Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 28 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
457
Hier :
936
Semaine :
1393
Mois :
4497
Total :
3862540
Il y a 5 utilisateurs en ligne
-
5 invités


LES DEFAUTS DU MESSAGE DU SOIR DE WILLIAM MARRION BRANHAM (Deuxième partie) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Samedi, 23 Octobre 2010 13:24

Je voudrais d’emblée dire ceci : je crois qu’au temps de la fin, Dieu enverra l’esprit d’Elie avec un message dont la vocation est de préparer l’Epouse du Seigneur à la seconde venue de Christ. Le 11 juin 1933, cette glorieuse promesse a été faite à William Marrion Branham. Le message du Soir est donc l’accomplissement de Zacharie 14.6, comme l’a révélé le prophète lui-même.

Je crois au Message de la fin des temps qui nous ramène à la foi apostolique. Mais en ce qui concerne le Message du Soir, il y a quelques petites choses à mettre en ordre, à restituer.

Que Dieu soit bénit !

Frère Branham a donné le Message du Soir en s’appuyant sur les Ecritures. Mais, en comparant certains de ses enseignements avec la Bible, il y a quelques imperfections. C’est de cela qu’il s’agit.

BRANHAM DIT QUE TOUS LES BEBES SONT SAUVES : EST – CE VRAI ?

Dans la brochure intitulée "QUESTIONS ET REPONSES SUR LE SAINT-ESPRIT" de 1959, à la page 28, paragraphe 104, cette question est posée au prophète : « Si une personne doit avoir le Saint-Esprit pour être convertie et être sauvée, quel sera l’état des enfants qui sont morts avant l’âge de la raison ? »

Voici la réponse de frère Branham : « Maintenant disons ceci : nous savons que les bébés qui meurent, peu importe ce que sont leurs parents sont sauvés… Aussi, c’est absolument sans obstacles qu’il va au ciel. »

Prenons maintenant l’Ecriture : Romains 9.10-13 : "Et, de plus, il en fut ainsi de Rébecca, qui conçut du seul Isaac notre père ; car, quoique les enfants ne fussent pas encore nés et qu’ils n’eussent fait ni bien ni mal, afin que le dessein d’élection de Dieu subsistât, sans dépendre des œuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle, il fut dit à Rébecca : L’aîné sera assujetti au plus jeune ; selon qu’il est écrit : J’ai aimé Jacob Et j’ai haï Esaü." Cette Parole de l’Ecriture nous parle du dessein de l’élection divine qui ne tient aucun compte du bien ou du mal que nous faisons. L’exemple de Jacob et d’Esaü est très édifiant. D’ailleurs, ces deux bébés n’étaient pas encore nés, ils n’avaient pas encore eu l’occasion de faire le bien ou le mal. Mais, Il dit : « J’ai aimé Jacob, et j’ai haï Esaü. » Si Jacob venait donc à mourir avant l’âge de la raison, il irait au ciel. En ce qui concerne Esaü,  il irait en enfer. Quand frère Branham dit que les bébés quels qu’ils soient vont au ciel sans obstacle, il n’a pas pris en compte le dessein de l’élection divine qui repose sur la souveraineté. Prenons encore l’Ecriture dans Romains 9.14-16 : "Que dirons-nous donc ? Y a-t-il en Dieu de l’injustice ? Loin de là ! Car il dit à Moïse : Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j’aurai compassion de qui j’ai compassion. Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde." D’après cette Parole révélée, le fait d’être sauvé ou pas ne dépend pas de nos œuvres, bonnes ou mauvaises. "Cela ne dépend pas de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde." "Ainsi il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut." (Romains 9.18). Comme vous pouvez le constater ici, c’est Dieu qui donne la foi à celui qu’Il veut ; c’est aussi Dieu qui endurcit qui Il veut.

Lisons encore la Parole de l’Ecriture : Romains 9.21-23 : "Le potier n’est-il pas maître de l’argile, pour faire avec la même masse un vase d’honneur et un vase d’un usage vil ? Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition, et s’il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a d’avance préparés pour la gloire ? " Que dit cette Parole ? Elle révèle que Dieu avant la fondation du monde, a préparé des vases d’honneur pour révéler la richesse de sa gloire. Ce même Dieu a aussi formé des vases de colère pour montrer sa colère. Dans Jean 17.12, Jésus déclare que Judas est un fils de perdition. La question est de savoir à quel moment il est devenu fils de perdition. C’est dès avant la fondation du monde. Il a été conçu fils de perdition exactement comme Esaü ; et il est né fils de perdition ; il est mort fils de perdition. C’est ici le mystère de l’élection et de la souveraineté de Dieu. Prenons Abel et Caïn : le premier est né enfant de Dieu ; le second, enfant du diable.

Tout comme les enfants de Dieu sont prédestinés à être enfants d’adoption, de même les enfants du diable sont prédestinés à être enfants de malheur. Le passage de Proverbes 16.4 déclare que : « L’éternel a tout fait pour un but, même le méchant pour le jour du malheur. » Le méchant dont il est question, n’est pas devenu méchant ; il a été créé méchant par Dieu. Dans Ephésiens 1.4-7 et Romains 8.29-30, l’Ecriture montre que le fait d’être enfant de Dieu, d’être appelé, justifié et glorifié relève EXCLUSIVEMENT du choix et de la volonté de Dieu. C’est le mystère de la prédestination, de l’élection et de la souveraineté du Tout-puissant.

Vous voyez, un enfant qui vient de naître, s’il meurt, ira auprès de Dieu, s’il est prédestiné à être au ciel. Dans le cas contraire, il ira en enfer.

BRANHAM DIT QUE DIEU A CREE LE SAINT –ESPRIT : EST –CE VRAI ?

Dans le livre intitulé "LA REVELATION DES SEPT SCEAUX", à la page 92, paragraphe 139, frère Branham dit : « Et Dieu le créateur de l’Esprit, nous est devenu parent…" L’Esprit, c’est le Saint-Esprit. Le Dieu qui est devenu notre parent, c’est Jésus. L’Ecriture de Romains 8.29 nous dit que le "Fils fut le premier-né entre plusieurs frères." Dans Jean 1.1, il est écrit : " au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu." Et cette Parole, qui était Dieu, "a été faite chair, et elle a habité parmi…" Par conséquent, Dieu = Jésus-Christ. Si j’en crois frère Branham, Dieu, Jésus-Christ a créé l’Esprit, qui est le Saint-Esprit. Comment donc cette création s’est-elle faite ? Et à quel moment ? Peut-être que c’est un mystère. Si c’est un mystère, c’en est vraiment un : "Dieu le créateur du Saint-Esprit." Moi qui croyais que c’est le Saint-Esprit qui avait tout créé. Or, il a Lui-même été créé, d’après la révélation de Branham. Bizarre.

A PROPOS DU MILLENIUM : BRANHAM SE CONTRDIT LUI - MEME

Dans la brochure intitulée "REVELATION DES SEPT SCEAUX, PREMIER SCEAU" (version Centre Missionnaire de la Parole Parlée, Suisse), à la page 25, paragraphe 163, frère Branham dit : « Quelques-uns essaient… Remarquez que dans Malachie 4, aussitôt que le messager s’en va, le monde est complètement brûlé et les justes entrent dans le millénium en marchant sur les cendres des méchants. » Le prophète Branham ici révèle que les "justes entrent dans le millénium en marchant sur les cendres des méchants." Mais quelques instants après, sa révélation change. Lisons le paragraphe 175 de la page 26 : «  Ces soixante-dix semaines… Ensuite, après le millénium, elle sort et foule aux pieds les cendres des méchants. » Ici, c’est après le millénium ; mais à la page 25 de la même brochure, il dit que c’est avant le millénium. La question que je suis tenté de poser est la suivante : A quel moment exactement est-ce que les justes fouleront aux pieds les cendres des méchants : "AVANT ou APRES le millénium ? " Mais, frère Branham n’est plus. Que faire ? Je retourne à l’Ecriture dans la prière, et le Dieu de bonté m’éclairera. Comme vous pouvez le constater il y a beaucoup de confusion dans le Message du Soir de frère Branham.

BRANHAM DIT QUE JUDAS EST SAUVE ET SANCTIFIE

Dans la brochure intitulée LA REVELATION DE JESUS – CHRIST, LES 10 VIERGES (Version Centre Missionnaire de la Parole Parlée, SUISSE), à la page 45, paragraphe  239, il dit que Juda est «  sauvé et sanctifié. » Mais selon le Seigneur Jésus – Christ, ce dernier est un fils de perdition, qui est le seul perdu parmi les douze selon Jean 17.12. Jésus et Branham sont en contradiction l’un avec l’autre. Mais, un seul dit la vérité. Le fait même de contredire ouvertement le Seigneur est une déviation au niveau du Message du Soir. C’est un défaut.

A PROPOS DES SEPT TONNERRES D’APOCALYPSE 10.7

IMPORTANCE DE LA REVELATION DES 7 TONNERRES DANS L’ENLEVEMNT

Branham dit dans la brochure "REVELATION DES SEPT SCEAUX, PREMIER SCEAU", du 18 mars 1963 ;  page. 9, paragraphe 62 :

« Ensuite viennent sept mystérieux tonnerres qui ne sont même pas écrits. C’est vrai. Je crois que par le moyen de ces sept tonnerres seront révélées dans ces derniers jours les choses nécessaires  au rassemblement de l’Epouse en vue de la foi de l’enlèvement… »

Ecoutons toujours frère Branham, à la page 20, paragraphe 132 :«  Jean écrivait ces choses, quand il commença à écrire ces sept autres tonnerres, il lui fut dit : " Ne l’écris pas." … Nous ne savons pas encore ce qu’ils sont, mais à mon avis ils vont être révélésincessamment ; et quand ils le seront, ils donneront à cette Eglise la foi nécessaire pour obtenir la grâce qui l’enlèvera. »

Selon le prophète de l’âge de Laodicée, la révélation des sept tonnerres d’Apocalypse 10, donnera à l’Eglise la foi nécessaire pour l’enlèvement. En d’autres termes, sans cette révélation des tonnerres, nous ne serons pas enlevés ; c’est frère Branham qui l’a dit. NOUS SOMMES LE 18 MARS 1963, après la visitation de sept anges venus de l’éternité, et de la descente de l’Epée du Roi sur  terre.

LA REVELATION DES SEPT  TONNERRES D’APOCALYPSE 10 EST DONC TRES IMPORTANTE. SANS CETTE REVELATION, IL N’Y AURA POINT D’ENLEVEMENT. Pourtant, le 24 mars 1963, frère Branham reconnaît qu’il n’a pas pu percer le mystère des sept tonnerres, dans la brochure  "LA REVELATION DES SEPT SCEAUX, SEPTIEME SCEAU", à la page 33, paragraphe 207. Ecoutons- le : «  Maintenant, quel est ce grand secret caché sous ce sceau, je l’ignore. Je ne le connais pas. Je ne le comprends pas. Je ne peux rien en dire de plus que ce qui m’a été dit. Mais je sais que c’est ces sept tonnerres qui font entendre leur voix immédiatement l’un après l’autre, tonnant à sept reprises, et que cela se déploie en débouchant dans quelque chose d’autre que j’ai vu.

Quand j’ai vu cela, j’ai cherché l’interprétation qui en découlait, mais je n’ai pas pu la trouver. C’est l’exacte vérité. » Dans le livre intitulé"  LA REVELATION DES SEPT SCEAUX", à la page 579, au paragraphe 323, il dit exactement la même chose : «  Or, le grand secret qui repose sous ce sceau, je ne sais pas ce que c’est. Je ne le sais pas. Je n’ai pas réussi à le déchiffrer. Je n’ai pas réussi à savoir, à savoir précisément.  Ce qui – précisément ce qui était dit, mais je sais que C’étaient ces Sept Tonnerres qui se sont fait entendre coup sur coup, qui ont simplement tonné à sept reprises. Et Cela s’est  déployé pour montrer autre chose que j’ai vu. Alors, quand j’ai vu Cela, j’ai cherché l’interprétation. C’est passé à toute vitesse, là, mais je n’ai pas réussi à le déchiffrer. C’est tout à fait vrai. » Frères, vous voyez, ici, il dit clairement qu’il a cherché l’interprétation du mystère des sept tonnerres, mais il ne l’a pas reçu. Il n’a pas pu le déchiffrer. Ce mystère des sept tonnerres demeure toujours, qu’en est – il alors de l’enlèvement ? Il dit le 18 mars 1965 que c’est la révélation des sept tonnerres qui donnera la foi nécessaire pour l’enlèvement de l’Eglise. Mais, le 24 mars de la même année, il affirme qu’il n’a pas réussi à déchiffrer le mystère des sept tonnerres. Nous sommes en droit de demander ce qu’il en est maintenant de l’enlèvement.

Le 14  juin 1964, soit plus d’un an après l’ouverture des sceaux, il dit : «  Si quelqu’un dit qu’il a la révélation des sept tonnerres, c’est comme s’il ajoutait quelque chose à la Parole. » C’est dans la  brochure"DIEU DEVOILE " à la page 37 :«  Certains vinrent me dire : Frère Branham, au sujet d’Apocalypse 10.4 : Quand les sept tonnerres eurent fait entendre leur voix, j’allais écrire, et j’entendis du ciel une voix qui disait : scelle ce qu’ont dit les Sept tonnerres, et ne l’écris pas. » - "  Frère Branham, ces sept tonnerres, qui firent retentir leur voix, à propos desquels il fut dit à Jean : «  scelle cela, et ne l’écrit pas », est – ce que ces sept tonnerres seront révélés dans les derniers jours ? » Je leur répondis : «  Tout cela sonne réellement bien à nos oreilles, mais faites attention à ce dont vous parlez, quand vous dites cela. Il a dit à jean : «  Ne l’écris pas. » Cela est donc scellé dans le livre jusqu’aux derniers jours. »

Beaucoup m’ont dit, même des théologiens : «  Frère Branham, avec l’expérience que le Seigneur vous a donnée pour son peuple, vous pourriez être en mesure d’écrire vous – même une Bible, puisque Dieu a manifesté votre Parole. Je répondis : « Cela est peut – être vrai.  Vous voyez… Il me demanda : « Alors, la révélation de ces sept tonnerres qui ont fait retentir leur voix ne sera t – elle pas donnée à quelqu’un ? » Je répondis : Non, messieurs. Cela consisterait à ajouter ou à retrancher quelque chose à la Parole. »

Ici, frère Branham affirme sans détour que si quelqu’un dit qu’il a la révélation des sept tonnerres, c’est qu’il ajoute ou retranche quelque chose à la Parole. Autrement dit, personne n’aura cette révélation. Je veux poser cette importante question : Qu’en est – il dans ce cas de l’enlèvement de l’Eglise, puisque c’est par la révélation des sept tonnerres qu’elle aura la foi nécessaire pour monter au ciel. Devons – nous en conclure que l’enlèvement ne sera plus possible, puisque personne n’aura cette fameuse révélation des sept tonnerres ?

