre que la famille retrouvera ses lettres de noblesse ; c’est là-bas que le mot famille aura son vrai sens. Il n’y aura aucune famille où il y a des enfants rebelles, des maris ivrognes et violents, des femmes impolies et insoumises.

CE SERA UN NOUVEAU RECOMMENCEMENT POUR TOUS LES ENFANTS DE DIEU.

FRERES, JESUS N’A PAS TETE. AMEN !

Que Dieu vous bénisse !


FRERE CHRIST-MOÏSE

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix