Identification



Newsletter

Souscrire

Personnes en ligne

Nous avons 27 invités en ligne

Nombre de Visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
452
Hier :
936
Semaine :
1388
Mois :
4492
Total :
3862535
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités


CE VISAGE EST-IL VRAIMENT CELUI DE JESUS, COMME LE PRETEND WILLIAM BRANHAM PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Samedi, 23 Octobre 2010 14:01

Message prêché le jeudi 10 septembre 2009, au Tabernacle le Chandelier d’Or ; Yopougon-Selmer, Abidjan, République de Côte d’Ivoire. Soir

 

Bonjour. Je sais que le message que je vais apporter aujourd’hui risque de toucher et d’ébranler le cœur même du branhamisme. Mon intention n’est pas de blesser les sentiments de qui que ce soit, mais, comme vous, j’ai soif de la Vérité de Dieu. En outre, je suis toujours en quête de cette Vérité. Si ce que je vais dire est faux, apportez-moi la contradiction. Je suis prêt à accepter toute contradiction pourvu qu’elle soit fondée sur les Ecritures. Faisons abstraction de nos visions, de nos songes, de nos révélations, de nos émotions et de nos sentiments personnels. Parlons seulement de la Parole de Dieu, seule source de vie, de vérité, d’amour, de paix et d’inspiration pour nous. Amen !

Comme vous pouvez le constater, il s’agit de répondre à cette délicate et importante question : Le visage qui se trouve dans la colonne de feu est-il vraiment celui de Jésus-Christ ? Pour répondre à cette question, vous conviendrez avec moi que la source d’inspiration que nous pouvons consulter, c’est l’Ecriture, la Bible.

De 1995 au mois d’août 2009, j’ai regardé cette photo du visage de Jésus sans rien remarquer d’anormal. Mais, il y a quelques jours, quelque chose m’a dit d’observer attentivement cette même photo. C’est en ce moment précis que j’ai remarqué quelque chose qui ressemble à une barbe noire. J’ai toujours vu cette bande noire, mais jamais je n’ai pensé qu’elle pouvait ressembler à une barbe, si ce n’est ce jour-là. William Branham dit que c’est le visage de Jésus-Christ glorifié qui se trouve dans la colonne de feu apparue le 28 février 1963 à Tucson en Arizona. Il a parlé de sa chevelure blanche, de ses yeux, de sa bouche. Mais il n’a jamais dit ce que pouvait représenter cette bande épaisse et noire qui ressemble à une barbe noire.

En regardant attentivement la photo et ce visage, j’ai pu m’apercevoir d’un contraste frappant et révélateur : Les cheveux de cet homme sont tous blancs, mais sa barbe est noire. Peut-être que vous me direz que ce n’est pas une barbe, et vous pouvez avoir raison. Dans ce cas, vous devez me dire ce que c’est. Pour moi, cette bande noire ressemble à une barbe noire. En examinant plus attentivement la photo, débarrassé de toutes sortes d’émotions et de sentiments partisans, j’ai pu voir quelque chose qui ressemble à un nez, et juste en-dessous, quelque chose qui ressemble à une fine moustache noire. Le Seigneur Jésus-Christ glorifié après son élévation au ciel aurait-Il une barbe noire et une moustache noire ? L’Ecriture nous aidera à répondre à cette importante question. Toujours en observant encore plus attentivement cette fameuse photo du visage de Jésus selon William Branham, j’ai pu remarquer l’expression terne, morne, et sans vie du visage et des yeux. Une expression de tristesse, d’amertume et de deuil, s’en dégage. Est-il possible que le Fils de l’Homme glorifié ait un tel visage, rongé par la tristesse ? L’Ecriture nous le dira dans quelques instants.

Je n’ai rien contre cette image que William Branham attribue au Seigneur. Ma préoccupation, c’est tout simplement de savoir si elle est conforme à l’Ecriture. William Branham n’a pas été le premier à voir le visage du Fils de l’Homme après sa résurrection et son ascension au ciel. Je bénis le Nom merveilleux du Seigneur, parce que l’apôtre Jean aussi a eu l’insigne honneur de Le voir quand il était sur l’île de Patmos. Tout ce que j’ai à faire, c’est de procéder à une confrontation pour voir si William Branham dit la vérité. J’espère que vous vous sentez bien ! L’heure semble être critique, n’est-ce pas ? Souvenez-vous que le prophète des branhamistes dit qu’il faut procéder au test de la Parole pour voir à quel genre d’esprit on a affaire. J’espère que vous vous sentez bien !