Frères, vous comprenez certainement pourquoi je dis que le Message du Soir est confus en plusieurs points. Aujourd’hui, il y a au moins deux dénominations branhamistes : Ceux qui croient que les sept tonnerres sont révélés. Leur base se trouve à Jeffersonville, avec le fils de Branham, Joseph Branham comme chef de file. Ce dernier, d’après son père est un prophète de Dieu ; et puis ceux qui n’y croient pas. Leur base est à Krefeld en Allemagne. Leur chef de file, c’est Ewald Frank. Chaque groupe affirme haut et fort : « C’est nous qui avons la vérité. » C’est la confusion. Nous retournons à Babylone. Jusqu’à présent, personne ne sait si oui ou non, les sept tonnerres sont révélés, sinon, celui à qui la révélation est donnée par la grâce de Dieu.

FRERE BRANHAM NOUS A TOUS LAISSES DANS LE FLOU.

A PROPOS DE LA MORT DE MOISE : BRANHAM  CONTREDIT L’ECRITURE

Dans la brochure intitulée " POURQUOI CRIER ? PARLE " du 14 juillet 1963 (Version Centre Missionnaire de la Parole Parlée), à la page 6, paragraphe 6, il dit : «  Nous découvrons qu’il mourut (Moïse) sur un rocher… Des anges l’avaient enlevé ; personne ne sait où il fut enseveli. Même le diable l’ignore. Franchement, je ne crois pas qu’il ait été jamais enseveli ; je crois que Dieu l’a enlevé. » MAIS, dans la brochure intitulée "C’EST LE LEVER DU SOLEIL, (LA VOIX DE DIEU)" du 18 avril 1965, il dit : «  Remarquez Moïse…Les Anges étaient venus, l’avaient enterré là, dans une vallée. Il s’est décomposé… »

Voici maintenant ce que dit la Bible dans Deutéronome 34. 5 – 6 : «  Moïse, serviteur de l’Eternel mourut… Et l’éternel l’enterra dans la vallée… Personne n’a connu son sépulcre jusqu’à ce jour. »

Je voudrais dire ceci : voulant répéter mot à mot ce que Branham a dit, j’ai dit : «  Frère Branham dit que Moïse n’a pas été enterré, car Dieu l’a enlevé. » Mais, quelques temps, je découvre dans une autre brochure qu’il dit encore que ce dernier a été enterré, et que même son corps s’est décomposé. Devant cette réalité, j’ai été pendant un temps très embarrassé. Je me suis dit : «  Mieux vaut tout vérifier comme cela m’a été dit depuis le commencement.

BRANHAM CONTREDIT L’ANGE GABRIEL

Dans la brochure "REVELATION DES SEPT SCEAUX, PREMIER SCEAU" (version Centre Missionnaire de la Parole Parlée), à la page 26, paragraphe 175, frère Branham dit : « Ces soixante-dix semaines furent déterminées parfaitement comme l’a dit Daniel en annonçant que le Messie viendrait et serait retranché au milieu de la semaine. Jésus prophétisa pendant trois ans et demi, et comme le prédit Daniel, au milieu de cette dernière semaine (trois ans et demi), Il fut retranché. »

Frère Branham dit que le prophète Daniel a prédit que le Messie « viendrait et serait retranché au milieu de la semaine. » Je ne sais pas de quel Prophète Daniel il parle. Mais, si c’est celui de la Bible, c’est que ce que dit Branham est contraire à ce que l’ange a dit à Daniel. Voici ce que dit l’ange dans Daniel 9.23-26 (version Darby) : « Au commencement de tes supplications la parole est sortie, et je suis  venu pour te la déclarer, car tu es un bien-aimé. Comprends donc la parole, et sois intelligent dans la vision : Soixante-dix semaines ont été déterminées sur ton peuple et sur ta sainte ville, pour clore la transgression, et pour en finir avec les péchés, et pour faire propitiation pour l’iniquité, et pour introduire la justice des siècles, et pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le saint des saints. Et sache, et comprends : Depuis la sortie de la parole pour rétablir et rebâtir Jérusalem, jusqu’au Messie, le prince, il y a sept semaines et soixante-deux semaines ; la place et le fossé seront rebâtis, et cela en des temps de trouble. Et après les soixante-deux semaines, le Messie sera retranché… »Frères, si vous avez en vous l’Esprit de Vérité, je vous demande d’examiner ATTENTIVEMENT ce que l’Ange Gabriel dit et ce que dit William Marrion Branham. L’Ange Gabriel dit que le Messie sera retranché APRES les soixante-deux semaines. Frère Branham, lui, il dit que c’est au milieu de la semaine. Qui a raison ? Qui a tort ? Frère Branham dit que le Messie sera retranché au milieu de la dernière semaine, c’est-à-dire au milieu de la soixante-dixième semaine. Mais l’Ange Gabriel dit que c’est après soixante-deux semaines. Vous comprenez, ce n’est donc pas au milieu de la dernière semaine. Si vous poursuivez la lecture de l’Ecriture dans Daniel 9.26-27, vous verrez ceci :

  1. Le Messie est retranché après les soixante-deux semaines (V.26)
  2. Après ce retranchement, la ville de Jérusalem doit être détruite. (V26)
  3. Une alliance d’une semaine sera conclue par le peuple du prince qui a détruit Jérusalem avec plusieurs.
  4. C’est au milieu de cette semaine d’alliance que ce même peuple du prince fera cesser le sacrifice et l’offrande.
  5. Cette semaine d’alliance étant la soixante-dixième, ne peut donc pas concerner le Messie ; puisque celui-ci devra être retranché après soixante-deux semaines.
  6. Le prince du peuple qui a fait cesser le sacrifice et l’offrande au milieu de la semaine, n’est pas Jésus, comme l’enseignent les branhamistes. Ce prince-là est le même que celui qui doit détruire Jérusalem.

