TRAITE A LA MANNE FRAICHE NOUS NE SOMMES PAS SOUS LA MALEDICTION Imprimer
Écrit par Frère Christ-Moïse   
Lundi, 06 Juillet 2020 12:10

Message prêché le jeudi 22 août 2019, au Tabernacle le Chandelier d’Or, Cocody-Angré ; Abidjan ; RCI ; Matin.

Paroles de frère Christ-Moïse, le Fils de l’homme, l’homme trois fois saint, que le Seigneur lui a données pour la perfection des saints.


LA MANNE FRAICHE, LA PAROLE PROPHETIQUE DU TEMPS DE L’AUBE.

Bonjour.

Que la Paix de Dieu vous soit donnée abondamment par Jésus-Christ, notre Seigneur !

Ce matin, je me suis réveillé à 04h du matin, pour prier. Et voilà, une Parole est venue à moi, disant qu’à la Manne Fraîche, personne n’est sous la malédiction des péchés commis par nos  ancêtres et nos parents ; que personne n’est sous la malédiction des liens familiaux et ancestraux. Vu l’importance capitale que  révèle cette révélation, j’ai jugé nécessaire de la partager avec vous, pour le Nom de Jésus-Christ notre Seigneur, mort pour nos péchés, et ressuscité pour notre justification. Si ce que je vais dire vous  semble faux, rejetez-le ! Car je ne suis pas infaillible. Mais, si cela est vrai, gardez-le dans vos cœurs, afin que votre lumière luise     encore plus fort.

A la Manne Fraîche, personne ne subit les conséquences des péchés commis par les ancêtres ; à la Manne Fraîche,  personne ne paye pour les péchés commis par les parents  biologiques ; à la Manne Fraîche, personne n’est sous la           domination des liens familiaux. C’est pourquoi dans le ministère prophétique du Fils de l’homme dans lequel nous sommes, nous ne faisons pas de cure d’âme pour pouvoir briser les soi-disant liens ancestraux. Même si ces liens existaient, ils sont tombés d’eux-mêmes à notre conversion à Christ. En effet, lors de la  nouvelle naissance, la naissance spirituelle dans le Royaume des cieux, tous nos péchés ont été ôtés, pardonnés et complètement  effacés, par le Seigneur, notre Rédempteur. Quelle est la cause des liens ancestraux et familiaux ? N’est-ce pas le péché ? Maintenant, si nos péchés ont été abolis, pardonnés et effacés, de quels liens ancestraux nous parle-t-on ?

Ainsi parle la Manne Fraîche aux saints de Dieu : Celui qui est né de nouveau, qui est né de Dieu, qui est né de la Parole de vie et de l’Esprit de Gloire, et à qui les péchés ne sont point   imputés est totalement libre ; il est totalement libéré et délivré de tout lien ancestral et familial. Il n’est plus sous la malédiction ; car Jésus a été fait malédiction pour lui, afin qu’il devienne en Lui, bénédiction. Vous, les Béatitudes de la Manne Fraîche,     n’êtes-vous pas une source de bénédiction ? Si vous croyez      vraiment en cela, si vous croyez ce que vous êtes devant Dieu, alors vous ne pouvez pas être sous quelque malédiction que ce soit, à cause de vos parents.

Même si vos ancêtres et vos parents biologiques ont adoré, ou adorent les idoles, les rivières, les fétiches, les montagnes, et que sais-je encore, vous ne payez pas pour leurs péchés. Les      péchés qu’ils ont commis, ou qu’ils commettent ne peuvent en   aucun cas influencer votre vie, parce que votre vie est désormais cachée en Christ, et que Christ Lui-même vit en vous.

On ne peut pas être une source de bénédiction, et dire qu’on est aussi sous la malédiction des péchés des ancêtres. C’est une véritable aberration. Une telle doctrine n’est pas de Christ, mais de    Satan, qui veut empêcher les gens de voir la splendeur de la Gloire de l’Evangile. Satan ne veut pas qu’on sache que Jésus l’a vaincu ; il ne veut pas qu’on sache que Christ nous a libérés du péché et des influences diaboliques ; il ne veut pas qu’on donne de la considération à l’œuvre de la croix. Alors, il fait croire qu’on est sous la    malédiction des liens ancestraux. Le faisant il ramène les gens    toujours en arrière, à leur passé ou au passé de leurs familles, alors que Jésus est venu, et que tout a changé. Pour parvenir à ses fins, il envoie chaque jour ses messagers avec un faux évangile, disant aux gens : Vous devez être délivrés des liens ancestraux, sinon vous ne réussirez jamais. Cet évangile est faux, et j’en suis la preuve vivante. Car, personne n’a jamais prié pour me délivrer des liens  ancestraux ; pourtant, je prospère dans tout ce que je fais. Personne n’a fait ma cure d’âme pour me délivrer de quelque lien familial que ce soit, mais le Seigneur est avec moi tous les jours. Frères et sœurs de la Manne Fraîche : N’écoutez pas ces balivernes ! Ceux qui     enseignent de telles choses ne servent pas Dieu, mais leur ventre.

Pour pourvoir captiver l’attention des gens, ils prennent pour appui la Parole de l’Ecriture d’EXODE 20 :5, qui dit : « Je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent. »

Je suis d’accord avec cette Parole de l’Ecriture, car c’est la Parole de Dieu. Mais la question est de savoir si cette Parole peut s’accomplir dans la vie de celui qui est né de nouveau, et qui a reçu l’Esprit de Christ. Peut-elle s’accomplir, sous la nouvelle alliance, dans la vie de celui qui est en Christ, et en qui Christ est ? Nous   disons non, par la Manne Fraîche.

Frères et sœurs de la Manne Fraîche : Ne perdez jamais de vue l’importance capitale de l’œuvre de la rédemption et du salut que Jésus-Christ a accomplie pour nous. A travers cette œuvre, Il a aboli le péché pour nous libérer de son pouvoir. Savez-vous qu’Il est devenu malédiction pour nous ? Savez-vous qu’Il nous a rachetés de la malédiction de la loi ? Si oui, sachez que vous ne  pouvez pas payer pour les péchés que quelqu’un d’autre a commis. Cette Parole de l’Ecriture d’EXODE 20 :5, n’est pas pour vous qui êtes à la Manne Fraîche et dans la Manne Fraîche. Car Jésus, par Son Œuvre vous délivrés de la puissance des ténèbres. Et le jour où Il vous a donné Son Esprit Saint, Il vous a fait passer des ténèbres à la lumière Divine, pour toujours ; Il vous a fait passer de la malédiction à la bénédiction ; Il vous a fait passer de la mort éternelle à la Vie éternelle ;Il vous a fait passer de la pauvreté à la prospérité. Souvenez-vous toujours de cette Parole de l’Ecriture : «Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous, ... afin que la bénédiction d’Abraham eût pour          les païens son accomplissement en Jésus-Christ, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis. » (GALATES 3 :13-14). Serrez cette Parole dans vos cœurs où se lève l’Etoile Brillante du matin, qui vous conduira dans la plénitude du temps du matin.

A la Manne Fraîche, nous croyons que Christ nous a effectivement rachetés de la malédiction de la loi. En nous rachetant de la malédiction de la loi, Il nous a aussi rachetés de la malédiction du péché. Car le péché, c’est la transgression de la loi, d’après        1 JEAN 3 :4. Vous comprenez maintenant ce que je vous dis ? Christ, en nous rachetant de la malédiction de la loi, nous a aussi rachetés de la malédiction du péché. Car la loi et le péché marchent toujours ensemble. A travers le rachat qu’Il nous a accordé, nous avons reçu, par la foi, l’Esprit promis : Le Saint-Esprit. Ayant reçu l’Esprit de Christ en nous, pouvons-nous encore être sous la malédiction de la loi et du péché ? Non. C’est ici la Manne Fraîche, la Parole prophétique, le Pain des grands, le Blé du Ciel, destinée aux saints et à leur perfection.

A travers ce rachat, nous avons part à la bénédiction d’Abraham, dit l’apôtre Paul. Pourquoi donc n’enseigne-t-on pas cela aux chrétiens ? Pourquoi cherche-t-on à les éloigner des bienfaits de l’œuvre rédemptrice et salvatrice de la croix ? Cette œuvre ne concerne-t-elle pas aussi l’iniquité de nos pères ? Si oui, pourquoi donc nous fatigue-t-on avec ce faux évangile qui consiste à briser les liens ancestraux ?

Frères et sœurs, dois-je vous le rappeler ? Christ est mort, bien plus, Il est ressuscité pour nous. Il nous a rachetés de la malédiction de la loi et du péché pour toujours.

Par une action rétroactive extraordinaire, Il a aussi racheté de la malédiction de la loi et du péché, tous ceux qui étaient avant Lui. C’est ici la Manne Fraîche, la pure Parole.