Le visage dont parlait William Branham, se trouvait, selon lui, dans une colonne de feu. Mais ce qui est bizarre, c’est que le visage, qui est aussi une boule de feu, n’a pas le rayonnement et la puissance que produit généralement le feu. Le feu produit la vie, l’énergie, la lumière, le rayonnement, l’éclat. Selon William Branham, la colonne de feu, c’est le Saint-Esprit. Par conséquent, le visage de cet homme est plongé dans ce Feu divin, pourtant il est terne. Je vous signale que ce visage, c’est une théophanie, c’est un corps spirituel et céleste. Pourtant, il est rempli d’amertume. Un corps glorifié, tel que celui du Seigneur peut-il présenter un aspect de deuil ? L’Ecriture nous le dira.

Dans l’Ecriture, nous voyons le Seigneur Jésus-Christ, le Fils de l’Homme, glorifié, au milieu de sept lampes d’or. L’apôtre Jean L’a vu, et L’a décrit. La description qu’il a faite du Seigneur, est aux antipodes de la description que nous offre la photo prise le 28 février 1963. Sa description contraste de fort belle manière avec ce que dit William Branham. Prenons Apocalypse 1.12-16. Prenons verset par verset :

APOCALYPSE 1.14 : L’Ecriture dit que la tête et les cheveux du Fils de l’Homme « étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu. » Quand vous prenez la photo du 28 février 1963, la photo du visage de Jésus-Christ, selon William Branham, vous voyez des cheveux blancs. Mais la couleur de ces cheveux n’a pas le même éclat que celui des cheveux décrits par l’Ecriture. La Parole dit que les cheveux du Fils de l’Homme « étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige. » C’est une blancheur éclatante comme la lumière. Dans Matthieu 17.2, l’Ecriture nous montre le Seigneur Jésus-Christ transfiguré. Il est écrit en rapport avec cet évènement surnaturel que « son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. » Frères, cette transfiguration n’était qu’un avant goût de la glorieuse splendeur du Seigneur dans toute sa gloire. Et déjà, dans cet avant goût, « son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. » Comparez l’éclat du visage qui se trouve sur la photo de Branham avec l’éclat de l’avant-goût de la transfiguration. L’éclat de la photo est terne, sans vie. Sur cette photo, qui est censée représenter le Seigneur glorifié, le visage ne resplendit pas comme le soleil, et les cheveux ne sont pas blancs comme de la neige ; ils ne resplendissaient pas comme la lumière. Vous voyez ! Il y a problème. Le rayonnement et l’éclat du visage du Fils de l’Homme dont parle l’Ecriture ne sont pas les mêmes que ceux dont parle William Branham.

Dans Apocalypse 1.14, l’Ecriture dit que les yeux du Fils de l’Homme « étaient comme une flamme de feu. » Observez la photo, et les yeux qui y sont ! Les yeux sur cette photo ne sont pas semblables à ceux décrits par l’Ecriture. Ils ne sont pas comme une flamme de feu. Ils sont plutôt ternes. Et ils ont l’air d’être fermés. Je voudrais signaler avant de continuer, qu’aucune Parole de l’Ecriture ne parle de la barbe du Seigneur glorifié. Quand Il était dans un corps terrestre, Il avait une barbe. Mais, quand Il apparaissait à l’apôtre Jean sur l’île de Patmos, Il n’avait plus de corps terrestre. Il était dans Son corps glorifié. C’est pourquoi, Il ne pouvait avoir de barbe. C’est ce que je crois. Peut-être êtes-vous d’un avis contraire ! Ce n’est pas un problème ; je ne suis pas infaillible. Maintenant, faisons comme s’Il avait une barbe quand Jean Le voyait. Si barbe y avait, elle serait de couleur blanche éclatante, blanche comme de la laine blanche, comme de la neige. Elle ne serait pas noire alors que tout sur le visage du Fils de l’Homme resplendissait comme le soleil dans sa forme. Or, sur la photo du 28 février 1963, la barbe est de couleur noire. Cela n’est pas scripturaire. J’espère que vous vous sentez bien ! La tête et les cheveux du Fils de l’Homme glorifié « étaient blancs comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu

APOCALYPSE 1.16 : L’Ecriture dit que le visage du Fils de l’Homme « était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. » Alléluia ! Avez-vous remarqué ce qui caractérise son visage, selon l’Ecriture ? Il « était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. » Ayez l’obligeance de comparer ce que Jean dit avec ce que dit Matthieu dans Matthieu 17.2. Que dit Matthieu à propos du visage de Jésus-Christ, après la transfiguration ? « Son visage resplendit comme le soleil. » C’est juste. Maintenant, que dit l’apôtre Jean à propos du visage de Jésus-Christ glorifié ? « Son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. » La révélation de Matthieu et celle de Jean sont la même chose. Maintenant, observez le visage de la photo du 28 février 1963. Est-il comme le soleil qui brille dans sa force ? Non. Ce visage n’a aucun éclat que l’Ecriture reconnait au visage de Christ après la transfiguration et après la glorification de Son corps. Frères, je me permets encore de vous dire que nulle part l’Ecriture ne parle d’une quelconque barbe noire ou d’une quelconque moustache du Fils de l’Homme glorifié.

Dans Apocalypse 1.16, l’Ecriture dit qu’une épée aigüe à deux tranchants sortait de la bouche du Fils de l’Homme. Mais la bouche de cet homme de la photo du 28 février 1963 est hermétiquement fermée. En outre, aucune épée aigüe à deux tranchants s’en sort. De toutes les façons, elle est hermétiquement fermée. Frères, William Branham a parlé d’un évènement surnaturel qu’il a vécu en janvier 1963 sur le Canyon Sabino, à Tucson, en Arizona. Il dit qu’une épée était tombée dans sa main, et qu’une voix dit : « C’est l’Epée du Roi. » Cela paraît beau et plaisant, mais ramenez cette expérience de William Branham à la Parole, et votre joie sera de courte durée. En effet, selon l’Ecriture dans Apocalypse 1.16, l’Epée aigüe à deux tranchants sortait de la bouche du Fils de l’Homme. Elle se trouvait donc dans Sa bouche, et non dans Sa main. Or, l’épée du roi de William Branham se trouvait dans sa main, et non dans sa bouche. C’est le contraire de la Parole. Selon l’Ecriture, ce sont plutôt sept étoiles qui étaient dans la main droite du Fils de l’Homme. William Branham s’est identifié au Fils de l’Homme, en citant très souvent Luc 17.30, et s’est targué d’avoir manifesté le signe du Messie. Je n’ai rien contre cela. Mais, mon problème, c’est que selon l’Ecriture, l’Epée se trouve dans la bouche du Fils de l’Homme, et non dans Sa main.

Frères, qui est finalement l’homme dont le visage apparaît sur la photo du 28 février 1963 ? Est-il vraiment celui de Jésus-Christ ? Cela est possible, mais quand on le compare au visage du Seigneur décrit dans l’Ecriture, nous voyons qu’il y a un véritable problème à résoudre. Seul Dieu connait la vérité à ce sujet. Alors, allons à Lui.

William Branham a dit beaucoup de choses erronées, par rapport aux Ecritures. Le 10 novembre 1963, il dit dans “LES AMES QUI SONT EN PRISON MAINTENANT” : « Je suis Américain, et je chevauche à minuit. » Or, selon l’Ecriture, seul le séducteur chevauche pendant les âges de l’Eglise. Consultez l’Ecriture dans Apocalypse 6.1-8, et vous verrez. A l’ouverture des quatre premiers sceaux, l’Ecriture nous révèle la chevauchée de l’antichrist sur un cheval blanc, sur un cheval roux, sur un cheval noir et sur un cheval pâle. C’est donc étonnant que William Branham ait chevauché au dernier âge de l’Eglise. Ce dernier a aussi vu une vision dans laquelle il a vu l’aigle allemand qui observait la chevauchée du cavalier anglais qui traversait l’Afrique. Cette vision n’est pas de Dieu.

Le visage de la photo du 28 février 1963 est-il vraiment du Seigneur Jésus-Christ ? L’Ecriture seule  détient la réponse à cette question. Soyez bénis ! Priez pour moi ! Priez les uns pour les autres ! Examinez chaque vision, chaque songe, chaque révélation par l’Ecriture !

A bientôt.

FRERE CHRIST-MOISE

 

Recherche

Sondage

Doit-on payer la dîme aujourd'hui ?
 

Partager avec vos amis

Delicious

Friends Online

Powered by EvNix