En confrontant ce que dit l’Ecriture et ce que dit frère Branham, la lumière jaillit. Ce qui est frappant, c’est que le dernier cité CONTREDIT l’Ange Gabriel. Autre chose encore : c’est que nous sommes en mars 1963, à l’ouverture des sept sceaux d’Apocalypse. Le 28 février 1963, sept anges venus de l’éternité ont visité le prophète sur le mont Sunset à Tucson, Arizona, USA. La présence de ces sept anges a provoqué l’apparition d’un gigantesque nuage mystérieux à l’intérieur duquel se trouvait le visage du Seigneur. C’est après ces choses que l’ordre lui a été donné d’aller ouvrir les sceaux. Et chose étrange, c’est à l’occasion de cette ouverture qu’il contredit l’Ange Gabriel. Ce dernier n’a jamais dit que le Messie serait retranché au milieu de la semaine. Mais il dit qu’au milieu de la semaine, l’alliance sera rompue, le sacrifice et l’offrande cesseront. C’est la Parole. Et, ces deux actes, à savoir la rupture de l’alliance après trois ans et demi et la cessation du sacrifice et de l’offrande, sont le fait du peuple du prince qui doit détruire Jérusalem. En quelle année Jésus a-t-il détruit cette ville ? Dites-le moi. N’est-ce pas plutôt Titus qui l’a fait à l’an 70 après Jésus-Christ ?

A PROPOS DES SEPT ESPRITS DE DIEU

Dans la brochure "LA REVELATION DE JESUS CHRIST, LES 24 ANCIENS" (version Centre Missionnaire de la Parole Parlée, Suisse), du 1er janvier 1961, à la page 27, paragraphe 195, frère Branham dit : « Voilà cet arc-en-ciel… Il l’a taillé pour qu’il reflète, par ses blessures mortelles, le pardon des péchés, la joie, la paix, la longanimité, la bonté, la mansuétude, la douceur. Les sept Esprit de Dieu sont les sept fruits de l’Esprit qui se reflétaient plus tard dans son peuple. » Il est évident qu’en parlant des fruits de l’Esprit, il fait allusion à cette Parole de l’Ecriture : Galates 5.22. J’ai donc entrepris de compter pour voir s’il y en a vraiment sept. Il y en a plutôt neuf : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. Du coup, la révélation selon laquelle les sept Esprits de Dieu sont les sept fruits de l’Esprit, n’est pas conforme à l’Ecriture. Selon Apocalypse 4.5, ce sont les sept lampes ardentes qui sont les sept esprits de Dieu. Le passage d’Apocalypse 5.6Zacharie 3.9. affirme que ce sont « les sept yeux qui sont les sept esprits de Dieu. » envoyés par toute la terre. L’Eternel Dieu a aussi parlé de sept yeux gravés sur une pierre, selon

Quand on compare ce que l’apôtre Jean dit et ce que dit frère Branham, on voit qu’il y a un problème. Le premier dit que les sept esprits de Dieu ce sont les sept lampes ardentes et les sept yeux de Dieu. Mais pour le deuxième, ce sont les sept fruits de l’Esprit. Dans la brochure" RESTITUTION DE L’ARBRE DE L’EPOUSE" (version Centre Missionnaire de la Parole Parlée, Suisse), à la page 19, le prophète messager affirme toujours que les sept esprits de Dieu sont les sept fruits de l’Esprit. Je ne sais pas de quels fruits de l’Esprit il parle. Si ce sont les mêmes fruits de Galates 5.22, il y en a 9 ; et non 7. L’enseignement de frère Branham n’est pas conforme à la vérité, à l’Ecriture, à la Parole révélée prêchée par l’apôtre Paul. Or, tout Evangile s’écartant de celui des apôtres du Seigneur est une malédiction, selon ce qui est écrit dans Galates 1.8-9.

A PROPOS DES TROIS ESPRITS DE GRENOUILLE

Dans la brochure "REVELATION DES SEPT SCEAUX" de 1963, à la page 2, paragraphe 14, frère Branham parle de sept esprits semblables à des grenouilles. Cette révélation n’a aucun fondement biblique. Dans Apocalypse 16.12-14, il nous est parlé de trois esprits impurs semblables à des grenouilles, lesquels sont sortis de la bouche du dragon, de la bouche de la bête et de la bouche du faux prophète. Selon la Parole prophétique, il y a trois esprits impurs semblables à des grenouilles ; mais, selon le message du soir de William Marrion Branham, il y en a sept. La révélation de ce dernier n’a pas de fondement biblique. D’où tient-il cette révélation ? Frère Branham n’a-t-il pas enseigné lui-même qu’il faut rejeter toute révélation qui n’est pas fondée sur la Bible ? C’est ce que je fais.

Pour me résumer, je dirai ceci : Frère Branham a donné des révélations contraires à celles qui sont dans les Ecritures. Mais, je sais qu’il est le prophète messager.

A la lumière des Ecritures, on a pu comprendre que tous les bébés ne sont pas automatiquement sauvés ; que personne n’a le droit de fixer une date concernant le retour de Christ ; que Dieu n’a pas créé l’Esprit ; que le Messie n’a pas été retranché au milieu de la soixante-dixième semaine ; que les sept esprits de Dieu ne sont pas les sept fruits de l’Esprit.

Peut-on toujours affirmer que William Branham est prophète de Dieu ? OUI, il est le prophète de Dieu, mais il s’est trompé sur quelques points de la Parole de Dieu. On peut se tromper et rester toujours prophète de Dieu.

L’HOMME : UNION ENTRE SATAN ET EVE

Branham dit dans la brochure intitulée "LA PAROLE PARLEE EST LA SEMENCE ORIGINELLE" (Version Centre Missionnaire de la Parole Parlée, SUISSE), du 18 mars 1962, à la page 59 : «  Mais chaque homme, qu’il soit pape, prêtre, évêque ou autre, meurt parce qu’il est un hybride. Exactement ! Il est né de l’union de Satan et d’Eve. Vous pouvez dire ce que vous voulez, c’étaient Satan et Eve. »

Cette révélation de frère Branham doit – elle être considérée comme étant la parole parlée qui est la semence originelle ? Les branhamistes répondront : oui. C’est bien beau de dire oui ; mais est – ce qu’elle est conforme à la véritable Parole de Dieu ? Chacun doit toujours chercher à savoir si ce qui est dit est la vérité ; même ce que je dis ; surtout ce que je dis. Est – il vrai que tout homme est né de l’union de Satan et de la femme ? L’auteur de cette révélation est – il lui aussi né de cette union diabolique. Si oui, est – il un enfant du diable comme Caïn. Souvenez – vous que ce dernier est le produit de l’union entre le serpent ancien et Eve. L’Ecriture dit d’ailleurs de ne pas ressembler à Caïn qui est du malin, selon 1 Jean 3.12. Selon Branham, tout homme, y compris lui, est né de l’union du diable et de la femme. Est – ce possible ? Laissons la Parole de Dieu nous éclairer là – dessus. Dans Genèse 3. 15, il est question de la postérité du serpent, mais aussi de la postérité de la femme. Et d’après ce que Frère Branham lui – même a enseigné, la postérité du serpent, ce sont les fils du diable. Le premier – né de cette postérité diabolique et hybride, c’est Caïn. Il y a aussi Abel. Celui – ci ne fait pas partie de la postérité du serpent, parce qu’il n’est pas né de l’union de Satan et de la femme. C’est bien le fruit béni de l’union entre Adam et Eve. Selon les Ecritures, il y a deux races bien distinctes qui ne peuvent pas se mélanger : la race des élus de Dieu et la race des damnés. C’est ce que nous dit la Bible, qui est la Parole de Dieu dans I Jean 3. 9 – 10. Dans Romain 10. 10 – 13, l’Ecriture nous montre quelque chose qui va encore réfuter ce que frère Branham a dit. Selon Branham, tout homme est né hybride parce qu’il est le produit de l’union entre Satan et la femme. Cela n’est pas toujours vrai. Car, du même Isaac, le fils de la promesse, sont sortis Esaü et Jacob. Le premier a été rejeté par Dieu, tandis que le deuxième a été choisi. Frères, croyez la Parole, retournez à la Parole, car vous voyez vous-mêmes que ce que dit le prophète de l’âge ici n’est pas conforme à la Pure Parole. Tout homme n’est pas né de l’union de Satan et de la femme. Il n’y a aucune Ecriture pour soutenir cela, ALORS, ça ne vient pas de Dieu. Il y a des hommes qui sont du  diable, et il y a des hommes qui sont de Dieu. TOUS ne  sont pas nés de l’union de Satan et de la femme. En tous cas, moi, par la grâce de Dieu, je ne suis pas né de cette union diabolique. Abel non plus. Abraham non plus. Josué non plus. L’apôtre  Pierre non plus. L’apôtre Paul, non plus. Ils sont nés de Dieu. Amen !