Je vais être plus clair et plus précis : Mes parents et mes  ancêtres, ceux dont je suis issu, n’iront pas en enfer. Car Christ est aussi mort pour eux. Il les a aussi rachetés de la malédiction de la loi et du péché. Il a aboli leurs péchés et leurs iniquités par   l’offrande de Son Corps. Devant Dieu, ils ne sont plus pécheurs. Alors dites-moi : Comment leurs péchés peuvent-ils encore    m’influencer, puisqu’ils ont été abolis par l’offrande du corps de Jésus ?

Il y a des gens qui pensent que Christ est mort seulement pour eux. Christ est mort pour tous les enfants de Dieu d’Adam au dernier. Et nos parents et arrières-arrières-parents sont aussi des enfants de Dieu.

Je le dis encore : Christ a aussi aboli leurs péchés ; Il leur a aussi pardonnés. Dieu ne peut donc pas nous faire payer pour des péchés qu’Il a pardonnés et effacés. Pourquoi Dieu nous ferait-Il payer, sous la nouvelle alliance, pour les péchés de nos ancêtres ?

D’EXODE 20 :5 À JEREMIE 31 :29, ET EZECHIEL 18 :1-18

Ceux qui prêchent pour leur ventre s’accrochent désespérément à EXODE 20 :5, faisant semblant d’ignorer JEREMIE 31 :29 et EZECHIEL 18 :2-19.

QUE DIT L’ECRITURE DANS JEREMIE 31 :29 ?

Nous lisons : « En  ce jour-là, on ne dira plus : les pères ont mangé des raisins verts, Et les dents des enfants en ont été       agacées. Mais chacun mourra pour sa propre iniquité. Tout   homme qui mangera des raisins verts, ses dents en seront         agacées. » Voilà qui  est clair : « Chacun mourra pour son propre péché. » Il n’est donc plus question, depuis le temps de Jérémie, que les enfants payent pour les péchés de leurs parents, et vice-versa.

Ainsi dit la Manne Fraîche : Avec Jérémie, le prophète, Dieu a commencé une époque de reformation. Une nouvelle ère avait commencé.

Ecoutez ce que dit la Parole de Dieu : « En ce jour-là, on ne dira plus : Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants en ont été agacées. » En vertu de cette Ecriture, nous      déclarons par la Manne Fraîche : En ces jours-là, on ne dira plus : Dieu punit l’iniquité des pères sur les enfants.

Nous voyons ici, de façon claire, que la loi que Dieu a     donnée dans EXODE 20 :5 va subir une reformation, un changement. Cette loi deviendra caduque un jour. Et nous sommes dans ce jour, qui est celui de la grâce en Jésus-Christ. Avec l’avènement du Seigneur, il y a eu beaucoup de changements. Avec Lui,  une     nouvelle ère a commencé ; une ère de reformation.

Avez-vous bien compris ce que dit la Parole de Dieu dans JEREMIE 31 :29 ? Je me demande bien pourquoi les pasteurs n’enseignent pas cela à leurs fidèles.

Prenons maintenant EZECHIEL 18 :1-18. Lisons          EZECHIEL 18 :1-3 : « La Parole de l’Eternel me fut adressée en ces termes : « Pourquoi dites-vous ce proverbe dans le pays       d’Israël : Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants en ont été agacées ? » Je suis vivant ! Dit le Seigneur,  l’Eternel, vous n’aurez plus lieu de dire ce proverbe en Israël. »

Frères, comprenez-vous cette Ecriture ? Dieu dit de ne plus dire ce proverbe en Israël : « Les pères ont mangé des raisins verts et les dents des enfants en ont été agacées. » Voici ce qu’Il veut dire : Ne dites pas que les enfants vont payer pour les péchés de leurs parents.

Or, le faux évangile qu’on prêche aujourd’hui, dit aux     chrétiens : Vous êtes sous la malédiction des péchés de vos parents. Vos parents ont adoré les rivières et les montagnes, les fétiches et autres ; c’est pourquoi Dieu vous punit. Il vous punit pour leurs   iniquités.

Frères, cet évangile est faux. Il tire sa source d’EXODE 20 :5. Or cette loi mosaïque a été abolie. Elle est         devenue caduque.