JESUS EST – IL UN ENFANT ETERNEL ?

Dans la brochure "LA PAROLE PARLEE EST LA SEMENCE ORIGINELLE", à la page 59, frère Branham dit que Jésus est un enfant Eternel. Il dit : «  Cet enfant ne peut pas mourir parce qu’il est un enfant – Semence. Il est un enfant Eternel !... C’est exactement ce qu’était Jésus – Christ : Il fut déclaré enfant Eternel. »

Cette révélation, comme toutes les autres, doit être ramenée à la lumière de la Parole. Ce n’est pas une injure faite au prophète – messager de l’âge ; c’est plutôt la mise en pratique de la Parole qui nous demande d’examiner toutes choses, et de retenir ce qui est bon. Jésus est – il vraiment un enfant Eternel ? A quel moment a – t – il été déclaré enfant Eternel ? Frère Branham s’est sûrement trompé. Moi aussi, je me trompe, car je suis un mortel comme vous.

Maintenant pourquoi Jésus n’est pas un enfant Eternel.

PREMIERE RAISON :

Dans l’éternité, avant le commencement, Jésus n’existait pas en tant qu’enfant, ni en tant que fils. Il existait en tant qu’ÉTERNEL, celui qui n’a ni commencement de jours, ni fin de vie ; celui qui vit par Lui – même. Il était l’Esprit Eternel. Mais, au commencement, cet Esprit Eternel entre dans une théophanie pour la Parole, qui est Dieu. C’est seulement dans le sein de la vierge Marie que cette Parole a été faite chair. Avez – vous compris cela ? Au commencement Elle n’était pas chair. Mais, dans le sein de Marie, Elle a été faite chair par la volonté du Père. Cette Parole faite chair dans le sein de Marie s’appelle Jésus. Et ce Jésus a eu un commencement dans le sein de la vierge ; c’est là qu’Il a commencé. Il a grandit, Il a prêché et il est mort. Il a eu une fin. L’enfant Jésus ne peut donc pas être éternel ; il a eu un commencement ; il a eu une fin.

DEUXIEME RAISON

Dieu a formé un corps de chair à Jésus, selon  Hébreux 10.5. Et aucun homme de chair ne peut vivre éternellement ; c’est la Parole. Dieu dit à Adam : «  Tu es poussière, tu retourneras dans la poussière  d’où tu as été tiré. » Le premier Adam a connu la mort ; le dernier Adam a connu la mort. Ils ne pouvaient pas être éternels à cause du corps de chair. En tant que Fils, Jésus n’est pas éternel, mais en tant que Dieu, Il l’est. En tant que Fils, Il mourut à la croix pour  nos péchés, mais en tant que Dieu, Il vit au siècle des siècles. La notion de Fils Eternel est une doctrine catholique. Le Fils n’est pas éternel .Le Père seul est Eternel. Sur terre, il y a beaucoup de choses que le Fils de l’homme Jésus ignorait. Par exemple, les moments et les temps exacts de la fin du monde et son propre retour. Il n’était même pas capable d’être partout à la fois. Tout cela parce que l’Esprit de Dieu qui est Christ, a revêtu un corps de chair. Ce corps de chair a été brisé à la croix, et est  retourné en poussière, afin que Christ retrouve son corps glorieux et éternel. Maintenant, Il est Eternel en tant qu’Esprit de Dieu, en tant que Dieu. Mais, sur terre, dans ce corps de chair, Il ne l’était pas. L’enfant Jésus n’est pas un enfant éternel comme l’a dit Branham. Jésus n’est – Il pas mort à la croix ? Ecoutons ce qu’Il dit Lui – même après sa résurrection d’entre les morts. Il dit à Jean : «  J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. » (Apocalypse 1.18.) Jésus dit qu’il était mort. Branham, lui, dit que Jésus ne peut pas mourir. Peut – être que frère Branham a donné une révélation particulière, mais nous aimerions simplement ramener toutes choses à la Parole de Dieu.

L’ORIGINE DU MAL SELON BRANHAM

Branham dit que le mal ne vient pas de Dieu. Est – ce vrai ? Seule la Parole pourra nous éclairer là – dessus. Mais écoutons d’abord le prophète – messager dans la brochure intitulée "LA PROFONDEUR APPELLE LA PROFONDEUR", à la page 8 : «  Chaque maladie vient du diable. Dieu ne met pas la maladie sur ses enfants» Selon lui, la maladie est une perversion de la santé, le mal est une perversion du bien, etc. Je ne dis pas  que cela est faux, mais ce n’est qu’un aspect de la vérité, une portion de la Parole. Or, il nous faut toute la Parole. Dieu dit que l’homme se nourrira de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu. Il nous faut toute la vérité sur ce sujet important. Le Message du Soir n’a pas pu nous révéler toute la Parole à ce sujet. Mais, il y a une Manne Fraîche pour restituer les défauts de la Lumière du Soir. Lorsque, Dieu vous enverra quelqu’un d’autre, avec une autre manne fraîche, il corrigera tout ce que je dis présentement. Je ne suis pas infaillible, pas plus que Branham.


L’ORIGINE DU MAL SELON DIEU

Le mal vient de Dieu. Est – ce une perversion du bien comme l’a enseigné le dernier prophète de l’âge ? NON. Ce n’est pas une perversion du bien. C’est une création originelle de Dieu. Branham dit que c’est une perversion ; c’est en partie vrai. Maintenant, toute la lumière vient pour nous éclairer. Le bien et le mal sont des créations originelles de Dieu. Oui, le mal fait partie de la création originelle  de Dieu. Ainsi que le bien. Dans toute la création de Dieu, c’est la femme seule qui ne fait pas partie de cette création originelle. Parce qu’elle a été prise directement de l’homme. Le prophète nous a enseigné cela. Il dit que la femme est un produit dérivé de l’homme, et c’est juste. Mais Dieu lui a caché le mystère sur l’origine du mal. Le mal vient de Dieu, pas du diable. Dieu a fait le jour et la nuit, la lumière et l’obscurité, la maladie et la santé, le paradis et l’enfer. La lumière et l’obscurité ne peuvent pas se mélanger pour former quelque chose, parce qu’ils sont créés séparément. Mais l’homme et la femme peuvent devenir une seule chair, parce que la femme est sortie de l’homme.

Qui a planté l’arbre de la connaissance du bien et du mal dans le jardin d’Eden : Dieu ou Satan ? Selon l’Ecriture, c’est Dieu. Par conséquent, l’auteur du bien et du mal, c’est bien Dieu, et non le diable.

Qui a créé l’iniquité : Dieu ou Satan ? C’est Dieu. Celui-ci dit sans détour dans Esaïe 45.7 : «  Je forme la lumière, et je crée les ténèbres, Je donne la prospérité, et je crée l’adversité ; Moi, l’Eternel, je fais toutes ces choses. » d’après cette  Parole de l’Ecriture, qui a crée la lumière et les ténèbres ? Qui a créé la prospérité et la pauvreté ? Vous voyez, l’Eternel persiste et signe : «  MOI, L’ETERNEL, JE FAIS TOUTES CES CHOSES. » Voilà qui est très clair. Prenons maintenant Proverbes 22. 2, qui dit : «  Le riche et le pauvre se rencontrent ; c’est l’Eternel qui a fait l’un et l’autre. » Qui a créé le riche ? Qui a créé le pauvre ? Est – ce le diable ? Vous comprenez pourquoi le Message du Soir est terminé ? Il y a une Manne Fraîche, mais c’est toujours le Message du temps de la fin. Branham dit qu’il était venu pour rétablir toutes choses, mais vous remarquez que toutes choses ne sont pas encore rétablies. Il n’a pas restitué la doctrine selon laquelle le mal et le bien viennent de Dieu. Continuons dans les Ecritures. Prenons Ezéchiel 28. 15 : «  Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu as été créé, jusqu’au jour où l’iniquité a été trouvée en toi. » Le Seigneur parle ici de Lucifer, de Satan. Cela se passe au ciel dans la présence même de Dieu. C’est là que le tout premier péché a été commis. Dans la présence de Dieu, au ciel. Dieu dit que Lucifer a été intègre jusqu’à ce que l’iniquité soit trouvée en lui. La question qu’on doit se poser est la suivante : Où était l’iniquité avant qu’elle ne soit trouvée en Lucifer ? Et qui l’a créé ? Satan n’a rien créé, nous le savons. Alors, qui l’a créée, cette iniquité ? Lorsque l’iniquité était dans le cœur de Lucifer, celui – ci s’est dit : «  Je suis Dieu. » Et, il a pu séduire des anges pour fomenter le tout premier coup d’Etat qui n’ait jamais existé. J’espère que vous me comprenez. Ce n’est qu’une façon de parler. L’iniquité est entrée dans le cœur de Lucifer au ciel, alors il a été précipité. Qui a donc créé cette iniquité, et qui l’a transportée jusqu’au ciel ? Le péché était déjà au ciel, créé par Dieu Lui – même. Ce n’est pas une simple perversion, c’est une création originelle de Dieu. Dans Proverbes 16.4, l’Ecriture dit que : «  C’est l’Eternel qui a créé le méchant pour le jour du malheur. » Si le méchant est une création de Dieu, c’est que la méchanceté aussi est une création de Dieu. C’est la Parole, la Pure Parole qui se révèle à nous aujourd’hui. Dites – moi, qui a créé Satan ? Satan s’est – il créé lui – même ?  Qui a créé les démons ? Si c’est Dieu qui les a créés, pourquoi dit – on encore que le mal vient du diable ? Lisons Amos 3.6 : «  Arrive – t – il un malheur dans une ville sans que l’Eternel en soit l’auteur ? » Mais pour Branham, l’auteur du mal, c’est Satan. Frères, je mets devant vous ce que Dieu dit et ce que Branham dit. Selon l’Ecriture, l’auteur de tout malheur, c’est Dieu. Mais, Branham dit que «  chaque maladie vient du diable. » Je ne fais que mettre devant vous la pensée de Dieu et celle de frère Branham. Selon l’Ecriture, toute maladie vient de Dieu, Il en est l’auteur. Il est l’auteur de tout malheur qui arrive dans une ville. Prenons la ville d’Abidjan. L’auteur de chaque maladie, de chaque accident, de chaque décès, c’est Dieu. C’est ce que je crois, et c’est la Parole. Que dit l’Ecriture dans Lamentations 3. 37 ? Elle pose une question à chacun de nous, à Branham, à moi, à tous : «  Qui dira qu’une chose arrive, sans que l’Eternel l’ait ordonnée ? » Branham osera – t – il dire qu’une chose peut arriver sans que Dieu l’ait ordonnée ? Sans qu’Il n’en soit l’auteur ? Et puis, «  N’est – ce pas de la volonté du Très – Haut que viennent les maux et les biens ? » Papas et mamans, d’où vient le mal : de Dieu ou du diable ? Comme vous pouvez le constater, les maux viennent de la volonté de Dieu, et non de la volonté du diable. Quiconque va contre cette Parole n’est pas de Dieu, ou n’a pas été inspiré de Dieu.

QUI REND MALADE : DIEU OU SATAN ?

Consultons toujours la Parole du Seigneur, dans Exode 4. 10 – 11 : « Moïse dit à l’Eternel : Ah ! Seigneur, je ne suis pas un homme qui ait la parole facile… L’Eternel lui dit : Qui a fait la bouche de l’homme ? Et qui rend muet ou sourd, voyant ou aveugle ? N’est – ce pas Moi l’Eternel ? » Si je me réfère au prophète de l’âge, voici comment il répondra à cette question : «  C’est le diable. » Mais, cette réponse ne reflète pas la vérité de Dieu dans sa plénitude. C’est Dieu qui rend sourd, muet, aveugle ; c’est Lui qui rend malade, étant entendu que  la surdité, le mutisme, et la cécité sont des maladies. Qui a rendu Anne stérile : Dieu ou Satan ? La Bible dit que c’est l’Eternel qui l’a rendue stérile, selon I Samuel 1.6. Mais pour le Messager du Soir, c’est le diable. Vous voyez, ce n’est pas toute la révélation. Je ne  dis pas que celui – ci ne peut faire du mal. Mais, j’essaie de vous montrer que c’est Dieu qui a créé le mal, et non le diable. Le diable aussi peut et fait du mal aux gens ; même dans ce cas, il lui faut absolument la permission de Dieu.

DIEU PEUT –IL ENVOYER LES DEMONS POSSEDER DES GENS ?