C’est pourquoi, dans EZECHIEL 18 :1-3, Dieu dit de ne plus parler de ce proverbe, qui résume la loi mosaïque          d’EXODE 20 :5. Prenons EZECHIEL 18 :4 : Dieu dit : « Voici toutes les âmes sont à moi ; l’âme du fils comme l’âme du père, l’une et l’autre sont à moi ; l’âme qui pèche, c’est celle qui   mourra. »

Lisons EZECHIEL 18 :10-18 : Ici la Parole de Dieu est  claire :« Si le père pèche, il mourra pour son péché ; son fils ne mourra pas à sa place. Si c’est le fils qui commet l’iniquité, c’est lui qui mourra ; pas son père. »

QUE SE PASSE-T-IL QUAND LES PARENTS COMMETTENT L’INIQUITE À LA MANNE FRAÎCHE ?

A la Manne Fraîche, nous ne pratiquons pas le péché. Mais, si les parents commettent l’iniquité, ils ont un avocat après du Père : Jésus-Christ le Juste, mort et ressuscité pour leur justification. Si par extraordinaire, ces parents devraient mourir, ils mourraient ; leurs enfants ne mourraient pas à leur place. Je dis par extraordinaire.

Maintenant prenons le cas où les parents commettent par exemple l’adultère, et qu’à cause de cela Dieu les châtie en les   privant de biens financiers et matériels. Quel est le sort des        enfants ?

Si les enfants sont mineurs et dépendent exclusivement     du revenu de leurs parents, naturellement ils subiront les conséquences de châtiment que Dieu leur inflige. N’ayant plus d’argent pour les besoins familiaux, les enfants manqueront de tout. Mais, cela ne veut absolument pas dire qu’ils payent pour le péché de leurs parents. Ils ne font que subir les conséquences collatérales du péché de leurs parents. Ils ne pourront plus manger à leur faim, ni ne pourront aller à l’école, à cause du péché de leurs    parents. Parce qu’ils sont mineurs et dépendent exclusivement d’eux.

Que peuvent faire les enfants de quatre ans, par exemple, dans un tel conteste ? Ils ne feront que subir les conséquences  collatérales du péché de leurs parents, sur le plan social,            financiers et matériel. Mais Dieu ne les tient pas pour coupables du péché commis par leurs parents. Vous voyez ! Dans un tel conteste, les enfants peuvent souffrir à cause du péché de leurs parents.

Prenons à présent le cas où les enfants sont grands et ont déjà une situation professionnelle. Ils ne subiront pas les conséquences collatérales du péché de leurs parents.

Soyons plus explicite : Nous avons mis au monde un fils, qui travaille dans l’administration ; par exemple. Et nous, ses parents, nous avons commis une faute, et nous avons été licenciés. Nous payerons seuls les conséquences  de notre acte. Notre fils ne sera pas licencié parce que nous le sommes ; pas du tout. Dieu ne punira pas cet enfant à cause du péché de ses parents. Ceux-ci se sont fait licencier ; mais, lui, continuera de travailler et de prospérer, parce qu’il n’a rien fait de mal, et n’a rien avoir avec leur péché.

Ainsi parle la Manne Fraîche : Le temps où Dieu punissait l’iniquité des pères sur leurs enfants est révolu. Avec Jésus-Christ, c’est une nouvelle ère, l’ère de la reformation. Je sais que les    pasteurs qui enseignent qu’il faille que nous soyons délivrés des liens familiaux et ancestraux, s’appuient sur EXODE 20 :5. Mais, quand j’ai lu et relu ce verset, quelque chose m’a frappé. Voici ce qui m’a frappé : Dieu dit qu’Il punit l’iniquité des pères sur les    enfants jusqu’à la troisième et quatrième génération de ceux qui le haïssent. Voyez-vous ce que je vois ? Il parle de ceux qui le       haïssent, et non de ceux qui l’aiment. Mais, nous, nous l’aimons, et nous l’aimerons toujours ; car nous sommes de Lui. Notre amour pour Lui est inconditionnel et indéfectible. Nous sommes le fruit de Son Amour. Nous l’aimons, car Il nous a aimés le premier. Et nous l’aimerons jusque dans l’éternité. Même si nos ancêtres ont commis des péchés graves, Dieu ne nous les impute pas, à cause du Sang de la rédemption répandu par l’Agneau immolé. N’a-t-il pas été fait malédiction pour nous, afin qu’en Lui nous devenions bénédiction ? Si tel est le cas, cela veut tout simplement dire que nous ne sommes pas sous la malédiction des péchés commis par nos pères.

ET LA MALEDICTION DE NOE ?

En Jésus-Christ, nous ne sommes pas sous la malédiction de Noé. Car, Il a été fait malédiction pour nous délivrer de la malédiction, de toutes sortes de malédiction. En tout cas, à la Manne      Fraîche, nous ne sommes pas sous la malédiction de Noé, car, Christ, notre Agneau immolé, nous a délivrés de toute malédiction.

L’Afrique noire n’est pas sous la malédiction de Noé, à cause du Sang de l’Agneau immolé ; je parle de cette Afrique qui croit en Jésus-Christ, le Sauveur du monde. Les africains noirs ne croient-ils pas en Jésus-Christ ? Si. N’ont-ils pas reçu en partage le Don merveilleux du Saint-Esprit ? Si. Christ le Libérateur ne vit-Il pas en eux ? Si. Ne sont-ils pas réconciliés avec Dieu par la croix de Jésus ? Si. Cette croix n’a-t-elle pas ouvert pour eux le chemin de la réconciliation, qui, quant à elle, a été scellée dans le Lieu Très Saint, dans la présence de Dieu ? Si. Quand je parle de la réconciliation par la croix, je veux dire qu’elle a ouvert le    chemin de la réconciliation ; car la véritable réconciliation, a eu lieu après la croix. C’est ici la Manne Fraîche, la Lumière qui éclaire ceux qui sont dans la lumière.

Les africains noirs qui croient en Jésus-Christ, ne sont-ils pas réconciliés avec le Créateur, par le Sang de la nouvelle         alliance ? Si. Christ n’est-Il pas devenu péché pour eux ? Si. Ne sont-ils pas devenus en Lui, Justice de Dieu ? Si. Voilà pourquoi nous déclarons, par la Manne Fraîche, que nous, les africains noirs, qui croyons en Jésus-Christ, nous ne sommes pas sous la malédiction de Noé. Dieu a-t-Il oublié l’Afrique ? Non. Dieu a-t-Il oublié les noirs ? Non. Souvenez-vous que dans l’Eglise         d’Antioche, il y avait un homme du nom de Siméon ; on l’appelait Niger. Parce qu’il était noir. Voilà un noir qui croyait en           Jésus-Christ, qui avait reçu le salut et le Don précieux du        Saint-Esprit. Il faisait même partie des prophètes et des docteurs qui imposèrent les mains à Saul de Tarse et à Barnabas. C’est ici le mystère d’un noir imposant les mains à des Juifs. Ô, quelle  grâce !

Si nous étions sous la malédiction de Noé, Dieu ne nous  aurait pas révélé la Manne Fraîche. Il n’aurait pas non plus fait Dieu, un africain noir. Si nous étions sous cette malédiction, Il ne nous aurait pas donné un Fils de l’homme, pour qu’il soit l’incarnation vivante du mystère du cadavre, selon MATTHIEU 24 :28. Les africains noirs qui sont en Christ, sont Justice et sainteté de Dieu ; car Christ aussi est en eux. Cela veut tout simplement dire qu’ils ne sont pas sous la malédiction de Noé.

Je vous le déclare encore, par la Parole du Seigneur : Nous qui sommes à la Manne Fraîche et dans la Manne Fraîche, nous n’avons pas de liens ancestraux en nous. Dieu ne peut pas nous punir à cause des péchés de nos ancêtres. Nous ne sommes sous une quelconque malédiction.

En Christ, nous sommes devenus Justice et Sainteté de Dieu ; nous sommes devenus prospérité et bénédiction de Dieu. Nous sommes des Arbres de vie, des Fleurs et des Béatitudes.

Gardons à l’esprit la gloire que Christ nous a donnée, et    serrons Sa Parole dans nos cœurs. Et nous réussirons dans toutes nos entreprises.

Par Jésus-Christ de Nazareth, Dieu a conclu une alliance nouvelle avec nous. Dans cette alliance, Dieu ne punit pas l’iniquité des pères sur les enfants, ni l’iniquité des enfants sur les pères.

Ce que Dieu veut, c’est que nous ne pratiquions pas le péché. Mais, si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès de Lui,  Jésus-Christ, le Juste.

Recherchons toujours la sanctification et la perfection, car c’est ce que Dieu veut pour nous. Il veut que nous parvenions à   l’état d’hommes faits, à la mesure de la statue parfaite de Christ. C’est dans cette optique que l’apôtre Pierre nous dit : Faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la         patience la piété, à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité.

 

Que ces choses soient en nous en abondance, nous qui avons part à la nature Divine !

Que Dieu bénisse l’Epouse Ivoirienne !

Je vous aime.

Je suis un Arbre de vie.

Je suis une Fleur.

Je suis Manne Fraîche.

Frère Christ - Moïse, le Fils de l'homme.