Oui, Il le fait. Les démons sont créés par Lui, pour accomplir certains desseins. Que s’est – il passé en ce qui concerne le roi Saül ? A cause de sa désobéissance, l’Eternel lui envoya un démon pour le posséder. Dans I Thessaloniciens 2. 11 – 12, l’Ecriture dit que Dieu «  envoie une puissance d’égarement » contre tous ceux qui ne croient pas en la vérité. C’est Dieu qui donne donc l’ordre au démon de posséder les gens, comme nous le voyons. Dans 2 Chroniques 18. – 21, Dieu demande : « Qui séduira Achab, roi d’Israël, pour qu’il monte à Ramoth en Galaad et qu’il périsse ? » Et un démon lui dit : « Moi, je le séduirai. » Et, Dieu lui donne d’aller posséder Achab parce qu’Il voulait de ce dernier. C’est la Parole. N’ayez aucune crainte. Je sais que tout ce qui m’arrive, c’est la volonté de Dieu. Et rien ne peut contre sa volonté. Branham dit que le diable est l’auteur de la mort, est – ce à dire que c’est le diable qui l’a tué ? Je signale qu’il est décédé à la suite d’un accident de circulation. Est – ce Satan qui l’a tué ?

LA MORT DE JESUS : EST – CE LA VOLONTE DE DIEU OU CELLE DU DIABLE ?

Personne n’osera dire que la mort de Jésus, c’est la volonté du diable.

QUI A CREE TOUTES CHOSES : DIEU OU SATAN ?

L’Ecriture dit que toutes choses ont été faites par la Parole. Et la Parole, c’est Christ. Donc Christ est le créateur de toutes choses. Dans l’expression «  toutes choses », il y a le bien et le mal, les anges et les démons. Pourquoi donc frère Branham dit – il que le mal vient du diable. S’il est vrai qu’il vient du diable, et le diable, DE QUI vient – il ? Dieu seul existe de par Lui – même, par un mystère que personne ne peut sonder. Toutes les autres choses, les personnes, les animaux, les plantes, les oiseaux du ciel, les anges, les démons, et autres, viennent du seul créateur, Jésus – Christ, l’Unique. Savourons cette merveilleuse révélation donnée à l’apôtre Paul : «  Il est l’image du Dieu invisible, le premier – né de toute la création ; car par lui ont été créées toutes choses, les choses qui sont dans les cieux et les choses qui sont sous la terre, les visibles et les invisibles, soit trônes, ou seigneuries, ou principautés, ou autorités : toutes choses ont été créées par lui et pour lui.  » (Colossiens 1. 15 – 17.) Le Seigneur Jésus – Christ a donc créé tout ce qui est dans les cieux. Mais, dans les cieux, il y a aussi des démons, des esprits méchants, les princes des ténèbres, selon Ephésiens 6. 12.

BRANHAM EST –IL VRAIMENT NE HORS DU PECHE ?

Dans la brochure intitulée "LA PROFONDEUR APPELLE LA PROFONDEUR", de 1954, à la page 7, frère Branham fait cette déclaration : «  Je ne suis qu’un homme, le premier des pécheurs, mais je suis né hors du péché pour vous, hommes du plein Evangile. Exactement ! Par grâce, par la grâce de Dieu. ! Il me permet de vous appeler frères et sœurs et je vous aime ». C’est sans commentaire : Branham affirme qu’il est né hors du péché. Je trouve cela étrange d’autant plus que les catholiques aussi ont la vierge Marie qui, selon eux, est née sans péché. Les branhamistes dénoncent avec force cette doctrine des catholiques ; pourtant, ils croient aussi que leur prophète  est né sans péché, hors du péché. Je vous dis toujours qu’il y a d’étranges ressemblances entre la doctrine des catholiques et la doctrine des branhamistes. La vierge Marie est née sans péché ; Branham est né sans péché. La vierge est considérée comme une déesse, Branham aussi est considéré comme Jésus – Christ en personne. Les catholiques ont fait de Marie, une déesse infaillible ; les branhamistes en ont fait autant : Branham est infaillible, il ne peut pas se tromper ; et personne n’a le droit de le corriger, sinon, c’est Dieu Lui – même qu’on corrige. Abomination. Branham est – il vraiment né hors du péché ? Je ne le sais pas. Mais, la Bible me parle d’un homme, un seul, né hors du péché : JESUS – CHRIST. Il n’est pas le produit des rapports sexuels, comme ce fut le cas de Branham. Quand l’ombre du Très – Haut a couvert la vierge Marie, elle est tombée miraculeusement enceinte, par la vertu du Saint – Esprit. Cet évènement surnaturel concernant la conception virginale du Fils de l’homme a été prédit du temps du prophète Esaïe : «  Voici, la vierge concevra, et elle enfantera un fils. » (Esaïe 7.14.) La mère de Branham n’était pas vierge à ce que je sache quand ce dernier venait au monde. Et puis, l’Ecriture n’a plus jamais prédit la naissance d’un autre enfant selon Esaïe 7.14. Jésus demeure et demeurera le seul homme sur la terre né hors du péché. Branham nous a enseigné que lorsque quelqu’un naît au travers des rapports sexuels, il est né dans le péché. Comment se fait – il que lui, qui est né au travers des rapports  sexuels, déclare qu’il est né sans péché,  hors du péché. Les branhamistes diront que c’est moi qui ne comprends pas. C’est peut – être vrai. J’aimerais qu’on m’explique. Je reconnais que le prophète a mené une vie assez pure, prétendre qu’il est né hors du péché, est scripturairement inacceptable. Comment quelqu’un qui est né sans péché peut enseigner des choses non fondées bibliquement ? Comment quelqu’un qui est né sans péché peut mourir et être retenu par la terre pendant plus de quarante ans ? Frères, vous pouvez ne pas être d’accord avec moi, mais, personne n’est né sans péché, en dehors du Christ Jésus. Lui seul est né sans péché, afin de devenir péché pour nous, selon 2 Corinthiens 5.21. L’Ecriture lui rend ce témoignage : «  Lui qui n’a point péché, Et de la bouche duquel il ne s’est point trouvé de  fraude. » (1 Pierre 2. 22.) Frère Branham ne peut pas se comparer au Seigneur de gloire de la bouche duquel aucune fraude n’est sortie. Car, c’est de sa bouche que sont sorties toutes ces fausses prophéties concernant l’année 1977 comme année de l’enlèvement. Toutes les erreurs doctrinales qui sont sorties de sa bouche sont des fraudes. Frères, je prends position pour la Parole : Christ seul est né sans péché. Branham et nous, nous sommes nés dans le péché. Dès le sein de notre mère, la Parole nous a déclarés pécheurs. David pouvait dire ceci : « Voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché. » (Psaumes 51.7). Certains branhamistes baptisent au nom de Branham, parce qu’ils croient que c’est le nom nouveau de Jésus. Un pasteur branhamiste m’a dit ouvertement ceci : «  Frère Branham est Jésus – Christ. » La question que je suis tenté de poser maintenant est celle – ci : Qu’attend – t – il pour ressusciter ?

De même que la vierge Marie n’est pas née sans péché, de même Branham n’est pas né sans péché. Si les branhamistes ne se repentent pas, et continuent à croire que Branham est né sans péché, ils doivent aussi laisser les catholiques tranquilles.

Les catholiques ont des dessins de Jésus, des images et autres. Les branhamistes aussi ont des dessins d’un certain Jésus dans leur maison, les tableaux de Hoffmann. Ils ont la photo de la colonne de Feu, etc. C’est une autre forme de catholicisme. Les catholiques vont à Lourdes ou à Rome en pèlerinage ; les branhamistes vont à Jeffersonville en Indiana. Les catholiques ont des crucifix, les branhamistes ont leurs crucifix. Branham lui seul en avait trois. Oui, Monsieur. Il y avait des crucifix au Branham Tabernacle. Vous trouverez une croix dans les temples branhamistes. Ils  vous diront que frère Branham dit que c’est en souvenir de Christ. Pourquoi donc condamnent – ils les catholiques, d’autant plus qu’ils font  ces choses – là aussi en souvenir de Christ. Frères, la lumière du soir n’a pas amené toutes les choses à leur état original, initial. Après les sept tresses de Samson, il y a eu une repousse en seul bloc ; non pas sept autres tresses comme s’il doit y avoir encore sept âges de l’Eglise, mais une repousse sans tresse. Ce n’est pas un autre message de la fin des temps, mais le Message de le fin dans sa continuité prophétique. Savez – vous quand le Message de la fin a commencé ?  Les branhamistes diront : Avec frère Branham. Là aussi, c’est une autre erreur due au mépris qu’ils ont des Ecritures. D’après Hébreux 1. 1 – 2, Dieu a autrefois, à plusieurs reprises et en plusieurs manières, parlé aux pères par les prophètes, à la fin de ces jours, Il nous a parlé dans le Fils. L’Ecriture nous dit clairement que les derniers jours ont commencé depuis le temps du Seigneur Jésus. Mieux, en ces derniers jours, c’est en Lui et par Lui seul que Dieu nous parle. Nous sommes toujours dans les derniers jours qui tirent à leur fin. Chaque messager qui est venu de la part de Dieu  après Jésus est un messager de la fin des temps. Tous les sept messagers étaient chacun pour sa part, un messager de la fin des temps, et étaient tous dans le ministère du Fils de l’homme. Entres les principaux messagers de l’Eglise, Paul, Irénée, Martin, Colomba, Luther, Wesley et Branham, il y a des messagers de la fin des temps qui ont prêché le message de la fin des temps. Seulement, ils n’avaient pas suffisamment d’éclairage. Par exemple, Finney, Spurgeon, Knox. C’étaient tous des messagers de la fin des temps. Branham est arrivé  à l’âge de Laodicée. C’est l’enlèvement de l’Epouse des nations qui mettra fin à cet âge. De Branham à l’enlèvement, Dieu enverra des messagers de la fin des temps. Ils prêcheront le Message des temps de la fin. C’est le même message, mais avec un plus de clarté, jusqu’à ce que TOUTE LA PAROLE DE DIEU SOIT ENTIEREMENT RESTITUEE ET REPLACEE SUR LE CHANDELIER. Je suis le moindre des messagers de la fin des temps après frère Branham. Il y a eu sept messagers majeurs, les autres viennent après. Branham était un messager majeur. Vous voyez, c’est TOUJOURS le message du temps de la fin.

Dans le livre intitulé "WILLIAM BRANHAM : UN HOMME ENVOYE DE DIEU", écrit par Gordon LINDSAY, en collaboration avec William BRANHAM, Dieu a fait une promesse extraordinaire, en ces termes : « Comme Jean – Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue du Seigneur, de même cet évangéliste était envoyé, avec d’autres de ses semblables, pour réveiller  les gens et les préparer à Sa seconde venue. »

Pour réveiller l’esprit des gens et les préparer à la seconde venue de Christ, il faut nécessairement que Dieu envoie sur nous le même esprit d’Elie. Car, cet esprit d’Elie a pour vocation céleste de rétablir toutes choses en vue de préparer la seconde venue de Christ.


POURQUOI JESUS N’EST PAS ENCORE VENU POUR L’ENLEVEMENT ?

Dans Actes 3. 19 – 21, il est écrit : «  Repentez – vous donc, et convertissez – vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus – Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé  anciennement par la bouche de ses saints prophètes. » Ici, il faut distinguer deux choses :

  1. Les temps de rafraîchissement qui viennent de la part du Seigneur après la repentance et la conversion,
  2. Le retour du Seigneur qui est effectif après le rétablissement de toutes choses.

Pourquoi le Seigneur n’est pas encore venu chercher l’Epouse ? C’est parce que toutes choses ne sont pas encore rétablies. Le puissant ministère de Branham a été suscité dans ce sens ; mais toutes choses n’ont pas pu encore être rétablies. Il y a encore des choses à rétablir. Moi, aussi, Dieu m’a appelé pour cela ; mais, je ne pourrai pas rétablir toutes choses. Une chose est certaine, l’enlèvement sera fait seulement quand toutes choses auront été rétablies selon le plan prédestiné de Dieu. Le temps de rafraîchissement est déjà accompli et s’accomplit toujours. Le temps de rétablissement de toutes choses aussi est en cours. Dieu achèvera les deux parfaitement par Sa glorieuse puissance, afin que nulle chair ne se glorifie.

DERNIERE EXHORTATION

Après avoir passé au peigne fin tout ce que j’ai dit, à la lumière des Ecritures qu’on a lues ensemble, s’il y a des choses que vous voulez comprendre, je suis à votre entière disposition. Pour ce qui concerne les erreurs que vous avez détectées, vous devez tout simplement les réfuter par la Parole. Examinez toutes choses par la Bible, et retenez ce qui est vrai. Je ne suis pas infaillible.

Vous devez  donc examiner mes enseignements à la lumière des Ecritures pour voir si ce que je dis est la vérité. Moi, je peux me tromper, et je me trompe. Dieu seul est infaillible. Il paraît que Branham ne peut pas se tromper, ce n’est pas mon cas. Si vous m’aimez, faites passer ce que je dis par le test de la Parole. Demeurez dans la Parole, la lumière, c’est la Parole faite chair. Comme le dit si bien l’Ecriture, cette Parole est venue chez les siens, mais les siens ne l’ont pas reçue, à cause de leurs traditions d’église, de leurs credo et dogmes. Tout ce qui n’est pas Parole de Dieu tue.

Ne faites jamais comme les branhamistes qui disent que Branham ne peut pas se tromper. Ils ont élevé leur prophète au rang de la divinité suprême, au rang de Jésus-Christ l’Infaillible, comme les catholiques l’ont fait pour la Vierge Marie.

Rejetez tout ce que je dis et qui est contraire à la Parole de Dieu, et PRIEZ pour moi.  Montrez – moi mes erreurs par la Bible, afin que je ne défaille. Fuyez loin de l’esprit branhamiste et frankiste autant que vous pouvez. Ce sont des sectes dangereuses qui ont fini par souiller le nom du prophète. Au lieu de dire  la vérité aux gens, et leur expliquer que les choses sont ainsi, ils ont préféré choisir la voie  du camouflage. Mais, aujourd’hui, ils sont rattrapés par leurs propres mensonges. Déjà, ils ont commencé une campagne de dénigrement contre ma personne. Les injures ont commencé à fuser d’un peu partout. Si quelqu’un, qu’il soit ancien national, prédicateur, pasteur ou docteur, ou apôtre, pense que ce que je dis est faux, qu’il cherche à me réfuter par la Bible.


Que Dieu nous aide !

Je vous aime.

FRERE CHRIST-MOÏSE

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix